AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il était un foie, des clopes et moi [réal/fic]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 31
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Il était un foie, des clopes et moi [réal/fic]   Mer 5 Mar - 0:23

Être en stage a des avantages et des inconvénients. D’abord, c’est vrai, on ne doit plus s’amuser à écouter blablater des professeurs d’école normale qui ne sont pas toujours très intéressants…
Mais à côté de cela, personne n’est à l’abri du hasard incarné en la pédagogue qui nous envoie aux quatre coins de la Belgique…
Voilà que je me retrouve à Ath, une ville où je n’ai jamais mis les pieds auparavant. Bon, ok, c’est sympa de visiter, mais j’ai la fâcheuse tendance à me perdre un peu vite où que j’aille… alors j’évite de promener dans cette ville que je ne connais pas…

Et voilà qu’en cette maudite journée où j’ai dû me lever à 5h30, je me rends compte que je suis à la dèche la plus totale au niveau cigarettes !
Bon, tant pis, j’en ai trop besoin pour rester en salle des profs de toute façon…

Alors, si je me souviens bien, on était passées par ici… ou non, plutôt par là… à moins que…

Ça y est. J’ai réussi à me paumer…
Pourtant j’étais sûre que c’était par ici cette librairie…
Merde.

Et en plus, je n’ai toujours pas mes clopes. Meeeeeeeeerde !!!
Au point où j’en suis, même une vieille roulasse ferait l’affaire !

Allez, hop, j'entre dans cette boutique un peu crad'... Génial, il fait noir, y a personne et ça pue le maroilles faisandé... Quelle horreur!
Mais il doit bien y avoir un peu de tabac ici, quand même! Les vieux crassoux ont toujours un peu de toubac' chez eux!

"Eh oh? Y a quelqu'un???"

Pas de réponse. Tant pis, je fonce.
Une porte là, au fond... allez, j'y vais.
Je pousse la porte, il fait encore plus sombre qu'à côté, nom didjûû!

Ah, là-bas, un peu de lumière...

J'avance vers cette lueur d'espoir. Encore une porte.
Je la pousse aussi et j'entends un brouhaha caractéristique des cafés peuplés d'habitués plus ou moins imbibés...

J'avance entre les tables, regardant le plus discrètement possible les gens bizarres qui sont là. En robes, avec des chapeaux dignes de Mélusine ou de...

Naaaaaaaan!!!! C'est pas vrai??

Je m'arrête au beau milieu du bar. Mes yeux sont fixés sur un homme. Il était tel que je le pensais... Et ces yeux... Raaaaaaaaaah! Je vais finir par ne plus savoir choisir, moi! C'est déjà pas facile en temps normal entre Romy et Jièl, mais alors là...

Il est grand, il est beau, il a des yeux superbes... et un sourire!

Je ne sais pas, cela dit, si Alan Rickman ne me ferait pas encore un peu plus d'effet...

Enfin, pour le moment, vite quitter cette teinte rouge, ramasser ma mâchoire et remettre mes yeux dans leurs orbites...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Krystel Raybrandt
Lycan, mère et fiancée
Lycan, mère et fiancée
avatar

Nombre de messages : 676
Age : 28
Localisation : Dans le coeur sombre de Torben
clan : Celui de ma famille
Humeur : Tyranniquement mauvaise imbécile
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Il était un foie, des clopes et moi [réal/fic]   Mer 5 Mar - 14:13

Bien, alors tu viens d'arriver dans le monde de rdp, tu ne sais pas trop tu es là, tu es un peu perdue. Alors que tu essayes de comprendre ce qui t'arrive, et ou est-ce-que tu es, là, il y a Edward, ton Edward, celui que tu as créé qui débarque. Tu connais tout de lui, mais lui ignore tout de toi. Tu le fais agir, et tu fais les dialogues entre lui et toi. Cependant, tu ne sais pas ce qu'il ressent, ce sont que tes propres sentiments que tu décris...

_________________

Pour vous désservir
Double compte de Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 31
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Il était un foie, des clopes et moi [réal/fic]   Dim 27 Avr - 23:37

Bon, on garde son calme. Il a beau avoir des atouts dignes d’un dieu grec, un vrai, un bel homme, bien proportionné et tout ! pas comme mon bel éphèbe potelé, mais je craque toujours alors no comment, surtout pas toi, Little Voice, petite voix intérieure de ma conscience souvent déficiente…
Alors, on récapitule sagement : je ne sais pas où je suis, mais y a de fortes chances pour que ce type qui vient de rentrer (et qui est exactement comme un homme de qui je me sens très très très très très proche) en sache plus que moi sur les lieux… Par contre, je suis paumée et je n’ai toujours pas de clopes. Même pas le moindre petit paquet de tabac !
Je jette un regard circulaire autour de moi. Je déteste être réduite à quémander pour assouvir mon vice… mais de toute manière personne ne fume ici.
On doit être quelque part en Europe, c’est déjà ça. Avec leurs interdictions de fumer partout, on commence à s’habituer…
Je tâche de faire rosir mes joues déjà cramoisies. Ce n’est pas la peine de me mettre dans tous mes états, cet homme aux yeux si bleus, au sourire si admirable et, faut-il le dire, plutôt craquant… cet homme, pas très loin de moi… à dire vrai, je crois rêver… Ce n’est pas possible autrement !

Il a dû voir que je le regardais… ou alors j’ai l’air tellement idiote que tout le monde s’est retourné vers moi en même temps… Quoi ? j’ai un bouton sur le nez ?
Je me passe lentement l’index sur l’arête de l’appendice nasal, comme pour vérifier… et m**** voilà que je recommence mes tics à la con !
Faut que vous sachiez que j’ai tendance à attraper les tics des gens que je vois souvent et ça fait quelques mois que je m’écrase le nez tout en mettant ma bouche en cul de poule… C’est bizarre, mais bon, c’est du mimétisme affectif… il y a six ans, j’avais des tics de mon prof de math – je vous dis pas la tronche de mes potes quand soudainement je faisais des mimiques façon Henry ! – cette année, je lis à voix haute comme Jièl le fait, avec les mêmes intonations, les mêmes expressions… et puis je m’écrase le nez façon Charlotte.
Tout un programme !

Bref… Je m’arrange toujours pour penser à n’importe quoi pour fuir le moment présent quand je ne me sens pas à l’aise… Faut pas chercher à comprendre, c’est les fameux mécanismes d’évitement qu’on fait tous sans forcément s’en rendre compte…
Raaaaah !!! on dirait que je suis possédée par ma prof de psycho! Enfin pas possédée dans le sens où mon esprit mal tourné le pense immédiatement, non mais possédée comme un démon possède une âme humaine pour lui faire faire les pires choses…

Avec tout ça, je n’ai pas encore bougé… je suis quand même grave…
Mes yeux n’ont pas dû bouger beaucoup depuis que je l’ai vu… j’ai pensé à tout et n’importe quoi sans le quitter du regard… quelle conne, franchement ! c’est d’une discrétion à toute épreuve, encore une fois !
Bon, ben je tente un petit sourire… on ne sait jamais…

Aaaaaah ! Heeeeeeeeeeeeeeeelp ! il vient vers moi! Je me retourne, on sait jamais : peut-être qu’Alathea est derrière moi et que je ne l’ai pas vue ni entendue…


"Vous cherchez quelque chose, miss?"

Re-aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Il m’a parlé! Il m’a parlé à moi, Catherine, 22 ans, 1m73, quelques kilos en trop et un esprit aussi tortueux qu’un arbre noueux…
Il a vraiment une voix… non, pas une voix, mais LA voix… avec ce délicieux petit accent britannique… quel délice de l’entendre parler !
Roh, mais c’est pas vrai ? Merde, mais c’est pas possible, Cath !! Reprends-toi, t’es pas censée être raide dingue de ton bel éphèbe potelé à moitié moine ? lui, là, ce beau mec devant toi, ben il est pour une Italienne superbe… Une femme dont il est tombé amoureux pendant que toi tu te cassais la tête à le rendre vraiment romantique…


"Miss… ?"

Et voilà, avec tout ça, je passe encore une fois pour une babache… Tssss… Pourquoi faut-il que je fasse toujours l’andouille quand il ne faut pas ? Allez, faut répondre, Cath ! et tâche de parler correctement anglais ! si Duponch te voyait, il serait mort de rire, mais rappelle-toi quand même des bases !

"Euh oui, excusez-moi… je crois que je me suis… perdue…"

Pitoyable. Tu n’avais pas fait pire depuis ta fuite déplorable de l’examen de philo à l’unif, quand Skippy a couru pour te rattraper… quoique… c’était pas mal non plus quand t’as dit à Dudu « Une petite turlutte ? » alors qu’il parlait de ses souliers rouges… bon, bien sûr, il n’avait pas remarqué ou a fait semblant de rien, mais un quart d’heure après tu lui proposais un massage au Vicks… hem… enfin, non, c’était pas pitoyable, ça, c’était juste horriblement gênant…
Que tout le monde se rende bien compte : ma petite voix intérieure est parfois aphone et c’est moi qui en paie les frais à chaque fois !

Je fais pitié, faut croire, puisque Edward, mon Edward, me regarde comme je l’ai toujours imaginé regarder Matheo… l’air attendri, un peu amusé, mais très attendri…


"Oui, je m’en doute bien… à vrai dire, cela se voit immédiatement… Vous avez sans doute transplané sans tenir compte des conditions climatiques… cela m’arrive encore parfois, vous savez… rien d’alarmant…"

Quoi, transplané ? Moi? Mais il craque complètement là! J’ai à peine mon permis provisoire pour la bagnole… Depuis quand je sais transplaner ?
Cela prouve au moins une chose : je ne suis plus dans mon bête monde de moldus… Si on transplane ici, on n’est pas à Ath… enfin, on n’est pas dans le Ath que je connais très très vaguement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était un foie, des clopes et moi [réal/fic]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était un foie, des clopes et moi [réal/fic]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Si j'était un personnage de jeu d'aventure je serais ...
» Foie gras au torchon
» Pourquoi c'était mieux avant...
» IL ETAIT UNE FOIS L'ESPACE (Popy) 1981

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Le Chemin de Traverse :: Le Chaudron Baveur-
Sauter vers: