AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joli soir pour Mourir [Arielle]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cimeriès A. Mollow
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 27
clan : Les Perdants. Le Mal ... Quelle est la différence ?
Date d'inscription : 21/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
50/100  (50/100)
Niveau magique:
10/20  (10/20)
Relations:

MessageSujet: Joli soir pour Mourir [Arielle]   Dim 6 Avr - 15:14


    Les vacances de Noël. Avoir sa fille à ses cotés. Merlin qu’aurait-il donné pour s’exiler en France ? Tout. Et c’est donc avec une joie bien dissimulée qu’il avait accueilli Eden, gosse incapable de rester en place dix minutes sans poser une question ou demander quelque chose. Il était d’ailleurs étrange de voir comment elle ressemblait à sa mère. Mauvais souvenir qu’il chassa bien rapidement.

    La neige n’avait cessée de tomber tout au long de la journée, si bien que le froid régnant dehors s’était installé dans la demeure de Cimeriès et ceci malgré la cheminée. Certes il aurait pu user de la Magie pour réchauffer un peu ce manoir plus ou moins délabré mais non. Car il y avait bien longtemps que la magie avait perdu de son attrait pour cet homme devenu créature il y avait de cela quelques années. Cimeriès avait abandonné l’usage de la magie, enfin abandonné, disons que sa baguette ne l’accompagnait plus. De même lorsqu’il lui prenait l’envie de tuer, il n’y allait pas par quatre chemins différents. Bien entendu que le sang, les cris de ces victimes lui manquait, comme autrefois mais aujourd’hui devenu une Bestiole, il n’avait plus besoin d’un bout de bois. Sa condition lui donnait même une raison de tuer. Mais ceci, sa fille n’était toujours pas au courant et cela faisait a présent quatre années qu’il lui cachait ceci. Qu’importe, ce ne serait pas ce soir qu’il lui révélerait. La demoiselle était partie se coucher après avoir observer les flocons, autant la laisser rêver. Car Cim’ avait beau être un ‘’ancien’’ Mangemort, ce n’était pas pour autant qu’il n’appréciait pas sa fille, bien au contraire. Mais une nouvelle fois il se devait de la laisser seule, une nouvelle fois il s’exposait au danger. Car rester trois jours sans boire une seule goutte de sang, c’est sur sa gamine qu’il se jetterait si ce manque n’était pas comblé.

    Lourde cape noire qu’il avait revêtis. Le temps dehors n’était que trop désagréable. Mais le froid ou même la chaleur, il n’en ressentait rien, certes. Mais sortir en chemise dehors alors que tous portaient des vêtements plus ou moins épais aurait de suite révéler sa chère nature qu’il n’admettait toujours pas. Mais celle-ci était plus visible que jamais. La peau d’ordinaire assez pale de l’homme en devenait presque transparente, si bien qu’il ne doutait pas que l’on puisse voir ses veines, ce qu’il avait caché a l’aide du col de sa veste. Mais la n’était pas le problème majeur. Il lui fallait une victime, qu’importe l’age, le sexe, la condition. Quelqu’un a abattre. Et son aveuglement complet le conduisit à suivre une jeune femme. Personne tout aussi vivante que lui. Mais la faim guidant ses pas, il n’avait remarqué, ou plutôt perçu la particularité de celle qui le devançait de quelques mètres. Alors l’homme s’était rapidement approché de la jeune femme, il voulait en finir le plsu vite possible mais sa surprise fut-elle en découvrant la condition de l’inconnu qu’il recula, effrayé. Cim’ avait failli mordre une vampire, quelqu’un comme lui. Une Bestiole. Maudit, il l’était.


    * Incapable de reconnaître les Tiens. *

    Cim’ « Vous n’auriez pas pu être humaine, non ? C’était trop demander, bien évidemment »

    Mine de dépit qu’il afficha. Il lui fallait trouver quelqu’un d’autre, mais dans ses ruelles et vu le froid omniprésent il doutait qu’un Sorcier ait eu la stupide idée de sortir pour observer les flocons.


[Désolé c'est assez court. =/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arielle V.D.Grindenfersen
Agent des renseignements
Agent des renseignements
avatar

Nombre de messages : 234
Age : 26
Localisation : Toujours au mauvais endroit...
clan : Dark Lord
Humeur : Selon les rencontres...
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Joli soir pour Mourir [Arielle]   Dim 6 Avr - 16:45

[Mais Naaa!! J'adore ton post^^]


"Doucement.....tout doucement..."

Des longs doigts fins manipulaient avec délicatesse des flacons contenant des liquides dont il ne valait mieux pas savoir l'identité, pour le bien de sois-même. Une fumée rougeâtre s'extirpaient du chaudron pour continuer d'envahir la pièce avec désagrément. Une odeur épouvantable, semblable à une bouse de vache, je vous dis pas l'horreur, s'accrochait autour de la marmitte en ébullition. Mais est ce que quelqu'un pouvait ouvrir les fenêtres s'il vous plaît! Arielle ne semblait pas s'en désaccomoder. Concentrée sur la potion, la belle rouquine jouait à l'apprentie sorcière en suivant à la lettre une formule tenue d'un vieux grimoire dépassé par le temps. Une goutte..deux gouttes..troisquatrecinqSIXAAAHAAHHHH affraid marre marre !!Encore raté!!.

"Nondidjuuuuu!!!"

D'un coup de pied bien placé, la marmitte voltigea contre le mur après avoir explosé avec le surplu de gouttes de salive de dragon. Crotteille! Décidemment, elle n'était pas faites pour professeur de potions, autant oublier cet apprentissage débile. Mais pour en revenir à nos moutons, la jeune aristocrate venait de passer trois heures à se divertir pour se délasser de l'ennui morne qui la suivait à longueure de journée. L'enfer quoi.. Mais la joie naquit comme tout début de soirée, au creux de son ventre...Que voulait dire la nuit? Manger!! Manger quoi? Du sang!! Oh oui, meilleur moment des 24 heures d'un jour. La vampire ouvrit les fenêtres d'un coup de baguette magique, yeahh vive les sortilèges! Problème, l'odeur restait accroché sur ses vêtements. Ce n'est donc qu'après un bon petit bain que notre belle rouquine fut prête à chasser, élégante dans sa longue robe de soie rouge. Un collier doré placé à son cou, faisant scintiller ce frêle tronc qui reliait sa tête au reste de son corps. Un halo de lumière venait éclairer sa féline silhouette lorsqu'elle sorta nonchalement de son domaine en quête de proie pour assouvir sa faim démoniaque. Oh pitié, faites qu'il n'y ait pas de gros porcs baveux comme hier! Quel supplice de ne point avoir but hier. Il n'y avait que d'immondes ivrognes qui parcouraient les rues de Londres et évidemment, aucune belle proie qui aimerait se faire mordre par Arielle. Quoiqu'il en soit, que sa victime le veuille ou non, elle n'avait pas le choix! La Grindenfersen aimait le goût juteux à la fois onctueux du sang, provenant de proies convenables à ses critères. En générale, celles-ci ne dépassaient pas 50 ans. Agée d'une trentaine d'année était la meilleur, surtout lorsque la concernée était de tempéramment farouche, s'était encore plus excitant.

Bref, Arielle transplana rapidemment à Pré au lard. Un froid intense régnait, ce qui avantageait la femme qui expiait toute chaleur solaire. Ete, saison ennemie durant laquelle il fallait se protéger, hiver, doux paradis qui caressait sa peau. A choisir, l'aristocrate préférait encore rester cloîtrée dans sa maison plutôt que sortir en plein jour d'été pour aller s'abreuver de diverses proies. Mais aujourd'hui, le temps semblait lui être favorable, dieu merci! Son estomac criait famine et une vilaine grimace se dessinait sur son visage habituellement pâle. Ses jambes la menèrent directement dans l'allée des embrumes ou elle espérait vivement trouvé une proie dans les plus brefs délais. Mais la chasse semblait avoir laissé d'autres prédateurs sur le territoire. Un homme à l'allure appréciable marchait devant elle, sûrement pour les même raisons : Chasser. En toute dignité, Arielle passa devant le vampire pour pouvoir attraper le premier ou la première personne dans la rue, avec un espoir qu'elle soit potable. Petit problème, quelque chose vint la frôler mais se stoppa directement. Pivotant brusquement, c'est avec surprise que la rousse se retrouva nez à nez avec l'autre énergumène. Suspect


"Qui puis-je si vous n'avez même pas la perspicacité de reconnaître une autre. La faim troublerait-elle vos sens?"

Les bras croisé, son regard d'une froideur exquise, Arielle avait répondu à cette homme avec un timbre glacial. Comme d'habitude quoi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cimeriès A. Mollow
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 27
clan : Les Perdants. Le Mal ... Quelle est la différence ?
Date d'inscription : 21/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
50/100  (50/100)
Niveau magique:
10/20  (10/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Joli soir pour Mourir [Arielle]   Mer 9 Avr - 15:18




    Arielle - "Qui puis-je si vous n'avez même pas la perspicacité de reconnaître une autre. La faim troublerait-elle vos sens?"

    Le vampire avait détourné le regard pendant tout le temps où la jeune femme avait parler. Non il ne manquait pas cruellement de politesse mais Cim' était à la recherche de sang et le premier qui s'aventurerait par ici deviendrait sa poche de sang. Sauf que, fait a prendre en compte, les Sorciers se faisaient rares à une heure pareille et surtout dans cet endroit. Certes, il aurait parfaitement pu aller chasser du coté Moldu, mais ce mêler à ces gens... Puis il avait pour habitude de ne jamais se débarrasser des corps où alors bien rarement c'est pourquoi ceci aurait paru bien suspect pour les Sans Pouvoirs. Et l'héritier des Mollow n'avait gère envie de se retrouver devant un certain tribunal pour faute grave. Quoique, la mort d'un ou deux Moldus ne ferrait que peu de peine au Seigneur des Ténèbres... Il haussa les épaules et daigna enfin répondre à l'inconnue mais en ne l'observant toujours pas.


    Cim' - "Ce sont des excuses que vous voulez peut-etre ? Je n'en ferrais pas."

    Ces paroles auraient pu être prononcées sur un ton des plus glaciales comme l'avait précédemment fait la jeune femme mais avec Cim' c'était plutôt une intonation enfantine. Disons qu'il avait plus l'air d'un gamin en train de bouder qu'autre chose. Et il avait près de trente neuf ans. Toujours aussi gamin et ceci ne l'avait pas (encore) perdu. Et cette neige qui tombait en flocons épars sur sa cape et ses cheveux. Il détestait cette sensation plus que tout. Enfin sensation, disons que savoir que de minuscule gouttes d'eau se glissaient dans son cou n'était pas des plus réjouissants. Cim' avait resserré sa cape autour de lui, croyant ainsi que cela empêcherait Messieurs les Flocons de neige de venir se déposer. Il soupira de résignation.

    Cim' - "On devrait bien en trouver... Ils ne se cachent pas tout de même." Il se stoppa dans ses paroles. Moment d'absence comme souvent pour reprendre par la suite."Vous vous appelez comment ?"

    Plus gosse on ne pouvait pas. Et Cim' s'adressait à cette femme sans avoir fait attention à qui elle était réellement. Une personne comme lui très certainement. Issue des plus grandes familles Sorcières. Quoique lui, il y avait quatre générations à présent que les Mollow n'étaient plus Purs. Une simple formalité...

    * Tu devrais te taire. Elle ne doit pas aimer les curieux et les gosses. *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joli soir pour Mourir [Arielle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joli soir pour Mourir [Arielle]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: L'Allée des Embrumes-
Sauter vers: