AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hell Manson
Armée du Ministre
Armée du Ministre
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi... Bouh!
clan : Dark
Humeur : Très Diabolique *Niark*
Date d'inscription : 29/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/15  (12/15)
Relations:

MessageSujet: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Ven 18 Avr - 23:40

Un nouveau jour se levait. Un jour comme les autres. Rien d'important à faire... Ca allait être encore une journée des plus banale et totalement ennuyeuse aussi. Mais ce n'était pas cela qui décourageait la jeune femme qui se leva de bonne heure étant matinale du moins quelques fois. Mais passons. Elle se leva, prenant comme une personne normale un petit déjeuner léger avant d'aller dans la salle de bain et s'y habiller. Aujourd'hui, Hell s'était vêtu d'un haut noir à manches longues, avec un pantalon noir taille basse ainsi que des chaussures à talons noires bien évidement. Elle faisait passer le temps tranquillement en s'occupant sagement mais finalement sortit prenant son long manteau noir en cuir et s'armant de sa chère baguette, on ne savait jamais.

La jeune sorcière avait décidé d'aller faire un petit tour en ville et alla donc dans l'allée du chemin de Traverse et se trouvait un endroit ou elle serait tranquille et pensa immédiatement au Chaudron Baveur. C'était une bonne idée et décida donc de prendre cette direction. Elle marcha n'étant guère pressé puisque sa journée n'allait être qu'ennui total...


* Mon dieu... mon dieu...*

Pendant son parcours, Hell croisa pas mal de sorcier ce qui était tout à fait normal mais elle se disait que dans tous ces sorciers, il y avait des membres de la résistance ce qui la déplaisait fortement voulant tous les abbattre! De toute manière, Lord Voldemort ne pouvait se faire vaincre par ses pauvres et crétins résistants. Les idiots, il y croyait peut-être un peu trop à leur force. Cette simple pensée la fit rigoler en pleine foule, et quelques personnes la regarda bizarrement mais elle s'en moquait royalement...

Finalement, la jeune femme arriva enfin devant le Chaudron Baveur et y entra avec grâce, s'installant à une table tranquillement ayant fait commande...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Sam 19 Avr - 1:03

Le réveil


Toujours le même rituel matinal, le réveil, à son habitude violent. Ce genre de vieux réveil à deux cloches, le réveil à réveiller un mort quoi. En parlant de mort, la voisine avait fais un raffut de tous les diables jusqu'à trois heures du matin et il était...Six heures, l'homme mit un peu de temps à éteindre son réveil, réveillant cette voisine trop bruyante. Cris de la voisine quelque chose comme "le réveil connard" ou quelque chose d'approchant. Aucune envie de se lever, aucune envie de répondre, Vincent se retourna dans son lit, replaçant la couverture qui s'était fais la malle dans la nuit. Assurément, il avait encore dû passer une de ces nuits agités comme il savait en avoir. Surement avait-il encore cauchemardé. Certainement encore ce même cauchemard, cauchemard qui revenait sans cesse, mais avec le temps il avait appris à ne plus prêter attention à ce cauchemard. Il ne se souvenait plus l'avoir fais, le matin en se levant, mais à la façon dont le lit était défais, il aurait été aise pour n'importe qui de comprendre ce qu'il en était. Nouveau coup d'oeil vers le réveil, même pas cinq minutes étaient passées, mais la fatigue s'était tue. Finalement, il se leva, un peu à contre-coeur. Espérant que cette journée diffère des autres. Une chaine hi-fi moldue dont il ne se souvenait plus du dernier réglage de son était à quelque pas. Un peu de musique pour se réveiller. toujours très varié comme goût musicaux, mais les goûts de son enfance restaient. Les seventies. Un grand moment de musique. Les seventies et puis la génération Rock qui s'était levée. Sous la chaine, dans un meuble, une boite en carton pleine de K7 audio moldue. Il en attrapa une, un peu au hasard, un peu car il savait a peu près où se trouvait quelle K7. Et il ne s'était pas trompé, le son, la mélodie, le rythme, la voix du chanteur, AC/DC pour commencer une journée. Son pas trop fort, la voisine avait arrêté son raffut. *Allez, on se motive*. A force de motivation, il arriva dans la salle de bain, barbe mal rasée de quatre jours, sale gueule que celle de son reflet ce matin, il était temps d'y remédier, quelques coups de rasoir, un coup de flotte glacial dans le visage plus loin, Vincent se dirigea vers la cuisine. Il ouvrit le frigo, envie de rien...Tient, si, du pain frais le mettrait d'aplomb pour la journée. Vêtu de son jean noir et d'un T-Shirt noir, il attrapa son porte-feuille, sa veste en cuir brun et sortit de son appartement, attendu dans le couloir par sa charmante voisine ultra-bruyante. Sourire narquois de Vincent, pas rendu par sa voisine de palier, une personne véritablement charmante cette jeune femme. Enfin au moins elle ne se laissait pas démettre, pour quelqu'un qui faisait du raffut jusqu'à trois heures, ce n'était pas forcément évidant de râler contre son voisins. Mais préférant l'action aux mots la demoiselle tenta de frapper Vincent. Esquive d'un coup de...d'un coup de quoi? Une cuillère en bois de cuisine?! Bon soit, il attrapa la main de la jeune femme visiblement encore bien endormie et apparemment encore bien alcoolisée. Une personne normale se serait surement fais cogner. C'était le matin, on commençait pas une journée en cognant sur les gens. Vincent la relâcha après des excuses rapides et pas sincères du tout concernant le bruit. Se ramassant un coup de cuillère sur le citron, il se retourna avec la tête des mauvais jours et apparemment la jeune femme le comprit. Ou peut-être en avait-elle simplement finie avec lui, mais elle rentra dans son appartement. Signe de dénégation de la tête *N'importe quoi...* Finalement...

La Boulangerie


...Vincent pu se diriger vers la boulangerie. Une chance, elle ouvrait comme il se réveillait, à six heure. Il traversa la rue, longeant quelque trottoirs, il se retrouva à quelques pas de la boulangerie. L'odeur du pain et des petits pains se sentaient dans toute la rue, cette délicate odeur de pain qui sort du four, cette odeur qui vous donne faim rien qu'à la sentir. Et bien c'était effectivement cette odeur qui se répandait dans toute la rue. Arrivé devant la boulangerie, l'odeur était encore plus forte que auparavant. Il entra, et là, *qu'est ce que ça voulait dire ce monde? *Une dizaine de personnes était déjà présente dans la boulangerie, toutes devaient approcher la soixantaine. Les retraités avaient rien de mieux à faire que se lever à six heure pour chercher leur pain? Enfin, ça importait peu, Vincent n'était pas au pièce. C'est alors que deux personnes entrèrent dans la boutique, un homme et une femme, portant bonnets et écharpes ainsi que des grosses vestes d'hiver qui devaient leur donner largement assez chaud. Seuls leurs yeux dépassaient du montage. Ok on était en hiver mais quand même, il y avait des personnes étranges. Il aurait fallu vérifier l'état mental de tout le monde. Une chose que devrait faire le Ministère. Surtout que l'homme bouscula Vincent. Passant devant toutes les personnes, le couple se mit devant la boulangère et commanda comme si de rien était. *Sales cons, bon relax, on casse pas la gueule aux gens le matin, ça fout la journée en l'air, parce qu'après ça, la journée se tasse et ressemble juste à vaste champ d'ennui, on rester cool*. Il en profita pour regarder la boulangerie. Vous entriez par des portes automatiques moldus qui s'ouvrent en coulissant lorsqu'elles détectent quelqu'un. Sur votre droite, il y avait juste le frigidaire avec porte en plexiglas pour permettre aux client de voir les gâteaux qui avaient besoin de froid, la moins bonne place, celle de Vincent puisque le comptoir était à gauche. Sur la gauche, des bouteilles de vin, d'eau, de bière et du bric à brac d'épicerie, rien d'intéressant. Le comptoir était dans la longueur, juste un petit passage tout à gauche permettait à la vendeuse de chercher les gâteaux dans le frigo puisque celui-ci n'était accessible que depuis la partie où se trouvait les clients. Le comptoir qui faisait présentoir était en verre et permettait de voir une variété conséquente de dessert, des éclairs au baba au rhum en passant par les torches au marrons. Juste sous le comptoir, des petits pains. Et derrière la vendeuse, les étagères avec le pain. Vincent allait prendre le même pain que toujours, enfin dès que les personnes seront passées.

Et c'est là que tout dérapa. Le couple sur-excité qui était au comptoir sortir leurs baguettes. *Quoi encore?* Après qu'ils aient hurlé à chacun de se coller au présentoir, ils vidèrent la caisse encore vide, demandant aux clients leur porte-feuille. Vincent chercha sa baguette discrètement, mais elle n'était pas là. Le morceau de Bonzaï était resté chez lui. L'homme se mit devant lui un sac à la main alors que la femme resta en retrait un sac de pain sur le dos...Drôle de voleurs, qui braquent un matin quand la caisse est vide. Avec un geste agacé, Vincent bazarda son porte-feuille dans le sac. L'homme l'insulta copieusement, posant sa baguette sur l'estomac de Vincent. A bout, Vincent attrapa l'homme, le retournant pour se servir de lui comme un bouclier. Il avait arraché la baguette des mains de l'homme. Paniquée, la femme hurlait des choses incompréhensibles, enfin surtout compréhensibles, mais Vincent ne comprenait pas, elle parlait trop vite, trop fort:


[color:8a81=green- Que vous braquiez cet endroit je m'en tape, par contre, tu vas arrêter d'hurler sinon je te promets que le rigolo là, il va plus être drôle longtemps. En attendant, si vous vouliez bien me préparer une baguette s'il vous plait. Ok, on va être cool, ce chèr monsieur dans mes bras va sortir mon porte-feuille, en cuir noir avec écris "Pulp", compter l'argent et ensuite nous aviserons.[/color] Ses paroles furent comme une prophétie, tout se déroula, il y avait dans le porte-feuille 25 gallions.[color=green] Bon, tu payes la dame pour le pain...Voilà, c'est bien. Maintenant poses mon larfeuille sur le comptoir avec le pain, gardes la tune et casses-toi.

L'homme avait cherché le porte-feuille de Vincent au fond du sac en plastique. Il y avait deux choses auxquels il tenait, son porte-feuille et son briquet. C'était les deux seules choses à ne pas toucher, avec sa collection de K7, mais celle-ci était à l'abri chez lui. L'homme avait payé la boulangère et suivant les instructions de Vincent, il avait fourré le reste de l'argent dans sa poche. Il n'avait plus de raisons de retenir l'homme, mais il le retenait encore, était-ce pour regarder paniqué sa copine, en tout cas, ça c'était une situation dans laquelle Vincent aimait se retrouver. Explosive et pourtant sous contrôle. L'homme en ressentait une satisfaction. Sa langue passa rapidement entre ses lèvres:

- Un jour normal, je vous aurais tué, mais bon, apparemment c'est pas un jour ordinaire. Ma voisine a fais du bruit jusqu'à trois heures et a tenté de me tuer avec une cuillère en bois quand j'ai pas éteints mon réveil ce matin, ensuite j'ai oublié ma baguette chez moi. Puis je tombe sur vous qui braquez une boulangerie le matin quand la caisse est encore vide et qui tentez de me délester de mon porte-feuille. Alors comme c'est pas un jour ordinaire, vous vivrez. Donc mademoiselle ou madame va tranquillement sortir avec le pain et le petit contenu de la caisse, et lorsqu'elle sera dehors, je relâcherais ce jeune homme avec son sac de porte-feuille et vous aurez intérêt à ce que je ne tombe plus sur vous.

Le métier de messie était-il un métier d'avenir? A nouveau, tout se passa selon la prophétie de Vincent. La jeune femme sortit, Vincent relâcha le jeune homme, ce dernier sentant l'étreinte de Vincent se relaxer s'arracha de ses bras de façon rageuse et dédaigneuse."Tu veux vivre enfoiré?. Cette phrase, avec le bon ton n'eut pour effet que de faire prendre ses jambes à son cou à cet homme. Vincent prit son pain, laissant la boulangerie dans le chaos qui y régnait. Rien de casser, juste des clients visiblement surpris et certainement pas prêt de retourner de si tôt dans une boulangerie. Sortant, Vincent vit les deux personnages en train de fuir. Tendant la baguette vers le couple. *Et puis merde*. Il posa la baguette sur un banc un peu plus loin. Rentra chez lui et là...

Le Chaudron Baveur


[i]...Une heure et demi plus tard, le temps de déjeuner, se battre encore avec la voisine, faire le lit, prendre sa baguette, refermer la porte, quitter l'immeuble, traverser la rue à nouveau, longer un bon nombre de rues et finalement, voir une jeune femme tout de noir vêtu entrer dans un bar, le Chaudron Baveur. Et il la suivit, elle arborait les joyeuses couleurs du Ministère, et il lui semblait l'avoir déjà aperçu. A confirmer. Lui aussi entra, regardant la jeune femme commandée, le même serveur vint le voir. Lui demandant de servir la demoiselle à la même table que lui, il finit par convaincre le serveur en le persuadant qu'il allait bientôt être connu comme résistant. Dégueulasse? Oui mais efficace. Finalement l'homme servit son café et... Il ne fit pas attention à ce qu'avait commandé la jeune femme, se contentant de le prendre, de le poser devant la jeune femme en s'installant face à elle:


- Mademoiselle, vous m'excuserez de ne pas vous avoir poser cette question pour la forme que "Je peux m'asseoir avec vous?" Puisque c'est une phrase débile dont la réponse ne fera pas dépendre la réaction de l'homme. Je me suis simplement dis qu'un petit déjeuner entre ministériels, vous savez pour discuter...


[HRP: Désolé, j'étais inspiré et motivé...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Manson
Armée du Ministre
Armée du Ministre
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi... Bouh!
clan : Dark
Humeur : Très Diabolique *Niark*
Date d'inscription : 29/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/15  (12/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Sam 19 Avr - 20:51

La jeune sorcière était entrée tranquillement dans le Chaudron Baveur foudroyant tout le monde du regard, étant très hautaine. Elle avait les mains dans les poches de son manteau en cuir noir et s'apprêtait à s'assoeir à une table pour pouvoir se reposer et penser calmement... Mais non! Un abruti de sorcier vint l'aborder près du comptoir lui parlant. Sauf que la jeune femme ne l'écouta guère et commanda un bon café bien serré afin de mieux se reveiller étant encore un peu dans les nuages. Cependant, les manières de Hell énerva brusquement l'idiot auprès d'elle qui l'attrapa par le bras le serrant pour la retourner vers lui. Celle-ci le regarder des plus méchament, elle qui voulait être sage aujourd'hui, et ben c'était complètement raté... Pourquoi était-elle tombée sur ce sot? Et comment ose-t-il la traîter ainsi?! Ca énerva la jeune femme qui, pourtant, paraissait encore très sereine du moins en apparence. Elle réussit avec un peu de difficulté à le faire tomber au sol et s'approcha de lui et posa une de ses bottes sur les bijoux de familles du monsieur appuyant de plus en plus tout en le défiant du regard et sortit sa baguette, la pointant sur lui.

Tu as deux choix à partir de maintenant étant d'une bonté extrême. Alors que vas-tu décider? Feras-tu l'idiot en restant ici et j'utilserai ma baguette une seule fois en utilisant un très bon sort impardonnable ou alors, tu décides tout simplement de partir d'ici et ne pas revenir quand j'y serai!

La sorcière appuya encore plus, affichant une certaine joie à faire ce qu'elle faisait. Elle qui se disait de bon matin que sa journée n'allait être qu'ennui, apparement là, ce n'était pas le cas. Elle attendait une réponse... L'idiot toujours allongé sur le sol, avala sa salive difficilement avant de s'excuser. Hell se mit à rire. Il était plutôt jeune, donc surement peu experimenté. Peut-être appartenait-il la résistance? C'était possible après tout. Elle y songea une seconde mais pas plus. Toutefois elle retira son pied et il partit donc en courant vers la sortie ayant presque bousculé un autre homme qui venait d'arriver. Elle ne savait guère qui c'était mais pourquoi elle se demandait si elle ne l'avait pas croisé déjàa quelque part...

* Il ne peut faire partit de la résistance, lui...*

Hell resta tout de même méfiante et le serveur toussota pour lui faire comprendre que son café était prêt malheureusement celui-ci avait refroidi avec le temps qu'elle avait perdu. Elle soupira, donnant un léger coup de baguette pour qu'il redevienne chaud et alla donc s'assoeir à une table faisant attention à son manteau. La jeune femme croisa ses jambes et buva une petite gorgée de son café qui n'était pas si mauvais que ça. Elle regarda sa tasse étant pensive, pensant à ses parents mais surtout sa mère. Elle n'avait qu'en tête que son visage des photos que son père lui avait montré pour qu'elle sache au moins à quoi elle ressemblait... Elle était si belle... Un second soupir de solitude sortit de la fine bouche de Hell quand une voix masculine la fit revenir sur terre et leva les yeux et reconnut le visage qu'elle avait vu auparavant. Pour une fois, elle décida d'écouter les personnes qui venaient l'aborder et elle le vit s'installer en face d'elle. Elle appréciait ses manières et eut un sourire charmant mais aussi sadique, ce qui représentait totalement son caractère.

C'est une excellente idée.

Hell le regarda et reprit en main sa tasse de café continuant d'en boire quelques gorgées. Soudainement, elle se sentait un peu moins seule. Elle avait enfin trouvé une personne qui était dans le camp du puissant Lord Voldemort! Tant mieux.

Mais peut-être que de parler ici, est risqué, non? Elle fit une légère pause en riant peu. Je n'ai guère peur des risques après tout, restons ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Dim 20 Avr - 18:40

Certains se demanderont surement pourquoi Vincent Winnfield, qui tua jadis sa famille sans pitié aucune, avait choisi de laisser vivre un couple de petits amateurs, braqueurs à la sauvette. Et bien, c'était le matin et comme il se le répétait souvent, une journée qui démarre en cognant devient rapidement ennuyeuse...Et plus si au boulot. Mais bon, il devait peut-être être dans un bon jour, rien de moins sur. Lui? Dans un bon jour, surprenant. Enfin, tout était possible, si ça se trouve dans quelques instants, un autre couple allait se lever hurlant au braquage. En tout cas, faible consolation, apparemment, la jeune femme qu'il lui semblait avoir déjà vu était d'humeur aussi massacrante que lui, en général tout du moins. Avant de venir la rejoindre, il l'avait observé rembarrer un jeune homme qui l'avait accosté. Un moment qui lui avait arraché un sourire lorsque la jeune femme avait parlé à cet odieux personnage. Enfin, au moins maintenant il savait qu'une jeune femme, jolie et apparemment inoffensive pouvait en réalité être une jeune femme, jolie, apparemment inoffensive mais très dangereuse tout de même. Vincent entendit la jeune femme lui répondre en une courte phrase, mais il repensait toujours à ce moment, qu'il aurait aimé que l'homme se relève pour la défier au lieu de filer. Mais il avait choisi la voix de la raison, ou peut-être de la part ou de l'humiliation? Allez savoir!

Vincent redescendit sur terre quand la demoiselle reposa sa tasse sur la table. Elle ne l'avait pas fais bruyamment, enfin dans la norme, mais comme le ministériel était dans ses pensées, ce simple bruit eut l'effet du coup de marteau d'un juge acharné sur un violeur au moment où il prononçait la sentence. La première réflexion de la jeune femme fut il fallait l'avouer assez logique et intelligente. Dangereux de discuter dans un bar où des membres de la Renaissance pouvaient se trouver, ou y avoir des espions. La jeune femme eut un rire discret, lui concédant ne pas avoir peur des risques et qu'en conséquence, il pouvait rester ici. Apparemment, elle n'avait pas compris ce que Vincent voulait dire par un petit déjeuner entre ministériel et une petite discution. Il semblait que la jeune femme n'ait eu envie d'une discution sur le thème de cette guerre très certainement. C'était, assurément un thème de discution très intéressant, le trentenaire aimait à discuter avec des différents point de vue sur la guerre, mais dans l'immédiat de la chose, lorsqu'il avait parlé, il n'avait pas vraiment à l'esprit de parler de la guerre à la jeune femme:


- Je n'escomptais pas que nous parlions de la guerre ou tout autre point qui ne concerne que le Ministère et ses subordonnés, néanmoins j'ose imaginer que c'est là l'idée que vous vous faites d'une discution entre collègue. Soit. Dans ce cas, laissez moi me présenter, Vincent Winnfield, honnêtement enchanté de vous rencontrer. En tout cas, je félicite vos capacités, un instant j'ai cru que vous alliez laisser cet homme vous parler. Bien défendu, je me souviendrais de pas vous chercher des noises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Manson
Armée du Ministre
Armée du Ministre
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi... Bouh!
clan : Dark
Humeur : Très Diabolique *Niark*
Date d'inscription : 29/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/15  (12/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Ven 2 Mai - 20:30

La jeune sorcièr se tut. Elle trouvait que la parole était un des plus grands défauts chez l'être humain. C'est vrai. Sérieusement, le silence était beaucoup plus agréable que les paroles, qui sont, pour la plupart totalement inutile. Puis les gestes les remplacaient largement... Enfin bref... Hell préféra se plonger dans ses pensées ayant toujours son regard posé sur ce jeune homme qui n'était plus inconnu puisqu'il se prénommait : Vincent Winnfield. Un nom des plus normal, ça ne la surprenait pas spécialement. Toutefois, malgré sa présentation, la demoiselle resta bouche fermée. Pour le moment, elle ne souhaitait absolument pas parler. Non, elle repensait plutôt à cet homme qu'elle avait abordé, si je puis dire pour rester aimable, auparavant. Ca la faisait rire intérieurement ne voulant pas montrer ses émotions. Elle se demandait encore pourquoi elle l'avait laissé filer ainsi. Elle se trouvait sotte sur l'instant. Elle aurait dû le tuer... Aurait-elle eu un zeste de compassion pour lui laisser la vie sauve? C'était impossible, pas elle. Sa vie ne tournait qu'autour de l'odeur du sang. Ou finalement, la seule réponse logique qu'elle trouvait, c'était tout simplement que la jeune femme n'avait guère envie de tuer aujourd'hui, du moins à cet instant précis. Pourquoi commencer à faire un meurtre si tôt? Il y avait encore toute la journée pour cela et des crétins dans son genre ce n'est point ce qu'il manquait ici!

*C'est la seconde fois que je le croise maintenant que j'y pense... Jamais 203. Je le recroiserai tôt ou tard et cette fois-ci... Ce sera la fin pour lui!*

Hell venait d'afficher sur ses fines lèvres, un sourire très sadique ayant des pensées machiavéliques. Oui, les seules émotions qu'elle laissait apparaître sur son visage était que des sentiments mauvais, méchant si on prenait un point de vue du côté de la résistance car pour elle, cela était tout à fait normal et très à son goût. Ca reflétait tellement son caractère... Néanmoins, la jeune femme avait toujours été quelqu'un de très doux et gentille si bien évidement on ne lui cherchait pas des noises car c'est dans ces moments-là, que sa haine en elle reprend le dessus et est sans pitié! Même si sur son visage on ne remarque pas sa colère... Elle but une gorgée de son café qui refroidissait petit à petit jusqu'à ce qu'il n'est plus aucun goût. Son regard était encore posé sur ce cher Vincent et elle sortit enfin de ses pensées pour surement si replonger plus tard. Hell était "contente" de s'être rencontre entre une autre personne du camp de Lord Voldemort qu'elle admirait tellement avec toutes les anecdotes que son père lui contait dans le bon vieux temps....oui...! La sorcière préféra ne pas y penser car savait très bien que c'était son point faible ce qui était dangeureux de le dévoiler.

Effectivement la jeune femme avait mal interprèter les anciennes paroles de Vincent quand celui-ci avait parlé d'un petit déjeuner entre ministrériels certes, mais elle l'assumait entièrement et dans la vie tout le monde se trompe, pourtant elle n'aimait guère se tromper! Elle repensa aux "compliments" qui l'avait laissé de marbre comme si rien ne l'atteignait, c'était comme un mur de glace en fait si on cherche une petite métaphore. Néanmoins, elle fit un lèger sourire qui resta quelques secondes, ce qui était déjà ça et se présenta à son tour, enfin! C'était pas trop tôt. Si elle avait prit tout son temps, c'était pour une unique raison: voir si Vincent était un homme patient ou impatient apparement c'était la première réponse et c'était tant mieux car sinon elle serait partit depuis un long moment...


Enchanté Vincent. Etant donné que vous fais "confiance", je vais me présenter en vous donnant aussi mon nom. Je m'appelle Hell Manson. Puis veuillez excusez ma mal interprétation de vos paroles, j'aurai dû un peu plus réfléchir.

Hell se redressa sur sa chaise, laissa son café refroidir totalement ne voulant plus boire une seule goutte car il était déjà mauvais chaud alors tiède, c'était pire! Elle soupira dès plus discrètement possible car elle ne voulait pas que le jeune homme croit qu'elle s'ennuyait à mourir avec lui. Au contraire, leur discution allait avoir un sens et la parole ne sera guère inutile ici, elle se présentait fortement. Par la suite, elle pensa à sa "présentation" qui était très nulle (n'étant guère douée à cela) et savait que son prénom surprenait souvent les gens. Pourtant, Hell est un joli prénom, soit si on le traduit on comprend de suite qu'il signifie "enfer" et alors?! C'était le plus beau compliment que ses parents lui avait offert le jour de sa naissance et était très fière de le porter!



[HRP: Excuse moi de te répondre que maintenant, je n'avais pas vraiment le moral ces derniers temps... J'ai essayé de faire un truc assez long donc voila ce que ça donne, encore désolée.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Ven 2 Mai - 23:02

Quelle journée infernale, elle avait mal démarrer avec les tambourinements incessants de la voisine jusqu'à pas d'heures. Quand enfin elle arrêta, Vincent eut droit à trois lamentables heures de sommeil. Avant que ses oreilles ne soient violentées pas son vieux réveil à cloches légèrement détraqué et assurément bruyant puisque ce réveil lui couta quelque minutes plus tard une engueulade avec menace de coup de cuillère en bois. Et quand il pensait que rien ne pouvait être pire, il était parvenu à aller à la seule boulangerie susceptible d'être braquée juste après l'ouverture, par deux amateurs de surcroit. Et pourtant une chose était restée tout ce temps, ce léger sourire qu'arborait son visage. Mais pas un sourire amical, un de ces sourires malicieux qui vous conseillent la prudence. En tout cas, ce n'était pas là pour rassurer la plus grande partie des gens. Enfin, quand on a le passé qu'il avait eu. Ce sourire n'était que le résultat d'une équation ratée dont les calculs ont été faussés par ses réactions et celles des autres au cours du temps. Finalement il était devenu qui il était. Vincent Winnfield, membre du Ministère, officiant sous les ordres du Seigneur des Ténèbres. Et finalement, il avait atterri par hasard dans un bar pour boire un café...???...Non il avait atterri dans un bar en voyant une ministérielle qu'il avait déjà vu et pour boire un café...???...Non et non, il avait atterri dans un bar en voyant une ministérielle qu'il avait déjà vu et pour boire un immonde jus de chaussette. Là ça commençait doucement à ressembler à la vérité. Enfin, difficile de se plaindre dans ce genre d'endroit, souvent les cafés ne sont pas géniaux, moins encore le matin car c'est là que le café fait son chiffre, alors qualité moyenne au mieux pour bénéfice maximum. Enfin, il restait des bars où la politique n'était pas telle mais plutôt "client satisfait reviendra".

En tout cas, il ne regretta pas car il put voir un jeune homme se faire maitriser par la demoiselle, même si celle-ci parut avoir du mal à le faire tomber, la suite avait des plus intéressantes. Cette botte qui s'enfonça où ça fait particulièrement mal semblait exceller dans son art. En tout cas le jeune homme ne s'était pas fais prier pour évacuer les lieux. Bravant d'ailleurs la douleur de son entrejambe assurément, car celui-ci devait être resté extrêmement douloureux. Vincent aimait quand deux personnes pouvaient rester tranquillement en silence. Et il était patient, très patient, il planifiait, encore une chose de la police moldue. Mais grand dieu que c'était inadmissible de rester à attendre, inconfortablement installé dans une voiture. Mais au moins on apprenait la patience et comme il n'était pas bavard, c'était la patience silencieuse, très silencieuse. En tout cas, il avait la chance d'admirer la prunelle des yeux de la demoiselle, même si ce regard semblait un peu perdu dans le vide. Même beaucoup perdu dans le vide. Elle réfléchissait assurément.

Et finalement elle se présenta. Mademoiselle Hell Manson. Une charmante identité, un prénom certes peu habituel, mais un prénom sensé quand vous travaillez sous les ordres du Seigneur ténébreux. Hell...Enfer...Et bien, elle en avait fait vivre un à ce jeune homme précédemment, et Vincent imaginait bien que si elle avait un homme dans sa vie, il devait aussi arriver qu'il en vive un d'enfer. Mais trêve de jeux de mots débiles, et autres allusions à tuer un cancre qui ne comprendrait pas, une personne s'avançait vers la jeune femme, entré dans le bar. Son visage lui rappelait étrangement quelque chose, mais il n'aurait su le replacer. Et le jeune homme posa ses mains sur les épaules de la demoiselle, et ça lui revint, le téméraire de précedemment. Le regard de la demoiselle suffit pour que Vincent se lève, haussant fortement la voix, il regarda le jeune homme:


- Vires tes mains de ma copine où je te refais le portrait pauvre con.

L'homme rétorqua quelque chose que Vincent ne prit pas le temps d'écouter pour planter sa baguette sous la gorge du jeune homme. Un regard insistant, une menace un peu appuyé, l'homme retira ses mains, quittant le lieu certainement pour de bon. Vincent se rassied face à la demoiselle, avec un léger sourire provocateur:

- Bien "chérie", vous m'excuserez mon intervention, mais j'aurais été fort embêté de constater de mes yeux que tel beauté est pu être mortelle. Je le conçois, mais vous conviendrez qu'un mort en guise de petit déjeuner, c'est déconcertant...




[HRP:Et bien c'est pas grave, je sais ce que c'est un passage à vide, jespére rien de grave, ton post est très bien, et t'as pas à t'excuser!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Manson
Armée du Ministre
Armée du Ministre
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi... Bouh!
clan : Dark
Humeur : Très Diabolique *Niark*
Date d'inscription : 29/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/15  (12/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Sam 3 Mai - 23:14

La jeune femme qui s'était redressée, il n'y a de cela que quelques minutes, regarda la tasse de son café maintenant froid. Le café n'avait pas une couleur normale, il était beaucoup trop foncé... Comment avait-elle fait pour boire quelques gorgées? Elle se le demandait elle même. Pourtant de nombreuses personnes arrivaient à le boire sans se préoccuper de ce qu'il pouvait bien avoir dans leurs tasses. Pour Hell, il n'y avait que les Moldus et sang de bourbes pour avoir de telles réactions! Mais bon, elle était beaucoup trop pensive ces derniers temps... Elle devrait plutôt se consacrer sur ce qu'elle a toujours voulu faire et ce que son père voulait absolument: tuer ces misérables résistants et que le Seigneur des ténèbres soient enfin "tranquilles" si on peut dire les choses ainsi. Comment savoir qui est qui? C'est vrai. Dans la vie, il y a beaucoup de quiproquos... N'importe qui peut en faire. Imaginez que vous êtes en train de parler à un résistant alors que vous étiez certain de parler à un serviteur de Lord Voldemort. Ce serait très mauvais pour les deux. Ce sera encore un combat... La vie est faite de combats entre le Bien et le Mal. Chacuns à son point de vue mais celui de Hell était très subjectif. Et oui, car pour elle, le Mal était la réussite, la gloire mais aussi la fierté! Tandis que le Bien, lui, est une chose des plus ridicule, seuls les lâches font partis de la résistance puisque pour eux, la victoire est de ce côté et ils croient éperdument qu'ils ne craignent rien... Quels bandes d'abrutis! La sorcière ria encore intérieurement. Elle adorait se perdre dans ses pensées, ça lui faisait tellement du bien de se sentir "vide" ne serait ce qu'un instant. Savoir que le monde autour de vous n'est que poussière... Mais la réalité lui revenait toujours. Etre dans les nuages trop longtemps, ne serait guère bon pour elle car ça l'échappe et si cela se reproduisait comme son enfance, ça pouvait lui être fatal... très fatal... elle le savait. Hell soupira cette fois-ci sans gêne ayant presque oublié la présence de ce cher Vincent Winnfield. C'était très malpoli de sa part et releva sa tête, retombant ainsi dans les yeux de ce jeune homme avec un regard triste...???!

C'était possible qu'une femme aussi glaciale puisse avoir un tel regard emplit d'une tristesse pareille? Car ce n'était pas une tristesse d'un jour qu'on peut consoler, soigner ou encore la faire oublier par le temps... Non, celle-ci, était inoubliable! Elle faisait partit du passé, du présent et du futur de la jeune femme. Cette tristesse ne partira surement jamais, pourtant jamais dire jamais. Elle détourna le regard pour le poser sur une table vide dans un coin un peu sombre. C'est alors qu'elle se rappella de la joie que son père avait quand il lui narrait les histoires qui s'était passé dans ce cher Chaudron Baveur. Sa mère s'était faite abordée par un homme plus agé et son père très jaloux, lui avait cassée la mâchoire... En y pensant, elle souria généreusement mais arrêta la ses pensées pour le moment.

Puis elle n'eut même pas à sortir de ses pensées tout seule car elle sentit une main sur son épaule. Elle avait horreur de ça surtout si la personne ne l'enlevait pas tout de suite pour se présenter. Non la main resta sur son épaule! Quelle malpolitesse! Il allait payer sur le champ! La sorcière tourna sa tête et fut surprise de le revoir. Apparement il n'avait pas si mal que ça, mais quel sot d'être revenu et en plus seul. Il n'avait pas peur, tant mieux, ça plaisait à la femme qui fit un geste brusque sur son manteau pour ainsi prendre sa baguette et faire ce qu'elle avait dit tout au début. Toutefois, elle se stoppa net puisqu'elle vit Vincent se lever et hausser la voix. Elle décida donc de ne rien faire, après tout elle voulait voir comment avec lui, les choses allaient tourner... Puis, pendant que Vincent avait sa baguette sous le menton de ce jeune insconcient, Hell s'était levé prenant sa tasse avec elle et alla au comptoir pour demander un thé mais cette fois-ci un bon thé! Et non une chose infecte qu'on n'ose à peine goûter. Quand ce dernier lui fut servit, elle retourna s'assoeir à sa table regardant le sot des plus hautainement. Elle s'assit prenant grand soin de ne point plier son grand manteau et but son thé bien chaud. La jeune femme pensait qu'il y aurait peut-être un petit combat étant donné que Vincent était avec un abruti de première. Mais rien, absolument rien. Le jeune garçon avait écouté la voix de la raison et était partit du Chaudron Baveur pour de bon.


*Puisqu'il a réagit avant moi, ce sera pour la prochaine fois. Oui. J'ai presque hâte de le recroiser ce jeune homme...*

Hell regarda Vincent s'assoeir en face d'elle tandis que l'autre s'était fait la malle. Il avait essayé quoi? Se venger peut-être? De la tuer? Ces jeunes se croient vraiment invincibles, c'était incroyable. Si Hell avait réagit en première mais il ne serait plus ce monde totalement idiot. Elle le regarda et l'écouta avec son sourire provocateur. Ca la fit rire doucement. Il avait de ses manières, c'était amusant. Elle allait surement le remercier mais pour le moment, elle préféra se taire pour boire encore de son thé qui lui était meilleur que cet infecte café noir.

Même très déconcertant... Toutefois un mort pareil ne m'aurait guère déplut mais laissons le ne serait qu'un instant. Mais sinon je dois vous remercier donc merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Lun 5 Mai - 10:12

Etait-ce donc la journée bordélique du mois? D'abord la voisine, la boulangerie, maintenant ce jeune homme un peu trop sur de lui. Non ce n'était pas une journée normale. Enfin, elle commençait à devenir normal en comptant que Vincent venait enfin de s'asseoir, espérant cette fois ne plus avoir à se relever encore. Son interlocutrice avait profité de son interlude jeune homme lourd pour se chercher un thé. Il avait semblé que le café n'est pas été à son gout. Vrai qu'il avait été particulièrement corsé, mais Vincent avait trente années derrière lui dont un petit nombre dans la police. Et ces années-là, il n'avait eu droit qu'à un jus de chaussette parfaitement inacceptable, mais il n'avait jamais rien dis. Il faut dire qu'il avait encore une infime fois en les moldus en ce temps là. Enfin déjà de ce temps, il n'était plus le gentil petit pantin qu'il avait été dans ses débuts. Et puis par la suite, les choses s'étaient accélérées, et il avait fais ce qu'il devait. Mais Vincent fut contraint de sortir de ses pensées lorsque la jeune femme lui parla. Elle acquiesça à ses dits, rajoutant qu'un mort ne l'aurait pas dérangé, et lui présenta des remerciements, aussi froid qu'elle lui était apparue quand il avait remarqué le plaisir qu'elle avait pris à torturer le jeune homme un peu plus tôt dans le même bar.

Vincent prit le temps de regarder la demoiselle, il la jaugea, physiquement parlant en la regardant, une chose qu'il faisait plutôt bien, elle devait être grande d'un mètre soixante-dix, peut-être plus, elle était de corpulence fine. Ces deux aspects mis bout à bout, on ne pourrait croire qu'elle soit réellement dangereuse, mais dans le monde la magie, les muscles font moins que l'utilisation de la baguette. Vincent hésita entre peu ou pas maquillé, mais cela ne gâchait rien au visage plutôt jolie de la jeune femme. Une brune aux yeux amandes plutôt très jolie, pas vraiment l'idée qu'on pouvait se faire d'une ministérielle. Et il était facilement imaginable que sa beauté soit à double-tranchant. Qui prend réellement au sérieux une demoiselle jolie, quel que soit son intelligence, sa beauté devait bien souvent l'empêcher d'être prise au sérieux. Surtout si l'on considérait qu'elle avait bien une dizaine d'années de moins que Vincent soit environ vingt ans, peut-être même pas encore vingt ans:


- D'un autre côté, je comprends très bien ce jeune homme, vous avez tout pour vous. Vous êtes plutôt très jolie avec un visage sympathique, de belles formes et un sourire plutôt craquant quand il ne mêle pas une forme de sadisme cachée. Si j'avais une dizaine d'année en moins, une barbe un tantinet mieux rasé et mes cheveux un peu plus ordonné, il serait fort probable que je tente moi aussi ma chance. Enfin, je suppose que je ne fais que vous dire ce que vous devez assez régulièrement entendre. Ceci étant, vous devez au moins faire le bonheur d'un homme sur cette terre. Habituellement, je ne regarde pas mes collègues en essayant de deviner qui ils sont et ce qu'ils veulent, mais pour votre cas, je dirais que vous êtes née dans une famille de Sang-Pur, vous êtes du côté du Lord, mais vos études ont été mitigés entre l'avant avènement et l'après avènement, or vous semblez avoir réussi après l'avènement puisque vous êtes une ministérielle, j'en conclurais pour une personne réactive qui n'a que rarement peur et qui n'aime pas être ennuyée. Enfin,je dirais qu'habituellement, les jeunes femmes préfèrent largement les beaux colliers riches et brillants ce qui n'est pas votre cas, j'hésite entre un cadeau d'adieu ou un souvenir d'une personne à qui vous tenez. Une regrettée personne par ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Manson
Armée du Ministre
Armée du Ministre
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi... Bouh!
clan : Dark
Humeur : Très Diabolique *Niark*
Date d'inscription : 29/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/15  (12/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Lun 5 Mai - 21:00

La sorcière venait de finir ses remerciements qui furent très rapide et avec son ton habituel : glacial même si elle le pensait. C'était d'une rareté d'avoir des excuses de sa part surtout, sincères. Elle ne remercier jamais! Vous pouviez lui sauver la vie, la complimenter, lui offrir quelque chose... Enfin bref, il y a des milliers d'exemples. Puis qu'est ce que remercier une personne? C'est simplement exprimer sa gratitude envers une personnes, rien de plus, rien de moins. Dans le cas d'auparavant ou Vincent s'était levé contre ce jeune inconscient qui était venu surement pour chercher vengeance, là oui, elle avait présentait des excuses car il le fallait. Et de toute manière, elle le pensait donc cela nuisait absolument pas à ses manières, heureusement! Hell regarda toujours le jeune homme. Elle évitait de trop détacher son regard du sien pour ne pas paraître trop malpoli et aussi pour essayer de percer sa personnalité. Qui se cacher derrière son visage? Montrait-il véritablement sa personnalité? Ou il s'en créait une pour paraître imprévisible? Une très bonne question mais sans importance aux yeux d'Hell finalement puisqu'elle même, faisait souvent ceci pour que personne sâche qui elle est vraiment. Une très bonne astuce... Attention a ne pas s'y perdre dans ce jeu là...

Toutefois, la jeune femme baissa son regard pour prendre délicatement de sa main droite pour boire de son thé qui avait un très bon goût et non un goût de chaussette comme ce café noir. Après une bonne gorgée assez gourmande, son regard se reposa sur Vincent seulement quelques secondes avant de se poser sur cette fameuse et mystérieuse table. Elle était certes présente sur sa chaise et à l'écoute du jeune homme en face mais préférait se réfugier dans toutes sortes de souvenirs. Elle se trouvait drôlement jeune par rapport à lui. Quel âge avait-il? Plus de 25 ans c'était certain voire dans la trentaine, peut-être. Elle y songea jusqu'à ce qu'il prenne la parole. C'est alors qu'elle tourna sa tête de nouveau vers lui afin de mieux entendre ce qu'il avait à dire et fut tout de même surprise de ses premières paroles, fallait le dire.

Oui, surpris était le mot juste. Des compliments, elle en avait certes reçu mais c'était jamais sans plus puisque les hommes, elle les haissait totalement! Elle n'avait aucune confiance en eux. Enfin, elle n'avait confiance seulement avec deux personnes: Lord Voldemort et son namoureux. Mais passons. Pendant toutes les paroles du jeune homme, Hell n'avait laissé apparaître aucune émotion sur son visage mis à part quand il dit qu'elle venait d'une famille de Sang-Pur. Un grand sourire avait apparut étant toute fière ce qui était normal.


Vos paroles m'ont plutôt surprise je dois avouer toutefois le gens associent jolie & stupide ensemble, ce qui est pour ma part une très grande erreur. Peut-être qu'avec les autres femmes c'est ainsi cependant avec moi les deux ne marchent absolument pas. J'ajouterai aussi pour reprendre vos dernières paroles, que certes les femmes aiment les choses qui brillent pour se mettre en valeur etc... Alors que moi, j'ai horreur de ça! Je préfére être discrète donc je ne peux être stupide. Elle fit une pause en buvant son thé maintenant tiède avant de continuer ce qu'elle avait l'intention de dire. Effectivement je viens d'une grande famille de Sang-pur, bien entendu. C'est vrai que l'ennui est une chose dont j'ai horreur, puis si je parais comme une personne qui n'a que rarement peur, certes c'est vrai mais c'est très voulu. Sinon pour continuer, j'avoue avoir du mal à comprendre votre phrase finale. Je ne suis pas très fan des surprises... Néanmoins si c'est un cadeau de votre part, je dirai pourquoi pas en éspérant que ce soit ironique quand vous employez les mots de "souvenir d'une personne à qui vous tenez"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Lun 5 Mai - 22:57

La jeune femme était gentille, l'ambiance était détendue, la journée pas si mauvaise qu'elle semblait être partie. Il avait jouer au justicier, puis à l'amoureux jaloux, et finalement au séducteur. Mais aucune de ces facettes n'était le vrai Vincent Winnfield. Pas assez sombre, trop gentil, il se demandait même pour le jeune homme s'en était sortit sans la moindre égratignure, enfin la jeune femme elle l'aurait surement tuer, donc il avait eu une chance supplémentaire, à lui de ne pas la gâcher stupidement. Enfin cette femme, Hell Manson saura s'en sortir, elle l'avait déjà prouvé. Vincent restait parfaitement calme, ses yeux ne quittaient à aucun mot la demoiselle. Même si elle, ne le regardait pas toujours. Enfin, quand une personne plus âgée d'une dizaine d'année vous flatte, Vincent supposait que la réaction de la demoiselle était plus que compréhensible. Pourtant elle n'avait pas l'air gêné de ce qu'il avait dis, mais elle n'avait en réalité aucune raison d'être gênée. Une longue gorgée de café plus tard, Vincent désigna à la jeune femme un couple assied un peu plus loin, et souriant, avec cet air provocateur, il dit à la jeune femme sur un ton sérieux pour la tester:

- Ma dernière phrase voulait simplement dire que ce collier que vous portez devait avoir appartenu à une personne qui vous était cher, que vous le portiez encore. Je suis doué pour deviner les gens comme vous semblez venir de le découvrir, j'aurais apprécié que vous me confirmiez ce que j'avais dis, si c'était vrai où pas. Si je vous ai montré ce couple, il y a une raison, c'est qu'il s'avère que je vous ai sauvé en disant être votre copain, ce ne fera pas très réaliste si l'on ne s'embrasse pas, comprenez qu'il n'y aurait aucune logique dans ce cas à mon intervention, j'aurais alors pu vous laisser vous dépatouillez avec ce zigoto.

Ce que voulait vraiment Vincent? Simplement voir la réaction de la demoiselle. C'est face aux demandes insolites qu'on peut voir les vrais réactions des personnes. Et ça Vincent adorait, observer les réactions des gens. C'était la bonne méthode pour se mettre du monde à dos, mais aussi pour savoir en qui on peut avoir confiance et en qui on ne peut pas. C'était aussi une façon de tester l'amitié ou pas d'une personne, même si pour la question de l'amitié, cela faisait fort longtemps que l'ex-policier n'avait pas eu besoin de ce petit test réactionnel. C'est donc le regarda planté dans celui de la demoiselle, que Vincent attendait de voir sa réaction vis à vis du trentenaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Manson
Armée du Ministre
Armée du Ministre
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi... Bouh!
clan : Dark
Humeur : Très Diabolique *Niark*
Date d'inscription : 29/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/15  (12/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Jeu 8 Mai - 17:16

La sorcière avait trop parlé, beaucoup trop d'ailleurs. Peut-être en avait-elle trop dit sur sa personne? Elle s'en moquait car s'il commencait à devenir gênant, elle ne se retiendra absolument pas pour lui régler son compte... mais si cela sera sûrement sanglant puisqu'ils sont déjà deux sorciers et avaient une bonne maitrîse de la magie. Néanmoins, Vincent avait la trentaine ce qui faisait de lui une personne plus expérimenté que Hell. Pourtant cela ne dérangeait pas la jeune femme. Après tout, qui ne tente rien n'a rien. Mais bon, elle préféra sortir cette idée de sa tête pour le moment. Peut-être pouvait-elle lui faire confiance? Elle verra cela, elle y songera surement pendant toute leur discution mais encore après. Ce n'est pas une décision à prendre à légère, non. Elle le regarda dans les yeux, étant droite et reprit une gorgée de son thé, enfin plus précisèment, elle le finissait puisqu'il se refroidissait trop vite à son goût. Malgré leur discution, Hell trouvait que cette journée devenait de plus en plus ennuyeuse et le temps défilait si lentement, elle ne savait même pas quelle heure il était exactement. Elle écouta le jeune homme. Il lui paraissait un peu bizarre C'est vrai, même si ses manières faisaient sourire la jeune sorcière, c'était quelque peu déplacé pour elle. Qu'est ce qu'il attendait de sa part? Faisait-il un test pour voir sa réaction? Elle en était pas certaine, mais le simple fait qu'il est dans la trentaine, ça ne pouvait être que ça. Un homme de son âge ne dirait pas de telles choses sérieusement, du moins elle le pensait fortement!

Vous auriez dû tout simplement me laisser règler le compte de ce jeune inconscient, stupide au lieu de vous faire passer pour mon copain. Puis je ne vois pas en quoi vous m'avez sauvé la vie? Je me débrouille toujours seule donc n'attendait aucun baiser de ma part pour que les gens croient que vous et moi formions un couple.

Tout en disant cela, la sorcière était très sereine et calme. Elle n'allait pas s'énerver pour une chose si futile. D'ailleurs ça la fit même rire après. Ces hommes, ça alors... Cependant, en y repensant, elle doutait de plus en plus sur ce Vincent. Ca se voyait, il n'était pas "naturel" du moins ses manières... Il montrait une autre image de lui donc elle en conclua très rapidement que oui, c'était bel et bien un test. L'avait-elle réussit? Elle s'en moquait éperdument, ce n'était pas son soucis principal. Elle avait autre chose à penser que ce test idiot! Pendant tout ce moment, avant et après leurs paroles, Hell ne l'avait lâché du regard une seule seconde. Son visage resta de marbre, comme si aucune paroles ne l'atteignait réellement malgré son rire d'auparavant. Elle souhaitait entendre ce qu'il avait à dire. Voir un peu sa réponse à lui et pourquoi à son tour le tester, ça serait amusant. Intéressant même, hum. Elle n'avait pas répondu à ce qu'il avait dit au tout début de ses paroles. Elle n'avait pas à repondre sur ce fameux collier car c'est vrai, elle y tenait énormement, elle ne s'en sépare jamais!

La jeune femme claqua des doigts pour simplement attirer l'attention d'un serveur et lui demanda d'un ton ferme un autre thé chaud et bon bien entendu! Sinon elle fera scandale. Elle aimait menacer les gens, une des ses chères spécialitées d'ailleurs. Donc à partir de cet instant elle attendit sagement son thé, presque impatiente, regardant encore Vincent dans les yeux, ayant aucun sourire sur son doux visage. Après son second thé, la sorcière allait surement s'en aller de cet endroit car rester trop dans un endroit pareil, elle n'aimait pas cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Jeu 8 Mai - 22:44

Cette jeune femme avait beau être intelligente et apparemment sympathique, il semblait que les propos de Vincent ne soit pas assimilé comme il devait l'être. Assez régulièrement, il apparaissait que ces dits ne soient pas compris de la façon dont il les avait prononcé, était-ce lui qui s'exprimait mal, ou elle qui avait du mal à le comprendre. Pas d'énervement, ce n'était qu'un café avec une autre ministérielle, pas de primes à la tuer. Pas de raisons de la tuer, pas d'énervement, c'est une alliée. Et peut-être qu'elle savait des choses, il suffisait de lui demander. Jusqu'à maintenant, la journée avait été pleine de motivations et d'intérêts, mais cette pause café qui promettait d'être intéressante semblait devenir un petit déjeuner entre ennemis. Dans le fond, il n'avait aucune raison de s'entretuer, ils étaient dans le même camps, pourtant chacun semblait jouer un jeu. Aucun ne voulait laisser l'autre diriger la discution et de toutes façons, elle ne déboucherait sur rien s'il continuait ainsi. Pas vraiment ennemis, pas vraiment amis. A la limite entre les deux:

- Comme avant, il semblerait que le sens de ma phrase vous ait échappé. Je ne voulais aucunement dire vous avoir sauvé la vie. Je vous ai sauvé d'ennuis évident puisque ce jeune con, excusez-moi le terme, ne vous aurait de toutes évidences pas laissez avant d'avoir obtenu ce qu'il voulait. Ou que vous l'ayez tué, ce qui me semble-t-il risque d'arriver à la prochaine rencontre que vous aurez avec lui. J'en conclue qu'avant n'était pas la première fois que vous le voyez, ni qu'il vous aborde. Pour ce qui est du baiser, je n'en attendais aucun de votre part, en faites j'aurais plutôt aimé que vous sortiez votre baguette en me disant d'allez me faire voir. Mais vous ne l'avez pas fais, vous êtes donc plutôt saine d'esprit. Ce qui, je le crains, n'est pas vraiment le cas de la totalité des gens qui travaillent pour le Lord. Malheureusement une partie a tendance à se composer de fracassé sans logique aucune dans leurs agissements. C'est d'ailleurs également le cas de l'autre camp. Le gros problème c'est que dans les deux camps, il y a des gens tout comme vous, qui réfléchisse et ne se laisser pas emporter par le sentiment du moment. Et c'est ceci qui représente un quelconque danger, les autres ne sont que jouets, amusements, tout au mieux distraction. Au dessus, on trouve les stratèges et les "têtes d'affiche". Ceux qui sont réputés les tête pensantes des groupes. C'est triste, mais c'est ainsi. Le problème étant que les ministériels déjantés sont plus des boulets que des instruments. Ils ont leur utilité, c'est sur, mais on ne peut rien en tirer de vraiment positifs. Ils sont des pions, des pertes parfaitement acceptables. Plutôt eux que moi. Dites-moi simplement, connaitriez-vous une certaine Evans Blackmoon? Une résistante que j'aimerais bien rencontrer... Vous permettez que je m'allume une cigarette?

Changement complet dans l'orientation de la discution, on arrivait finalement au sujet qui déliait bien les langues. Et qui était parfaitement d'actualité, la guerre. Cette belle guerre, sans elle, les gens comme Vincent serait inutile. Etait-il particulièrement étrange ce trentenaire? Certainement que oui, mais il aimait les guerres et les affrontements, il s'agissait de loin de la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Certains se piquent, fument pour se droguer. Sa drogue à lui, c'était l'adrénaline. Sentir son sang chauffer dans ses veines. Si son coeur s'accélérait peu au cours du conflit, il adorait sentir ces tempes battre dans sa tête, sentir son sang se réchauffer. Et qu'en était-il pour la demoiselle? On verrait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Manson
Armée du Ministre
Armée du Ministre
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi... Bouh!
clan : Dark
Humeur : Très Diabolique *Niark*
Date d'inscription : 29/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/15  (12/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Sam 10 Mai - 0:22

Vincent venait de lui faire remarquer qu'elle avait encore mal interprété sa phrase. Elle le savait très bien. En fait, normalement, la jeune sorcière prenait le temps de réfléchir sur les phrases qu'on lui disaient mais avec lui, c'est comme si elle faisait exprès de lui répondre aussi vite, jouant avec ses propres mots et les lui retourner. Un simple petit jeu dont elle adorait énormement puisqu'en principe votre interlocuteur perd aussitôt son sang froid... Malheureusement ce n'était pas le cas de cet homme. Quel dommage. Pourquoi ce n'énervait-il pas? Comme les autres? Car oui, les autres personnes qui faisaient partis du camp de Lord Voldemort, dès qu'elle s'amusait à jouer avec les mots avec eux, ils partaient dans des colères presque incontrolables... Ce qui était des plus plaisants pour la jeune femme. S'amuser avec la colère des gens était une chose divertissante. Voir une personne exploser au fond d'elle, et tout casser autour d'elle avant de vouloir vous tuer, oh oui c'était divertissant! Mais le trentenaire venait de tout gâcher... Aucune colère sortait de lui... Pfff! Toutefois, comme ce cher homme gardait son sang froid, il arrivait petit à petit à gagner la confiance de Hell puisqu'elle aussi ne perdait pas trop vite son sang froid. Finalement, peut-être arrivera-t-il à marquer plus de points...La journée n'allait pas être si ennuyeuse qu'elle y paraissait plus tôt, intéressant tout cela. Voyons voir un peu comment les choses allaient tourner entre ces deux ministrériels. C'est vrai que ce simple déjeuner qui à la base devait être amical prenait des tournures étranges. On aurait dit deux ennemis réunis à la même table jouant au chat et à la souris, néanmoins ils ne l'étaient pas entièrement...

*Je commence à avoir les crocs moi... Rah! Où est mon thé? Bon sang! Il met un temps fou...!!!*

La sorcière commencait à perdre patience avec son thé qui mettait des plombes. Elle avait faim et le simple fait de boire allait lui couper l'appétit donc il fallait qu'il se dépêche... Elle n'aimait pas du tout manger et faisait n'importe quoi pour se couper la faim. Comme par exemple: boire, torturer quelques petits moldus par ci...par là, chercher les résistants afin de les tuer, ou tout simplement tuer d'autres sorciers qui la gêner. Enfin bref, elle avait toujours quelque chose à faire de toute manière mais attention! Ce n'est pas parce qu'elle mange très peu, qu'elle ne mange pas! Ah non, il lui arrivait dans la journée de s'arrêter à un coin sympathique pour s'y installer et dévorer un petit quelque chose des plus ridicule, ce qui la nourrissait à peine... C'était stupide? Elle le savait très bien.

Vous êtes perspicasse... Hum... Evans Blackmoon...? Ce nom me rapelle quelqu'un pourtant je le ne l'ai jamais rencontré. J'en ai seulement entendue parlé par ci, par là mais rien de plus. Vous la rencontrerez surement bientôt. Puis pour ce qui est de la cigarette, je vous en prie même si je ne suis pas très fan de l'odeur.

Ce n'est qu'après ces brèves paroles, qu'un serveur arriva pour lui apporter son cher thé mais bien évidement, ce sot en voulant le poser le renversa, heureusement à côté de la jeune femme qui se leva brusquement en le gardant énervée. Elle fit un sourire sadique et sortit aussitôt sa baguette pour la plaquer sous la gorge du jeune homme qui s'excusa. Hell allait le faire, oui voulait dire le sort impardonnable sur ce crétin mais sortit simplement.

Tu as de la chance aujourd'hui. Ce n'est pas toi que je veux, ta mort m'importe très peu! Dit-elle en s'adressant au serveur avant de tourner sa tête vers Vincent. Que faîtes-vous? Vous restez ici? Car moi je m'en vais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Sam 10 Mai - 1:43

La jeune femme avait fini sa phrase que Vincent sortit papier et tabac pour se rouler une cigarette, le briquet métallique dont la vrai valeur était souvenir lui permit d'allumer sa cigarette, qu'il entama tranquillement. Ce qui n'était pas le cas de le demoiselle apparemment agacée par quelque chose. Ce n'était pas lui, il n'avait pas souvenir d'avoir dis de choses déplacées, mais la perception des choses variaient tant d'une personne à l'autre, et cette confiance en lui qu'avait Vincent, cette confiance qui avait déjà failli se retourner contre lui. Mais il savait que ce n'était pas lui, la cause de l'agacement de cette jeune femme. Tandis qu'il fumait tranquillement en écoutant la réponse de la jeune femme, il fut déçu, bien qu'il ne le laissa pas transparaitre, ça l'aurait arrangé un bête et méchant "oui", mais ça lui aurait déplu encore plus. Pourquoi? Et bien il n'y aurait plus eu aucun sport, plus de traque, de recherche, enfin ce qui rendait tout cela intéressant aux yeux du trentenaire, ça aurait été se contenter d'être un bureaucrate, le cul vissé sur une chaise. Chose qu'il se refusait et se refuserait à devenir.

Vincent regarda sa tasse, avec un faux espoir qu'elle se soit remplie par elle-même, mince, dommage que la magie ne fasse pas encore ça, ça serait une prodigieuse avancée. *Bah tant pis, elle a commandé un thé, quand le serveur viendra, je lui demanderais un café, enfin, s'il arrive, j'ai dans l'idée qu'il pédale dans la semoule avec les commandes*. Et un homme approchait, un thé sur un plateau, ce qui sembla contenter la jeune femme. Bien, et bien au moins, ces deux ministériels semblaient ne pas vouloir se tirer dans les pattes. Ce n'en était que mieux, dans le fond Vincent était persuadé que cette guerre trouverait terme plus rapidement si les ministériels travaillaient de concert, mais il y avait entre eux trop de différences, trop de choses qui ne collaient pas pour qu'ils puissent former une vrai équipe. Enfin, Vincent et son dernier collègue policier paraissaient aussi un tandem sans issue. Oh ce ne fut le cas que par la faute à la famille de Vincent, mais c'était un tandem vacillant.

Mais pas le temps d'être nostalgique, un picotement, signe que quelque chose va arriver. Par précaution, Vincent se recula légèrement, geste salvateur, le serveur, maladroitement mais pas volontairement, venait de renverser le thé sur la table, et une partie de celui-ci s'écoula où avait été l'ex-policier peu avant. La jeune femme n'avait pas été mouillée, mais en revanche semblait furibonde. En témoigna cette violence avec laquelle elle plaqua sa baguette contre la gorge du serveur, décidément, elle partait au quart de tour. Enfin, il vivrait, apparemment chanceux qu'elle soit dans un bon jour. Quoi qu'il en soit, Vincent se leva en guise de réponse à la question de Miss Manson. Comme la demoiselle était sortie, visiblement enjouée et agacée par ce qui c'était passé, Vincent paya la note et sortit à son tour, sa cigarette, pas encore à moitié consumé:


- Ce n'était peut-être pas nécessaire, en tout cas, j'ai trouvé ça remarquablement amusant. Exagéré, mais divertissant. Dites-moi, vous ne menacez que les hommes pour le plaisir de leur prouver que les femmes peuvent être supérieurs, ou une représentante du beau sexe aurait-elle eu droit au même traitement que ce serveur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Manson
Armée du Ministre
Armée du Ministre
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi... Bouh!
clan : Dark
Humeur : Très Diabolique *Niark*
Date d'inscription : 29/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/15  (12/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Sam 10 Mai - 19:54

La baguette de la sorcière était encore plaquée sur la gorge du jeune serveur qui avait beaucoup de mal pour avaler sa salive ayant très certainement peur... de mourir? Elle était droite devant lui, avec un regard des plus déterminé. Néanmoins, sa baguette se dégagea après avoir fini sa dernière phrase. Oh oui, le jeune homme avait eu un ange gardien car si ce n'était pas le cas il serait mort depuis quelques minutes déjà. Hell était dans un jour de bonté peut-être ce qui était rare mais plausible. Toutefois, malgré sa sois disant bonté, elle voulait la mort d'un autre mort, qu'elle aura coûte que coûte et savait très bien où elle pourrait le trouver. Et puisque son thé était totalement gaché, la jeune femme n'avait plus aucun choix, elle devait sortir du Chaudron Baveur, ce qu'elle fit d'ailleurs.

Dehors, la jeune sorcière regarda le ciel un instant. Dans peu, il allait pleuvoir, quelle joie. La pluie était très agréable surtout pour tuer une personne même si le sort qu'elle allait lui faire subir n'est vraiment pas très discret. Mais peu importe! Rah elle était bouillante. Elle devait tout de suite se défouler car son appétit arrivait de plus en plus vite... Elle regarda à droite, puisà gauche, de nouveau à droite et ainsi de suite avant qu'elle se stoppe sur une ruelle à sa gauche qui lui semblait tout à fait famillière... Etait par ce chemin qu'elle avait rencontré pour la première fois le jeune imprudent? Sa mémoire lui faisait fourbon... Elle le saura bientôt de toute manière. En attendant Vincent...? Et oui, finalement elle l'attendait? Pourquoi? C'était une perte de temps! La jeune femme soupira fortement avant de remettre gracieusement en place son manteau en cuir noir et fit donna un coup dans sa longue crinière pour qu'il se place sur le manteau et non à l'intérieur. Elle attendait.... Mais, à partir de maintenant sa patience avait des limites... Ah, il sortit enfin! Ouf.


C'est vrai que j'ai une préférence à attaquer les hommes car oui les femmes sont autant supérieurs à vous, voire plus si je puis me permettre. Les hommes ne sont que des impacables, pas tous certes mais plus de la moitié! Néanmoins il n'y a pas que les hommes qui souffrent...

Hell avait une flemme énorme pour terminer sa phrase et de toute façon, ce trentenaire allait certainement comprendre étant donné qu'il n'était pas bête. Avec ses paroles, la jeune femme s'était un peu calmé et reprenné petit à petit un souffle normal et non désorganisé comme pas possible par la colère. Ca ne servait à rien de s'énerver ainsi, pour faire les choses bien, il fallait obligatoirement avoir un calme absolument sinon tout allait être gaché.... Ca serait si bête de gâcher la mort d'une telle personne...! Elle regarda un instant encore Vincent avant de comencer à marcher tranquillement et tête haute avec ses cheveux qui suivaient tous mouvements de ses pas. La pluie arrivait à grand pas... Le tonnerre grondait dans ce ciel bleu grisé. Quelle se dépêche, bon sang! Pendant que la sorcière marchait plus paisiblement, avec ses talons qui se cognaient sur cette ruelle pavée à chacuns de ses pas malgré leur légéreté, Vincent était un peu en retrait avec sa cigarette à la bouche qui venait à peine d'entamer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Sam 10 Mai - 22:29

Cette jeune femme semblait sur les nerfs, enfin tout au moins à fleur de peau. Mais pas dans ce sens du terme où à fleur de peau signifie extrêmement émotive, en faites Vincent l'imaginait mal en train de se laisser consoler par une autre personne. Ou à la limite si elle tuait cette personne pour que ce moment de faiblesse ne soit pas deviné. Enfin, c'était une journée peu orthodoxe, et grand dieu qu'elle le reste, si cette journée devait maintenant devenir morose et ennuyante comme tant d'autre par le passé, ce serait gâché une rencontre sympathique. Mais la jeune femme l'avait laissé dans le bar, un rien de temps, le temps qu'il sorte son porte-feuille et paye leurs deux additions. De toutes évidences, la jeune femme semblait ne pas compter payer, et il lui semblait qu'elle avait raison, il n'aurait certainement pas payé non plus s'il avait dû éviter son café. Peut-être ne se serait-il pas laisser entrainer au point de sortir sa baguette, mais il aurait en tout cas fais savoir qu'il n'aurait pas payé. Le trentenaire souriait, soit cette jeune femme était réellement sûre d'elle même imbue d'elle-même, soit elle n'avait pas de respect pour les personnes plus âgées qu'elle.

Enfin Vincent n'en avait strictement rien à faire d'une quelconque marque de respect de cette demoiselle. Elle lui était sympathique, mais ce n'était pas pour autant qu'il attendait du respect, même si lui tentait d'en avoir un minimum. Le minimum d'une relation presque courtoise. Enfin, il avait suivi dehors la demoiselle. Oui, elle était imbue d'elle-même, mais chez elle ça paraissait une force plus qu'une tare. D'ailleurs il lui ferait la remarque par la suite, mais il remarqua d'abord le regard de la jeune femme vers le ciel, rapide regard en commençant à marcher, mais regard. Elle attendait la pluie, ce regard n'avait pas été un "pourvu que ça tombe pas", mais plutôt un "bon ça vient?". Intéressant, quelqu'un qui attends la pluie. Intéressant, il allait pleuvoir, chaque fois que Vincent en avait fais la remarque quelque chose lui était arrivé, de positif ou pas. Mais on verrait bien ce qui allait suivre. En tout cas, il allait pleuvoir:


- Ne vous impatientez pas, il va pleuvoir dans les secondes à venir, j'aurais peut-être le temps de finir de parler avant que ça ne commence. Pardonnez-moi si cela vous indispose, mais je trouve trouve particulièrement sure de vous. Mais dans le bon sens du terme, certains sont surs d'eux et malheureusement à tort. Vous, vous avez confiance en vous et en vos capacités, apparemment ça vous a été de bon conseils jusque là, et c'est tant mieux. Et je suis d'accord avec vous que beaucoup de femmes sont supérieurs à certains hommes, mais je crois qu'il doit y avoir une sorte d'équilibre entre les deux sexes. Enfin, au moins, je ne me considère pas comme incapable, la preuve en étant, vous et moi sommes au même niveau. Si l'on excepte peut-être une dizaine d'année que j'ai de plus que vous, enfin vous compensez avec une beauté que vous avez en plus de moi. Je me demandais simplement pourquoi vous avez choisi le ministère, ah et autre grand mystère de l'univers, pourquoi moi vous ne m'avez pas menacé de votre baguette dans ce bar?

Temps que Vincent arrête, les premières gouttes de pluie tombèrent. Il rajusta sa veste en cuir brun, comme toujours, son col remonté, légèrement amidonnée qu'il reste en place toute la journée. Pas de capuche, un plaisir simple que de sentir la pluie couler sur son visage, mais un plaisir que Vincent adorait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Manson
Armée du Ministre
Armée du Ministre
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi... Bouh!
clan : Dark
Humeur : Très Diabolique *Niark*
Date d'inscription : 29/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/15  (12/15)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Lun 12 Mai - 15:59

Finalement la journée n'avait pas été si ennuyeuse que la jeune femme prétendait à son réveil. Elle avait fait connaissance avec une autre personne faisant partit du même camp, avait menacé un jeune serveur qui avait renversé son thé mais surtout, le plus croustillant de la journée d'ailleurs, c'était le jeune inconscient qui avait failli mourir une première fois et qui avait osé revenir. Le monde est remplit de sots... Toutefois, s'ils n'y en avaient pas, le monde serait encore plus ennuyeux, très monotone. C'était tout de même grâce à eux, qu'on se rend compte de notre intelligence, force voire courage... Bref on peut se découvrir pas mal de qualités comme des défauts. Le calme avait reprit le dessus de la colère dans la jeune sorcière qui marchait beaucoup plus paisiblement jettant parfois des regards pour apercevoir Vincent non loin d'elle. Il reprit soudainement la parole. Bien évidement, elle l'écouta par politesse et peut-être montrant un zeste de respect à son égard, qui sait. Contrairement à Hell, Vincent était du genre à parler beaucoup et sans dire des choses inutiles. C'était bien pour cela que la jeune femme l'écoutait car s'il disait des choses futiles, elle serait partit depuis un long moment...

Être sur de soi est une chose très importante, c'est ce qui fait la force du caractère en quelque sorte. Après il y a encore des idiots qui croient qu'ils sont sur d'eux alors qu'ils ont tort comme vous avez dis, c'est ça qui est la cause de leurs pertes!
Pourquoi est ce que j'ai choisis ministère? Je vous répondrais simplement que c'est bien évidement pour servir le Lord et ... raisons personnelles! En ce qui concerne votre deuxième question, je n'ai aucune raison de me justifier à vous.


Ah la pluie était là... Enfin! Une pluie forte accompagné de tonnerres et quelques éclairs par ci, par là et d'un vent pour endre l'atmosphère encore plus agréable. C'était un plaisir de sentir toute cette eau tombée du ciel vous couler le long de votre visage, vous mouiller tout simplement. La jeune femme continuait de marcher s'arrêtant à une ruelle qu'elle reconnut... Elle tourna sa tête pour la regarder. Le vent fit virvolter les cheveux de la demoiselle et quelques mèches lui cachèrent son visage. Il pleuvait comme à cette époque-là...

-Flash Back-


C'était une journée comme les autres? Par réellement, quoique le début oui mais après... Un père habillé tout en noir, avec sa longue cape et sa capuche, était avec une petite fille qui marchait à côté de lui. Ils marchèrent et passèrent devant le Chaudron Baveur avant d'arriver à cette fameuse ruelle. Il pleuvait des cordes, comme si cela n'allait jamais s'arrêter. Ils allèrent dans cette ruelle et son père se stoppa en voyant l'homme qu'il cherchait depuis un moment déjà.

-Papa... Qui est-ce?

-Rien ma puce. Juste un traître. Attend moi là sagement, je reviens.

La petite fille resta sagement là ou son père lui avait indiqué et en regardant vers sa direction, elle aperçut juste un rayon vert lumineux. Son père était revenu sans être particulièrement blessé et prit sa fille dans ses bras avant de lui faire un bisous sur sa joue et lui dire très clairement.

Ce sort tu l'apprendras très vite j'en suis certain. Et tu l'utiliseras surtout sur les personnes qui osent traître Lord Voldemort. Rappelles toi bien de ce nom...

-Fin Flash Back-



La jeune sorcière se retourna complétement vers Vincent avec des larmes qui coulaient sur son visage. Peut-être les avait-il vu? Ou peut-être pas car avec cette pluie c'était un peu compliqué à distinguer.

Je crois que je vais vous laisser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   Mar 13 Mai - 18:15

Bien cette journée n'avait pas été si mal continuer, une chance qu'elle avait daigné changer un peu de ce départ pas parmi ceux que Vincent aimait le mieux. En faites il se demandait même pourquoi quatre personnes vivaient encore alors qu'elles auraient dû mourir un jour normal. Il avait rencontré une agréable demoiselle et certainement sauver la vie à un jeune fou. Il avait sauver la vie à quelqu'un? Bon sang. Ca cumuler à ces deux personnes ce matin, plus la voisine, quatre personne. *Je me fais vieux ou quoi? Bon sang, 29 ans et je laisse déjà des personnes en vie parce que j'ai la flemme. Enfin techniquement j'en ai laissé vivre trois, mais j'en ai sauvé un...Bon sang, je dois pas être bien, faut peut-être que j'aille voir un psy.* Belle pensée, mais stoppé par cette pluie qui continuait de tomber sur la ville. Assez agréable, c'était d'ailleurs étonnant qu'en ce mois de décembre, il pleuve. Habituellement, en cette saison, c'était de la neige qui tombait pour mouiller les visages et paradoxalement, amuser les enfants, jeunes comme moins jeunes. Un coup de foudre réveilla Vincent un peu dans ses pensées. *Ah oui, il pleut c'est vrai*.

La jeune femme lui avait répondu, visiblement elle appréciait cette pluie qui tombait. Vincent lui profitait de cette pluie, certainement son temps préféré, il avait beaucoup de mal avec le soleil, pas qu'il le gênait, mais à choisir, il préférait largement une bonne pluie. Habillement, la jeune femme évita ses deux questions, il parraissait logique que pour être dans le ministère, il fallait avoir choisi de servir Lord Voldemort, et il était vrai qu'elle n'avait aucune raison de répondre à sa deuxième question, mais d'un autre côté, à qui aurait-elle pu avoir à se justifier si pas à lui? Enfin, elle était assez grande pour prendre sa vie en main et faire ses choix. Toutefois, la demoiselle s'arrêta devant une ruelle pour la fixer. Le vent faisait virevolter ses cheveux dont certaines mèches se rabattirent sur son visage. En faites, Vincent se surprit à se dire que la demoiselle ainsi, devant lui, la tête tournée vers une ruelle, montrant seulement le profil de son visage au trentenaire, avec cette pluie et ce décor triste de ses maisons grises auraient fais un joli tableau. *Bon sang, trois mois que je n'ai plus fais de toiles, et je pense à ça. Soit j'oublie, soit je m'y remets, enfin je suppose que Londres doit regorger de personnes prêtes à poser. On verra.* La demoiselle semblait avoir une absence durant quelques instants, son regard était fixe sur la ruelle, mais absent, certainement un souvenir qui ressurgissait un peu violemment au gout de la jeune femme. Derrière elle, une forme que Vincent reconnut sans problème, cette personne entra dans un vieux bâtiment désaffecté depuis un moment à en juger l'état. Elle lui dit devoir partir après s'être retournée vers lui:


- Faites comme bon vous semble, il me semble que vous n'ayez pas de compte à me rendre, donc si vous voulez me laisser libre à vous. Vous avez assez confiance en vous pour que ce que je vais dire soit inutile, mais si vous avez besoin de quelqu'un pour une tache quelconque, je suis à votre disposition pour une aide quelconque. Enfin, si ce n'est pas moi qui vous ai arraché ces larmes. Cependant, si vous voulez vous remonter le moral, vous continuez droit derrière vous jusque devant la troisième porte, vous entrez et vous vous amusez.

La forme qui était entrée? Le jeune sot qui l'avait gêné. Vincent avait fini sa cigarette dont le mégot s'envola dans une poubelle. Attendant une réponse, peut-être dernière, de la part de la jeune femme, Vincent jeta un oeil dans la ruelle, par là qu'il repartirait, si ils se séparaient ici...


[RP terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour d'un verre tranquillement. [ PV Vincent.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rendez vous amical autour d'un verre.
» Petites discussions autour d'un verre... pour se connaitre
» Le comics autour d'un verre !!
» Le fond bleu autour des textures qui veut pas être transparent sur DoomBuilder
» Je cherche une etagere en verre pour jouet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Le Chemin de Traverse :: Le Chaudron Baveur-
Sauter vers: