AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Mer 12 Mar - 21:19

Confortablement installé sur un divan, Waldrade s’abandonnait à l’un de ses passes temps favoris : la lecture. Oui ! Parfaitement ! Et en ce moment même, c’était un ouvrage sur la magie noire qu’elle était en train de dévorer. Maintenant qu’elle s’était engagée à donner ses services au ministre, il était bien évident qu’il fallait être un peu plus connaisseur en cette matière si l’on tenait à réussir ses missions. Bien sûr, ce n’était que de la théorie et de l’historique, la pratique se faisant avec le Lord lui-même, mais cela n’en était pas moins important ! Dès qu’elle s’était réveiller cette nuit, la vampire s’était plonger dans le livre. Après un temps considérable, minuit sonna sur la grande horloge du salon. Soudainement, une chauve-souris entra par la fenêtre laisser ouverte et se posa sur la table, un message attaché à sa patte gauche. Enfin ! Elle était là ! Délicatement la vampire détacha le parchemin de l’animal, le déplia et lut attentivement les mots écrient avec du sang humain à n’en pas douter. Cela faisait maintenant des centaines d’années que Waldrade entretenait cette relation amicale avec le vampire français qu’elle avait rencontré une semaine avant de s’exiler dans ce pays. Grâce à lui, elle apprenait un peu ce qu’il se passait dans son pays natale.

Immédiatement, elle s’empressa de trouver un autre parchemin, de l’encre et une plume, et écrivit à son tour ce qu’elle avait à dire. Une foule de chose en vérité, à se demander même si une seule feuille suffirait pour tout annoncer. Quoi qu’il en soit, l’ami était au courant de ses projets et l’encourageait à parvenir au bout de ses rêves. Bref ! Quelqu’un de charmant et digne bien évidemment ! Au moins, lui, ne se souciait pas de préserver la vie des moldus… Et puis de toute façon, il n’y avait pas de résistants en France ! Une chance que leur rébellion ne se propage pas partout dans le monde ! Ils seraient bien beau sinon ! Après avoir soigneusement décris sa situation sur le parchemin, elle renvoya le porteur dehors pour un nouveau trajet. La prochaine fois, elle changerait de messager. La pauvre ! Elle devait être fatiguer à force de faire sans cesse des aller-retour avec une pause de d’un quart d’heure à peine. Ceci fait, la vampire décida de clore sa lecture et de sortir prendre un peu l’air frais de la nuit. Mais où aller ? Dans l’Allée des embrumes ? Non ! Ca devenait lassant à la fin ! Le cimetière ? Non plus, pour les même raison. Pré-au-Lard ? Nan. En fin de compte, la marquise préféra aller flâner dans un petit village indigne d’intérêt.

Vers la sortie de l’agglomération, elle remarqua une sorte d’étang. Sans hésitation, elle s’y approcha et lentement, marcha dans l’étendu d’eau, s’enfonçant jusqu’à hauteur des genoux, savourant la froideur du liquide sur sa peau, étant vêtu d’une robe courte et légère de couleur violette pastelle, et chaussé d’escarpin à haut talon du même ton, une coiffure extravagante comme presque toujours… Soudainement, la vampire sentit une présence dans les alentour. Une présence bien familière. Cela ne faisait aucun doute, c’était Ivan Petrovich Stragohv ! Mais que faisait-il en pareil endroit ? C’est alors qu’avec sa vision fine, elle aperçut la silhouette d’un homme de l’autre côté de l’étang. Waldrade fit quelques pas pour tenter de le rejoindre, mais elle se stoppa net. Il y avait un hic dans tout ça ! Lui, était du côté des résistants alors qu’elle, venait de s’engager auprès du ministre. De toute évidence, ils ne s’entendraient plus comme la dernière fois. Que faire alors ? Y aller tout de même ? En plus, elle lui avait fait une promesse, qui malheureusement avait 99% de ne pas être tenu. Si elle respectait sa parole envers lui, elle trahissait son camp. Dilemme atroce. Mais le choix était fait. Pourtant, elle n’avait franchement guère envie d’être son ennemi. Aussi, préféra t-elle rester à l’écart.

Waldrade se dissimula alors dans une touffe de roseau, assise dans l’eau, elle observait les gestes du sorcier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Jeu 13 Mar - 21:10

Ivan s'était dirigé ce soir vers un lac qu'il avait découvert quelques jours plutôt en se baladant tout en pensant à Katia. Le finlandais s'était en fait perdu dans ses pensées, il ne parvenait plus à penser à autre chose qu'à la résistante et même si cela ne lui déplaisait pas du tout, mais lorsqu'il se retrouverait en combat, il ne dira plus la même chose, cela était certain. Le jeune homme n'avait donc découvert ce lac que par un pur hasard, mais il en fut content, d'allieurs il pensait même à y emmener un soir la jeune femme. Ivan regarda le clair de l'eau, il avait voulut un peu s'ahérer les méninges, c'était une des raisons qui l'avait poussé à venir jusqu'ici en cette soiré brumeuse. Sa chambre aux chaudrons baveur n'était vraiment pas faite pour lui, elle était inconfortable, trop modeste à son gout et puis surtout elle puait plus qu'un troll des monts boueux alors que le jeune homme l'avait ahéré autant que possible.


La soirée était fraiche et une douce brume prenait possession des lieux au fil que le temps passait. Ivan s'assaya au bord du lac, en pensant tout d'abord qu'il pourrait faire un petit plongeons pour s'amuser, mais au final l'idée ne lui parut pas très bonne car un temps où des cambats s'annoncer arrivait et il ne fallait pas qu'il soit malade pour ses grandes batailles. Si le sorcier serait malade, il n'aurait plus qu'à se pendre, rater les plus glorieux combats de sa jeunesse serait trop gros à avaler pour lui. Beaucoup de pensée s'enmélaient dans son esprit, trop de nouvelles choses étaient à incorporer en un temps aussi court, sa relation avec Katia, ses promesses de vengeances qui s'effritaient un peu quand il pensait à la jeune femme. Ivan ne remettait pas en question la justice de sa vengeance mais les conséquences sur sa personne et son entourage. Comment réagirait-il s'il tuait son ennemi juré? Comment réagirait Katia? Que ferait le finlandais quand il l'auras tué? Toutes ses questions torturaient le jeune homme, c'était un supplice insoutenable que d'être dans l'incertitude.


Les heures passèrent aussi rapidement que les moments qu'Ivan passait avec Katia et une lune d'une belle nuit apparut, clair et rien que cette vue empli le finlandais d'un courage renouvelé. Et c'est avec ce nouveau courage que le jeune homme se releva, il se rétendit pour passer les courbatures de sa précédente posture qu'il avait tenu pendant des heures. Une personne vint dans son champ de vision, une femme à ce que la carrure pu faire pensé, des cheveux d'un rouge assez vif même en cette nuit et un façon de se mouvoir que le sorcier n'avait plus vu depuis déjà un petit bout de temps, Waldrade... Ivan détourna rapidement la tête en se demandant si la jeune vampire l'avait reconnu ou pas, il espérait aussi que la Soif Rouge ne se fasse pas trop pressante. Sinon le sang du finlandais apparaitrait bien plus intéressant que les rapide liens qu'il s'était tissé entre les deux jeune gens. Le sorcier ne savait pas non plus la décision qu'avait prise la vampire quand à son camp. Cette dernière constatation intima à Ivan d'être assez prudent avec Waldrade du moins jusqu'à ce que ses positions soient bien définit.


Se retournant pour faire face à la jeune femme, Ivan remarqua que cette dernière avait disparut, une halucination? Le finlandais était parfaitement sain d'esprit et il ne délirait jamais, elle s'est donc soit enfuit soit caché. Pour paré toutes les éventualités, le jeune homme mit ses mains dans son manteau et saisit sa baguette sans la sortir bien sûr, jamais assez de prudence dans ce monde. Ivan se dirigea vers le dernier endroit où il avait apperçut la vampire en contournant l'étang. Au bout de quelques minutes, il peçut du bruit du côté de l'étang, dans les roseaux et il sut que la jeune femme s'était caché là.



"Alors Waldrade, c'est en se cachant que l'on salut un ami maintenant? Comment vas-tu?"


Ivan tendit sa main, vers une touffe de roseaux ou la jeune vampire serait le plus vraisemblement, pour l'aider à s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Ven 14 Mar - 19:36

Apparemment, Ivan l’avait aperçut tout à l’heure car celui ci se dirigeait à présent dans sa direction. Enfer et damnation ! Il venait de lui parler, demandant tout simplement si c’était en se dissimulant qu’elle le saluait. La réponse était bien évidemment non. Mais, il était vrai qu’à sa place, elle aurait réagit de même et se serait méfier. Le jeune homme lui tendit la main, qu’elle saisit à contrecœur, mais la vampire n’avait guère envie d’éveiller la moindres tension entre eux deux. Aussi, garda t-elle un air détaché et paisible, se voulant pacifiste, un sourire timide sur les lèvres. La marquise se releva, et observa à nouveau les traits du noble finlandais à qui la dernière fois, elle n’avait pas vraiment prêté attention à sa physionomie, étant bien trop occupé à justifier son soudain emportement… Waldrade se surpris à le trouver mignon avec ses cheveux blond mi-long et tout le reste d’ailleurs ! Mais la vampire songea immédiatement que ce devait sûrement être un coureur de fille. Le genre de personne que ne pouvait pas supporter la marquise en somme. Et puis de toute façon, pourquoi voudrait-elle une liaison amoureuse avec cet homme ? Complètement fêlé ! Les simples mortels, elle n’en voulait pas, d’autant plus que celui ci n’avait pas une très haute puissance magique. Et oui ! Waldrade prenait toujours les personnes de valeur… Non pas quel considérait Ivan comme un être méprisable, loin de là, mais il n’était pas à son goût. C’était tout ! Et puis, sans même entrer dans des détails comme cela, elle avait déjà quelqu’un alors inutile de s’en prendre un deuxième. La fidélité ? Ca existe encore à cet époque ? Pas sûr…

Dame Théophane remarqua l’autre main du finlandais caché dans la poche de sa robe de sorcier. Ah ! Il tenait très certainement sa baguette magique au cas où elle lui ferait un mauvais tour. En même temps cela faisait un sacré bout de temps qu’ils ne s’étaient pas revu et il était un peu normale qu’il soit un peu suspicieux à son égard. De toute façon, s’ils venaient à se battre, chose qu’elle n’avait guère envie de voir naître, la vampire le mettrait hors d’état de nuire sans trop de difficulté… Peut-être quelques coupures, mais rien de bien grave à son avis. Là, elle était déjà en train de trahir son camp. En effet, elle était en présence de quelqu’un sans aucun doute recherché par le ministère, et elle tentait aucune attaque. En principe, elle ne devrait même pas chercher à discuter… Quelque chose l’empêchait de faire cela. Pourtant, Waldrade se doutait bien que ceci ne serait pas éternelle, qu’un jour, elle allait devoir l’affronter, peut-être même le tuer. Bon sang ! Elle suppliait le Diable pour que ce jour n’arrive point. Arf ! La marquise restait dressé là, à ne rien faire… Il devrait déjà être capturer et être sous les yeux des mangemorts mais non. Waldrade était quelqu’un de libre avant tout, elle n’obéissait qu’à sa personne. Comment ? Voldemort ? Oui enfin lui c’était une autre affaire. A vrai dire, elle n’avait pas envie de lui donner une soumission totale, et cela, le Lord devait sûrement le savoir. Enfin, passons. Elle laisserait probablement Ivan filer…

En tout cas, une chose l’avait agréablement surprise, il avait employé le mot « ami ». Elle n’avait pas le sentiment que ce soit le cas mais bon. Mieux valait ce terme plutôt qu’ « ennemi » non ? Mais à son avis, cela n’allait pas tarder… D’un ton neutre, elle répondit :


- Je vais très bien merci… Et toi ? Cela faisait un certain temps !

Puis, voulant trouver une justification à la réticence qu’elle avait éprouvé à aller le voir, elle préféra mentir :

- Je ne me cachais pas vraiment… En fait j’avais qu’il y avait une autre personne de l’autre côté de l’étang, mais je n’étais pas certaine que se soit toi…

Immédiatement, elle referma son esprit pour éviter toute tentative d’intrusion de la part du finlandais afin de connaître si ce qu’elle disait était vrai ou non. Quoi qu’il en soit, elle venait de commencer fort. Un mensonge ! Aller hop ! Pourtant, elle n’aimait pas mystifier mais c’était un art qui lui sied assez bien car presque personne arrivait à déceler ses tromperies…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Dim 16 Mar - 19:10

Waldrade se releva doucement en s'aidant de la main qu'Ivan lui tendait et fut bien vite à côté de lui, au sec et sur la terre ferme au lieu d'être dans de l'eau glaciale. Après qu'elle soit sortie de l'eau, la vampire observa minusieusement le finlandais, un peu comme si elle ne l'avait jamais vu, avec un regard appuyé. La dernière fois qu'ils s'étaient vu remontait à quelques temps déjà, ce fut pendant une journée pluvieuse, ce qui avait permit à la jeune femme de pouvoir sortir malgré la luminosité. D'allieurs dès que la pluie avait commencé à ne plus tomber, Waldrade s'était enfuit vers un endroit beaucoup plus sombre après s'être envolé. Depuis ce jour jamas le jeune homme n'avait revu la demoiselle à son plus grand déplaisir, il voulait prendre des nouvelles d'elle, la vampire était incertaine quand au camps qu'elle allait rejoindre dans la guerre qui opposait le ministère, conduit par Voldemort et les résistants luttant contre le pouvoir en place.


Waldrade avait d'allieurs un peu craqué devant Ivan et ce dernier comme à son habitude avait tenté de réconforter quelque peu la personne en face de lui. Ne pas savoir quel camps elle avait choisit imposait au jeune homme de rester prudent, il savait qu'il ne pourrais pas tenir longtemps face à la jeune femme s'il ne recevait pas d'aide. La vampire de par sa nature avait reçut une vigueur et une force surnaturelle et ses siècles d'existance faisait que pratiquement personne de mortel dans se bas monde ne pouvait se vanter d'avoir plus d'expérience qu'elle au combat. Le sorcier quand à lui, même s'il avait reçut une éducation parfaite de la part de ses professeurs et qu'il excellait dans bien des domaines, il ne pouvait luttait contre tant de puissance bien longtemps. Non, il ne devait prendre aucun risque, même si Ivan espérait naturellement qu'elle est choisit la résistance, mais il n'avait presque aucune chance d'entendre Waldrade dire ça. Pour une très simple raison, Katia lui en aurait parlé, car ce n'est pas tout les jours qu'un vampire se présente aux portes de la résistance pour signer.


Pour éviter le bain de sang, enfin surtout le sien, Ivan pensa à ce qu'il pourrait demander à Waldrade pour engager une conversation qui n'aurait que très peu de chance d'aboutir dans une mauvaise direction. En tout cas le finlandais était déjà content de lui, apparament le fait qu'il traite la vampire en ami, la surpris dans le bon sens du terme, déjà faire plaisir à la jeune femme pouvait être une bonne chose. Elle lui répondit d'allieurs qu'elle allait très bien et c'étiat tant mieux d'un certain côté, mais d'un autre une partie du jeune homme espèrait qu'elle soit très affaiblie pour qu'il ait une chance de survivre en cas de confrontation. Mais cette partie de son âme n'était heureusement pas majoritaire. Ensuite la jeune vampire lui demanda si lui allait bien et rajouta qu'elle aussi apparament regrettait peut-être le fait qu'il ne se soit pas vu avant. Et enfin pour finir un petit mensonge de la part de Waldrade, elle lui disait qu'elle ne savait pas que c'était lorsqu'elle l'avait vu, mais cela était impossible. Tout simplement parce que la vu de la jeune femme avait déjà une meilleur vu que lui durant la journée, alors dans la nuit, Ivan était sûr qu'elle en avait une bien meilleur que lui et comme lui l'avait vu, c'était inévitable qu'elle l'ai vu.



"Je vais très bien moi aussi, merci de t'en inquièter. Cela fait en effet longtemps que l'on ne s'est pas vu, peut-être trop... Par contre pourquoi me mens tu? Je t'ai reconnu alors que je ne suis qu'un simple humain et en plus il fait nuit, donc cela me désavantage alors que toi cela t'avantage, alors ne me dis pas que tu ne m'as pas vu." Ivan laissa le temps à Waldrade d'ingérer ce qu'il venait de dire et reprit rapidement: "Quand j'y pense je ne vois qu'une possibilité pour que tu te sois caché, même si j'aimerais que cela soit faux..."


Ivan lacha sa baguette des mains, si Waldrade voulait le tuer, elle l'aurait déjà fait depuis longtemps alors cela ne servait à rien de se montrer aussi prudent. Surtout qu'elle le batterait aussi facilement qu'il ait sa baguette ou non. Le finlandais n'avait pas réussi à trouver un sujet de conversation qui passerait en dehors de la question, quel camp as-tu choisit? Et il le regretterait peut-être.


"As-tu rejoint le ministère?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Mer 19 Mar - 16:53

Sacrilège ! Elle avait deviné ! Il savait qu’elle lui avait mentit ! Diable, diable, diable, diable et re-diable ! En ce moment même, elle avait bien envie de fondre sur le sol, de disparaître, de se planter un pieu dans le cœur par la grosse bêtise qu’elle venait de faire. En fait, elle avouait que c’était complètement stupide ce qu’elle venait de faire mais qu’avait-elle à répondre ? Elle fit une moue, prise sur le fait, elle faisait toujours ça, adoptant toujours une attitude craquante [ tel le chat botté de Schrek ( xD) ]. Elle n’aimait pas du tout ce genre d’intervention. Pourtant, elle n’avait pas envie de s’emporter face à Ivan. Non. Elle n’en avait pas la force. Ce personnage dégageait des ondes ramollissantes ou quoi ? Les paroles du finlandais la touchaient en fait. Elle avait la très nette impression de l’avoir déçu et elle le comprenait très bien. A ça place, elle aurait agit de même. Mais une colère sourde augmentait à l’intérieur d’elle-même, prête à exploser. La vampire avait envie de tout cracher, chaque parcelle de ce qui s’était produit depuis leur dernière rencontre mais elle se retint encore un peu. A la place, elle se mit à faire les cent pas, maudissant la situation. Mais dans quel pétrin s’était-elle fourré encore ?

Elle remarqua alors que le noble avait lâcher sa baguette. Sans doute, s’était-il rendu à l’évidence. Elle était plus forte que lui. Mais n’empêche qu’elle se demandait si elle se défendrait si jamais Ivan venait à l’attaquer. Pourquoi ne se laisserait-elle pas mourir ? Tout simplement ? Adieu question existentielle et autres devoirs… Elle était à deux doigts de demander cette faveur mais une voix maléfique résonnait dans ça tête. Une voix qui lui disait de le tuer, d’en finir au plus vite. C’est alors que la question qui n’aurait pas du être posé le fut… Si elle avait rejoint le ministère ? Apparemment il se doutait un peu de la situation. N’en tenant plus Waldrade cracha son flot de haine, qui ne lui était pas particulièrement destiné…


- Je ne sais pas pourquoi je te mens, je ne sais pas non plus pourquoi je ne suis pas venu te rejoindre, je n’en sais rien, je ne sais plus… Je ne suis plus moi-même… Ou du moins, je ne suis plus celle que tu as vu près de Barjow et Beurk. J’ai bien changé. Et oui ! J’ai rejoint le ministère ! Voilà ! Mais je n’obéis pas aux mangemorts, la seule personne qui à le droit de me donner des ordres c’est le ministre lui-même. Et je dois dire que je m’entends particulièrement bien avec lui. Nous avons conclut un arrangement. Voilà… Tout ce que je suppose, tu n’avais pas forcément envie d’entendre mais ça au moins, c’est la vérité… Maintenant que tu sais à peu prés tout, tu n’as plus qu’à prendre ta baguette et à me jeter un sort pour essayer de me neutraliser… Vas-y… Vas-y…

Elle recula, écartant les bras, le regard noir, complètement hystérique. De toute façon les maléfices que pouvait lancer Ivan n’étaient sûrement pas mortel. Même le fameux Sectusempra ne lui infligeait pas autant de dégâts que sur les humains ordinaires. Les vampires guérissaient vite de leur blessures. Sauf lorsque c’était vampire versus vampire. Comme Kristin Nokotay et elle. A son avis, elle devait souffrir la gueuse. Et c’était bien fait ! On ne pouvait que ressentir une grande satisfaction en passant à cela. D’ailleurs pendant un moment, elle pensait refaire ce coup là à Ivan. Se jeter sur lui sans prévenir, brusquement, métamorphosé et lui déchiqueté la figure. Que de pensée noire se bousculait dans sa tête ! C’était hallucinant. Voir même inquiétant…

- Et toi alors ? Tu as rejoint la résistance condamné à périr sous la puissance du ministère ? Mes avis que tu aurais mieux fait de rester en Finlande en dehors de tout ça. Cela t’aurait sûrement évité bien des ennuis ! D’ailleurs je ne comprends vraiment pas ce pour quoi vous vous battez ! Il ne devrait même plus y avoir de guerre normalement ! Le pays devrait être calme et dans un état de prospérité absolu ! Pourquoi vous obstinez-vous ? Hum ? Et puis, si j’ai rejoint le ministère justement, c’est aussi parce qu’au moins, le ministre ne rejette pas les créatures de la nuit, ni même les loup-garou contrairement à la Renaissance du Phénix ! Vous avez toujours voulu nous exclure de la société, nous envoyer dans les abîmes de la mort… Et cela, je ne l’accepte pas ! Maintenant, il est temps que les vampires prennent leur revanche… Qu’il s’affirme et qu’il fasse couler le sang des crétins qui nous si longtemps écarté de toute chose… Et je suis sûr que si tu étais dans ma situation, tu penserais la même chose alors tu n’as en aucun cas le droit de me juger…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Sam 22 Mar - 14:10

Les derniers mots d'Ivan firent réagir de manières assez surprenantes Waldrade, elle fit une moue, un peu comme un enfant qu'on surprend entrain de faire un bêtise. C'était un peu comme si elle rechignait à avouer au finlandais le fait qu'elle avait rejoint le ministère, un peu comme si elle avait honte de le dire au jeune homme. Le sorcier voyait bien qu'elle était prête à exploser à n'importe quel moment, cette colère prendrait très certainement la vie d'Ivan mais étonnament il ne s'en émouvait pas plus que cela, il avait déjà trop souvent frolé la mort pour en ressentir une quelconque peur. Tout était clair, la vampire avait rejoint le ministère de son propre chef et apparament cela ne lui déplaisait pas. Le finlandias était un peu déçu en fait par la décision de la jeune femme et ce sentait un peu coupable au fond, s'il avait été un peu plus là peut-être n'aurait-elle pas succombé au mal.


Mais tout ceci fait partie du passé et il comptait bien remettre un peu d'ordre la dedans. Waldrade était troublé par la présence d'Ivan, c'était évident, mais ce dernier ne comprenait pas pourquoi. La jeune femme tendait à un moment vers la tristesse et la seconde d'après une colère noir et une détermination forgé au fil des siècles étaient présent dans ses yeux. Elle hésitait entre plusieurs choses, c'était évident, mais quels choix pouvaient bien s'offrir à elle pour qu'elle soit si troublé? Waldrade était toujours aussi perdut que la dernière fois en tout cas, c'était l'impression qu'elle donnait. Apparament ce fut la haine qui prit la majorité de l'âme de la vampire, même s'il n'était pas forcement destiné envers le jeune homme. Un flot continue de parole, toujours aussi perdu, toujours aussi haineuse, Waldrade lui expliquait qu'elle n'avait rejointe que le ministre et non pas les mangemorts. Même si pour Ivan cela revenait quand même à rejoindre les forces du mal, elle n'avait pas d'excuse pour se justifier, même si le finlandais ne lui en demandait pas une, elle semblait avoir ressentit le besoin de s'ecuser. Au lieu de s'excuser de la jeune femme semblait préférer se sacrifier pour se faire pardonner.


Bizarrement, Ivan ne ressentait aucune colère pour la décision et la nouvelle situation de Waldrade, tant qu'elle était heureusement là où elle était, le finlandais serait content. Certaines personnes ne peuvent supporter la lumière de la résistance et préférait grandirent dans les recoins sombres du monde. La vampire en face de lui était une de ses fleurs qui ne pouvait se dévelloper que dans l'ombre. Mais ce qui importait au jeune homme, c'était le fait qu'elle puisse grandire et s'épanouir, même si elle avait eu plusieurs siècles pour le faire, personne n'avait jamais finit de grandir et tant que l'on vivait il y avait toujours quelque chose à faire et à apprendre. Et ce fut cela qu'il avait envie de dire à la demoiselle en face de lui.



"Ne t'énerve pas... Tu me semble toujours perdu malgré le fait que tu es prit une décision quant à ton avenir. D'allieurs si cette décision te convient et si elle peut te rendre heureuse, alors je ne m'y opposerais pas. Tu as choisit ta voie et même si cela n'ai pas celle que j'aurais voulut de voir prendre, tu as choisit et cela est déjà une bonne chose, non? Et non, je n'ai pas envie de te lancer de sortilèges ou autre... Mais pourrais-tu me dire en quoi consiste cet arrangement au moins?"


Une hystérie s'était emparé de Waldrade et elle était prête à combattre. Le problème résidait en la personne d'Ivan, lui n'avait pas envie de combattre, cela ne résoudrait pas les problèmes de la jeune femme et cela ne donnera au final rien de bon, ça c'était sûr et certain. D'un coups, au lieu d'un sortilège, un nouveau flot de parole vinrent aux lèvres de la demoiselle. De multiples accusations portant sur le choix que le finlandais avait fait quant à son camp, mais aussi sur la destruction et l'extinction des espèces pouvant être considéré comme faisant parti du mal. Ces dernière accusations étaient en partie fausse, oui c'est juste on n'accepte pas les créatures du mal ou alors que très difficilement, mais nous ne les chassons, enfin pour Ivan, que lorqu'elle menace la sureté d'une communauté.


"La puissance du ministère? Oui c'est vrai, il est puissant ce ministère, mais je ne puis laisser un mage noir au contrôle d'un pays et encore moins du monde. Veux-tu que ce pays devienne un lieu de terreur, de peur? Et si je suis venu ici, ne n'est que pour me venger d'une personne qui à tuer mes parents et maintenant je ne puis partir à cause d'une demoiselle que j'ai rencontrer et qui ne partira pas tant que cette guerre ne soit pas close. Mon coeur et mon âme me dise de rester ici quelque soit les dangers qui me guettent. Tu peux me tuer ici et maitnenant mais tu ne le feras pas, en tout cas pas aujourd'hui, c'est peut-être présomptueux pour moi de dire ça, mais je ne pense pas que ta haine soit à mon encontre. Je ne pense pas d'allieurs avoir fait quelque chose pour t'énerver. Et quant à tes accusations contre la discrimination de ta race, je ne puis rien y faire, mais si tout ce que tu as dit était vrai, je crois que j'aurais déjà tenté de te tuer, non? Or je n'ia pas envie, j'aimerais juste pouvoir t'aider et te rendre un sourire si tu en as besoin..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Dim 23 Mar - 21:40

Ne pas s’énerver ? Et bien il fallait vraiment avoir les nerfs solides pour ne pas s’énerver en cet instant ! Mais peu importe. Sa colère s’atténua largement face au dire d’Ivan. Il avait les mots, lui. C’est comme s’il savait quoi dire pour l’apaiser. Elle semblait toujours perdu ? Oui mais ce n’était sûrement pas que de l’apparence. Elle l’était encore en effet. Un peu moins cependant car elle était déterminée dans ses idées. Toutefois, elle se remettait sans cesse en question, ce qui ne faisait que la perturber davantage. Le Finlandais semblait attaché à son bonheur… C’était assez troublant pour ainsi dire, car très peu de gens avaient témoigné ce genre d’attention envers elle depuis qu’elle était arrivée en Angleterre. Mais était-ce seulement sincère ? Oui ! S’il mentait, Waldrade l’aurait sentit. Mais son choix la rendrait-il heureuse ? En tout cas, pour le moment, elle ne voyait aucun problème alors autant que sa dure.

La vampire revint auprès d’Ivan, le fixant intensément du regard et pris la parole :

- Une bonne chose ? Cela dépend… C’est peut-être la plus grosse gaffe de ma vie ? Annonça t-elle, en arquant un sourcil. Que ce sage parole qui s’échappe de tes lèvres… Mon arrangement est assez simple ! Je n’obéis à personne hormis le Lord bien entendu, il m’apprend ce qui m'a été caché jusque là. Ensuite, il m’aidera à réunir les vampires de toute la Grande Bretagne et… Je ne peux pas t’en dire plus. C’est confidentiel. Ca ne regarde en aucun cas la Renaissance car je me doute bien que tu vas aller tout rapporter à ton chef ! Severus Rogue ! Je suis vraiment navré que nous sommes désormais ennemi. Mais je pense que tu trouveras une consolation avec une autre vampire du nom de Kristin Nokotay à qui je me suis fait une joie de donner une leçon. Elle tient à rejoindre la résistante cette gueuse alors au moins, tu ne seras pas déçut par cette fille là si jamais tu la croise un jour…

Et oui, cette vampire hantait toujours ses pensées même si à présent, elle avait moins d’importance. Elles seraient écrasé comme de la vermine, voilà tout ! Comme le reste d’ailleurs… Cela se voyait très bien que le noble était un peu déçut de la voie qu’elle avait choisit. Il aurait sûrement voulu qu’elle combatte à ces côtés. Les vampires faisaient des alliers de poids. Mais elle ne pouvait pas rejoindre la résistance pour la simple et bonne raison qu’elle ne pourrait plus boire du sang humain. Elle se priverait, et à quel prix ? Pas grand chose en tout cas. La Renaissance se moquait bien des problèmes des créatures de la nuit alors Waldrade se moquait, elle aussi des querelles de sorciers. Elle y prenait part c’est vrai mais au fond, elle s’en fichait un peu. Tout ce qui lui importait dans l’histoire, c’était l’existence de sa race.

- Mais je suis du côté du ministre également car je ne peux pas me résigner à boire le sang des animaux. Je n’ais nul envie de m’abaisser à pareil bassesses. Je suis née marquise et je tiens à rester digne de mon rang ! Je ne suis pas comme cette Kristin ! Si tu étais à ma place, tu comprendrais. Il ne faut pas croire que j’apprécie tout ce que fait le Lord. Bien au contraire. Certaine de ces idées me répugne mais c’est la seule voie pour moi qui me garantie un profit et une totale liberté.

Il ne peut laisser un mage noir au contrôle du pays ? Et bien cela, c’était son problème. Waldrade n’en avait que faire. De toute façon, mage noire ou non à la tête du gouvernement, ce serait quand même désastreux ! La preuve, avec ce Cornelius Fudge qui à précéder Voldemort. Il n’était vraiment pas fait pour la politique cet homme là !

- De toute façon, si le ministre actuel venait à être renverser, car c’est ce que vous chercher à faire, il faudra que vous en mettiez un autre et il ne sera pas forcement meilleur ! Cornelius Fudge était un imbécile et pourtant pas un pratiquant de magie noire. Comme quoi… Et ce pays est déjà un lieu de peur et de terreur mon cher ami car vous venez la faire régnez avec vos combats inutiles alors qu’elle pourrait être en paix ! Un mangemort à massacrer tes parents ? Ce n’est pas un fait banale… Beaucoup de personne ont eu ce tour là. Mais avant de se lancer dans une vengeance, il faudrait peut-être ce demander à qui la faute non ? Si cela se trouve, ce sont tes parents qui ont commencer à chercher le mangemort en premier… Enfin, je peux me tromper, alors inutile de s’emporter la dessus n’est-ce pas ? Passons à autre chose. Alors comme ça, tu t’es trouvé une petite amie ? Quel est donc le nom de cette jeune femme ? Il est étrange que tu sois attaché à une personne. La première fois que je t’ais vu, tu m’as donner l’impression d’être un coureur de jupon. Tu dois sûrement aimé les aventures n’est-ce pas ?

Waldrade avait toujours été curieuse et comme c’était présentement Ivan qui était devant elle, sa curiosité n’en était que plus renforcé. Elle avait envie de tout connaître. Elle esquissa un sourire en entendant le Finlandais en train de proclamer qu’elle pouvait le tuer là, tout de suite, mais qu’il doutait qu’elle le fasse. Le brave homme avait raison. Elle ne le tuerait pas. D’ailleurs, elle ne l’assassinerait jamais. Quelqu’un d’autre s’en chargerait. Elle ne pouvait respecter sa dette alors elle prendrait cet arrangement. Ne pas le tuer. C’était déjà un privilège.

- Hum… Non en effet, je ne te tuerais pas ni aujourd’hui, ni un autre jour. Tu te souviens sûrement de notre entrevu dans l’Allée des embrumes n’est-ce pas ? Je t’avais promis quelque chose. Malheureusement, et tu comprends certainement pourquoi, je ne pourrais pas respecter mes engagements. Je suis navré. Mais si je venais à le faire, ce serait trahir mon camp. En revanche, je pense que l’on pourrait trouver une compensation dans cette affaire. Si bien sûr, tu t’engage à faire de même. Je propose que l’on ne s’attaque pas, d’aucune sorte. Que se soit verbalement ou physiquement. Et ce, peut importe le lieu où l’ont se trouve. Que se soit une simple retrouvaille ou lors d’une mission. Serais-tu partant ?

La question la plus importante vint enfin. La discrimination de sa race. Alors comme ça, il doutait que ce soit vrai ? Bon sang ! Mais que devait-elle dire alors ?

- Me tuer ? Non ! Tu n’es pas comme les autres c’est uniquement pour cela. N’importe quel résistant aurait tenté de me mettre à mort. Et je puis t’assurer que c’est exactement cette mentalité qu’on les membres de la Renaissance du phénix, simplement, tu ne voudrais pas y croire n’est-ce pas ? Tu penses que les résistants sont des être bons ! Mais non… Ce n’est pas le cas ! Vous me faîtes bien rire avec ses histoires d’ailleurs ! Les dit « bons » n’hésite pas à tuer les dit « mauvais » alors ? Le camps du bien ne vaut pas mieux que celui du mal. Dans les deux cas, il y a des injustices ! Alors c’est peine perdu de me donner de la pitié pour quelque chose ou quelqu’un ! Quant à m’aider, je doute que tu puisse m’aider d’aucune façon car nous sommes bien trop éloigner l’un de l’autre. Nos idées s’oppose en tout point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Mar 25 Mar - 19:55

Waldrade semblait s'être calmé pour le moment, les quelques paroles d'Ivan avait replaça dans un coin les sombres partie de l'âme de la jeune femme et c'était tant mieux. Par contre elle paraissait, à présent, un peu incertaine et semblait se remettre en question. Elle était donc belle et bien perdu, toujours en fait et ceci ennuya un peu le finlandais, il n'avait donc pas encore réussit à améliorer les choses, ce qui était bien dommage quand même. Après un petit moment, la vampire se rapprocha de lui avec un visage beaucoup moins chargé de colère qu'auparavant et c'était déjà un bon point aussi bien pour lui que pour lui. A peine fut-elle un peu plus près, qu'elle recommança à parler et il est vrai, qu'Ivan devait constater qu'elle avait bien plus d'assurance que la première fois qu'il l'avait vu et c'était tant mieux.


Rien que ses premiers mots mettaient en question les mots d'Ivan, elle même ne voulait pas s'avancer sur le fait qu'elle ait fiat un bon choix ou non. C'est vrai que seul l'avenir nous le dira et qu'il est le seul en fait à pouvoir nous le dire et c'étiat tant mieux. Le finlandais n'aimait pas la divination et il préférait largement avoir le contrôle de sa vie, car savoir ce que le futur nous réserve, cela équivaut à abandonner la partie de notre conciensce qui nous donne la possibilité de faire des choix. Pour en revenir à leur conversation, Waldrade semblait quelque peu étonné des paroles du jeune homme, mais ne s'en offusca pas, au contraire elle lui expliqua en quoi consistait son arrangement avec Voldemort, enfin de manière général, bien entendu. Ainsi donc elle croyait que le sorcier était au service de quelqu'un, c'était une grosse erreur, personne ne prendrai des décisions à sa place. Mais Ivan devait avouer qu'il avait déjà pensé à entrer dans la résistance et qu'il y pensait toujours en fait. La vampire sembla vraiment navré lorsqu'elle lui dit qu'ils étaient désormais ennemis, le finlandais trouvait ça aussi vraiment triste, mais bon c'était la vie. Vraiment, la demoiselle détestait vraiment cette Kristin et elle en parlait comme si c'étiat le diable absolu.


Ensuite après un petit temps de pose, Waldrade continua à parler et elle semblait qu'elle voulait se faire pardonner auprès d'Ivan pour son choix. Elle était marquise, il est vrai et cela est surement une des causes de son choix pour le camp du mal, puisque la jeune femme ne voulait pas de sang d'animaux. Ensuite vint les véritables excuses, elle se justifia auprès du sorcier en prétextant qu'elle ne soutenait pas toutes les décisions du ministre malgré qu'elle est rejoint son camp. Waldrade finissa de se justifier en disant que la voie qu'elle avait choisit, était la seule qui lui garantissait toute ce qu'elle désirait, au moins elle était satisfaite apparament.


Bientot Waldrade s'attaqua au fait qu'Ivan ne voulait pas qu'un mage noir soit aux commandes du ministère déballant, que l'ancien ministre n'était pas mieux, mais ça le finladnais n'en savait rien, il n'avait connu que Voldemort et il voulait quelque chose de mieux pour ce pays. Ensuite vint le temps où la vampire donna son avis sur l'assassinat des parents du sorcier et malgré que cela ne soit pas facile, elle réussit à metre un rictus de colère sur le visage d'Ivan. La famille Badenov n'avait ordonné leurs morts que parce qu'ils étaient jaloux de la richesse et de la puissance qu'avait amassé au fil des âges sa famille et ce n'est que par jalousie qu'ils les avaient attaqué par surprise et en temps de paix. Waldrade soutint le fait qu'il n'aurait peut-être pas du a chasse et Ivan ne l'aurait pas fait si Torben et sa famille leur avait déclaré la guerre et qu'ils les auraient combattu face à face. Enfin bref... La jeune femme avait tout de suite changé de sujet et apparament elle voulait en savoir un peu plus sur la vie du jeune homme et la demoiselle posa quelques questions assez personnelles. Comme le nom de sa petite amie par exemple, mais une chose énerva un peu le sorcier, Waldrade semblait pensé qu'il était un coureur de jupon et qu'il avait "trouvé" Katia, nuance il ne la pas cherché et ce n'est qu'à une extrèmement bonne étoile que leur rencontre pu se faire. Qui arauit pu prévoir, c'était ces choses là qui faisait penser à Ivan que la vie avait quand même de très bons côtés. Non, le finlandias n'était pas un coureur de jupon, loin de là et pour les aventures, Ivan n'en était pas fan, même s'il devait admettre que cela était déjà arriver.


Ivan croyait presque rêver maitnenant, Waldrade ne comptait pas l'attaquer et en plus elle voulait que le jeune homme et elle fasse une sorte de pacte. Ne jamais s'attaquer quelque soit la situation, le finaldnais était totalement d'accord là dessus, mais il voulait aller plus loin, même si cela voudrait dire qu'ils devraient peut-être un jour trahir d'une certaine manière leur camp. Des frissons vinrent assièger l'échine du sorcier rien que d'y penser, cela ne pourrait être conclu que par un pacte magique et inviolable, un serment magique, qui les lirait entre eux jusqu'à leur mort et dans la mort. Mais la vampire ne laissa le temps au jeune homme que d'ouvrir la bouche et elle reprit rapidement la parole. Maintenant elle partait dans un débat phylosophyque sur le bien et le mal, qui était les gentils et qui était les méchants? Biensur la question se posera toujours, mais pour Ivan la magie utilisait par les sorciers reflétait leur camps et plus loin, leurs âmes. La magie blanches dévellopait les caractères positif de l'âme des hommes et la magie noire en dévellopait les caractères négatif, tel était l'opinion du jeune sur ce sujet. Pour son cas, Ivan essayait le plus possible d'utiliser la magie blanche mais parfois la brutalité l'emportait et une sauvagerie indéfinissable prenait le dessus sur son être conscient et inconscient. Et ce n'est qu'après un petit temps de pause que le jeune homme commença à parler, aussi bien pour laisser le temps à la jeune femme de reprendre son souffle, que lui pour se préparer.



"Pour commencer, je dirais que je suis toujours et je serais toujours libre de mes choix et que je n'obéis qu'à moi-même. Je n'ai pas rejoint la résistance, mais pour ne pas te mentir, je vais t'avouer que j'y ai déjà souvent pensé. Tu peux être sûr en tout cas que je n'obéirai pas à un chef quel qu'il soit aveuglément et que je ne serais jamais son petit toutout bien gentil." Ivan fit une pause pour reprendre son souffle, mais aussi pour donner un peu plus de poid à ses paroles. "Tu as choisit le côté qui te favorisait le plus et je ne pourrais pas t'en vouloir pour cela et de part ton caractère tu ne pourrais t'entendre avec la résistance, mais je ne suis pas aussi étroit d'esprit qu'eux beaucoup d'entre eux, mais comprend bien qu'ils peur de toi..." Ivan reprit rapidement, l'empressement de ses prochaines phrases ne lui permettait pas de tenir longtemps dans le silence. "Je ne connais pas le dernier ministre, mais je ne pense pas qu'un mage noir comme ministre puisse être mieux... Après nos opinions diverges et elles ne pourront jamais s'accorder je pense... Si tu veux tout savoir sur l'assassinat de mes parents tu dois savoir que la famille Badenov n'a tuer mais parents que parce que ces derniers étaient plus riches et plus puissants, ce n'est donc que par jalousie que cet acte a été commit. Et en plus ce fut un assassinat, même pas une guerre ouverte, de la fourberie et de la traitrise, voila de quoi est composé le sang des Badenov. Mais n'en parlons plus..." Ivan laissa un petit temps de silance pour se remettre de ses mots, mais il reprit avec un sujet plus joyeux. "Cela peut te paraitre surprenant peut-être mais je ne suis pas un de ses coureurs de jupons qui ne pense qu'à ça. Par contre, je suis désolé mais je ne pourrais pas te donner le nom de ma petite amie, elle est résistante et tu es dans l'autre camp, j'espère que tu comprend, désolé..." Ivan fut un peu géné de devoir cacher quelque chose à Waldrade, mais il ne voulait pas mettre en danger d'une quelconque manière Katia. "Je dirais que le bien et le mal est une conception assez personnel et qu'elle est différente pour chacun, tu n'es pas d'accord?" Ivan vint enfin à un moment plutôt imortant de leur conversation, la demande de Waldrade... "Pour ta proposition, je m'avancerais un peu plus et je te proposerais un pacte plus complet, je dis qu'on ne s'attaque pas, mais en plus si l'un de nous deux est en danger de mort, je dis qu'on fasse tout pour sauver l'autre, d'accord?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Sam 29 Mar - 17:07

Le jeune finlandais tenait apparemment à sa liberté… Il était vrai que d’obéir à quelqu’un était pour le moins gênant. On ne pouvait pas faire ce que l’on voulait. On était libre de nos actes. Waldrade privilégiait ce point de vu et même si elle avait rejoint le Lord, la vampire conservait une grande part d’indépendance. Ce n’était pas donné à tout le monde… Et oui, elle lui avait affirmé qu’elle ne voulait en aucun cas se trouver sous les ordres de mangemorts ! Quel horreur ! Etre au service de personne moins puissante qu’elle ? C’était impensable ! C’est elle qui allait dicter ce que les autres devaient faire oui ! Et non l’inverse ! N’empêche qu’il ne s’était pas allier à la résistance Ivan, ce qui étonna quelque peu la marquise. Le terme de « toutou » le fit sourire. Il était vrai qu’obéir à ce Severus Rogue devait être fort déplaisant. Et dire qu’il y avait des idiots qui s’engageait auprès de lui…

Ivan semblait comprendre son choix, décidément, il n’était pas comme les autres. Si par un quelconque malheur elle se s'était lier d’amitié avec un résistant, cela faisait nul doute qu’il lui en voudrait à mort pour ce qu’elle avait fait, et n’hésiterais probablement pas à essayer de la tuer. En insistant bien sur le terme « essayer ». Car ce n’était pas un simple résistant qui allait l’arrêter ! Ce serait sottise que de penser un tel chose. Mais lui, Ivan, restait calme et poser, comme si le gouffre qui les séparait psychologiquement n’existait pas. C’était rare de rencontrer ce genre de personne et Waldrade se félicitait d’avoir pu connaître cet individu. C’était vraiment fascinant de voir deux personnes opposé se parler sans la moindre rivalité. Waldrade ne demandait pas mieux. D’autant plus qu’il n’était pas un véritable résistant. Oui ! Cela ne faisait aucun doute ! Jamais elle ne pourrait s’entendre avec la Renaissance du Phénix. Il était vrai que sa façon de penser ne lui permettrait pas. Et puis, ils n’aiment pas les vampires ces gens là… Qu’ils meurt tous ! Que le chemin de la Mort leur soit montrer dans les plus bref délais…

Ivan n’est pas aussi étroit d’esprit que ces fumiers ? Cela se voyait bien ! Sinon, il n’aurait même pas cherché à discuter ! Ce qui parut légèrement surprenant, c’est que le Finlandais s’autorisait à faire critique négative de ces sorciers. Voilà qui était étrange, mais également bien vu. Et ce charmant garçon sortait avec l’une d’entre elle ? Eh dis donc ! Il y avait de quoi rester bouche-bée ! La vampire jubilait intérieurement. Ils avaient peur d’elle ? Voilà une nouvelle digne d’intérêt ! Oui ! Ils devaient la craindre… Ses pouvoirs surpassaient bien souvent la majorité des résistants. Ce n’est pas de l’orgueil tout ça, non ! C’était simplement voir la réalité des choses. Waldrade savait pertinemment qu’elle n’était pas la personne la plus forte de la Terre. Loin de là ! Même son père qui atteignait un degrés de puissance de plus n’était pas imbattable !

- Ils ont peur de moi ? Vraiment ? Comment le sais-tu ? Quelqu’un leur à fait part de mon existence ? As-tu seulement déjà eu accès à leur repère… Là où ils se regroupe tous… ?

Ah ! C’est vrai ! Elle n’avait pas pensé à cela ! Ivan ne connaissait pas l’ancien ministre Cornelius Fudge vu qu’il n’était pas d’ici ! Enfin bon ! Cela ne changeait pas grand chose à l’histoire ! Un mage noir ne peut pas être mieux que lui ? Pff ! Nan ! Elle n’était pas d’accord sur ce point mais mieux valait ne rien exprimer au risque de provoquer une grosse mésentente qui se finirait en catastrophe. Et au fond, la vampire s’en moquait un peu. Tout ce qui lui importait, c’était le sort des vampires. Point. Quoi que, parfois, ils ne méritaient pas son attention, elle devait l’avouer. Après quoi, vint un fragment de l’histoire du finlandais : l’assassinat de sa famille. Intéressant. Ainsi, ce n’était que de la jalousie ? Ca faisait pas mal de dégât ce truck là ! Badenov… Elle ne l’avait encore jamais vu ce type là et espérait bien que cela arrive un jour, juste histoire de savoir quel odieux personnage était-il. De la fourberie et de la traîtrise… Voilà deux choses qu’elle ne pouvait tolérer chez ses ennemis. Dans la vie, il fallait être franc et direct, même si l’on devait en subir les conséquences. Ce comportement faisait pensé à cette vieille famille de scélérats qui avait tant chercher à nuire au Théophane au temps jadis. Ils avait eu exactement la même attitude. Aussi, Waldrade comprenait très bien les sentiment que pouvait éprouver Ivan en cet instant et à l’égard de ce Badenov. Bien sûr, elle aurait pu ne pas le croire, dire qu’il mentait. Mais non. La vampire le croyait sur parole. Pendant un instant, Waldrade se surpris à s’imaginer en train de chercher le mangemort, l’affaiblir, et le ramener à Ivan pour qu’il l’achève. Que de pensé sombre se bousculait dans son esprit. Oui ! Mais c’était plus son côté non mauvais qui pensait cela.

- Je suis navré pour toi Ivan ! Il est vrai que ce genre de personne ne mérite pas de vivre ! Sache que j’ai eu le même tour que toi. Les Théophanes ont aussi eu à subir les attaques méprisantes d’une famille souillé par la félonie et le pharisaïsme… Mais qu’importe pour moi désormais. Ils sont tous mort désormais. Enfin je le crois… Quant à toi, je comprends mieux ton esprit vindicatif. Et je ne t’en dissuaderais pas. Si cela ne tenait qu’à moi, je t’aiderais à le trouver ce Badenov pour que tu puisse en finir mais ce serais trahir mon camp… Si je peux faire quoi que se soit pour toi à ce sujet, fait-m’en part, que je puisse me rendre utile.

Ce qui suivit fit rire la marquise. Non ? Il n’était pas coureur de jupon ? Arf ! Ce n’était que pour le taquiner ! La vampire aimait bien jouer ainsi, à chercher le petit truck qui pourrait éveiller un certain agacement ou autre… Ah ! Il ne voulait pas lui donner le nom de sa petite amie ! Diable ! Oui ! Elle comprenait parfaitement pourquoi il ne voulait pas le lui donner. Mais Waldrade souhaitait le connaître absolument. Pour cela, elle aborda un autre sujet, parler de sa première mission pour le compte du ministère. Là, elle avait croisé… 4 résistants si elle se souvenait bien ?

- J’ai participé à une embuscade il n’y a guère longtemps. Pour attraper des membre de la Renaissance. Il y avait deux hommes auquel je me fit un plaisir de les amocher. Une femme rousse et une autre au cheveux brun. Serais-ce l’une d’entre elles ? Si c’est le cas, je ne vois pas en quoi tu ne pourrais pas me signaler son nom car je peux t’assurer que j’ai bien retenu leur visage et par conséquent, si c’est l’une d’entre elles, je n’aurais aucun mal à la reconnaître même en l’absence de nom. Quant à ce qui est du bine et du mal… Je suis assez d’accord avec toi. Chacun le voit d’une manière différente.

Pour finir, vint le moment où ils devaient s’accorder sur leur promesse l’un envers l’autre. Gros problème ! Ivan en voulait plus ! Si l’un d’entre eux était en danger de mort, ils se devaient de s’aider mutuellement. Cauchemar ! C’était bien là une chose des plus difficiles ! Surtout sans se faire remarquer par ceux de son propre camp ! Comment faire ? Elle devait bien s’avouer que cela lui ferait de la peine s’il venait à mourir mais le sauver lors d’une situation dangereuse serait presque du suicide ! Les mangemorts ne comprendrait rien ! La vampire s’écarta d’Ivan, plonger en pleine réflexion, laissant ses pas aller un peu partout. La proposition était difficile à accepter mais également à refuser. Elle se mordit la lèvre inférieur, analysant les conséquences que cela pouvait engendrer. Enfin, elle revint auprès du finlandais, la mine sombre. C’était une décision des plus sérieuse. Après un long moment de silence, elle annonça sereinement :

- J’espère que tu vois bien les problèmes que cela pourrait engendrer que de respecter une tel chose. D’autant plus que tu auras sûrement plus besoin de moi que moi de toi. Néanmoins, je suis partante ! En espérant qu’il n’y ais pas un quelconque traquenard de ta part la dessous ! Si jamais tu venais à ne pas respecter ton engagement, je ne tiendrais plus le mien non plus. A moins que l’on procède d’une manière autre… Le serment inviolable ! Mais pour cela, il faudrait être trois… On peut y remédier bien entendu, cela n’est pas un souci majeure. J’attends juste ta réponse à ce sujet.

Une troisième personne ? Oui ! S’ils allaient chez elle, Wenceslas s’en chargerait très certainement ! Et il ne s’y opposerait pas ! Il avait toujours respecter les engagements de sa fille. Il continuerait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Mar 1 Avr - 15:07

Waldrade sembla se réjouir un peu des mots d'Ivan, mais le sentiment général que devait éprouver la vampire devait bien être la surprise, elle ne devait surement pas s'attendre à ce que le jeune homme parle ainsi. Mais c'est vrai que de part leurs origines, le noble finlandais et la marquise avait quelque chose en commun de plus que leur conditions sociales, il avait hérité de la même répugnance à être dirigé par quelqu'un d'autre que par un autre noble ou très grand sorcier. Ce laisser diriger par une personne du peuple serait un peu comme un désohonneur pour eux, jamais ils ne s'abaisseraient à cela. Mais il est vrai aussi que plus le sorcier avait voyagé au fil des années, plus il devait admettre que le fait qu'il soit noble ne l'avait pour ainsi dire jamais aider et maitnenant qu'il passait plus de temps à n'être qu'une personne du peuple, Ivan se rendait compte qu'il n'était pas si différent des autres et que même les gens du peuple pouvait facilement dépasser sa puissance magique. Tout ceci l'avait boulversé et il avait du se remettre en question un certain avant de pouvoir accepter tout ça et maintenant le finlandais arrivait très bien à vivre sans ses richesses et les privilèges qui font de lui un noble. Malgré tout ce n'était pas pour ça qu'il n'aimait pas avoir tout ce qui faisait de lui, un noble et une personne plus riche que les autres. Quand le sorcier revenait chez lui, en Finlande, il était content de revoir son pays et se réhabituait très vite à la richesse de sa demeure.


Pour en revenir à la situation, Waldrade avait de quoi être surprise, mais en même temps peut-être contente, vu que les propos d'Ivan voulaient bien dire qu'il n'était pas encore prêt à intégrer la résistance. Mais le finlandais voulait bien se faire comprendre et dire à la vampire qu'il intégrerait un jour la résistance, c'était inévitable. Un énorme sourire vint sur le visage de la jeune femme et une explication vint rapidement sortir des lèvres de cette dernière. Le mot était peut-être un peu rude mais le sorcier ne savait pas quel autre utiliser, Waldrade jubilait en fait de pouvoir insufler la peur à ses ennemis et elle ne semblait pas le croire, mais la suite fit savoir à Ivan, qu'elle avait prit trop personnellement les mots du jeune homme. Le finlandais voulait parler des vampires en général, pas d'elle, mais c'est vrai que la résistance devait être au courant de l'existence de la vampire puisqu'une autre vampire qui la connaissait avait intégré la résistance, cette personne se prénomait Kristin Notokay.


"Je ne parlais pas de toi en particulier, mais des vampires en général, les gens ont peur de vous, en tout cas la plupart et c'est pour ça qu'ils veulent vous exterminer. Sinon pour te répondre, je n'ai pas encore intégré la résistance, même si je ne vais pas tarder je pense, je n'ai donc pas encore vu leur repère. Je pense que je vais intégrer la résistance pour en apprendre plus et pour pouvoir protéger la personne que j'aime de tout mon coeur plus efficacement. Ensuite vu que je ne veux pas de mage noir comme ministre je pense que mon intégration dans la résistance pourrait faire un petit peu accélérer les choses sans vouloir être prétentieux..."


Waldrade acceuillit les autres paroles d'Ivan avec un sourire un peu moins grand, l'histoire de la destruction de la famille du finlandais avait, à ce qu'il avait semblé au jeune homme, fait remonter des souvenirs chez la jeune vampire. Et bientôt la demoiselle vint parler de sa propre expérience, une famille qui ressemblait traits pour traits à celle des Badenov avait fait subir nombre d'attaques à la famille de Waldrade et au final bien sur, les felons furent tous morts à cause de leur mortalité et il ne resta que la vampire qui survécut à cela, enfin peut-être quelqu'un d'autre de sa famille, Ivan ne savait pas et ne s'avancerait pas sur le fait que d'autres membres de la famille de la demoiselle puissent être des vampires. En tout cas, le finlandais était content qu'à présent tout les traitres qui avaient attaqué les Théophanes, soient mort. Pour sa part il aimerait bien, pouvoir déjà tuer le meurtrier de ses parents, ensuite viendrait le tour de sa famille, Torben avait détruit sa famille, tout ceci n'était que justice et bientôt sa vengeance sera finit.


"Je suis désolé d'apprendre que la traitrise et la félonie d'une famille eut touché la tienne, mais je dois avouer que je suis content qu'ils aient tous périt. Les lâches et les traitres devraient tous mourrirent pour leurs actes! Ou en tout cas subir une punition. Mais je m'égard, désolé, je n'ai pas pour habitude de m'énerver pour les choses du passé, sauf quand elles me rattrappent. C'est gentille de te proposer pour m'aider dans ma quête de vengeance, mais je ne pense pas que tu puisse vraiment m'aider sans trahir ton camps et je n'aurais pas la même satisfaction, si j'ose dire, si je ne fait pas tout moi-même, j'espère que tu comprend..."


Waldrade parla ensuite d'une embuscade dont Ivan ignora totalement l'existance, Katia ne lui en avait pas parler, surement pour ne pas l'inquièter vu à la vitesse où le finlandais s'inquiètait pour la jeune femme. Ainsi il y a eut une embuscade, il faudrait que le jeune homme demadne à l'élue de son coeur, si elle y participait, car cela l'intriguait grandement. En tout cas, il ne pouvait pas répondre à la vampire avec cette information puisqu'il n'en savait absolument rien. Et Ivan se devait d'être franc avec Waldrade, il n'avait donc plus qu'à avouer son ignorance.


"Je ne puis te dire quoi que se soit, je n'étais pas au courant qu'une telle embuscade avait eut lieu et je n'en ai relevé aucune trace. Elle ne me la surement pas dit parce qu'elle savait que j'allait m'inquièter pour elle... Je ne puis donc pas te répondre, désolé..."


Le dernier point que Waldrade aborda fut surement le plus important et elle était partante malgré ce que cela impliquait. Ceci fit énormément plaisir à Ivan, même si elle avait raison sur un point, il aurait certainement besoin d'elle plus que de lui et ça malheureusement, le jeune homme n'y pouvait pas grand chose à son plus grand déplaisir. Serment inviolable? Oui, le sorcier y avait pensé et c'était certainement la seule manière pour eux de respecter leur pacte dans n'importe quelle situation.


"Je suis d'accord pour le serment inviolable, mais il reste encore à trouver une troisième personne et de mon côté il n'y a malheureusement pas grand monde qui se bousculerait pour m'aider à accomplir ce pacte... Mais toi, tu as peut-être quelqu'un en tête si tu as proposé cela, est-ce que je me trompe? Par contre tu me dis que cela pourrais causer quelques soucis de clairté quant à nos camps, je suis d'accord avec toi, nous essayerons d'être discret quand nous nous souverons la vie mutullement, d'accord?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Sam 5 Avr - 12:41

Oui. Bien sûr. Les gens ont peur d’eux. Ils les craignent. Les redoutes. Et ils sont bien raison maintenant. Bientôt, ils les verraient d’une façon encore différente. Ils auront l’impression de vivre un cauchemar. Waldrade allait faire de son espèce, de véritable tueur qui ne ferait que déferler leur colère contre ses imbéciles pour les avoir écartés de toute civilisation. Et Voldemort en trouvera des avantages. Et si son entreprise échouait, tant pis. Elle trouverait quelque chose d’autre à faire et probablement tout aussi désastreux pour le camp adverse. Sa fureur n’aurait d’égal que sa violence. Et ses forces combinées à celle de sa famille, les mortels avaient toutes les raisons de rester planqué chez eux sous leur lit et se mêler une fois pour toutes de ce qui les regardait. Point. L’esprit de la vampire réfléchissait à une vitesse hallucinante. Il allait très certainement s’allier à la résistance. Ce n’était que pur folie. Et là, immédiatement elle n’eut plus aucune envie de vouloir faire le pacte.

Faire avancer les choses. Non mon petit. Non, non, non. Tout devait rester ainsi, et les résistants devaient disparaître dans les abîmes de la mort. C’était tout. Et d’abord ? Est-ce que la majorité de la population était d’accord pour occire le ministre ? Hum ? Si cela se trouve, ils approuvent entièrement les fait et gestes de cet individu. En tout cas, Waldrade ne le laisserait pas faire. Sinon, elle finirait mal dans l’histoire et même si cela pouvait paraître un peu égoïste de sa part, elle faisait passer sa personne en priorité. Encore, si elle s’adressait à un vampire, elle aurait peut-être fait un effort mais c’était loin d’être le cas. Et même ! Un vampire honorable n’aurait pas cet état d’esprit ! Et la vampire comptait bien aller au bout de son projet. Elle avait déjà Lucian qui s’était rallier à sa cause. Un brave garçon celui là. Il allait faire ses preuves sans aucun doute. Il deviendrait un vampire redoutable, cela ne faisait aucun doute.

Ivan compatissait. Allons donc ! Ce n’était que des choses du passé. Quoi qu’il en soit, il refusa tout bonnement son aide. La vampire s’y attendait de toute façon, donc elle ne fut nullement surprise. Elle aurait été à la place d’Ivan, elle aurait réagit de la même manière. Il était bien évident que pour une question de vengeance, le mieux est de tout faire soit même. Ainsi, la gloire que l’on pouvait en tirer était bien plus forte. Waldrade comprenait parfaitement son état d’esprit. Un fait étonnant, Ivan n’avait pas été mis au courant de l’embuscade qui avait eu lieu. Sa douce ne lui avait rien dit… Pour ne pas l’inquiété… Comme c’était mignon… Et voilà Waldrade repartant dans ses idées noires, qui la poussait à faire le mal partout où elle mettait les pieds. Présentement, elle avait une envie cuisante de flanquer une gifle au finlandais. Allez savoir pourquoi maintenant. Elle ne le savait même pas elle-même.


Enfin, vint le problème du serment inviolable. Il était d’accord. Evidement. Pour lui, le pacte serait plus simple à respecter que pour elle. C’était bien le truck qui la dérangeait. Mais enfin, c’était une personne qui méritait sa sympathie. La vampire sourit au propos du jeune homme.

- Pas grand monde qui se bousculerait ? Non bien sûr… Qui voudrait qu’un tel pacte soit réalisé ? Qui voudrait donc que tu sauves la mise à un vampire ennemi ? Hum ? Cependant, j’ai une personne en tête qui fera l’affaire. Une personne de ma famille plus précisément. Il est bien évident qu’il faudra agir dans la discrétion la plus totale. Pour réaliser l’accord, il faut que nous allions chez moi, si cela ne t’ennuie pas.

De toute façon, s’il voulait le faire son pacte, il était bien obliger d’accepté car la personne en question ne se trouvait pas prés de l’étang. A bien y réfléchir, avoir un résistant comme allier n’était mauvaise chose. On a toujours besoin d’un plus petit que soit, dit-on. Elle tenterait l’expérience. Car elle savait que malgré sa puissance, elle n’était pas surhumaine. Avec un sourire au lèvre, elle regarda fixement le Finlandais.

- As-tu déjà eu l’occasion de voler ? C’est peut-être le moment d’essayer non ? Une expérience comme celle ci ne te tenterait pas ?

Sur ses paroles, elle se métamorphosa, prête pour l’envol. Le transplanage était à éviter, c’était désagréable. Elle tendit la main à Ivan pour l’inviter à se joindre à elle pour la promenade aérienne. Ce n’était pas tous les jours que l’on avait l’occasion de voler avec un vampire. C’était même d’une rareté incroyable. S’il refusait pareil invitation, il serait bien sot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Mer 9 Avr - 13:01

Waldrade était apparament ce soir d'une humeur bien plus massacrante qu'à leur première rencontre, ses canines s'allongeaient parfois et cela devait très certainement être causé par quelques idées noires. Bizarrement Ivan n'était pas des plus assurés quand les canines de la vampire s'allongèrent, mais bon elle n'allait rien lui faire, tout simplement parce qu'elle lui avait dit et parce que aussi étonnant que cela puisse paraitre le jeune homme avait confiance. Peut-être que cette confiance était mal placé, ça le sorcier n'en savait rien et ne le saurais que quand il sera trahi, s'il l'ai bien entendu. Au final donc il n'y avait pas grand chose à craindre. Malgré tout, la demoiselle était trop pensive peut-être qu'Ivan n'aurait pas du en dire autant, toujours entrain parler et surtout, à son plus grand dam, parler sans réfléchir avant. Parler avec Waldrade n'était pas dérangeant si elle n'aurait pas fait partie du camp du mal. Si la vampire aurait fait partie de la renaissance, il y aurait bien plus de liberté et énormément moins de sombres idées dans leurs conversations, c'était sûr et certains.


Ivan se demanda à quoi Waldrade pensait, surement à ses dires mais le finlandais voulait savoir ce qu'elle en pensait. Toujours les choses les plus inaccessible qu'on désire le plus, ça le jeune homme le savait bien, d'allieurs il se demandait toujours comment avait-il pu réussir avec Katia, cela était la meilleur chose qui lui était depuis bien longtemps et cela rivaliser même pour le titre de meilleur chose qui lui est arrivé dans sa vie. Comme à son habitude, le sorcier étiat beaucoup trop dispersé et c'était certainement pour cela qu'il s'était prit bien des choses dans la face depuis qu'il était arrivé en Angleterre. Bon pour en revenir à nos oignons et plus précisément à la conversation entre Ivan et Waldrade, il fallait bien remarquait que la vampire aviat un moment contracter les muscles de l'un de ses bras et cela avait inquiété encore le finlandais. Ce prendre une baffe d'une demoiselle n'était jamais plaisant et encore moins quand cette dernière disposait d'une force surhumaine. Apparament elle se calma assez rapidement, ces muscles redevinrent normal et ses dents avaient apparament été controlé.


Waldrade commença à parler et elle lui dit que cela était évident que personne dans l'entourage du jeune homme, qui voudriat bien faire ce pacte et au plus grand déplaisir du sorcier, il devait admettre qu'elle n'avait pas tout à fait tort. Ensuite vint le moment ou la jeune femme proposa quelque de sa propre famille pour conclure ce pacte et malgré le fait que cela ne l'enchentait guère, le sorcier était un peu forcé de dire oui, personne d'autre ne serait prêt à faire cela, c'était sûr et certains. Mais pour ce faire, il fallait nécessairement changer d'endroit, voir aller dans l'antre de Waldrade, cela faisait un peu peur à Ivan, car il ne savait comment le sombre père de la vampire réagirait à cette demande de pacte. Il allait peut-être très mal le prendre, voir même étancher sa soif rouge avec le sang du jeune homme et ce dernier n'en avait pas particulièrement envie aussi étonnant que cela puisse paraitre. Enfin la jeune demoiselle lui demanda s'il avait déjà volé, question stupide bien entendu, Ivan avait joué dans l'équipe des nobles de finlande et s'il ne serait pas partie en quête de vengeance, il y serait toujours d'allieurs. Le sorcier avait joué le rôle d'attrapeur et de gardien, plus souvent gardien qu'attrapeur, mais il se débrouillait quand même quand il s'agissait de vif d'or. Revenant à la réalité, Ivan se rendit compte que Waldrade se transformait peu à peu en vampire, ainsi elle désirait le transporter jusqu'à sa demeure, allez pourquoi pas.


"D'accord pour qu'une personne de ta famille soit le conclueur du pacte, cela me va très bien, de toute façon je n'ai pas trop le choix... Je suis partant pour un petit vol, cela changera un peu d'un balai et d'un terrain de quidditch."


Ivan n'attendit plus qu'une chose pour commencer le vol, l'aquiescement de Waldrade et à mon avis il ne tarderait pas à venir et ils s'envoleraient très bientôt pour l'antre de la vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   Jeu 10 Avr - 12:58

Ivan était d’accord. En même temps, comme il le disait si bien, il n’avait pas trop le choix en effet. Personne d’autre ne voudrait le faire. Aussi bien dans le camp d’Ivan que dans celui du ministère. Wenceslas était par conséquent l’ultime recours. Mais Waldrade ne put s’empêcher de sourire en entendant le Finlandais proclamé que ceci lui convenait très bien. Nan. Il n’était pas sérieux. La vampire sentait bien qu’il n’était pas très rassuré à l’idées de rencontrer son père au comportement imprévisible et d’une susceptibilité excessive. D’ailleurs, même Waldrade doutait qu’il accepte de faire l’enchaîneur mais après tout, qui ne risque rien n’a rien n’est ce pas ? Bah ! Même s’il se montrait réticent, il n’y avait aucune raison pour qu’il s’emporte contre Ivan. Ah ! Une partie intéressante… Le Finlandais ne refusa pas la petite ballade aérienne. Bien. Ils allaient s’amuser. Enfin, Waldrade oui, après Ivan, c’était une autre histoire. Euh… Quidditch ? Il en avait fait ? Tiens donc. La marquise se demandait bien quel rôle mais elle s’abstint de toute question concernant ceci car le sport ne l’avait jamais véritablement intéressé et elle n’avait guère envie de partir dans ce sujet dans lequel elle s’ennuierait bien vite.

- Il fera peut-être un peu froid là-haut, j’ose espérer que tu n’es pas une de ces « petite nature » qui ne supporte rien et se plaignent tout le temps pour quoi que se soit.

Sans plus attendre, elle se rapprocha d’Ivan, l’attrapa comme si elle allait s’en faire un dîner et le lança dans les air avec une force surhumaine. Immédiatement, elle décolla du sol à son tour avant de rattraper le Finlandais en plein vol, de passer le bras de ce dernier autour de son cou et de le maintenir par la taille afin qu’il reste bien droit et que sa position ne soit pas inconfortable. Le mistral les frappa de plein fouet. Waldrade ne craignait pas le froid sous cet forme mais le Finlandais, lui devait très certainement être frigorifié. Le pauvre… Enfin, ce n’était tout de même pas un vent de rien du tout, qui allait mettre à terre ce cher Ivan non ? La vampire pris un peu d’altitude, sans toutefois aller trop haut de peur que l’autre soit congelé, et augmenta sa vitesse. Le paysage défilait à une allure fulgurante. Même avec un éclair de feu, la rattraper serais un défi. Très vite, elle fut rejoint par sa bande de chauve-souris qui l’accompagnait à quasiment toutes ses petites sorties. Waldrade avait quelque chose à dire depuis tout à l’heure. Oui ! Il fallait que ça sorte maintenant !

- Je suis quasiment certaine que tu as déjà rencontrer Kristin Nokotay… Et j’aimerais pouvoir te demander une faveur… Pourrais-tu lui faire passer un message de ma part ?

Avant de délivrer son mot à dire, elle préférait attendre qu’Ivan réponde pour exprimer son accord ou non. Depuis plusieurs jours déjà, Waldrade avait envie de lui dire un truck à cette femme venu d’Amérique mais comme elle ne l’avait pas revu après le fameux combat qu’elle avait livré dans la maison de Syerra Van Blacken… Elle devait sûrement ce cacher maintenant après les évènements. Elle s’était déjà fait remarqué au Chaudron Baveur alors qu’elle venait à peine d’arriver ! Ah ! De toute façon, Waldrade ferait tout pour la dégoûter d’avoir quitter son pays ! Elle lui réserverait quelques surprises… La vampire y vieillerais ! On allait saccager les plans de la Résistance ! Oh que oui ! Ce serait délectable et le ministre sera très content. Que pouvait rendre Waldrade plus heureuse que de rendre heureux le mage noir justement ? Ah ! Ils n’étaient plus très loin de l’Antre des Théophanes maintenant ! En effet, l’imposant château était bien visible au loin à présent malgré l’épaisse brume qui s’était formé dans le coin. Etrangement, l’atmosphère que l’on ressentait ici était bien différent de celui près de l’étang. Dans le domaine, on sentait bien la sensation d’être dans un endroit ancien, chargé de souvenir et surtout, de puissance bien évidemment. Wenceslas était un vampire très puissant, peut-être même le plus fort de la Grande Bretagne. C’était bien ce qu’il y avait d’impressionnant chez lui. Même les simples mortels ne pouvaient pas passer à côté. Waldrade se demandait bien comment allait réagir le Finlandais en le voyant.

L’heure de l’atterrissage avait sonné. La marquise commença à descendre doucement vers le vaste parc ensevelit sous la neige. Elle se posa en douceur et lâcha Ivan une fois les pieds bien à terre. La vampire reprit son apparence « normal » tandis que les chauve-souris se ruaient vers les meurtrières d’une des plus hautes tours. Le cœur de Waldrade battait plus vite que d’habitude. Elle n’était pas vraiment tranquille mais il fallait bien passer par-là de toute manière. Elle observa le noble avant de déclarer :


- Ca va ? Pas trop geler ? Bienvenu à la maison ! Je te le dis moi-même car je doute que mon père soit de nature très courtoise ce soir. Mais surtout, ne manque pas de politesse envers lui… Ne critique rien de ce qui appartient à cet demeure car il ne se privera pas de… enfin voilà quoi et le plus important si j’ose dire, ne répond pas au provocations qu’il pourrait te faire, sinon ça risque de très mal tourner. Je tâcherais de te couvrir ne t’inquiète pas pour cela. Il ne t’arrivera rien tant que tu suis mes instructions. S’il lui venait la soudaine envie de te faire du mal, je l’en empêcherais…

Après quoi, Waldrade se dirigea vers les lourdes portes de fer, qui s’ouvrait déjà, manœuvrer par les elfes de maisons toujours aussi élégamment vêtu. Ceux ci s’inclinèrent à l’approche de leur maîtresse mais regardèrent le Finlandais d’un œil méfiant, comme à chaque fois qu’il y avait un invité d’ailleurs… Une fois franchit, les portes se refermèrent et les deux individu se retrouvait dans un long couloir éclairé par une multitude de chandelier. Le son d’un clavecin se faisait entendre dans le château et Waldrade n’eut aucun mal à deviner qui en était le producteur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles, peut-être désastreuse ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut on mettre un Plasma en Tate?
» Celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre...
» Un site qui peut nous apprendre beaucoup de choses!
» Un magnifique jeu qui peut vous faire pleurer....
» Que peut on forger ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Autres lieux :: Voyage autour du monde-
Sauter vers: