AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aux abords de la cabane [PV Lune Sué]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Aux abords de la cabane [PV Lune Sué]   Sam 19 Avr - 15:11

Temps horrible, froid, venteux, il neigeait et en plus Vincent s'ennuyait. Pas vraiment de travail en ce moment, un peu plus de temps pour lui. Pourtant il aurait donné ce qu'il avait pour un peu d'action, un Renaissant pas content, une poursuite, un combat. Un peu sortir de l'ordinaire morose de la paperasse. Assez de paperasserie pour aujourd'hui. Fin du délai légal de travail, stupide phrase sans sens, un représentant du Ministère n'arrêtait jamais d'être un représentant du Ministère. Une petite ballade dans les rues de Pré-au-Lard, une vue sur la cabane hurlante, plus haut, accessible par le biais d'un chemin. Il n'avait jamais pensé à y monter, la vue pourrait être sympathique, et puis il avait entendu évoquer ce lieu dans une discution, donc ça le rendrait d'autant plus attirant. D'un autre côté, il fallait souligner le fait qu'ayant vécu dans le monde moldu jusqu'à ce jour, alors qu'il avait 24, où il tua sa famille avant de revenir chez ses grands-parents et sa tante pour apprendre le monde magique et ce qu'il avait raté. Il avait refais son retard.

Arrivé en haut, il repéra un arbre tranché dont le tronc dépassait encore du sol. Un geste de son bras débarrassa le tronc de la neige qui s'y était déposée et accumulée. Il s'assied tranquillement, fixant le cabanon miteux. Il resta ainsi, à se perdre dans ses pensées. Son boulot au Ministère n'était pas si différent de ce qu'il faisait pour la police moldue. Il apprenait à se retrouver dans les villes sorcières où il était généralement coutume de croiser des rebelles. Il réussissait dans la police moldue parce qu'il connaissait les rues et ruelles, les méandres de la ville, il pouvait anticiper sur les mouvements des personnes qu'il traquait. Mais ici, c'était différent, il ne connaissait pas suffisamment bien le monde magique, et un guide enthousiaste pour lui faire découvrir la ville. Il aimait découvrir les villes par lui même, mais un peu de compagnie n'était pas de refus. Il se souvint ces années de police moldu, il avait été un pourri dès sa troisième année dans la police. On le payait pour que des noms de témoins tombent dans les "bonnes mains". Les jurys jugés trop "dangereux" par certains devenaient étrangement simplement des personnes qui violent la loi...Ou qui mourraient facilement. Enfin, fixant le cabanon, le jeune homme se perdait dans ses pensées, réfléchissant à son travail et ce qu'il faisait et devait faire. Pour le moment découvrir la ville. Mais avant de se lancer à l'assaut de la ville, un petit plaisir. Obscur et mortel, mais un petit plaisir qui avait commencé quand il était entré au Ministère. Il sortit une feuille à rouler, un peu de tabac "aromatisé", un coup de langue, une cigarette entre les lèvres, un clic, un frottement, un clic, retour de l'objet métallique dans sa poche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune Sué
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Aux abords de la cabane [PV Lune Sué]   Sam 19 Avr - 15:41

Comme dans toute les période de Décembre,le froid,les nuages et bien évidemment la neige avait dominée le monde magique.C'est en sortant du château que Lune se mit à frissonner.Elle était vêtu de son unique cape noir trainant sur le sol mais pour le coup elle avait mit sa capuche noirs pour ne pas arriver à pré-au-lard trop débrailler.Alors elle entama sa marche dans la neige fine.Les alentours sembler désert,on entendez des rires sur son passage et elle voyait quelques fois des groupes d'élèves s'amusant à faire des bataille de boules de neige.Lune passa tout près d'eux et manqua de peut de se prendre de la neige en pleine tête.C'est le chant de corbeaux qui l'a fit encore plus frissonner et cela lui donna envie s'évader avec eux.Elle observa le ciel,gris,mais comme disait sa mère et son père:un temps parfait pour sortir!Quand le chant des corbeaux s'arrêtât elle reprit ces esprits et se concentra sur sa destination.Elle ne savait pas ou elle aller mais elle verrait bien quand elle sera dans pré-au-lard.Après quelques minutes longues et pas agréable pour Lune,de marche elle fut enfin dans pré-au-lard,dans l'allée principale.Il n'y avait pas grand mondes ce qui ne dérangea pas pour autant la belle et jeune Serpentard.Les boutiques étaient toutes fermées mais les Trois Balais était ouvert le seul problème fut le monde qu'il y avait à l'intérieur.Les Trois Balais était complètement pleins ce qui ne donna pas envie a Lune d'y aller.Alors elle continua son chemin quand elle se retrouva face à une espèce de vielle maison abandonné.Lune sans se pauses de questions voulut y pénétrer mais ce n'est que en voyant une personne postée devant l'entrée avec cigarette à la main qu'elle se stoppa.Elle avait déjà vu cette personne mais lui il ne l'avait surement jamais vu.Sur le moment elle voulut aller le saluer mais ne préférant se faire refouler elle décida de faire comme si il n'y avait personne et s'engagea dans la cabane.Juste au moment ou elle ouvrit la porte,Lune se rendit compte qu'elle était en trin de pénétrer dans la cabane hurlante.Elle y était déjà aller toujours seule mais cette fois si elle sentais que la personne à la cigarette aller y entrer à son tour.Alors elle attendit que celui-ci lève la tête vers elle ,se recula et lui fit signe d'entrée.Lune s'attendait à voir une réaction de celui mais aucune alors elle leva les épaules et entra la première dans la cabane hurlante,sombre et effrayante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Aux abords de la cabane [PV Lune Sué]   Dim 20 Avr - 19:07

Neige, nuage, petit bruit de la forêt, ceux qui la nuit tombée vous glacent le sang. Le bruit du vent qui souffle entre les arbres, un peu à la manière d'un murmure qui vous serait fais dans l'oreille, tout doucement par une personne voulant vous faire faire quelque chose, ou simplement voulant vous conseillez, intelligemment ou pas. En tout cas, le trentenaire pensait toujours qu'il aurait souhaité un guide pour découvrir un peu les villes, cela l'aiderait à mieux réaliser son travail. En tout cas, assied sur ce tronc d'arbre, il avait une vue imprenable sur Pré-au-Lard. Il aurait aimé avoir un plan, pour se repérer les lieux et ruelles, mais il n'en avait pas. En tout cas, il gardait son regard sur le village, fixant les ruelles qu'il pourrait emprunter pour raccourcir et gagner sur la course s'il devait poursuivre une quelconque personne, ce qu'il n'espérait pas dans l'immédiat de la chose. De la fumée s'élevait d'un certain nombre de maisons, quand il neigeait, et qu'il faisait froid, c'était plutôt logique, mais devant la noirceur de certaines fumées, le ministériel au fond, ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui brulait dans une fumée si noire. L'explication d'un corps n'était pas la plus impossible, mais certainement la plus improbable, un certain nombre de choses brulaient dans une fumée noire, du plastique, du caoutchouc. Mais pour se chauffer, ces combustibles étaient moyen, d'autant qu'ils en étaient très odorants. Plutôt des cheminées mal ou pas ramonées.

Cela faisait bien dix minutes qu'il était assied à penser tout en fixant la ville, la cigarette d'avant était finie depuis un bon moment, la neige s'accumulait sur sa veste. Il se releva, enlevant des mains la neige qui s'était accumulée. Il comptait redescendre assez rapidement, pourtant cette vue sur la ville ne lui en donnait aucune envie. Il se rassied, se promettant de redescendre dans une dizaine de minutes. A nouveau, il regarda le village, on voyait le chemin qui montait. De la distance où il était, impossible d'affirmer une telle chose, mais apparemment quelqu'un était monté. Enfin, comme dis impossible d'en être sur, juste l'impression de voir ce qui aurait pu être des traces. Dans de le doute, comme si de rien était, la main droite s'ouvrit, prête à saisir sa baguette alors que sa tête, tranquillement comme s'il avait regardé très simplement autour de lui, sans penser qu'une personne pourrait être présente. Et c'est là qu'il remarqua des pas, pas les siens, il suivit leur tracé, remarquant qu'il avait eu un arrêt, la personne en question devait l'avoir vu. Effectivement, plus loin, il remarqua sur le palier de ce cabanon qu'il ne connaissait pas, une personne le regardait.

Et cette personne l'invita à la suivre dans le cabanon. Ca pouvait être un piège, mais quelles étaient donc les chances que cette personne eut été un résistant, et qu'elle sache qui il était. D'autant qu'il était vêtu comme Mr Tout-le-monde et qu'il n'avait pas encore eu affaire à un résistant. Mais on ne pouvait jamais savoir. Voyant la personne au long manteau entrer dans la cabane, il se leva. Laissant sa baguette où elle était, il s'avança dans la neige qui crissait sous pas. Il s'arrêta devant le portillon en fer, le poussant, il marcha vers le pallier où se trouvait le personnage qui l'avait invité. Et apparemment, il était attendu. La personne qui se devinait être une fille entra la première dans la cabane. Vincent posa sa main sur la porte qui en grinçant légèrement s'ouvrit. Malgré les nuages gris, la lumière extérieure, contrastait avec le noir de la cabane, difficile de voir, et où était cette mystérieuse personne? Un bruit un peu plus loin devant lui, sa main attrapa sa baguette, la tendant. Un piège? Il avait peut-être trop vite écarté cette idée. Mais non, ses pupilles s'étaient dilatées et malgré la faible luminosité qui filtrait il reconnut la personne qui l'avait invité. Ce qui ne signifiait pas pour autant que ce n'était pas un piège. Sa baguette redescendit un peu, si c'était un piège, de toutes évidences, c'était trop tard. Autant ranger sa baguette pour pouvoir négocier. Enfin, peu d'importance, il demanda à la personne:


- Qui êtes-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune Sué
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 26
Date d'inscription : 16/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Aux abords de la cabane [PV Lune Sué]   Lun 21 Avr - 22:21

Dans cette endroit calme,mais plutôt effrayant était assise sur le rebord d'une fenêtre la jeune Serpentard,Lune Sue.Cela faisait environs une heure qu'elle était dehors et le froid l'avait complètement refroidit.Elle avait marcher jusqu'à pré au lard,dans la neige et dans le froid et comme on peut s'y attendre,seule.étant une personne très solitaire le fait d'aller a pré-au-lard sans aucune compagnie ne la déranger pas pour autant.Elle était toujours dans la cabane hurlante dans une étrange compagnie qui l'avait encore plus refroidit.Elle se demanda sur le coup,pourquoi elle était venu ici alors qu'il y avait un inconnu à côte d'elle mais pour elle il n'était pas toute à fait inconnue.Elle l'avait déjà vu peut être deux fois mais elle avait très bien observer celui ci.Quand elle était arrivé devant la cabane hurlante,elle l'avait remarquer à sa carrure d'homme.Alors relevant la tête et observant celui-ci elle sentit qu'il était très frustrer et se pausé beaucoup de question à son sujet.Cette idée lui fit sourire,et elle eu une certaine envie de moquerie.Mais,ce n'est qu'après l'avoir vu tendre sa baguette que Lune commença a se pausé plus de question.Pourquoi était t-il s'y méfiant?En détournant le regard elle sortit à son tour sa baguette magique mais comme à son habitude elle l'a fit tourner entre ses doigt et répondit de sa voix forte,qui brisa aussitôt le silence qui régnait entre les deux personnes:

_Je vous retourne la question !

C'était la première chose qui lui était venu à l'esprit.Elle n'avait penser à rien d'autre que cette réponse stupide.Elle arrêta de faire tourner sa baguette magique et se leva pour être parfaitement face à l'inconnu.Celui ci était légèrement plus grand,il était vêtu d'une longue cape noir tout comme Lune.A l'intérieur de la cabane il faisait légèrement froid,une fenêtre était ouverte alors Lune sans se demander comme aller réagir l'inconnue s'avança et mit a un coup de pied dans la fenêtre pour que celle ci se ferme.Puit elle recoiffa c'est cheveux et attendit sagement la réaction de celui ci.Elle s'attende à ce qu"il lui face un numéro du genre je sort ma baguette et je te fait disparaitre ou alors je fait une réflexion.Mais ces suggestions lui fit rire et elle rigola toute seule.C'était certain,Il devait la prendre pour une folle.Alors elle regarda autour d'elle et aperçu au fond de la cabane un vieux fauteuil elle s'y laissa tomber et observa le tableau postée devant elle.Lune se demander toujours comment il aller réagir mais sont attention se porta sur le tableau.Il était grand,des personnages étaient représentés bras dessus dessous.Cela ressembler à une photo de famille prise il y a des années.La toile était entièrement recouverte de poussière et il y avait des toiles d'araignées.Lune fronça les sourcils et oublia complètement qu'elle n'était pas toute seule.Elle sortit précipitamment de son sac son livre de magie noir qu'elle avait emprunter hier soir,et alla à la page 280.Il lui sembler alors vu les même personnages que sur le tableau.Et c'est bien ce qu'il lui avait sembler.C'était les mêmes personnes et Lune commença à lire le texte en dessous de la photo quand des bruits de pas lui fit tourner le regard et jeter le livre derrière son dos.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Aux abords de la cabane [PV Lune Sué]   Lun 21 Avr - 23:29

C'était légèrement le chaos dans la tête du nuisant. D'abord parce qu'il ne s'attendait plus vraiment à croiser quelqu'un, ensuite parce que cette personne le provoquer. Il n'avait pas pour réaction habituelle de se fâcher ou de se mettre en pétard trop facilement. Mais il fallait avouer que le comportement de la demoiselle était des plus déplacé. Le minimum aurait d'ailleurs été de ne pas retourner une question à une personne plus âgée que vous. Mais ça ne semblait pas être la gêne qui faisait défaut à cette demoiselle. Pas plus d'ailleurs que apparemment le respect était une priorité dans sa vie. Enfin, au moins on ne pouvait pas dire qu'elle manquait de courage, répondre ainsi à un inconnu quand on avait une quinzaine d'année à tout casser et qu'on était encore en train d'étudier à Poudlard. Mais Vincent n'était pas vraiment là pour vanter Poudlard et le courage de la demoiselle.

N'importe quoi. Et il avait imaginé que ça aurait pu être un piège, il devenait paranoïaque tout doucement. Il était certainement temps qu'il arrête sa psychose, tout le monde n'était pas des résistants prêt à sauter à la gorge d'un ministériel. Et puis lui même n'avait pour le moment pas encore eu affaire à cette résistance. Il aurait pourtant aimé rencontrer un renaissant. Pour discuter. Rien d'autre, sans baguettes, sans armes, juste une discution comme deux personnes parfaitement normales. Mais les personnes des deux camps étaient cataloguées, et puis il était un ministériel, et il avait vu que le monde moldu était un monde de mensonge et de tromperie. Ce n'était pas forcément autrement dans le monde magique, mais pour le moment, il n'avait pas été trompé par un sorcier. Enfin il y en avait eu une, mais elle n'était plus. Et il ne savait presque rien sur elle, donc pas de raisons de s'affoler. Mais retour au moment présent.

Vincent observait la personne face à lui sa baguette rangée dans à sa place depuis un bon moment. C'était-elle sentie obliger de violenter ainsi cette fenêtre? Tant de mépris, que serait-elle adulte? Dangereuse. *Le mieux serait de la tuer...Oh ça va pas, c'est une étudiante!*. Et ça recommençait, ses pensées débiles, cette voix qui voulait le pousser au meurtre. Il l'avait déjà fais, mais chaque fois il y avait plus où moins une raison. Sauf peut-être son frère. Et la jeune demoiselle n'avait pas fini son numéro, elle se laissa tomber dans un fauteuil au fond. Ne prêtant plus aucune attention à Vincent. Et ce dernier n'en avait rien à faire d'avoir l'attention ou pas de la fille. Qui d'ailleurs s'intéressait à un tableau représentant une famille, surement les derniers propriétaires de l'endroit, c'était après tout de coutume. Elle sortit un livre de son sac et se lança dans sa lecture. Vincent eut envie de sonder son esprit pour voir ce qu'elle voulait mais se retint. Il avait autrement mieux à faire que de chaperonner une gamine aussi indisciplinée et irrespectueuse. Il se retourna, marchant vers la sortie. C'était amusant, il s'attendait à ce que le livre touche le sol et c'est ce qui arriva. Il put en lire le titre, un livre de magie noire. Enfin, elle faisait ce qu'elle voulait. il ouvrit la porte, sentant un vent frais entrer et envahir temporairement le cabanon, il s'arrêta sur le palier:


- Tacher de pas tout démolir, ayez au moins un peu de respect pour les morts, du moins si vous espérez un minimum de considération un jour de la part des vivants.

*Et merde* Il claqua violemment la porte sans être sorti. Se retournant vers la demoiselle, il s'assied sur un vieux fauteuil qui commençait à pourrir avec le temps. Le bois était cassant, la mousse avait pris l'eau et déchirait les coutures du tissu. Un vieux fauteuil qui était bon pour la déchetterie, mais il restait toutefois un peu confortable. Il fixa la demoiselle dans les yeux. Il était resté poli jusque là, et puis cette demoiselle à part avoir mis un peu de bazar ne lui avait rien fais, il resta calme et toujours fixant la demoiselle dans les yeux:

- Un livre sur la magie noire? Une surprenante lecture pour une étudiante, j'en conclue une Serpentard n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux abords de la cabane [PV Lune Sué]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux abords de la cabane [PV Lune Sué]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.
» Le coup de lune........
» Moon ... Cabane...ermite.... Chakra quoi :D
» La cabane
» [Réflexion] Les pensées de la lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Pré-Au-Lard :: La Cabane Hurlante-
Sauter vers: