AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fruits défendus...[PV !!]

Aller en bas 
AuteurMessage
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Fruits défendus...[PV !!]   Dim 27 Jan - 21:00

Suite de [de si douces pensées]

AVIS... Âme sensible s'abtenir de lire ce rp. Interdit aux moins de 16ans, certaines choses pourraient atteindre à leurs sensibilités.




    Leslie n’en pouvait plus. Elle éprouvait un tel désir qu’il le consumait entièrement. Elle ne pouvait plus du tout se décoller de son amant. Impossible. Elle n’était plus elle-même. En voulant encore et toujours, elle se fit de plus en plus expressive dans ses gestes mais aussi dans ses gémissements. Elle n’en pouvait plus. La préfette avait l’impression qu’elle ne pourrait pas s’en passer, qu’elle ne pourrait y mettre en terme, jusqu’à que l’un deux ne tombent d’épuisement.

    Elle ne voulait qu’une chose, encore et toujours Torben. L’embrassant sulfureusement, le mordillant, se faisant féline, elle essaya de lui transmettre son plaisir au maximum. La jeune femme voulait lui offrir autant que ce qu’elle ressentait en ce moment dans ses bras. Alors qu’elle lui dit qu’il pouvait y aller, qu’elle désirait qu’il continue, qu’il lui offre tout ce qu’il pouvait lui offrir, il n’attendit pas qu’elle lui répète pour le faire.

    S’arrêtant mais restant toujours en elle, le mangemort déposa très délicatement son corps contre le sol du couloir froid. Le contact de sa peau sur la surface en béton lui fit un peu du bien. Elle avait tellement chaud avec son compagnon. Elle bouillonnait vraiment contre lui. Lui aussi était brûlant, très brûlant, trop brûlant même. Des goûtes de sueur perlaient tout son corps d’Apollon, le rendait encore plus attirante et sexy.

    Tout de suite après, il se fit de plus en plus rapide, des mouvements de plus en plus amples. Elle n’en pouvait plus. Dans un état d’extase totale, ne pouvant plus se contrôlant, elle se mit à criait son plaisir, qui résonna dans le couloir. A coup sûre, si quelqu’un passait par là, ce hurlement ou plutôt ces hurlements de plaisir n’aurait pas put lui échappé. Se laissant totalement faire, elle répondit aux baisers hardant de son professeur. Et sa poitrine. Oulala, jamais encore un homme ne savait autant s’y prendre avec.

    Plus rien ne traversait son jeune esprit, pendant tout le temps ou il les faisait arriver au summum du plaisir. Quand il se lâcha à son tour, arrivant au ‘paradis’ entre les bras de sa préfette, elle lui griffa le dos dont les traces se verraient pendant plusieurs jours, tellement elle se sentait bien, tandis que lui laissa aussi échapper un gémissement. Non, elle ne pourrait pas y renoncer et arrêter maintenant. C’était trop bon. Il continua encore un peu ses mouvements, ralentissant tout en s’emparant de son coup, jusqu’à se stopper totalement

    C’était tellement jouissif ce qu’il venait de lui apporter, que même s’il venait de final le premier acte elle passa ses jambes autour de sa taille, le ramenant complément collé contre elle, l’empêchant de se délier d’elle. Elle faisait ça aussi dans le but qu’il ressente le moindre de ses tremblements de son corps. Reprenant leurs souffles, il lui murmura à l’oreille qu’il espérait que cela lui avait plus car il comptait bien encore continuer toute la nuit.

    Leslie était aux anges. Elle n’aurait put espérer mieux. Le faisait basculer sur le dos te telle sorte à ce qu’elle prenne la place au dessus de lui. Le regardant le buste relevait, elle lui fit un sourire tendre. Rejetant ses cheveux en arrière, elle se pencha sur lui pour l’embrasser tendrement au début, pour finir par y mettre toute sa fouge. Descendant dans son coup, elle mordit assez fortement, l’entendant laisser échapper un petit cri de douleur. Retournant à ses lèvres quelques minutes, elle lui chuchota.



    - Merci… J’espère bien que tu as encore de la ressource… Je compte bien m’arrêter jusqu’à ce que tu n’aies plus aucune force vitale… C’est ça le prix à payer pour désirer une de ses jeunes élève Torben… Tu m’a rendu dingue de ce que tu m’apportes… Profitons en avant que le jour ne se lève mon beau… Soyons fous, nous ne sommes plus à cela prêt… A mon tour de t’en faire éprouver…Viens…Allons ailleurs…


    Caressant son visage délicatement avec ses mains, elle l’embrassa avant de se détacher de lui, lâchant un souffle de plaisir. Se relevant elle lui tendit sa main qu’il saisit, intrigué. Quand il fut face à lui, elle prit possession de ses lèvres, l’entraînant derrière la tapisserie. Se baissant, elle ramassa leurs affaires. Elle lui tendu son pantalon, tandis qu’elle remit sa robe, gardant dans un de ses bras leurs sous-vêtements. Lui reprenant la main, connaissant bien le château, et savant très bien que le bureau de son professeur ne se trouvait pas très loin, elle l’entraîna dans les couloirs. Arrivée à destination, elle poussa la porte et reprit possession de ses lèvres, tout en l’amenant à l’intérieur. Fermant cette dernière pour être sûre qu’ils soient tranquilles, sans risque d’être dérangés, elle laissa tomber leurs affaires.


    Leslie fit reculer le propriétaire des lieux jusqu’au milieu de la pièce, puis elle le serra contre elle assez fortement, se blottissant contre ce dernier. Un regard plein de malice, un grand sourire aux lèvres, elle descendit les mains sur les bords du pantalon du Mangemort, qu’elle fit tomber à terre. Sentant que le désir de Torben était un peu retombé, et ne voulant pas attendre longtemps pour qu’il le récupère, elle se frotta à lui, tout en redescendant, se mettant à genoux devant lui. Se mettant à lui embrasser l’intérieur des cuisses, son bassin, ses jambes, elle savait qu’elle le narguait, et qu’il savait ce qu’elle l’apprêtait à lui faire. Saisissant fortement ses fesses dans ses mains, elle approcha son pénis jusqu’à sa bouche, et fit des mouvements de tête, laissant sa langue se baladait dessus en même temps. Il ne fallut pas très longtemps pour l’entendre poussait des soupirs de plaisir. Levant les yeux, elle vu avec une certaine fierté qu’il avait fermé les yeux tandis qu’elle s’occupait de lui.

    Elle se s’arrêta qu’au bout d’une quinzaine de minutes cette fois ci, adorant ce qu’elle pouvait lui procurer de cette manière. Sachant très bien qu’ils n’avaient pas tout le temps qu’ils auraient put vouloir, elle se releva, toujours en se frottant contre lui. Mais, elle s’écarta de lui, devant ses yeux interrogateurs. Lui tournant le dos, elle penchât la tête sur le côté, prenant ses cheveux dans ses mains pour les ramener en avant, elle attendit que son professeur vienne la rejoindre…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torben Badenov
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 28
Localisation : double compte de Voldy
clan : Mangemort, Garde du Ministre
Humeur : excellente, toujours ^^
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Dim 27 Jan - 22:51

Les deux jeunes amants se reposèrent quelques isntants, l'un imbriqué dans l'autre, encore lié par leur étrange étreinte. Leur respiration était haletante, ils avaient fait cela comme des brutes, de façon extremement sportive et passionée. Torben ressentait une douce chaleur parotut dans son coeur, et des petits frissons de plaisir lui parcouraient l'échine. Ce rapport qu'ils avaient eu avait été tellement torrde, tellement brûlant... C'était ... Waaaaaaaaaaaaaaaaaa bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave . Le mieux dans ce genre de nuit passée juste en temps que quête du plaisir, c'était justement que ce plaisir fut partagé, ce qui était le cas ici. Torben avait connu mieux en la personne de sa fiancée, d'ailleurs il lui tardait de lui refaire l'amour avec passion, mais ce soir il avait connu une expérience différente, plus torride. Leslie avait quand a elle rpis son pied si l'on pouvait se permettre cette expression.


Même maintenant, quelques minutes après la fin de leurs ébats, la préfète en chef continuait de frissoner de plaisir, et avait hurlé son plaisir tellement fort qu'il avait dû s'entendre à plusieurs couloirs à la ronde, avec la réverbération des sons. Et puis, ils n'avaient rien fait pour être discret... En même temps, cela avait été dur pour la jeune femme, elle ne devait pas être habitué à ce genre de chose. Torben, quand il pratiquait le coït, ne prenait pas de gants au contraire de la majorité des jeunes gens de l'âge de Leslie. Par contre, il compensait le manque de tendresse par le plaisir et l'intensité...


Finalement, la jeune femme poussa avec son genou sur le côté, inversant leur position. Le mangemort eut alors un frisson, la pierre nue sous lui était gelée, alors que son corps brûlait littéralement. Le regard de la jeune femme, emprun de félicité, plongea dans ses yeux alors qu'un sourire plein de tendresse s'étala sur son visage. Ce sourire étonna quelque peu Torben. Ce sourire n'avait pas lieu d'être, car si il avait bien lu dans les pensées de la jeune femme, ce n'était qu'une aventure sans rien, plus jamais. Cela l'étonnait, mais il ne dit rien, trop occupé à l'embrasser à son tour. Finalement, Leslie prit la parole, et ils décidèrent de se trouver un endroit un peu plus intime pour continuer la nuit déjà bien entamée, comem son bureau par exemple. bien entendu, ils étaient pressés de continuer,e t même si Torben pressentait qu'il aurait un peu de mal à la reprise, physiquement parlant. Ils se rhabillèrent succintement, et se précipitèrent dans les couloirs vers son bureau.


Une fois arrivés à destination, Leslie ouvrit la porte et entra à sa suite, pour ensuite se jeter sur ses lèvres avec avidité. Elle l'amena au centre de la pièce, se blottisant contre lui. Torben comemnçait çà trouver tout cela étrange. Elle 'navait visiblement pas l'habitude de ce genre d'aventure et c'était dangereux si elel commençait à faire ce genre de chose... Un sourire malicieux plus tard, et son pantalon était derechef tombé sur ses chevilles. Le petit bout de femme se frotta sensuellement contre lui, et se mit à genoux, en lui embrassant les parties inférieures de son anatomie, pour finalement lui faire ce qu'on pouvait appeler une petite gâterie...


bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave bave


Dieux que c'était bon ce genre de coquinouterie. Bien entendu, Leslie lui en fit profiter uun long moment, sahcant parfaitement que tout homme normalement constitué ne pouvait repdnre les choses sérieuses immédiatement après avoir fini une première fois... Au bout d'un long moment, la jeune femme arrêta et se releva. S'éloignant de lui, pour se mettre dos à Torben. Elle lui jeta un regard éloquent, et Torben se sentit prêt à recommencer. Histoire de changer un peu, il décida de prendre le fruit défendu, comme il se présentait à lui... Par dérrière. un sourire aux lèvres, il arriva vers leslie, la prenant dans ses bras, passant ses mains sur son corps alors u'il lui tourna la tête pour l'emrbasser. Soudain, alors que ses mains se baladaient sur son corps, Torben la refit sienne, par dérrière, ce qui arracha un grand cri à Leslie, qui s'était attendue à ce qu'il la remettre face à lui avan de recommencer.


Torben fit des mouvements de reins moins rapides qu'avant, mais plus secs, plus profonds, arrachant des cris à la jeune femme, alros que ses mains entraient justement de l'autre coté. Leurs deux corps mêlés, les deux jeunes gens recommençaient...

_________________

Membre de la Garde Rapprochée de Lord Voldemort
Détaché à Poudlard en temps que Professeur de Magie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Lun 28 Jan - 0:37

    Leslie adorait voir que le petit plaisir qu’elle venait d’offrir au mangemort lui redonna tout de suite et bien vite du plaisir et du désir. Elle était comme accros à ce que lui faisait le mangemort. D’ailleurs elle aimait quand il reprenait les choses en main. Ainsi, dès qu’elle eut finie, elle s’écarta de lui pour voir ce qu’il voulait maintenant faire avec elle.

    Fermant les yeux pour rendre ce jeu plus excitant, elle frissonna quand elle sentit des mains sur se posaient sur ses jambes, et remonter de plus en plus, mais très lentement sur son corps, emmenant sa robe au passage. Lui enlevant, il se mit à la caresse tandis qu’elle lui tournait le dos, s’attendant à ce qu’il vienne se positionner devant elle et qu’ils puissent continuer à se faire sauvagement l’amour. Tournant la tête pour répondre à son baiser, frémissante son les gestes de son compagnon, elle le sentit soudain reprendre possession d’elle d’une façon dont elle ne s’attendait pas du tout.

    N’y allant avec aucun douceur, mais brutalement et d’un coup, la préfette ne put s’empêcher de poussait un crie de douleur mais mêlait au plaisir en même temps. C’était sa première expérience dans ce domaine là, et en fait, elle apprécia grandement ce mélange de ses deux sentiments si contraire mais qui au fond était proche. Ne pouvant ne pas pousser au début de petit crie face à cela, son plaisir augmenta à chaque mouvement de bassin du mangemort. D’ailleurs ses petits hurlements se transformèrent en petits gémissements de plaisir.

    Se penchant en arrière, posant sa tête sur l’épaule de l’homme derrière elle, sa respiration se fit de plus haletante. La préfette en chef le mordilla à chaque fois qu’il faisait un mouvement, pour lui prouver qu’elle adorait ce à quoi il venait de l’initier. Comme répondant à cela, elle sentie les mains de ce dernier descendre vers son bassin. Frissonnant de plus belle, elle ne put s’empêcher de pousser un crie plus sonore quand les doigts de Torben vinrent la caresser et la pénétrait. Mon dieu, que cet homme était divin.

    A chaque fois qu’il les bougeait à l’intérieur d’elle, elle poussa des gémissements de plaisir, se mordant la lèvre de plaisir. Quand il donnait en plus des coups de reins, c’était un cri qui s’échappait de sa bouche. Elle avait chaud, vraiment très chaud. De nouveau elle bouillonnait de désir. Mais ce n’était pas humain d’être autant doué ! Elle ne regretta plus un seul instant de l’avoir narguer. De plus, qu’il était flatteur pour elle de vois qu’il prenait aussi carrément son pied. Accentuant et faisant des mouvements de plus en plus rapide, continuant à lui donnant du désir avec ses doigts, elle ne put s’empêcher de le mordre fortement dans le coup, puis crier dans un ses gémissement :



    - Ne t’arrête pas vas-y de plus en plus… Je n’aurais jamais crû que c’était aussi bon… Vas-y … Continue… J’ai tellement de plaisir… J’ai envie de toi…


    Traduisant tout ce qu’elle ressentait en une seule phrase, elle savait que cela ne ferait qu’exciter encore plus le mâle dominant en puissance, son male dans cette instant. Ne faisait bien sûre pas prier, il y mit beaucoup de plus de violence et son élève poussait des hurlements de plaisir à chaque fois. Prolongeant le bonheur que lui apportait cette position, elle en profita pendant une douzaine de minutes, avant de lui enlever ses doigts dans un premier temps, puis dans un second de faire un pas en avant, se détachant dans un frisson et un gémissement de l’homme. Se retournant rapidement, elle lui saute dessus, passa ses mains autour de son coup et ces jambes autour de son bassin. Se plongeant dans ses yeux si magnifiques l’espace de quelques instants, elle prit possession de ses lèvre, d’une façon des plus endiablée et aussi langoureux qu’elle aurait put lui faire. Pour l’intensifier, et le prolonger un maximum, elle serra sa tête entre ses coudes, et ses mains la poussant vers elle. Tandis qu’elle ne pouvait rompre ce baiser, elle de demanda ce que son professeur allait encore lui faire découvrir où lui refaire, avec une certaine excitation qui pouvait se sentir dans tout les mouvements de sa langue…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torben Badenov
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 28
Localisation : double compte de Voldy
clan : Mangemort, Garde du Ministre
Humeur : excellente, toujours ^^
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Lun 28 Jan - 1:21

Torben sentait ses muscles qui tiraient sous l'effort, mais entendre les gémissements de plaisir de son amante le récompensaient amplement de cet effort. D'ailleurs, vu son jeune âge, à moins qu'elle ne soit déjà complétement dépravée, ce devait être sa première expérience de ce genre de chose... En tous cas elle avait l'air d'apprecier cela, et semblait en redemander... Bien vite, alors que Torben s'esquintait à petit feu tous les muscles de son corps dans cet ébat décidément très épuisant, cela faisait peut être une ou deux heures qu'ils avaient commencé à coquinouter comme des sauvages, et recommencer presque immédiatement après avoir tout laché était toujours diffile et éprouvant pour Torben. Cependant, le mangemort n'en était pas à son coup d'essai, et savait fort bien ce qu'il faisait! Il n'était pas réputé endurant pour rien...


Leslie, au fur et à mesure qu'elle prenait du plaisir, voyait sa température corporelle monter, et posa sa tête en arrière, sur l'épaule du jeune homme, la respiration haletante. Il lui prenait tout son souffle et Torben ne savait que trop bien qu'avoir beaucoup de plaisir d'un coup amener à une sensation d'asphyxie, mais dans le contexte, c'était plutôt agréable, cela donnait encore plus l'impression de se consumer intégralement sur l'autel du plaisir... La préfète en chef commença à le mordre assez férocement dans le cou à chaque fois qu'il lui donnait un coup de rien, comme pour l'encourager à continuer, et cela l'empêchait également de réveiller tout le quartier avec ses cris d'extase! Et encore, lorsuq'il sentit le corps de sa belle frémir à l'approche de son entrejambe, elle poussa un cri plein de plaisir encore plus sonore que les précédent...


Cet ébat ci était vraiment.... Encore plus que le précédent! En tous cas pour la jeune femme, qui semblait apprécier! A chaque fois qu'il bougeait à l'intérieur d'elle, elle gémissait et se mordiller la lèvre jusqu'au sang, alors qu'a chaque coup de rein, un cri s'échappait de ses divines lèvres... Torben lui-même commençait à laisser échapper de très légers râles, signe que lui aussi prenait goût à leurs petits jeux, et d'ailleurs, c'était un ben faible mot, il était carrément comblé par la jeune femme! Alors qu'ils continuaient à se faire sauvagement l'amour, Leslie Brunet, préfète de son état, perdit tout contrôle et l'incita à continuer et à lui donner toujours plus de plaisir, ce qui, il aurait voulu le signaler, s'évertuait à le faire depuis de fort longues minutes!


Bien entendu, il ne pouvait laisser cette requête sans uite, et y mit encore plus de vigueur, atteignant cepdnant ses limites, il ne pourrait aller plus fort, ni tenir ce rythme une heure durant... Cependant, les gémissements se transformèrent en hurlement, alors que Torben priait pour que les murs de ce château soient bien insonorisés, sinon il ne tarderait pas à avoir affaire avec une Bellatrix Lestrange en manque qui voudrait sa part su somptueux gâteau qu'était Torben (ok, je connais la sortie)... Finalement, après bien des hurlements, La jeune femme enleva délicatement les mains de Torben, puis finalement se retira de lui avec un dernier soupir de plaisir. Ne prenant pas son temps pour souffler, la belle lui sauta dessus et il la retint par ses fesses alors qu'elle s'enroulait autour de lui, en reprenant possession de ses lèvres, lui indiquant qu'elle désirait encore continuer...


Ce que Torben fit. Il l'amena sur son bureau, la posa dessus, et se lia de nouveau à elle en lui écartant les cuisses et en posant ses mains sur les hanches. Il y alla avec rudesse, et sentit son plaisir monter en flèche au fur et à mesure qu'il pratiuait cette position, faisant gémir de plaisir la jeune femme. Torben embrassa la poitrine de Leslie avec envie et passion. Pendant plusieurs minutes il resta ainsi, en faisant ses mouvements de va et vient, sentant le plaisir monte toujours plus rapidement. Il coucha la jeune femme sur le bureau, faisant tomber les affaires de travail qui y reposait. De ses mains, il remonta les jambes de la jeune poufsouffle vers elle, éprouvant sa souplesse. Il retira son buste, et donna les meilleurs coups dont il était capable, mettant un terme au bout de quelques minutes, à cet ébat passionné... Il poussa un râle de plaisir, donnant un dernier coup plus fort que els autres, puis se laissa retomber contre la jeune femme en déposant de petits baisers sur son corps...

_________________

Membre de la Garde Rapprochée de Lord Voldemort
Détaché à Poudlard en temps que Professeur de Magie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Lun 28 Jan - 20:59

    Oulalal, il n’y avait pas à dire, Torben était vraiment un homme vraiment très doué en plus d’être assez séduisant, séxy, charmant, un de ses postérieur, et de ses yeux. Miam, demoiselles, pas toutes à la fois. Et puis, nan, aucune autre, alors Bella, c’est pas la peine d’espérer y goûter, trouve toi quelqu’un d’autre. En ce moment, il était devenue le jouet de Leslie et sur ce coup là, elle ne se montrerait pas généreuse, ni prêteuse. Il manquerait plus que cela. Humm, qu’il était divin… bave bave bave bave bave bave bave bave

    Quand elle se jeta sur lui, se collant contre son corps, elle sentit ses mains se poser sur ses fesses quand s’enroula autour de lui, lui assurant un meilleur appuis. Ne pouvant rester très longtemps non lié à elle, le mangemort l’emmena sur son bureau, tandis qu’elle l’embrassait toujours. La posant assise dessus, étant à la bonne taille, il vint se poster devant elle debout et lui écarta les cuisses. Savant ce qu’il s’apprêtait à faire bien entendu, elle se laissa faire. Poussant un autre gémissement de plaisir/douleur quand il se remit à la pénétrer une nouvelle fois, sans aucune douceur, il posa ses mains sur hanche, pour la maintenir bien contre lui.

    Adorant vraiment beaucoup la poitrine de son élève, il se remit à la dévorer, et elle devait bien avouer qu’elle aimait cela. Tendit que cette dernière, gémissait à chacun de ses coups de bassin, et des gestes dont il faisait preuve à son égard, elle passa ses mains sur son dos, descendant sur ses fesses, les caressant, pendant qu’elle l’embrassait langoureusement dans le coup. La mesure de son plaisir ne pouvait pas se mesurer tellement elle en avait.

    Alors qu’elle se consumait une nouvelle fois, il l’allongeât sur le bureau, faisant voler à terre tous ce qui s’y trouvait. Prenant place au dessus d’elle, il testa sa souplesse en rabattant ses jambes vers elle. Montrant bel et bien qu’il la désirait, il accentua de plus en plus ses mouvements, la faisant gémir de plus en plus. Oh mon dieu, c’était encore mieux que tout à l’heure, comment pouvait-elle résister à ne pas pousser des cries de plaisir ? Impossible.

    La préfette sentit qu’il était encore une seconde fois sur le point d’exposer et d’arriver au summum de ce qu’il pouvait désirer. Dans un dernier coup plus fort que les autres, alors qu’elle griffait son dos de plaisir et l’embrassait dans le coup sauvagement, il se libéra dans lui aussi un gémissement, avant de s’arrêtait et de se laisser retomber sur la belle essoufflait, tout en lui déposant des baisers ardents sur son corps.

    Il n’y avait aucun doute, il désirait vraiment son élève, sinon il ne continuerait pas ses gestes d’attention envers la jeunette tremblante de plaisir. Le poussant vraiment contre lui, en le bloquant de ses jambes qu’elle mit autour de lui, elle prit sa tête entre ses mains, avant de l’embrasser tendrement. Ce baiser ne signifiait pas qu’elle s’attachait à lui, non, mais qu’elle le remerciait. C’était fou, même si cela faisait plus d’une heure et demi qu’ils avaient commencé, elle ne pouvait se détacher de lui, et c’est pour cela qu’elle s’empêcher d’ailleurs de se délier d’elle.

    Encore et toujours, c’est ce qu’elle voulait. Bah oui, Torben il faut réfléchir avant d’offrir autant de plaisir à une personne de huit ans ta cadette, et donc assez endurante. Surtout pour de telle chose. La Poufsouffle ne voulait pas arrêter, jusqu’à ce qu’ils n’aient plus aucune force et qu’ils soient à bout tout les deux. Il allait devoir encore lui en donnant s’il voulait se débarrasser d’elle. Lui soufflant à l’oreille :



    - Et bien professeur, déjà fatigué ? Ne m’as-tu pas promis que j’en aurais toute la nuit ? Je crois que si… Il va falloir que tu t’y tiennes, car je ne partirais pas avant… Et puis, je sais combien tu me désires à cet instant… Mais si tu n’en peux plus et que tu veux que je parte, alors je comprends très bien…


    Se déliant enfin à lui, elle attendait de voir sa réaction. La jeune femme savait très bien qu’il lui faudrait quand même plusieurs minutes avant de pouvoir être de nouveau en fonction, mais rien de les empêcher de continuer à s’amuser. D’ailleurs il lui vint une idée. Se rappelant d’une de ses cours, elle poussa tendrement Torben d’au dessus d’elle pour qu’elle puisse se lever. D’une démarche très provocatrice, elle se dirigeât vers la veste de Torben, puis sortie de sa poche intérieure une flasque d’alcool. S’allongeant sur son divan, elle l’ouvrit, puis en mit un peu sur ses mains, avant d’en passer sur ses lèvres, sur son coup, et sur sa poitrine. Puis d’une voix sexy, taquine, et provocante, un gros sourire aux lèvres :


    - Oups…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torben Badenov
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 28
Localisation : double compte de Voldy
clan : Mangemort, Garde du Ministre
Humeur : excellente, toujours ^^
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Lun 28 Jan - 22:50

Alors que Torben s'était libéré en un petit râle plus rauque que les autres, signifiant qu'ils avaient atteint le plaisir ultime. Enfin, ils, disons plutôt Torben... Car il ne pouvait trop savori s'il l'avait donné à sa jeune amante, bien qu'elle semblait avoir pris beaucoup de plaisir à leur étreinte completément folle et si... intense... Leslie passa ses jambes autour de la taille du jeune mangemort, qui devaient être douloureuses à cause de la violence et la vitesse avec laquelle il lui avait fait l'amour. La belle mit aussi ses mains de chaque côté du visage de Torben, et l'amena vers ses tendres lèvres, l'embrassant tendrement. Par cet espèce de calin, la jeune femme l'empêchait de se délier d'elle. Etait ce là le signe que leurs ébats les avait rapproché? non, Torben resentait fort bien que la jeune femme n'était là que parce qu'elle voulait rassasier son désir et son envie, et pour satisfaire sans aucun doute un quelconque phantasme.


D'ailleurs, Leslie ne semblait vraiment pas décidée à le laisser partir comme ça, elle lui murmura à l'oreille qu'elle voulait continuer de profiter de ses talents pour encore le reste de la nuit. Quelle importance cela pouvait t'il avoir, maintenant qu'elle avait réalisé son envie du moment et qu'elle avait eu son lot de plaisir? Encore plus? Torben se mit à plaindre les élèves de sa promotion, car si elle était aussi exigeante avec des petits jeunots... Ca craignait! Et en plus elle le taquinait, ou plutôt essayait de le narguer pour qu'il recommence à la faire crier de plaisir. Au final, la taquine petite brunette se délia de Torben, ce qui redonna quelque peu envie au jeune homme, bien que là, il avait besoin de repos.


Ensuite, la jeune préfète en chef de Poufsouffle, toujours aussi nue qu'un vers, se dirigea vers sa veste de costume, à la démarche plus que suggestive. Cette femme savait ce qu'elle voulait et n'hésitait pas à tout faire pour l'obtenir. . Elle s'assit sur le divan, sa flasque de Kvas à la main. Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect Suspect
A quoi tu touches toi? C'est mon alccol de mon pays, pas touche! Oh non affraid ! elle va pas oser .... affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid Ouh, la coquinette! Elle se doutait bien qu'il ne saurait résister à cela! La jeune Leslie s'était aspergée d'alcool, les mains, le cou, la poitrine, les lèvres... Elle l'invita ensuite à la rejoindre d'une voix provocante, un sourire coquin aux lèvres...


Il n'en fallut pas plus pour que Torben s'avance vers elle. Sans même réfléchir à ce qu'il faisait, il se mit en devoir de lécher toute la boisson sur le corps de Leslie Brunet, commençant par le ventre... Puis la poitrine, où il embrassa et but le liquide incolore tout en faisant du bien à la jeune femme. Ensuite, il s'attaqua au cou, qu'il dévora avec envie. Enfin, il reprit possession des lèvres de la jeune femme, aspirant l'alcool... D'un bond, il se cala sur le corps brûlant de sa cadette, et se positionna de façon à recommencer leurs bêtises...




- Peux tu me dire à quoi cela te sert de continuer ainsi?

_________________

Membre de la Garde Rapprochée de Lord Voldemort
Détaché à Poudlard en temps que Professeur de Magie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Mar 29 Jan - 0:10

    - Oups


    Rien que ce mot prononcé ainsi ne pouvait que tenter la première personne venue. Et puis, ce n’était pas comme si elle était un laideron. Non, pas du tout. Il faut rajouter aussi que ça se voyait qu’il la désirait, alors pourquoi ne pas en profiter ? Bien sûre, après, il fallait voir ce que lui souhaitait, car les intensions de la belle ne pouvait pas plus claire.

    Comme elle l’avais prévu, Torben réagît bien vite, et vint vers elle, pour commencer à lui lécher tout le corps. Elle adorait ça. Il s’y prenait si bien pour le faire en plus. Tandis qu’il entama sa double dégustation par son ventre, le rythme cardiaque de son élève augmenta au sûre et à mesure qu’il montait. Il s’attarda sur la poitrine comme elle l’avait espéré, alors que ses souffles montraient un peu son plaisir. Non pour rien au monde elle ne voulait arrêter.

    Son cou y passa aussi, puis enfin ses lèvres. Humm qu’il embrassait bien, surtout quand il y avait de l’alcool sur ces dernières. Deux plaisirs en même temps, que pouvait-il demander de mieux après tout ? D’un donc, il se calla au dessus de son jouet à lui aussi, prêt à recommencer leur ébat. Comme pour la narguer, il lui demanda à quoi cela servait de continuer encor. Ah oui ? Il fallait qu’elle lui explique… D’accord.

    Les mots ne valant aucunement les gestes, elle entreprit donc de lui montrer ce que cela pourrait lui rapporter. L’embrassant fougueusement, elle les fit basculer de tel sorte à ce qu’il se retrouve en dessous d’elle. Brisant leur baiser sulfureux, elle en déposa un juste en dessous de sa bouche, puis sur son menton, descendant vers le cou. Après s’être un peu attardé à cet endroit, elle attaqua son torse, le mordillant de temps à autre, tout en le léchant et faisant glisser ses mains sur ses côtés, très sensuellement pour lui donner envie. Se relevant un peu, elle le regarda un instant, avant de continuer, laissant sa poitrine se frotter contre lui.

    Leslie aguicher son professeur ? Oui, et alors ? Il voulait des preuves, alors elle lui en donnera et beaucoup, jusqu’à ce que lui n’en peut plus et la réclame de nouveau. Elle arriva bien vite à son nombril. Caressant ses jambes, en remontant jusqu’à fesse, elle déposa de brûlant baiser sur son bassin, puis sur ses cuisse, et à l’intérieur de ses cuisses. Faisant tout le tour de ce qui faisait de Torben un bon mal dominant, elle y déposa un simple baiser, alors que ses seins se coller dessus. Ne s’arrêtant pas, elle finit par descendre ton en bas de ses jambes, jusqu’à ses chevilles.

    Bien sûre, même si le sofa était grand, elle en ‘sorti’ en finissant son ascension. Finir ? A non, bah totalement. Contournant ce dernier, arrivant dans le sens inverse à celui du directeur des serpentard, la préfette se mit à l’embrasser quelques secondes à l’envers. Regrimpant ce le canapé, elle passa ses jambes entres sa tête, et s’avança vers le bas de son ventre. Avant de s’allongeait sur lui, et que leurs deux corps soient de nouveau en contact, elle lui murmura :



    - Cela te vas comme réponse ? Attend, je vais t’en donner une autre…Mais arrête moi si c’est ce que tu désires beau Torben…


    Oui, encore et toujours elle le provoquait. Elle voyait qu’elle lui avait redonné envie, vu que cela était assez flagrant à voir, même très flagrant. Collant enfin sa peau contre la sienne, elle lui refit pour la troisième fois, après l’avoir bien fait languir, une fellation, encore mieux mené que les autres. Dès le début, elle lui imposa un rythme de va et vient très rapide. Ses mains de nouveau posées sur ces fesses, elle le massa en même temps, pour qu’il ait un réel plaisir, et ne voulait plus arrêter de toute la nuit avec sa préfette en chef…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torben Badenov
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 28
Localisation : double compte de Voldy
clan : Mangemort, Garde du Ministre
Humeur : excellente, toujours ^^
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Mar 29 Jan - 19:02

Torben avait à peine posé la vexante question que la jeune femme l'embrassait fougueusement, d'un coup sec, comme si elle tenait à tous prix à lui prouver le contraire... Ou en tous cas lui signifiait ce qu'elle voulait réellement, mais le jeune mangemort n'était pas plus avancé qu'avant de poser la stupide question. La belle poussa sur le côté avec son bassin et son genoux, et le professeur de Magie Noire ne fit absolument rien pour l'en empêcher... Il aimait bien qu'elle vienne de temps à autres au dessus, cela lui permettait de se reposer quelque peu les muscles et d'économiser son souffle... Cependant, ce fameux souffle ne pût être récupéré comme Torben en aurait eu besoin, les lèvres et la langue de la jeune femme se liant aux siennes avec un tel entrain, une telle fougue, qu'il lui était impossible de se désister et de se délier... On aurait presque dit qu'elle voulait le croquer tout cru...


Les délicieuses lèvres de Leslie descendirent sur son menton, son cou, s'emparant avec vivacité de la chaleur de cette partie de son corps, là d'où affluait son sang... lentement, très lentement, la brunette vint lui embrasser le torse et le mordiller par moment, alors que ses délicates mains passaient sensuellement de chaque côté de son corps, de sorte à lui redonner une envie pourtant encore vivace... Etrangement, le nombril poilu (Xd) de Torben attira son élève, vu qu'elle resta un certain moment à y passer la langue et à l'embrasser et le caresser à cet endroit, mais bien vite, les intentions de la poufsouffle parurent évidentes à Torben. Elle passa ses mains sur ses hanches et remonta jusqu'à ses fesses, lui embrassant l'entre jambe, l'aine, et le bassin. Quelle coquinette!


Juste après, elle se leva hors du canapé, puis revint se positionner de façon qui parut un instant étrange au mangemort qu'il était, mais finalement, il en vit le but. C'était une position étrange, où chacun des paretenaire devait faire une petite gâterie à l'autre, une position tirée d'un bouquin moldu étrnage que Torben eut l'occasion de survoler une fois ou deux. Comme quoi, les moldus pouvaient s'avérer riches de renseignements.... La jeune femme se pencha sur son corps et commença de façon plutôt bestiale, faisant un peu mal par moments à Torben, alors que lui m'ême passa ses bras autour des cuisses de la belle, pour lui procurer également du plaisir avec sa langue et ses baisers, passés sur la zone de plaisir de la belle... Ils restèrent ainsi un long moment, puis Torben se retira de la position en se hissant vers le haut, par dessous le corps de la jeune femme qui resta étonnée de ce brusque changement...



- Allons y vraiment, avant de regretter tout ceci...


Et Hop, comment rentrer dans la jeune femme en deux leçons par Torben. leslie était à quatre pattes sur le canapé, dans la même position, sauf que Torben s'était positionné dérrière elle, donnant de brefs mais furieux coups de reins, tout en massant le bassin, la poitrine, et de temps en temps les fesses qu'il travaillait déjà... Leslie tourna la tête sur le côté et Torben vint lui prendre les lèvres, en accélérant au fur et à mesure la cadence...


- Aimes tu cela au point de passer outre els interdits? Fais attention, cela aura plus de conséquences que ce que tu peux imaginer....

dit il entre deux soupirs de plaisir

_________________

Membre de la Garde Rapprochée de Lord Voldemort
Détaché à Poudlard en temps que Professeur de Magie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Mer 30 Jan - 0:18

    Leslie ne pouvait voir le temps tournait de plus en plus, et de se dire, que bientôt, ils devraient mettre un terme à leur folle nuit. Après tout, c’était vrai qu’ils avaient vraiment beaucoup profité l’un de l’autre. Mais la réalité les rattraperait bien à la fin, les rappelant à l’ordre et aux règles établies, comme une certaine qui interdisait une relation professeur et élève. Surtout que le premier risquait beaucoup plus que la deuxième.

    Bon, pour l’instant ce n’était pas le moment de penser à cela surtout que pour l’instant, elle avait l’esprit ailleurs on va dire. Comment en faire autrement ? Alors qu’elle était en train de faire une petite gâterie au mangemort qui, elle savait, lui plaisait, lui aussi en faisait de même. Oh mon dieux, Houston, que c’est bon, et comment il s’y prenait bien. Il était vrai qu’elle ne devait pas être la première à lui faire tester cette position. Elle l’avait apprise avec son premier petit ami, un ancien gryffondor de deux ans son aîné, et d’origine moldu. Il lui avait parlé d’un livre dont toute été référé, mais elle n’avait jamais eut l’occasion de le feuilleter.

    Se promettant de l’acheter un jour, car cela pouvait toujours se montrer utile, en bien des circonstances ( red ). Pendant pas mal de temps, ils ne changèrent pas de position, appréciant tout deux ce que l’autre lui faisait. Et d’ailleurs, le verbe satisfaire était vraiment loin de la réalité. Oh oui, très très loin même. Bref, la préfette savourait vraiment cette position si agréable.

    Alors qu’elle était complètement lancée, Torben se mit en mouvement. Arrêtant bien sûr ce qu’elle lui faisait, pour ne pas lui faire de mal ainsi qu’à elle, elle se demanda pourquoi. Elle lui avez redonné du plaisir, ça elle le sentait très bien. Sa dureté ne faisait que lui indiquer. ‘Sortant’ d’en dessous d’elle, dès qu’il se remit en position, il lui dit d’y aller vraiment, avant de regretter. Jamais elle ne regretterait cette nuit, bien au contraire. Y aller vraiment ? Humm, interressant, ça promettait un autre orgasme pour les deux alors What a Face et ça, elle aimait plus que tout.

    Se demandant ce qu’il allait faire, il reprit une nouvelle fois, assez fortement d’elle en levrette, lui arrachant un petit cri de plaisir. Se collant contre son corps, il reprit des coups de reins intenses, faisant de nouveaux gémir son élève. Tournant sa tête vers lui, elle se mit à répondre langoureusement à son baiser si torride, alors qu’il lui caressa ses hanches, sa poitrine, ses fesses.. Poussant aussi des souffles de plaisir à chacun de ses coups de bassins, il lui posa une question fatidique. Le regardant les yeux pleins de plaisir, elle se releva, l’arrêtant un instant, et se détacha de lui, dans un soupir de plaisir. Se plaçant face à lui, elle lui dit du tac au tac, tout naturellement :



    - Tu crois vraiment que si c’était pas le cas, je pousserais de tels cris de plaisir ? Au diable les interdits, ils font là pour être enfreint Torben… Je ne veux pas que tu t’arrêtes, non… Je veux être tienne toute la nuit, si c’est ce que tu désire… Car c’est ce que je souhaite. Peu m’importe les conséquences, je les assumerais, sans une fois regretter… Vas-y donc si tel est ton choix mangemort…


    Prenant possession de ses lèvres, elle prit ses mains pour les poser ses seins, et posa les siennes sur fesses, les carressant de façon plutôt appréciable, ne rompant pas leur baiser. S’allongeant sur le divan, l’emmenant vers elle bien sûr, elle passa ses jambes autour de sa taille, et se quitta sa bouche pour s’attaquer à son cou. La septième année déposa plusieurs baisers ardents dessus, le mordant, et le léchant sensuellement. Se stoppant au bout de quelques minutes, elle regarda sérieusement son professeur, et lui dit :


    - Cette décision te revient mon beau. Mais que risquerons nous de plus à continuer ? A ton de voir. Je peux regagner ma salle commune si telle est ta décision, même si je poursuivrais bien ce ‘câlin’ jusqu’au levée du soleil…

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torben Badenov
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 28
Localisation : double compte de Voldy
clan : Mangemort, Garde du Ministre
Humeur : excellente, toujours ^^
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Jeu 31 Jan - 16:17

Bon visibleme,t ils étaient partis pour atteindre encore une fois des monts et des merveilles en matière de plaisir. Il sentait l'objet de sa virilité frotter à l'intérieur de Leslie, ce contact était tellement grisant, tellement brûlant. Cette chaleur se répandait agréablement dans tout son coeur, le crispant de plaisir au niveau des articulations et des nerfs. Son esprit bouillonait, il avait la fièvre pourrait on dire, la jeune élève le faisant si bien... EN même temps, il n'était pas un novice en la matière, bien au contraire. Loin d'être manchot, il savait qu'il se débrouillait dans ce genre de sport, et même plutôt bien, la jeune élève poussant des petits cris réguliers et se faisait de plus en plus brûlante, jusqu'à se consommer totalement de plaisir pour lui. Rendus fous par le plaisir qu'ils avaient, ils se caressaient sensuellement et avec une certaine force, une certaine vigueur. La jeune femme arreta cependant tout ce qu'ils étaient en train de faire, lorsqu'il lui posa la fameuse question.


Elle avait l'air de lui en vouloir un peu de pôser ce genre de question alors qu'ils étaient en plein ébat. Mais lui, il pensait à Krystel, et s'était plus fort que lui. Cela le rendait presque fou. Plus il y pensait, plus il sentait son coeur et son âme mourir. Ce qu'il avait fait ce soir avait été une monumentale erreur, et il en avait pleinement conscience. Il ne méritait pas l'amour de sa compagne, même si tout pourtait à croire qu'elle l'avait abandonné voici quelques jours encore. Oui, mais même ainsi, il avait des remords. où était passé le Torben cruelle, synique, keutard qu'il était par le passé? Aux oubliettes apparement. Même malgré lui, il s'était rangé, auprès de Krystel, et tout bien réfléchit, non, il ne pouvait continuer. Il sentait d'ailleurs une irrépressible envie d'alcool et de violence... Un léger sourire, synonime de la proximité de l'autre, commença à s'étaler sur son visage.



- Pars, tout de suite. Pars, ou restes à tes risques et périls. Disons que je ne pourrais garantir... ta, disons... sécurité, si tu restes plus longtemps auprès de moi. Tu ne sais pas ce dont je suis capable


Dire cela était un euphémisme, Torben était sans doute à des alnnées lumières de ce que devait penser Leslie de lui. Dans des moments comme celui ci, où il devenait le jouet de ses démons, il était capable du pire du pire. Il avait torturé, violé, assassiné, déchiqueté, lacéré, décapité, dans ces moments là. Le sang exerçait alors pour lui une réelle fascination. L'autre remontait peu à peu à la surface. Qu'a t'il fait pour en arriver là une fois de plus? Mais bon sang, serait il toute sa vie enchainé à cet enfoiré d'autre lui? Quel dérision.


- Tu as trois secondes pour te décider.... 3......... 2.......... 1..........

_________________

Membre de la Garde Rapprochée de Lord Voldemort
Détaché à Poudlard en temps que Professeur de Magie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Jeu 31 Jan - 18:50

    Leslie attendait la réponse de son professeur à sa question. Il semblait douté tout à quoi, et à changer d’avis. Tant pis s’il voulait qu’elle parte, il fallait peut-être mieux qu’elle le fasse après tout, et redevenir enfin raisonnable. Toujours le fixant dans les yeux, elle y vit une lueur assez étrange qui passait. Bizarre, en plus ce n’était pas la première fois que la septième année voulait ce genre de regard, lors d’un stage à St mangouste qu’elle avait fait. On aurait dit qu’il était ‘habité’, qu’il allait une double personnalité. Par contre, cette dernière n’avait pas l’air ‘docile’.

    Relâchant son étreinte contre lui, sa ‘supposition’ se releva vérifiée quand le mangemort lui un sourire peu rassurant et prit la parole. Restant calme, la belle n’éprouva pas une seule once de peur. Il lui en fallait plus. En tout cas, le problème était résolu, il n’était plus question de continuer leur gros câlin. Se relevant en le poussant doucement, elle se mit en position assise devant lui, ne quittant toujours pas ses yeux, soutenant son regard.

    Prenant un deuxième fois la parole, il commença à faire un compte à rebours à partir de trois. Oula, il pète un câble lui. Ne savant pas trop comment réagir, un peu étonnée, quand il arriva à 1, elle l’embrassa. Bah quoi, je vous ai dis, elle savait pas trop quoi faire. Elle ne lia que juste ces lèvres aux siens, sans lui donner un baiser langoureusement. D’ailleurs, elle ne le fit qu’à peine une minute. Se levant du divan, elle le laissa derrière elle.



    - Tu sais, je ne me serais pas vexée que tu dises non. Après tout, je ne suis plus une gamine. Et puis, c’est juste l’histoire d’une nuit, rien d’autre pour toi…Comme pour moi


    Ramassant sa baguette, elle lança un accio pour récupérer ses affaires, sans se préoccuper du mangemort. Quand elle l’eut dans ses bras, elle tapota sur sa robe, se rappelant enfin que pour réparer un objet, il suffit de prononcer un ‘reparo’. La posant sur le bureau de son professeur, elle ré enfila ses sous vêtements, puis son uniforme de nouveau comme neuf. Ramassant aussi les vêtements de Torben, elle les plia pour les déposer sur la table.

    Tiens, en parlant de cette dernière, leur passage avait des dégâts dessus. Dans un élan de bonté, la préfette remédia à cela en agissant sa baguette vers le bordel qui se trouvait par terre, elle les fit léviter jusqu’au pupitre professoral. Pour finaliser, elle prononça un ‘rangemoiçavite’, sortilège dérivé de celui qui permet de bien faire une valise, sans aucun bazar dessus. Quand tout fût fini, elle rangea son arme dans la poche.

    Enfin, la Poufsouffle se tourna vers le mangemort, qui n’avait pas bougé d’un pouce de sur le divan. S’approchant de lui sans aucune crainte, elle se posta une nouvelle fois devant lui. Le fixant du regard, elle posa sa main sur son visage, sachant qu’elle prendrait sûrement un risque mais bon, elle n’allait pas partir comme une voleuse tout de même, elle n’était pas comme ça elle. De nouveau elle l’embrassa mais plus intensivement que précédemment, y allant langoureusement, pour la dernière fois qu’elle pourrait le faire. Au bout de quelques minutes, elle s’arrêta pour lui chuchoter à l’oreille, reprenant un vouvoiement :


    - Merci pour cet nuit unique Professeur. Je vous laisse maintenant tranquille, et je retourne à la réalité. A bientôt en cours.


    Leslie se leva du canapé, et prit la direction de la sorti de la pièce…




[Hj ~>> je te laisse décider si elle part et qu’elle rentre dans sa salle commune ou si tu fais quelque chose ^^]

_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torben Badenov
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 28
Localisation : double compte de Voldy
clan : Mangemort, Garde du Ministre
Humeur : excellente, toujours ^^
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   Jeu 31 Jan - 23:41

Lorsque Torben arriva à 1, visiblement, la poufsouffle, ne sachant trop que faire, se mit à l'embrasser, à presser ses lèvres contre celles du mangemort. Cela le prit au dépourvu, connaissant un peu son élève, le jeune estonien aurait plutôt parié que la belle le repousse violemment, se fâche, limite tente de le frapper et vocifère qu'il était un salaud fini d'avoir profité d'elle de cette manière pour la jeter ensuite comme une vieille chaussette. Torben devait lutter de toutes ses forces pour ne pas partir en couille tout seul. Il ne pouvait pas laisser l'autre s'insinuait à nouveau dans son esprit, et encore moins devant une élève, cela pouvait s'avérer extrémement dangereux pour lui. Si les résistants apprenaient sa folie, ils en tireraient profit et auront sa peau encore plus facilement que s'ils n'étaient pas au courant de cela. En même temps, le perfide Rogue devait déjà être au courant grâce à la petite et si innocente Ginevra Weasley, qui l'avait vue en pleine crise, et aurait bien vite rapporté ce dont elle avait été témoin à son fabuleux chef...


Torben vit la jeune femme se lever d'un air pincé, prenant sa baguette et rassemblant ses affaires, ainsi que les siennes. Il resta complétement apathique et passif, se contentant juste de la regarder. Leslie réenfila ses sous vêtements puis son uniforme. Ses habits ne gardaient nulle trace de l'effusion de désir bestiale qui les avait touché ce soir, elle était plutôt douée en sortilèges... D'ailleurs, elle posa ses propres affaires sur son bureau, tout en rangeant un peu le foutoir dans lequel la pièce avait été plongée.


Finalement, elle revint l'embrasser pendant un moment, alors que l'autre jubilait à l'intérieur de son être. Marre de cette vie. Marre de ses faiblesses, Torben ne les supportait plus. Il répondit à peine au baiser que lui offrait la jeune femme, plus occupé à lutter intérieurement. Elle le remercia et sortit, sans me^me que le professeur ne put lui décrocher un mot, mais avant qu'elle ne referma la porte dérrière elle, le mangemort se força à dire quelque chose... De bien futile.



- ..... Merci dirais je, pour cette soirée. Comme tu l'as dis, ce sera la dernière. Je vais te confier un secret de polichinelle: je serais mort avant qu'on ne puisse en passer une autre, qui de toutes façons, ne présenterait aucun interêt pour toi.


Une fois la porte fermée, Torben laissa éclater toute la rage qu'il avait contenu à grand peine jusque là. Il prit une de ses chaussures qui trainait, et la jeta contre la porte désormais close. Il se mit à crier de rage, se saisissant la tête de ses deux mains. il allait devenir fou. Encore. Krystel... Pardonnes moi, se dit Torben avant de pointer sa baguette sur son front, et de s'écrouler à même le sol

_________________

Membre de la Garde Rapprochée de Lord Voldemort
Détaché à Poudlard en temps que Professeur de Magie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fruits défendus...[PV !!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fruits défendus...[PV !!]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ? Fruits - Légumes - Plantes par ordre alphabétique ?
» Énigme 166 : Le prix des fruits
» Hime débarque sur Pullip Passiiiiion <3
» Petite(s) citation(s)
» [Escroquerie] WALD Fruits non autorisé 20/1/1457 (AA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Poudlard :: Les Bureaux :: Le Bureau de Torben Badenov-
Sauter vers: