AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J’avais faim, terriblement faim. [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 27
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: J’avais faim, terriblement faim. [PV]   Sam 1 Mar - 23:47

~ J’avais faim, terriblement faim. Il fallait que je trouve quelques choses à manger. Mais il était tard. Même très tard. La nuit s’était étendue sur le château avec une solennité respectable, il était ainsi plus simple pour une petite aigle, c’est à dire moi, de s’échapper à travers les couloirs pour rentrer dans les cuisines. Contrairement à la dernière fois, j’étais habillé d’une légère robe de mousseline d’un noir ténébreux qui contrastait avec ma peau d’ivoire, et qui avec le faible éclairage se teintait d’une agréable couleur miel. Pour que celle ci soit solidement attachée, des rubans de soie s’entrecroisaient sur mes épaules et dans le bas de ma nuque. En dessous de tout ce tissu voluptueux se tenait de petites ballerines de la même couleur, qui claquait doucement sur l’asphalte dans une cascade mélodieuse. ~

~ A pas de loup, comme une féline je m’étais faufilée tel une ombre à travers la porte, avant de sautiller tel une ballerine élégante vers l’endroit de mon bonheur. Gourmande comme je l’étais, mes papilles n’attendaient plus qu’une chose : Se laisser enivrer par un goût sucrée et délicieusement chatouillant. Que choisir ? Il y’avait tellement de choix ! Un sourire ébahi se glissa sur l’ourlet de mes lèvres rougis par plaisir, avant que je ne m’enfonce un peu plus profondément dans la cuisine. Il y régnait une odeur merveilleuse et une propreté à faire frémir. Tout était d’un blanc immaculé laissant le bois contrasté doucement avec la blancheur de coton. Au milieu, je parjurais ce tableau idyllique, bien qu’au milieu on aurait pu croire croisait une Diablesse. ~

~ C’est ainsi que plus rapide qu’une lionne je me jetais sur une petite cuillère en argent la levant avec enthousiasme au dessus de moi, et de m’attaquer à une espèce de gâteau rose. Je sentais déjà l’exquise senteur de Framboise s’enveloppait autour de moi comme une masse doucereuse et tiède. C’est ainsi qu’avec des gestes subitement lents, j’apportais cette petite gourmandise à mes lèvres, avant de fermer mes paupières lavande. Que c’était bon, et délicieux ! ~


-« Ah quelle douceur ! C’est merveilleusement bon ! »

~ Toujours avec la grâce d’une danseuse étoile, je me dirigeais vers une autre pâtisserie laissant ma robe virevoltait au gré de mes pas, et de mes tournis, comme une vaste corolle. Que j’étais heureuse ! Commençant une deuxième pâtisserie j’éclatais d’un rire mélodieux, rassemblant de jolies notes entremêlées aussi claire que la roche de cristal, avant de porter une de mes mains transparentes sur ma bouche pour me contenir. Je ne ressemblais plus qu’a un petit joyau de gaieté pure, laissant mes yeux chocolatées être envahis par des millions de petites étoiles coquines. ~

~ Heureuse d’être là, je m’étais surprise à vouloir chanter et je commençais à fredonner doucement, laissant ma voix de velours s’imprégnait sur les murs et les ustensiles. Mon ton s’envolait tel un long ruban fluide, s’accrochant à chaque objet se trouvant sur son passage. Réellement on aurait dit une voix venant d’un autre monde, d’un univers féerique. De plus, mes petites ballerines continuaient de traverser la pièce de fond en large d’une démarche dés plus féminines et dés plus graciles. Je ne voyais, et n’entendait plus rien que la cuillère savoureuse que j’avais dans la bouche qui donnait un rythme assourdis à ma chanson. C’est ainsi que je ne remarquai pas la présence derrière moi. ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Léo Bens
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 26
Localisation : Au château pardis !
clan : Les méchants xD
Humeur : Sarcastique
Date d'inscription : 09/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: J’avais faim, terriblement faim. [PV]   Dim 2 Mar - 14:03

    La noirceur de la pièce ne dérangeait pas ses habitants, non ceux-ci étaient tous plongeaient dans un profond sommeil qui semblait être imperturbable. Tous ces jeunes Verts et Argents dormaient comme des bébés, emmitouflés dans leurs grosses couvertures pour se protégeait du froid hivernal bin que le dortoir soit un minimum chauffé. Enfin bref, tous dormaient ? Non...il y avait toujours des exceptions et dans ce cas-là, le blondinet faisait l'exception. Il était d'ailleurs tranquillement posé sur son lit avec les bras derrière la tête, les yeux fixés sur le plafond de la pièce...occupé dans ses rêveries. Voilà bientôt quelques heures qu'il ne dormait pas et n'y arrivait toujours pas maintenant.

    Au bout d'un certain temps, ce fut l'estomac du jeune homme qui décida du programme de la soirée: direction les cuisines. Léo n'avait pas mangé beaucoup au dîner et en voilà les conséquences. Il enffila alors doucement son bas de pyjama puis quitta le dortoir en faisant un minimum de bruit pour ne pas se retrouver avec tous ses camarades de chambre sur le dos. Il descendit ensuite plus facilement les marches qui menaient à la salle commune qui était totalement vide. Seul un feu qui crépitait encore dans l'antre de la cheminée donnait un peu de vie à la salle. Léo traversa cette dernière sans attendre une minute, pour se retrouver enfin dehors dans les couloirs sombres des cachots.


    - Lumos, chuchota-t-il pour que le léger filet de lumière apparaisse au bout de sa belle baguette magique.

    Le bras tendu et les pieds nus, le jeune homme marcha doucement en direction des cuisines. Il espéra sur le coup ne pas tomber sur un professeur somnombule, ou un créature assoiffée de sang...Oui dans le grand château qu'était Poudlard, on trouvait de tout ! La preuve, il y avait des fous chez les Serdaigles qui mangeaient des baumes à lèvres...mais nous n'allons pas citer de nom Razz Quoi qu'il en soit, le Serpentard arriva très vite aux cuisines puisque celles-ci ne se trouvaient pas à des kilomètres de sa salle commune. Il poussa alors tout doucement le tableau qui était placé à l'entrée de la salle, pour essayer de ne pas faire de bruit. Léo aurait pu faire espion tel sa discretion était grande à ce moment-là.

    Malheureusement, dès lors qu'il avait franchit la porte, Léo avait immédiatement braqué ses yeux sur le truc...non la chose qui commençait à bouger dans tous les sens en sautillant partout comme s'il avait le feu aux fesses. Le jeune Serpentard se trendit même compte que l'horrible bruit qui lui parvenait aux oreilles était tout bonnement le timbre de voix qu'avait ce...enfin qu'avait cette personne non identifiée lorsqu'elle chantait. Suspect Léo crut au début à une mauvaise allucination...mais il semblait que cette allucination était très réelle. Le Serpentard claqua alors violement la porte des cuisines, dans le but que cette personne cesse toutes danses ridicules et chants horribles.

    Léo, content de son idée en voyant que cette idiote de personne avait arrêté sa danse nocturne, avança jusqu'au banc après avoir rangé sa baguette. Il regarda alors de plus près la personne mais ne vit que le dos de celle-ci...Il se demanda alors de qui il pouvait s'agir, bien qu'il devina que cela devrait être une personne de Poufsouffle ou de Serdaigle...Il n'y avait qu'eux pour faire ce genre de...chose bizarre, sauf les anciennes Gryffondores évidemment, Léo ne voulait pas les mettre dans le même lot, et encore moins elle en particulier. Enfin passons, le jeune homme regardait donc fixement la personne en essyant de deviner qui elle était...Il était très tard, donc laissons un peu de temps à Léo pour trouver What a Face

    Et là, après quelques secondes de plus, le jeune Serpentard eut un frisson de dégout évidement, lorsqu'il reconnut enfin cette personne ! affraid Suspect Il avait fallu qu'il se retrouve avec elle...là dans les cuisines au même moment...Il était maudit, pauvre tit Léo !!! triste Enfin bref, cela ne semblait pas trop le gêné, non cela allait être très amusant d'avoir une autre conversation avec la Serdaigle.


    - Tiens..tiens...tiens, commença-t-il sur un ton moqueur et amusé tout en la fixant d'avantage avec ses jolis yeux bleus, si on m'avait dit que tu serais là toi, je ne serais sûrement pas venu...

    Léo lui avait dit cela avec un sourire moqueur qui lui allait jusqu'aux oreilles. Il claqua ensuite des doigts et un elfe apparut comme par magie dirons nous...Léo lui demanda une jolie petite part de gâteau aux fruits rouges avec des copots de chocolat sur tout le dessus...un régal quoi ! Le Serpentard planta alors sa cuillère dedans pour la porter à sa bouche et imiter les vaches qui ruminent, juste pour que Ambroise ait une belle vue. Qu'est-ce qu'il était attentionné ce jeune homme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 27
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: J’avais faim, terriblement faim. [PV]   Dim 2 Mar - 16:15

~ Il y’avait quelqu’un. Le bruit de la porte avait été accentué, je le savais. Néanmoins, je décidais seulement de m’arrêter, mais je n’avais aucune envie de me retourner. Pourquoi faire ? Voir une tête aussi pâle qu’un fantôme qui me ferait irrémédiablement peur ? Non, merci. Je n’avais pas spécialement envie d’être dégoûtée en plein milieu d’un repas quasiment idyllique. C’est ainsi que je finissais ma cuillère avant d’entendre un petit « Tien Tien ». Je la reconnus. Une voix de mâle à peine virile au vilain sous entendu de Serpent : Léo Bens. Pourquoi celui là venait gâcher mon petit moment de plaisir ? ~

~ Et de plus, pour qui se prenait il de claquer des doigts pour appeler un Elfe de maison, comme si c’était des Serviteurs à ses pieds ? Non, mais oh ! Moi aussi j’étais une petite Aristocrate et je savais me servir de mes dix doigts. J’allais pousser un soupir, quand mon orgueil m’obligea à rester de marbre, comme une agréable poupée de porcelaine. J’attrapais une nouvelle cuillère, avant de me retourner vers lui, et planter mes billes nutella dans son regard bleu ciel. J’arquais délicatement un petit sourcil noisette, avant de prononcer de la voix la plus faible possible. ~


-« Tu peux toujours repartir si l’envie te dis, Bens … Personne ne te retiens, surtout pas moi ! »

~ Puis celui ci se décida à croquer dans sa gourmandise en feignant un bruit dés plus indélicat et affligeant. Je roulais des yeux, et eut l’envie maladive de lui enfoncer mes ongles dans ses yeux arrogants. La haine m’entortilla l’estomac, avant de m’asseoir sur une des grandes tables, mes petites jambes que je plaçais dans le vide, m’amusant à les balancer dans un rythme lent et régulier. Puis, comme ci rien ne m’intéressait j’oubliais carrément la présence du sale Serpent, continuant à manger ce pour quoi j’étais là. Puis, avec une voix harmonieuse, je me décidais à lui parler. Après tout, il était là non ? Il fallait bien faire avec ! Ce n’est pas comme ci j’avais eut le choix, bien que mon visage s’était maquillé d’une petite mine boudeuse. ~

-« Néanmoins, je te souhaite un bon appétit en cette nuit doucereuse … »

~ Bientôt, j’observais l’Elfe de Maison, toujours aux côtés de Léo, lui offrant un sourire dés plus charmant, je lui demandais si il pouvait me trouver un verre de lait à la framboise. Celui ci me répondit que oui, et tout excité me le ramenait au plus vite. Attendri par ses petits serviteurs, je lui posais ma longue main fine et transparente sur sa tête en un signe affectueux, avant de le congédier gentiment. Contrairement à ce Bens, qui voulait paraître bien impoli, je sirotais mon verre avec élégance, comme une fidèle fille d’aristocrate, avant de pencher la tête et de rire. Mon rire était étouffé presque écrasé par la solennelle nuit, et je pus m’empêcher de rajouter. ~

-« J’aime beaucoup comment tu manges Léo, tu as beaucoup d’élégance, j’admire cette technique assez …Comment dire ? Rustre. Oui rustre. Ce n’est pas donner à tout le monde, hein ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Léo Bens
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 26
Localisation : Au château pardis !
clan : Les méchants xD
Humeur : Sarcastique
Date d'inscription : 09/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: J’avais faim, terriblement faim. [PV]   Dim 2 Mar - 22:15

    Léo était un grand joueur et son petit sujet de jeu venait de s'installer en face de lui. Il regardait donc toujours Ambroise avec son air moqueur et hautain. Ses macheoirs malançaient de droite à gauche, comme les vaches ruminantes. Il prenait un petit plaisir à la faire sortir de son air calme et paisible...Oui c'était assez marant et là il était déjà bien partit. Le Serpentard continua donc de manger en ne la lachant jamais des yeux. Elle lui répondit enfin, après de longues secondes où son mustisme était resté complet.

    - Tu peux toujours repartir si l’envie te dis, Bens … Personne ne te retiens, surtout pas moi !

    Mmmh, qu'est-ce qu'elle pouvait être gentille cette douce Bleu et Bronze...Oui tout à fait agréable comme compagnie, c'était peut être même mieux qu'un dragon péteur ? Suspect Non, finalement Léo aurait préférait partager son gâteau avec un dragon péteur...Oui il aurait certainement eut plus de charme. A l'évocation de cette pensée, le jeune homme commença à sourire de plus bel, bien qu'il garda tout de même ses idées pour lui.

    - Oui je sais..., commença-t-il en la regardant, mais je sais aussi que si jamais tu pars, tu serais des plus tristes puisque tu rafoles de ma présence...

    Léo lui fit un léger clin d'oeil accopagné d'un sourire goguenard. Il s'amusait, oh que oui là il jouait comme un enfant avec Ambroise. Il en profitait en plus pour se lancer des fleurs, ce qui était toujours sa principale occupation. Il adorait se faire des compliments et il se fichait totalement de ce qu'elle pourrait lui rétorquer en échange. Il était narcissique oui...Il était aussi assez bon acteur et là, il allait jouer les petits garçons mal élevés, en espérant que la Serdaigle parte et le laisse tranquille puisqu'il était totalement hors de question que se soit lui qui parte. Léo attendit que la demoiselle finisse sa phrase, pour pouvoir lui répondre et ensuite passer aux choses sérieuses.

    - Néanmoins, je te souhaite un bon appétit en cette nuit doucereuse …

    - Oui, je sais...Moi aussi je me souhaite un bon appétit, dit-il en la regardant avec des yeux rieurs.

    Léo reprit un morceau de gâteau et commença à le mastiquer sous ses dents en prenant bien soin d'ouvrir une fois sur deux la bouche pour montrer à Ambroise où en était la décomposition du charmant gâteau. D'ailleurs cette dernière n'était pas indifférente à ce petit jeu de Léo puisqu'elle lui fit une remarque à propos de ses manière après qu'elle ait commencée à manger.


    - J’aime beaucoup comment tu manges Léo, tu as beaucoup d’élégance, j’admire cette technique assez …Comment dire ? Rustre. Oui rustre. Ce n’est pas donner à tout le monde, hein ?

    Le jeune Serpentard aborda un sourire flateur, heureux qu'elle le complimente ainsi. Il était donc unique ? Oui, quel beau compliment qu'elle lui faisait là ! Léo ne pouvait que le prendre ainsi et pas autrement...Il avala donc le contenu de sa bouche pour pouvoir lui répondre.

    - Oh mais je ne fais que m'abaisser à ton niveau, histoire de te soutenir et de te montrer que tu n'es pas la seule à manger de la sorte, commença-t-il en souriant jusqu'aux oreilles, ne me remercie pas...non je suis trop bon je le sais !

    Léo avait porté sa main dans ses cheveux pour les ébouriffer encore plus et se donner un certain genre. Il reprit alors sa cuillère et recommença à manger son gâteau. Il était bon tout de même, oui c'était un vrai délice ce petit encas. Le jeune homme, poussé sur sa lancée de départ qui était d'embêter Ambroise. Il eut alors une très bonne idée pour la faire enrager un tout petit peu, juste pour commencer red . Il attrapa le verre de lait à la framboise de la Serdaigle et but dedans, sans aucune gêne comme s'il s'agissait du sien. Léo laissa alors des traces de lèvres marquées par du chocolat sur le bord du verre. Il reposa celui-ci devant la demoiselle après en avoir but juste une gorgée. Il lui adressa un sourire amusé.

    - Mmmh il est bon...mais je te le laisse, lança-t-il d'une voix douce mais où l'on pouvait trouver de l'amusement, une fois encore je suis trop bon avec toi ne me remercie pas ! Non laisse pour cette fois ça va.

    Léo recommença alors à succuler son excellant gâteau, tout en lançant des regards vers la Serdaigle qui devait être heureuse qu'il ait but au même verre qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 27
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: J’avais faim, terriblement faim. [PV]   Ven 7 Mar - 21:58

~ Je l’écoutais. Je l’observais. Et je le trouvais de plus en plus idiot. Et stupide aussi ! Et imbu de lui même ! Et Narcissique ! Tien d’ailleurs, ces parents auraient dû le nommer Narcisse, cela lui aurait sied à merveille. Légèrement ébahie, bien que mon visage ne trahissait rien, une seule pensée s’agitait à l’intérieur de moi comme un énorme panneau où il serait inscrit : « Léo Bens a du culot et toi Ambroise, il va falloir que tu répliques. » ~

~ Pourtant, je n’avais pas spécialement envie de descendre de mon intelligence d’Aigle pour m’abaisser à un vil serpent. Que cherchait-il ? Me pousser à bout ? Que je parte pour laisser en paix sa royale personne ? Il pouvait toujours rêver la Narcissa ! J’avais été la première, et je ne bougerais pas d’un nanomètre. Oui, j’avais un comportement digne d’une enfant, mais je possédais une honorable fierté, celle d’une petite Lymphonia. Tout en sachant que toute ma famille avait été réparti soit à Serpentard soit chez les Aiglons. Bref, ma décision prise au dessus de ma table d’une blancheur immaculée, je tortillais avec joie l’un de ms rubans de soie avant de me remettre à chanter d’une horrible voix nasillarde, qui m’aurait fait tressaillir si cela n’était pas de la provocation. ~


-« Lalalalalaalalalalala ….Oh lalalalalala ! Il était un petit navireuuuuuuuuuuuh ! Qui n’avait ja ja jajajajajamaaaaaaaais navigué ! Lalalala »

~ Ma voix était parti dans une note aigue terrible que je faillis poser mes mains gracieuses sur mes tempes. Quel horreur faisais-je là ! Faites moi taire, par Merlin ! Dans ma lancée j’attrapais ma petite cuillère et me mit à frapper violemment une casserole. Le tempo était saccadé et déplaisant. Mais je m’en fichais. Complètement. Ne croyait-il pas être légèrement rustre pour boire dans mon verre et de m’exhiber ainsi sa cavité buccale ? Comment Leslie arrivait elle à embrasser une pareille déchetterie ? Après un baiser, elle devait être nourrie pendant au moins trois semaines ! ~

~ C’est ainsi qu’au bout de cinq minutes, où j’avais superbement ignoré le préfet de Serpentard, je me retournais vers lui toute souriante, dévoilant de petites quenottes nacrée comme des perles d’huîtres dés plus charmantes. ~


-« Quel magnifique bouche tu possèdes ! Leslie doit être ravie, après son propre déjeuner, elle a le tien en prime ! Quoique …Les Trolls de ta maison doivent apprécier, je suis sûr aussi, non ? »

~ L’ironie de ma voix s’était envolée vers lui comme une nuée de papillon en folie, avant que je ne m’avance vers lui. Je voulais de la friction. Je voulais jouer le jeu. C’est ainsi que lorsqu’il attrapa un énorme morceau de sa friandise, ma main fendit l’air et attrapa sa cuillère d’un mouvement vif. Sans autre cérémonie, je l’avais goulûment et sous le plaisir je lui lançais un sourire provocateur. Etrangement, mes petites lèvres s’entrouvrirent comme un bouton de rose prêt à éclore, et là un énorme copeau de chocolat gluant s’écrasa contre la chaussure de Léo. Loin de m’en formaliser, telle une fée des bois, je me retournais et sautillais à travers la pièce en continuant de chanter à la façon d’une goule et de claquer des pieds tels une Femme des Cavernes. ~

~ Bam bam bam …Les sons étaient hachés, et dans mon enthousiasme, j’haussais les épaules, en ajoutant d’un air déconfit. ~


-« Oh ! Mes plus plates excuses Narcisse ! Quoique cela enrichit ta beauté de rustre et de souillon ! Je pourrais presque tomber à la renverse ! En tout cas très bon, merci de m’avoir gardé le dernier morceau. C’est toujours celui là le plus savoureux ! »

~ Puis, en parlant de renverse, d’un coup de main habile je fis éclabousser mon lait de framboise en direction de Léo, qui malgré mes efforts ne reçut qu’une seule minable goutte laiteuse. Ne souriant pas comme une môme, ainsi qu’il le faisait, je croisais mes bras d’un geste nonchalant avant de m’écrier : ~

-« Oh ! I know ! I’m sure ! Oh ! You’re so sweet milk now ! Oh ! Comme quoi, ce lait qui était maintenant un pur déchet, reconnaît son admirable maître : Le Roi des Pourritures et des emmerdeurs. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Léo Bens
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 26
Localisation : Au château pardis !
clan : Les méchants xD
Humeur : Sarcastique
Date d'inscription : 09/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: J’avais faim, terriblement faim. [PV]   Sam 8 Mar - 22:09

    Mon Dieu ce qu'elle chantait faux ! Oui son timbre de voix là au moment où il parvint aux oreilles de Léo était des plus horribles, des plus insupportables et des plus agaçants. Ce qu'elle pouvait énerver le jeune homme celle-ci avec ses idées les plus tordues les unes commes les autres ! Non mais vraiment, elle pensait qu'en chantant de la sorte elle arriverait au niveau de Monsieur Bens ? Cool Et puis quoi encore hein ?! Roh Merlin faites qu'elle cesse de se prendre pour ce chanteur moldu là ! Qui monte super haut dans les aigüs sauf qu'au moins lui, il chantait juste et ça ressemblait à quelque chose.... Suspect

    Tenant sa cuillère très fortement dans sa main pour ne pas la jeter dans sa figure qui passait juste devant lui, le jeune Serpentard la suivait des yeux lorsqu'elle bougeait partout dans la pièce. A croire que cette Serdaigle ne savait pas à quoi servait un banc...Enfin c'était une Bleue et Bronze...voilà la cause de son état. Oui Léo n'avait pas une idée très agréable à propos des gens de cette maison, surtout lorsqu'il avait une fille semblable à cette Ambroise. Léo eut un petit sursaut pas bien méchant lorsqu'un bruit encore plus aigü et énervant se méla à celui produit par la voix de la jeune fille. Il arqua alors un surcil lorsqu'il vit que cette petite blondinette avait chopé une casserole de je ne sais où et qu'elle commençait à taper dessus avec une cuillère...Non mais plus folle et étrange qu'elle, vous ne trouverez jamais ! Léo vous le garantis...

    Pourtant le jeune homme ne fit rien, ne dit rien et l'ignora tout bonnement avec tant bien que mal. Il resta de marbre en apparence...mais ses oreilles en subissaient les conséquences. Heureusement pour lui, elle cessa enfin ses enfantillages puisqu'il n'y avait pas d'autre terme, et décida enfin à poser ses fesses sur un banc en face de lui. Il put remarquer une nouvelle fois...qu'il n'y avait pas vraiment d'aussi belles déesses comme certaines Poufsouffles chez les Serdaigles en regardant la demoisellle devant lui...Arf...Sur le coup Léo se demanda comment John pouvait embrasser c'te chose ?! Il devait sûrement le faire dans le noir le plus complet....
    scratch

    - Quel magnifique bouche tu possèdes ! Leslie doit être ravie, après son propre déjeuner, elle a le tien en prime ! Quoique …Les Trolls de ta maison doivent apprécier, je suis sûr aussi, non ?

    Le jeune Serpentard cessa de la dévisager et eut un sourire goguenard sur les lèvres à l'entendre parler de la sorte. A croire qu'elle voulait elle aussi jouer et entrer dans le jeu du "ping-pong" en lui relançant la balle après qu'il ait commencé à la narguer. Doué en cette matière avec un très bon sens de la répartie..bien que particulier...Léo posa ses coudes sur la table, posa sa tête sur ses mains et regarda avec de gros yeux faussement étonnés la jeune fille en face de lui.

    - Mais tu sais Ambroise...Ce n'est pas parce qu'il n'y a que des Trolls dans ta maison qu'il faut que se soit pareil pour la mienne, commença-t-il sur une voix sérieuse et éloquante, chez moi il n'y a que l'élite des sorciers...mais pas besoin d'entrer dans les détails tu risquerais de ne pas comprendre...

    Léo changea alors de pose, sortant de son faux sérieux pour adopter un air plutôt joueur et malicieux. Elle parlait de Leslie ? MMh enfin un sujet qui était intéressant et même si elle en parlait avec son air péjoratif, Léo allait réussir encore une fois à tirer ses mots en son avantage.

    - Et pour Leslie...Je ne te fais pas dire à quel point elle adore ma bouche ! Dit-il sur un air mystéreux avec des yeux qui en disaient loin sur les pensées qu'il avait en ce moment, et d'ailleurs elle n'aime pas que ma bouche si j'en crois la dernière fois...., s'embarqua-t-il en ne faisant pas attention à la présence gênante de la mégère.

    Le jeune homme en revint à son magnifique dessert qui était toujours devant lui, toujours aussi bon et aux apparances envieuses. Il en attrapa un énorme morceau qu'il posa attentionnemment sur sa cuillère puis qu'il porta doucement vers sa bouche. Le jeune homme allait l'avaler en une bouchée, le gouter et le savourer mais...évidemment il y avait un MAIS ! Une petite fille dont on ne citera pas le nom Suspect avait eut la merveilleuse idée de venir se rapprocher de lui et d'attraper sa cuillère avec son morceau de gâteau pour le manger à sa place O_o Léo la regarda le manger, en faisant tomber une miette de celui-ci sur ses chaussures...Culottée celle-ci ! Non mais hO ?! Il n'y avait que lui qui pouvait faire ça ! Pas elle, non certainement pas elle....

    Le jeune homme...dans un élan de self-controle total, ne fit de nouveau rien et ne dit rien. Il se contenta de claquer des doigts pour qu'un elfe de maison daigne à apparaître. Lorsque celuic-i était enfin devant le Serpentard, il lui ordonna de nettoyer ses chaussures qui venaient d'être salies par cette Ambroise de malheur. Une fois que ses merveilleuses chaussures redevinrent comme avant, Léo tourna la tête pour voir où ce gnome était passé...Ah il était là ! Oui regardez, il était en train de faire la danse des andouilles...Vous savez pas ce que c'est ? Et bien regardez, observez donc ce pas rustre digne des femmes des cavernes avec ce mouvement répétitif de tourner en rond autour de la table comme si elle ne savait pas faire autre chose. Enfin bon...il fallait respecter ses pas de danses aussi nuls et moyennageux qu'ils étaient !


    D'ailleurs, la chère enquiquineuse de service ne semblait pas en avoir terminé avec Léo. Non, elle revint tout en délicatesse en marchant bruyemment. Elle commença ensuite à jouer avec son lait qui était dans son verre, essayant en vain de l'éclabousser bien qu'il n'ait reçut que de simples petites éclaboussures de rien du tout. Le jeune homme écouta alors ce qu'elle lui raconta...Que des ânnerie...Oui déjà qu'avant elle l'avait appelé Narcisse, non mais vraiment...Et là que disait-elle ?

    - Oh ! I know ! I’m sure ! Oh ! You’re so sweet milk now ! Oh ! Comme quoi, ce lait qui était maintenant un pur déchet, reconnaît son admirable maître : Le Roi des Pourritures et des emmerdeurs.

    Léo arrêta alors de se perdre dans ses pensées, décidant enfin de répondre et répliquer à la blondinette. Elle se foutait de lui là...Oui il n'y avait pas d'autres termes...Le jeune homme lui lança un sourire amusé avec des yeux étonnés.

    - Quoi ?! Attends il est là derrière moi c'est ça ? Demanda-t-il en se retournant pour faire mine de chercher quelqu'un, mais non je ne le vois pas...Aors pourquoi me parles-tu de ton cher John ? Bah oui...Le Roi des Pourritures et des emmerdeurs...c'est John ! Je ne connais aucune autre personne qui colle tellement à ce merveilleux surnom...

    Léo finit en beauté, oui là il venait gentillement de lui répliquer, retournant encore les choses à son avantage. Il attrapa la bouteille de chantilly qui était juste à ses côtés, posée sur la table pour la diriger vers la jeune fille. Il lui suffit d'une pression sur l'espèce de bouton en haut du flacon pour que la chère et tendre Ambroise soit recouverte de cette crème blanche.

    - Il parait que c'est efficace contre les rides....

    Léo la regarda en souriant, d'autant plus amusé qu'avant en voyant sa tête blanchie pas cette chantilly partout sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 27
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: J’avais faim, terriblement faim. [PV]   Dim 9 Mar - 23:19

~ En écoutant les moindres de ces mots je sentais la colère me montait aux tripes. Surtout qu’il insultait carrément John, alors que je m’étais juste permis de plaindre cette pauvre petite Leslie. Je sentis mes muscles tressaillir sous ma peau diaphane, et le feu de la haine s’alluma d’une manière spéculative dans mes grands yeux chocolatés en dansant un ballet peu plaisant, tandis que mes yeux s’étrécissaient. C’était mauvais pour Léo, il venait d’attaquer mon seul point sensible pour le moment. Et il allait le regretter, oh oui ! Ce morveux avait réussi à distiller le peu de self contrôle que j’avais en moi. ~

~ Il allait le regretter. Vraiment. Je n’arrêterais plus ce jeu détestable avant qu’on arrive à me calmer. Léo avait réussi ce qu’il souhaitait. Il venait de me rendre folle. Oh non pas de lui ! Folle tout court, et c’était à lui maintenant de tirer les conséquences. J’étais comme une enfant, aussi puérile qu’une môme s’il le fallait pour parvenir à mes fins. ~


-« C’est John ? Ah oui … ? Non, tu as tord. Je dirais même que tu t’es trompé de personne. Si tu veux un Roi des Emmerdeurs autres que ta propre personne disgracieuse, alors tu l’as devant toi. C’est moi même. »

~ Déclarais je calmement, mes traits de poupons s’animant d’une drôle de lueur. Le temps venait de s’enfuir et Léo ne s’échapperait pas de cette cuisine sans subir le courroux d’une jeune fille offensée. Je le détestais. Oh oui ! Et lorsqu’il s’amusa à me lancer toute la crème chantilly, qui au passage, était réellement exquise, je ne cherchais pas midi à quatorze heure. Je pris de l’élan, et dans un bond gigantesque, sautais sur Léo, qui était bien plus grand moi. ~

~ Avec toute la force qu’une fillette comme moi pouvait avoir, je m’agrippais à son cou, plantant mes ongles dans sa peau d’homme sans aucun ménagement, étalant toute la chantilly qu’il m’avait mis sur ses affaires et dans son cou, auquel je frottais ma petite frimousse. Mes mains ressemblant à des mains de harpies, et je ne lâcherais pas ce Bens pour le moment. Plus vite qu’un éclair, j’attrapais un pan de sa chemise et bavait dessus, laissant une grande traînée de morve. Puis très vite, comme un mignon petit chat et aussi vive que l’air je m’échappais le plus loin possible de lui, mes yeux se zébrant d’éclairs puissants et mordorés. ~


~ « Oh Leslie, si tu m’entends tu ferais mieux de venir tout de suite, avant que je n’écorche ta moitié en petits morceaux » fut une de mes pensées lorsque je contemplais Léo. C’était bien fait pour lui, un déchet était là pour ramasser les autres déchets. Et encore c’était trop d’honneur d’avoir déposé sur lui ma gracieuse bave. Je sautais sur une des tables, dominant cet être abject avant de lui tirer malicieusement la langue. J’attrapais doucement un pot de miel, et posa mon doigts à l’intérieur avant de lécher délicieusement et avec une lenteur délibérée la texture onctueuse ~

-« Désolée, je pensais que si j’avais besoin d’un masque anti rides, tu en avais bien besoin également …Et puis, dans ma grande bonté, je t’ai même rajouté un bonus. Non, ne me remercie surtout pas, je risque d’être gênée, et de rougir … »

~ Je lui lançais un de mes plus beaux sourires tandis que j’avalais doucement le miel, avant de regarder mon pot, puis de levait mes iris vers Léo, et de refaire le chemin inverse. Dans un sourire très doux et harmonieux, je le regardais et lança doucement. ~

-« Tu aimes le miel ? Moi beaucoup, c’est dommage il y’en a plus …Quoique …Tes cheveux ressemblent tellement à cette texture que je pourrais presque me servir à la petite cuillère …C’est très sexy, vraiment ! »

~ Je fermais les yeux, et réussi à me calmer. Je n’avais pas l’habitude d’être méchante, même si mon interlocuteur était ce maudit Bens. J’étais une jeune fille enjouée, bien qu’un peu étrange, je voulais bien vous l’avouer, mais quand même ! Mais, la colère retombée je devais avouer que cela faisait longtemps que je n’avais pas ris comme cela, ni que je m’étais lâchée ainsi. C’est ainsi que je continuais à lui casser les oreilles en ne changeant aucunement de registre. ~

-« Ohé, ohé...
Ohé, ohé Matelot
Matelot navigue sur les flots
Ohé, ohé Matelot »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Léo Bens
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 26
Localisation : Au château pardis !
clan : Les méchants xD
Humeur : Sarcastique
Date d'inscription : 09/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: J’avais faim, terriblement faim. [PV]   Mer 26 Mar - 17:44

    Léo Bens, le séduisant Serpentard qui avait réussit à s'enticher pour une Poufsouffle - Gryffondore, mangeait tranquillement dans les cuisines du château qu'était Poudlard, en compagnie d'un...enfin de...d'un "truc" qui ne cessait de chanter aussi faux que Lucius Malefoy savait faire des claquettes et qui se prenait aussi pour un porc insolent capable d'énerver le jeune Serpentard...S'il avait était dans un mauvais jour, Léo l'aurait envoyé bouler et aurait trouvé cette scène tout à fait pathétique mais puisque le jeune homme était apparemment de bonne humeur et d'une grande envie de jouer, il commençait à embêter la Serdaigle en l'attaquant sur tout les points qui pourraient la toucher. Léo s'en était donc pris à son tendre et bien-aimé John...ce qui avait donné un effet assez immédiat.

    La petite Bleue et Bronze s'était importait, avait sauté violemment sur Léo en s'agrippant à son cou. En temps ordinaire si les circonstances auraient fait que la demoiselle en ce moment sur lui était une magnifique Déesse autre que Serdaigle...Léo s'en aurait donné à cœur joie mais là...avec cette fille sur lui, ce n’était absolument pas la même chose, c’était pire…Roh ! Et puis à quoi elle jouait là en faisant ça ? En s’essuyant sur lui pour enlever toute la chantilly et sa morve par la même occasion sur la chemise du séduisant Serpentard ?! NON MAIS VRAIMENT !! Qu’elle fille stupide, mal élevée et chiante que cette Ambroise…Et dire qu’elle faisait tout ce petit numéro pour essayer d’énerver le beau Vert et Argent autant que lui faisait avec elle. De ce côté, Léo se sentait flatté de savoir qu’elle se donnait tout de même autant de mal pour sa personne bien qu’importante. La Serdaigle bougea enfin son fessier du superbe corps de Léo pour ensuite le regarder, tout en lui parlant. Il écouta d’une oreille attentive ce qu’elle allait bien pouvoir dire cette fois…

    Oh elle ne voulait pas qu’il la remercie ? Et bien…elle pourrait toujours rêver pour qu’il le fasse de toute manière. Léo avait trop de fierté, d’orgueil et aucune envie de présenter ses excuses à la demoiselle pour le faire. Il la regarda alors d’un air très amusé, content que les choses soient ainsi. Il enleva sa chemise salie, en ne quittant pas des yeux la Bleue et Bronze qui trempait son doigt dans du miel. Il jeta se chemise au sol, comme si de rien était pour se retrouver torse nu…son beau torse musclé…Il se fichait totalement de ce qu’elle pourrait penser de lui, il n’allait tout de même pas se cacher devant elle ou remettre sa chemise juste parce qu’une fille était dans la même pièce que lui. Léo mit ensuite ses deux pieds sur la table et croisa ses bras sur son torse et lança un sourire espiègle à la demoiselle en face de lui.


    - De toute façon, je ne comptais certainement pas te remercier pour quoique se soit…, lança-t-il pour commencer gentiment d’un ton joueur mais aussi provocateur, je ne mange pas de miel, je trouve ça trop sucré et horriblement dégoutant surtout quand on le mange avec rien pour l’accompagner…Tu devrais plutôt faire attention à ta ligne au lieu de te goinfrer, parce que tu commences déjà à passer chez les « poids lourds »…, railla-t-il d’une voix douce et calme avec un grand sourire innocent jusqu’aux oreilles.

    Le jeune Serpentard, content de l’attaquer sur un autre point qui devait être tout aussi sensible que le premier, passa sa main dans ses cheveux. Elle trouvait tout de même qu’il avait de beaux cheveux…oui lui aussi les aimait bien d’ailleurs. Dommage, parce que chez elle, il n’y avait rien de beau. Même pas sa voix ou ses yeux, non tout était ignoble et horrible selon le jeune homme. Il tressaillit de nouveau lorsque la voix aiguë de la Serdaigle lui parvint une nouvelle fois à ses oreilles quand elle recommença à chanter…faux évidement.


    - C’est dingue comme tu chantes mal…Même un Scroutt à Pétard ferait mieux d’ailleurs. Je comprends maintenant pourquoi John ne fait que de t’embrasser, reprit-il en gardant sa pose de pacha avec les yeux fermés cette fois-ci, il préfère encore gouter à tes lèvres plutôt que d’entendre ta voix qui est des plus désagréables…Sage décision…courageux le jeune homme-là, c’est qu’il n’y a pas grand monde au balcon pour faire ce qu’il fait…

    Léo rouvrit les yeux, la fixant immédiatement pour savoir qu’elle était sa réaction. Il eut un joli petit sourire en coin tout en la regardant. Il venait de dire plusieurs choses et il y avait diverses manières de comprendre les choses…Elle choisirait celle qu’elle voudrait, de tout façon Léo avait de quoi répliquer encore et toujours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J’avais faim, terriblement faim. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
J’avais faim, terriblement faim. [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire sans faim
» Quatrième jour : Les loups n'avaient pas très faim ce soir... A moins que...?
» "il est twenty two" heures
» Tai Chi ou Papotage d'oreilles? STOp- HELP
» Livre 2 Les fables de Phèdre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Poudlard :: Les Autres Pièces :: Les Cuisines-
Sauter vers: