AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Sam 26 Jan - 22:38

~ « La loi, comme la vie, a toujours été le résultat d’épreuve »…Les mots écrits sur mon carnet de notes dansaient dans mon esprit, et se confondaient avec ceux que je prononçais d’habitude avec « Oui, la vie est un parcours de combattant jalonnée d’épreuves. Soit tu les réussis, soit tu les loupes. ». Un sourire triste se dessina sur mes lèvres, tandis qu’une profonde amertume envahissait mon cœur. Je poussais un lourd soupir en regardant les notes prises lors de mes différents cours, et me mit à marcher avec une lenteur délibérée, me laissant rêver en observant les larges vagues que dessinait ma cape aux couleurs sombres, en virevoltant, comme une maîtresse folle chevauchant un éclair puis le vent. Je pensais aux derniers cours de Magie Noire, et avoir perdu cinq points à ma belle et noble maison, me rendait furieuse, mais j’étais également fière de voir que le Professeur Badenov avait à demi mots, félicité pour mon excellent sort. ~

~ Ainsi dans cet état d’esprit, la petite poupée de porcelaine que j’étais se dirigea vers la volière, les mains dans les poches caressant doucement ma baguette. Mon esprit revenait sans cesse sur l’attaque que j’avais faite contre la personne d’Emy, et je ne savais plus trop penser. Je bouillais de haine, et rageais comme une petite fille, mais en même temps je me remettais en question moi même. Ainsi doucement, mes pas frôlant l’asphalte je sautais de marche en marche, montant avec une grâce, le dos bien droit vers cette tour, où mes grands yeux noisettes pourraient regarder la lune s’ébattre avec le soleil dans une ballet dés plus romantique, puis le soleil laisserait place à son épouse laissant régner son éternelle clarté pendant toute la nuit … ~

~ Bientôt je me redressai de toute ma petite hauteur, passant ma main dans ma longue chevelure et respirant plus rapidement que d’habitude. J’étais essoufflée, mon visage était écarlate mettant encore plus en valeur ma petite bouche en forme de cœur. Ainsi, sentant la chaleur remontant le long de ma colonne vertébrale comme un serpent insidieux, je m’élançais vers une des fenêtres en respirant à plein poumons. Heureuse comme une petite fille, je ne pus m’empêcher de chantonner doucement, laissant place à une mélodie très douce. Et ma voix claire comme de l’eau s’éleva dans la tour, laissant place tour à tour à des notes plus au moins aigus …~

~ Doucement, mes paupières lavande se refermèrent, et mon corps n’était plus que communion, lorsque je sentis un battement d’aile prés de mon oreille. Ma petite chouette nommé Envelva qui signifiait « Vent », s’était posait contre ma joue et hululait en harmonie avec moi …Tout était parfait, et je me sentis aussi légère qu’une aile de papillon, ainsi ma main diaphane vint se déposer au creux de son petit cou, et je me mis à la chatouiller, avant que celle ci pour montrer sa désapprobation se mit à me mordiller l’oreille, d'un air taquin. Bientôt mon rire s’échappa de mes lèvres rouges, et mon visage se transforma en un petit joyau de gaieté ce qui était très rare, pourtant tout cela s’échappa à l’instant même où des bruits de pas vint tout gâcher. Moi qui pensait être seule …~

~ Ainsi, j’attrapai quelques nourritures de chouettes dans ma poche et les tendis à mon animal préféré, la laissant manger, satisfaite de la voir en si bonne santé. Puis doucement, je sortis ma plume blanche, et me mit à rédiger une lettre envers mes parents. Ce n’était pas avec plaisir que je le faisais, mais ces nobles avaient décidé de connaître ma vie par cœur …Alors pour éviter leurs courroux je le faisais, en taisant la plupart des choses. Je devais néanmoins devoir accepter que grâce à ces parents, j’avais la porte du savoir et de la connaissance ouverte, de ce fait je les respectais énormément. Et puis n’étais je pas leur digne fille ? Sauf pour ma maison … Puis bientôt les pas de la personne dans les escaliers se rapprochait, ainsi je fis de mon visage un masque de poupée totalement neutre et sans expression, si ce n’est qu’une petite étincelle qui s’amusait à faire briller mon regard. ~

_________________


Dernière édition par le Dim 27 Jan - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Dim 27 Jan - 1:47

    Leslie avait prit la direction de la volière marchant d’un pas rapide. Mais que diable allait-elle y faire, et pourquoi tant de hâte ? Tout simplement car comme tout les semaines, elle recevrait normalement une lettre de Severus Rogue, apportait par Thorn son phénix, dans cette tours, sans que personne ne le sache. D’ailleurs, elle avait elle aussi une lettre à lui remettre.

    Depuis le début de l’année, ils échangeaient une correspondance régulièrement, l’une lui disant ce qui se passait à Poudlard, et l’autre lui donnant des ordres, et des tâches à accomplir. D’ailleurs, la semaines dernière, il y avait demander de mettre enfin en place, et au plus vite le groupe des Godrics, chose qu’il n’avait pas voulu qu’elle fasse plus tôt, attendant le bon moment.

    Les actes de l’ancienne gryffondor étant tous analysés par ce dernier, voulant être sûr qu’elle ne ferait pas n’importe quoi. Enfin ce qu’elle daignait bien lui dire. Par exemple, jamais elle ne parlerait d’un fameuse nuit, dans un certain couloir, avec un certain mangemort. Ou sinon, certains événements qu’ils s’étaient produit dans sa vie. Elle ne lui envoyait que le strict nécessaire. C’était des choses comme ses bulletins de note, car il désirait une chef assidue et douée en magie. Sinon, le nom des potentiels espions, qu’il puisse analyser leur famille, ect, et être sûre qu’il ne représenterait pas une menace pour le groupe.

    C’était donc comme à son habitude qu’elle se pressa à l’heure du rendez-vous, savant que si elle le louperait, le chef des résistants ne serait pas tendre et la punirait, en ne lui donnant pas des nouvelles de ses parents par exemple. Elle l’admirait vraiment, pour ses actions, pour tout ce qu’il essayait d’entreprendre, mais détestait les méthodes qu’il employait avec elle. Elle n’avait plus douze ans quand même !

    Leslie arriva quelques minutes en avance, un peu essoufflée. Seulement, il y avait un problème. Une autre élève était présente dans la volière. Thorn ne viendrait donc pas, sachant que la jeune femme n’était pas seule. Flûte et crotte de dragon croisait avec un caribou. Pourquoi avait-il fallut que cette demoiselle soit présente à ce moment précis ? En plus, elle allait devoir une excuse à sa présence dans cet endroit, vu qu’elle n’avait pas de hiboux, ni de lettre à confier à ceux de Poudlard.

    Regardant elle la personne qui venait de faire qu’elle allait se prendre plein de reproches par Sevychou dans sa prochaine missive, elle s’aperçut qu’il s’agissait de Ambroise, une élève de serdaigle qui possédait un grand potentiel magique. D’ailleurs, comme quoi le hasard fait bien les choses, la préfette en chef avait parlé d’elle sur le papier qu’elle aurait dû transmettre à son patron. En effet, l’aiglon ayant tous pour une future Godric, Leslie voulait demander l’aval de Rogue. Tant pis, elle s’en passera. Souriant à la bleue et argent, elle lui dit gaiement, sur un aimable, qui ne traduisait en rien du tout sa frustration à la voir en ce lieux.



    -Ah salut Ambroise. Comment vas-tu aujourd’hui ?

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Dim 27 Jan - 2:31

~ Attendant que la personne qui montait tel un barbare essoufflé, essayant d’échapper à son ravisseur, Ambroise entortillait ses doigts de fées dans les plumes de sa belle chouette, jouant avec elle malicieusement. Puis très bientôt, des cheveux bruns arrivèrent en cascade dans la porte, laissant brillait fièrement le blason de Poufsouffle et de Préféte en Chef. Je la reconnus donc sans difficulté, surtout que cette fille m’avait défendu lors du cours qui me hantait la pensée depuis quelques heures …Leslie Brunet. Une jeune fille bien plus âgée que moi, dont la beauté n’était pas à démentir, et qui était tout le contraire de moi même. Forte de caractère, ténébreuse, qui ne perdait pas la face, et dont la puissance magique dépassait la mienne d’un seul petit coup … Et bien sûr, que tout le monde appréciait, et qui était très populaire au sein des élèves à Poudlard …~

~ En clair, la nuit et le jour était présente en ce jour …Je ne savais pas trop quoi penser de Leslie, mais en tout cas, aucune pensée négative n’émanait de moi envers elle. La préféte des Pouffy avait l’air surprise de me trouver ici, bien qu’elle semblait contente, enfin c’est ce que j’en déduisais …Ainsi, tandis que la jolie brune reprenait son souffle, moi la timide et angélique Ambroise venais d’attraper Envelva tout en lui attachant à sa mignonne petite patte la lettre que je venais de finir, puis la lançais avec une infinie douceur vers les grosses masses cotonneuses qui flottait dans le firmament aux couleurs du cresson bleu … ~

~ Puis, distraite je lançais un regard à la jolie Leslie, avant de la voir sourire, et d’entendre sa voix féminine flotter dans l’air. C’est ainsi que j’en fis de même, parlant d’une voix basse aux belles intonations veloutées, douces et assourdies. ~


-« Bonjour Leslie …Je me porte comme un charme, et toi, comment vas tu ? »

~ A vrai dire, il y’avait quand même quelques chose de bizarre dans la scène qui se déroulait. La préféte restait planter, là devant elle, sans même se diriger vers son hibou, car c’était sûrement pour cela qu’elle était présente n’est ce pas ? Laissant de côtés mes interrogations qui devaient sûrement se dessiner petit à petit dans mes prunelles de cristal, j’eu l’impression que c’était un excellent moment pour remercier la jeune fille de son aide et de son soutien passé, c’est ainsi que ma voix résonna une seconde fois, pas vraiment assurée. Normal, remercier quelqu'un n'était pas dans mes cordes. ~

-« Leslie ….Je voulais grandement te remercier pour m’avoir défendu auprès du Professeur Badenov …J’ai été très touchée … »

~ C’est à ce moment là que mon visage s’anima une bonne fois pour toute, ce qui n’était pas arrivé depuis des lustres, et c’est alors qu’on vit apparaître un de mes larges sourires qui dévoila une rangée de dents blanche et régulière, ainsi que deux petites fossettes au coin des joues. Bientôt d’une démarche fluide et souple, ressemblant à une petite ballerine particulièrement douée, je m’approchais de la Poufsouffle. ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Dim 27 Jan - 14:58

    Leslie était vraiment intriguée par la jeune aiglon. En effet, un voile de mystère planait au dessus d’elle. Tout le monde a ses secrets, la Poufsouffle était bien placée pour le savoir. Mais avec Ambroise, cela se voyait d’autant plus. Même du haut de ses 18ans, elle n’arrivait pas à la cerner. Mais ce qu’elle savait c’est qu’elle lui inspirait confiance, alors qu’elles ne s’étaient jamais parlées. Cela venait du fait de son air angélique. On ne pouvait se douter que derrière son aspect de poupée se cachait une redoutable sorcière. Il fallait le voir pour le croire.

    Réfléchissant à trouver une excuse pour expliquer le fait qu’elle soit montée à la volière mais qu’elle n’envoie pas de hiboux comme venait de le faire la préfette, elle regarda un peu cette dernière, plongeait dans ses pensées. L’ancienne gryffondor remua ses méninges à chercher une raison pour être ici, car elle voyait bien que sa camarade se posait la même question. Mais restant discrète, ne la questionnant pas, elle lui parla juste d’une voix assez douce, lui disant qu’elle allait très bien, puis retournât l’interrogation à la septième année.

    Soudain, elle eut un peu l’air gênée, et s’avança vers son aînée. Lui souriant, elle la remercia d’avoir prise sa défense en cours de magie noire. On aurait dit que la bleu et argent n’avait pas l’habitude de dire merci à une autre personne. Essayant de la mettre un peu à l’aise, et par la même occasion, de trouver un prétexte pour s’être rendue dans ce lieu, elle lui sourira une nouvelle fois, et lui fit un clin d’œil.



    - De rien, si ça à put t’aider. Au faite, joli sort. Il était très bien fait, et j’ai bien remarqué que tu contrôlais parfaitement le serpent. Si tu me permets un conseil, la prochaine fois, essaye de ne pas mordre vénéneusement une de tes camarades de classe, même si c’est la pire des pestes. La haine n'engrange que la haine... Il y a tellement d’autres moyens de régler des conflits, autrement que par une guerre insensée, et la disparition de vies innocentes…


    Elle avait fini sa phrase dans un murmure, comme si elle s’adressait plus à elle-même qu’à Ambroise, comme si elle disait à voix haute ce qu’elle pensait, ne mesurant pas la portée et les ennuis qu’elle pourrait avoir en parlant ainsi. Comme perdue dans ses pensées, son sourire s’effaça. Un voile de tristesse envahit alors son visage un court instant, à peine quelques second, et ses yeux étaient comme perdus au loin, juste avant qu’il ne redevienne vide de toutes expressions. Quand elle se rendit compte qu’elle ne devait pas se laisser aller à la nostalgie, surtout en présence d’une personne dont elle connaissait rien, elle reprit bien vite sa gaieté habituelle. Elle ne pouvait pas se permettre de se laisser aller. L’enjeu était trop important. D’ailleurs, elle n’était pas sûre que la Serdaigle l’avait remarqué, vu qu’elle ne l’avait laisser voir que tout au plus une toute petite minute.

    - Moi, je fais avec on va dire… Les temps ne sont pas toujours faciles, mais cela ne sert à rien de s’apitoyer sur son sort, pensant que tout n’est que fatalité. Le destin nous réserve de nombreuses choses surprenantes je dois avouer… Qui aurait put croire que tous ses évènements auraient pu arriver ? Personne je pense… Oula, je m’égard dans mes pensées d’ancienne gryffondor, désolée. Tu écrivais à qui si cela n’est pas trop indiscret ?


    Encore une fois, elle avait laissé vagabonder son esprit sans faire attention. Elle n’avait pas l’habitude de rester aussi longtemps dans cette pièce qui lui rappelait tant de souvenirs heureux qui étaient bien loin à présent. 1 ans et demi bientôt que tout avait changé dans sa vie. Pourquoi fallait-il que cela arrive ? Ils se portaient tous si bien… Maintenant, elle avait accepté de faire partie des gens en mesurent de faire avancer les choses, et elle comptait bien mener sa tache à la perfection, quoi qu’il lui en coûte. Si elle ne le faisait pas alors qui le refait ? Trop de gens avaient perdu tout espoir. Mais pas elle, plus maintenant. En pensant à tout cela, une lueur animât son regard si triste quelques instants plutôt. Cela n’était pas simple pour elle. Leslie avait perdu des personnes qu’elle aimait, ne pouvait plus avoir de contact avec ses parents, et se retrouvait seule. Mais elle savait que le jeu en valait la chandelle, et cela grâce à sa rencontre avec Severus Rogue…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Dim 27 Jan - 19:49

~ Je regardais Leslie, levant mes grands yeux bruns là ou avait élu domiciles quelques étoiles neutres, mon expression s’était fermé en entendant les paroles de la Pouffy'. Certes, elle avait totalement raison, je n’aurais jamais du attaquer Emy en étant consciente, mais parfois les sentiments d’une personne étreignait le cœur et la raison, sans pouvoir s’en détacher, comme de larges chaînes d’acier stimulant la haine. C’était un peu ce qui m’était arrivé, j’avais eu l’impression d’être traînée dans la bout par ma camarade, et mon cœur en avait pris un coup … Oui, bien sûr, la Préféte en Chef avait totalement raison, mais elle avait du également comprendre ce que j’avais ressenti au fond de moi, même si je l’avouais volontiers, mes actes, cette fois ci, n’avaient pas été très sage. ~

~ Mais n’étais ce pas normal que lorsque autrui cherche des noises, l’autre personne réponde ? "On ne semait que ce récoltait" était le meilleur proverbe que je n’avais jamais entendu, néanmoins les paroles de Leslie ricochait entre les cavités de mon cerveau, et je lui tournais le dos, m’asseyant sur le rebord d’une fenêtre, laissant mes pieds dans le vide s’agitait dans un mouvement d’oscillation, et laissant le maître du vent entortillait mes cheveux de pailles. ~

~ Bref, je fermis quelques instants mes paupières, laissant mon âme se reposait tout en réfléchissant aux termes qu’utilisait Leslie. Je n’avais encore jamais vraiment réfléchis si cette guerre était réellement insensée, ni vraiment à mes positions quant à celle ci. Je devais l’avouer quand même, cette belle et grande Poufsouffle n’avait peut être pas tord. Pourquoi tant de morts et de violence, alors que le monde pourrait vivre en harmonie, comme le fait l’eau avec la glace, la terre avec l’humain ? Puis bientôt mes yeux se levèrent et se plantèrent directement dans celle de ma Préfete en Chef, celle qui forçait l’admiration. Et ma voix sortit, aux intonations sucrées et douces, mais également emprunt d’intelligence. ~


-« Oui tu as sûrement raison …Je n’aurais pas du l’attaquer et je n’ai pas d’excuses pour l’avoir fait, seulement que mes nerfs étaient en surchauffe …Mais cette erreur ne reviendra plus, crois moi. Je ne refais jamais la même bêtise une deuxième fois, Leslie. Car je viens de réfléchir à tes propos, et j’en ai conclus tout naturellement que oui, la haine engendre la haine, et la haine amène à la destruction, aux pertes, aux remords et à la tristesse. Et pour cette guerre insensée comme tu l’appelles, je ne sais pas top quoi penser, je l’avoue volontiers …»

~ Puis, je l’écoutais parlais avec tristesse de notre époque et de toute cette obscurité qui hantait les pas des dames, des Monsieur, et des enfants. Mon cerveau étant en ébullition, et je ressentais peut être même la peine qui enroulait le corps de la Poufsouffle, mais je n’en fis par contre aucune allusion, ni aucun commentaire, et mon visage resta comme à son habitude, un bloc de béton. C’était cela d’ailleurs qui était le plus désarmant chez moi …Enfin, je le croyais, on ne pouvait jamais savoir ce que je pensais réellement, mais c’était un peu comme une grande carapace nécessaire à ma survie. Ainsi lorsqu’elle eut finit de parler, ma voix résonna une seconde fois, dodelinant comme une enfant la tête. ~

-« Oui, nombres d’innocents …Ne t’inquiètes pas, je peux comprendre ton raisonnement il me semble …Et à vrai dire …Il …me semble juste, oui, juste. Je ne l’avais jamais réalisé auparavant, je crois. Pour ce qui est de la lettre que j’écrivais à l’instant, elle était pour Monsieur & Madame Lymphonia. Et, pourquoi ta présence honore la volière, si je puis me permettre de demander ? »

~ J’haussais les épaules, comme pour montrer qu’il n’était même pas questions que je les appelle « Papa & Maman », de toutes façons ceux si n’auraient absolument par supporté. En faite, j’étais une jeune fille seule au monde, qui ne se préoccupait que d’elle pour l’instant, il fallait l’avouer, même si je possédais une gentillesse propre …~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Dim 27 Jan - 22:29

    Cela était étonnant de voir l’impact des mots de Leslie sur sa camarade. Pourtant, elle n’avait rien fait pour, juste exprimer ses pensées face aux nombreux phénomènes qui touchaient le monde magique. Tout le monde de les partageait pas et elle respectait cela. Elle ne fera jamais partie de celle et de ceux qui forceraient des gens à adhérer leurs points de vues. De plus, elle n’était pas parfaite non plus, et n’était pas là pour donner des leçons de morales, pas du tout.

    Tandis que Ambroise semblait réfléchir aux paroles que le jeune femme venait de dire, ce qui se confirma quand elle fermât un instant ses yeux. Toujours regardant l’aiglon au visage d’angélique, elle entendit en silence. Seul le bruit des battements d’ailes des hiboux se fit entendre. C’était tellement bizarre de rester ici. Un flot de souvenirs lui envahissait la tête, sans qu’elle ne puisse rien faire. Elle savait que ce n’était pas bon d’y replongeait car il n’y avait rien de pire que la nostalgie. Elle fût contente quand la jeune élève reprit la parole.

    C’était vraiment fou comment elle avait bien ‘interprété’ les paroles de son aînée, et pourtant si rare pour une personne de son âge. Non pas qu’ils manquaient d’intelligences, non. Mais disons qu’ils avaient leurs idées bien à eux, et ne pensaient à pas grands choses, mise à part leurs profils. Elle comprit parfaitement quand elle lui dit que quand les nerfs lâchent, on ne se contrôle plus. Mais c’est surtout qu’il fallait faire attention à ce que cela ne soit pas courant, sinon une fois de plus, il y aurait d’innocentes victimes, trop à son goût.

    Quand elle eût finie de parles, elle se dirigeât vers le bord de la fenêtre pou s’y installer, les jambes dans le vide. Elle était très indécise par rapport à la guerre qui se déroulait au dehors. Il était vrai qu’à Poudlard, les élèves étaient quand même à l’abri, loin de se douter tout ce qui se passait dans le monde magique. Tous les jours, des familles entièrement étaient déchirées, séparées au mieux, et tuées pour la plupart pour le bon vouloir du ministre.

    Serrant son poing en pensant à cet homme et à ses sbires, elle les maudit. Pourquoi fallaient-ils qu’ils soient présents ? Pourquoi fallaient-ils qu’ils soient ainsi ? Comment pouvait-on en venir à une telle méchanceté et cruauté ? Pourquoi un homme tel que Torben par exemple, qui pouvait se montrer si doux en faisait parti ? Que leurs avaient donc fait tous les moldus morts sur leurs passages ? Toutes les créatures qui vivaient tranquillement ? Toutes ses personnes qui ne demandaient rien, mise à part pouvoir être en paix ?

    Il y avait tant de question sans réponses, tant de choses laissaient en suspend, et dont elle ne connaîtrait jamais rien. Mais ce qu’elle savait c’est que l’on pouvait bouger les choses, faire ouvrir aux gens les yeux, et leurs redonner une chose si précieuse : de l’espoir, et l’envie de se battre pour améliorer tout cela. Un homme le faisait, et était rejoint par de plus en plus de personnes même si elles ne l’aimaient guère. C’était ce même homme, qui même sournois, et un peu cruel sur les bords de temps à autres, qui protégeait et permettait à de nombreux innocents de pouvoir rester en vie, même s’ils devaient tous abandonner derrière eux.

    C’est les pensées tournées vers Severus Rogue, car c’était de lui qu’il était question, le visage si triste, qu’elle fût tirée de ses dernières par la voix mélodieuse de Ambroise. Cette dernière lui avoua d’ailleurs, au grand étonnement de la préfette, car elles ne se connaissaient à peine, qu’elle venait de réaliser à quels points de nombreuses personnes avaient périls. Puis elle parla de ses parents comme si c’était des adultes quelconque, avant de lui demander ce qu’elle faisait ici. Se promettant de ne jamais plus évoquer le sujet des ‘géniteurs’ de la préfette, elle lui fit un petit sourire avant de répondre :



    - j’espère… Car c’est tout ce qui me reste à présent…


    Très vague comme réponse oui. Elle ne voulait pas lui mentir c’est pour cela qu’elle de dit que cela. Leslie espérait il était vraie. A chaque lettre que daigné lui écrire son ‘chef’, elle gardait l’espoir d’apprendre une bonne nouvelle, qu’il allait lui dire qu’elle pourrait enfin retrouver ses parents qui lui manquaient trop, qu’il allait lui dire que cette guerre était finie, que le monde magique redeviendrait en paix. Alors même si savait que cela n’arriverait pas demain, elle gardait l’espoir. Tournant son regard vers les paysages lointains que l’on pouvait voir des ouvertures de la volière, les yeux dans le vague, mais d’une voix douce mais sûre :


    - Tu sais Ambroise, ce n’est pas pour moi que tu dois faire cela, ni pour les autres, mais pour toi-même. Ne va jamais à l’encontre de ce que ton cœur te dîtes, et fait toujours de ton mieux pour respecter les autres même si eux de le sont pas envers toi. C’est par la tolérance que le monde avance et avancera toujours. Ne devient jamais un pantin dans les mains d’une autre personne, et de la laisse jamais t’atteindre. Mais ce n’est pour autant que tu dois te montrer odieuse avec elle non. Montre toi toujours au dessus de cela.


    Puis regardant la jeune serdaigle droit dans les yeux


    - Je suis loin d’être parfaite, et il m’est arrivé de fléchir de nombreuses fois, de laisser ma colère prendre le dessus. Je comprends ta réaction face à Emy, pour l’avoir déjà eut, et c’est pour cela que je t’ai défendu. Je ne suis pas là pour te faire une leçon de moral, je ne suis pas la mieux placée pour. Mais mesures toujours l’ampleur de tes actes avant de les accomplir, sinon tu deviendras comme la personne qui dirige le monde des sorciers. Ne deviens pas un pion entre ces mains, je sais que tu es plus intelligente et que tu vaux que ça. Dis-toi que même si tu poursuis cette voix, car ce sera ton choix, tu ne pourras rien espérer, car il y aura toujours plus fort que toi pour te rabaisser, et d’autres qui essayeront de prendre ta place. Tu ne seras jamais en paix avec toi-même, jamais…


    Elle s'arrêta encore une fois un instant, pour que ses paroles puissent bien retomber.


    - Alors réfléchis bien à ce que tu souhaites réellement, pèse le poids des conséquences des voix qui s’offrent à toi avant de foncer tête baissée vers l’une d’elle et de ne pouvoir faire marche arrière…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Sam 2 Fév - 21:02

~ Mes yeux, aussi brun que la terre s’étrécirent aux dires de la Préféte en Chef, et mon visage se ferma totalement, un bloc de glace sans retour possible, sans que la chaleur puisse caresser ce masque pour en faire de l’eau tumultueuse …Non. Pourtant à travers mes longs cils, brillait un œil très vif, qui montrait qu’a l’intérieur de ma petite tête diverses pensées se cognaient, se battaient dans un mouvement de frénésie, chacun essayant de prouver ses tords, et sa supériorité. C’est ainsi que je baissais les yeux sur le sol, gardant mes prunelles fixés par terre. J’y remarquais quelques particules de quartz brillantes, des tas de craies presque effacés, quelques pastilles grises d’anciens bonbons mâchés, des emballages froissées de chocolats, puis très bientôt je me mis à battre mollement des paupières. ~

~ Ne pensez surtout pas que je n’étais pas à l’aguets et à l’écoute de la Poufsouffle, car dans ces cas là vous risqueriez d’être bien surpris. J’étais tout simplement en train d’analyser le moindre mot, le moindre geste qu’elle faisait, sans laisser place à l’erreur, réfléchissant à mes principes. E fait j’étais tout simplement en train de jauger mon interlocutrice, ainsi que ses principes et les miens. J’étouffais très bientôt un soupir, et je levai enfin les yeux vers les espaces verts au loin. Des ombres, à l’approche du soir, s’élevait aussi froide que l’aurait été les monts dentelles et couverte de neige. ~

~ Je devais quand même apprécier la façon dont parlait Leslie. Elle mélangeait avec brio l’art de la persuasion ainsi que celle de convaincre. Oui, elle arrivait à me persuader car elle me flattait en me montrant qu’elle me considérait plus intelligente que je n’étais, et en même temps sa force de conviction parlait d’elle même avec ses arguments pertinents. Bref, une bonne oratrice. C’était cela qui me dérangeait le plus, d’ailleurs. Je ne savais plus trop quoi penser, on aurait dit une scène bien connu d’un Noble avec son Roi. Il savait le flatter, le convaincre pour arriver à ces fins, c’est à dire le faire suivre son fil de pensée. ~

~ Devais-je en faire de même ? Me laisser convaincre ? Eh bien, oui car tout cela n’était que raison, et j’y adhérais …C’était étrange, parce que chaque jour qui passait, j’avais l’impression que mon âme s’approchait du mode de mes parents, même si je les détestais …Les Chats ne font pas des chiens n’est ce pas ? Pourtant, je devais l’avouer, en cet instant, j’avais l’impression d’être proche de Leslie. Bientôt donc, je prononçais calmement dans le froid hivernal, plantant mes yeux dans ceux de la jeune femme. ~


-« Tes paroles sont sages Leslie, elles méritent énormément de réflexion, et j’avoue que je suis un peu bouleversée …Oui je n’aurais sûrement pas dû réagir comme cela, et je m’en rends compte que maintenant. Quant à être un pion, je sais ce que cela fait…Je n’ai été que cela depuis ma naissance, un vulgaire pion entre les mains habiles de mes parents …Ce sentiment m’as toujours révolté …»

~ On aurait presque pu croire voir mes yeux se voiler d’un nouveau voile de tristesse, mais non, une sourde colère et de l’espoir de ne plus êtres à cotés d’eux, bouillaient dans mes veines, dans mon cœur, et dans mes iris. Depuis que j’étais en ces lieux enchanteurs, ma personne changeaient petit à petit, et il me semblait que c’était en mieux, néanmoins je tiquais sur un mot de Leslie, avant de lui demander de ma belle voix. ~

-« Tu parles de voies, mais de quel voies parles tu Leslie ? Quelle voie peut s’accorder à des gens comme nous, à des jeunes sans avenir, si ce n’est que fermer notre bouche ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Jeu 7 Fév - 16:44

    Contrairement à ce qu’une personne extérieure, qui observait la scène, pourrait penser, Leslie n’essayait pas ‘d’amadouer ‘ la jeune femme, et la faire rallier à sa cause. Non pas du tout, elle laissait parler son cœur tout simplement, essayant de mettre en garde la serdaigle, et la protéger par un certain moyen. Pourquoi ? Parce qu’elle ne comptait plus le nombres de personnes qui se sont trompés en chemin, et par ignorance pour la plupart. Et puis, si elle le faisait avec Ambroise, elle ne pouvait pas le décrire, mais elle avait envie de l’aider, même si elles ne connaissaient pas, et ne se ressemblaient pas spécialement. Peut-être est-ce parce que d’un certain côté, elle se sentait responsable de certains jeunes du château, dans le sens qu’elle ne veuille pas qu’ils s’égarent en route. D’ailleurs c’était bien pour cela qu’elle était revenue à l’école non ?

    La préfette ne laissait rien paraître quand à ses émotions ou autres. Non, son visage n’exprimait que la neutralité, un peu comme une fermeture, mais on pouvait voir qu’elle réfléchissait aux paroles de son aînée. Cela était un très bon point pour toutes deux. La serdaigle était mise en garde sur ces futurs choix, et c’est tout ce que souhaitait la jeune femme. Elle n’était pas là pour lui faire adhérer ses idées, mais pour l’informer. La décision finale appartenait à miss Lymphonia, et à personne d’autre. Et c’est d’ailleurs cela qu’elle voulait lui faire comprendre : choisir sa propre destinée, et non laisser les autres le faire à notre place. Après tout, elles n’étaient aucunement des poupées ou jouets dans les mains d’autrui, mais des personnes belles et biens humaines, rien de plus, rien de moins.

    Sortant de sa réflexion, la sixième année lui dit alors qu’elle trouvait ses paroles de l’ancienne gryffondor sages et qu’elles méritaient de s’y attarder, et les ‘analyser’. Elle lui souri face à cela, voyant que son but se retrouva réaliser et c’est tout ce qu’elle aurait pu souhaiter. Puis elle énonça le fait qu’elle ne connaissait pas une autre situation que celle d’être un pion entre les maisons de quelqu’un d’autre. Cela peina beaucoup Leslie, qui ne pouvait pas comprendre des Hommes pouvaient éprouver un certain plaisir, voir trouver cela normal de se servir des gens, et leurs dicter ce qu’ils doivent être et devenir. Mais mince, ne connaissaient-ils pas la liberté ? A croire que cela ne s’applique qu’à leurs propres personnes et pas au autre. En plus, le faire à leurs propres enfants. N’éprouvaient donc t-ils pas un seul amour pour eux ? Ne les avaient-ils ‘fait’ que pour qu’ils les servent au mieux, une pale copie d’eux-mêmes ? Ce n’était vraiment pas la définition du mot ‘parent’ que la jaune et noir se faisait. Par chance, elle avait eu de véritables ‘géniteurs’…

    Les dernières paroles choquèrent un peu la préfette en chef. Quelles voies ? Il y en beaucoup plus qu’elle ne semblait le croire. Des jeunes sans avenir qui ne doivent que se tairent ? Non, elle n’était pas d’accord du tout, bien au contraire. Ils étaient l’avenir du monde magique, et c’est eux qui pourront faire bouger les choses. Alors, certes, cela ne sera pas facile, mais la vie n’est –elle pas dites semait d’embûche ? Et puis, qui voudrait d’une existence monotone, sans rien de trépident dans cette dernière ? S’approchant de Ambroise, elle prit dans les siennes ses mains, la regardant trop dans les yeux.



    - Toi-même tu le dis, être un objet n’est pas quelque chose de très agréable, bien au contraire. Tu n’as pas eu beaucoup de chance, aux niveaux de tes parents, et cela me peine pour toi. Mais ne vas pas croire que cela est de la pitié, non. Chacun de nous à des fantômes dans son placard… Bref, pour ta dernière question, tu as du en découvrir déjà quelques unes, et tu en auras toujours de nombreuses. A toi de bien les choisir. Tu sais, nous sommes loin de n’avoir aucun avenir. Si tu le souhaites, tu peux t’en faire un. Je ne crois pas en la fatalité, pas une seule fois. Regarde, qui aurait pu croire qu’un jour le monde magique se retrouverait entre les griffes d’un mage noir ? Si tous baisse les bras, alors oui, nous n’avons aucun avenir, mise à part de servir sa majesté monsieur le ministre. Mais si on décide de se battre, même ‘silencieusement’ on va dire, nous pouvons faire bouger les choses, et remédier à tout cela. Après tout, pourquoi n’aurions nous pas le droit d’en avoir un et les autres oui ? Il n’y en a aucune…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Lun 18 Fév - 20:28

~ Laissant les paroles de Leslie se battre dans mon esprit dans un duel acharné entre la raison et les doutes, je me penchais vers la fenêtre et observait la nature. Le ciel était d’un bleu éclatant, laissant la couverture nuageuse se baladait là où elle le souhaitait. Mais c’était magnifique, je devais en convenir. Même dans cette état hivernal, tout était blanc, les arbres, les troncs couverts de lichen, les frondaisons dégoulinantes d’une masse aux couleurs de la lune, ou encore le sol était encombrée de fougère blanchâtre. Même l’air qui filtrait à travers les branches avait des reflets blancs. Une simple overdose de blancheur …Immédiatement, je sentis un éclat allumait mes yeux, avant de me retourner comme une féline vers Leslie. ~

~ Je passai ma main dans mes larges boucles blondes, lorsque je me mis à sourire. Je venais peut être de comprendre quelques chose. Les remords s’étaient envolés, après tout si on devait garder ces remords intacts comment avancer sans faire d’erreurs ? Tout cela n’était qu’un fardeau bien trop encombrant pour moi. Je voulais vivre sans avoir de valise accroché à mes pieds. Doucement, je m’approchais d’un des hiboux, le caressant joyeusement à la base de son cou avec une infinie douceur, avant de répondre à Leslie. ~


-« Tu n’aimes pas beaucoup notre très cher et tendre Ministre à ce que je vois Leslie … »

~ Moi, je m’en fichais comme d’une guigne du Ministre, mais je devais avouer que certaines de ces méthodes me dégoûtaient complètement. A vrai dire, en y pensant bien il ne méritait pas d’avoir le pouvoir sur la Grande Bretagne, et je ressentis une grande répulsion envers cet homme. Comment mes parents pouvaient ils adorer cet homme sanguinaire ? Oui, à vrai dire, en y pensant bien, je ne voulais pas être de ce côté. Je voulais amener mon pays vers une autre direction. Leslie avait elle une idée derrière la tête ? C’est ce que je décidais de lui demander en toute franchise, une lumière d’intelligence se promenant sur mon visage. ~

-« Leslie ? Tes paroles m’emmène vers une seule pensée, et je commence à me douter que c’est ce que tu désirais. Mais j’avoue que cette conversation m’intéresses … Je voudrais te demander quelques chose, et j’aimerais que tu me répondes en toute franchise. Si je voulais aider notre avenir à devenir meilleur, aurais tu une idée à me proposer ? »

~ Un de mes sourcils s’arqua et ma vraie nature de Serdaigle pris sa place sur mon minois. La jeune et innocente Ambroise s’était échappé dans un coin, laissant l’intérêt se peindre dans mon cœur. Oui, Leslie devait savoir quelques chose pour m’emmener vers son raisonnement. C’est ainsi que je posais mes longues et fines mains blanches sur mes hanches, la regardant avec un léger sourire polie. ~

~ J’aimais de plus en plus Leslie, comme si je me sentais proche d’elle. Elle était gentille, intelligente, et ses intentions avait l’air pur. Cela me changeait de l’ambiance que j’avais pu vivre étant une fille d’aristocrate imbu d’eux même. En plus, Leslie était une fille bien, je devais l’avouer, et puis le fait qu’elle m’est défendue en plein cours de Magie Noire alors que j’avais tout les torts me donnait encore plus envie de connaître cette préféte. En faite, c’était peut être idiot de le dire, mais j’avais envie de lui faire confiance. ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 30
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Sam 1 Mar - 17:00

    Leslie considérait la jeune Ambroise comme une jeune femme des plus mystérieuse. Une apparence angélique, qui dégage une grande douceur, et une sympathie certaine. Mais cela ne laissait voir à la préfette en chef, un tout autre aspect de cette dernière. A l’opposé de ce que l’aiglon laissait voir, l’ancienne gryffondor l’a voyait plutôt comme une sorcière puissante, qui en plus et, à l’instar de la délicatesse, se trouvait une redoutable jeune femme, au passé ténébreux et lourd à porter. C’était peut-être cela qui attiré la brune vers elle. Elle aussi n’avait pas ce que l’on pouvait appeler une vie facile, oh non, loin de là. Dans la volière se trouvait deux personnes qui cachait une grande souffrance, différente certes, mais qui portaient comme un fardeau cette dernière, essayant de la cachait, et d’y faire face tant bien que mal, ne laissant rien voir d’elle.

    Une légère brise vint envahir toute la pièce, de sa fraîcheur hivernale, mais si agréable. Fermant un instant son regard qui laissait voir de magnifiques prunelles bleutés comme un ciel en plein été, elle profita de tout ce que le ‘vent’ apporté. Quelques senteurs d’arbres venues de la forêt interdite, mêlées à celle de la neige froide. Un parfum très plaisant si on prenait le temps de le sentir. Ré-ouvrant ses paupières, elle laissa vagabonder ses pensées et yeux vers la vue paisible qui s’offrait à elle. C’était un très beau et fascinant spectacle de voir quelques flocons tombaient de l’immensité du ciel, et aller se reposer tendrement sur le parc, et les quelques arbres présents dans le dernier. Le lac, était quand à lui gelé, et on pouvait quelques sorcière effectuaient quelques acrobatie d’un sport moldu, appeler patinages artistiques. Jamais elle ne pourrait se lassait d’admirer tout cela.

    Reportant son attention sur Ambroise, elle la vit réfléchir encore une nouvelle fois à ce qu’elle venait de lui exposer. La septième année n’eut que quelques secondes à attendre patiemment, pour qu’elle ne lui réponde. Un instant, elle fit virevolter sa chevelure blonde, laissant apparaître sa beauté flagrante et mystérieuse, qui devait troubler et enchanter plus d’un élève masculin dans l’immense château de sorcellerie qu’était Poudlard. Alors qu’elle fit la remarque très pertinemment que son aînée n’aimait pas leur ministre, un voile de tristesse mêlée à la colère se fit voir sur son visage, qui se ferma et crispa un peu. Comment ne pouvait-elle ne pas ressentir cela pour lui ? Il lui avait ‘gâché’ sa vie. Tout ce qui se passait été de sa faute… La mort de Dumbledore, de Vincent, et de nombreux autres innocents… La fuite de plusieurs famille pour leur survis, dont ces parents… L’oppression grandissante… La dictature qui règne sur le monde magique…

    Puis elle continua. Ce qui suivit la peina un chouilla. En effet, la jeune préfette venait de lui dire que ses paroles étaient dites dans un but précis, comme si Leslie avait une idée derrière la tête, ce qui n’était pas le cas du tout. Elle n’avait parlé que pour aider un peu la jeune serdaigle, pour lui faire comprendre, et la mettre en garde, pour qu’elle ne regrette pas ses choix. La brunette ne voulait que qu’elle est toute les cartes en main, le jour ou elle devrait faire un choix, et sache ce qui s’attend réellement, c’était aussi simple que cela.

    Puis enfin, elle finit par lui demander si elle avait une option, une alternative, pour rendre leur vie plus ‘heureuse’, plus facile à vivre pour tous. Et le tout, en toute franchise. La brune fut de nouveau enclin au doute, ne savant quoi lui répondre. Devait-elle lui parlait de son groupe les Godric ? Peut-être. Mais en même temps, pouvait-elle lui faire assez confiance ? Si la mangemorte Bellatrix Lestrange l’apprenait, tout serait fini. Il perdrait une chance de lutter contre le sois disant Lord. En même temps, ce n’était pas en étant seule qu’elle arriverait à quelque chose. Il fallait tenter le coup. Espérant intérieurement qu’elle ne se trompe pas sur le cas de Ambroise, elle inspira à fond, avant de se jeter à l’eau.



    - Non, je ne porte pas dans mon cœur le mage qui s’est autoproclamé notre ministre. Il n’a apporté à notre monde que mort et destruction… Tu me demandes une réponse franche ? Soit tu en auras une. J’espère ne pas me tromper, et que je peux te faire confiance. Si tu souhaites vraiment lutter contre tout ceci, je peux t’aider. Je suis la chef d’un groupe prénommé les Godric, qui est sous les ordres direct de Severus Rogue. C’est pour cela que je suis revenue à Poudlard malgré la disparition de ma maison. Nous avons pour but de semer la pagaille dans l’école, et de redonner l’espoir à ceux qui l’ont perdu… Car contrairement à ce que le ministre a déclaré, Harry Potter est encore vivant. Je te l’assurais, ayant passé l’été à le croiser. Une résistance forte mais secrète est présente. Tout n’est pas perdu. Si tu le veux, si tu souhaites vraiment, tu peux changer et améliorer le quotidien de tous.

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   Dim 9 Mar - 0:34

~ J’avais écouté les paroles de Leslie attentivement, comprenant chaque mot et les gravant un à un dans mon esprit. Ces mots s’envolaient, se tissaient comme des longs fils dorés, sans jamais réussir à se toucher pour aboutir à un énorme nœud : La Réponse à la question. ~

~ Que devais-je réellement répondre ? Etais ce réellement ce que je devais faire ? J’avais vu l’horreur du Lord, mais mes quelques années passées avec ma famille m’avaient forgé une toute autre opinion. Et si mes parents l’apprenaient ? Impossible. C’était secret …Mais si ? N’allais-je pas être la honte de ma famille ? Ne devais je pas représenter ma famille comme il s elle devait ? Oh oui, ceux ci étaient des enflures, mais vous comprenez …J’avais peur. Peur, même très peur. ~

~ Néanmoins l’idée de Leslie me plaisait. Je respectais cette jeune fille, et je devais avouer que cette mission de redonner l’espoir à ceux qui l’avaient perdu, était assez gratifiante et surtout pouvait donner un sens à ma vie, bien que celle ci commençait à s’affirmer grâce à la nouvelle présence de John, qui avait réussi à faire revivre une parcelle de moi depuis longtemps perdu … Ainsi, devais je l’aider ? Oui, j’en avais très envie, néanmoins ma bouche resta obstinément close pendant plusieurs minutes qui semblaient s’amuser avec le temps, comme dans un long bâillement sans fin … ~

~ C’est ainsi que je baissais mes yeux sur le sol, lorsqu’un hibou, mon hibou nommé Envelva s’engouffra dans la pièce avec grand fracas et avec des grands coups d’ailes. Me reconnaissant tout de suite, ma compagne se posa sur mon épaule, et dans un mouvement de tendresse se mit à me mordiller le cou, histoire de prouver qu’elle était une bonne chouette. Dans sa patte, elle ne tenait aucune lettre. ~

~ Oui, mes parents se fichaient complètement de moi, et c’est avec un sourire entendu que je levais mes yeux vers Leslie, mes yeux chocolat avaient la flamme de la détermination, et le bouton de rose qu’était ma bouche, laissa exploser un flot de paroles comme un rose en train d’éclore. ~


-« Je peux t’aider, enfin je le crois Leslie…Tu peux compter sur moi pour faire partie des Godric, cette idée me plait en tout point, et à vrai dire correspond à mes idéaux … J’aimerais t’aider dans ta tâche, si tu le souhaites, et si je le peux. Si tu as besoin d’une alliée au sein des Serdaigles et de Poudlard, je pense que tu peux compter sur moi… Surtout que je ne porte pas non plus notre nouveau ministre et encore moins cette vieille peau de Bellatrix …Elle m’insupporte … »

~ Je la regardais droit dans les yeux, attendant une quelconque réponse de sa part, avant de lui offrir un sourire franc et remplis d’honnêteté, avant de rajouter de ma voix douce et basse caractéristique de ma personne. ~

-« Oui, Leslie, si tu le désires, j’aimerais pouvoir faire quelques chose, et faire bouger tout cela. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les ailes de l'harmonie s'agitent ...[Pv/Leslie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha
» Tu sais que GC devient trop important pour toi quand ...
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?
» Quand on s'evade en Azeroth...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Poudlard :: Les Autres Pièces :: La Volière-
Sauter vers: