AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Ven 22 Fév - 17:25

La nuit venait d’engloutir le jour sous son voile de ténèbres, juste faiblement éclairé par la lune, le magnifique satellite de la Terre, entouré par ses myriades d’étoiles scintillantes… Eveiller depuis trois bonnes heures, Waldrade Théophane se tenait sur la plus haute tour, observant l’horizon, en quête de la silhouette bien familière de son maître, son visage caresser par le souffle du vent un peu violent ce soir là. Elle avait hâte qu’il soit là, car cette nuit serait exceptionnelle ! C’était le début de sa formation, son premier cours… La vampire n’avait pourtant attendu qu’une journée mais cela lui avait parut interminable. Waldrade se demandait cependant l’humeur qu’il aurait et surtout par quoi ils allaient commencer. Avant tout, elle était allé vérifier que chaque membres de sa famille étaient partit à la chasse, afin d’être certaine qu’ils seraient tranquille, tous deux. Oui ! Elle n’avait guère envie que l’un d’eux vienne perturber la séance ou pire encore, la retarder. Ne voyant encore rien venir, la vampire décida de redescendre du beffroi et de s’occuper à l’intérieur.

Pour commencer, il fallait réfléchir à une salle. Ils n’allaient tout de même pas s’entraîner dans l’un des salons au risque d’abîmer des objets précieux à son père. Bah ! Il y avait pas mal de mansarde vide et inutilisé ici, ça ferait l’affaire. Elle demanda alors aux elfes de maisons de bien vouloir conduire l’invité qui allait bientôt se présenter dans la pièce trente-quatre du second étage, car c’est là qu’elle l’attendrait sagement. Les serviteurs s’inclinèrent respectueusement, proclamant que serait fait. C’est alors qu’elle songea à une chose. Et si le premier visiteur n’était pas celui qu’elle prévoyait ? Waldrade imagina pendant un moment la venu de Kristin Nokotay, dans le but de se venger de ce qu’elle lui avait fait subir la dernière fois. Ah ! Quand bien même ceci se produisait, les elfes ne la laisseraient pas meurtrir leur adorable maîtresse pour qui ils vouaient une adoration sans borne, tout comme les autres membres de la famille. Il fallait être fou pour sous-estimer ces êtres à l’apparence si chétive. Surtout que les Théophanes les autorisaient à utiliser la magie. En fait, leur elfes avaient pas mal de liberté comparé à beaucoup d’autres dans les familles de sorciers.

Avant d’aller dans les étages, Waldrade se dirigea vers la bibliothèque car c’était ici qu’elle avait abandonné son précieux violon stradivarius sur l’un des divans. Quel négligence ! La vampire n’aurait pas dû le laisser ainsi. Il suffisait d’une intrusion surprise et hop ! Plus d’instrument de musique ! Elle aurait l’air fine après ! La vampire se mordit la lèvre supérieur, songeant à la gaffe qu’elle venait de faire. C’était vraiment irréfléchie de sa part. Elle allait le prendre quand quelque chose attira son attention subitement. Une forme venait de bouger dans le coin, là ! Ses sens ne la trompait pas, aussi bien qu’elle sentit que c’était un animal. La marquise contourna la table et s’aperçut que ce n’était qu’une chauve-souris, visiblement en piteux état. En effet, elle avait une patte qui formait un angle bizarre tandis que ses ailes étaient déchiqueté. Qu’avait-elle bien pu faire celle la ? Ayant un amour sans limite pour les bêtes, Waldrade la saisit délicatement dans la main, la posa sur le meuble et commença à la soigné, tranquillement. La chauve-souris ne bronchait pas, la laissant faire, comme si elle lui faisait confiance.

Une fois ceci fait, elle la déposa sur son épaule où elle y enfonça ses petites griffes, ce qui instinctivement eu pour effet de décrocher une grimace à la vampire. Puis, elle s’empara ensuite de son violon et sortit de la pièce pour s’orienter vers les escaliers en colimaçon se trouvant à l’autre bout du couloir. Bon sang ! Il fallait marcher ! Ce n’était pas une demeure pour les fainéants ça ! Enfin, pour les moldus dans ce cas là, car les sorciers ne se posait pas de questions eux, ils transplanaient tout simplement. Mais répugnant ce moyen de locomotion, Waldrade préférait faire le chemin à pieds même s’il y avait un nombre considérable de marches à gravir. C’est au bout d’un grand quat d’heure qu’elle parvint à la fameuse salle trente-quatre du second étage. Même pas essouffler tien ! Normal, elle était habituer. Une pièce vide, ayant pour seul chose un immense lustre qui pendait au plafond d’une hauteur remarquable. Ils y seraient bien. La vampire sortit sa baguette magique et fit apparaître une chaise recouverte de chintz dans laquelle elle prit ses aises. Elle installa ensuite la chauve-souris sur ses genoux afin qu’elle ne la gêne pas dans ses mouvements, puis positionna son violon. Enfin, elle fit glisser l’archet sur les cordes, entamant ainsi une douce mélodie. Waldrade adorait cet instrument. Immédiatement, elle était emporté par le son de la musique. Aussi bien, qu’elle ne fit pas attention à la grande personne vêtue de noir qui se tenait dans l’entrebâillement de la porte…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Sam 23 Fév - 17:15

Lord Voldemort se sentait las de cette journée. Comme beaucoup d'autres, elle avait été entièrement consacrée à son travail, c'est à dire à une conférence de dirigeants de pays étrangers à Amsterdam, puis un entretien privé avec le Graf d'Estonie et enfin une réunion inter-départementale à son retour à Londres. La journée avait été éprouvante, nul doute là dessus. Il avait bien peu dormi cette nuit, suite à sa trépidante soirée d'assassinat de moldus aux côtés d'une vampire, Waldrade Théophane, qui avait attaqué des moldus au sang impur dans la rue qu'il avait lui même choisie pour assouvir ses pulsions meurtrières. Leur rencontre avait débouché sur une agréable soirée, passée à se charmer mutuellement et établir des plans de domination, le tout, bien entendu arrosé de champagne français, celà allait bien entendu de soi avec deux êtres aussi raffinés qu'eux. Donc, Lord Voldemort s'était rendu à cette fameuse conférence, où il avait présenté son nouveau gouvernement aux yeux de l'ensemble des dirigeants de la communauté magique mondiale. Ils avaient d'ailleurs été rassuré, ayant eu vent de prétendues atrocités qui se seraient déroulés dans le pays, mais Lord Voldemort savait parlé: il les avait rassuré quant à ses intentions "pacifiques"...


Ensuite, les terribles et ennuyeuses réunions de cabinet, qui s'étaient déroulées juste après la rencotnre secrète avec le dirigeant estonien, qui réclamait Torben Badenov. Seulement problème: le pauvre fou s'était volatilisé dans la nature, bien qu'une de ses soldates l'avait prévenu qu'il ferait bientôt son grand retour. Lord Voldemort l'attendait avec impatience. Mais là, il ne désirait qu'une chose: retrouver la ténébreuse Waldrade, la vampire qu'il avait rencontré la vieille. Belle mais mystérieuse, elle avait de grandes qualités, qui la destinait à devenir maître de son espèce, pour le peu que le Lord arrive à la former correctement. Ce qui, réflexion faite, ne devrait coûter beaucoup d'efforts,étant donné que la vampire avait près d'un demi millénaire d'existence dérrière elle, ses pouvoirs étaient bien développés, il ne resterait plus qu'à les affiner...


Mais il y avait une autre raison que l'entraînement de la vampire qui poussait Lord Voldemort à venir dans le domaine de la créature de la nuit ce soir: cette femme l'attirait d'une bien étrange façon. Elle aussi semblait développer quelque lien pour lui, mais pour le Mage noir, elle restait une esèce de curiosité, car il sentait des sentiments étranges pour elle, tentiés d'une curiosité maladive. il voulait tout savoir d'elle, et tout connaître sur elle et son passé, ses activités. C'était ainsi, quand quelqu'un intéressait le Lord, il ne pouvait s'empêcher de se sentir obséder par elle. C'est donc avec une impatience feinte que Lord Voldemort retrouva ses appartements au Ministère, et vêtit son plus beau costume noir, ainsi qu'une grande cape qui lui passait dérrière le dos. Si ses pouvoirs n'avaient pas autant altérer son physique, il aurait été particulièrement séduisant.


Avec un petit sourire, il transplana dans l'obscurité des jardins ministériels, pour se retrouver dans la lande Britannique, à proximité d'une fort ancienne bâtisse, demeure de la demoiselle. Prudemment, il s'avança silencieusement dans l'obscurité, pour se retrouver devant la porte d'entrée, close. Nul ne pouvait barrer la porte au Lord, et c'est ainsi qu'après un coup e baguette, la porte s'ouvrit silencieusement sur lui. D'un pas leste, il se dirigea vers le son mélodieux d'un violon qui jouait à l'étage, visiblement manié d'une main experte. Waldrade. Le Lord gravit les marches d'un escalier, et se retrouva sur el pas de la porte d'où venait le son. L'espace d'un instant, il admira la ebauté plusieurs fois centenaires de sa chère amie vampire...



- Bonjour Waldrade...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Sam 23 Fév - 20:16

La voix du Lord résonna dans la pièce… Waldrade fut quelques peu surprise sur le moment mais n’arrêta pas de jouer pour autant, bien au contraire. Elle se leva, un sourire radieux au visage et se rapprocha du seigneur des ténèbres, tout en continuant à faire glisser l’archet sur l’instrument. Une fois qu’elle fut à peine à quelques centimètre du Lord, elle stoppa net sa musique et dévisagea intensément son maître, pour le moins…élégant ce soir… Qui aurait cru qu’il venait pour donner une leçon ? N’importe qui aurait pensé plutôt qu’il allait emmener Waldrade au restaurant. Bref ! En tout cas, la vampire ne s’était pas donné cette peine, elle, préférant mettre des vêtements toujours aussi bizarre, et dépareiller afin de lui donner plus de liberté de mouvement. D’une voix douce et envoûtante elle demanda soudainement :

- Apprécie-tu la musique ?

Elle resta un moment face à lui, dodelinant de la tête. Brusquement, elle se rendit compte qu’elle avait fait tomber la chauve-souris quand elle s’était lever. Waldrade l’avait complètement oublier. Précipitamment, elle revint la chercher, déposant par la même occasion le violon dans un coin. Elle reprit ensuite la parole.

- Et les animaux ? Aimes-tu les animaux ? Beaucoup disent qu’ils n’obéissent qu’à leur instinct, qu’ils n’ont aucune conscience… Qu’autrement, ce sont des être totalement stupide… JE NE SUIS PAS D’ACCORD !!!

Avec Waldrade, il ne fallait surtout pas critiquer les animaux. C’était très vite un sujet à emportement. La preuve. La vampire tourna le dos au Lord, le temps d’aider à la chauve-souris de s’accrocher au mur, lui murmurant des paroles de réconfort. Puis, son attention à nouveau tourner vers Voldemort.

- Bah ! Te connaissant, même à peine, je suis quasiment certaine que tu as… un serpent ? Non ? Comme animal de compagnie ? Si tu es fourchelang, c’est la conclusion que j’en tire. C’est d’ailleurs plus intéressant. Un peu comme moi et les chauve-souris… En fait, à bien y réfléchir, nous avons beaucoup de points communs… Cela ne t’as jamais interpellé ?

C’est alors qu’elle entendit un bruit de pas se précipiter vers la salle ou se tenait Waldrade et Voldemort. Puis, un visage d’elfe horrifier apparut et hurla d’une voix hystérique :

- Maître ! Maître ! Quelqu’un est rentré ici par effraction ! La porte est grande ouverte ! Oh ! Grimo et désolé maître ! Il n’a pas été assez vigilant ! Grimo va se punir si vous ne le faîte pas !

Waldrade haussa un sourcil de stupéfaction. Qu’était-ce donc encore cette comédie ? Mais elle eu tout de suite une petite idée… Regardant alors le Dark Lord, elle ne put qu’esquisser un sourire avant d’affirmer :

- C’est toi n’est-ce pas ? Qui t’es permis ce genre de fantaisie ? On ne toque plus au porte des gens maintenant ? Quel manque d’éducation ! Dit-elle, avec une petite moue sur le visage avant d’éclater de rire pour éviter que Voldemort ne prenne tout au premier degrés, puis s’adressant à l’elfe. Va Grimo ! Ce n’est rien ! La personne entrer par effraction se trouve devant moi. Mais il est vrai qu’il faudra faire plus attention la prochaine fois ! Je n’ai nul envie que Kristin Nokotay débarque ici par exemple.

Pourquoi cette exemple ? Il y avait pourtant plein d’autre à donner mais non. C’était Kristin ! Le serviteur s’inclina alors et prit congé après avoir lancer un regard méfiant au seigneur des ténèbres. Ce comportement amusa un peu la vampire.

- Non mais ! Grimo ! D’où vient ce regard ? Un peu de tenu tout de même ! Ce n’est pas n’importe qui ! C’est le ministre en personne… Ah ! D’ailleurs, en parlant de Kristin Nokotay ! Je l’ai revu l’autre soir ! Dans la demeure de Syerra Van Blaken ! Tu sais ? La nuisante à ton service. On l’a bien amoché la petite ! Je l’ai fait souffrir la peste ! Elle s’est permis de salir ton nom… Nous lui avons fait ravaler sa salive ! Un bon petit « récurvite » pour commencer, bien mousseux, suivit d’un bloque-langue de Syerra et ensuite, je lui ait sauté dessus comme une démente pour la lacérer autant que possible. N’empêche qu’elle ma mit un jolie coup dans la mâchoire la gueuse ! J’avais bien envie de lui éclater sa face de rat que Diable ! Mais elle a eu du renfort la saleté ! Une de ses sale amie est venu la chercher alors qu’elle était au bord de la mort ! Elle m’a échapper… échapper… échapper… Même avec le Feudaymon qu’avait créé mon père, elle s’en est sortit. Ah ! J’en revient pas ! Je vais lui faire engloutir moi, les petits animaux dont elle se nourrit de leur sang ! Je vais le faire ! Si c’est pas pathétique ça ! Tuer des animaux plutôt que des moldus… Pitoyable… Vraiment…

Une grimace de dégoût apparu sur le visage de Waldrade. Les agissements de Kristin la rebutait. Aucune classe ! Franchement ! Comment pouvait-on ? C’était scandaleux ! Odieux même ! Enfin, elle fit un bon en arrière, sortit sa baguette et demanda :

- Trêve de discutions inutile ! Par quoi commençons-nous alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Mar 26 Fév - 18:28

Les vampires étaient de fascinantes créatures. Tels les elfes des légendes, ils mettaient leur immortalité au service des arts qui leurs étaient chers, ici la musique, se perfectionnant sans cesse dans le but de surpasser nimporte quel mortel dans ces domaines. Le pire pour ces derniers étaient bien entendu qu'ils ne pourraient jamais rivaliser avec des êtres capables d'exercer leurs talents et de les affuter pendant des dizaines, voire des centaines d'années. Lorsque Waldrade entendit la voix sombre mais mielleuse du Seigneur des Ténèbres, elle se leva doucement, laissant ainsi la capacité au Lord de l'observer alors qu'elle s'approchait de lui doucement, toujours avec le violon callé contre son cou, laissant l'archet frotter contre l'instrument avec souplesse et fluidité, ce qui produisait un son mélodieux. Voir ainsi une superbe créature, vêtue en amazone selon Voldemort, jouant du violon, ne pouvait qu'être attirante, pour n'importe quel homme digne de ce nom.


Finalement, alors que la "jeune" femme se posait juste devant lui, le regard pénétrant et la voix enivrante, lui demandant s'il aimait la musique. La musique? Oui et non... Disons qu'étant quelqu'un de raffiné, il aimait l'opéra, mais la musique en elle même ne l'avait jamais réellement attiré.



- Quand une musique est aussi douce que la tienne Waldrade, on ne peut que l'aimer.


Dit il d'une voix suave tout en s'inclinant légèrement devant la vampire et en lui faisant un tendre baisemain. Waldrade sembla se contenter de ses marques d'affection lorsque soudain elle partit à nouveau dans la pièce, posant son violon contre un siège en rammassant une petite chose souris. D'une voix passionnée, elle lui parla de son amur pour les êtres vivants et en particulier les animaux. Le ton de sa voix trahissait son attachement pour ces bêtes qui n'attiraient que rarement Lord Voldemort...


- Ces gens sont évidemment stupide. Pendant quelques temps, alors que j'étais au bord de l'agonie, j'ai dû me nourrir de l'essence vitale de petits animaux pour survivre. même eux avaient une conscience et étaient intelligents. Comme tu l'as remarqué hier soir, j'aime les serpents, j'ai mon fidèle Nagini à mes côtés depuis maintenant plusieurs années, et le serpent est un animal extrémement fidèle, au contraire de la rumeur... Et oui, bien entendu, j'avais remarqué cet espèce de lien qui nous rapprochait...


C'est alors qu'un animal, oui un animal, le pire elfe de maison puissant exister, moche, difforme, crasseux, stupide, fit son irruption et poussa des petits cris suraigus, qui donnairent au Lord une migraine abominable à peine l'esclave avait ouvert la bouche. QUelqu'un était entré par effraction? Stupide chose, c'était lui, et la porte était grande ouverte! Le Seigneur des ténèbres allait pulvériser d'un mot l'impromptu lorsque Waldrade lui fit un frivole remarque, qu'il prit avec le sourire, estimant que tuer un serviteur de son hôtesse serait particulièrement ma venu, et il était loin d'être aussi stupide... Réfrénant sa haine de la misérable chose, il se calma presque instantanément, pour se tourner à nouveau vers son amie...


- Kristin Nokotay... Sais tu si elle a rejoint la Renaissance du Phénix?


La diatribe de Waldrade envers cette autre vampire était particulièrement violente... Apparement, il y avait plus qu'une simple rivalité entre ces duex là, et le Lord fut troublé d'apprendre que Syerra Van Blaken ne l'avait pas prévenu de ce qu'il s'était passé, après tout, elle était à son service depuis un moment maintenant, et s'était toujours montré obéissante et fidèle, particulièrement efficace, son seul accroc avait était l'évasion de Fleur Delacour il y a de celà quelques semaines. Mis à part ce reproche, la conduite de la fonctionnaire de l'armée du ministre était exemplaire, et le mage noir commençait à se demander s'il n'allait pas la promouvoir dans le cercle fermé des mangemorts, il ne lui restait plus qu'à tuer un ennemi, et ce serait chose faite...


- EH bien, je pense que tu 'nas pas besoin d'entrainement physique, au vu de ton impressionnante agilité et de ta terrible vigueur, ce serait plutôt a toi de m'en remontrer. Par contre, je pense qu'une étude en légilimencie et occlumencie serait quelque chose de très bon pour quelqu'un comme toi, avec tes buts, celà permettrait à tes capacités naturelles de s'accroître. Qu'en dis tu?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Sam 1 Mar - 13:05

Le compliment du seigneur des ténèbres décrocha un timide sourire à la vampire. Surtout que ce ne devait certainement pas être le genre de personne qui se plaisait à faire moult louanges. De plus, c’était bien la première fois que l’on commentait sa musique. Ah ! Un baisemain supplémentaire ! C’était assez hilarant tout de même. Quand Waldrade sortait la nuit, ou même le jour si le temps se révélait favorable pour elle, la vampire avait toujours l’occasion de voir des hommes et des femmes se rencontrer, faire connaissance mais jamais, elle n’avait eu l’occasion de voir le sorcier faire un baisemain à une sorcière. A croire que cette marque de politesse n’était que réservé pour sa personne. Cela la faisait sourire. Mais après tout, elle n’employait pas les manières d’aujourd’hui et c’était sûrement cela qui faisait d’elle quelqu’un d’un peu à part. Il était vrai qu’elle n’était pas du genre à se fondre dans le décor, à passer inaperçu. Loin de là ! Autant par son parler que par son physique mais la marquise ne changerait pas. Et puis à bien y réfléchir, pour être reine, il fallait se conduire de façon exemplaire, digne. Et ce, peu importe ce que l’on dirigeait. Là, les vampires… Les résistants entendraient parler d’elle avant la fin. Pour le moment, elle n’en avait guère rencontrer si ce n’est dans l’embuscade des Trois Balais.

- Tu me fais trop d’honneur… Il a fallu un certain temps en tout cas pour connaître tous les secrets du violon. Répondit Waldrade doucement.

Cela la rassurait de voir que le Lord partageait la même penser qu’elle sur la conscience des animaux. Au bord de l’agonie ? La vampire n’arrivait pas à s’imaginer le ministre dans un état pareil. Elle l’avait toujours pensé puissant, invincible et invulnérable. Jamais elle n’avait songé à ce qu’il puisse avoir été sur le point de mourir ou réduit à la situation de moins que rien. Mais maintenant qu’elle y réfléchissait, il était vrai que toute personne avait un point faible quoi qu’il arrive. C’était bien ce qui la désolait d’ailleurs. Et si par le plus grand des malheur le seigneur des ténèbres venait à succomber d’une main experte ? Que ferait-elle ? Ah ! Elle n’avait jamais méditer sur a question ! Pour la simple et bonne raison que l’idée que le mage noir puisse trouver la mort lui semblait impossible. Pourtant un réel danger existait. Elle le savait mais ne voulait pas y croire. Elle voulait fermer les yeux la dessus. Enfin, maintenant qu’elle était sur le problème, elle pensait que si cela devait arriver un jour, pour commencer, elle ne rejoindrait pas la Renaissance du phénix, ça, c’était clair et net, au contraire, elle chercherait plutôt à se venger de l’assassin. Ensuite, elle ne continuerait probablement pas du côté des mangemorts. Elle suivrait sa propre voie… Elle ne nuirait pas à ceux qui servaient le seigneur des ténèbres mais ne leur obéiraient pas non plus. Lord Voldemort était l’unique personne à posséder le privilège de lui donner des ordres. Pour les autres, il valait mieux ne pas essayer. Enfin, elle espérait fortement que ce jour n’arriverait pas.

Waldrade avait deviner juste. Le Lord avait un serpent. Nagini. Pas mal comme appellation. Quel race était-ce ? Tel était la question de la vampire, mais elle se garda bien de la poser. Alors comme ça, le serpent était un animal fidèle ? Mais bien y réfléchir, toutes les bêtes étaient loyal une fois la confiance lié entre les deux individus. Bien sûr, après il y avait des variantes. Quoi qu’il en soit, Waldrade n’avait jamais été déçu de ses chauves-souris, en particulier une. Elle avait toujours été particulière celle ci. Non seulement par sa taille, bien plus grande que la normale, à ce demander si s’en était réellement une et non une sorte d’esprit qui avait pris cette apparence. La vampire croyait à ses choses là, même si la majorité des personnes de ce monde s’en moquait totalement.

- Apparemment, Nagini t’ais précieux et fidèle… Comme moi et Gidéon.

Le seigneur des ténèbres avait lui aussi remarquer le sorte de lien qui les rapprochait. C’était étrange tout ça quand même. Impressionnant même ! Etait ce de la magie encore ? Enfin bref ! Passons ! Waldrade remarqua la soudaine colère du Lord quand l’elfe de maison vint la prévenir de l’intrusion. De toute évidence, il avait envie de massacrer Grimo. Mais il n’en ferait rien… Il prit sa remarque avec un sourire, comme elle l’avait espérer, voulant calmer un peu les nerf du ministre. Elle n’aurait pas tolérer que Voldemort tue l’un de ses serviteurs. Même si, il fallait l’avouer, Grimo était sans doute le plus idiot de la maison. Très vite, le mage noir reporta son attention sur le sujet traiter : Kristin Nokotay.

- Je ne pense pas qu’elle est rejoint la Renaissance du phénix à l’heure qu’il est. Mais cela ne s’aurait tarder. Cette peste ne manquera pas de les rejoindre, c’est évident. Dans les quelques semaines qui vont suivre, ce sera fait, juste le temps qu’elle prenne ses repères dans le pays.

Et maintenant qu’elle y pensait ! Cette fille là avait bien la centaine d’année et elle avait parfaitement adopté le langage d’aujourd’hui. Oh ! Bien sûr, Waldrade aurait pu faire de même mais elle préférait garder sa façon de faire. Amusant ! Kristin avait plus de cent ans et elle parlait comme si elle n’en avait que quatorze ! Diantre ! Cette vampire n’était vraiment pas normale ! Il y a un siècle, le parler était encore pour le moins correct. Le seigneur des ténèbres annonça alors qu’elle n’avait guère besoin d’entraînement physique. Pas étonnant ! Elle était bien plus rapide que les humains normal. Améliorer la légillimencie et l’occlumencie ? Mais ce seraient déjà parfais ! Autant commencer par cela en effet. Il fallait être au point la dessus maintenant.

- D’accord pour tout cela ! Comment va t-on procédé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Dim 2 Mar - 17:31

Lord Voldemort fut ravi de voir que ses compliments faisaient leur effet sur la personne de Waldrade Theophane. Il ne fut pas surpris de voir le contentement qu’elle afficha de façon furtive lorsqu’il lui offrit un baisemain digne d’un gentleman, après tout, bien peu de gens pratiquaient encore ces manières jugées vieillottes ou obsolètes, même ringardes. Pour lui, c’était tout simplement ennuyeux, mais il s’y attachait lorsqu’il se trouvait en bonne compagnie, comme c’était le cas ici. Et puis, cela eut l’avantage de voir la prochaine reine des vampires sourire, ses minces lèvres couleur sang s’étirant en un léger sourire, découvrant ses dents blanches parfaitement alignées. Une dentition de prédateur, avec des canines supérieures proéminentes, l’apanage de toutes ces créatures. Ce sourire était tellement séduisant qu’il était difficile de résister à son attrait, d’ailleurs, le Lord ne sus pas réprimer sa petite pulsion, pressant son semblant de lèvres contre celles de la vampire, en un fugace salut. Il ne savait pas trop comment elle réagirait cela, les vampires étant plutôt lunatiques, comme leurs ennemis loup-garous. C’était là un des seuls points communs entre ces deux espèces, sinon qu’elles avaient soif de sang. Malgré cette légère incertitude quant à la réaction de Waldrade, le Seigneur des Ténèbres n’avait pas hésité une seule seconde…


Lorsqu’il évoqua sa condition physique quelques années auparavant, il perçut un subtil et fugace changement des le regard de Waldrade, et il décrypta cela comme de l’étonnement. Vu qu’elle était française, elle ‘n’avait peut être pas eu conscience de sa légende… Brisée, par une seule funeste nuit. Il avait mis presque une quinzaine d’années à revenir. Lord Voldemort eut soudain des visions du passé, de lui, sous forme d’esprit, se faufilant entre les fougères et les arbres des forêts d’Albanie pour finalement se faufiler dans le corps des animaux qu’il pouvait trouver. Son choix se portant naturellement sur les serpents, les animaux qu’il avait toujours préféré. Son point de vue sur les bêtes sauvages eut d’ailleurs pour conséquence d’attirer un supplément de sympathie pour Waldrade. Cependant, elle restait quelque peu troublée. Etait ce une erreur de sa part d’avoir dévoilé cette partie de son histoire ? Non, en réalité, il venait de commencer à l’instant la formation de la vampire pour en faire un leader. Il ne fallait pas qu’elle se croie invincible après l’entraînement qu’il lui ferait subir. Il ne fallait pas qu’elle soit trop confiante en ses capacités. L’expérience avait été douloureuse pour le Seigneur des Ténèbres, qui avait perdu beaucoup…


Nagini ? Ce serpent, d’une race que Lord Voldemort n’avait jamais pu définir, tant il était unique, avait été son seul compagnon pendant les quinze dernières années. Il avait été le réceptacle de son esprit, de son semblant de corps, de son âme… Ami précieux et fidèle, sans aucun doute, mais ils étaient bien plus que cela. Les deux créatures, le sorcier et le serpent, ne faisaient en réalité qu’une et même personne, tant ils étaient liés par le lien qui les affectait. Gidéon ? Oui, sa chauve souris. Elle était bien plus petite que Nagini, qui adorait les rongeurs… M’enfin il serait plutôt malvenu pour Lord Voldemort de laisser son fidèle serpent faire un repas de l’ami de sa collaboratrice !


Ainsi, la Renaissance du Phénix allait s’enrichir d’une nouvelle recrue ?



- Il va bientôt être temps de te dévoiler à ton clan, avant que d’autres ne rejoigne le traître Rogue…


- Pour ton entrainement, je pense que tu vas te placer à l’autre bout de la pièce et tenter de te concentrer pour protéger ton esprit des intrusions extérieures… Et moi, j’essaierais d’y rentrer. SI tu réussis cet exercice, tu auras fait le plus dur

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Mer 5 Mar - 21:42

Waldrade s’était justement demandé combien de temps le Lord allait encore tenir avant de lui donner un baiser ce soir. Son attitude l’amusa légèrement, ne sachant que faire sur le moment. Elle n’avait rien fait pour le charmer pourtant… Comme quoi ! Un sourire pouvait tout changer. Cependant, elle ne fut pas satisfaite. Elle avait la ferme impression que Voldemort n’était plus comme hier soir. Il avait quelque chose de changer. Comme si, son esprit ne débordait que d’idées noires. Bien sûr, elle savait que c’était un personnage pour le moins…maléfique ? Mais auparavant, la vampire n’avait pas ressentit cette sorte de haine ou elle ne savait quoi. Enfin, rien de bon en tout cas. Les sentiments des autres personnes, elle les ressentait sans aucun problème. Pas besoin de légilimencie pour ça, c’était l’une des caractéristiques des vampires. Une chose fort utile, cela allait de soit. Ainsi, ils pouvaient savoir si leur interlocuteur avait peur, s’il était joyeux, malveillant, manipulateur, triste, alarmer, en colère… Bref ! Tout ! Pendant un moment, la marquise pris peur, se demandant si elle n’avait pas fait la plus grosse gaffe de sa vie en rejoignant cet individu. Sophrone l’avait mis en garde en plus ! Et elle ne l’avait pas vraiment écouté, trop aveugler par la soit disant « honorabilité » du ministre. C’était comme si deux petites voix lui parlait, l’une pour le mal, l’autre pour le bien. La première lui affirmait qu’elle avait emprunté le bon chemin et qu’elle finirait bientôt très haut dans la société, ce que Waldrade trouva complètement impossible. La seconde lui disait qu’il aurait mieux valu rejoindre les résistants et libérer la Grande-Bretagne du mal. Qui écouter ? La vampire se forgea sa propre opinion. Elle aurait du rester neutre oui ! Ne pas se mêler à ses histoires de sorciers ! Enfin, maintenant, le train était en marche. Il fallait continuer…

De toute façon, elle se doutait bien qu’elle ne pourrait jamais rivaliser avec son maître. Et d’ailleurs, pourquoi faire ? Elle devait accepter les conséquences de ses actes, un point s’est tout. Et puis quoi qu’il advienne, il y aurait toujours sa famille pour l’aider et la sortir d’un mauvais pas. A quoi bon s’inquiéter ? Et puis, si sa quête la conduisait à la mort, et bien soit… Elle ne la craignait pas. Bien au contraire, cette chose l’avait toujours fasciné. La vampire n’avait pas peur de l’inconnu à l'inverse des humains. Waldrade savait bien que même sa formation achevé, elle ne serait pas invulnérable, ni invincible d’ailleurs. Penser pareil chose serait être bien sot et développer une sorte de vanité, comportement qu’elle ne pouvait guère supporter chez les gens. Les personnes qui se croient toujours au-dessus tout le monde, la vampire ne pouvait pas les voir. Un peu comme les moldus qui font du genre dans leur maison à trois pièces… C’était vraiment écœurant… N’importe qui avait un point faible quoi qu’il arrive. Et en ce qui la concernait, elle en avait un certain nombre. Alors inutile de se faire des illusions.

Se dévoiler à son clan ? C’était bien jolie tout ça mais comment ? Et c’était qui ce Rogue ? Elle ne le connaissait pas, mais visiblement, ce n’était pas quelqu’un avec qui il fallait se familiarisé.


- C’est qui Rogue ? Le chef de la Renaissance du phénix ? Et puis comment me dévoiler à mon clan ? Par la presse ?

Bien, l’entraînement commençait. Elle fit comme le désirait le mage noir, se dirigeant au fond de la pièce. Elle fit face au ministre, tenta de refermé son esprit, bien qu’elle se doutait qu’il allait y entrer comme de rien, étant donné sa puissance magique qui dépassait la norme des sorciers ordinaire. Bon sang ! Que verrait-il ? Sûrement ses nombreux amants… Ou ses anciens cours de magie… Sa famille au complet… Un tas de choses… Qui ne le concernait pas forcément. Si elle réussissait cette exercice, elle aurait fait le plus dur ? Bien… D’une voix charmeuse elle annonça :

- Tu peux commencer mon chérie…

A présent, elle s’était ôter la mauvaise opinion de lui de son esprit et comptait bien réussir cette petite épreuve. Du premier coup, cela était quasiment impossible mais elle travaillerait avec acharnement pour y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Sam 8 Mar - 15:24

Lord Voldemort sentait une atmosphère étrange dans cette maison, repaire de la famille de Waldrade, à ce qu'il avait pu en juger en la visitant quand il était rentré à l'intérieur. Elle ne vivait peut être pas seule comme il l'avait pensé de prime abord. Quand le semblant de lèvres du Lord avait déposer un tendre mais fugace baiser sur celles bien plus apétissantes de Waldrade, il la sentit de marbre, sans trop de réaction, a part peut être une légère satisfaction. Peut être commençait elle à regretter son engagement vers lui, qui s'était fait, il était vrai, de manière brusque. Mais bon, s'il ne s'était pas agit de Waldrade, Lord Voldemort serait rentrré dans son esprit pour se rendre compte de l'état réel de sa loyauté pour lui et pour sa cause, histoire d'être définitivement sûr. mais il ne pouvait pas faire ça. D'une part parce que celà compromettrait ses plans, d'autre part car il vouait un profond respect pour la vampire... Un respect qui, par ailleurs n'éprouvait pour personne d'autre à ce jour.


Waldrade brisa le cour silence qui s'était installé entre eux deux. Voldemort répondit comme à son habitude, et se détendit légèrement, lui offrant un franc sourire, mais il sentait aussi une sourde et froide colère monter en lui à l'évocation de Rogue, Severus Rogue, ce vil traître, cet agent double qui avait répandu jadis le doute chez ses partisans et qui lui avait causé de grands retards et beaucoup d'énervement.



- Rogue fut un de mes plus fidèles mangemort. Toujours sur le coup, il nous a permis de grandes victoires. malheureusement, il fut à l'origine de la mort de la femme qu'il aimait, et d'après ce que j'ai appris par la suite, ce cher Severus, rongé par les remords, a brisé sa loyauté et a changé de camp, indiquant alors au camp adverse le moindre de nos faist et gestes. Il est cependant à l'origine de la mort d'Albus Dumbledore. Aujourd'hui, il utilise Harry Potter pour me renverser et prendre ma place. il a réunit les fidèles de feu umbledore et les anarchistes, ainsi que les amoureux des moldus, dans l'espoir de me renverser. Ce sera notre pire ennemi, et aussi le plus redoutable, bien que ses pouvoirs ne sont plus aussi grands qu'ils ne l'ont été.



Le Seigneur des Ténèbres pensait avec une certaine colère à tout ce que Severus avait fait pour lui, pour finalement s'échapper et fonder contre lui la Renaissance du Phénix... organisation appelée à disparaitre dans le sang dans les mois qui venaient....
Waldrade se dirigea vers le fond de la pièce pour se positionner face à lui. Qu'elle était belle, pensa le Lord... belle à croquer, pour la petite métaphore vu son état de vampire. Avec un petit sourire, le Lord lui fit face...



- LEGILIMENS!


[]Instantanément, il se retrouva propulsé en plein milieu d'une vie terriblement longue... Des visages tantôt réjouis tantôt tourmentés apparurent dans son champ de vision, tout était flou, rien n'était ordonné... Des souvenirs de complots et de rahison, d'arts et de guerre, de musique et de bals... Tout s'y mêlait en un flot ininterrompu de souvenirs, tellement nombreux et tellement différents que Lord Voldemort aurait pu en rester bouche bée s'il ne s'était pas attendu à en voir autant... mais même là, il avait l'impression de se retrouver en haut d'une monstrueuse pyramide de souvenirs et de pensées, et il en eut le vertige. Prenant garde de ne pas heurter Waldrade, il essaya de pénétrer plus avant dans son esprit, de sorte à encourager une quelconque action de la part de la vampire[/i]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Dim 9 Mar - 21:04

[HJ : Désolé pour ce post relativement cour...]

Alors Severus Rogue est le chef de la Renaissance du Phénix ? Et c’était un mangemort dans le temps ? Il y avait de quoi être stupéfait. Juste pour une peine de cœur. Pathétique. Enfin, quoi que… Cela dépendait. Après tout, si elle venait à perdre un être cher par la faute du ministre, elle ferait peut-être pareil. Cependant, elle doutait fort que cela puisse advenir un jour, d’autant plus que les être cher, elle pouvait les compter sur les doigts de la main donc inutile de s’inquiéter pour si peu. C’était un espion. Waldrade aurait bien aimé avoir ce type d’emploie mais autant dire que c’était raté d’avance après avoir eu quelques prise de tête avec certains résistants, elle n’avait aucune chance de s’introduire dans leur repaire et se faire passé pour une résistante. Albus Dumbledore… Ce nom lui disait vaguement quelque chose. Il ne lui était pas inconnu. La vampire entra dans une réflexion profonde quand elle eut soudain un déclic. Oui ! C’était un puissant mage célèbre pour de multiple prodige. Un truck en particulier fit tilt dans sa tête. C’était le seul que Voldemort avait toujours craint à ce que l’on disait dans le passé. Incroyable. Alors comme ça, ce Severus Rogue était l’ennemi le plus à craindre. De toute évidence, ce n’était pas le genre d’information à prendre à la légère. Elle s‘en souviendrait. Encore fallait-il qu’elle connaisse l’apparence de cette individu.

Enfin, l’exercice commençait. Comme elle s’en était douté, le Lord entra sans aucune difficulté dans son esprit. Et… c’était douloureux bien entendu. Immédiatement, elle tomba à genoux, les mains crisper sur sa tête, tentant vainement de refermer son esprit. Un nombre incroyable de souvenirs s’enchaînait précipitamment… Elle sentit ensuite le ministre aller encore plus loin, provoquant une intense douleur. Elle crut pendant un moment qu’elle allait s’évanouir.


Flash


Elle était dans la chambre des tortures, toisant de haut un homme à l’aspect misérable allongé sur une planche de bois, maintenu par des lanières de cuir. Le pauvre tremblait comme une feuille. La marquise essayait de lui faire avouer qu’il était le complice d’un vol mais celui ci ne proclamait sans cesse qu’il était innocent. Avec un sourire sadique sur le visage, elle murmura à son oreille :

- Votre réticence vous coûtera un membre…

Le bourreau opéra et s’ensuivit un long hurlement déchirant…

Flash


Elle courait, courait à perdre haleine. Une mauvaise nouvelle était parvenu jusqu’à elle. Waldrade entre précipitamment dans le château et découvrit avec horreur que ce qu’on disait était vrai. S’effondrant sur le sol à côté du corps sans vie, elle s’époumona :

- SOPHRONE ! GRAND-PERE ! NON !

Flash


Dans le sombre bois d’un village dont elle ne se rappelait plus le nom, la marquise se trouvait en compagnie d’un jeune homme au allure de bourgeois. Presque une sorte d’amitié s’était former entre les deux. Soudainement, le damoiseau prit la parole :

- Accepteriez vous de fricoter avec moi ?

Ebahit par ce qu’elle venait d’entendre Waldrade se retourna et lui flanqua une gifle avant de s’en retourner à son domicile. L’autre persistait :

- Attendez ! Waldrade ! Demeurez ! Ce n’était qu’une plaisanterie !

Flash


- Il serait peut-être temps de vous confesser mon enfant…

En compagnie d’un prêtre, c’était toujours ennuyeux.

- Pourquoi faire ? Vous croyez qu’en racontant ma vie cela va me guider jusqu’au Paradies lorsque ma mort surviendra ? Il faudrait vraiment que le clergé songe à revenir à la réalité !

Flash


Enterrement tragique, tout le monde était en pleur. Tout le monde sauf Wenceslas qui était toujours de marbre, même en pareil situation. Il tentait vainement de consoler sa fille, ainsi que les autres membres de sa familles. L’homme d’église s’exclama d’une voix morne :

- Prions pour la petite Hildegarde Théophane… Que son âme trouve le chemin qui la conduira au Paradies… Et pensons à la douleur qu’éprouve sa mère Waldrade Théophane…

Fin des Flash


Waldrade lâcha un hurlement strident. Il était allé trop loin. Ce dernier souvenir, aurait du rester confidentiel. C’était un événement qu’elle ne racontait à personne. Mais maintenant, le Lord venait de savoir. Elle avait eu un enfant, oui, dans le passé. Le père étant un Duc mort au combat quelques semaines avant le décès de sa fille. Une horreur monumentale. Avec une force mentale d’une grande violence, elle referma son esprit, créant ainsi une sorte de mur infranchissable. La vampire avait quelques convulsions, la respiration saccadé, les yeux au bord des larmes face au souvenir qui venait de ressurgir si brusquement. Elle ne prononça pas un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Mer 12 Mar - 19:46

Aller profondément dans l'esprit d'une femme qui était sans doute la personne la plus proche qu'avait rencontré Lord Voldemort depuis bien des années 'nétait pas chose aisée. De un, même s'il voulait l'entraîner de la meilleure façon possible, il devrait y aller doucement, sans quoi il risquait à la fois de perdre son élève et l'espoir peut être de se rapprocher d'une seule personne ne serait ce qu'un jour dans sa vie. De deux, même s'il aurait voulu y aller plus fort, il ne voulait pas risquer de la blesser physiquement, car ce genre de pratique, si le sorcier legilimens forçait trop, pouvait s'avérer fort dangereux pour le cerveau de la victime! Même s'il voyait des brides de la vie de Waldrade, il continuait de percevoir ce qui l'entourait. Il l'entendit tomber à genoux, tentant désespérement d'ériger des barrières mentales. Lord Voldemort n'y allait pas fort, mais cette expérience était nécéssaire pour que Waldrade comprenne l'urgence de son apprentissage en Occlumencie, c'est pourquoi il y allait avec le plus de tact possible, même si c'était difficile vu le genre de pratique à laquelle ils s'adonnaient...


Alors que Le Seigneur des Ténèbres cherchait un moyen que la douleur de Waldrade s'estompe quelque peu, il perçut de nombreux souvenirs... Waldrade, habillée à une mode dépassée depuis des siècles, ordonnant à un bourreau de couper un membre à un espèce de miséreux criminel... Waldrade, courant et hurlant sa peine, se penchant sur le cadavre d'un homme plus âgé... Un espèce de bourgeois, qui faisait la cours à Waldrade de façon bien grossière, ce qui serra le coeur de pierre du Lord et qui sentit une certaine jalousie monter, bien qu'il restait totalement maître de lui-même et de ses émotions. Les souvenirs s'enchainaient...


Waldrade qui se retrouvait devant un de ses étranges prêtes moldus, refusant de confesser de quelconques crimes... Waldrade, a une espèce de réunion, qui pleurait sur le corps de ... Sa fille? Le Seigneur des Ténèbres avait totalement ignoré que Waldrade avait déjà été mère dans le passé! La Belle hurla et instaura d'office de terribles défesnes, qui fermèrent totalement son esprit au Lord. Le Seigneur des Ténèbres quant à lui, essayait de rester flegmatique... Une multitude de questions se poursuivaient dans son esprit, avec qui avait elle eu cette enfant? Quand? Avant ou après sa transformation en créature nocturne? Pendant de longues secondes, Lord Voldemort ne bougea pas, plongé dans ses réflexions.


Puis, légèrement et doucement, il s'approcha de Waldrade. S'agenouillant auprès d'elle, il prit un air comptissant. il savait que lui, s'il aurait eu un héritier, il aurait eu du mal à accepter sa perte... mais il n'avait jamais pensé à en avoir un, mais au final, il fallait bien que la lignée du noble Salazar Serpentard Perdure!



- Je suis désolé, sincérement, je ne voulais pas aller aussi rpofondément. A vrai dire, ton esprit de vampire n'a pas régit de la même façon que celui des humains,e t je n'avais que peu de contrôle. je suis vraiment désolé de t'avoir infilgé celà... S'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour toi, dis le moi Waldrade, je t'en pries...


Que venait il de dire là? bon sang, te ramollis pas Voldy, c'est quoi c'thistoire! Prier quelqu'un, ça ne lui était jamais arrivé! D'ailleurs, il continua sur son élan et enserra Waldrade, dans l'espoir de lui apporter quelque réconfort.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Ven 14 Mar - 21:44

Il savait maintenant… Il savait… La chose qu’elle avait tenté d’oublier sans succès… Cependant, elle ne fut pas au bout de ses surprises. En effet, le Lord vint auprès d’elle, se confondant en excuse pour ce qu’il venait de faire. Mais la vampire ne lui en voulait pas. En fait, pour elle, ce n’était pas de sa faute. Il l’enserra dans ses bras dans lesquelles elle se blottit. Elle était plus triste qu’en colère. La vampire se mit alors à pleurer sans bruit, chose assez surprenante étant donné sa dureté, ses larmes s’écrasant contre l’épaule du ministre. Waldrade se laissa bercer pendant un long moment avant de prendre finalement la parole dans un murmure :

- Tu n’as pas à t’excuser… Tu as fait ce qu’il fallait faire c’est tout… Et tu es tombé sur ce souvenir par un malheureux hasard…

Il la suppliait de dire s’il pouvait faire quelque chose pour elle ? Voilà un comportement bien étrange pour quelqu’un au cœur de pierre. Apparemment, même l’homme le plus dur pouvait se montrer sensible. C’était pour le moins touchant… Mais que pouvait-il bien faire ? La seul chose qu’elle désirait, Waldrade doutait qu’il puisse le lui offrir. La vampire se doutait bien que le Lord se posait une multitude de question au sujet de sa défunte fille. Et puis, maintenant qu’ils en étaient là, autant tout dire jusqu’au bout. Tout aussi doucement, elle reprit :

- Hildegarde n’avait que quelques mois quand elle est décédé. Elle devrait avoir 482 ans cette année… Cela peut paraître surprenant pour l’âge mais à l’époque, on se mariait tôt, plus comme maintenant… Le père était un Duc avec qui j’étais sensé épouser mais ce jour ne fut jamais célébrer car il est mort au combat un peu avant ma fille… Après tout ça, j’ai essayer de chercher l’amour ailleurs… Mais il n’y avait rien… Ce n’était que des relations platoniques et sans intérêt… La seule chose que je voudrais, c’est qu’Hildegarde soit à nouveau parmi nous, mais je doute que malgré tes pouvoirs incommensurables, tu saches ressusciter les morts… La pauvre avait de grave problème de santé et il n’y avait pas tous les moyens médicales dont nous disposons aujourd’hui…

Son air enfantin s’était littéralement envolé, laissant place à un visage parfaitement adulte et mature. Une mère qui s’apitoyait sur le sort de sa petite… Elle l’aurait chéri plus que tout au monde… Avec elle, Hildegarde aurait eu sans doute une vie merveilleuse… C’était d’ailleurs peut-être cette perte qui la faisait toujours éprouver un réticence à tuer un bambin quel qu’il soit. Les blessures morale ont du mal à se cicatriser. Certaine ne le sont jamais. Celle ci en fait partie. Oh ! C’est quoi cela ? Elle se ramollissait elle aussi ? C’était quoi cette faiblesse soudaine ? Enfin, en présence du Lord, elle pouvait se le permettre mais devant les autres, il fallait se montrer dur et coriace. Combien d’êtres chères mort ou disparue… Que de souffrance… Et c’était loin d’être finit tout ça avec ses imbéciles de résistants ! Après un laps de temps, elle donna un baiser sur la joue froide et blanche du ministre, pour le remercier de son affection et repris d’une voix plus sûr, reprenant peu à peu contenance :

- On devrait peut-être reprendre l’exercice non ? Sinon à ce stade, je ne saurais jamais le fermer mon esprit et je tien à garder tout cela confidentiel…

Waldrade décrocha un faible sourire avant de se libérer doucement de l’étreinte de Voldemort et de retourner sagement à l’autre bout de la pièce. Elle savait pertinemment qu’elle raterait encore son coup mais cette fois ci, elle ferait tout pour qu’il n’aille pas au-delà. Il fallait à tout pris qu’elle réussisse. Sinon, ce n’était même plus la peine de continuer et elle n’aurait plus qu’à demander à Ivan de lui empaler l’espèce d’organe qui lui servait de cœur et on n’en parlerait plus. Bien sûr, ce n’était qu’une plaisanterie dans la tête de la vampire. Et oui ! Elle n’allait tout de même pas baisser les bras ! Ce n’était pas son genre non mais ! Une idée en tête ? On va jusqu’au bout ! Ah ! Elle se souvenait, il y a maintenant 485 ans, quand elle s’amusait à faire les 400 coups avec sa meilleur amie. D’ailleurs, elle devait être au cimetière à Paris, sous une tombe à l’écart des autres, et complètement délaissé… Elle avait été comtesse… Que de souvenirs… C’était une vrai fonceuse, encore pire que Waldrade. Que dirais t-elle là ? Si elle la voyait ? Elle serait sûrement en train de sautillé de joie… A cette pensée, la vampire sourit une nouvelle fois, dans le vide, regardant le lustre sans vraiment le voir.

*Quand on veut, on peut * songea la marquise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Lun 17 Mar - 20:23

Lord Voldemort se sentait peut être un peu bête, assis là, face à la vampire. Il n'avait jamais montré autant d'affection pour quelqu'un auparavant, à part peut être pour son serpent, mais jamais devant d'autres humains. Enfin, façon de parler bien entendu, puisque Waldrade n'était pas réellement humaine... Elle était bien plus que celà, et avait transcendé son ancienne condition d'être humain sur bien des points. Acuité sensorielle, capacité de pouvoir, tout lui était désormais possible, et elle était également immortelle, ce qui en faisait une parfaite consort, étant donné que lui aussi l'était, bien que ce n'était pas la nature ou un quelconque parasite qui lui avait apporté ce caractère. Cependant, même s'il se sentait un peu bête et affaiblit, il ne pouvait s'empêcher de penser que son acte n'était ni vain ni inutile, de plus, il sentait complétement au fond de lui non pas qu'il le devait par interêt, mais autre chose.


Il sentit d'ailleurs la créature de la nuit se blottir contre lui puis laissait échapper quelques larmes, et la femme, bien que ne pouvant pas appartenir à ce mot au sens humain du terme, faisait preuve d'une sensibilité qu'elle n'avait pas montré jusque là. Loin de déplaire à Lord Voldemort, il trouvait justement que c'était ce qui faisait réellement la seule force de Harry Potter, et que lui même se devait de découvrir cette forme de magie qui l'avait dégouté de prime abord. Il savait que pour abattre définitivement le camp adverse, il devrait se surpasser une fois de plus et à dépasser en maîtrise de la magie n'importe quel être humain ou magique sur n'importe quel domaine. Il n'aurait la suprématie qu'à cette condition. Doucement, avec une certaine tendresse, la rouquine commença à lui faire son récit...


Ainsi donc, elle avait eu sa fille très jeune, promise à un quelconque duc tombé sur un champ de bataille lointain. Lord Voldemort avait du mal à voir Waldrade mariée et avec une enfant, elle qui paraissait si individualiste et si solitaire... Mais après tout, les siècles avaient passé et elle devait bien s'être fait une raison depuis le temps, et ce devait être le traumatisme lui-même qui avait poussé la jeune femme à se renfermer autant sur elle même. Comme ses pouvoirs au milieu des moldus avaient fait de lui un marginal, pensa le Lord... Waldrade lui parla ensuite de l'amour perdu qu'elle avait tenté de retrouver, mais que rien ne s'était passé... Voldemort quant à lui, ne pouvait pas non plus prétendre avir rouler sur les maîtresses, mais bon, disons qu'il ne s'était pas non plus abstenu... Ressusciter les morts? C'était encore hors de portée pour le Lord, bien qu'il espérait y parvenir un jour... Lorsqu'elle s'arreta, un silence s'installa entre les deux leaders, qui fut interrompu par un furitf baiser sur les joues du Lord, qui sentit revenir à la réalité. Reprenant une voix sûre, Waldrade suggéra de reprendre l'exercice...


Décidée, la marquise française se libéra de l'étreinte de ses bras pour aller se replacer à l'autre bout de la pièce, décidée à progresser..


- Comme tu le souhaiteras, ma chère... Saches seulement que s'il n'est pas encore possible de ressusciter les morts, des sorciers érudits travaillent à cette question en ce moment même au Ministère... Bien, reprenons, j'essaierais d'y aller légèrement moins profondément, mais lèves tes défenses, sinon tes autres souvenirs m'appartiendraient, et si je serais un résistant, je pourrais te briser en te les faisant revivre encore et encore...


- LEGILIMENS!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Sam 22 Mar - 16:04

Ainsi, la question de la résurrection des morts se faisait au ministère… Décidément, le Lord l’épatait. Toujours à vouloir aller plus loin, à être plus fort. Il était déjà immortel, l’invincibilité faisait-elle partie de son nouveau but ? Si c’était le cas, cela pourrait ce révéler avantageux d’un côté mais dérangeant de l’autre… De sombres idées rôdaient en ce moment même dans sa tête. Une trahison serait-elle en train de germer dans son esprit ? Pourtant Waldrade n’avait jamais tromper quelqu’un tant que cette personne ne lui avait pas fait le coup. Voilà qui était étrange de sa part. En fait, cela venait de cette partie d’elle-même, qui s’obstinait à vouloir faire le bien. La vampire avait beau essayer de la faire disparaître, elle était toujours présente, lui faisant rappeler qu’elle aurait mieux fait de rester dans sa caverne ou même en France. Cette voix ne lui disait pas en revanche de s’allier à la Renaissance du Phénix, mais simplement, de rester neutre, en dehors de tout ça… Vivre avec la communauté vampirique et ne s’occuper que d’eux-mêmes. Laisser le problème des sorciers… Car finalement, cela ne les regardait pas vraiment. Et puis, le mage noir, ne voulait-il pas simplement l’utiliser comme un vulgaire jouet ? Il ne s’opposait pas à ce qu’elle devienne reine des vampires mais cela sans doute dans l’unique but de pouvoir en trouver profit. Car finalement, elle le connaissait bien peu ce personnage ! Etait-il véritablement sincère ? Waldrade avait toutes les peines du monde à le croire. Elle était perspicace c’est vrai mais sans doute pas assez pour déceler toute la personnalité du mage noir. Cette pensée ne pouvait pas laisser la vampire indifférente.

Cependant, son côté maléfique restait majoritaire et reprenait bien souvent le dessus. Ce fut le cas en cet instant. Elle chassa toutes ces mauvaises pensées de son esprit et commença à y faire le vide. L’entraînement devait poursuivre. Il ne fallait pas s’attarder sur ces choses là. C’était inutile pour le moment. Le Lord reprit sa baguette, prononçant à nouveau le sortilège qui vint la frapper une fois de plus. La douleur lui transperçait le corps mais c’était moins douloureux que la fois précédente. La vampire fut un moment déstabilisé, laissant échappé quelques souvenirs de-ci de-là, sans parvenir à les rattraper.


Flash


Waldrade s’était métamorphosé, s’élançant sur une autre femme au visage pâle : Kristin Nokotay. Et commençait à lui lacérer la peau avec une certaine sauvagerie incontrôlable. Syerra se trouvait derrière elle, observant la scène. Brusquement, la traître vampire flanqua un coup de pied dans la mâchoire ce qui la fit valser contre le mur. La marquise s’en moquait bien, d’autant plus qu’elle se mit à rire.

Flash


Waldrade se trouvait dans un vaste salon richement décoré et visiblement ancien. Un vieillard se tenait devant elle, les cheveux et la barbe d’un blanc neige, et baguette en main, pointer sur la marquise. Il avait une attitude sérieuse tendis que Waldrade semblait plonger dans une concentration certaine.

- On recommence voulez-vous ? Legillimens !

Le sort fusa, touchant Waldrade bien évidemment. Celle ci tenait bon. Elle ne le laissait pas s’infiltrer en elle. A ce moment là, elle avait beaucoup d’expérience. Soudainement, le souvenir disparu, ne laissant place qu’au vieillard dans un trou noir. Il s’adressa alors à elle, visiblement pas très content à en juge par sa mine fâché et le ton de sa voix :

- Souvenez-vous de ce que je vous ais appris Waldrade !

La vampire fut des plus étonné. Ce n’était pas là un souvenir, mais bien une nouvelle manifestation de Sophrone. Face à cette réplique, Waldrade se concentra davantage et fit le vide total dans sa tête, refermant ainsi l’accès à son esprit. Le Lord serait éjecté de là. Ce coup ci, il n’avait pas vu grand chose. De plus, ceux là étaient sans importance pour ainsi dire. La douleur s’était évanouit à présent. Un mince sourire se forma sur ses lèvres. Non pas qu’elle était satisfaite d’elle, au contraire même, elle trouvait cela médiocre mais tout simplement la soudaine intervention de Sophrone l’amusait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Jeu 27 Mar - 23:09

Lord Voldemort sentait que l'effet qu'il avait fait à Waldrade lors de leur première rencontre s'était estompé. La vampire ne semblait plus réellement aussi enthousiaste qu'elle avait pu l'être. Peut être était ce en partie dû au fait que la soif de la vampire s'téait estompée et donc qu'elle avait recouvert une partie de son humanité perdue. Quelle folie. Lord Voldemort lui, faisait tout pour gagner ce minimum d'humanité. Si Harry Potter en tirait une force capable de résister au sorcier le plus puissant ayant jamais existé, à savoir le mage noir ici présent, ce dernier se devait de l'imiter. S'il arrivait à toucher aux sentiments de l'amour et de l'amitié, peut être qu'ils pourraient enfin se battre de sorte à ce que Le Seigneur des Ténèbres l'emporte une bonne fois pour toutes. Avec cette nouvelle forme de magie à ses côtés, ainsi que Waldrade et son armée, il pourrait renverser tous les obstacles et remplir ses objectifs ultimes.


Mais voilà, la créature de la nuit semblait maintenant peu encline à lui laisser cette opportunité. Ce qui n'étonnait nullement le Lord. Combien de fois avait il attiré dans ses filets des personnes qui regrettaient par la suite leur geste. Certains, ses partisans et plus particulièrement les mangemorts, avaient adhérer à ses idées et son mode de fonctionnement très rapidement et plutôt facilement. D'autres, comme ce sale fourbe de Rogue ou certains de ses petits collaborateurs, l'avaient trahi. Presque tous ces fous étaient aujourd'hui mort, et les derniers d'entre eux ne tarderaient pas à passer de vie à trépas. Ensuite, même si lui était enclin à faire les efforts pour se rapprocher de la vampire, à la fois par curiosité de l'inconnu en ce qui concernait le domaine sentimental et enfin par pur interêt pour accroître ses pouvoirs en ajoutant une forme de magie à son arsenal, elle semblait par contre rebutée.


Etait ce sa nature de mage noir totalement imprégné par le mal et cette branche de la magie ou bien était ce par son apparence plus que déplaisante pour le commun des gens qui peuplaient cette terre? Probablement un mélange des deux. Lord Voldemort, en entrant dans ses souvenirs de cette manière, avait bien ressenti que le mal attirait les soupçons pour Waldrade. Elle ne semblait pas encore totalement immergée dedans. Mais Tom Jedusor l'avait vue à l'oeuvre, et elle massacrait les moldus comme les chiens qu'ils étaient. il y avait des signes qui ne trompaient pas. Il savait de quoi il parlait, et il savait qu'au fond d'elle, wwaldrade ne pourrait jamais totalement faire partie de l'autre camp, ce qui rassurait le ministre. Pourquoi collaborer avec une personne qui pouvait le trahir? HJeureusement que ce n'était pas le cas, du moins en était il convaincu!


Instantanément, lorsqu'il eut lancé son sort pour entrer dans l'esprit de la vampire rousse, le Lord fut encore une fois assaillit de vieux souvenirs, voire récents pour certains. Tout était encore chaotiques, alros que paradoxalement le cerveau de Waldrade était bien plus ordonné et précis que celui des autres humains. Mais le fait est que vivre un demi millénaire engrangeait quantité de souvenirs, qui se bousculaient à son tour dans l'esprit de Lord Voldemort sans qu'il ne put rien faire pour l'empêcher.


Il vit un combat entre la furie qu'était Waldrade et une autre vampire, probablement Kristin Nokotay, son ennemie jurée. Ensuite, il vit toujours la vzampire dans une pièce luxueuse, probablement dans un château il y a plusieurs siècles, en France. Elle était avec un homme qui paraissait bien plus âgé qu'elle, et il semblait précisément lui donner des leçons en légilimencie et en occlumencie. Aavant même que le Lord puisse analyser correctement ce souvenir, il fut expulsé de l'esprit de Waldrade, réintégrant prestement son corps. C'était toujours une sensation étrange.


- C'était mieux, beaucoup mieux. Si tu arrives déjà à me fermer l'esprit a moi, un des meilleurs legilimens qui existe, et sans me vanter, alors que ce n'est que le deuxième essai, tu es sur une excellente voie. Mais dans ce dernier souvenir, qui était cet homme? Je l'ai déjà vu dans ton esprit... Ce n'est que simple curiosité, si c'est indiscret, ne me réponds pas.... En tous cas, si tu n'y voies pas d'inconvénients, j'aimerais essayer une dernière fois pour m'assurer que tu aies assimiler la méthode de base.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Dim 6 Avr - 20:12

*Tu es une vilaine fille Waldrade ! Tu fais le mal… Tu es méchante ! Tu bénéficie de la vie éternelle et tout ce que tu trouve de mieux à faire c’est de tuer des âmes innocentes ! *

Une petite voix résonnait dans sa tête, celle qui lui disait d’arrêter ses bêtises et de revenir à la réalité. Celle qui lui disait qu’elle ferait mieux de se planter un pieu dans le cœur plutôt que de continuer à agir ainsi. Celle du « bien » pour ainsi dire. On pourrait penser à un début de schizophrénie, mais ce n’était pas vraiment cela. L’explication était que Waldrade avait deux façons de penser et se remettait souvent en question, ce qui la donnait à réfléchir ainsi. A ce parler à elle-même. Heureusement, son côté maléfique reprenait vite le dessus.

*Nan ! N’importe quoi ! Je fais cela pour le plus grand bien justement ! Autant pour les sorciers que pour les vampires. Quant au âmes innocentes, ce n’est que pur calomnie. Personne en ce monde à un esprit saint et tout le monde mérite de mourir. Même moi. *

Un large sourire étira les lèvres de la vampire. Oui ! Elle en était convaincu à présent. Et puis, elle devait se montrer exemplaire et faire honneur à son espèce ! La résistance c’était de la pourriture ! Aller ! Cessons donc de penser à tout autre chose que l’objectif fixé et mettons-y toute la gomme ! Bientôt, le sang coulerait à flot ! Le sol sera jonché de cadavres moldus et des sorciers et vampires traître à leur sang… Tout les bons à rien quoi… Et ceux pour qui, la nature à été d’une extrême générosité pour leur donner la vie. Si celle à Waldrade n’avait pas de fin, c’est qu’il y avait une raison parbleu ! Elle allait devenir cruelle et insatiable avec toutes personnes qui lui feront obstacle. La Renaissance du Phénix avait très certainement eut vent de son existence maintenant grâce à cette très chère Kristin, mais ils ne l’avaient pas encore vu à l’œuvre. Cela allait être vraiment intéressant. D’autant plus que Waldrade se doutait un peu que sa rivale essayerait de recruter d’autres vampires à mettre sous les ordres de Severus Rogue. Une horreur ! Les pauvres ! S’il y en avait qui tombait dans son flot de paroles complètement stupide, ils ne seraient pas déçut en constatant ensuite ce qui les attendent.

Elle ne fit pas tout de suite attention au dire du Lord. Pour être franche, elle en avait même oublié sa présence, trop plonger dans ses réflexions. Comment ? Ah ? C’était mieux ? Oui, s’il le disait… Tout ce qu’il dit est parole d’évangile de toute façon… Non, peut-être pas quand même. Toujours avec son sourire accroché au visage, la vampire répondit :


- Non, tu ne te vante pas… Tu es bien l’un des plus grand légilimens qui existe… Ce n’est pas de la vantardise mais une constatations tout simplement. Quant à cet homme, c’est Dieu…

Waldrade éclata de rire à cet dernière phrase. N’importe quoi. Parfois la marquise s’amusait à dire des énormités avec un air enfantin. Mais ce coup ci, c’était plus un air dément qu’elle avait adopté. Un moldu ou même un simple sorcier aurait été terrifié par cette vision. Son sérieux revint bien vite cependant.

- Non ! C’est Sophrone de Solignac ! Maintenant, ça t’avance beaucoup je suppose… Une petite précision supplémentaire : c’est mon grand-père. L’un des plus puissant sorcier de son époque. Mais il n’a pas su éviter le drame… Je lui en veux un peu pour cela mais je n’ais pas à le juger. Et c’était vraiment un question très indiscrète !

Nouvel éclat de rire. Non, elle ne faisait que taquiner le mage noire.

- Réessayer ? Si tu veux… Mais avant, j’aimerais faire une chose…

Le regard pétillant de malice, elle se rapprocha du ministre. Plus prés, toujours plus prés, encore plus prés… Elle s’accrocha au torse de ce dernier, et entreprit d’embrasser ses lèvres froides et blanche.

- Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon cœur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

- Sauras-tu changer cela ? Sauras-tu me faire renaître ?
Murmura la marquise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Lun 7 Avr - 19:11

Waldrade Théophane était une bien curieuse créature. Les femmes en général étaient une sorte de personne déjà difficillement compréhensibles, alors si en plus elle était vampire... Celà s'avérait d'autant plus dur de comprendre ce qu'elle avait dérrière la tête. Même en étant le meilleur Legilimens au monde, et d'avoir pu être capable de deviner les pensées de chaque créature vivante qui avait pu se trouver sur son passage, c'était quelque chose qui n'était pas vraiment agréable pour le Seigneur des Ténèbres, Lord Voldemort ayant toujours préféré de loin pouvoir lire dans l'esprit des gens comme dans un livre, c'était d'ailleurs à l'origine de son pouvoir. En connaissant les pensées les plus secrètes des gens qui l'entouraient, il savait avec exactitude comment modeler leurs envies et répondre à tous leurs désirs, y compris les plus refoulés... C'était quelque chose de grisant de savoir qu'on avait le pouvoir sur le bas peuple.


Or, là, dans le cas présent, il n'aurait aucune idée de ce que pensait la vampire sans s'introduire avec force dans son esprit, mais il n'était pas prêt du tout à accepter celà, et encore moins qu'elle ne l'était. Ce qui lui plaisait chez la Dame Théophane, c'était son indépendance en toute circonstance, ce qui était même offensant pour ceux qui voudraient la dominer sans jamais y parvenir. Lord Voldemort avait bien compris que la commander comme un de ses "simples" mangemorts serait non seulement une grave erreur. Déjà, celà ferait germer les graines de la rebéllion dans l'esprit de la vampire, et risquait de restreindre sa marge de manoeuvre, limitant ses capacités de la même occasion... Un large sourire vint orner le visage couleur linceul de Waldrade, sans pour autant que le Lord ne sache de quoi elle pouvait bien penser. Finalement, elle fit à nouveau attention à la présence du Seigneur des Ténèbres.


Elle lui dit qu'il n'y avait point de vantardise à s'avancer de la sorte à propos de ses talents en temps que Legilimens, et son propre égo, surdimmensionné de son état, ne pouvait qu'acquiescer, car il se savait avoir toujours été le meilleur, et dans tous les domaines encore! Dieu que ! Pouvait il vraiment y avoir un autre dieu sur terre que lui-même? non, pas possible, ce serait trop horrible! M'enfin Waldrade avait dit ça d'un air plutôt dérangé, comme si une certaine folie transparaissait à propos de cette personne probablement disparue depuis fort longtemps...


Sophrone de Solignac? Malgré son immense savoir encyclopédique de chaque chose qui avait pu toucher de près ou de loin à la Magie, Lord Voldemort n'avait absolument aucune idée quant à qui était cette personne, et encore moins sa place dans l'Histoire avec un grand H. Probablement une personne importante aux yeux de Waldrade, mais sans beaucoup d'actes en plus. Waldrade termina par lui lancer une petite pique d'humour, qui fit sourire à son tour le Lord. Elle lui dit ensuite qu'elle ne serait pas contre faire autre chose que de continuer la leçon, ce qui réveilla quelque chose à l'intérieur du corps du Seigneur des Ténèbres... Waldrade vint vers le Lord, et l'embrassa, puis finalement, d'une voix qui semblait terriblement douce aux oreilles du Lord, lui demanda de la faire renaître...


- C'est avec plaisir que je peux m'attacher à cette tâche, ma chère... Après, énonces moi tout ce que tu aimerais changer et ce que tu sous entend réellement par renaître, et je ferais mon possible pour réaliser ces souhaits, ténébreuse beauté.


Bon d'accord, ça faisait bien peu de paroles tout ça, mais il avait quand même dû se retenir depuis un bon moment quand même! Lentement, fixant bien son regard dans les iris ténébreuses et vives de la femme qu'il avait dans les bras, il embrassa à son tour Waldrade, et prolongea un long instant le baiser, pour finalement poser ses mains sur les fesses de la vampire, cherchant à réchauffer quelque peu ce corps froid comme la mort. Il tira sur ses bras, ramenant les jambes de Waldrade dérrière luie et la portant jusqu'au canapé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Lun 7 Avr - 20:59

Sophrone de Solignac… En fait, il n’était pas inscrit dans l’histoire des sorciers, mais avait maintes fois montrer ses capacités incroyables à sa famille et à bien d’autres personnes d’ailleurs qui se révélaient être également des sorciers. Mais c’est lui qui n’avait pas voulu qu’on le reconnaisse comme un grand savant. Il avait toujours été modeste et préférait de loin la discrétion et l’anonymat. C’était son choix après tout. Il était même capable de faire usage de la magie noire, bien qu’il l’utilisait quasiment jamais et qu’il avait catégoriquement refusé d’enseigner cela à ses enfants et petits-enfants. Quel dommage ! Elle serait bien plus avancée maintenant. Mais bon. Encore du passé sur lequel il était inutile de s’attarder. N’empêche que cela faisait encore un point de négatif à propos de ce cher grand-père. Quoi qu’il en soit, désormais, elle rattraperait le temps perdu. Il n’y avait plus une minute à perdre avec des sornettes pareilles. Foncé, foncé, foncé tête baisser vers l’inconnu…

En revanche, si son entreprise échouait, il était fort probable pour qu’elle court à sa propre perte. Elle se voyait déjà en train de sombrer dans la folie, obéissant aveuglément aux ordres du mage noir, tuant, déchiquetant comme une sauvage échapper malencontreusement de sa cage. La rage concentrée en une seule personne. Waldrade voulait évité cela. Elle n’était pas non plus inhumaine. Rien que d’y penser, la vampire en avait froid dans le dos. Encore une fois, la marquise fut interrompu dans ses pensées par le retour du baiser qu’elle avait envoyé. Un sourire carnassier apparu sur son visage, juste le temps que le Lord termine de parler. Il l’emmena sur le canapé. Pourquoi faire ? Qu’avait-il en tête encore ? La vampire se risqua à entrer dans son esprit mais une vive douleur se prononça au niveau de son crâne. Arg ! Il était bien trop puissant. En même temps, Waldrade s’y attendait un peu. Elle posa sa main sur son front et renonça à sa tentative. La douleur s’était quasiment éteinte. Le problème maintenant, c’était comment allait réagir le mage noire après ce qu’elle venait de faire.

Enoncé ce qu’elle aimerait bien changer ? Un tas de choses ! Impossible de tous les énumérés. Enfin bref, commençons par dire le plus important n’est-ce pas ?

- Je voudrais vivre dans un monde en paix et non bousculer par des guerres de sorciers. Je voudrais que les vampires ne soit plus considérer comme des créatures pitoyables et des monstres à qui il faut planter un pieu dans le cœur. Je voudrais que la Renaissance crève une bonne fois pour toute. Je voudrais la tête à Kristin Nokotay. Je voudrais que tu fasses de moi l’une des plus puissantes guerrière de ce monde… Et surtout, bien que je suppose que cette dernière volonté ne pourra être exaucé, je veux ma petite Hildegarde…

Assez catégorique pour le dernier souhait en effet, mais Waldrade se moquait bien de sa brutalité en ce moment même. Ce n’était vraiment pas son premier souci.

- Ce que j’entends par renaître ? Et bien me montrer que je ne suis pas qu’un simple objet qui sert de convoitise ou juste là pour mener à bien ce qui doit être fait… Me déclaré aux yeux de la Grande Bretagne qui je suis… Et que le peuple tremble devant moi… Même à l’évocation de mon nom tout comme toi, il fut un temps… Bonne chance pour régler tout ça mon ami ! Je suis peut-être un peu trop ambitieuse et avide de faire mes preuves. Je suis presque sûr que tu te dis cela. Quoi qu’il en soit, sache que je t’ais toujours admirer même au fin fond de ma caverne à l’abri des regards indiscrets il y de cela quelques années. Lorsque tu as commencer tes séries de meurtres… J’étais toujours rivé sur les articles de presse te concernant.

Après avoir dit le fond de ses pensées, Waldrade se tourna sur un autre sujet, totalement différent mais sur lequel, elle tenait à tout pris de savoir ce qu’en pensait le seigneur noir.

- Au fait, l’embuscade à Pré au Lard, à laquelle j’ai participé, en as-tu eu les résultats de tes mangemorts ? Nous avons remporté la bataille. Et Syerra a tué une jeune résistante.

Quelque chose fit tilt dans l’esprit de la marquise.

- Mais, sans vouloir me montrer prétentieuse, je dois très certainement être la personne ayant la plus haute puissance magique dans ton armée non ? Simple curiosité de ma part. En tout cas, pour le moment, le résistant le plus fort si on exclut Rogue bien sûr, c’est Kristin Nokotay. Un mangemort seul contre cette ordure ne pourrait pas la vaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Mer 9 Avr - 22:04

Lord Voldemort n'avait jamais été ce qu'on pouvait appeler le tombeur de ses dames. il avait toujours eu d'autres objectifs en tête... La puissance, le pouvoir, la vie éternelle... tant d'objectifs, de buts, qu'il avait atteint par la seule force de sa volonté, mû par le sang pur des Serpentard qui coulait dans ses veines et par son incroyable détermination. Jamais il n'avait abandonné. Pourtant, il avait subit de terribles revers par le passé. il y avait d'abord eu la découverte de son immonde moldu de père, aussitôt mis à mort par son fils, qu'il avait abandonné à sa naissance. Jamais Tom Jedusor n'avait émis un seul regret quant à cet acte, ni à aucun autre de tous ceux qui ont suivit. Il avait voyagé, loin, très loin, plus loin que n'importe quel autre sorcier avant lui. Ses découvertes lui avait permis de trouver le fruit de l'immortalité et de la Toute-puissance, puissance qui lui avait permis de se hisser jusqu'à sa place actuelle... Ministre de la Magie de Grande Bretagne et porte bannière des sangs purs de ce monde...


Mais même s'il n'avait jamais eu un interêt particulier pour les femmes, et encore moins pour les hommes, il ne pouvait nier que le beau sexe l'attirait aujourd'hui plus qu'auparavant, maintenant qu'il avait transcendé les limites de la condition mortelle. Non pas que le Seigneur des Ténèbres se sentait capable de tomber réellement amoureux de qui que ce soit un jour (à part lui même en tous cas), il se sentait tout à fait capable d'avoir une compagne, et à ses yeux, Waldrade Théophane était la compagne idéale. De plus, il y avait aussi la motivation, bien que cachée, d'avoir un jour un héritier, bien que celà soulevait nombre de problèmes. Etait il, immortel, capable d'enfanter? Etait il interessant d'avoir un héritier, alors qu'il était sûr et certain de vivre éternellement? Ces questions le turlupinaient en ce moment, et comme il sentait des réticences de la part de Waldrade...


D'ailleurs, celle ci tenta de rentrer dans son esprit. Bien entendu, elle n'était pas encore de taille à affronter Lord Voldemort sur le terrain de la légilimencie et de l'occlumencie, et fonça tête baissée sur un mur de pierre polie, lui occasionnant probablement une douleur de tous les diables. Les défenses mentales intactes, le Seigneur des Ténèbres eut un petit sourire vaguement amusé. Non pas qu'il apréciait particulièrement qu'on rentre dans son esprit, mais il avait trouvé la tentative plutôt jolie et audacieuse. C'était ce qu'il appréciait d'ordinaire chez les sorciers qui le servait, et son respect pour la vampire s'en trouva relevé, bien qu'une légère colère monta sur son visage, toujours fendu d'un petit sourire.


- Allons Waldrade, pourquoi as tu fait cette tentative de rentrer dans ma tête?


Ensuite, la vampire lui dicta toutes ses revendications, et même si la question du Lord avait été édictée sur un ton plus sagae qu'autre chose, il devait avouer qu'ils partageaient différents points communs quant à leurs objectifs... Un monde en paix? Que ce serait ennuyeux... Tom n'avait jamais connu que les conflits, et même s'il souhaitait la victoire et l'extermination de tous les sang de bourbes et les moldus, il avait du mal à concevoir qu'un tel monde puisse exister... Ensuite, pour les vampires, c'était sur le point de s'arranger clairement, s'ils se rangeaient du côté des vainqueurs, c'est à dire son côté... Pour les rêves de Grandeur qui suivaient, tout était faisable, tant qu'elle ne faisait pas d'ombre au guide spirituel des mangemorts, celà ne lui posait aucun soucis! La destruction de la Renaissance du Phénix et la mort de ses adhérents, ça tombait bien, Lord Voldemort en rêvait chaque nuit! L'entraînement qu'il allait lui procurer allait exaucer nombre de ses voeux, mais le dernier... Par contre, elle l'avait admiré et était passionnée par son oeuvre? Voilà qui était intéressant!


- Si tu restes dans notre camp, tu connaitras la gloire et tu feras trembler le monde entier. La terreur se répandra dans le coeur de nos ennemis lorsqu'ils apprendront que l'implacable Lord Voldemort, le plus grand sorcier de tous les temps, est accompagné de Waldrade Théophane, reine des vampires et guerrière redoutable. Nous pouvons réaliser tout celà, réaliser nos rêves les plus fous. pour celà, il faut être unis... Pour ta fille, les langue de plomb travaillent sur celà, bien que le scientifique le plus éminent d'entre eux, Von Maelstorm, a été abatt par la résistance voici deux mois. Il avait réussit à faire revivre les esprits des défunts et leur corps, mais l'un sans l'autre. Avec un peu de temps, celà aurait été à sa portée, j'en suis certain.


Lord Voldemort remarqua que la vampire avait pris de l'assurance, que ce soit auprès de lui et auprès des cadres de son armée, ce qui n'était pas plus mal...


- Oui, j'ai eu le rapport sur cette embuscade, que j'ai orchestrée grâce aux renseignements émanants de Poudlard... Je suis heureux d'apprendre que Syerra s'est très bien comportée dans le feu de l'action, elle se rattrappe avec excellence de son précédent échec. je pense l'introduire dans mon cercle de mangemorts, elle a fait ses preuves et est apte à commander l'Armée du ministère je pense. Il lui faudrait encore un peu de maturité cependant, qu'elle acquiera au fur et à mesure de ses missions. Mais tu as raison, tu es une des plus douées de toute mon armée, et tu y tiens une place de choix! D'paèrs ce qu'on m'a rapporté, tu as blessé plusieurs résistants et a failli tuer Ginny Weasley, une rouquine traître à son sang... La prochaine fois sera la bonne, j'ai confiance en toi Waldrade.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Jeu 10 Avr - 21:39

Qu’y a t-il de plus étrange que de voir le plus grand mage noir de tous les temps avec un visage mi-sourire, mi-colère ? En voyant cela, Waldrade ne savait plus où se mettre. Rire ? Non, certainement pas, ce serait une grave erreur enfin selon elle. La vampire, elle ne voyait que la colère dans tout ça. Le sourire était annexe. Tout de suite, elle se recroquevilla sur elle-même, observant toujours le Lord mais d’un regard bas et apeuré, comme un enfant qui aurait fait une grosse bêtise et que sa mère venait tout juste de le remarquer. Elle fit une petite moue. C’était le genre de sensation qu’elle répugnait avoir. En même temps, cela l’apprendrait à toujours vouloir tout savoir. Et forcément, la question fatidique qui allait bien avec, pourquoi avait-elle fait ça ? Arf ! Le problème c’est qu’elle n’avait pas très envie de le dire. A la place, elle choisit de mentir. Ouah ! Elle y allait fort quand même ! Après la tentative d’intrusion, le mensonge ! Elle allait finir par ce choper un Doloris en pleine figure ou une autre saleté du genre si elle continuait sur cette voie ! Quoi qu’il en soit, si elle se ramassait un truck comme ça, et bien il pouvait continuer à croire dessus et boire de l’eau pour qu’elle continu à être à ses côtés ! Non mais ! Ce n’était pas un jouet non plus ! D’ailleurs, elle l’avait clairement dit lors de leur première rencontre.

- Oh ! Ce n’était que pour voir ta puissance mon petit serpent adoré… Murmura t’elle, toujours recroqueviller.

Voilà. Elle venait de mentir. Evidement, le Lord s’en apercevrait immédiatement et ne voulant surtout pas attisé sa colère, elle s’empressa de dire :

- Non, je mens. Je suis une vilaine fille ! J’ai fait cela parce que… Parce que j’ai la très net impression que tu as une idée derrière la tête que je ne connais pas. Voilà pourquoi. Et bien sûr, je désire la connaître… Non, je ne désire pas… Je veux…

Il y eut un soudain hic dans les paroles du ministre. Pourquoi « si » ? Pourquoi « si tu restes dans notre camps » ? Cela insinuait quoi là ? Oh ! Il la croyait susceptible d’une quelconque trahison ? Elle est bonne celle là ! Enfin bon, elle ne pouvait nier que cela lui avait déjà trotté l’esprit mais quand même. Et puis d’abord, ce n’était qu’un moment passager et elle n’y pensait plus maintenant. Waldrade ne put se retenir… Elle saisit le bras du Lord et le secoua comme une malade.

- Quoi « si » ? Hein ? Bien sûr que je reste dans ce camp non mais ! C’est quoi ça ! Tu crois que je risque de te trahir ? En tout cas, si cela devait arriver j’espère que tu me tuera de ta main et non de celle de l’un de tes sbires. En même temps il sont moins fort que moi mais bon… Mais passons, je n’ais pas l’intention de déshonoré ma parole. Je n’irais pas avec la résistance ! Non mais tu imagines ! Moi ? Rester avec Kristin Nokotay ? Mais je me suicide ! Tu veux ma mort ou quoi ? Dire pareil chose !

Elle lâcha ensuite sa prise et se calma un peu. En fait elle avait voulu vraiment que le message passe là. En tout cas, Waldrade ne put s’empêcher de rire intérieurement en entendant le ministre parler de lui à la troisième personne et ce faire une petite éloge. Dis donc ! Ce n’est pas la modestie qui l’étouffe celui là ! Il fallait être unis ? Pas de soucis les gens… Enfin, s’il n’y avait rien de pervers la dedans bien entendu ! Oh ! Waldrade ne put s’empêcher d’ouvrir des yeux ronds à l’évocation du scientifique décédé.

- Les résistants l’ont descendu ? Les fumiers…

Ah ! Les renseignement fusait vite alors ! Il avait eut le rapport de l’embuscade. Bien, bien. La marquise était contente pour Syerra. En effet, le ministre parlait de la faire très certainement entrer dans le cercle des mangemorts. Un grand honneur. La vampire était comment dire ? Fier d’elle ? Oui ce devait être cela. Elle était en effet la plus doué de l’armée de Voldemort. Trop cool… ?!?! C'est quoi ce langage ?

- Je ne crois pas que les résistants possède une personne plus forte que moi si l’on ôte Severus Rogue bien évidemment… Sinon, je connais plus fort que moi, neutre en principe mais qui répugne la Renaissance quoi qu’il arrive…

Et bien, les mangemorts rapportait de belles choses. Bon c’était un peu vrai quand même. Elle avait blessé pas mal de rebelle. Faillit tuer Ginny ? C’était qui celle là ? Ah oui ! Elle l’avait déjà croisé dans l’Allée des embrumes ! Oui, enfin, c’était surtout le type qui semblait être son frère qui en avait pris un coup ! Ah !Ah !

- Et bien c’est surtout le rouquin que je me suis fait une joie de massacrer mais le scélérat c’est volatiliser avant que je le finisse. Sinon, merci de ta confiance… Sache que tu as la mienne également. Le tout est de ne pas se trahir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Ven 11 Avr - 18:11

Lord Voldemort était réellement amusé par Waldrade. ELle avait beau avoir un âge cinq fois plus avancé que le sien, on aurait dit parfois une enfant terriblement fragile, et ses petites moues enfantines étaient réellement drôles, surtout lorsqu'elle les faisaient quand il avait tendance à s'énerver. Certes, Tom était quelque peu fâché que la vampire aie tenté de rentrer dans son esprit d'une façon aussi cavalière mais il comprenait son geste car quelque part, il avait fait le même la nuit précédente, lorsque Waldrade s'était endormie et avait fait des cauchemards d'un coup, alors qu'ils étaient en pleine discussions. Bon, ça n'excusait pas totalement le geste de la créature nocturne, mais il mettait le reste de l'explication sur le compte de la curiosité, curiosité qu'il ressentait également envers la vampire, qui le passionnait littéralement sous tous ses aspects, de la tueuse sanguinaire à la violoniste.


Lord Voldemort éclata d'un petit rire, franc contrairement à son habitude, lorsqu'il tendit sa main vers Waldrade pour lui montrer qu'il n'y avait rien à craindre de lui. S'il avait voulu lui faire du mal, il l'aurait fait depuis longtemps sans que la vampire n'y puisse grand chose pour l'éviter. Seulement, en plus de le passionner, elle l'amusait également, ce qui était un deuxième bon point pour elle. Son regard apeuré aurait pu faire fondre n'importe quel homme tant celà était attendrissant, mais Lord Voldemort n'était plus un homme, mais même ainsi il ne pouvait s'empêcher de sourire. Il savait également que sous ces dehors enfantins se cachait une tueuse en puissance, une créature capable de déchiqueter, dépecer et assassiner tout ce qui passait à portée de ses crocs et de ses serres. C'était d'ailleurs paradoxal qu'une telle furie se cache dans un corps aussi angélique et fragile, ce qui attirait encore plus le Seigneur des Ténèbres.


Et là, il perçut grâce à la légilimencie, rien qu'en effleurant les pensées de la vampire sans rentrer dans son esprit, qu'elle hésitait à lui donner la réponse, et que finalement, elle opta pour la diplomatie à défaut de la vérité. Tut tut tut, mauvaise réponse. le sourire de Lord Voldemort se fit plus large. Il savait toujours quand on lui mentait, c'était une Loi qui n'avait pas d'exception. Seul Rogue avait réussit à lui cacher ses mensonges, mais de façon détournée, c'est pourquoi sa trahison avait pu être possible. Mais maintenant, le Lord ne serait plus aussi laxiste, il aurait désormais toute la vérité quant à la fidélité de ses serviteurs et collaborateurs. Voir sa puissance? il suffisait de demander pour qu'il roule les mécaniques devant la donzelle en faisant preuve de sa puissance, nul besoin d'entrer dans son esprit... Mais Waldrade se rattrapa bien vite et lui expliqua le pourquoi du comment.


- Je savais que tu m'avais mentit. vois tu Waldrade, j'ai toujours su qu'on me mentait, j'ai reçu ce don à la naissance et n'aie eu de cesse à le développer. Je te le transmettrais également, de sorte à ce que tu saches toi aussi si les gens sous tes ordres te mentent ou pas, pour prévenir les trahisons. Mais ne me mens plus jamais. Tu veux savoir ce que j'ai dérrière la tête? C'est à dire? De quoi parles tu?


Là il était vrai, il ne pouvait satisfaire la requête de Waldrade pour la simple et bonne raison qu'il ne voyait pas de quoi elle parlait. Il avait été honnête avec elle, et depuis le début. il lui avait dit tout ce qu'il pensait d'elle et de leur entreprise, ainsi que leur but et tout le reste. Alors de quoi la créature de la nuit pouvait donc faire allusion ici? Alors qu'il était plongé dans ses pensées pour voir ce dont elle parlait -sans pour autant trouver-, la vampire lui saisit le bras avec une vigueur insou^pçonnée et se mit à le secouer. totalement surpris, Lord voldemort ne réagit pas immédiatement. Il fut cependant rassuré de voir que la cause de cet énervement était le doute qu'il avait volontairement émis quant à la loyauté de la future reine des vampires, et que celle ci s'en défendait.


- Et bien, je ne doute pas de ta loyauté mon amie, et je t'imagine vraiment très mal te joindre à la Renaissance du Phénix, vu que tu sembles vraiment haïr cette Kristin Nokotay. Mais il y en a d'autres. Rogue m'a trahis ainsi que tous ses amis mangemorts. Potter m'a dupé par le passé et ses amis se sont toujours dressés contre notre cuase. Pour leur insolence et leur imprudence, ainsi que leur manque total de loyauté à la cause des sorciers, ils seront durement punis.


- Oui, enfin, nous ne savons pas très bien ce qu'il s'est passé, mais crois moi, la Résistance y est obligatoirement pour quelque chose étant donné qu'il a disparu à la sortie de son travaiL... Quant à la prochaine fois, j'epsère que tu seras capable de finir le travail, tandis que je m'occuperais du cas de Potter...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Ven 11 Avr - 20:08

[Pas trés long Rolling Eyes désolé]

C’était toujours amusant de faire cela. Oui. Parfaitement ! Et le plus hilarant dans tout ça, c’était que cela marchait quasiment toujours. Bon, son père, lui, ne se faisait pas embobiner par ce petit manège mais elle remarqua bien le Lord changer d’attitude face à son comportement enfantin. Il alla même jusqu’à rire. C’était encourageant. D’un côté, Waldrade était rassuré. Elle n’aimait pas voir son petit serpent adoré en colère contre elle. C’était vraiment le genre de sensation qu’elle répugnait et où la vampire avait une soudaine envie de planter un pieu dans le cœur et dire bye bye au monde des vivant. Enfin, vivant… Elle n’était plus si vivante que ça la coquine ! Mais enfin bon… Le ministre lui tendit la main, ce qui, immédiatement redonna un sourire timide à la vampire. Sans plus attendre, elle la saisit et sautilla sur le canapé pour se rapprocher du mage noir et se blottir contre lui. C’était quand même un situation des plus étrange ce qu’elle vivait en ce moment. Elle était plus faible qu’un homme, qui n’en était plus totalement un, alors qu’elle était bien plus âgé. Si un jour on lui avait dis ça, elle aurait bien rit.

Sourire plus étendu de la part du ministre lorsqu’elle venait de mentir. Comme elle s’en était douté, il avait immédiatement remarqué. Bah ! De toute façon, elle s’était rattraper alors…

- Bah ! Je m’en doutais ! De toute façon tu es bien trop fort pour moi ! Mais tu vas m’apprendre c’est vrai ?

Waldrade sautillait de joie. Elle voulait tout connaître… Tout… Comme ça, elle pourrait exploser la tête à Kristin ! Oui ! Oui !

- Je ne te mentirais plus mon ange… Non, non… Je vais faire la petite fille bien sage…

Petit silence… Quoi ? Il ne voyait pas là où elle voulait en venir ? Ben mince alors ! Gné ? D’où provenait cette sensation étrange ? Waldrade fronça les sourcils et scruta le Lord. Il n’y avait aucun doute. Il était encore en train de fouiller dans son esprit. Les yeux mi-clos et le regard légèrement irrité, elle se détacha du mage noir, saisit un coussin et le balança dans le semblant de figure du ministre. Ce n’était pas méchant, mais elle n’avait pas pu s’empêcher de le faire. Juste pour s’amuser en quelque sorte et surtout voir la réaction de ce dernier après ça.

- Tu vois… Tu peux t’en prendre après moi ! Hein ? Tu n’es guère mieux ! Toi aussi tu t’autorise à entrer la dedans sans mon consentement ! Non mais c’est quoi ça ?

Rire. Waldrade aimait bien le taquiner. Bon, la question de la loyauté maintenant. La vampire le soupçonnait d’avoir fait exprès d’employer ce « si » comme pour vérifier. Rusé… Un petit renard adoré maintenant ? * baf* Oui, tous les traîtres seront punit ! Oui ! Remarquable comment la haine pouvait s’échapper de ses paroles. Donc on ne savait pas exactement ce qu’il en était devenu ce scientifique ?

- Autant dire tout de suite que se sont les résistants qui l’ont envoyé au cercueil ! Tu ne vas pas me dire que se sont des saint hommes ces gens là ! Tu vas le tuer alors ? Ce Potter ? Au moins, si tu le liquide, il y aura moins de danger c’est ça ?

Bon c’était bien jolie de faire la pipelette mais pendant ce temps l’entraînement n’avançait pas. D’un bond, Waldrade se leva du canapé.

- Alors ? On reprend ? Ce n’est pas le tout de faire la causette…

Elle se re-posta au fond de la pièce, fit le vide dans sa tête et commença à se concentrer. Bon, elle ne serait forcément pas plus brillante qu’avant pour ce coup là ! Elle en était quasi certaine…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Dim 13 Avr - 16:58

Lord Voldemort fut rassuré de voir que sa colère initiale n'avait pas véritablement affecté Waldrade, qui recommença à sourire lorsqu'il lui tendit la mains, pour l'aider à se relever. Non seulement elle se releva mais se mit à sauter sur le canapé, un peu comme une jeune adolescente un peu fofolle. Pour quelqu'un comme Lord Voldemort, toujours occupé à parler et converser avec des personnes plutôt agées et sérieuses, toujours propres sur elle, qui auraient à coup sûr considéré les mimiques et les gestes de Waldrade comme des gamineries inacceptables, qui amusaient cependant le Lord. D'ailleurs, une fois sur le canapé, elle revitn se blottir contre lui, ce qui n'était pas plus mal étant donné que le Seigneur des Ténèbres commençait terriblement à prendre goût à ces étreintes à la fois brûlantes et glacées. Cependant, le Lord fut un peu déçu de ne pas avoir de véritable réponse de la part de Waldrade quant au geste qu'elle avait fait, et le pourquoi du comment de son intrusion dans l'esprit du Lord.


- Bien sûr que oui je vais t'apprendre... Tu ne peux commander d'armée dans une guerre magique sans être au meilleur de ta forme en légilimencie et en occlumencie. Occulter tes plus profondes pensées alors que tu pourras sonder 'lesprit de tes ennemis est une qualité essentielle, car les informations que tu pourras trouver de cette façon seront inestimables pour la victoire.


Le Seigneur des Ténèbres savait de quoi il parlait. Dans els guerres conventionnelles, le plus important était d'être le plus fort et de mettre à mort ses adversaires, mais dans le conflit larvé, dans la guerre souterraine qu'ils se faisaient lui, Potter et Rogue, le nerf de la guerre n'était ni le pouvoir ni l'argent, mais les informations. Informations nécéssaires au dévoilement du plan de l'ennemi, de l'attaque de ses bases tout en protégeant les siennes. Pour les vampires, celà serait pareil. En parlant de vampires, Waldrade semblait avoir retrouvé une certaine joie de vivre, alors qu'elle frémissait d'impatience et l'appelait "mon ange". Il n'avait jamais été un ange, loin de là, mais pris celà pour une marque d'affection.


Alors que le Lord fouillait son propre esprit, Waldrade dû crorie qu'il sondait le sien, et lui envoya un coussin au visage, qu'il bloqua au dernier moment grâce à un sortilège d'entrave informulé. Délicatement, il fit léviter le coussin jusqu'au fauteuil tandis que Waldrade le taquinait quant au fait qu'il lui reprochait d'avoir voulu entrer dans son esprit alors que lui-même le faisait juste ensuite. Bien entendu, la vampire se fourvoyait, le Seigneur des Ténèbres cherchait tout bêtement à répondre à la question de Waldrade et non à pénétrer ses défenses...


- Je ne suis absolument pas rentré dans ton esprit, douce créature, sinon, tu aurais été totalement à ma... merci... Pour le reste, tu as bien entendu raison. Maelstorm était un être doué et totalement affilié à ma cause, je crois qu'il me vénérait ou quelque chose dans ce goût là, et je le voies mal m'avoir trahit alors que j'avais déjà sondé son esprit à son entrée en service au Ministère. Et sinon oui, je vais devoir tuer Potter. Dans cette guerre, c'est lui ou moi. Une fois qu'il sera mort, la Résistance se désintégrera d'elle même.


Finalement, Waldrade se reprit et redevint un instant sérieuse, lui demandant de se remettre au travail, à l'entraîner pour qu'elle soit une meneuse d'homme. Souriant pour montrer son approbation, le Lord marcha lentement à l'autre bout de la salle, et eu un petit sourire, juste avant de lancer un "LEGILIMENS" sonore et de pénétrer à nouveau les défenses magiques de Waldrade



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Dim 13 Avr - 20:30

Confirmation… Oui, oui… Il allait lui apprendre. En tout cas, il ne pouvait pas avoir idée du bonheur que pouvait ressentir Waldrade que d’avoir un professeur tel que le ministre. Il n’en existait sûrement pas de meilleur dans le monde… Un grand privilège ! Et à chaque fois qu’elle pensait à la chance qu’elle avait, son cœur était à deux doigts d’exploser dans sa poitrine tellement qu’elle en était euphorique. Dans des moments comme ça, elle était prête à faire n’importe quoi. Même la bise à Kristin… Euh… Quoi que… Bref ! Une grande satisfaction l’avait envahit depuis qu’elle avait rencontré ce Lord. Et ce, sur plusieurs plans. En effet, déjà, le plan social, grâce à lui, elle a pu faire la connaissance de Syerra, Arielle, Félix et compagnie… Sur le plan professionnel, très bientôt, elle serait couronnée Reine des vampires. Elle savait dorénavant faire usage des sortilèges impardonnable ce qui était une chose considérable… Et enfin sur le plan… sentimental ? Ben oui, avouez que sortir avec le ministre de la magie n’a pas été donné à tout le monde. Il fallait croire que les dieux étaient avec elle. Euh ! Que dis-je ! Le Diable ! Dieu n’existe pas. Sauf peut-être ceux de la mythologie grecque. Elle avait eut de la famille en Grèce et elle lui en avait beaucoup parlé. Bizarrement, elle croyait plus au Dieux grecque qu’à celui du christianisme. Enfin…

En tout cas, elle ne s’était pas clairement exprimée au sujet de son intrusion dans la tête du mage noir. Enfin, le mot « essayer » serait plus juste. Quoi qu’il en soit, elle n’avait guère envie d’exprimer le fond de sa pensée même si elle se doutait que le Lord soit déçu. En fait, elle n’aimait pas le décevoir mais là… Elle ne savait pas si elle lui exposerait clairement ce qu’elle avait en tête. Et qui, si cela se trouvait, il avait la même idée. Waldrade n’en serait même pas étonné. Bah ! Elle lui dirait plus tard, pour l’heure, on parlait de lui là ! D’ailleurs, il venait soigneusement d’éviter le projectile à l’aide du sortilège d’entrave bien connu. Tricheur ! Waldrade le regarda, les yeux mi-clos. On se serait trouvé dans un dessin animé, il y aurait très probablement un orage au-dessus de sa tête. « Douce créature » ? Elle était douce elle ? Passons… Quoi ? Il n’appelait pas cela pénétrer dans son esprit ? Ben dis donc ! N’empêche qu’il était tout de même aller là où cela ne le regardait pas ! Etre à sa merci ? Non de dieu ! Est-ce possible ? Waldrade avait du mal à s’imaginer ainsi. Beaucoup de mal même !

Le sortilège de Legilimens fusa très vite, l’envahissant à nouveau. Et comme elle s’en doutait, elle ne parvint pas à repousser l’attaque immédiatement…


Flash


De nouveau dans le passé, Waldrade se retrouvait à côté de l’une de ses tantes : Deirdre qui confectionnait un bon petit poison pour son futur mari aux dents pourris. Waldrade était encore bien jeune à ce moment là, huit ans tout au plus. Elle avait un regard admiratif.

Flash


Waldrade était avec une de ses cousines : Marianne d’Aquitaine. Toutes deux avait dix-sept ans. Elles se trouvaient dans une sorte de forêt avec personne en vu. Marianne lui parlait de ses nombreuses conquêtes mais Waldrade faisait semblant de s’y intéresser.

Flash


- WALDRADE !

L’intéresser accourue devant son père. Ce dernier portait une expression des plus sévère sur le visage.

- C’est vous qui avez libéré le perroquet du Gabon de sa cage ?
- Ben, oui, il est mieux dehors non ? Avec ses amis…

Flash


- Vous êtes une vilaine fille ! Vous avez vu ce que vous avez fait à ce pauvre paysan ? Vous auriez pu vous conduire plus dignement tout de même !

Waldrade se faisait passer un savon par son précepteur, mais elle se moquait totalement de ce qu’il disait. Au lieu de l’écouter, elle dessinait.

- Waldrade vous m’écoutez au moins ?

La petite marquise releva la tête.

- Comment ?

Le précepteur était rouge comme un coquelicot.

Flash


Waldrade venait de chiper le couteau du cuisinier et s’enfuyait à toute jambe alors qu’elle était poursuivit par le propriétaire. Malheureusement, elle fut vite rattraper et en prime : une bonne grosse gifle dans la figure. La marquise, outré par cet acte :

- Je le dirais à mon père…
- Euh… Non attendez ! Je m’excuse ! Revenez !

Fin des Flash



La vampire rétablit ses défenses, repoussant ainsi l’intrusion du ministre. Bon voilà, il avait encore pris connaissance de quelques évènements de son passé. En fait, maintenant, elle en avait un peu marre de faire les exercices. Elle avait plus envie de s’amuser. Même si elle ne savait pas si le Lord aimait particulièrement cela. Mais quelque chose revint dans sa tête. Ah oui ! Le cas du « survivant » si l'on pouvait véritablement l’appeler de cet façon car en fait, il avait survécu de manière franchement banale et un coup de chance. Ce n’était pas un exploit. Alors Potter mort, la résistance n’est plus ? Mais il y avait encore ce foutu Rogue à exterminer non ? Il ne devait pas être commode celui là. Surtout que c’est un ancien mangemort alors il y a de quoi se méfier par ce simple fait. Ce cas la troublait beaucoup d’ailleurs. Aussitôt, elle revint vers son prince charmant et se logea dans ses bras.

- Oui mais Rogue ? Même si Potter meurt, il continuera sûrement à faire fonctionner son club non ? Il faut le tuer lui aussi ! Et puis, moi je ne veux pas que tu meurs… Si tu venais à mourir, je serais la première malheureuse.

La mine enfantine, les yeux brillants, comme s’ils allaient fondre en larme d’une minute à l’autre, elle observait la réaction du Lord d’en bas. Puis, une question qui la mordait depuis toujours :

- Ca fait si mal que ça un Doloris ? Tu peux m’en donner un ? Que je sache qu’elle impression cela donne…

Complètement cinglé ? Peut-être… En tout cas, l’imperium, elle savait quelle était la sensation mais le Doloris lui était encore inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 28
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Lun 14 Avr - 18:11

Comme si était attendu le Lord, son intrusion dans l'esprit de Waldrade ne put être paré^à temps. Ce n'était pas qu'il sous estimait la vampire ou quoi que ce soit de ce genre, mais aucun être vivant n'avait pu parer une de ses intrusions, et encore moins quand il l'avait fait plusieurs fois dans la même soirée. En effet, l'expérience en légilimencie lui avait appris que plus il s'introduisait de force dans l'esprit des gens dans un temps donné, plus ceux ci étaient las et de moins en moins résistants à ses attaques. Bien entendu, même en étant une vampire avec un passé de plus d'un demi millénaire d'existence dérrière elle, sans entrainement préalable, elle ne pouvait lui résister. Cependant, au cours de la soirée qui commençait à s'écouler, le Seigneur des Ténèbres pouvait percevoir quelques efforts notables de la part de la créature de la nuit, notamment lorsqu'elle avait eu sa sorte de vision et lui avait instinctivement interdit l'entrée de son esprit.


Oui, pour des premières fois, ce n'était pas si mal, et le Lord commençait à devoir lutter contre une masse de souvenirs, amassés pendant des siècles, ce qui ne lui facilitait pas la tâche. Tout était rangé pêle mêle, et le Lord commençait à soupçonner que c'était fait exprès de la part de Waldrade, ou en tous cas qu'elle cherchait à se défendre même si elle n'en avait pas réellement conscience. S'il voulait entraîner correctement Waldrade, il devrait chercher les souvenirs qui faisaient mal à la vampire, mais il y répugnait et jugeait que ce n'était pas forcément utile au vu du fort degré d'indépendance dont faisait preuve Waldrade, qui risquait de prendre cette torture morale et psychologique très mal. Pourtant, c'était surement le meilleur moyen d'avancer.


D'un coup, il perdit le contrôle et fut engloutit sous une incroyable floppée de souvenirs. D'un bond dans le passé, il se retrouva en pleine Renaissance au vu des vêtements des deux personnes présentes, visiblement Waldrade à huit ou neuf ans et une dame beaucoup plus âgée qui préparait une espèce de potion, que le Seigneur des Ténèbres identifia immédiatement comme un poison puissant, en ayant eu déjà recours à la même solution par le passé. Ensuite, il fut propulsé dans une forêt sombre de France, avec deux adolescentes, Waldrade et une fille du même âge qui semblait lui ressembler. Peut être un quelconque lien de parenté. Discussion futile où il n'y avait rien à en tirer pour l'entraînement de la vampire. Ensuite, un souvenir qui ne manqua pas de faire rire le Lord. Waldrade avait libéré un oiseau fort rare et fort cher de sa cage, pour la plus grande colère du payeur, c'est à dire son père!


D'ailleurs, son père était il devenu vampire lui aussi? Etait il susceptible de rejoindre la cause de sa fille? Cependant, Lord Voldemort n'eut pas le loisir d'approfondir sa question étant donné que le flot de souvenirs reprit et qu'il assista à une scène où un homme âgé tentait de faire la morale à Waldrade sans même que celle ci ne daigne l'écouter. Efficace, honnête, mais peu diplomate! La scène suivante déconcerta franchement le Lord. Waldrade, voler un couteau de cuisine à un vulgaire moldu? Dans quel but? Etant sorcière, elle n'avait pas besoin de ce vulgaire outil de moldu alors pourquoi le voler? Le coeur du Lord se serra de colère lorsqu'il vit l'homme gifler la vampire. Cependant, d'un coup, l'esprit de la vampire se ferma. Bien, plutôt bien.


- Rogue n'est rien sans Potter. Il est plus fort, certes, mais n'a aucun charisme et sera abandonné par tout le monde une fois Potter mort, qui est le ciment de la Résistance contre moi. Mais je tuerais aussi Severus Rogue, pour m'avoir trahit, pour avoir trahit son sang, ses idéeaux et tous les mangemorts.


Lord Voldemort ne put s'empêcher de sourire aux paroles et aux mimiques de Waldrade et se rapprocha d'elle, plongeant son regard dans celui de la créature de la nuit, posant sa main sous le menton de celle ci, avant de presser ses lèvres contre les siennes.


- Mais je n'ai ni envie ni intention d'en finir avec cette vie pour laquelle je me suis tant battu... Un doloris est vraiment quelque chose de douloureux à l'extrême, et tu n'as nul besoin de t'y entrainer. La seule chose qui peut te permettree d'y résister et de t'entrainer à l'occlumencie, pour te créer une coquille mentale...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 27
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   Lun 14 Avr - 21:48

Waldrade entendit le Lord émettre un petit rire lors du souvenir du perroquet. C’était pas drôle d’abord ! Elle avait passé un sale quart d’heure à cause de ça ! Et lui, il riait… Sympa le type… Bon ok, il ne savait pas ce qu’il s’était passé ensuite mais bon. Enfin, il fallait reconnaître que maintenant, Waldrade en souriait aussi. Et bien sûr, dans l’histoire, on ne le retrouva plus cet oiseau de malheur. Pour le poison de Deirdre, la marquise avait assisté à la scène… Son mari s’était tordu de douleur sur le plancher, crachant son sang comme un miséreux. Ce n’était guère beau à voir mais tout ce qui importait là dedans, c’était la satisfaction démesurée de sa tante face à sa nouvelle réussite. Elle savait tellement bien en préparé qu’elle en avait même fait pour Euphrasine, sont ancienne meilleure amie. Ancienne, oui, car elle devait forcément être morte maintenant. Il y avait fort peu de chance pour qu’elle soit encore de ce monde à moins que… Et si elle s’était fait mordre, elle aussi ? Bah ! Oublions ça ! Il y avait une chance sur un million pour que se soit le cas. Ah ! Et puis sa cousine et ses amourettes dont elle en avait cure ! C’était incroyable le temps qu’elle avait perdu à écouter son blabla qui ne l’avait jamais intéresser. Et enfin, cette histoire de couteau chez le cuisinier. En fait, elle n’en avait pas eu besoin ! C‘était juste pour rendre ce bourru fou de rage et pouvoir le coincé.

Le coincé ? Oui tout à fait ! Le saligaud s’arrangeait toujours pour lui donner le morceau le plus dégoûtant du plat. Non mais. Vengeance oblige ! Du coup, il a finit écartelé par les soins de son très cher père. Que voulez-vous ? Fallait pas la chercher déjà à l’époque ! D’ailleurs, Waldrade sentit le Lord légèrement en colère en apercevant la gifle qu’elle avait reçut de la part du gros. Un élan de compassion ? Finalement, il n’était pas si odieux que les gens le laissait entendre… Quel bande d’imbécile… Par ce simple fait, la vampire l’aimait encore davantage. Et ce Potter qui risquait de tout casser… Il fallait le tuer… Oui, il fallait qu’il le tue… Ainsi, Rogue n’était rien sans Potter ? Pourtant il parvenait à recruter de nouveau membres dans son club ! A moins que ce ne soit que parce que Potter était là. Oui. S’il meurt, les résistants n’auront plus d’espoir… Ils seront quasiment certain de se battre pour une cause vaine. Pathétique tout cela…

Quoi qu’il en soit, Waldrade fut rassurer de la réponse du Lord. Il comptait bien continuer ses œuvres… Bien, fort bien. Ne reste plus qu’à espérer pour qu’il ne se fasse pas occire malgré tout. L’attention que lui portait ce dernier ne put que provoquer une étrange sensation au niveau de son estomac. Au moment où il l’embrassa, des frissons parcoururent son corps. Le regard profond du ministre impressionnait la vampire qui dans ces instants, ne parvenait pas à faire un mouvement. L’impression d’être une petite poupée fragile entre les mains du mage noir… Alors que dehors, face à Kristin par exemple, elle ressemblait plus à une furie qu’autre chose. Elle se demandait bien comment agissait les mangemort à son égard. Respectueux sans aucun doute mais encore ? S’agenouillait-il comme s’il était face à un dieu ? Tant de questions tourmentaient son esprit…

Hum… Voldemort n’avait visiblement pas envie de lui faire subir le Doloris. Pas grave du moment qu’elle ne s’en ramassait pas un par les rebelles, c’était tout ce qui importait. Enfin, s’ils savaient en faire usage bien sûr… Waldrade ne doutait pas une seule seconde qu’il y en est quelques-uns uns capable d’une telle chose. A commencer par ce Rogue… Ancien mangemort donc forcément… Mais ce sortilège ? Infligeait-il autant de souffrance que la fameuse torture moldus moyenâgeuse ? En fait, la vampire n’avait jamais été torturé et ignorait donc totalement la sensation que cela pouvait procurer. C’était un gros inconvénient ! Le jour où elle aurait à subir une telle chose, elle tomberait très certainement des nues. Rien que d’y penser, elle se mordit la lèvre inférieur, et s’en rendit compte une fois qu’elle sentit un liquide couler sur le bas de son visage. Immédiatement, elle l’essuya d’un revers de manche et revint à l’instant présent. Un mini sourire sur le visage, le regard pétillant… Elle avait envie de rester accroché en permanence au mage noir. Complètement timbré. Elle enlaça le ministre tendrement, et enfouit sa tête au creux de son épaule. Arg… Le couple de la nuit… *boulet *


- J’en ais un peu marre de faire les exercices… On peut faire autre chose ? Faire mu muse… Quoi que je ne sais pas si tu sais encore faire ça puisque tu dois avoir l’habitude de côtoyer des gens terre à terre et simpliste…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première leçon [PV Lord Voldemort ah ah !]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Comic] Première BD Hero Factory 2011 : Ordeal of Fire
» Figurines Première Guerre Mondiale
» Sealed deck : Avant-première Otomaï
» première installation
» [event]La Famakna souffle sa première bougie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Vos Demeures Respectives :: Autres habitats :: Antre des Théophane-
Sauter vers: