AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Sam 26 Jan - 4:23

    Enfin le week-end à Poudlard. Qu’il était agréable d’avoir un peu de temps pour sois, et ne pas à avoir besoin de penser aux cours, et aux devoirs, pouvant remettre un peu cela à plus tard. En ce beau matin de samedi, il neigeait sur toute l’école, et un vent froid soufflait assez fortement. Se réveillant comme à son habitude aux alentours de huit heures du matin, elle se leva et enfila une légère veste au dessus de sa robe de nuit. Farfouillant dans ses affaires, en faisant voler certaines par terre, elle trouva enfin ce qu’elle cherchait : un jean tout simple, un débardeur et un pull en laine blanche pour ne pas avoir froid. Se dépêchant de faire sa toilette, se laver, s’habiller, se coiffer, se maquiller, bref tout ce que fait une jeune femme avant de pouvoir ‘être vu’.

    Enfilant un manteau, car un vent froid régnait dans les couloirs, elle mit dans sa main un bon de parchemin, ainsi qu’un crayon. Se dépéchant de sortir de sa chambre qu’elle occupait seule, et traversa la salle commune sans voir personne. Très normal en cette heure matinale, les élèves étaient tous sûrement, encore en train de dormir. C’est sur un pas souple que la septième année descendit les escaliers, traversa les couloirs, pour arriver enfin dans le hall d’entrée. Ouvrant une porte qui menait à la salle de banquet, elle ne vit sans aucune surprise, personne d’encore présente mise à part elle. Se dirigeant vers la table des jaunes et argents, elle s’y installa confortablement, se callant contre le mur. Aussitôt que Leslie avait prit place, un elfe de maison apparut, s’inclinant très bas devant, et lui dit, au grand étonnement de cette dernière :



    - Mademoiselle désire-t-elle manger ou boire quelque chose ? Je suis au service de mademoiselle, et ses désirs sont des ordres pour Jomàs...


    - Bonjours Jomàs. Je veux bien une cruche et un verre de jus de citrouille s’il vous plait. Pourrais-je aussi avoir un pain au chocolat si cela est possible.
    répondit-t-elle sur un ton des plus respectueux, qui eut l’air de dérouter le serviteur, qui n’était sans doute pas habitué à être traités comme l’égal d’un sorcier et avec autant de gentillesse.


    - Je… Oui, bien sûre, Jomàs vous apportes cela tout de suite gentilles et aimable jeune demoiselle si bonne avec Jomàs.


    N’ajoutant pas mot, la créature disparut dans un petit plouk. A peines quelques secondes plus tard, tout ce qu’elle avait demandé fût présent sur la table. Se servant un verre, elle ôtât sa veste et y sorti le morceau de papier et le crayon. Elle se mit alors à chantonner un air qu’elle avait dans la tête, tout en ‘gribouillant’ sur la feuille, essayant de dessiner quelque chose de potable. Se concentrant sur ce qu’elle faisait, ne s’arrêtant que pour boire un peu, et manger sa pâtisserie, passionnée par ce qu’elle entreprenait en activité, c'est-à-dire fredonner une mélodie tout ‘créatant’ sur une bout de papier, elle n’entendit,ni de se douta pas que quelqu’un venait à son tour de rentrer dans la salle à manger. Leslie ne s’en rendît compte qu’au moment ou cette personne l’interrompit dans ses activités. Elle n’aimait pas être prise de surprise et au dépourvue par les autres, surtout quand elle essayait de s’exercer coté art, histoire de ne pas perdre ses acquis. La jeune femme n’était pas solitaire, mais ne laisser personne connaître ses passe-temps, surtout ceux qu’elle avait arrêté à cause de la guerre, et qu’elle ne voulait pas que les personnes le sachent. Une main se posa alors sur son épaule. Sursautant, elle se retourna et vit qu'il s'agissait de...

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikernel Stolichnaya
Blaireau de la Liberté
Blaireau de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 36
clan : Le mien
Humeur : toujours excellente!
Date d'inscription : 16/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
3/20  (3/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mar 29 Jan - 2:58

Sursautant, Leslie se retourna et vit qu'il s'agissait d'Ikernel, le jeune russe de troisième année, qui venait saluer sa 'boss' comme il se plaisait parfois à appeler la préfète de sa maison. Il avait l’air très en forme, dynamique même, si ce n'était ses yeux injectés de sang à faire frissonner les plus imaginatifs.

--Flash-back--
*Quelque chose ne va pas dans l'organisation de ma vie.*
S'était-il dit quelques minutes précédant l’agression de la préfète à la table des Poufsouffles.
*Je me couche à des heures impossibles en semaines pour répéter, et dès que vient le week-end, alors que je peux profiter pleinement de la matinée pour rattraper toutes ces heures de sommeil, je me réveil à l'aube.*

Il avait failli s'étaler dans les escaliers du dortoir alors qu'il se rendait dans leur salle commune. Il s'était assis sur un des fauteuil, puis, cinq minutes après, s'était demandé ce qu'il faisait là, tout seul face au mur, en caleçon, et était remonté s'habiller. Après une toilette rapide, il avait enfilé un jean délavé, des vieilles baskets abîmées, un T-shirt décoré aux insignes d'un groupe de death-core metal underground (le genre de groupe qui joue dans les caves devant vingt spectateurs tatoués, barbus, et déjà bien éméchés.)

Il s'était ensuite traîné jusqu'à l'extérieur et s'était dirigé vers le grand hall de l'école. Ses pas résonnaient dans les couloirs alors que le silence régnait encore en ces lieus. La lumière matinale, ajoutée à la sensation de solitude conquérante qui l'envahissait peu à peu semblait le sortir de plus en plus de sa torpeur.

C'est donc d'un pas triomphal (et les yeux qui piquaient quand même un peu), espérant impressionner par sa vivacité inopinée, qu'il pénétra dans la grande salle.. Pour la trouver désespérément déserte.
Passé l'amère déception d’un flop personnel, il remarqua Leslie Brunet, la préfète des préfets qui s'occupait toute seule à leur table.

*Ca tombe bien, je me voyais mal taper la discute aux tableaux.* se dit-il joyeusement.
--Fin du Flash-back--


- "Alors boss! Déjà en train de travailler?"
Il s’était approché sans bruit, espérant bien la surprendre un peu, juste pour le plaisir.
Puis, par une habile manœuvre, il réussi à s'asseoir sur la chaise d'à coté tout en gardant sa main sur l'épaule de son aînée. Mine de rien, il l'enlaçait ainsi outrageusement.
- "Jus de citrouille, hein? Tu déjeunes de drôles de trucs le matin. Je me prendrais bien quelque chose de plus british, moi. Bacon, oeufs, tartine de confiture.. et touche personnelle: café vodka!"

Il sentait qu’il n’allait pas s’ennuyer aujourd’hui.

_________________
Excusez moi si j'ecris sans accents (Clavier anglais..grrrr)



Dernière édition par le Lun 4 Fév - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikfried.deviantart.com/
Angel Hell
Sadique Lover
Sadique Lover
avatar

Nombre de messages : 1843
Age : 30
Localisation : en train de s'entrainer...
clan : Ministère
Humeur : sans émotion...
Date d'inscription : 26/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
5/20  (5/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mar 29 Jan - 22:12

Angel avait eu du mal à s'endormir, car cela faisait une semaine qu'il n'avait pas vu Alexia, et il n'avait pas encore réussi à la voir. Il espérait bien qu'ils se verraient aujourd'hui, car elle lui manquait. Il se réveilla donc avec peine, alla se laver puis s'habilla. Il avait encore un peu mal aux côtes, conséquences de son cours particulier avec son prof de magie noire. Il avait adoré ce cours, mais il avait des courbatures qui le faisaient souffrir. Encore qu'elles étaient insignifiantes comparées aux sortilèges qu'il avait reçu pendant cette leçon. Et puis il ne devait pas se plaindre, car c'est ce qu'il voulait après tout, donc il n'avait rien à dire.

Une fois prêt, il partit dans les couloirs afin d'aller manger un peu. Ils croisa quelques élèves, la plupart avaient la tête dans le fion. Il nota que réveillés ou pas, certains élèves avaient toujours l'air aussi abrutis.

Il arriva enfin dans la salle du banquet. Il entra et vit seulement deux personnes, deux poufsouffles. Il lâcha néanmoins un salut à l'attention des deux élèves avant de s'assoir à la table des serpentards. Un elfe de maison arriva afin de lui demander ce qu'il voulait manger.


_ Je voudrai un café, deux œufs au plats mais pas trop cuits, du pain et du beurre s'il te plait, dit-il au domestique sans ton particulier mais avec un minimum de respect envers l'elfe. Car un elfe peut toujours être utile s'il vous aime bien...Une fois que son petit déjeuner lui fut apporter, Angel commença à manger en baillant. Il pensa alors à Alexia...

_________________

Tout a un prix


Fondateur Du Club du Kiki Powaa


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gipsy77100.skryrock.com
Emy Orval
Elève Serdaigle
Elève Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 754
Age : 24
Humeur : Comme d\'hab\'!!! \'_\'
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
5/15  (5/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mer 30 Jan - 14:38

Aujourd'hui était un jour aussi normale que tout les autres si il n'y avait pas eu un événement qui s'était passé au paravant le soir même. Aujourdh'ui était un jour normale mais Emy n'avait pas l'air tellement entoushiste comme elle avait l'habitide d'être. En fait elle avait le morale très très très bas. Pour tout vous expliquer et que vous comprniez il faut savoir qu'Emy avait un petit copain qu'elle conaissait depuis toute toute toute petite et qu'elle ne quitttait jamais. Il s'appellait Pierre et lui aussi adorait Emy mais depuis environ deux semaines se magnifique couple ne s'entendait plus et se disputait pour un rien. Au bout d'une semaine Pierre en avait eu marre et l'avait dit à Emy qui elle aussi était d'accord avec lui. Ils prirent donc le solutions de se séparer. Emy était d'accord mais elle avait qu'en même du mal à accepter. Bien sûr tous deux avaient décidés de rester amis mais cela faisait trois jours qu'ils ne s'étaient pas parlé. En fait dès qu'il s se croisés dans les couloirs ou dans les salles de classe ils s'ignoraient et s'esquivait pour éviter de rester trop longtemps avec l'autre. Et c'était pour cela qu'Emy était très triste et très peu entousihaste pour aller se promener dans les couloirs. Elle serait bien resté dans son lit.

Mais pourtant elle s'était obligée à y aller. Si elle y allait elle pourrait peut-être rencontrer des personnes qu'elle ne conaissait pas et peut être faire une rencontre amoureuse qui sias. Et c'était pour quoi elle se trouvait dans la salle de bains de son dortoirs à essayer de se coiffer à peu près correctement. Au bout de dix minutes elle décida de se faire une toute petit couette et de laisser ses autres cheveux tomber sur ses épaules. Quant aux habits elle avait choissit une jupe noires à volants accompagné par un chemisié blancs et une cravate noire décérée. Elle se chaussa de bottes noirs et la touche finale: elle mis son bracelet porte bonheur en argent que sa grand-mère lui avait offert. *J'espère que tu es avec moi grand-mère.* Pensa-t-elle. Si elle avait le soutient de sa grand-mère elle reéussirait à oublier l'histoire avec Pierre. Elle descendit donc dans la Grande Salle. Il y avait déjà trois personne. Un Serpentard: très peu por elle en plus il avait une petite amie. Et deux Poufsouffle: la préfète en chef et Ikernel, ils avaient l'air d'être ensemble. La chasse s'annonçait très mal. Emy s'assit à une table toute seule et se servit en oeufs, toasts, et lait chud avec du cacao.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Pirkins
Elève Serdaigle
Elève Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 30
Localisation : salle commune des serdy
clan : neutre
Humeur : essayez ...
Date d'inscription : 25/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Ven 1 Fév - 22:41

Aaaaaah le samedi! Jour béni de la semaine! Le seul jour chômé par les élèves de Poudlard, avec le dimanche bien sûr, mais le samedi avait un petit côté festif que l'on ne retrouvait dans aucun jour de la semaine. C'est donc à cause de cela que John tarda un peu au lit, dormant sur le ventre, la tête perdue dans les oreilles de plume. Ensuite, après s'être longuement étiré et baillé à s'en décrocher la machoire, le jeune homme se leva, se grattant le cuir chevelu d'un geste négligent avant de se lever et de s'habiller. Bon, bien entendu, dans l'enceinte de l'école, c'était uniforme obligatoire. Bon, c'est samedi, et on verra ce qui arrivera au premier prefet qui lui fera une reflexion. C'est ainsi que le jeune John Pirkins descendit dans la salle commune, sans cravate, et le heut de la chemise déboutonnée, sans cape de sorcier, ce qui lui donnait l'air un peu débrayé. Bon, personne. Doivent tous être dehors, ou encore pieutés, pas grave, c'est pas comme ci j'avais pas l'habitude, se dit John.


Pfouuuu, dur dur quand même le matin, il serait bien resté une bonne heure de plus notre jeune homme là, il avait de légers cernes. C'est ça de se coucher tard, à écouter la radio magique et profiter des fournitures de son ami Arthur... Haem! Bon, la Grande salle... Y'avait personne non plus, visiblement, il était trop tard. Il n'y avait presque personne, juste deux poufsouffles qui semblaient se faire du gringue, une Serdaigle plus jeune que lui, et un ou deux Serpentard. Rien de bien folichon quoi.


John alla s'assoir seul à la table de sa maison, et emplia les pancakes dans son assiette, les tartinant de confiture à la rhubarbe, de chocolat, de sucre, de miel.... Hmmmmm plus il mangeait, plus il avait faim! Et comme il était plutôt gourmant, Johns n'était pas prêt d'avoir finit de manger dans ces conditions. Personne ou presque ne soufflait mot dans la salle, à part les deux Poufsouffle, dont un qui avait un accent étrange, un peu comme le professeur de Magie Noire, Torben Badenov. Un adolescent venu d'Europe orientale sans aucun doute. Bon, pot fini, maintenant fallait retrouver un autre pot de nutella... Qu'il trouva près de la jeune Serdaigle. Bon, il allait devoir parler...



- Salut. T'as besoin du pot de chocolat?
demanda t'il d'une voix peu aimable

_________________

merci Ambre (l)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 27
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Ven 1 Fév - 23:39

~ Ça y était, enfin le voilà le Samedi matin que j’attendais maintenant depuis une semaine de cours ! Les professeurs les avaient bombardés de devoirs, de questions, et surtout de leçons traînant en longueur, tout en bourrant mon crâne d’informations diverses qui dansaient dans ma tête en une espèce de farandole complètement désorganisé. Je m’étais levé à peu prés quand les cloches des neuf heures avaient sonné. J’avais ouvert péniblement les yeux et m’étais étiré paresseusement dans mon lit. ~

~ Je m’étais levé doucement, frottant mes petites prunelles au couleur du chocolat d’un geste rappelant une petite fille qu’on devait protéger, et j’avais remplacé ma petite nuisette blanche, en un somptueux costume d’école que ma mère m’avait envoyé par hibou. C’était une courte jupe plissé à la couleur des ombres, laissant apercevoir mes fines jambes cachés par des élégantes chaussettes rayés noirs et bleu, ainsi qu’une chemise à la blancheur de la lune, qui contrastait avec une cravate aux couleurs des aigles. Par dessus cela j’avais attaché une ample cape qui semblait être fait à d’une matière semblable au vent, tellement elle était légère. Mes pieds étaient également chaussés d’hautes bottes en cuir, qui claquait d’un son serein à chaque fois que mes pas se décidaient de faire un bout de chemin. Puis pour harmoniser le tout, j’avais laissé mes cheveux sécher naturellement, ce qui les rendait bien plus bouclés qu’a mon habitude, et avait enfilé mes éternels gants qui cette fois ci était en soie …~

~ Bref, pour une fois Madame Lymphonia m’avait gâté, et je devais avouer que ce costume me plaisait énormément. Il était élégant, sobre …Tout ce que je pouvais demander à des objets qui m’appartenait. C’est ainsi que j’entrepris de descendre les escaliers de la Tour de Serdaigle pour aller jusqu'à la Grande Salle : mon ventre criait famine, car, la veille, épuisée, je n’avais mangé que quelques morceaux avant d'aller directement regagner mon lit. ~

~ Comme un faible courant d’air, un œil avertit aurait remarqué ma petite forme qui venait de dépasser la porte de la Grande Salle, tout en me dirigeant vers ma Table. Quelques élèves s’y trouvaient déjà : John & Emy. Aux autres endroits, je devinais aisément d’autres têtes, qui ne m’intéressaient, à vrai dire, guère. Ainsi bientôt, je me retrouvais à la dernière place de la longue et large table, tenant une assiette qui contenait deux tartines aux confitures de mûres et quelques tranches de bacon, un yaourt aux framboises, un grand verre de jus de citrouille ainsi qu’un tout petit bol garnis des framboises les plus fraîches. Je m’apprêtais donc, à déguster un déjeuner de roi, avant de remarquer John soufflait quelques choses à Emy. Je me perdis quelques instants sur cette scène, avant de reprendre mon petit déjeuner d’une tranquillité effrayante. ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Alexia Walker
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 781
Age : 26
Localisation : N'importe où, mais jamais là où on me cherche...
clan : Qui sait ?
Humeur : Perverse *BAF*
Date d'inscription : 06/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Sam 2 Fév - 13:23

Que dire que dire, j'avoue je ne sais pas quoi dire >< Vous vous en foutez ok ok, alors Alexia se trouvait en se moment même euh... A St Mangouste xD. Elle faisait des analyse horrible de la part des infirmier de là-bas dans l'espoir de comprendre la crise qu'elle avait eut en cour de magie noire. Elle se serait bien passée de tout ça mais l'infirmière l'avait menacer de dévoiler à tout le monde qu'elle était fan des Walt Disney ><. De toute façon elle lirait pas les résultats, elle raconterait à cette foutue infirmière que tout allait bien et voilà basta xD.
Enfin, elle était tout de même heureuse d'être de retour à l'école, les hopitaux et elle cela faisait vraiment six millions sept cent trente deux mille neuf cent quatre-vingts-dix-sept. Mais bon, elle avait surtout faim, le point commun entre les hopitaux moldu et sorciers et la mauvais nourriture servit >< elle avait vraiment hâte d'enfin prendre un vrai repas.
Arrivée dans la Grande Salle elle se dirigea vers la table des verts et argent, regardant vaguement les autres élèves, elle sourit quand elle vit Angel. Elle s'approcha de lui et s'asseya à ses côté :


Coucou "^^.

Lui fit elle avec un léger sourire tout en commencant à piquer du pain et du beurre dans l'assiette de son n'amour Razz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reinedumonde.skyrock.com/
Léo Bens
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25
Localisation : Au château pardis !
clan : Les méchants xD
Humeur : Sarcastique
Date d'inscription : 09/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Dim 3 Fév - 23:23

    - Théo bouge toi un peu les fesses !
    - Oui roh tu permets je me coiffe ?!
    - Pour le peu qu'on te regarde....

    Léo lui lança un sourire moqueur puis se prit ensuite une brosse en pleine fasse. Il se massa le nez, qui venait de se prendre un sacret coup puis décida de partir sans attendre son 'ami'. En fait Théo n'était pas vraiment quelqu'un qu'il appréciait beaucoup, c'était juste une personne qui lui permettait de ne pas rester tout seul. Oui Léo se servait en quelque sorte du jeune homme...Mais il faisait a peu près cela avec tout le monde dans sa maison et même dans les autres. Le jeune Serpentard était un petit opportuniste, manipulateur et même calculateur. Il ne restait pas avec vous parce qu'il vous aimez, non mais parce qu'il avait besoin de votre personne. Voilà comment fonctionnait le petit de dix-huit ans. Enfin...Il avait été aussi élevé de la sorte, alors ce n'était pas anormal qu'il reprenne ce qu'on lui avait appris durant son enfance.

    Marchant dans les cachots du sombre château, Léo regardait devant lui, souriant malicieusement. Il adorait les samedis matins, c'était tellement reposant et calme. Personne dans les couloirs, enfin surtout dans les cachots, aucun professeurs qui viennent vous ennuyer avec ses cours...Le pure bonheur pour un Serpentard. Mais aujourd'hui il se devait tout de même d'harceler un peu de Poufsouffle ou de Serdaigle...Ba oui, que deviendrait un Serpentard sans sa dose de petite torture ?! Un pauvre Rouge et Or certainement...Et pour Léo, la proie idéale se stuait à Poufsouffle, dans la même promotion que lui, brune et ancienne Gryffondore...oui j'ai nommé Leslie Brunet ! En plus, cette petite Gryffy-Pouffy était tellement facile à embêter que Léo ne pouvait pas s'arrêter de le faire depuis sa première année passée avec elle.

    Leslie était une fille qui était catégoriquement le contraire du jeune homme. Elle ne pouvait apparement pas supporter la présence de Léo, ne comprenait pas comment il fonctionnait mais adorait ses fesses s'il en croyait les nombreuses fois où il l'avait surprise en train de se pencher pour les mâter...Quelle petite perverse non mais vraiment ! Comme si Léo se penchait pour voir sa magnifique pers d'ananas positionnée en dessous de son menton...Non ! Il ne les avait jamais regardé..Bien sûre que non.... sifflote Jamais il n'avait regardé une quelconque partie de son corps...Non Léo était un ange et ne regardait jamais ceci chez une fille. Enfin bon, Leslie était donc une petite poufsouffle qui détestait Léo, ce qui tombait bien puisque lui aussi ne pouvait la supporter plus d'une seconde.

    Montant les quelques marches, Léo ne vit toujours pas Théo venir lorsqu'il regarda furtivement derrière lui. Il poursuivit donc son chemin, ne se soussiant pas une minute de son cher ami. Il fut donc bien vite arrivé à la Grande Salle où était posé quatre grandes tables, une pour les professeurs et les trois autres pour les maisons. Le jeune homma marcha rapidement vers sa table où il s'assit après avoir salué ceux qui y étaient déjà. Léo ne voulait pas être collé aux autres Serpentards, comme le fameux couple Alexia & Angel, c'était pourquoi il s'était mis en fin de table, bien tranquillement. Il aimait beaucoup déjeuner en silence, être seul et ne pas à avoir constemment ce tracassement de trouver quelque chose à dire ou a repondre s'il y avait quelqu'un en face de lui. Non, il était seul et bien heureux de l'être. Il leva donc la tête pour regarder qui était présent.

    Il vit très vite une brunette en face de lui...Aucun doute c'était Leslie Brunet. Il aperçut encore d'autres personnes un peu plus loin mais n'y prêta pas plus attention. Ses yeux se reposèrent sur Leslie...Pendant un cours instant, Léo fut pris d'une envie d'attraper son bol de chocolat chaud et de lui balancer à la figure..Oui cela aurait été formidable ! Ou alors, prendre son croissant et lui jetait dans son bol devant elle, se qui l'aurait éclaboussée...Ceci aussi aurait été pas mal...Mais il ne s'abaissa pas à fair eune telle chose en public, non il avait tout de même une réputation à tenir. Il mangea donc en silence, se contentant d'maginer ce que ses idées auraient faites. Léo, qui la fixait toujours, remarqua alors un pauvre abrutit de Poufsouffle s'approcher d'elle à grand pas et de l'enlacer ?! Suspect Non mais qu'est-ce qui faisait celui-là ? Et d'où il osait la tenir ainsi ? Depuis quant Brunet entretenait une telle relation avec ce mec ? Suspect

    *Pauvre pecno va !* Pensa-t-il en le fixant jalousement ?

    Non pas possible, Léo ne pouvait pas être jaloux...Il n'aimait pas cette fille et....et....Oui mais après l'épisode du parc...Non cela ne changeait rien: il n'éprouvait rien pour cette gryffondore ! Alors pourquoi être énervé a la simple vue qu'un homme autre que lui pose ses sales mains sur le corps de Déesse de Leslie et qu'il ose lui sourire ?! Et puis pourquoi elle lui répondait tout en souriant comme lui....?! Roh quelle petite peste ! Elle ne pouvait ! Elle n'avait pas le droiiiiiiiiiiit ! Léo regarda alors à sa table, autour de lui pour voir si quelqu'un le regardait. Il ne voulait pas qu'on le voye dans son état actuel en train de fixer les Poufsouffles pour ensuite se poser des questions. Il essaya donc de rester calme, mordant violemment dans son croissant. Il avait une grosse envie d'aller à cette table, de mettre un poing dans le joli Noeil du Pouffy et d'embrasser Leslie...Pourquoi ? Oh et bien ça il n'en savait encore rien....

    Léo resta donc ses fesses sur le banc, bien qu'en lui quelque chose le poussait fortement à aller les voir ces deux-là...Mais s'il y allait, tout le monde pourrait ensuite se poser des questions et croire des choses fausses ? Ce fut pourquoi il décida tout de même de rester assis, de ne pas bouger...Mais il ne pouvait s'empêcher de les fixer, d'observer le moindre de leurs mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hemmy Wells
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 27
Localisation : Je te trouves bien curieux?!
clan : le mal aux cotés du grand Lord Voldemort
Humeur : excécrable comme toujours voyons!
Date d'inscription : 13/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
3/15  (3/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Lun 4 Fév - 13:51

Après une nuit des plus calme et reposante la Serpentarde avait décidée de se lever. Apres s'être lavé, et préparé, laissant ces cheveux roux attachés en queue de cheval la jeune femme c'était dirigeait d'un pas assuré vers la grande salle pour aller prendre son petit dejeuné et pour ainsi voir les autres élèves de sa maison. Marcahnt au travers des couloirs du chateau, Hemmy se rapprochait de plus en plus de la salle sans appréhension aprticulière, après n'était-ce pas un ptit dejeuné comme les autres? Ce n'est qu'une fois dans le dernier couloir que la jeune Serpentarde réajusta sa tenue.

Sans trop hésiter elle entra finalement dans la pièce, qu'elle trouva etonnament remplie aussi bien de serpentards que d'élèves des autres maisons. Elle se dirigea finalement vers la table des Serpentards jetant de furtif coup d'oeil aux tables des deux autres maisons. D'ailleurs lorsqu'elle regardait les autres maisons, son regard refleté une pointe de mépris, car biensur pour elle aucune maison ne pouvait prétendre arrivait a la cheville des Serpentards. Finalement Hemmy alla s'assoir à sa table, restant un peu a l'écart des autres élève bien qu'elle n'est rien contr eu.

La Serpentarde était assise observant les moindres faits et gestes des autres élève, lorsqu'un elfe de maison lui demanda ce qu'elle souhaitait déjeuner. Sa réponse fut simple juste un verre de jus de citrouille. Avant qu'elle n'est le temps de pronnoncer une rapide et inoditible merci l'elfe avait disparut. Elle haussa les épaules. Cependant elle le remercia lorsqu'il lui ramena le verre de jus de citrouille qu'elle but lentement comme pour en savourer le gout.


[hj: dsl c'est pas très long mais chui en cours donc c'est pas évident]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mar 5 Fév - 3:57

    Une main se posa alors sur son épaule. Sursautant, elle se retourna et vit qu'il s'agissait tout bonnement d’Ikernel, un camarade de maison, qu’elle appréciait vraiment beaucoup. D’ailleurs, ces derniers jours, ils ne se quittaient plus. On pouvait les voir souvent ensemble, dans la salle commune, à la bibliothèque et même en cours. Bref, ils étaient comme inséparable ces derniers temps. En le voyant, elle lui fit un grand sourire. Leslie aimait beaucoup sa compagnie, et ne s’ennuyait jamais en sa présence. Prenant la parole, il lui demanda si elle était déjà en train de travailler. Instinctivement, elle cacha le phénix qu’elle venait de griffonner sur le papier, le cachant, tandis que le jeune troisième année s’installait à ses côtés. Elle rougit un peu d’avoir été surprise en pleine ‘création’. Hochant les épaules, la jeune femme lui dit :


    - C’est toi qui déjeunes un truc le matin. Café vodka… Après tout, cela ne doit pas être mauvais… Oh… Euh, non du travail à une heure si matinale, ce n’est pas pour moi. Je ne suis pas une serdaigle je te rappelle ^^. D’ailleurs, c’est rien d’intéressant…


    Sans attendre sa réponse, elle prit le parchemin, et le chiffonna en haussant les épaules, tout en souriant au Poufsouffle. Ne disant rien du tout par rapport au fait qu’il l’enlace un peu, prenant cela pour une marque d’affection et de bonjour matinal, elle but une gorgée de son jus de citrouille. Quand elle eut finie, elle posa son verre sur la table, elle observa un peu les personnes qui étaient désormais dans la salle de banquet. Elle reconnu dans personnes comme John, ou encore Ambroise, à qui elle fit un petit signe de salut de la tête. Son regard s’arrêta un bref instant sur la table des serpentard, qui se trouvait en face d’elle et vit Suspect Léo. Depuis l’épisode regrettable du parc, le préfette s’était promis de l’éviter. Après tout, elle ne l’aimait pas point barre. Elle se retourna alors vers son camarade, se rapprochant de lui un peu plus près, et oubliant complètement le vert et argent qui n’arrêtait pas de la fixer. Nan mais il voulait quoi lui ? Se penchant vers le troisième année, elle lui chuchota à l’oreille sur un ton taquin et malicieux:


    - Et bien, tu as tellement de charme que tu arrives même à attirer les personnes les plus mesquines de l’école… La preuve, lève la tête vers la table des nuisants, on a un admirateur… Il n’a pas l’air content de te voir en ma présence. Cela te dit de lui en mettre plein la vue on va dire ? Histoire de s’amuser un peu…


    Comment ça méchante ? Pas du tout, au contraire. Et depuis quand elle prendrait des gants avec un ‘ennemi’ ? Elle ne l’avait jamais fait, et elle ne commencera pas aujourd’hui. Et puis, qu’il était marrant de voir que Bens semblait en colère de la voir à côté d’un autre. Non mais oh, il s’attendait à quoi ? S’il voulait que la préfette en chef lui court après, il rêvait les yeux très grands ouverts. Elle n’appartenait à personne, et surtout pas à lui. la Poufsouffle pouvait faire ce qu’elle désirait avec qui elle voulait après tout. La jeune femme ne se gênera pas pour lui. Après tout, si cela pouvait lui apporter une vengeance pour tout ce qu’il lui avait fait subir, autant en profiter. En plus, si elle le faisait avec une personne qu’elle appréciait, il n’y avait aucune raison d’hésiter. Efin, c'était lui qui était parti en courant le premier, et non elle. D'ailleurs, cela valait mieux pour tous, enfin, c'est ce dont elle essayait de se persuader. Comme pour inciter son camarade au jeu, elle posa sa main sur la cuisse de ce dernier, un grand sourire aux lèvres…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikernel Stolichnaya
Blaireau de la Liberté
Blaireau de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 36
clan : Le mien
Humeur : toujours excellente!
Date d'inscription : 16/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
3/20  (3/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mer 6 Fév - 2:03

Ikernel se félicitait intérieurement.
*Elle a sursauté! Opération réussie!*
Il remarqua qu'elle tentait de cacher son dessin, mais de là où était venu le Russe, c’était déjà trop tard, il avait bénéficié d'un bon angle de vue pour apprécier les qualités d'artiste de la préfette. Il n'en souffla cependant pas un mot et préféra garder ce renseignement pour une autre occasion.

Il but une gorgée de son café alcoolisé après avoir mordu à pleine dents dans sa tartine.

- "Tu sais, dans mon pays, il y a eu des périodes ou la vodka coûtait moins cher que l'eau. Je me demande même s'il n'y en avait pas dans mon biberon!"

Il n'avait absolument pas fait attention aux personnes qui pénétraient dans la salle. De toute façon, les autres maisons avaient rarement envie de s'intéresser à eux. Si bien que lorsque Leslie se pencha à son oreille, il fut assez surpris.

A sa remarque, il jeta un coup d'œil rapide à la table en face, et pu voir Léo occupé à manger de façon assez violente. Il semblait en effet qu'il les observait, ils avaient failli se croiser les regards.

*Embêter quelqu'un?*
C'était un de ses passes-temps favoris. Evidemment qu'il était pour!
Il sentit comme un drôle de frisson lui parcourir l'échine lorsqu'elle posa sa main sur sa cuisse. Avec ses quatre ans de moins qu’elle, Ikernel n'avait jamais vraiment vu Leslie autrement que comme son aînée, une sorte de grande sœur, assez attirante, certes, mais ne faisant pas partie du cercle des 'petites amies potentielle'.
Cependant, l'idée d'énerver quelqu'un de cette manière, à plus forte raison un Serpentard, bien qu'il risquait des représailles au détour d'un couloir vu leur différence d’age, le motivait vraiment.
Il passa sa main droite dans les cheveux de Leslie, en lui frôlant la joue, et approcha son visage de l'autre joue, pour lui chuchoter :


- "A ton avis, il s'intéresse à toi ou à moi? On ne sait jamais avec les Serpentards... Et les anciennes familles de sorciers ont tendance à avoir recours aux mariages arrangés pour cacher les penchants mmh.. déviant de leur progéniture.."


Il adorait vraiment raconter n'importe quoi et inventer des histoire invraisemblables qui pourraient presque sembler vraie. Lui-même issu d'une famille d'ancien lignage savait mieux que quiconque que les jeunes nobles n'avaient pas besoin de leur parents pour se trouver une compagne tout aussi hautaine qu'eux même. Mais bon, tant qu'il pouvait s'amuser...

_________________
Excusez moi si j'ecris sans accents (Clavier anglais..grrrr)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikfried.deviantart.com/
Angel Hell
Sadique Lover
Sadique Lover
avatar

Nombre de messages : 1843
Age : 30
Localisation : en train de s'entrainer...
clan : Ministère
Humeur : sans émotion...
Date d'inscription : 26/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
5/20  (5/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Sam 9 Fév - 0:53

Angel était en train de manger lorsqu'il entendit une voix qui lui était chère. C'était Alexia. Enfin! Elle lui avait manqué durant son absence. Alors qu'elle était en train de piquer dans on assiette, le jeune garçon lui caressa le visage en la regardant dans les yeux. Puis lorsqu'elle eut avalé sa bouchée, bin ouai quand même ^^, il l'embrassa amoureusement...Son odeur si douce, ses lèvres si sucrées, ses cheveux si soyeux, le contact si intense entre eux. Tout lui manquait, comme s'ils ne s'étaient aps vu depuis des mois.

_Tu ma cruellement manqué mon ange. Tu es rétablie? En tout cas tu as retrouvé ton appétit, dit-il en souriant car sa belle lui avait déjà repiqué du pain.

Tandis que son amour se rassasiait, Angel observa Léo pendant quelques minutes. Ce dernier avait l'air complètement absorbé par la table des Poufsouffles. A tel point que Léo n'entendit pas Angel.

_Oh Léo, t'as buggé? Qu'est-ce qui accapare tant ton attention? Ce disant, il regarda les poufsouffles présents, et vit une éventuelle cible de Bens: Leslie Brunet, sauf s'il était attiré par Ikernel, mais Angel ne retint pas cette hypothèse...Le quatrième année se tourna alors vers Alexia, et lui dit en montrant Léo:

_Je crois que Léo est amoureux...

_________________

Tout a un prix


Fondateur Du Club du Kiki Powaa


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gipsy77100.skryrock.com
Léo Bens
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25
Localisation : Au château pardis !
clan : Les méchants xD
Humeur : Sarcastique
Date d'inscription : 09/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Lun 11 Fév - 18:41

    Léo avait toujours son regard braqué sur la table en face de lui: les Poufsouffles. Quoi qu'il fasse, le jeune serpentard était comme absorbé par ces deux Poufsouffles. Il regardait les moindres de leurs mouvements. Il ne se préoccupait absolument pas des autres élèves qui étaient à ses côtés et qui pouvaient peut-être le trouver étrange ou louche. Non, Léo avait bien d'autres choses en tête que de savoir ce que pouvaient bien avoir en tête ses camarades. Après ce qui s'était passé l'autre fois au parc, le jeune Léo n'avait pas revu sa douce Poufsouffle, il ne l'avait plus croisée et ne lui avait plus adressée la parole.

    Tout en essayant de tartiner sa biscotte, Léo regardait continuellement les deux jeunes Jaunes et Noirs qui paraissaient...très proches ?! Suspect Non mais qu'est-ce qu'ils faisaient là ?! Et où allait la main de Leslie ? Ohohohohoho M I N U T E !! Elle lui touchait la cuisse ? Suspect Léo tartina tellement fort sa biscotte qu'elle se fracassa dans sa main, redevenant en miette. Il avait beau détester cette Poufsouffle, la maudire et pester contre elle autant de fois qu'il le souhaiterait...Léo tenait à...à...Oui il tenait apparement à elle et il n'en pouvait plus de l'éviter et de faire comme si l'épisode du parc n'avait pas existé.

    L'autre fois cela avait était si merveilleux, collé contre elle...C'était...Oui mais non ! Léo devait se ressésir ! Et tout de suite ! C'est pourquoi il baissa la tête et cessa de les regarder. léo changea alors son attention pour la porter vers un élève de Serpentard qui semblait lui parler...Oui c'était Angel Hell, celui de quatrième année.


    - Oh Léo, t'as buggé? Qu'est-ce qui accapare tant ton attention? Demanda alors le jeune garçon un peu plus loin que Léo.

    Celui-ci, qui avait écouté attentivement les dires du Serpentard, devait absolument se reprendre et trouver quelque chose à dire qui pourrait être probable. Il reprit alors son air froid et méprisable digne de tous Serpentard puis commença:


    - Qu'est-ce qui attire autant mon attention ? Oh et bien c'est Brunet ! Cette Gryffondore retraitée...Disons que nous avons quelques...différents, dit-il alors Léo en ayant un sourire en coin.

    Il clotura la discution avec cette phrase et retourna à son assiette sans même lever la tête vers les Poufsouffles. Il se douta que le jeune Angel avait bien de l'occupation avec sa chère Alexia...alors autant les laisser tranquilles tous les deux. Attrapant un croissant au beurre, il jeta un regard vers les autres tables. Beaucoup d'élèves étaient à présent installés sur les bancs respectifs de leurs maisons. Il avait beau tout faire pour l'enlever de sa tête, d'essayer de ne pas la regarder: Léo n'y arrivait pas ! Cette Leslie Brunet n'arrêtait pas d'occuper ses pensées...Et puis ce bougre de mec qui n'arrêtait pas de la coller, de la regarder et de la toucher ! Il n'y avait que Léo pour touchait sa Leslie, oui la sienne...

    Guidé par ses envies folles Léo se leva de son banc, lâcha son croissant même pas entamé et se dirigea vers la fameuse table des Poufsouffles. Il se foutait absolument si les autres osaient le regarder...Il se contentait de leur adresser un doux regard bien noir qui signifiait clairement qu'il valait mieux pour eux de regarder ailleurs. Bref, Léo arriva enfin devant eux, devant elle. Il tapota alors gentillement sur l'épaule du jeune Poufsouffle qui était à côté d'elle et il le regarda méchemment lorsqu'il aperçut son visage.


    - Ecarte toi d'elle ! Je t'interdis de l'approcher de nouveau d'aussi près morveu...Sinon tu auras à faire à moi pauvre Poufsouffle ! Lança-t-il en serrant les dents et les poings d'ailleurs.

    Léo en avait marre de les voir aussi proches l'un de l'autres et rêvait d'être à la place du jeune Poufsouffle...Jaloux ? Absolument ! Il regarda alors Leslie, mais d'un air différent avec des traits plus doux et agréable, avec presqu'un sourire charmeur sur les lèvres. Il croisa ses bras musclés sur son torse et observa la Poufsouffle qu'il avait jusque là essayer d'oublier et d'éviter..Mais en vain. Que c'était bon de la revoir ! Elle lui avait manquait cette magnifique vue...Et il avait tellement envie de la prendre dans ses bras cette leslie ! Oui mais...Léo était un jeune homme de Serpentard et il n'allait tout de même pas montrer ses sentiments et émotions devant tant de monde, du moins pour le moment.

    Léo ne lui adressa pas la parole et se contenta de la regarder en silence. Il tourna alors sa tête vers le jeune garçon qui apparement, n'avait pas bougé d'un poil Suspect Il reprit son air très...agressif.


    - Je crois t'avoir dit quelque chose petit...Recule toi d'elle !

    Léo commençait en avoir marre de se pot de colle qui était toujours très proche de Leslie. Non mais vraiment, d'où il avait le droit de se tenir aussi proche de la Poufsouffle ?! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emy Orval
Elève Serdaigle
Elève Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 754
Age : 24
Humeur : Comme d\'hab\'!!! \'_\'
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
5/15  (5/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Lun 11 Fév - 20:50

Emy était assise toute seule à la table des Serdaigles et elle se sentait à vrai dire très très seule. Il n'y avait personne à la table et elle s'ennuyait fortement. Mais elle vit arriver Ambroise Lymphonia qui était une jeune fille qu'Emy n'appréciait que très peu mais après l'épisode;"J'te-lance-mon-serpent-sur-la-jambe-histoire-de-te-voir-souffrir." Emy avait compris que c'était à cause d'elle que l'autre Serdaigle se comportait comme cela et du coups elle avait eut quelques remords et elle avait beaucoup réfléchit sur la question. Et quand elle vit Ambroise arriver elle lui fit un léger sourire qu'on personne d'autre qu'elle aurait put voir. Puis elle se reconcentra sur ses tartines. Et elle se remémora le pourquoi elle était venu ici. Elle cherchait à trouver une personne qui voudrait bien devenir ami avec elle ou autre mais finalement peut-être qu'elle pourrait se réconcilier avec Ambroise. C'était pas sur que celle-ci veule mais: qui ne tente rien n'a rien!

Un autre Serdaigle arriva à la table. Elle se souvint vaguement de l'avoir vu en cours. Il s'appelait John quelque chose. C'était devenu le partenaire d'Ambroise juste après qu'Emy se soit faite mordre par le serpent. En gros Ambroise l'avait laissé tomber pour continuer à s'entrainer. Mais Emy ne devait pas lui en vouloir parce qu'elle l'avait "traitée" de façon très peu convenable et aujourd'hui elle se rendait compte qu'elle avait été vraiment vache et qu'elle n'aurait pas aimé qu'Ambroise lui fasse le même coup. On se rend toujours compte des mauvaises choses quand on les a déjà faites. Elle avait l'occasion de se racheter et elle allait en profiter bien sûr! Elle s'apprêtait donc à se diriger vers elle lorsqu'elle vit Joh, arriver vers elle. Il avait l'air d'avoir la tête dans l'arrière train et pas très content d'avoir à se déplacer jusqu'à Emy pour.......pour quoi d'ailleurs??? Très agréable dès le matin!


- Salut. T'as besoin du pot de chocolat?


- Euh non c'est bon tu peux le prendre.

A d'accord c'était donc pour cela. Emy prit le pot de chocolat et le donna au garçon. Lui ne faisait pas d'efforts elle n'en fit pas non plus. Elle se retourna tout de suite après. Elle entendit des pas s'éloigner derrière son dos, qui prouvaient que le garçon était partit. Elle essaya alors de se remémorer la tête du garçon. Grand, blonds, beau. L'homme parfait mais Emy n'avait pas ressentit le moindre petit "truc" tant pis. Elle se reconcentra sur la question Ambroise. Il fallait qu'elle aille la voir, mais qu'est-ce qu'elle allait lui dire. "Salut. Je viens pour essayé de me faire pardonner". Non c'était un peu trop direct et elle risqué de ne pas apprécier. Emy était toujours en train de réfléchir quand elle entendit une voix de garçon proférer des menaces. Elle se retourna et vit Léo Bens menaçant Ikernel du regard. A parement il était jaloux de ce dernier qui avait l'air amoureux d'une grande brune. Poua il était vraiment bizarre se garçon. Emy leva les sourire et se leva. Elle se dirigea vers Ambroise et arrivée vers elle, elle lui fit un sourire.

- Salut! Excuse-moi mais je suis toute suel et je vois que toi aussi alors je peux m'assoir.

Mmm pas mal. Emy attendit qu'Ambroise lui réponde en la regardant droits dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Pirkins
Elève Serdaigle
Elève Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 30
Localisation : salle commune des serdy
clan : neutre
Humeur : essayez ...
Date d'inscription : 25/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mar 12 Fév - 15:26

John n’en avait que faire de paraître gentil auprès de la jeune miss Orval, même si celle-ci aurait peut être été à plaindre, à cause de la récente attaque qu’elle avait subit dans le cours de Magie Noire du professeur Badenov. Et encore, d’après ce qu’il avait appris sur ce qu’il s’était passé, Orval n’était que bien peu à plaindre, si lui aurait dû également subir les piques de la jeune femme, il savait parfaitement qu’il aurait réagit d’une façon analogue à celle d’Ambroise, sa nouvelle petite amie. D’ailleurs, où était-elle ? Il ne l’avait pas vue dans la salle commune, et avait sur le coup pensé qu’elle devait déjà être partie déjeuner. Ben visiblement, elle n’était pas là, puisque les seuls Serdaigles présents étaient les quatrièmes années bruyantes que John n’avait jamais pu saquer, ainsi que Miss Orval et lui. Bon, il serait toujours temps d’élucider le mystère plus tard, pensa John, un croissant à la main. Bon l’avantage, quand on arrive dans les derniers, c’est qu’à défaut de solitude, les victuailles débordent de partout, les elfes mettant sur la table tout ce qu’il reste du petit déjeuner. Savourant un croissant au beurre bien chaud, une recette française, John remarqua quelque chose qui lui avait échappé jusqu’alors.


Bens regardaient d’une façon bien étrange Leslie Brunet, la préfète en Chef. Accompagné d’Hell, un serpentard écervelé et fanatisé, il jetait des yeux noirs à la brunette qui se faisait apparemment tripoté par Stolichnaya. Le jeune popov semblait fort à son aise en passant ses mains calleuses de guitariste sur la peau douce et voluptueuse de la préfète en Chef, qui gloussait de contentement. John, si là y’a pas anguille sous roche, tu n’es plus un Pirkins ! Mais quand même, en quoi cela pouvait bien regarder cette enflure de Bens ? En plus, ce pauvre type qui restait à comploter dans son coin avec Hell, le toutou de Torben Badenov, vraiment n’importe quoi ! Bon, John, tu vas quand même pas gâcher ton plaisir d’engouffrer croissant sur croissant pour une bande d’imbéciles. Hmmmm pis en plus c’est que c’était bon cette cochonnerie ! Et mais ? Ce parfum ? Ambroise ! Aux aguets, maintenant parfaitement réveillé, John se releva d’un bond, pour chercher l’endroit d’où émanait ce merveilleux parfum… Oui, il y avait bien Ambroise, un peu plus loin, et John ne l’avait même pas vue arriver ! Quel con il pouvait faire quand même parfois ! Mais que pouvait il bien lui dire ? Disons qu’il la considérait comme sa petite amie, au vu de ce qu’il s’était passé la veille, mais était ce aussi l’avis de la jeune femme ? D’autant qu’il l’avait fait pleurer si ses souvenirs étaient bons ! Quelle approche pouvait il adopter ? Bon, John, tu assumes un peu ce que tu as fait, et tu fonces, d’accord ? Même en se motivant, cela restait tout de même compliqué pour quelqu’un comme lui d’aborder ce genre de « problème ». Prenant son courage à deux mains, John abandonna là ses croissants et son chocolat chaud, se frotta les mains et la bouche avec une serviette en tissu, puis se dirigea vers la jeune femme. Il sentait son cœur battre la chamade et semblait véritablement vouloir sortir de sa poitrine. Il se sentait un peu fiévreux, mais ne voulait pas faire marche arrière.



- Bonjour….. Tu vas bien Ambroise ?


Non mais quel abrutit ! Non mais vraiment John, tu bats tous les records de nullité là ! T’as quel âge ? holalalala ! Qu’allait elle penser de lui ? Si elle le considérait également comme son petit ami, alors elle serait sans doute déçue de voir sa réaction par rapport à la soirée de la veille, et si au contraire elle considérait ces évènements comme de regrettables erreurs, alors sa simple présence risquait tout autant de la gêner ! Bon, tu fais quoi maintenant ? ohn commença par s’asseoir doucement auprès d’Ambroise, puis sous l’effet d’un désir qu’il avait jusque là refoulé, l’embrassa sur un coup de tête. Il allait peut être regretter ce coup de tête, d’autant plus s’il se prenait la main de la petite blondinette dans la figure. Alors qu’il reculait doucement la tête, il entendit de grands éclats de voix dérrière.


- Qu’est ce que ?

_________________

merci Ambre (l)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia Walker
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 781
Age : 26
Localisation : N'importe où, mais jamais là où on me cherche...
clan : Qui sait ?
Humeur : Perverse *BAF*
Date d'inscription : 06/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mar 12 Fév - 21:21

La jeune Serpentard répondit au baiser que lui donnait son cheri, alors qu'elle gertait le gosse qui se trouvait à côté d'Angel. Quand leur lèvres se détachèrent l'une de l'autre la lycante s'asseya paisiblement continuant de piquer dans l'assiette de son doux et tendre. Enfin de la vrai nourriture, cela ajoutée aux baisers d'Angel et la jeune fille était bien heureuse d'être revenue dans cette école, c'est dans ces moments là que l'on se rend compte à quel point on est bien à Poudlard, malgré les cours.

Ouais J'ai la forme, tout vas bien :D ! Mais j'ai faim >.< c'est infect à St Mangouste.

Lui fit elle avant d'avaler un nouveau morceau de pain. Mensonge ? Oui un peu, elle ne savait pas si tout allait bien et elle ne le saurait jamais comment elle ne regarderait jamais les résultats, elle ne s'occupait pas de sa de toute façon et ne voulait pas que si il y ai un probleme son amour s'inquiete. Puis elle meva les yeux vers Léo, lui amoureux ? Et bien depuis le temps que cela devait arriver xD, et vu la réaction qu'il semblait avoir oui c'était sur et certain qu'il n'était pas insensible aux charmes de cette Poufsouffle :

Hummm mignonne, mais il aurait put choisir autres chose qu'une Poufsouffle...

Glissa t'elle à Angel alors que Léo semblait être partie pour nous faire un crise de jalousie,et voilà cela commencait, -___- comment se taper la repere au milieu de la Grande Salle, déjà la louve voyait des élèves se tournait vers le septieme année pour voir ce qu'il se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reinedumonde.skyrock.com/
Stanislas Folkaur
Elève Poufsouffle
Elève Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 30
Date d'inscription : 11/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Jeu 14 Fév - 16:17

Stanislas était un jeune homme de, 13 ans maintenant, très soucieux de sa tenue vestimentaire durant les jours où la liberté était permise au château. C’est pour cette raison au combien agaçante que ce dernier se retrouvait devant le miroir de la salle d’eau en pleine réflexion, tenant un à un chaque ensemble qu’il trouvait acceptable pour cette belle journée qui s’annonçait. Le tri repris, et bientôt Stan élimina tout les hauts qui n’auront pas l’immense privilège de se voir assaisonner d’une sauce quelconque en ce samedi matin ensoleillé…

”-Et mec ? T’es mort ? Préviens nous sinon on va attendre tout bêtement l’arrivé d’un corbillard ! »

Le jaune et noir sourit un peu à cette voix qu’il reconnaissait bien, celle de son tout nouveau colocataire de chambrée. Il abandonna ses tenues au sol carreler de la salle et se résigna à tout simplement ouvrir à son nouvel ami…

”-Eh bien, eh bien, eh bien… on dirait qu’une jeune fille ne sait plus quoi ce mettre pour le grand bal d’étudiant à Poudlard !

Stanislas était souvent taquiné par le brun et il répliquait toujours par un coup d’oreiller, de couverture, de parchemin ou pour unique fois à ce jour le fouet d’une serviette qui s’abat sur les tibia de ce dernier…

”-Ouch ! Dois-je te rappeler qu’il me sera pas facile de t’aider enterré ? »

Se défendit le pauvre garçon, extrêmement douillet, au ténébreux désespéré. Stan capitula et le laissa examiner avec un sérieux intérêt les vêtements étalés par terre….

”-Alors génie de la mode ? Que me conseillez vous pour aujourd’hui ? Jean tee-shirt ? Pantalon blanc chemise bleu ciel ?”

D’un claquement de langue sur son palet le brun se redressa et s’empressa de regagner le dortoir…

”-Mais !?”

A peine deux minutes s’écoulèrent que son jeune ami revint dans son champs de vision, en compagnie d’une tenue qui, songea Stanislas, serait bon pour un rendez vous galant, et ce que cherchait ce dernier n’avait rien à voir avec une journée romantique ! Il ne sut plus très bien comment, mais il avait finit par se trouver habillé au vrai prince charmant sans son fidèle destrier. Lorsqu’il en prit conscience, il était déjà trop tard, il déambulait déjà dans les couloirs du château en compagnie de son ami vêtu de la même sorte ! Une chemise ouverte outrageusement au niveau du torse, une écharpe entourant son cou d’un simple tour aussi fine que de la soie, un pantalon de tissus aussi fin épousant parfaitement ses hanches et des chaussures crocodile qui ajoutait encore plus le style d’un homme galant prêt pour un rendez vous amoureux…

”-Alors ? Qu’elle est son doux prénom ? »

Stanislas sortit de sa transe et posa sur le brun un regard franchement interrogateur…

”-Ne me dis pas que tu es tellement anxieux que tu en as oubliée le prénom de ta belle ? »

Se permit de se moquer gentiment de lui son ami, et c’est à ces mots qu’il réalisa que ses suppositions était confirmés. Ecarquillant les yeux de panique il arrêta le brun au beau milieu du couloir, il avait une angoisse qui commençait à prendre lentement forme dans son estomac…

« -Bastien, je n’ais en aucun cas dit que c’était pour séduire une fille ! Je voulais simplement m’habiller cool pour ce jour de libre ! Je vais pas me rendre à la grande salle vêtu comme çà !? »

Pourtant, sa panique ne sembla pas choqué le brun ce dernier semblait juste un peu déçu…

”-Tu veux pas me le dire hein ? Cela n’a pas d’importance, je peux te dire qu’elle est bien mignonne, et elle semble aussi très rigolote ! Je suis sûr que cette journée, elle s’en souviendra comme étant le rendez vous galant parfait, tu es sapé comme le mec le plus sexy du collège ! Fonce mon vieux ! Moi, j’ai ma douce qui attend, et je n’aime pas faire attendre la princesse de mes nuits ! »

Et sans plus un autre mot, le brun disparut dans un angle de couloir et c’est à ce moment que Stanislas compris l’allusion qu’il avait faite juste avant de partir… La belle jeune fille qu’il pensait être sa petite amie, ou du moins l’élue de son cœur, celle qui semblait mignonne et marrante, celle qu’il côtoyait très souvent depuis leur première rencontre à la grande salle justement… Le jaune et noir sentit son cœur battre très fort en cette prise de conscience et il finit par secouer la tête de raisonnement…

*Allons Stan, tu ne vas pas t’affoler pour une allusion idiote qu’aurait pensé ton compagnon de chambre ? Il n’a tout bêtement pas compris la véritable raison de ton incertitude en goût vestimentaire pour un samedi matin tout à fait normal ! Il ait quand même bizarre de s’habiller ainsi pour une simple journée de libre !?*

Le grondement de son ventre criant famine le tira de ses pensées, il sourit en pensant que cela lui semblait du déjà vu. Il se dirigea alors en direction de la grande salle et il finit par apercevoir une étrange tension à la grande table des jaunes et noirs. Il fronça les sourcils, mais ne se stoppa pas dans sa progression et bientôt il reconnut l’un des deux Poufsouffle assis à leur table. Il prit place à une place de là et laissa une oreille attentive courir alors qu’il commandait son plat à un Elfe de maison. Il attaqua dès que son plat vint à ses yeux gourmands, bien que ce petit déjeuner ressemblait étrangement à un déjeuner de midi ! Pain de campagne, beurre, gruyère, saucisson, tomate, œuf, et lait frais…

*Tiens, une querelle d’amoureux ?*

Pensa-t-il en observant discrètement la curieuse scène que formait le trio près de lui, une jeune fille, préfète en chef s’il se souvenait bien des tableaux d’affichage dans leur salle commune, un jeune homme qu’il reconnaissait un peu le jour de sa rencontre avec Alex et un autre garçon un peu plus grand et de toute évidence jaloux de l’autre. Serpentard vs Poufsouffle ça promettait d’être… explosif. Il y aurait-il une bagarre avant la fin de son « petit déjeuner ? Ou devrait-il dors et déjà se décaler un peu pour être sûr de poursuivre son repas dans la joie et la bonne humeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 27
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Lun 18 Fév - 19:11

~ Doucement, en me servant de pleins petites choses, je mangeais avec délice, savourant les différentes saveurs qui s’amusaient à titiller mes papilles. Que c’était bon ! Pourtant je ne pouvais m’empêcher de lancer quelques petits regards au niveau de John et d’Emy. Quoi ? Ressentais-je également la jalousie ? Oui, sûrement. Pourquoi, ce pot de chocolat se trouvait il prés de cette fille, de cette Serdaigle si arrogante ? Rhaaaa, il fallait que je recommence à déjeuner et ne faire comme ci je n’entendais rien, et ne voyait rien. C’est ce que je fis, laissant mon ouïe s’échapper vers la table des Pouffy et des Serpy’, alors comme cela d’autres personnes ressentait la jalousie ? Encore plus forte que moi même, en plus ! Que c’était mignon, je me retournais discrètement, laissant mon regard chocolatée observaient le Serpentard, avant d’éclater d’un rire cristallin et incontrôlable. ~

~ Etais-ce bien ce pauvre Léo qui pétait un plomb ? Que c’était drôle ! Mon rire s’échappa dans l’air, enveloppant la Grande Salle d’un rire moqueur. Comment ce jeune homme fier et hautain pouvait il faire une crise comme cela ? Que c’était amusant ! Alors même les gens comme lui pouvaient être amoureux ? Mon Dieu, que cette sensation était follement grisante. Quel idiot il était celui là ! Néanmoins, je fus déçu, les deux préfets des deux autres maisons ne se comportaient pas comme des élèves dignes d’être des exemples. Je laissais mes lèvres en bouton de rose souffler un petit soupir, avant de me dire que très bientôt je devrais intervenir. ~


~ Bah quoi ? Pourquoi ces deux Préfets bien plus grand que moi, se permettait de nous enquiquiner ? On devait supporter les bruits de leurs jérémiades, alors ? Pas question, j’étais déjà d’assez mauvaise humeur, pour laisser un pauvre Serpentard énervait le monde avec sa petite crise de jalousie d’un adolescent pré pubère. ~

~ Puis mon cœur se mit à battre bien plus vite lorsque je sentis un regard rivé sur moi. Etais-ce bien celui de John ? Oui, c’était lui, et je sentis une joie énorme étreindre mon cœur. Merci, il m’avait enfin remarqué, moi qui pensais qu’il ne me verrait même pas. Mais après tout, je n’en aurais même pas été vexée, j’étais assez discrète comme jeune fille. Pourtant mon bonheur éclata en quelques morceaux lorsqu’une voix s’adressa à ma propre et gracieuse personne. Emy. Que voulait-elle ? Je lui lançais un petit sourire sincère, avant de prononcer. ~

-« Bonjour Emy. Je t’en prie assis toi, si tel est ton désir. Comment vas-tu en cette matinée si bruyante ? »

~ Ma voix avait été très faible et presque négligente. Croyait t’elle qu’on pouvait tout pardonner dans un simple salut ? Néanmoins j’admirais l’effort qu’elle faisait à mon égard en venant me saluer, mais à dire vrai, j’aurais préféré sentir mon corps dans les bras de John. Peut être aurait dut elle venir lorsque John ne se trouvait pas dans les parages, mais ce n’était point de la faute de la petite Orval. Puis bientôt, un mouvement sur le côté me fit lever mes larges prunelles où du chocolat liquides faisaient des remous, pour se poser sur John. Il était là … Je l’entendis me poser une question sur mon état du moment, et plus vite encore que la lumière, je sentis ces lèvres se poser sur les miennes. J’eux un sourire coquin, et lorsque la voix du jeune homme s’échappa en un : ~

-« Qu’es que ? »

~ Je me levais vers lui, l’attirait à moi, sur le banc d’a côté et l’embrassait une nouvelle fois en guise de bonjour. Sur mes lèvres se trouvait un peu de confiture de framboise, ce qui donna un goût excellent sur les lèvres de mon ténébreux John, certes c’était un peu collant, mais je trouvais cette friandise bien meilleure qu’autre chose. J’en aurais presque redemandé, avant de me souvenir de la présence d’Emy, et des règles de la bienséance. Pourtant avant, heureuse de vivre, ma voix aussi pure que le cristal se logea dans une des oreilles de John. ~

-« Je vais bien mieux maintenant …Et toi, comment vas tu ma petite bête sauvage ? Tu as vu … les Préfets des autres maisons ont l’air de se chamailler ! Tu crois que je devrais intervenir ? Parce que ce Bens a vraiment l’air idiot là …»

~ J’eu un léger petit rire, avant de me retourner vers Mademoiselle Orval et de faire une présentation d’une voix platonique. Moi non plus, je n’avais pas apprécié le regard qu’Emy avait lancé sur mon John, un espèce de regard qui détaillait son physique avantageux, comme ci elle avait devant elle un produit de supermarché. Non mais oh, ce n’était pas une bête à reluquer comme on le souhaitait. C’était dérangeant vis à vis de moi. John le sentait il ? Ma peau s’était faite légèrement plus tendu, et quelques éclairs zébraient mon regard. ~

-« Emy Orval, je te présente John Pirkins. John, je te présente Emy, tu dois te souvenir d’elle, c’est comme cela qu’on s’est connu en cours de Magie Noire … »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Shinyu Ishiname
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 27
Date d'inscription : 09/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mar 19 Fév - 17:13

Les cachots de Poudlard reposaient dans un silence pesant, ce calme mélangé à la faible luminosité de ce lieux laissait plané une ambiance inquiétante. Ces mêmes cachots qui mènent à la luxueuse salle commune des sangs-pures était totalement vide, tout comme la salle commune en cette douce matinée. La cheminée était éteinte, les fauteuils de cuir vert donnaient l'impression d'une pièce habitée par des âmes errantes. Les dortoirs ne laissaient voir que des lits défaits, en pagaille, qui n'attendaient que les elfes, qui bien entendu, malgré les privilèges des serpents argentés, préféraient oublier de faire acte de présence et d'apporter leur contribution aux taches quotidiennes. Néanmoins un des lits était encore occupé, et l'élève qui était encore sous les draps ne paraissait pas préoccupé par l'heure qu'il était ou même du faite qu'il était le seul dans ce grand dortoir. Evidement puisqu'il n'avait pas encore ouvert les paupière. Le jeune Ishiname n'avait pas prit le soin de se coucher tôt, et puis peu importe puisque dans tout les cas il ne se serait pas levé au aurore. Cette soirée avait été bien mouvementé, et la conter dans son intégralité serait bien trop long.

En résumé, lorsque les lumières de Poudlard c’était éteinte au couvre-feu, un couvre-feu quasi inexistant pour les glorieux serpentards qui en on été légèrement acquitté, le jeune bourgeois se trouvait aux portes du château. Une grande cape noir sur les épaules, et sa baguette inséré sous le bracelet de sa montre moldu, en argent. Il avançait sur le chemin qui menait à la forêt dite interdite. Tout en faisant un mouvement lent et exagéré du bras, il prononça la formule d'attraction pour amener son balai à lui. Les grotesques conditions du maintien de sa baguette, fit que le sort d'attraction ne se montra pas très efficace vu le temps que le jeune Ishiname dut attendre pour obtenir l'objet convoité. Une fois le balai dans sa main droite, il le chevaucha et d'un coup de pied, il décolla en typhon vers le ciel étoilé. Ce n'est seulement qu'a plusieurs mètres de hauteur que Shinyu se dirigea vers la forêt du domaine de Poudlard. Il avait prévu comme toutes les semaines de voler au dessus de la forêt pour profiter de l'air pure qui émanait des grands arbres. Alors qu'il volait au-dessus d'une clairière au reflet argenté, le jeune homme s'amusait à pirouetter. D'une finesse inattendus, la baguette en ventricule de dragon glissa et plongea vers la forêt . Comment cela était possible, avoir mit sa baguette ainsi n'était t-il pas la meilleur des solutions? Quoi qu'il en soit le jeune sot, plongea sans réfléchir vers la cime des arbres pour récupérer sa baguette. Lorsqu'il posa pied à terre, l'atmosphère était bien plus inquiétante que dans les cachots du chaleureux château. L'esprit de Shin' n'était pas embrouillé, même si il avait mit pied à terre de manière hasardeuse, car il avait calmement analysé la situation, et voilà comment il l'exposa.

*Je suis seul, ce qui ne change pas de mes habitudes, quoi qu'une présence féminine m'aurait sensiblement rendu plus courageux. Je n'ai pas de baguette puisque je suis là pour la retrouver, et donc je n'est aucun moyen de m'éclairer ou même de me défendre. En conclusion, j'aurais dût manger un peu plus avant de mourir dans cette sombre forêt*

C'est donc avec les idées claires que le jeune, futur, cadavre scrutait le noir. Il avançait avec son balai dans la main droite, tout en imaginant l'endroit ou était tombé la baguette de Lierre. Après quelque mètre, le jeune garçon sentit un souffle puissent et humide dans son dos. Il tourna vivement sur ses talons et plongea son regard dans ce noir absolu. Rien...il faisait simplement noir, la lune n'avait pas la bonté d'éclairer les bas bois, et le serpentard en était très agacé, voir même paniqué. Il continua tout de même son chemin pendant que son esprit affichait les images d'une clairière, oui c'était ça, la baguette était tombé tout près d'une clairière, lumineuse et légèrement argenté. L'esprit de Shinyu recolla les morceaux et il comprit tout bêtement que le sol argenté n'était autre que le reflet de la plaine lune, projeté par une étendu d'eau. Il monta sur son balai, et frappa le sol pour décoller. Alors qu'il quittait le sol il fut très violemment désarçonné, son corps buta contre un arbres et il s'immobilisa en essayant de reprendre son souffle. Des branches craquaient sous le poids de créature qui avançait vers lui. Les yeux de la bête étaient d'une couleur lumineuses, entre le blanc et le gris. Ce regard glaçant fixait Ishinamé pendant que le souffle caressait le visage du garçon. Son cœur pondit quand la créature ouvrit la gueule et que son haleine immergea, enveloppa le garçon. La bête, avec une vivacité incroyable referma ses dents pointus autour de son cou. Dans un mouvement guidé par la survit il roula vers l'animal et protégea son visage. Le prédateur se recula pour attaquer à nouveau la proies qui était a ses pattes. Shin' bondit vers son ballet qu'il saisit et frappa le sol de la main pour décoller. Pendu au ballet, le jeune garçon prenait de l'altitude. La créature se propulsa dans les air avec une telle agilité qu'elle parvint aisément à la hauteur Du bourgeois. Celui-ci se balança avec un ultime effort et enfourcha son ballet. La bête qui manqua sa cible de peu retomba lourdement au sol poussant un rugissement de rage.
Le sorcier qui reprenait son souffle frôla de justesse les branches, pour enfin s'élever au dessus des arbres. Il localisa très rapidement la clairière et plongea vers celle-ci. Il lévitait au-dessus du lac qui baignait dans une luminosité bien plus agréable qu'au cœur de la forêt. De petite vaguelette attira l’attention du garçon, il s'approcha, et il la vie enfin, sa baguette de lierre qui dérivait. Il s'avança à sa auteur et s’inclina pour la prendre. Il la touchait du bout des doigts quand le grognement de rage lui fit relever la tête. Les poils dresser sur le corps, des os bien visible sous cette fine peau, un long museau et avec des crocs acérés. Le loup garou regardait Shinyu d'un regard sanglant. Prit de panique le jeune homme essayait de saisir sa baguette qui paraissait jouer avec sa vie. Le loup-garou s'était élancé, l'eau de l’étant fut projeté dans tout les sens par la course effréné de la bête. Alors que la baguette s'éloignait, le monstre s'approchait. Ishiname devait abandonner sa baguette ici et fuir, pourtant il essayait toujours. L'animal était à une dizaine de mètres quand les remoud qu'il provoqua amena la baguette aux mains du jeune homme. Celui-ci s'en saisit alors que le loup-garou avait bondit pour lui déchirer le cou. Ishiname pointa la baguette de lierre vers le monstre qui était à sa hauteur. Un éclaire rouge projeta la bête jusqu'au bord de l'étang, dans un bruit épouvantable mêlé à l'écho de l'incantation prononcé par Shinyu. L'animal qui avait était touché de plein fouet par le sort Stupéfixe, fut figé, elle était là au bord du lac, immobile. Le jeune homme regardait son adversaire, le souffle coupé par l’émotion quand il vit plusieurs silhouettes émergés de la forêt. Celle-ci poussèrent un long hurlement de rage et de tristesse . Ishiname ne prit pas le temps d'écouter cette mélodie inquiétante, il décolla et se précipita vers le château. Il sentait un légère douleur dans le dos, sûrement dut au choc contre l'arbre, toute fois il ne prit pas le soin d'en avertir l'infirmière du château, car il avait depuis la naissance de sa sœur, une phobie des lieux médicaux.


Ce fut la douleur, en bas du dos qui réveilla Shin' en sursaut. Il serra les dents et cligna des yeux toujours sceller par Morphée. Après un effort considérable, il se leva. Assis au bord de son lit, il se frotta les yeux et fit craquer son cou. Il posa pied à terre et la douleur dans son dos le fit tressaillir. Par chance Ishiname se rattrapa à sa table de nuit, qui prouva sa solidité en soutenant le jeune serpentard. Le ventre de Ishiname cria famine et celui-ci se força à marcher, pour prendre rapidement une douche qui fut le bienvenue après les aventures d'hier soir, soit dit, des aventures peut glorieuses. Le corps encore mouillé, il ouvrit sa valise pour ce changer en ce jour où l'on pouvait s'habiller à son bon vouloir. Il eu un peu de mal à se changer, mais lorsqu'il revêtit enfin sa chemise blanche et son pantalon noir qu'il portait au raz du bassin, il supporta un peu mieux la douleur, allez savoir pourquoi. Il enfila ses chaussures noir et sortit de la salle commune pour se diriger vers la grande salle. Il croisa le regard de plusieurs jeunes filles de Poudlard, ce qui lui permit d'oublier petit à petit l'horreur de la nuit passé.
Le voilà enfin au dernier tournant. Il allait s'engager pour se présenter devant les grandes portes quand un camarade de serpentard frappa amicalement Shin' dans le bas du dos tout en le saluant. La douleur arracha un rictus sur le visage du serpent argenté, pendant qu'il serai sa baguette dans la poche de son pantalon, qu’est ce qu'il l'empêchait d'utiliser juste une petite fois le sort endolorise sur cette abrutie? Sûrement le doux regard de la jeune serdaigle qui sortait de la grande salle. Shinyu lui rendit son sourire et prit cette ultime tournant pour arriver devant les grandes portes. Le plafond de la grande salle était très accueillant et l'humeur festif de la salle ne faisait qu'amplifier ce sentiment de bonheur.


Ishiname pénétra dans la salle à l'affût du moindre regard de la gente féminine, d'une étincelle, mais aussi, malheureusement, du moindre signe amical d'un de ses camarades. Son regard qui balayait naturellement la salle tomba sur son préfet, qui semblait légèrement irrité. Contrairement à ses habitudes le jeune garçon ne chercha pas à comprendre le pourquoi de se regard sombre que jetait son préfet vers une source inconnu aux yeux du bourgeois. Celui-ci se contenta d'un vague signe de la main vers son préfet qui, selon Shinyu passerait inaperçus vu la concentration de Léo. Bizarrement Il n'y avait pas vraiment de distinction entre les différentes maison aujourd'hui, tous discutaient ensemble avec gaieté, Ishiname s'assit donc, avec quelque difficultés dut à sa blessure, puis il posa les coudes sur la table en joignant ses mains. Il repensa un moment à sa nuit, et à la présence du loup-garou, qu'elle homme se cachait derrière ce monstre et que faisait-il en pleine forêt, et si les autres étaient aussi des loup-garou cela pouvait-il être inquiétant pour l’école de sorcellerie?
Le regard de Shinyu bascula vers la table des serdaigles ou le préfet de cette maison embrassait passionnément un jeune homme qui d'après Shinyu devait être aux anges. Toute fois il ne s'attarda pas longtemps sur ce "spectacle" car un elfe apparut, sur la table, à demi-couché, faisant mine de bailler. Celui-ci, avait une peau grise et ridée, il ne faisait pas plus de 70 centimètres et portait comme simple vêtement un torchon autour de la taille, ses yeux étaient gros comme des oranges, reflétant le visage impassible du garçon . Il demanda promptement au serpentard ce qu'il voulait avec un telle détachement que Shin' en fut presque blessé. Les elfes ne semblaient vraiment pas influencé par la présence de Bellatrix Lestrange à la tête du château. Un des serpentard se leva et menaça l'elfe qui pour lui ne méritait déjà plus de vivre par le simple faite de s'adresser à un serpentard avec autant de dédain. Le petit elfe le regarda d'un air presque supérieure, qui en toute logique ne plut pas au serpentard. Les yeux exorbité par la rage il leva sa baguette quand Shinyu l'arrêta d'un signe de la main. L'elfe qui commençait à lever son majeure pour répliquer contre le sortilège, arrêta son mouvement et fixa le garçon qui venait de stopper la sentence. Shinyu Ishiname, le regardait avec une neutralité parfaite. Ses lèvres s'entrouvrir et il dit simplement.

"Ce sera comme d'habitude, merci"

L'elfe grogna et disparut dans un crac, l'élève qui s'était levé se rassit contrarié et regarda son assiette sans adresser un mot au bourgeois. Le petit déjeuné de Shin' apparut sur la table et il se mit à manger tranquillement pour ne pas montrer combien il mourrait de fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mar 19 Fév - 22:57

    Leslie ne savait pas trop comment aller réagir Ikernel face à sa ‘proposition’. En effet, il pouvait rentrer dans le jeu comme ne pas le faire du tout, la traitant de folle. D’ailleurs, elle redoutait la deuxième supposition. Elle appréciait vraiment ce dernier, et puis, si elle pouvait à son tour se venger du serpentard alors pourquoi pas ? Cela ne faisait pas 7ans qu’il lui pourrissait la vie continuellement ? Si, alors si elle pouvait lui renvoyer la balle. En même temps, elle ne comprenait pas son insistance à les zieuter ainsi. Que voulait-il à la fin ? Elle ne lui appartenait pas. Ils ne sortaient pas ensembles, ni même étaient amis.

    Ces craintes s’envolèrent quand elle vit avec plaisir que son camarade acceptait ce qu’elle venait de lui proposer. Sans attendre, il passa sa main dans les cheveux de la préfette en chef, lui frôlant la joue, puis l’approchant de sa joue, pour lui chuchoter quelques ‘mots doux’ bien particuliers et originaux à l’oreille. En fait, il venait de lui demander de qui il était jaloux puis de sortir on ne sais pas quoi, à propos de mariage. Pour faire court, elle n’avait pas compris, mais ne put s’empêcher de retenir un rire doux d’amusement, qui n’était pas du tout de la moquerie ou autre. Nan, elle n’était pas comme ça, loin de là.

    Au moment ou elle voulu lui répondre, elle jeta un coup d’œil vers les pas qui arrivaient vers eux. Sans faire attention à ce qu’il se passait autour d’eux, elle LE fixa d’un œil noir. LUI, Suspect Léo Suspect, le beau noeil serpentard Bens Suspect , le préfet des nuisants Suspect . Bref Lui. Lui qui s’était enfuit en courant le premier, sans laisser le temps à la godric de le faire. Lui, qui incarnait tous ce qu’elle n’aimait pas. Enfin… C’est ce qu’elle essayait de se persuader. Car au fond, même si tout cela était vrai, elle ne pouvait s’empêcher de l’apprécier. Maso ? Peut-être bien oui… Mais, malgré tout ce qu’il était, elle ne pouvait le détester comme se fût le cas avant. De nombreuses choses avaient changés en un an, et elle s’en rendait compte…

    Quand le septième année fût à leur hauteur, elle leva la tête vers ce dernier. Il tapota sur l’épaule du jeune Poufsouffle, avant de lui dire sur un ton de colère, et à faire peur plus d’un de s’écarter de Leslie, et de ne plus s’approcher d’elle plus tard. Non mais oh, ils faisaient ce qu’ils voulaient quand même. Depuis quand ils devaient obéissance à Léo, ce maudit Salazar de Serpentard ? D’accords, elle avait du mal à le sortir de sa tête, d’accord qu’elle avait tout fait pour ne pas le croiser au détour d’un couloir ect, d’accord, cela signifiait qu’il y avait anguille sous roche, mais tout de même. Quel toupet.

    Posant sa main sur le bras d’Ikernel, elle l’insista à ne pas bouger, et de la laisser riposter. Après tout, le pauvre n’avait rien demandé, et avait juste voulu ‘rendre service’ à son aînée, il n’avait donc pas à subir les conséquences de la jalousie maladive et fondée ? de Léo ! Soudain, il se tourna vers la belle, croisa ses bras sur son torse hummm What a Face mais d’un air opposé à celui qu’il venait de lancer au jeune homme. Il se fit doux, fins, et même, avec un sourire ! Imaginez la stupéfaction de cette dernière ! Ne la détestait-il plus ? Il fallait le voir pour le croire. Elle ne revenait pas. D’ailleurs cela se voyait sur son visage.

    Quoi faire ? Lui lancer un regard noir et l’envoyer bouler ? Lui faire un sourire et se jeter sur lui ? Bon, allez, on se décide, et on coupe la poire en deux. Oui, essayons de trouver le juste milieu. Alors qu’elle réfléchissait à ce qu’elle allait faire, le serpentard reprit les devants, pour agresser une nouvelle fois son compagnon de petit déjeuné. Bon déjà stop là Suspect tu le lâches un peu mon coco Suspect . En plus, tout les regards étaient fixés sur la table des jaunes et noir. C’est fou comment les gens pouvaient être commères ! Ils ne pouvaient pas s’occuper de leurs affaires un peu nan ? Ou est-ce trop demandé ? Leurs vies étaient si vides que ça pour qu’ils n’aient que ça à faire ? Oula, Zen Leslie, on dirait un vert qui parle là.

    En fait, s’il y avait bien un truc qu’elle ne supportait pas, mise à part qu’on lui dise ce qu’elle devait faire ou dire, c’était que l’on s’immisce dans Sa vie privée. Se levant d’un bond, la préfette en chef se mit entre Ikernel et Léo, de telle façon à ce qu’ils n’en viennent pas aux mains. Elle connaissait bien les hommes en général pour savoir qu’ils ne se laissaient pas traiter ainsi aussi impunément, sans réagir. Et se dont la belle ne voulait pas, c’était encore un conflit et encore plus quand elle en était cause. La Belle prit alors la main de Bens, l’incitant à s’asseoir à la table. Le regardant fixement, sans ciller, d’un regard indécis, qui se faisait tantôt doux et affectueux, tantôt plein de reproches et colériques, tantôt neutre et vide de tout, elle lui dit d’une voix basse :



    - On peut savoir ce qu’il t’arrive ? Assis toi, tous nous regarde ! Tu peux m’expliquer pourquoi tu agresses mon ami ? Il ne t’a rien fait à la dernière nouvelle. Enfin, pour quelles raisons il ne doit plus m’approcher ? A ce que je sache, je n’appartiens ni à toi, ni à personne d’autre. Enfin, si je me souviens bien, c’est toi qui est parti je te figure. Certes, je m’apprêtais à le faire aussi mais tu m’as devancé, enfin je crois que je l'aurais fais... Bref, alors tu pourrais me dire ce que tu attends de moi ?


    Elle était complètement, de nouveau, perdue à cause de lui. Et elle détestait cette position. Après tout, l’ancien gryffondor n’était pas un jouet dans les mains des autres, mais bel et bien une femme à part entière, qui n’aimait pas qu’on s’amuse avec elle. Après tout que voulait-il ? Qu’est-ce qu’il espérait qu’elle fasse ? Qu’arrivait-il dans la tête ? Sans enlever sa fine de celle du serpentard, elle se rapprocha de lui, ne quittant pas son regard. Malgré cette situation de tension, Leslie ne put empêcher son cœur de faire un léger rebond dans sa poitrine, ne laissant rien paraître bien entendue, espérant que le jeune homme de 14ans ne fasse rien de ‘violent, car sinon, elle aurait du mal à les contrôler. Mais surtout, elle ne voulait aucun blessé. C’est donc pour cela qu’elle ne bougeât pas, attendant les réactions du préfet en chef et du russe…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou


Dernière édition par Leslie Brunet le Mar 19 Fév - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Bens
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25
Localisation : Au château pardis !
clan : Les méchants xD
Humeur : Sarcastique
Date d'inscription : 09/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Jeu 21 Fév - 14:18

    Léo se trouvait devant la table des Poufsouffles, sous les regards de tous ces jeunes gens qui ne cessaient à présent de les fixer depuis qu'il avait oser bouger ses fesses de Serpentard jusque devant le jeune russe pour lui demander d'une manière des plus polies selon Léo, red d'ôter toutes mains baladeuses du corps de la Poufsouffle: Leslie Brunet. Oui tout le monde le regardait, il n’y avait pas de toute à en croire tous ces visages avec ces yeux globuleux et exorbités qui le fixaient lui et les deux Poufsouffles. Sur le coup Léo Bens se demanda bien pourquoi il avait décidé de se lever et de venir jusqu’ici alors qu’il était finalement tellement mieux installé sur son banc à la table des verts et argent…là-bas personne ne le regardait ne travers…enfin quoique dès l’instant où ses yeux bleus merveilleux avaient fixé intensément la jeune brunette, certains de ses camarades l’avaient dévisagé. Oui vraiment, là le jeune homme aurait du sagement rester à sa place au lieu de venir ici et suivre son cœur qui le rendait terriblement jaloux en ce moment même.

    Léo regarda alors toujours la jeune Poufsouffle après avoir réprimandé une seconde fois le gamin assis à côté d’elle. Il était devenu fou, oui absolument fou de cette fille ! Pourtant le jeune Serpentard n’avait jamais fait ça pour une fille auparavant et jamais il n’aurait envisagé de le programmer un jour, oh que non jamais. Et le voici, debout devant la longue et grande Leslie table des Poufsouffles, en train de se foutre la honte devant tout le monde…enfin devant tous ceux qui étaient présents dans la Grande Salle. Alors qu’il voulait dire quelque chose pour s’expliquer lorsqu’il vit le regard étrange que lui adressait Leslie, Léo fut tiré par le bras violemment même. Il se retrouva donc assis à l a table des Jaunes et Noirs ? Suspect Depuis quand les Serpentards avaient le droit de s’installer à une table autre que la leurs hein ?! Non mais vraiment ! Là c’était certain : il allait en plus de devoir supporter le regard de ses camarades Serpy, leurs expliquer la raison pour qu’il ose se poser chez les Pouffys !

    Le jeune homme, plus que troublé par ce que venait de faire Leslie en l’installant ici, la regarda avec un air incrédule. Il tournait le dos à l’autre élève russe, ne regardant qu’à présent que sa Poufsouffle. Il écarquilla encore plus les yeux lorsqu’il remarqua qu’elle venait de se rapprocher de lui…enfin non elle bougeait juste pour pouvoir le fixer avec ses gros yeux bleus merveilleux.


    - On peut savoir ce qu’il t’arrive ? Assis toi, tous nous regarde ! Tu peux m’expliquer pourquoi tu agresses mon ami ? Il ne t’a rien fait à la dernière nouvelle. Enfin, pour quelles raisons il ne doit plus m’approcher ? A ce que je sache, je n’appartiens ni à toi, ni à personne d’autre. Enfin, si je me souviens bien, c’est toi qui est parti je te figure. Certes, je m’apprêtais à le faire aussi mais tu m’as devancé, enfin je crois que je l'aurais fais... Bref, alors tu pourrais me dire ce que tu attends de moi ? Dit-elle en allant ensuite se rapprocher de Léo mais cette fois-ci pour de bon.

    Léo la regarda dès qu’elle eut fini de parler. Elle venait tout de même de reparler de la dernière fois lorsqu’ils étaient près de la cabane de l’autre gros. Oui il était parti et alors ? Elle n’allait tout de même pas lui ressortir ça à chaque fois dès que ça n’irait pas entre eux non ? Suspect Et il avait rêvé où elle venait bien de dire qu’elle aussi aurait pris ses jambes à son cou pour le laisser tout seul comme Léo l’avait fait avec Leslie ? Ba oui, elle venait de le dire…Intéressant tout ceci…Oui intéressant mais il lui restait tout de même à répondre à sa jolie Brune pour lui expliquer pourquoi un aussi beau Serpentard Cool que lui était venu à la table des Pouffys. Léo la regarda un instant, observant de nouveau ce si beau visage parfait qu’il avait devant lui. Elle était si belle, et encore plus lorsqu’ils étaient aussi proche ! Et ces lèvres fines et douces qui ne demandaient que celles de Léo…Oui elles les demandaient et en temps que parfait gentleman, le jeune Serpentard ne pouvait passer outre à cette demande !

    Il posa alors une main sur le banc et puis une deuxième et enfin une troisième. Il s’approcha doucement de la jeune Leslie, ne quittant pas son regard d’une seconde, non il gardait ses deux perles bleues plongées dans celle de la Poufsouffle.


    -Tu aimerais beaucoup savoir pourquoi j’ai agit de la sorte n’est-ce pas ? Demanda-t-il sur une voix très basse pour ne pas que tout le peuple l’entende Suspect et sur un ton envoutant et mélodieux. Une fois très proche du visage de la brunette, Léo stoppa son geste laissant donc ses lèvres à proximité des siennes. Je préfère te résumer ceci attends…

    Et là devinez quoi ? Et oui le beau et superbe Serpentard capture les lèvres de la Poufsouffle tout aussi belle que lui, même s’il reste le plus beau tongue . Il l’embrasse donc, mais d’un simple baiser où leurs lèvres s’effleurent en l’espace de quelques secondes délicieuses. Léo recule ensuite sa tête, lui offrant une magnifique vue sur ses dents blanches lorsqu’il lui sourit jusqu’aux oreilles. Il lui adressait un sourire radieux et heureux, et oui profitez de cette magnifique vue, ce n’est pas tous les jours qu’un Serpentard décide d’aller voir sa Belle et de l’embrasser devant autant de monde, non vraiment il n’y avait que Léo Bens pour faire ça ! Mais ce n’est pas finit, le jeune Serpentard avait bien décidé de tout lui dire d’un coup, comme ça elle serait fixée. Il passa alors sa main chaude et grande sur le doux visage de Leslie, caressant tendrement ? sa joue gauche. Il rapprocha de nouveau son visage du sien, jusqu’à arriver au niveau de son oreille.

    -Tu sais quoi Brunet ? Commença-t-il en susurrant ces mots au creu de l’ oreille de Leslie, Si je suis parti la dernière fois, ci je suis venu jusqu’ici pour toi et si à chaque fois que je te vois mon cœur ne cesse de battre de plus en plus fort…c’est qu’en fait je t’aime…, finit-il presque dans un murmure.

    Léo l’avait dit ! Oui il avait dit ces deux mots importants qui paraissaient simples et anodins alors que bien souvent l plupart des gens n’arrivent pas à les énoncer. Il recula alors de nouveau sa tête pour cette fois regarder les expressions du visage de la demoiselle, regarder comment elle allait réagir face à cette déclaration du Serpentard…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Hell
Sadique Lover
Sadique Lover
avatar

Nombre de messages : 1843
Age : 30
Localisation : en train de s'entrainer...
clan : Ministère
Humeur : sans émotion...
Date d'inscription : 26/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
5/20  (5/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Jeu 21 Fév - 21:52

Angel qui s'était désintéressé de la scène, était en train de manger sans se soucier de se que pouvait faire Léo. Pendant ce temps là, son aimée picorait encore dans son assiette. Alors qu'il reprenait un bout de pain qu'Alexia lui avait piqué, nan mais c'est vrai quoi il a faim lui aussi ^^, un bruit l'interpela. Des acclamations discrètes de surprise était apparu un peu partout dans la salle. Des "Oooh...", "t'as vu ce qu'il a fait?", "Hallucinant..." vinrent aux oreilles du quatrième année. Ce dernier se retourna pour chercher la source des tout ceci, et il vit...Léo embrassant la préfète en chef Shocked

Un Serpentard, Léo qui plus est, faisant sa déclaration et embrassant une Poufsouffle devant tout le monde. Fallait oser, mais bon c'était Bens...Angel donna un coup de coude à Alexia pour qu'elle regarde, il trouvait cela assez comique. Puis une fois la surprise de la situation passée, il chatouilla gentiment sa chère et tendre sifflote Elle se mit à rire d'un rire cristallin, quelle belle voix...Il adorait la chatouiller, il savait que ça l'énervait mais il était d'humeur taquine en ce moment^^. Puis il se stoppa lorsque Alexia mit à profit ses années de plus (quelle vieille sifflote ) se mit à se défendre; quant à Angel il se mit à rire. Jetant un œil aux deux tourtereaux qui avaient peur, jusqu'à présent de montrer leurs sentiments, le jeune homme homme vit que le peut-être-couple était encore en train de s'embrasser. Tant mieux qu'ils en profitent! C'est si bon de gouter les lèvres de son aimée...

_________________

Tout a un prix


Fondateur Du Club du Kiki Powaa


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gipsy77100.skryrock.com
John Pirkins
Elève Serdaigle
Elève Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 149
Age : 30
Localisation : salle commune des serdy
clan : neutre
Humeur : essayez ...
Date d'inscription : 25/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Dim 24 Fév - 22:19

John était bien heureux de sentir à nouveau la jeune femme dans ses bras. Un instant furtif, il avait crut qu'Ambroise ne répondrait pas à ses attentions et donc qu'il se retrouverait comme une pauvre cruche, les bras dans les vides, esquissant un baiser qui n'aurait jamais trouvé de but. Mais elle n'avait pas agi de cette façon. Au contraire, elle répondit à ses marques d'affectioj avec la même fougue que la veille, bien qu'elle semblait plus fatiguée, et forcément moins encline à une étroite proximité, vu le nombre de personnes presentes tout près, forcément http://i20.servimg.c. Cependant, els baisers de la jeune préfète étaient toujours aussi agréables, surtout le denrier, mélant la saveur si particulière des lèvres de la jeune femme au goût de la confiture à la framboise. Celà avait le don de coller leurs lèvres, mais celà n'était pas pour déplaire au mélancolique John Pirkins. Sa petite bête sauvage? Vraiment? Le bleu et blanc ne put retenir un petit rire nerveux et quelque peu gêné, vu que la petite Orval était à côté.


Juste ensuite, elle montra la table des poufsouffle, où réganit une ambiance pour le moins électrique, où le préfet de Serpentard alpaguait plutôt aggressivement la préfète en Chef et un de ses amis, un ruskov, qui arrêtait pas de la peloter depuis que John était arrivé dans la salle.



- A mon humble avis, laisses les se débrouiller. La poufsouffle n'est pas très intelligente d'avoir laissé le petit russe être aussi proche si Bens voulait déjà être avec elle, c'est pas vraiment poli mais bon...


Bon, les présentations avec Miss Orval. John remarqua que l'air semblait pesant entre ces deux jeunes camarades, comme s'il s'était passé quelque chose. Ne voulant pas ajouter son grain de sel et encore moins se mêler de choses qui ne le regardait pas, il salua Orval simplement. Mais Ambroise avait rappelé au jeune homme leur rencontre, ce qui le fit sourire. C'était totalement le fruit du hasard, car ce jour là, s'il l'aurait décidé autrement, il serait resté couché sur sa table au lieu d'essayer de participer au cours, et n'aurait jamais été vers Ambroise. Mais il s'était bougé un peu les fesses, et celà lui avait permis de rencontrer une femme merveilleuse. Depuis, il ne l'avait plus quittée de ses pensées, et essayait de passer une bonne partie de son temps avec elle, bien que cela soit assez compliqué, étant donné leurs emplois du temps plutôt contradictoires.


Alors que le trio se retrouvé plongé dans un silence pesant, du fait qu'Ambroise ne quittait pas Emy des yeux et que cette dernière semblait plutôt s'en vouloir, bien que la raison échappait à John. Mais après tout, jamais sa petite amie n'aurait laché de serpent sur une personne par simple plaisir... Reportant son attention sur le duel verbal que se livrait la préfète en chef et le seprentard, il arriva à temps pour assister à la déclaration totalement ridicule du Serpentard, qui semblait ne pas avoir remarqué le regard que lui avait envoyé le jeune Stolichnaya. il y avait de la bagarre dans l'air, et John ne les quitta pas des yeux, allant jusqu'à prendre sa baguette.

_________________

merci Ambre (l)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia Walker
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 781
Age : 26
Localisation : N'importe où, mais jamais là où on me cherche...
clan : Qui sait ?
Humeur : Perverse *BAF*
Date d'inscription : 06/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mar 26 Fév - 20:31

La lycante continuait de manger doucement ce qui devait servir de petit déjeuner à Angel, non mais dans un couple on partage tout y compris la nourriture. Bin, le partage n'était pas vraiment équitable sachant qu'elle avait manger plus des deux tiers du p'tit déj de son amour mais bon elle était vraiment affamée. Hein mais qu'est-ce qu'il faisait lui O_O voilà qu'il récupérer son pain, non mais vraiment aucune honte on ne reprend pas la nourriture de la main des filles. >.< Poiur la peine elle bouder nah, sa lui apprendra, elle lui tourna le dos fixant la table des professeurs, non décidément cela n'était pas le spéctacle le plus distayant, sauf si on aime les films d'horreur et assez gore Razz. Juste à voir la coupe de cheveux de la directrice cela résumé un film d'horreur pire que tous xD.

Mais alors qu'elle bouder comme une gamine de dix ans elle sentit un coup de coude de la part de Angel elle se retourna et là horreur O_O Leo...Leo..LEO O_O mais oui c'est lui qui rouler une pelle à une pitoyable bouffy sans interet. Purée les Serpentard ne sont vraiment plus ce qu'ils étaient, les pouffy n'étaient pas leur amis, et la plupart était contre le regime de notre cher ministre. Comment un Salazar pouvait avoir de tel relation ! Tss sa lui donner envie de gerber un homme qui perdait ainsi tout bon sens pour embrasser un êtreaussi inferieur xD.

Mais alors qu'elle pestait toute seule contre Léo, pour rien d'ailleur,elle sentit tout d'un coup des chatouille et éclata de rire. Elle riait mais son regard lancer des éclairs à Angel, elle ne tarda pas à se vanger en le chatouillant à son tour : MWHAHAHAHAHA xD .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reinedumonde.skyrock.com/
Ikernel Stolichnaya
Blaireau de la Liberté
Blaireau de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 36
clan : Le mien
Humeur : toujours excellente!
Date d'inscription : 16/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
3/20  (3/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   Mer 27 Fév - 13:44

HJ: Si j'ai bien compris, assis sur le même banc, Léo est entre Ikernel et Leslie.

Ikernel ne s'était pas attendu à une réaction aussi violente et surtout aussi tape-à-l'œil de la part de ce Serpentard. Tout cela était.. au delà de ses espérances.
Léo était visiblement très troublé par sa préfète. En temps normal, le poufsouffle jurerait qu'aucun Serpentard digne de ce nom n'oserait faire une telle chose.. Non, pas aucun Serpentard.. Aucun élèves.
Le jeune russe failli tout simplement éclater de rire.

*Heureusement que j'ai pu me retenir* se félicitait-il intérieurement après coup.
*Sinon ça aurait surement gâché la suite.*
Il se laissa donc traité de 'morveux', et de 'petit' sans broncher.
Bon, ok, Léo était plus grand et sûrement meilleur sorcier, mais bon, ça n'aurait pas été la première fois qu'il se serait battu contre plus fort que lui, gagnant ou perdant, cela n'avait pas vraiment d'importance..

Leslie, en revanche.. Ikernel trouvait qu'elle réagissait un peu bizarrement. Malgré ce qu'elle voulait montrer, elle devait être aussi, quelque part, attirée par le Serpentard.

*OK, ce n'était donc pas de la provocation gratuite...Bah, pourquoi pas...*

Finalement, elle réussi même à faire assoir le Serpentard à la table des Poufpouf.. Impensable.

D'un coup, la situation avait complètement changée. D'une simple blague, on était passé à un flirte passionné.
Ikernel, ne pu que saluer le courage du Serpentard pour avoir oser embrasser Leslie.
Bien que proche du couple, le russe ne pu comprendre grand choses à ce qu'il lui souffla à l'oreille, mais en même temps, il ne fallait pas être bien malin pour deviner ce qu'il lui disait.

*Tu est trop belle, depuis que je t'ai vu, la première fois je ne fais que penser à toi jour et nuit. Je pleure en secret chaque nuit passé seul dans ce maudit cachot. Tes yeux brilles comme des étoiles dans le ciel, blablabla...*

*Bon, en tout cas, je me retrouve comme un andouille avec ces deux là à fricoter. Je vois plein de choses méchantes et humiliantes à faire, mais bon.. Pas envie de me mettre ma préfète à dos... Tu m'en dois une Bens. Sans moi, tu n'aurait peut-être plus eu l'occasion ou l'adrénaline nécessaire pour te retrouver dans une telle situation

Qui a-t-il d'autre d'intéressant ici? Couple, couple, couple... C'est la saison des amours ici ou quoi? Par contre, a part quelques exceptions, nous somme quasiment le centre d'attention. Et lui.. me tourne le dos..*

Un sourire malicieux se forma spontanément sur le visage du blondinet.
Il fit le tour de la salle du regard, captant ceux qui les observaient. Vérifia d'un coup d'œil que Leslie était toujours accaparée par Léo. Et se mis à faire son Show.

Prenant alors un air exagérément dramatique, Il mima à ses éventuels spectateurs toute la jalousie du monde qu'il aura pu avoir envers Léo qui lui tournait le dos. Serrant le poing, il fit ensuite semblant de le frapper, arborant une expression de fausse rage. La caricature devait en être assez comique, limite ridicule.
Aussi sérieux que pouvait l'être Léo, sa réaction avait été on ne peu plus puéril. Il n'était que juste retour des choses, de se moquer gentiment de ça.

Ikernel prit ensuite un parchemin, et ecrivit dessus en grosses lettres avec sa baguette. Il l'orienta ensuite afin qu'il ne soit visible que des personnes des autres tables:
"FAUX Serpentard, Nouveau Poufsouffle!! (->Flèche vers Léo Bens) Vous aussi rejoignez nous, convertissez vous!"

Spoiler:
 

_________________
Excusez moi si j'ecris sans accents (Clavier anglais..grrrr)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikfried.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les feux de l'amour *baf* ... [FE//Mission 31]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» les feux de l'amour résumé 'par nexus'
» Mission Classique : Mariage Fermier [Toutes plateformes]
» Mission Classique : Maladie d'amour [Toutes plateformes]
» [Blog] LEGO Actu 2011 : nouvelle mission, nouveaux gangsters !
» Fruit de l'Amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Poudlard :: La Grande Salle :: Table des Poufsouffles-
Sauter vers: