AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Insomnie [libre]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Syerra Van Blaken
Mangemort
 Mangemort
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : L'endroit n'a aucune importance, seuls les actes comptent
clan : Les ténèbres
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 23/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Dim 17 Fév - 3:19

C’en était trop, cette insolente venait de souiller le nom si pur du Maître des Ténèbres, sous son toit alors qu’elle avait eu l’amabilité d’accepter sa venue indésirable en ces lieux imprégnés de l’essence même du mal. Non seulement ce vampire ce croyait tout permis en insultant le Maître, mais c’est qu’elle s’y croyait en plus! Quelle misérable vermine était cette femme, elle regretterait rapidement ses paroles. Se levant d’un bond, Syerra brandit sa baguette, la pointant en direction de Kristin. Le félin, sous le coup de la surprise se réveilla en sursaut et prit la fuite en sortant par la fenêtre ouverte du salon. Quant à Syerra, son regard n’exprimait rien d’autre que du délice ainsi qu’une pointe de d’irritation bien présente : enfin un peu d’action, qu’elle ferait regretter à ce parasite de salir le nom de Lord Voldemort.

-Maudite bâtarde, comment oses-tu employer le nom du Maître incontesté!

Soudainement entra un, ou plutôt, une inconnue. Tiens donc, de la visite, encore? Si par malheur c’était un ami de cette Kristin, jamais elles ne les laisseraient sortir vivantes d’ici. Mais qu’elle fut sa surprise lorsqu’elle apprit que la nouvelle venue était une fervente partisane du Maître des Ténèbres. Celle-ci se présenta comme étant Waldrade Théophane. De plus, le teint cireux et les yeux de sang de cette femme indiquait qu’elle se trouvait en présence d’un vampire, mais qui, ô joie, était mauvais. Enfin! Syerra retint cette exclamation, son visage exprimant une vive satisfaction aux paroles de Waldrade. La soirée s’annonçait on ne peut plus divertissante.

-Pourriture, dites-vous? C’était le mot parfaitement désigné, je vous l’accorde, Miss Théophane. Votre venue en ces lieux étaient plus que désirée, je vous remercie d’ailleurs de votre intrusion, car cela donne deux fois moins de chance à ce vil insecte d’en sortir vivant.

L’Auror marqua une pause, profitant de ce moment inné. Comme elle avait hâte à la suite des événements, enfin de l’action, bénie soit cette soirée. Puis la nuisant reprit la parole, souriant de plus belle. Laissez-moi vous dire qu’il n’y avait rien de charmeur en ce sourire, il exprimait, humm, la rage à l’état pur, mes amis.

-J’en oubliais la politesse. Je suis Syerra Van Blaken, sous les ordres du Maître depuis peu. C’est avec plaisir que je m’engage à rendre cette nuit…merveilleusement violente. Nous allons faire savoir à cette enfant inconsciente le prix qu’est d’insulter et d’utiliser le nom pur du Lord à mauvais escient. Alors qu’elle n’est que puceron comparé à la grandeur de notre Maître. Miss Waldrade, je nous souhaite du plaisir à faire ravaler les paroles à cette folle naïve…

L’Auror éclata d’un rire dément, vivement le début des hostilités. Tenant fermement sa baguette entre sa main, la sorcière avait cet éclair qui passait dans ses yeux : l’excitation du moment, elle adorait les minutes qui précédaient un combat. C’était à ce moment que l’adversaire se rendait compte ô combien il était minuscule et vulnérable, et surtout, il regretterait ces paroles déplacées et totalement désespérées que cette créature avait employé à l’intention du Lord, quelle petite idiote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristin Nokotay
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : à l'ombre
clan : lutte contre le mal
Humeur : plutôt bonne
Date d'inscription : 02/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
60/100  (60/100)
Niveau magique:
15/20  (15/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Dim 17 Fév - 12:30

Krinstin s'attendait à une mini tornade dans la maison dans les quelques minutes qui allait suivre. Elle savait que Syerra n'allait pas apprécier les paroles de la vampire, mais là, elle était devenu légèrement hystérique. C'était un bon point pour la jeune femme, quelqu'un agissant sur le coup de la colère était plus simple à vaincre, elle en avait souvent fait l'expérience. Elle ne bougea pas du fauteuil regarda avec un léger sourire l'Auror qui était à bout de nerfs. Elle failli presque éclater de rire à sa réponse. Elle lui répondit alors:

-Mai, Bâtarde? Ben pour tout dire, c'est exacte! Mes maudit parents avec leur manie du sang pure à la noix, boooouuuuu que c'est dégoutant, réprima t'elle en exagérant un frisson. Ah oui je vous ai pas raconté? J'ai quitté mes parents très jeune à cause de ça, donc j'estime en effet que cette appellation que vous venez de me donner est exacte, eux même m'appelait comme ça je crois, je ne sais plus bien, a remonte à si longtemps.


Puis voyant la baguette pointé su elle, elle sauta littéralement du fauteuil et sortit également sa baguette. Elle allait enfin pouvoir faire mumuse depuis le temps. Elle adorait l'action. Elle allait répliquer quand elle sentit une présence dans la pièce d'à côté. Pas besoin de se retourner, elle savait déjà de qui il s'agissait, c'était sa "grande ami vampire" des quelques jours derniers, Waldrade. Lentement, elle tourna un regard sur elle et recula de quelques pas afin d'avoir els deux jeunes femmes en face d'elle. Les choses se compliquaient un peu. Elle devrait pouvoir s'en sortir contre deux personne, le problème c'était que l'une d'elle était vampire, les vampire étaient plus dur à vaincre. Une petite aide n'aurait pas été de refut à ce moment là, mais vu que la maison était à des lieux de toute civilisation, c'était peine perdu. Elle commença alors à réfléchir, repensant à tous les objets qu'elle avait pu remarquer dans la pièce, certains lui seraient utile, ne sait-on jamais. Elle tourna le regard vers son ennemi et ria.

-Tiens tiens, tête de chauve souris vient de faire son apparition. Oh mon dieu désolé d'être un tâche pour toi, je ne savais pas que tu en souffrait autant, tu sais les psychologue ça existe, et crois moi tu en aurais grand besoin!

Et oui rien de tel de continuer sur sa lancée, au pire il y aurait de gros dégâts dans la maison, peut importe ce n'était pas la sienne. Se sentir seule, elle? Non grand dieu que jamais, elle adorait la solitude, et puis même à une contre deux, c'était jouable, elle avait livré beaucoup de duel. Et puis parfois elle affrontait trois voire quatre vampire à la fois, le seule hic c'ets que Waldrade avait de forte chance d'avoir autant de pouvoir que cinq vampire réunit. Aidé d'une Auror ça risquait d'être intéressant. La baguette toujours pointée sur elle, elle répondit.


-J'aurais du mal à me sentir seule en ce moment vu que vous êtes toutes les deux là, à moins que tu ne sais pas compter, ce qui en m'étonnerais guère. Puis se tournant vers L'Auror. Maître incontesté dites vous? Me faite pas rire, le jour où Voldy sera maître de quelque chose les hippogriffe mangeront des dragons! Je crois qu'il a déjà assez de mal à contrôler son cerveau pour dire quelque phrase alors laissez le reposer en paix.


Et voila, là le bouquet final était planté, la petite cerise sur le gâteau en quelque sorte. Elle n'avait jamais vu Voldy, de toute manière elle en savait très peu sur lui, habitant à l'autre bout du monde elle s'en fichait, même si les répercutions de sa prise de pouvoir était arrivé à ses oreilles. puis l'air un peut amusé elle rajouta.


-Bon, c'ets bien jolie tout ça mais qu'est ce qu'on fait maintenant, on danse la makaréna ou quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Dim 17 Fév - 13:42

Waldrade fut des plus étonné en voyant l’aimable accueille que lui faisait la jeune sorcière. Elle ne s’était vraiment pas attendue à ce genre de réaction. Pour la vampire entrer ainsi par effraction était bien digne d’être réprimandé mais la présence de Kristin devait sans doute changer un peu sa façon de penser. De toute évidence, elle avait bien envie de lui régler son compte elle aussi. Pour avoir si abominablement salie le nom du grand maître. Syerra Van Blaken qu’elle disait s’appeler. Bien. Une connaissance supplémentaire ne faisait pas de mal. Surtout une alliée de la sorte ! Une auror était une aide précieuse en cas de besoin. Elle voyait bien l’excitation grandissante de la sorcière à travers ses paroles. Waldrade, elle, gardait son calme, comme s’il ne s’agissait que d’une petite réunion d’affaire. Le rire dément que lâcha Syerra décrocha un large sourire à la vampire. Elle devait être capable de bien des folies cette femme là ! Voilà qui était intéressant.

Comme à son habitude, Kristin répondit de son air insolent à chacune des répliques des deux serviteur du mal. Maintenant, Waldrade ne connaissait que trop bien sa tactique. Aussi, elle emprunta une autre attitude que les dernière fois.

- Tête de chauve-souris ? Et oui ! Je suis une chauve-souris ! Pourquoi cela te dérangerait t-il ma chère ? Par la même occasion, si ton but premier était de me lancer une injure, c’est un peu loupé, et tu t’insulterais aussi… Voilà qui est charmant… Ah ! Ah ! Et je suis bien fier d’être une tête de chauve-souris comme tu le dis… Car cela ma permit de vivre pendant un temps assez conséquent ! A grand regret pour toi… Et en ce qui concerne la tâche. Quand je dis cela, ça ne veut pas dire que tu me fais souffrir pauvre sotte écervelé mais plutôt que tu n’as rien à voir avec le décor. Une Américaine ferait bien de retourner dans son pays avec ses gentils petit autre vampire pour y pourrir lentement au lieu de venir souiller l’Angleterre à parler de chose dont elle ignore totalement de quoi il est question. Quand au psychologue, c’est quoi ? Sûrement un vieux truck de moldus je suppose ? Quelque chose juste bon pour toi quoi… Traître à ton sang ! Car non seulement, elle déshonore sa famille qui était des gens bien vu qu’ils préféraient les sang pur comme tu le fais remarquer, mais aussi les vampires par tes manie de gamine… Car oui ! Tes réplique son digne de figuré dans un livre intitulé « les paroles d’imbéciles ». Car c’est vraiment pathétique de la façon dont tu essaye de nous provoquer. De plus, on remarque sans plus tarder que tu n’aies jamais eu affaire au seigneur des ténèbres… J’espère que tu auras l’occasion de le rencontrer prochainement. A mon avis, il se fera une joie de s’occuper de ton cas.

Remarquant que les deux autres personnages avaient saisit leur baguette, Waldrade fit de même. En ce moment même, elle aurait voulu que son père soit là, pour assister à la scène. Peut-être même y participer qui sait ? Il avait horreur que des personnes simple d’esprit sans prennent à elle. Ce n’était que des paroles certes, mais assez tout de même pour déclencher la fureur du vieux Wenceslas. Quoi qu’il se montrait assez imprévisible l’homme ! A vrai dire, il se pouvait qu’il garderait son calme et sa sérénité en pareil situation. On ne pouvait deviner à l’avance la façon dont il allait prendre les choses. Avant tout, elle jeta un regard interrogateur à Syerra, avant de se retourner vers Kristin.

- Je sais compter merci bien pour ton inquiétude… A vrai dire, je sais bon nombre de chose que la grand majorité des gens ignorent alors cette question me paraît bien déplacé et emplit de sottise ! Je n’ais pas eu la même éducation que les imbéciles d’aujourd’hui fort heureusement. Mais je suppose que tu as très bien compris. Simplement tu veux encore cacher tout cela derrière tes gaminerie. Tu es seule dans le sens que personnes ne viendra à ton secours…

Une fois répondu à toute les intervention quelque peu stupide de la Nokotay, elle se pencha vers la sorcière et lui demanda :

- Que dirais tu de commencer par un petit lavage de bouche pour avoir prononcer un tas d’immondice au sujet du Lord ? Hum ?

Sans plus attendre, elle tendis sa baguette en bois d’If en direction de la vampire et prononça simplement :

- Récurvite !

Pas mal comme sortilège ! Maintenant la bouche de la traître s’en trouvait pleine de savon mousseux qui devait être fort gênant d’autant plus qu’elle ne pourrais pas s’en débarrasser comme cela. Il faudrait attendre que le maléfice s’estompe de lui-même.

- Rend toi à l’évidence souillon ! Tu ne peux pas nous battre ! Deux contre un, c’est inespéré ! Tu est loin d’être une vampire puissante. Je ne le suis pas non plus, je l’avoue, mais je mes pouvoirs surpasse les tiens de toute évidence et avec une Auror, tu est faîtes comme un rat à moins que tu n’arrives à t’enfuir comme une pesteuse ! Ah Ah Ah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Syerra Van Blaken
Mangemort
 Mangemort
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : L'endroit n'a aucune importance, seuls les actes comptent
clan : Les ténèbres
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 23/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Dim 17 Fév - 23:46

Hâte, quand tu nous tiens! Surtout cette excitation précédant un combat! De plus, vampire, Auror contre une peste insolente, hum, cela s’annonçait plus qu’intéressant. L’arrivée de Waldrade rajouterait certes du piquant à ce combat, mais cela ferait une ressource de plus à qui ‘’s’allier’’ en cas d’événement tel que ce soir! Kristin crachait ces insultes pour le moins rigolotes et totalement idiotes, bref tout pour attiser la soif de violence de l’Auror. Il était plus que temps que ce combat commence, depuis bien trop longtemps elle n’avait pas eu le privilège d’assouvir ce besoin qui lui était plus que nécessaire : faire couler le sang. À croire qu’elle aussi aurait dû être un vampire XD. Waldrade se pencha vers Syerra, lui demandant son avis sur ceci : un petit sort, histoire de rire encore plus de cette situation fort appréciable.

-Je trouve que ce sort est particulièrement merveilleux, ne trouvez-vous pas? Il vous rend tellement…hum, stupide!

L’Auror marqua une pause. À son tour maintenant. Elle eut une petite pensée pour Fleur, qui lui avait échappé d’entre les doigts, Dieu que ça l’avait mis hors d’elle…Elle se servirait donc de l’occasion offerte pour défouler un peu de sa colère sur cette créature un peu trop prétentieuse au gout des partisanes. Si l’idée lui de s’en sortir en un morceau lui effleurait l’esprit, grave erreur, très grave erreur même.


-Ma chère, que diriez-vous maintenant d’un petit sort ‘’blocage de langue’’, un de mes favoris…Il nous épargnerait donc des paroles de cette petite sotte?

La sorcière pointa sa baguette en direction de la peste vampirique, qui se devait passer un mauvais moment à essayer de se débarrasser du sort que Miss Théophane lui avait lancé. Enfin, ses efforts seraient vains, puisque le sortilège s’arrêterait de son propre gré. La sombre jeune femme dit d’une voix enjouée :

-Bloclang!

Puis elle éclata de rire, encore une fois. Bon sang qu’elle adorait cette incantation, elle l’avait tellement utilisé contre ses victimes passées! En plus du sort ‘’Récurvite’’, le vampire devait maintenant se défaire de deux sortilèges bien dérangeants. Les deux jeunes femmes riaient de leur adversaire, elles avaient bien raison de le faire d’ailleurs. Mais tout ceci n’était que petits préliminaires, Syerra était certaine que la nouvelle venue avait aussi hâte qu’elle d’amorcer la partie sérieuse du combat, mentionnons que cette partie était la plus ‘’délicieuse’’ d’un affrontement…enfin, ces sorts minimes n’étaient qu’une question d’amusement, mais le vrai divertissement arriverait tôt ou tard, pauvre petite vermillon de Kristin, elle commencerait à regretter d’avoir prononcé le nom du Maître des Ténèbres…

La nuisante gardait sa baguette bien pointé en direction du vil insecte qu’était Kristin, prête à parer à tout moment un sortilège que leur adversaire pourrait lancer, éventuellement. Vivement la fin de ses préliminaires, question que la souffrance vienne…Enfin, pas tout de suite, mais bientôt. Patience, Syerra, patience. Ton plaisir viendra assez rapidement…crois-moi.


-Rend toi à l'évidence, sotte, tu n'as aucune chance...Tu n'as pas d'alliés, tu es seule, toute seule...

Sa voix était mieilleuse, mais cruelle...Maintenant, elle ne souriait plus. Tout amusement était disparu de son timbre de voix. Ce batard paierait de cet affront, que oui, elle le paierait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristin Nokotay
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : à l'ombre
clan : lutte contre le mal
Humeur : plutôt bonne
Date d'inscription : 02/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
60/100  (60/100)
Niveau magique:
15/20  (15/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Lun 18 Fév - 12:06

Krinstin examionait avec soin la situation. Elle avait beau avoir beaucoup de pouvoir, en plus d'être vampire, mais un petit coup de main à cette heure ne serait pas de refut. Mais elle n'avait pensé à avertir personne, la situation était pour le moins délicate. Il fallait qu'elle gagne un peu de temps, espérant que la situation évoluerait d'elle même. C'était la seule chose à faire. Et puis si la magie ne lui était pas d'un grand secours, elle se battrait à main nu, d'ailleurs elle préférait cela, la magie c'était un peu trop simple. Elle croisa le regard de "l'autre vampire" et lui répondit.

-Et bien tu n'est pas venu pour rien ce soir, je vais pouvoir agrandir dans ton cerveau l'espace de stockage appelé connaissance. Un psychologue est une personne payé pour écouter la folie des autres, et crois moi niveau folie ta de quoi raconter.


C'était surement vrai, et elle ne comptait pas le vérifier. Elle surveillait avec une certaine impatience la baguette de ces ennemi, elle soupçonnais la vampire d'attaquer la première. Elle ne fut pas déçu. Elle vit la maléfice récurvite arrivé droit sur elle. Elle n'eut pas le temps de s'en écarte à cause de la proximité de ces ennemi. Elle regretta de ne s'être pas reculer d'un bon mètre encore, elle aurait pu alors l'éviter facilement. Elle sentit le gout de savon dans sa bouche. C'était particulière déroutent. Mais cela ne l'inquiétait pas plus que ça, il ne l'empêcherait pas de répliquer. Et puis au fond ce sortilège était assez drôle vu qu'on l'utilisait même à l'école à son époque, et surement encore maintenant. ce sort faisait fureur dans la cours et les couloirs, surtout entre gryffondor et serpentard jadis. Si c'était là tout le niveau d'une vampire de renommé alors elle n'avait pas grand chose à craindre. Mais elle savait bien que le combat réel n,'avait pas encore commencé. Elle attendit patiemment que le sortilège s'arrête de lui même, mais il prenait tout son temps. Occupé à essuyer le mousse d'un revers de manche, elle ne pu voir le sortilège de bloclang qui lui était lancé. La mousse disparaissant enfin, elle voulu répliquer une parole, mais elle comprit alors le nouveua maléfice. Toujours du même niveau d'incrédulité, passionnant....

Sachant très bien qu'elle n'aurait pas trois fois une même chance de pouvoir bouger, elle pointa de nouveua sa baguette, sur la vampire chauve souris et lui lança un sortilège informulé "Expéliarmus". Elle vit alors sa baguette s'envoler et attérir non loin de la cuisine. Mais elle la récupèrerait tôt ou tard. Elle voulait rester encore un peu pour voir si elle était de taille cette nuit là à affronter deux adversaire coriace. Au pire la porte était juste derrière elle, elle n'aurait cas même transplaner et ça en serait finit. A peine la baguette retentissait sur le sol dans un bruit sourd que Kristin lança un nouveua sortilège sur l'Auror: "Stupéfix".

Elle aimait bien ces deux sortilège, c'était ces préféré, ce qu'elle craignait réellement, c'est qu'elles en viennent à la haute magie du style gros monstre de flamme qui fonce sur vous. Ça serait déjà beaucoup moins drôle à gérer que de la simple mousse.

La sortilège de blocklang la gênait encore, mais ce n'était qu'une question de minutes, peut-être même de seconde avant que les effets ne se dissipent. Elle devait trouver un plan et très vite si elle tenait encore à sa vie.
Le meilleur était encore de filer, mais elle n'aimait pas cette option. elle préférait encore se battre jusqu'au bout, jusqu'à périr même. de toute manière elle avait assez vécu, la souffrance elle avait connu et plus rien ne lui faisait vraiment peur.

Elle dévisagea ses deux ennemis, l'une désarmée, l'autre stupéfixé. Si il y avait nu moment pour que quelque chose se passe, c'était belle et bien maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Lun 18 Fév - 14:27

[ Je m'excuse d'avance pour se Rp relativement minable c'est le cas de le dire Rolling Eyes ]

Tout se passa relativement vite. Après le fameux sortilège « récurvite » qu’elle venait de lancer sur Kristin, l’Auror s’empressa de lui en jeter un autre. Le Bloque Langue. Très amusant ! Ah ! Au moins, cela éviterait qu’elle continue à parler comme une gamine. Voilà qui était fort bien. Mais la gueuse trouva quand même quelque chose à dire juste avant que le maléfice la frappe. Alors un psychologue était quelqu’un qui écoutait la démence des autres ? Ils ne savent plus quoi inventé comme métier les moldus ! Méprisable ! Mais le plus charmant dans tout ça, c’est que Kristin avait fermé son clapet après les répliques de Waldrade. A croire qu’elle était à cours d’argument la sotte ! Tant mieux ! Dommage qu’il n’existe pas de bouton « stop » pour ces bestioles là ! On serait déjà plus tranquille.

- Augmenter mes connaissances ? Vois-tu, je n’ais guère besoin de m’encombrer de pareille sottise ! Je me demande où s’étale ton savoir à toi. Pas très loin sans doute ! A faire des références de moldus, cela doit être vraiment très médiocre. Il faudrait vraiment penser à engager quelqu’un pour te remettre à niveau… En ce qui concerne mon degré de folie, tu ne connais rien de ma vie. Alors si j’étais toi je me la fermerais.

Mais la saleté passait à l’action malgré l’enchantement qui l’empêchait de parler. Ainsi, elle désarma Waldrade et stupéfixa l’Auror par la même occasion. Oh ! Elle se défendait la petite peste… Que c’était mignon à voir. La vampire éclata de rire devant l’imbécillité dont Kristin faisait preuve. Sans plus tarder, la marquise fila à une allure impressionnante reprendre sa baguette, et revenir dans le salon où elle ranima son allier avec le contre sort.

- Enervatum !

Puis, le regard mauvais, elle s’avança un peu plus prés de son ennemis, réfléchissant au sortilège qu’elle allait bien pouvoir jeter. Elle songeait à utiliser le maléfice de Feudaymon mais n’avait pas très envie de saccager la demeure de l’Auror. Cela n’était pas l’idéal. Après multiples réflexion, elle rangea soudainement sa baguette. La magie n’était pas quelque chose que la vampire employait souvent. Pour se battre, s’était plus généralement à coup de griffes.

- Tu veux jouer à ce que je vois… Déclara Waldrade d’un ton ironique, chargé de haine.

Les secondes qui suivirent, la vampire se métamorphosa en cette créature de cauchemar qui traumatisait tellement les moldus. Les yeux rouge sang, la pupille fendu comme celle des reptiles, les dents démesuré, les longues griffes, la paire d’ailes… Tout. Puis, dans un élan de rage sanguinaire, la vampire se jeta sur l’autre et commença à la saigner de ses serres puissantes pour ensuite essayer de l’étrangler sauvagement, déferlant toute sa colère qui s’était accumulé depuis un certain temps déjà. L’Auror à nouveau en forme pourrait lui lancer le maléfice d’entrave pour l’empêcher de se défendre convenablement. Elle l’espérait vivement d’ailleurs. Ainsi, Nokotay serait dans une bien mauvaise posture et si elle en avait la possibilité, chercherait plutôt à s’enfuir que de continuer un combat perdu. Waldrade pensait sincèrement que cette Kristin Nokotay se surestimait. Elle avait bien tort ! Il est vrai qu’elle devait sûrement être plus puissante que la plupart des sorciers mais certainement pas autant que Waldrade. La vampire ne sous-estimait pas son adversaire, loin de là, mais elle ne pouvait toléré que celle ci la prenne pour quelqu’un de facilement abattable. Car c’est bien ce qu’elle laissait pensé avec ses répliques cinglantes digne d’un marmot de treize ans. Mais la marquise ne tomberais plus dans le piège. Maintenant qu’elle connaissait en quelque sorte la façon de penser de son ennemis et surtout sa façon d’agir, elle prendrait les mesures nécessaire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Syerra Van Blaken
Mangemort
 Mangemort
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : L'endroit n'a aucune importance, seuls les actes comptent
clan : Les ténèbres
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 23/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mar 19 Fév - 4:29

[je m'excuse aussi...le mien est encore moins valable... certitude ]

Et bien et bien, Nokotay semblait vouloir sortir le grand jeu? Où peut-être souhaitait-elle seulement en finir au plus vite? Vite fait, elle croyait sans doute que la douleur lui paraitrait moins atroce? Erreur de sa part, si tel était son idée. Ce puceron avait insulté le Maître, qu’elle n’aille pas croire qu’elle réussirait à sortir indemne. Ha sottise, quand tu surviens! Enfin, une fois que cette petite folle réussit à se débarrasser des deux sorts que lui avaient lancés Waldrade, le vampire, et l’Auror, elle désarma la créature nocturne et stupéfixa la sorcière, dans un élan de désespoir, probablement. Ce fut grave de sous-estimer la force de Miss Théophane : celle-ci récupéra rapidement sa baguette, seulement en deux enjambés, puis lança un contre-sort à la jeune femme qui s’était écroulée sur le sol, quelques secondes auparavant. Son alliée semblait bouillir de l’intérieur. Hum, la colère montait petit à petit. Intéressant, très intéressant. Syerra espéra que sa camarade prenne les grands moyens. Allons, elle était un vampire, et Syerra de doutait pas un petit instant que sa force devait décupler, une fois métamorphoser. Et bien, le tout deviendrait très amusant, si la Marquise sortait ses crocs meurtriers. L’Auror croisa donc les doigts, pour que finalement son désir soit exaucé. Merveilleux! Elle se transforma!

-Fantastique...

Se dit pour elle-même la nuisante. Incroyable! C’était la deuxième fois que la chance lui était donnée d’assister à ce spectacle sanglant. En premier, elle avait tout simplement ‘’exploser’’ de joie : elle avait adoré le massacre. Mais ce soir, tout ceci se produisait dans sa demeure…Merveilleux, merveilleux.

Miss Théophane sauta littéralement au cou de Kristin, maintenant en une très mauvaise posture. La rage du monstre devenu était grandiose, tant de violence, tant de haine dans les yeux perçants du vampire. L’allié vampirique jeta un regard, en l’espace d’une seconde, à Syerra. Un sort d’entrave, évidemment, c’est ce qu’elle voulait. La vermine serait rapidement neutraliser. Levant sa baguette en direction de la peste : la sombre jeune femme dit d’une voix forte et claire, marquée par l’excitation :


- Impedimenta !

Ce petit sortilège utile ralentit les mouvements de Kristin. Qu’elle essai, à présent, de se défendre…Rira bien qui rira le dernier. Elle ravalerait ses paroles, honte à ce misérable insecte.

-Waldrade, tout l’honneur est pour vous, ma chère.

Répliqua l’Auror. Oui, tous les honneurs du monde étaient pour elle. Jamais la sorcière n’avait autant apprécié l’arrivée soudaine de qui que ce soit chez elle, mais pour Miss Théophane, elle allait faire mordre la poussière à Nokotay…Quant à la nuisante, elle gardait en réserve quelques-uns de ses ensorcèlements favoris…Oh que oui, elle les lui réservait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristin Nokotay
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : à l'ombre
clan : lutte contre le mal
Humeur : plutôt bonne
Date d'inscription : 02/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
60/100  (60/100)
Niveau magique:
15/20  (15/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mar 19 Fév - 12:12

[Mais non faut pas dire ça, vos rp sont très bien, surtout comparé au miens xD]

Kristin cette fois ci était plus que mal barré. Waldrade venait de se transformer en chauve souris. Kristin aurait sans doute pu en faire de même, mais elle détestait prendre cette forme, et puis ses main lui était bien tuile alors pourquoi les transformer en aile? La bonne chose finalement, c'est qu'elle avait enfin retrouver l'usage de la parole. Elle n'avait guère grand chose à dire, mais c'était toujours ça de prit. Elle reçu plusieurs coup de griffe et de morsure, un à son épaule lui fit particulièrement mal. Elle c'était déjà fracturé cette parti du corps étant plus jeune. Finalement agacé et meurtrie elle lança.

-Dégage de là sale peste!


Elle lui lança un coup de poing dans la mâchoire qui fit attérir la chauve souris dans le mur d'en face. mais elle s'en remettrait très vite. Kristin ressorti sa baguette et allait lancé un sort de protection quand elle se rendit compte que ses mouvement à présent étaient plus que ralenti. Elle tourna son regard vers l'Auror, elle lui avait lancé le sort d'indedimenta. Et zut le duel tournait vraiment en sa défaveur. Mais comment pouvait-elle s'en sortir seule, ça c'était une bonne question. Pourtant elle n'avait pas vraiment le choix. Elle lança un regard de fureur à la vampire.

-Alors on rigole moins maintenant, perd pas tes dents surtout, pour une vampire ça serait balo!

Elle éclata de rire, ce n'était pas prémédité mais la tension qui s'était accumulé en elle partait part la même occasion. cela lui faisait beaucoup de bien. Elle se calma et au ralenti vérifia les plais qui couvrait de nouveua son corps, sa cape était en salle état mais elle la ferait réparer plus tard, enfin si il y avait un plus tard...
La fatigue commençait sérieusement à la gagner, elle devrait sans doute quitter le champs de bataille, même si cela ne la motivait guère. Comment pourrait-elle faire ses preuve si elle abandonnait son duel. Non elle devait resté,ne serais-ce que pour l'honneur. oui Kristin était une femme d'honneur, peut importe l'issu du combat elle resterait jusqu'au bout, à moins que la situation ne devienne vraiment désespéré.

Sachant qu'un nouveau sort allait surement être lancé contre elle, elle sauta avec lenteur derrière le divan, il lui servirait de protection pendant quelques secondes, mais c'était déjà ça de gagner. Puis enfin une idée lumineuse lui vint à l'esprit.

Il y avait pas mal d'objet en verre dans cette maison. Elle se concentra de toute ses force, ou du moins ce qui lui en restait et brisa les objets en verre. Des éclats tombèrent un peu partout dans la pièce. kristin s'assura qu'elle avait retrouvé toute sa rapidité pendant ce temps. Elle ponta sa baguette sur la pièce, sortant de sa cachette. Elle dirigea alors une partie des éclats vers la vampire, et l'autre vers L'Auror. Elle n'aimait pas saccager le smaisons, mais là c'était une question de vie ou de mort. Elle espérait intérieurement que quelqu'un entendrait le fracas produit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie Drusilla
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 25
Date d'inscription : 02/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mar 19 Fév - 12:47

Errer... Errer...
Il était fort possible que Virginie n'ait fait autre chose depuis sa dernière rencontre datant à plusieurs semaine déjà. Et le ciel était toujours aussi noir. La nuit se diluait sur le ,ciel comme un pot d'encre renversé, elle s'étalait, gagnait l'horizon, belle et forte comme celle où les vampires commencent à sortir de chez eux. Et il en fallait, pour voir des vampires sortir de chez eux. Il lui suffisait de se rappeler comment la faible lampe avait effrayé Kristin au Chaudron Baveur.


*Mais dans quel monde on vit ? Pourquoi tout cela, s'il faut mourir un jour... Pourquoi tuer ? la vie n'est-elle pas déjà assez courte ?*

Un soupir, un déchirement lui échappa. Elle ne connaissait pas cette endroit, une sorte de quartier où toutes les maisons se ressemblaient. Pas une n'attira davantage sont attention que les autres. Aucune ne cachait son prince charmant...
Et pourtant.
Le ciel était si profond, reflet des ténèbres de l'Enfer, que les étoiles demeuraient invisibles, comme si elles aussi elles avaient peur du monde tel qu'il était aujourd'hui...


Où suis-je ? Que fais-je sur cette terre...?

Sa voix s'évanouissait et qui, en passant par là, se serait approché d'une jeune femme parlant toute seule avec des étoiles qui n'étaient même pas présentes ? Qui lui donnerait une réponse ?
Elle se remit à marcher. Une petite partie, au fond de son âme, espérait toujours... Et elle entendit un bruit, un éclat, des voix. Que se passait-il ? Ce n'était pas ce qu'elle avait cru attendre de la part de la Vérité. C'était une bagarre. Dans l'une des maisons.
Elle courut jusqu'à la provenance des voix. A deux contre une, une qu'elle reconnut:


KRISTIN !

Un soulagement incensé s'empara d'elle aussi vite qu'il artit en ce lieu belliqueux. Elle saisit vivement sa baguette.

Endolo...

L'arrêt fut brusque. Elle ne pouvait pas, elle ne voulait pas faire cela, empêchée par le désir fort de ne pas se voir devenir comme ses parents. Mais il s'agissait de Kristin, se seule amie dans ce monde...

Expelliarmus !

Un sort plus que modeste car il fonctionna. Aussitôt elle se jeta sur Kristin, Kristin blessée et désespérée, trouvant enfin l'aide qu'elle attendait.

Je suis là... Kristin, c'est moi, je suis là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.disneyrpg.forumactif.com
Wenceslas Théophane
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 29
Localisation : Pourquoi pareil question ? Cela va t'empêcher de dormir ?
clan : Celui de Waldrade alors demandez lui...
Humeur : Massacrante pour ne pas changer...
Date d'inscription : 11/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mar 19 Fév - 16:45

Rrraaaahhh !!! Cela faisait maintenant plus d’une heure que Waldrade aurait du être de retour. Et pourtant rien. Pas une ombre. Wenceslas commençait sérieusement à s’inquiéter. Et s’il lui était arrivé quelque chose ? Le vampire savait qu’il aurait eu un message de sa part par l’intermédiaire d’une chauve-souris en cas de retard. Mais, n’ayant rien reçut, il commença à croire qu’elle se trouvait en difficulté. Tout en songeant cette éventuelle hypothèse, le marquis faisaient les cents pas dans le salon, empreint d’une grande nervosité/ Enfin, n’y tenant plus, il saisit sa cape en peau de dragon vert, sa canne-baguette et sortit de sa demeure. Les elfes de maisons semblaient soucieux eux aussi et s’empressèrent de demander s’ils pouvaient l’accompagner mais Wenceslas refusa tout bonnement, prétextant que sa femme et ses quatre fils auraient sûrement besoin d’eux. Une fois à l’extérieur, il transplana pour Pré au Lard car c’est ici que Waldrade s’en allait le plus souvent, alors autant commencer par ce charmant village. De son flair infaillible, il retrouva bien vite la trace de sa fille qui le conduisit en dehors de l’agglomération, devant une petite bâtisse de pierre visiblement ancienne. Là, il sentit bien la présence de sa fille. Mais elle n’était pas seule. Il y avait trois autres femmes à l’intérieur, dont une était également une créature de la nuit. Etrange. Un énorme fracas se faisait entendre De toute évidence, une bataille se déroulait en plein cœur de la maison.

La première réflexion auquel lui vint Wenceslas fut « Ma fille est en danger ! ». Aussitôt, sans une seconde d’hésitation, il entra dans la résidence sans prendre la peine de faire attention aux divers objets qui l’entourait. Il arriva bien vite dans la pièce du drame. La scène auquel il assista fut des plus étonnante. A commencer par Waldrade qui se trouvait encastré dans le mur, puis de l’autre vampire aux nombreuses blessures légèrement caché derrière le divan, à ses côtés se trouvant une sorcière essayant de la calmer. Enfin, à l’autre bout de la salle, une autre femme, baguette en main, visant les deux autres à terre. Intéressant. Maintenant qu’il venait d’évaluer la situation, il allait pouvoir participer au carnage, un courroux impressionnant grimpant à une vitesse fulgurante à l’intérieur de lui-même. Sans prendre le temps de connaître au moins les divers noms des personnes présentes, il tira sa baguette en saule, la pointant sur les deux femmes agenouiller. Comment avait-il su que c’était elles, ses ennemis dans l’affaire. Une déduction très simple. Vampire ou pas, la femme gothique d’environ 140 ans (d’après ses calculs ingénieux ), était l'adversaire de sa fille. Inutile de songer à en savoir plus sur le comment et le pourquoi. On frappe d’abord, et on discute après. C’était toujours comme ça avec lui. Ne sachant pas à qui appartenait le logis, il exécuta le sortilège du Feudaymon. Maléfice redoutable, provoquant un immense feu impossible à éteindre avec de l’eau. Donc le sort « aquamenti » ne servirait à rien si elles essayaient d’en faire usage pour l’éteindre. De plus, ces flammes sont particulièrement intelligentes car elles se dressent contre leurs antagonistes, cherchant par tous les moyens à les détruire. Voilà donc l’un des sortilèges favoris du vampire.


Il aurait pu se transformer lui aussi, mais non. Il préférait garder cela pour plus tard. Enfin, si d’ici là elles ne s’enfuyaient pas en voyant la pluie d’enchantement s’abattre sur eux. Rapidement, il se dirigea vers la sorcière qui se tenait à l’autre bout du salon. Il se doutait bien que cette femme était quelqu’un du côté de Waldrade.

- Navré de nous rencontrer en pareille situation mais ayant vu le chaos qui règne dans cette maison, je me suis autoriser à en prendre partie si je puis dire… Surtout que Waldrade est également présente au carnage. Déclara Wenceslas, puis se tournant dans la direction des deux femmes derrière le canapé. J’espère seulement pour elles que ses deux idiotes vont décamper d’ici si elles ont un minimum de jugeote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mar 19 Fév - 16:49

Waldrade s’attendait bien à une réplique de la traître vampire. Aussi, elle ne fut par surprise de ce récolté un violent coup au niveau de la mâchoire qui la propulsa contre le mur, l’y encastrant. Elle resta un moment sans broncher, avant de se mettre à rire comme une démente. L’attaque ne l’avait pas laissé indifférente car une vive douleur se faisait sentir mais Waldrade devait avouer que c’était plutôt amusant. Développait-elle une sorte de masochisme ? Tout portait à le croire. La marquise sentit alors deux personnes qui se rapprochait du lieu où se déroulait le désastre. Non de non ! Une amie à la petite peste n’allait pas tarder à faire son apparition : Virginie Drusilla ! Ah ! Elle n’était pas encore morte cette fille là ? Mais l’autre personne n’était autre que son père. Cela la réconforta. Il serait tout de même supérieur en nombre une fois qu’il aurait débarqué. En effet, bientôt la stupide sorcière rencontrer au Chaudron Baveur vint porter secours à sa très chère amie. Elle envoya un sortilège de désarmement sans même prendre la peine de bien visé ce qui n’atteignit donc pas la vampire. En revanche, pour l’Auror, elle n’en savait rien, elle n’avait pas regardé. Soudainement, comme elle l’avait prévu, Wenceslas Théophane fit son entré, observa la situation et sans plus tarder jeta l’un de ses sorts fétiche, le Feudaymon. Oui ! Celui qu’elle avait voulu utiliser quelques minutes plus tôt. La pauvre Syerra ! Sa demeure était sans dessus dessous ! Bien sûr, son père avait remarqué sa présence mais ne lui avait pas adressé la parole. Sans doute pour éviter d’attirer l’attention, des deux autre gueuses. Waldrade décida donc de continuer sur ce stratagème et songea que de traiter Wenceslas comme un simple ami serait une bonne chose.

Lentement, elle se libera, provoquant quelques écroulement de plâtre, puis, en un bond, fut à nouveau sur le champs de bataille, le sol vibrant sous ses pattes puissante. Elle cracha un filet de sang par terre, et l’observa un moment, un sourire au lèvres. D’un geste précis, elle replaça sa mâchoire qui s’était légèrement déboîté sous la force du coup reçu quelques secondes plus tôt, en un craquement sinistre. C’est alors que la sorcière usa du sortilège d’entrave comme l’avait espéré la vampire. Ainsi l’autre se trouva amplement ralentit dans sa manœuvre. Cependant, celle ci réussit tout de même à briser les objets en verres disposer dans la pièce avant de les diriger contre les elle et Syerra. Affligeant ! Sans plus attendre, Waldrade se saisit à nouveau de sa baguette et murmura le simple sortilège de protection.


- Protego

Le verre brisée fut réduit en poussière une fois la barrière passé. Malgré tout, elle ne fit pas attention au gros morceaux de cristal qui vint se loger subitement dans son bras gauche. Waldrade fit une grimace de douleur. Elle aurait voulut se jeter à nouveau sur la gamine mais voyant l’ampleur des flammes qui les encerclaient prêtes à les brûler vive, elle y renonça. Elle serait déjà bien satisfaite de les voir mourir de cette façon. Dans un mouvement de cape, elle rejoignit son père et l’Auror, attendant l’événement suivant. Waldrade sentait que les deux rivaux n’allaient pas tarder à fuir. Cela valait mieux pour eux si elles tenaient réellement à la vie. Elle jeta ensuite un regard complice à Wenceslas avant de regarder à nouveau le spectacle qui s’offrait à ses yeux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Virginie Drusilla
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 25
Date d'inscription : 02/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mar 19 Fév - 17:40

Virginie n'avait pas levé les yeux. Elle sanglotait devant une Kristine muette. Elle sentait des flammes autour d'elle mais n'en tint pas compte.

Kristin... Kristin... Allez, réponds-moi.

Mais Kristin ne répondait pas. Alors elle se décida, elle leva les yeux, sa main, sa baguette, son âme aussi si elle l'avait pu... Mais il ne restait plus personne. Etait-ce un piège ? Elle ne voyait que du rouge. Sur le point de s'évanouir, elle appela encore Kristin.

Allez ! C'est pas le moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.disneyrpg.forumactif.com
Syerra Van Blaken
Mangemort
 Mangemort
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : L'endroit n'a aucune importance, seuls les actes comptent
clan : Les ténèbres
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 23/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mer 20 Fév - 4:48

[et bien, que de surprises bravos ]

Diable qu’il y avait du monde dans son humble demeure. En fait, bientôt celle-ci serait réduite en cendres, pauvre d’elle. Mais bon, elle se débrouillerait pour la suite, comme à son habitude. Bref, les actions s’enchainaient à une vitesse effarante! Dieu, que dis-je, à une rapidité phénoménale, oui! Un homme aux aspects nobles fit son entrée spectaculaire, soit dit en passant. Peu avant, une autre gueuse apparut dans son chez-soi si précieux. Que non, pas deux dans la même soirée! Que de vermines! Désagréable, mes amis, fort dérangeant. De plus, Waldrade reçut plusieurs coups, mais semblait sans tirer sans problèmes. Quant au nouveau venu, il avait lancé ce sort ‘’ Faudaymon’’, sortilège qui n’était pas une partie de plaisir à arrêter. Enfin, tout ceci pour dire que les deux insectes nuisibles étaient faits comme des rats. Elles ne s’en sortiraient pas, à moins de fuir. Ce qu’elles allaient probablement faire, enfin, ce serait un choix qualifiable de ‘’sensé’’.
L’Auror fut rejointe pas Waldrade ainsi que par l’inconnu qui ne semblait pas étranger à Miss Théophane. Syerra dit à l’intention du noble étranger


-Je trouve dommage que nous nous rencontrions dans une telle situation. Enfin, cela aurait pu être pire, disons-le…

La jeune femme garda ses bras le long de son corps, se préparant à utiliser sa baguette à tout moment. Malgré qu’elle doutait fortement qu’elle aurait à en faire l’usage, vue l’état dans lequel se trouvait son salon XD. L’Auror tourna la tête vers sa camarade nocturne, lui avouant ceci d’une vois fatiguée

-J’ai bien hâte qu’elles disparaissent, leurs présences m’irritent…Regardez l’état de ma maison à cause de ces deux vauriennes…

Que oui, c’était de leurs fautes, les empotées. Bien sur, la sorcière adorait combattre, c’était même la principale raison pourquoi elle existait, mais cette fois-ci, elle aurait préféré que l’affrontement se déroule en dehors de la maison de sa mère, c’était bien le seul vestige de son passé qui lui restait, le seul intacte, du moins. Toutefois, elle devait s’avouer que l’arrivée de Waldrade lui avait plu, de plus que l’entrée du moins fracassante de l’inconnu aux cheveux noirs avait été des plus remarquables. C’est à ce moment que Syerra aurait voulu être une toute autre créature qu’une simple sorcière : elle aurait aimé pouvoir se battre en égal aux côtés de Waldrade, mais aussi contre Kristin, pour vraiment ressentir cette puissance. Se sentaient-elles supérieures, ces créatures? Elles devaient avoir conscience de leur force. Elle, Syerra, admirait ces personnages mythiques, en fait, tous devraient les admirer.

L’Auror s’appuya de dos contre un des murs encore intactes de son salon, observant les flammes. Avec un simple sortilège, elle réparerait les dégâts, il ne fallait pas trop s’en faire. Ce qui lui importait vraiment, c’était le départ ou la mort rapide de ces pestes arrogantes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristin Nokotay
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : à l'ombre
clan : lutte contre le mal
Humeur : plutôt bonne
Date d'inscription : 02/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
60/100  (60/100)
Niveau magique:
15/20  (15/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mer 20 Fév - 12:59

Kristin commençait vraiment à ne plus sentir ses forces. Encore quelques minutes et elle s'écroulerait sur le sol. Ses espoirs volaient en fumée, même avec toute la volonté du monde elle n'était pas de taille à lutter contre une sorcière et une vampire aussi puissante, le tout en même temps. Elle connaissait les limites de son pouvoirs, sa seul fierté restait du fait qu'elle était toujours en vie et avait réussit à affaiblir aussi ses ennemis, c'était déjà ça. Elle ne partirait pas vaincus au moins.

Kristin s'appuya sur le divan, regardant avec désolation ses nombreuses blessures, certaine plus ou moins grâve. Son bras saignait abondamment, il ne lui manquait plus qu'un pieux dans le cœur pour l'achever. Sa vision commençait à se brouiller quand elle entendit une voix familière. Virginie était là! Mince.... elle ne 'lavait même pas senti arrivé, son état était plus déplorable qu'elle ne l'aurait cru si ses sens la laissait tomber. Elle entendit sa voix mais était incapable de lui répondre, non pas à cause du maléfice qui s'était estompé, mais à cause de la douleur.

Elle vit alors un autre vampire arrivé. ben dit donc c'était le jour, ou plutôt la nuit... Elle le fixa du regard, il ressemblait étrangement à "tête de chauve souris". D'ailleurs elle tourna son regard vers elle, elle se relevais péniblement, crachant du sang sur le sol. Kristin avait réussit à l'assommer temporairement, ça c'était une bonne nouvelle, toujours à prendre dans un moment comme celui ci. Elle vit alors le maléfice de Feudaimon foncé droit sur Virginie et elle. Là les choses se compliquait vraiment. Il fallait qu'elle trouve une idée et très vite. Elle n'avait pas la force de leur retourner ce sortilège. Mais elle pouvait le ralentir afin qu'elle puisse quitter la maison. En espérant bien sur que virginie sache transplaner, car la vampire ne se sentait plus de taille à y parvenir toute seule. La chaleur la faisait souffrir, ainsi que la lumière du feu, elle sentait que sa peau partirait bientôt en fumée si elle n'agissait pas rapidement.

Lui vint alors une autre idée, elle tourna son regard vers Virginie et lui demanda à voix basse, de toute manière avec le bruit que faisait le feu on ne pouvait les entendre.


-Prépare toi à nous transplaner toute les deux, peut importe l'endroit faut qu'on sorte d'ici.

Elle se redressa, lâchant l'appui confortable que lui avait fait le divan. Elle et son amie était face au feu qui se rapprochait à grande vitesse maintenant. Elle pointa alors sa baguette en direction de la cuisine. Elle murmura quelque parole à peine audible, puis soudainement une explosion se fit entendre dans la pièce visé. Une cascade d'eau venait en leur direction. Elle n'arrêterais pas la créature de feu, mais elle la ralentirait afin qu'elles puissent s'enfuir de là. Le mur d'eau était placé maintenant entre les deux jeunes filles et leur ennemis. C'était maintenant ou jamais. de toute manière Kristin à bout de force, tomba à genou sur la moquette presque entièrement brulé, du sang coulait à présent de sa bouche. elle le frotta d'un revers de manche et lança un regard de pitié à Virginie. Il fallait transplaner, maintenant. Avant de partir, elle n'oublierait pas de lancer un regard furibond à out ce beau monde, il entendrait encore parler des Nokotay avant la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wenceslas Théophane
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 29
Localisation : Pourquoi pareil question ? Cela va t'empêcher de dormir ?
clan : Celui de Waldrade alors demandez lui...
Humeur : Massacrante pour ne pas changer...
Date d'inscription : 11/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mer 20 Fév - 14:08

Wenceslas observait attentivement la scène avec délectation. Quel agréable spectacle ! En tout cas, la vampire ennemi était bien amoché et se trouvait en une bien mauvaise posture. Le Feudaymon se propageait à une vitesse folle, réduisant à l’état de cendre tout ce qui se trouvait sur son passage, s’approchant dangereusement des deux antagonistes. C’est alors que la sorcière qui se trouvait à ses côté pris la parole. Elle semblait un peu déçu qu’une pareille rencontre ce fasse d’une manière un peu… chaotique ? Oui ! Ce mot semblait approprié à la situation. Wenceslas n’ajouta rien, n’étant pas d’une nature très bavarde si ce n’est en face d’un vampire. Une fois Waldrade sortit du mur, elle les rejoignit. La sorcière dit alors quelques chose qui fit légèrement grincer le marquis des dents. C’était sa maison ! Et il venait ainsi sans y avoir été invité pour littéralement calciner sa demeure. Voilà qui était vraiment incivil que de détruire les biens de ses alliers. Tout de suite, il s’en excusa.

- J’ignorais que ceci était votre logis chère dame. Aussi, je vous prierais de bien vouloir m’excuser pour l’état dans lequel je l’ai mis. Soyez assuré que je remettrais tout en ordre une fois la pourriture disparu. Ce n’est qu’une question de temps.

Puis, il remarqua le geste désespérer de la renégat pour ralentir un temps soit peu la propagation du Feudaymon en faisant exploser les canalisations de la cuisine. Pathétique. Il aurait bien aimé voir leur chair roussir et fondre lentement par les flammes. Malheureusement, ce temps n’arriverait peut-être pas. Ou du moins, pas encore ce soir. Quoi qu’il advienne, il voulait leur faire le plus de mal possible. Il décida donc de ligoter la sorcière cherchant à porter secours à la vampire.

- Incarcerem !

Les cordes se lièrent automatiquement à la pauvre femmes qui semblaient sur le point de s’évanouir. Elles allaient flamber bon sang ! Il y tenait ! Le Feudaymon stoppait un peu d’allure en raison de la marée d’eau qui venait se propager un peu partout. Le marquis fulminait. Il remarqua alors un pot en terre vide dans le coin de la pièce, ce qui lui donna une idée. Pourquoi ne pas balancer l’objet en plein dans la figure de celle qui venait de déverser l’eau dans le salon. Il tendit à nouveau sa baguette en direction du pot cette fois ci et le lança à travers la pièce à l’aide d’une formule très simple.

- Waddiwasi !

L’objet filait à une vitesse impressionnante. A ce demandé si la vampire aurait le temps de s’apercevoir qu’elle allait se le ramasser en pleine tête. Rien qu’à cette penser, le marquis se réjouissait. Affaiblit qu’elle était, il était probable qu’elle n’est même pas le temps de réagir. Mais rien n’était encore jouer après tout. Les vampires avaient de très bon réflexe et cela ne l’étonnerait guère si elle parvenait à ce baisser in extremis. Voilà qui était mordant. Le vampire ne put s’empêcher de rire. Le Feudaymon progressait tant bien que mal vers ses deux victimes, l’une étant ligoté, l’autre dans un état pitoyable. Amusant ! Très amusant ! Comment allaient-elles faire pour se sortir de ce pétrin ? C’est ce que le marquis attendaient de voir avec impatience. Car même à bout de force, on peut encore trouver une issue de secours. Rien n’était perdu, malgré la situation qui tournait vraiment à leur désavantage. Maintenant, Wenceslas se demandait qu’elles allaient être les actions futurs de la sorcière allier et celle de sa fille. Sûrement fort charmantes. Les « méchants » trouvaient toujours de nouveaux maléfices à jeter pour rendre le tout un peu plus corsée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mer 20 Fév - 15:09

Waldrade aussi appréciait la tournure que prenait les évènements. Maintenant cette saleté de Nokotay allait réfléchir à deux fois aux paroles qu’elle prononcerait dans l’avenir. Enfin, si elle avait un avenir… Car en ce moment même, elle était en piteux état. Au moins, ceci lui aura servit de leçon. Waldrade n’était pas toute puissante, certes, mais il ne valait mieux pas la sous-estimer au risque de se méprendre. Voilà un parfait exemple. Quoi que seul à seul, elle aurait sûrement redoublé de violence contre cette Nokotay. Ah ! Brûler vive ! Quel sort funeste tout de même ! Et ça essaye encore de ralentir la propagation du brasier en éclatant la tuyauterie de la cuisine. Elle tient à sa vie la petite, comme c’est mignon. Quoi qu’il en soit, Wenceslas ne tarda pas agir de nouveau. Aussi, il ficela Virgine Drusilla sans cérémonie, l’empêchant ainsi de faire tous mouvements. Malgré l’étendu d’eau dans lequel les meubles du salon pataugeaient, les flammes continuèrent d’avancer. Plus lentement certes, mais progressait tout de même. Quelle joie intense que de voir pareil divertissement !

Soudainement, Waldrade sentit un bref courant d’air du côté de son oreille droite. C’est en voulant en connaître la nature qu’elle s’aperçut que c’était un pot de terre qui fusait à travers le salon en direction de Kristin. La vampire sut immédiatement que c’était le fruit de Wenceslas. Une idée semblable ne pouvait provenir que de lui. Cependant, elle ne sut jamais si l'ustensile atteignit son but en raison de la fumée qui obscurcissait légèrement la vu. Puis, se souvenant qu’elle n’avait pas encore extrait le morceau de verre fiché dans son bras, elle s’y intéressa donc. D’un geste vif, elle le retira, provoquant une douleur aigu au niveau de la blessure engendré. La vampire se contenta de faire une moue en voyant l’étendu des dégâts. Waldrade s’empara alors de sa baguette, la pointa sur la meurtrissure et murmura :


- Episkey

L’ouverture se referma progressivement. Ce n’était pas grand chose mais cela suffirait pour le moment. Tout ça c’était à cause de cette Kristin Nokotay ! Waldrade n’avait pas encore finit de s’amuser. Elle réfléchit un instant au prochain maléfice qu’elle allait décocher et, celui qui lui accrocha le plus à l’esprit fut Sectusempra. Ah ! Qu’elle adorait celui ci ! Vite ! Pas une seconde de plus ! Elles pouvaient fuir à tout moment. La baguette brandit droit devant elle, visant avec grande précision la petite Kristin, elle prononça distinctement :

- Sectusempra !

Là encore, sont sort l’avait-il atteint ? Pas la moindre idée. Une épaisse fumée noire envahissait le salon. Impossible de voir avec précision. Elle avait eu juste le temps de viser Kristin convenablement, et le champ de bataille se trouvait maintenant plonger comme dans une immense brouillard. Tout ce qu’elle parvenait à discerner sur le moment, ce fut Syerra et Wenceslas. Après, il ne fallait pas en demander plus. L’atmosphère en devenait même irrespirable. A l’aide de sa baguette, la vampire ouvrit les fenêtres du salon, afin de laisser passé un peu d’air frais. La fumigation s’atténua un peu sans pour autant disparaître, mais l’on pouvait de nouveau distinguer les deux ennemis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Virginie Drusilla
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 25
Date d'inscription : 02/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mer 20 Fév - 18:55

Enfin, Kristin leva les yeux vers elle, elle la vit, lui sourit aussi peut-être mais les larmes noyant le regard de Virginie l'empêcha de bien la voir. En tout cas, les sorts fusaient, elles ressentait des brûlures un peu partout sur son corps mais hors de question d'abandonner maintenant que la vampire revenait à elle. S'il fallait mourir pour résister, très bien. Transplaner... Ok, transplaner, dès que possible. Car un jet lumineux filait sur elle, elles qui étaient paralysées de frayeur. Il fallait y aller à présent...

Très bien, on transplane !

Mais où ? Et est-ce que Kristin avait assez de force ? Elles ne pouvaient s'envoler à deux endroits différents ou sinon, comment se retrouver ensuite ?

Viens, on va chez moi, je t'y emmène... Je peux nous faire transplaner toutes les deux.

Elle se prépara à partir pour la forêt, près de la frontière écossaise.

A 3 ! un...deux...TROIS !

D'un coup de baguette, elles disparurent.


[--> voyage autour du monde]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.disneyrpg.forumactif.com
Kristin Nokotay
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 311
Age : 28
Localisation : à l'ombre
clan : lutte contre le mal
Humeur : plutôt bonne
Date d'inscription : 02/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
60/100  (60/100)
Niveau magique:
15/20  (15/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Mer 20 Fév - 19:12

Krinstin toujours sur le sol ne voyait plus grand chose, elle sentit juste des cordes passer près d'elle. elle ouvrit les yeux et vit que Virginie était attaché. ce n'était rien, elle sortit sa baguette, à peine visible dans la fumée qui envahissait la pièce. elle libéra son amie d'un simple sort. Vivement qu'elle transplane, elle était à bout de force. Elle vit avec stupeur un rayon de lumière rouge se diriger droit vers elle, elle se pencha très vite mais reçu une parti du sortilège sur son avant bras. Elle avait de plus en plus de cicatrice, ce n'était pas possible, jamais elle ne s'en sortirait vivante. Elle allait se relever et sauter sur ses agresseur, elle état folle de rage. mais elle se rappela qu'il fallait mieux se contrôler. elle vit alors un vase se diriger vers lle, ce n'était pas dangereux, d'un revers de la main l'objet vu ré expulsé en direction de son ennemi.

Elle sentit alors une pression sur son bras, c'était Virginie et elle était prête à les transporter toutes les deux en lieu sur. c'était une bonne chose. elle acquiesça, et souris à son amie afin de la remercier. parler était trop dur, elle avait du sang dans al bouche.Elle dévisagea avec fureur les vampires et l'Auror, il lui parait cher ces blessures. Elle les retrouverais, un par par un et elle les tuerais sans la moindre cérémonie.

Kristin se sentit partir. Toujours près de Virgnie, cette dernière commença compter. En moins d'une seconde elles avaient toutes les deux disparus de la pièce, laissant leur ennemis seul dans le brasier. Elles allaient chez son amie? c'était une bonne chose, elle pourrait s'y reposer en toute sécurité, et au moins elle saurait où son amie habitait. Mais pourquoi donc était-elle venu chercher des ennuis ici, elle avait mit Virginie en danger, elle s'en voulait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syerra Van Blaken
Mangemort
 Mangemort
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : L'endroit n'a aucune importance, seuls les actes comptent
clan : Les ténèbres
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 23/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Jeu 21 Fév - 4:23

Le noble inconnu s’excusa de l’état de sa maison. Allons, il n’y avait nul besoin de s’excuser, tout ceci était de la faute des deux pestes. Enfin, Kristin sembla reprendre le peu de conscience qu’elle avait, finit par dire quelque chose d’inaudible à sa gueuse d’amie. Syerra crut entendre le mot ‘’transplaner’’…Qu’elles le fassent, si elles ne se sentaient pas de taille contre eux. Enfin, ce serait la plus sage décision à prendre. Bon, le feu s’amenuisait peu à peu, la visibilité revint lentement, et l’on pu apercevoir la vermine blessée ainsi que l’autre insecte nuisible à ses côtés, les yeux encore larmoyants, vue les flammes ardentes qu’ils y avaient eu peu de temps auparavant. Bon sang, elle n’avait pas été assez bien placée pour lancer un sort quelconque, pitoyable, ma chère, pitoyable… Tout ceci ne faisait que reconnaître les pensées de Syerra : cette jeune femme ne valait pas mieux que Kristin, incapable de se défendre. Pfff, misérable puceron, partez, partez!

Les deux arrogantes pestes quittèrent promptement la demeure de l’Auror, sans être touchées par les sorts que lancèrent Waldrade et l’étranger. Dommage, elle n’avait pu en lancer un dernier avant le départ de ces deux-là! Mais n’ayez crainte, elle s’assurerait de se reprendre merveilleusement, son petit doigt lui disait que ce n’était pas la dernière fois qu’elle croisait cette Kristin. Elle se ferait un plaisir de lui faire payer l’état de sa maison, sachez-le. De plus, Syerra se donnait un devoir de faire souffrir ce rat, mais à elle seule, cette fois-ci, elle comptait amplement faire couler le sang de ce bâtard vampirique. Vivement leur prochaine rencontre. D’ailleurs, la sombre jeune femme avait remarqué le regard haineux que leur avait lancé Kristin. Ce regard en disait long sur ses intentions, probablement allait-elle la revoir bientôt? Elle l’espérait.

L’Auror se retourna vers les deux personnages qui s’étaient joints à elle, en fait, c’était plus juste de dire qu’ils avaient été le pilier du combat. Bien sur, cela avait été captivant de pouvoir observer une fois de plus un combat de vampire, elle n’oublierait pas de sitôt la violence dont elle avait fait preuve. C’était fort appréciable de compter celle-ci parmi les rangs du Seigneur des Ténèbres. La sorcière prit finalement la parole, après un moment d’observation des lieux ravagés.


-Et bien, je vous remercie de votre participation à cet affrontement de courte durée, toutefois.

La jeune femme poussa du bout de son pied les éclats de verres qui jonchaient le plancher de bois noircis par les flammes. L’Auror tendit sa baguette vers la fenêtre brisée en prononçant la formule qui suit :

-Reparo!

Les verres retournèrent à leur emplacement initial, comme s’il ne s’était rien produit. Elle répéta le même manège pour la cuisine, les canalisations brisées, puis les objets de porcelaines. Bon, une bonne chose de faite. Syerra se retourna vers le noble inconnu

-Pourriez-vous, je vous pris, effacer les traces de brûlures?

Demanda-t-elle, poliment, à cet étranger aux airs sombres et aux apparences taciturnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Jeu 21 Fév - 12:40

Elles étaient parties. Les parasites s’en étaient retournés et c’était bien plus sage d’avoir agit de la sorte plutôt que de continuer un combat désespérer. Bien sûr, le regard noir que Kristin adressa au groupe n’échappa point à Waldrade. Elle se doutait bien que la pourriture ait envie de se venger, de les tuer. Mais cela ne perturba en aucun cas la vampire. Kristin était bien plus faible qu’elle et si elle voulait lui faire payer ce qu’elle lui avait fait subir ce soir, elle devrait appeler des renforts. La marquise était une dur à cuire, même durant l’époque où elle n’était encore qu’une simple mortelle. Jadis, elle était déjà froide, distante et sans cœur aussi peut-être, même si elle ne s’en était jamais rendu compte jusqu’à maintenant. Elle songea alors à tous ses pauvres paysans écartelé ou pendu par sa faute. Eprouvait-elle du remord ? Pas vraiment, c’était une simple prise de conscience des atrocités qu’elle faisait déjà autrefois. Enfin, trêve de songerie, ce n’était que du passé…

La vampire fulminait un peu le fait que son ennemi ait réussit à s’échapper sans trop de difficulté. Si cette Virginie Drusilla n’avait pas débarqué, il serait fort probable pour que Waldrade eut l’extrême chance de voir le cadavre de Krsitin étendu sur le sol. Mais non. Ce jour n’était pas encore arriver. Mais il viendrait ! Oui ! Il fallait juste faire preuve de patience. Et pendant un moment, elle sentit que Syerra, elle aussi avait une envie puissante de la massacrer. Heureusement, l’Auror savait maintenant à quoi s’en tenir avec cette clocharde. D’ailleurs, elle s’était promis de le signaler à tout les mangemorts et nuisants afin de ne pas être surpris en la croisant par hasard. Avec ses propos de gamines, il y avait de quoi en énerver plus d’un, et justement, c’était la chose dans laquelle il ne fallait surtout pas se laisser prendre. Waldrade l’avait compris. Car c’est très exactement ce que Kristin cherchait à faire. On ne devait pas lui laisser ce plaisir tout de même !

Quoi qu’il en soit, le ménage s’imposait maintenant, vu dans l’état où se trouvait la pauvre maison de l’Auror ! D’ailleurs, celle ci c’était déjà mise à l’ouvrage, réparant fenêtre et tuyauterie de la cuisine. Le salon était encore noyé sous une couche d’eau de quatre centimètres. Aussi, la vampire s’empressa de faire disparaître la mare par un simple moulinet de sa baguette magique. Le plancher était encore humide mais au moins, l’eau s’était évaporer. Une bonne chose. Mine de rien, ils avaient fait beaucoup de dégât ! Et celle qui en avait probablement fait le plus c’était Kristin ! Beaucoup de préjudice mais finalement peu de blessures pour ses adversaires. Comme quoi ! Inutile de faire des coup d’éclat pour terrasser son rival.


- Ah ! Ce n’est rien pour cette coopération… En fait, j’avais déjà rencontré cette traître vampire il n’y guère longtemps et ayant sentit sa présence en ce lieu, je n’ai pas pu résister à la tentation de venir lui mettre une bonne raclé ! Cela faisait un petit bout de temps que ça me démangeait, je dois l’avouer et voilà qui est chose faite même si je n’ais pas encore eu l’occasion de la voir figé à jamais. Et puis, maintenant, elle réfléchira à deux fois avant de salir le nom du seigneur des ténèbres et elle tiendra un peu sa maudite langue avant que je la fasse coupé ! C’est bien cela le truck ! Tout ce qu’elle cherche à faire, c’est vous nuire moralement. Il faut prendre garde à ne jamais tomber dans le piège sinon, elle sera fier comme un poux et entre nous, moins je la vois satisfaite, mieux je me porte. L’autre c’était Virginie Drusilla dont j’ai fait la très brève connaissance au Chaudron Baveur. Elles étaient toutes les deux et elles se sont conduites d’une manière tellement peu cordial que j’ai fait exploser le fond du bar avant de m’en aller. Enfin… Tout ça pour dire qu’elles ne sont guère la bienvenue chez soi. La prochaine fois, il faudra faire attention au personne que vous accueillez chez vous. Cette Kristin vous aurait sans doute bien amoché si vous aviez été seul mais je vous fais confiance la dessus, vous ferez attention à l’avenir. Les résistants peuvent-être partout… Surtout que la plupart, nous ne connaissons pas leur nom. Mais ces deux là, on les tiens. Je sens que ce n’est pas encore la dernière fois que nous la croiserons cette petite. Bientôt elle regrettera de nous avoir connus. Malgré tout, je suis bien aise que vous ayez accepter notre intervention, en principe, fort peu de gens aurait apprécier une intrusion de la sorte.

Elle lui adressa un sourire amicale. Une amie de plus ne faisait de mal à personne et autant entretenir des liens comme celui ci car en cette ère, il semblerait que c’est fort utile. Union fait la force comme on dit ! Quoi ? Un proverbe ? Oui et alors ? Les Théophanes ont toujours le chic pour en dire. Bref ! Passons ! Après un petit silence de mort, Syerra demanda aimablement à Wenceslas s’il aurait l’extrême obligeance de débarrasser les traces de brûlure. Etant demander de manière si courtoise, il était fort probable pour que le vieux vampire s’exécute sans rechigner. Mais avec lui, rien n’était certain ! Tellement imprévisible celui là ! Et surtout susceptible ! Oh que oui ! Ce dernier point était omnipotent ! Même Waldrade ne savait pas toujours quel attitude adopter face à son père qui pourtant, elle connaissait mieux que quiconque, sauf peut-être sa mère. La vampire jeta un regard en coin à Wenceslas se demandant de quel façon il allait réagir. Et pour plus de précaution, elle préféra s’éloigner de lui afin d’éviter une quelconque tempête si toutefois, il devait y en avoir une…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Wenceslas Théophane
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 29
Localisation : Pourquoi pareil question ? Cela va t'empêcher de dormir ?
clan : Celui de Waldrade alors demandez lui...
Humeur : Massacrante pour ne pas changer...
Date d'inscription : 11/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Jeu 21 Fév - 13:39

Wenceslas éprouva une intense déception en voyant les antagonistes transplaner, tenant tout de même à leur misérable vie. Le Feudaymon semblait exploser de colère. Il n’avait pas réussit à atteindre son but. Quel feu intelligent ! C’est d’ailleurs pour cette raison que le vampire appréciait particulièrement ce maléfice. Le marquis ne les connaissait même pas et pourtant, il aurait éprouvé une profonde satisfaction de les avoirs exterminés. Malgré tout, il souhaitait en savoir plus sur ces deux personnes. Quoi qu’il en soit, il ne tarda pas à connaître leur nom : Virginie Drusilla pour l’une et Kristin pour l’autre. Wenceslas se jura de questionner sa fille à ce sujet une fois de retour au château, mais pour l’instant, du nettoyage s’imposait. Il n’était pas venu pour saccager la demeure de la sorcière pour laisser tout en plan ensuite ! Non mais ! Il n’était pas comme ça non plus. Il est vrai que c’était un personnage au caractère exécrable mais il ne fallait pas exagérer non plus. Aussi, une fois qu’elle répara les objets brisés et les canalisations de la cuisine, celle ci lui demanda gentiment s’il voulait bien se charger du reste. Sans aucun soucis. Mais le fait de lui avoir rappeler cette petite chose irrita légèrement le noble. Bien sûr qu’il allait enlever tout ça ! Croyait-elle qu’il avait oublié ? Il se força tout de même à répondre de manière courtoise et posé bien qu’au fond de lui-même, il avait bien envie de faire une réplique cinglante. Mais, à quoi bon chercher les mésentente ? Aussi, garda t-il un air impassible afin qu’elle ne puisse deviner ses véritables impressions.

- Mais bien évidemment… Je respecte toujours ma parole. Il me semble que je ne connais pas encore votre identité. Pour ma part je me nomme Wenceslas.

Puis, à l’aide de son morceau de bois, il fourbit la pièce avec un soin tout particulier une fois que Waldrade débarrassa l’eau qui s’y était propagé durant le combat. Ceci étant fait, il décida de faire le travail jusqu’au bout. Il fit alors dégager de l’air chaud à l’extrémité de sa baguette afin de sécher le sol humide. Après ces quelques opération, le salon était quasiment comme neuf. A croire qu’il ne s’était absolument rien produit. Pendant un bref moment, Wenceslas songea qu’il aurait pu faire appel à l’un de ses elfes de maisons. Un peu tard d’y penser seulement maintenant, oh et puis il n’allait pas les appeler tout le temps non plus ! Ils faisaient déjà leurs travails au château alors inutile de les surcharger avec une chose si infime qui de plus, était entièrement la faute de leur maître. C’était donc à lui qu’était revenu l’entière responsabilité de ranger tout ça. Un silence pesant c’était installé ensuite. N’étant pas d’un nature très bavarde, Wenceslas aurait voulu que Waldrade que reprenne un peu la parole, histoire de détendre un peu plus l’atmosphère. Elle au moins, savait toujours si faire dans des situations comme celle là. Le plus drôle la dedans, c’est quel était encore sous son apparence de chauve-souris humaine alors que l’assaut était terminé. Voyant que personne ne disait mot, il s’engagea à parler.

- Il me semble que… pendant un moment, durant le combat, vous aviez eu une soudaine envie de devenir comme nous… Me tromperais-je ? Demanda Wenceslas à l’adresse de la sorcière. Ah ! Et si jamais l’envie vous prend de nous rendre visite, un jour que vous vous sentez seul, n’hésiter pas ! Nous demeurons dans un ancien château en dehors de Godric’s Hollow. Impossible de le loupé ! Notre porte est ouverte pour votre personne. Un privilège accordé à peu de gens… Enfin, je pense que Waldrade et moi allons nous retirer afin de ne pas vous importunez davantage, d’autant plus que nous avons à parler. Mettre certaine chose au point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syerra Van Blaken
Mangemort
 Mangemort
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : L'endroit n'a aucune importance, seuls les actes comptent
clan : Les ténèbres
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 23/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Ven 22 Fév - 4:05

Le noble étranger accepta et mit en œuvre la demande de l’Auror. Ha, sa maison reprenait du mieux! Au moins les dégâts étaient à présent très limités, cela ne serait qu’une question d’heures avant de que l’ensemble redeviennent comme auparavant. De plus, la réponse de Waldrade fit réfléchir Syerra. Évidemment, elle n’accepterait plus personnes chez elle, sauf si elles étaient du même clan qu’elle, malgré que…Puis Miss Théophane remercia la sorcière d’avoir ‘’accepter’’ leur intrusion surprise dans sa demeure. C’était plutôt à la nuisante de les remercier, car, comme l’avait dit plutôt le vampire, seule elle aurait sans doute été bien amochée.

-Vous avez effectivement raisons. Les résistants sont partout, c’en ait exaspérant. De plus, il serait plus approprier que je vous remercie pour cette intrusion, car comme vous l’avez mentionné, les dégâts auraient probablement été de plus grande envergure. Mais à la minute où cette peste a mit les pieds ici, je l’ai immédiatement trouvé fort agaçante. Elle était beaucoup trop curieuse, et ses questions m’indisposaient. De plus, il ne faut jamais s’attendre à quelques réponses, allons, je ne suis pas inconsciente à ce point pour aller divulguer ma vie au grand complet à la première venue.

La jeune femme arrêta de parler un moment. Elle appréciait beaucoup d’avoir rencontré Waldrade, cela faisait une connaissance, ou osait-elle penser, une amie à qui parler et rencontrer. C’était ce qui lui manquait, dans ce monde vaste et un peu trop beau à son avis. Peu après avoir fait disparaître toutes traces de brûlures, l’inconnu se présenta comme étant Wenceslas. La sombre jeune femme reprit la parole, mais pour ce présenter, à son tour.

-On m’appelle Syerra, honorée de vous faire votre connaissance, Monsieur. De plus, laissez-moi vous gratifier de mes humbles remerciements, pour avoir ‘’remit’’ en ordre ma simple demeure.

Rétorqua-t-elle, un mince sourire aux lèvres. Puisque personne n’ajouta rien, Monsieur Wenceslas se donna la peine de reprendre la parole. Et bien! Il avait de l’œil cet homme, pour avoir remarqué le regard de l’Auror lors du combat.

-Je dois vous avouer que j’envi particulièrement les vampires. J’aime sentir cette puissance et fierté, noblesse qui émanent de vous. En croisant des personnes tels que vous et Miss Théophane, vous inspirez à tous le respect et cela, croyez-moi, fait partie des raisons pourquoi je vous honore tout particulièrement, les vampires.

Elle avait dit cela une lumière dans les yeux. Une fois de plus, en cette soirée, Syerra avait été comblé d’assister de nouveau à un combat de créatures vampiriques. Cela était un vrai plaisir, coupable même, d’apprécier cette rage naturellement qu’émanait de ces créatures. D’une part noble et fiers, mais d’un autre côté, cette violence tout à fait pure. Puis il prit la peine d’ajouter autre chose, ce qui refit sourire l’Auror. Une invitation, si l’on pouvait qualifier cette charmante et courtoise opportunité.

-Ce serait avec grand plaisir que je viendrais vous visiter. Je suis honorée que vous me proposiez une si belle invitation, merci beaucoup.

Comme s’en était douté Syerra, Miss Waldrade et Monsieur Wenceslas semblaient familiers, elle ne les retiendrait pas plus dans son humble logis, déjà qu’ils lui avaient accordés suffisamment de temps en cette nuit mouvementée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Ven 22 Fév - 12:32

Ah ! Ben décidément ! Syerra ne cessait de remercier les deux vampires d’être venu ici pour éclater la tête à Kristin, bien qu’ils ne parvinrent pas à l’achever complètement comme ils l’avaient espéré. Mais peut importe, il fallait se méfier de cette pourriture maintenant ! Elle reviendrait, Waldrade le savait ! Son regard de haine n’avait été que plus expressif et bien qu’elle ait la fâcheuse tendance à essayer de faire souffrir moralement quelqu’un, Waldrade ne doutait pas qu’en combat au corps à corps, elle savait se débrouiller. Une vrai peste en somme. Mais la vampire ne se faisait pas trop d’inquiétude à ce sujet, ou du moins par pour elle. En effet, si Kristin venait à retrouver l’Auror seul, cette dernière serait dans une situation bien délicate. Oh ! Et puis ! Elle n’était Auror pour rien bon sang ! La magie dont elle avait fait preuve durant l’assaut n’était qu’un avant goût des réels capacités de cette femme. Cela ne faisait aucun doute. Quoi qu’il en soit, Waldrade ne put s’empêcher de sourire face à la réponse de Syerra.

- Oui en effet ! Il faudrait être bien naïf pour relater son passé. C’est une grave erreur à ne surtout pas faire ! Figurez-vous que je suis tomber sur une personne comme celle ci il n’y a guère longtemps. C’était dans le cimetière. Une Japonaise ma raconter sa vie ! Ah ! La sotte ! Et cette nuit là, il y avait encore ce parasite de Kristin qui était venu se mêler des affaires qui ne la regarde pas. Mais avant de partir, je lui avais quand même décoché un coup de griffe sur le visage pour qu’elle se souvienne de moi. Enfin, quand bien même je ne l’aurais pas fait, elle se serrait souvenu de moi de toute façon alors, on va juste dire que c’était un avertissement…

Waldrade se remémorait ce moment. Ce soir là, elle était particulièrement énervé avec les paroles toujours aussi grotesque de la vampire adverse. Elle les aurait. Un par un. Ah ! Vivement qu’elle sache faire usage des sortilèges impardonnables ! Une fois que le tout puissant seigneur des ténèbres l’aurait formé, elle allait se régaler… Faire souffrir le tas d’immondice qui polluait la société actuelle : les résistants ! Qu’elle serait heureuse ! Waldrade serait presque aussi terrifiante que le Lord ! Ce serait vraiment palpitant… En tout cas, Wenceslas avait remarqué quelque chose dont Waldrade n’avait guère fait attention, intéressant… Alors comme ça, Syerra enviait leur puissance ? Pas étonnant ! Etant donné la sauvagerie dont Waldrade venait de faire preuve quelques minutes plut tôt. Si le maître avait été là, il aurait sûrement apprécier ce spectacle. Il n’y avait pas vraiment de classe la dedans, c’était de la bestialité pure. Sur ce point là, elle n’était pas comme son père, qui, lui avait toujours l’élégance. Mais qu’importe. Quand on est énervé, on ne prend pas la peine de savoir si l’on était distingué. On déverse sa colère. Point. Après la manière importait peu. Syerra honorait les vampire par le respect qu’ils imposaient…

- Auriez-vous envie de devenir vampire par hasard ? Demanda Waldrade sur le ton de la plaisanterie. Notre force est décuplé par rapport au simple humain c’est vrai mais nous avons aussi nos contraintes. Comme celle de ne pas sortir le jour en présence d’un magnifique soleil…

Déjà partir ? Mais le plus dramatique là dedans, c’est qu’il voulait discuter avec elle, Wenceslas. Elle voyait bien la conversation qu’ils allaient avoir. Qui est Kristin ? Qui est Virginie ? Qui est Syerra ? Que faisais-tu la bas ? Pourquoi ne m’as-tu pas prévenu ? Pourquoi ceci, pourquoi cela… Enfin bref ! Un véritable quiz ! La vampire leva les yeux au ciel et poussa un soupir.

- Bon ! Et bien je vais présentement m’en retourner ! Se fut une joie d’avoir fait votre connaissance. Et surtout je vous prierais de ne pas m’appeler Miss, j’ai horreur de ça ! Waldrade suffira ! Nous partons en amie maintenant… Et si un jour vous vous trouvez en mauvaise posture, n’hésiter pas à quémander mon aide, je me ferais un plaisir de vous l’apporter, surtout si c’est contre Kristin ! Eh ! Eh !

Sur ces entrefaite, elle sortit du salon calmement. Une fois à l’extérieur, elle songea que les deux fuyardes se trouvaient quelques part dans la nature, mal en point… Une pensée qui la réjouissait comme l’irritait finalement. Car elle n’avait pas eu la chance de las exterminer pour de bon. Une brise soufflait. Bien ! Le trajet serait plus agréable pou rentrer au château. Waldrade ouvrit ses larges ailes et pris son envol sans plus attendre. Qui aurait pu croire qu’un combat pour le moins redoutable s’était produit ici ? Probablement personne. Il n’y avait plus aucune trace de lutte. Accompagné de ses habituels compagnons chauve-souris, elle reprit le chemin du Logis, se laissant doucement porter par le vent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Wenceslas Théophane
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 29
Localisation : Pourquoi pareil question ? Cela va t'empêcher de dormir ?
clan : Celui de Waldrade alors demandez lui...
Humeur : Massacrante pour ne pas changer...
Date d'inscription : 11/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Ven 22 Fév - 14:36

[ désolé pour la courté de ce post Rolling Eyes c'est un peu honteux à coté de vous... ]

Le vampire observa les deux femmes en train de se parler, ayant la désagréable impression d’être quelqu’un de trop dans la pièce. Il ne fallait pas grand chose. Durant un moment, il se contenta d’analyser les lieux, comme pour vérifier s’il n’y avait pas encore une quelconque trace de lutte dans les environs. Il s’absenta un moment, parcourant un peu les pièces de la maison, sans gêne, comme s’il était chez lui. Une humble demeure ? Il était vrai que c’était loin de ressembler au luxe du château mais c’était tout de même une charmante propriété bien entretenue au fond. Et puis, quand on vivait seul, à quoi bon habiter dans un grand domaine ? Wenceslas revint ensuite vers ses pas, se joignant à nouveau aux deux demoiselles, la mine sombre, comme à son habitude. Et ce fut le moment, où la sorcière se présenta. Syerra ? Syerra comment ? Oui bon, c’est vrai qu’il n’avait pas non plus dit son nom mais après tout, il n’était pas très compliquer à deviner. Elle le remercia ensuite d’avoir tout remis dans l’état initial.

- Enchanté d’avoir fait votre connaissance Syerra ! Et pour votre maison, ne me remerciez pas, c’était tout naturel ! C’est déjà moi qui avais provoqué tout ce désordre…

Après quoi Syerra se mit à faire tout un éloge des vampires, chose peu courante chez les sorciers normalement constitués. Enfin, elle était une partisane du seigneur des ténèbres alors à bien y réfléchir, cela n’avait rien d’étonnant. Wenceslas ne sourit pas, impassible à ses propos. En fait, le sourire lui venait une fois tout les… Bonne question tiens ! Il ne savait pas lui-même. Quoi qu’il en soit, il fut ravie de constater que Syerra se ferait un plaisir de venir leur rendre visite un de ces jours. Au moins, cela ferait un peu de distraction… En outre, le vieux vampire trouvait que sa fille allait un peu vite en matière d’amitié. En effet, cela ne faisait à peine qu’une heure tout au plus qu’elle se connaissait et elle la prenait déjà pour une amie. Wenceslas, lui, ne l’entendait pas encore de cette oreille. Bien qu’il sache parfaitement que Syerra était de leur côté, il préférait encore attendre avant de se prononcer la dessus. Et oui ! Le marquis attribuait sa confiance à fort peu de personne. Waldrade aussi semblait-il mais dans des cas comme celui ci… Enfin, rien n’était vraiment certain !

Après un temps qui lui parut incroyablement long, Waldrade prit enfin congé de la sorcière et sortit de la maison. Il se doutait bien qu’elle retournerait au château en volant. Elle avait horreur du transplanage contrairement à lui. Il la regarda partir par la fenêtre, s’assurant qu’il n’y avait aucun danger pour elle puis se décida à faire de même.

- A bientôt j’espère… Déclara t-il à l’adresse de la nuisante.

Puis, avec un craquement sonore, il transplana, songeant que cette nuit avait été bien belle et mouvementée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syerra Van Blaken
Mangemort
 Mangemort
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : L'endroit n'a aucune importance, seuls les actes comptent
clan : Les ténèbres
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 23/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   Ven 22 Fév - 23:58

Cette rencontre tirait maintenant à sa fin, car, selon les dires du noble vampire, Waldrade et lui avaient à parler. Enfin, Waldrade lui intimât de ne pas ajouter ce qualificatif, ‘’Miss’’, car elle ne l’appréciait pas, mais peu de temps auparavant, elle avait ajouté avec un ton plaisantin si elle avait une certaine envi de devenir vampire.

-Je dois dire que c’est une idée tentante, mais le fait de ne pas pouvoir sortir durant les jours ensoleillés n’est pas très attrayant, j’aime trop me balader pour devoir soudainement arrêter ce passe-temps plaisant!

Dit-elle, un air rieur sur le visage. Il était vrai que Syerra adorait prendre de longues marches, surtout que c’était un bon moyen d’évacuer toutes mauvaises pensées après de journées bien remplies. Enfin, trêves de bavardages, Waldrade et Wenceslas devaient à présent partir. Syerra tendit la main à cette nouvelle connaissance, qui lui dit qu’elles partaient en amies. C’était avec satisfaction que répondit l’Auror.

-Nos chemins auront sans doute encore l’occasion de se croiser. N’ayez crainte, je n’hésiterai pas à faire appel à vous lors d’un prochain combat, surtout s’il est contre cette peste de Kristin. Je crois, autant pour vous que pour moi, que nous attendons avec impatience un prochain affrontement contre cette vermine arrogante.

Ajouta-t-elle, un mince sourire aux lèvres. Finalement ses ‘’invités’’ quittèrent un après l’autre la demeure. Syerra prit la peine de saluer Monsieur Wenceslas avant qu’il transplace, puis adressa un signe de la main à Waldrade. La sorcière ferma la porte lorsque celle-ci eut prit son envol. Elle parcourut de son regard d’émeraude l’état de sa maison. Oui, toutes traces évidentes d’un combat étaient à présent invisibles, tout était comme avant l’arrivée de cette indésirable créature. La nuisante regarda par la fenêtre nouvellement réparée et eut le plaisir d’apercevoir son vieux matou refaire son apparition. Il revenait une fois le danger écarté! Quel futé félin, ce bon vieux compagnon. Syerra se pencha, l’appelant afin qu’il s’approche. Celui-ci s’empressa de venir se frotter contre les jambes de son hôte, recommençant ses ronronnements de plus bel.

La sombre jeune femme le souleva et le déposa sur son épaule, allant par la même occasion dans la cuisine. Elle remit de l’eau à bouillir, avant de se resservir pour la troisième fois une tasse de thé, dans le but de se relaxer après cette nuit mouvementée. Une fois le thé préparé, la sorcière alla s’asseoir dans le salon, prenant place sur le fauteuil maintenant sec. Le chat reprit place sur les cuisses de l’Auror, et celle-ci sirota son thé, fermant ses yeux. Après tout ceci, elle commençait à somnoler. Décidemment! Elle appuya sa tête sur le dossier du canapé, caressant toujours d’une main douce le félin noir qui dormait tranquillement, en quête d’un sommeil réparateur.


[Rp terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Insomnie [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Insomnie [libre]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» le québec libre!!!
» Base de Torcy - nage en eau libre
» Libre navigation avec la Savoie [abrogé]
» Insomnie quand tu nous tiens.
» Les RPG en libre téléchargement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Vos Demeures Respectives :: Maisons :: Demeure Van Blaken-
Sauter vers: