AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]   Lun 28 Avr - 23:03

Ivan s'était encore une fois retrouvé ici et pas pour son plus grand plaisir, trop de pensée incombait son esprit dans se lieu assez sordide par cette nuit. Une nuit des plus lugubres en effet, un brouillard plus dense que que les panaches de fumée qui sortaient des naseaux des dragons de chez lui. Un froid qui lui perçait chaque pore de sa peau, malgré le fait qu'il soi habitué au froid de Finlande, le jeune homme sentait que ce froid là, était beaucoup plus rusé et beaucoup plus malin, que celui de chez lui. En Finlande, le froid a toujours été le plus grand atout contre les forces d'invasions, car il était sec, aussi rugueux que de la pierre et plus rude que les écailles d'un Wyrms. Ivan était habitué à se froid rude, pas à un froid aussi sournoi, de toute façon, maintenant le finlandais était habitué à l'Angleterre et savait que presque tout, aussi bien les personnes que la natures étaient bien plus tapette que dans n'importe quel autre pays.


Ivan repensa presque instatanément à la soiré qu'il avait vécu, Waldrade... Son père... Le pacte... La colère... La haine... Et la fuite... Ce mot déplaisait au finlandais plus que la mort et pourtant il s'était résolu à fuir devant la créature qui faisait office de père pour Waldrade. Il avait un but et il espèrait bien l'atteindre. Ce but se divisait en plusieurs parties, deux en fait, tuer Torben et enmener Katia, son amour, loin de toute cette guerre. Il voulait l'enmener chez lui, sa demeure était un havre de paix et le ministère corropu de l'Angleterre ne les pourchasserait jamais aussi loin que ça. Pour en revenir à la soirée passé, le sorcier ne savait trop quoi penser, il avait laissé Waldrade dans une situation des plus délicate, mais il n'arrêtait pas de se dire que la situation aurait été bien pire pour les deuc jeunes gens, si Ivan avait décidé de rester. Il n'aurait été d'aucune aide pour la vampire et aurait même plutôt été un poid qu'autre chose. Malgré tout le finlandais s'en voulait d'être partie comme ça, sans prévenir... Et il espèrait avoir un jour la possibilité de se racheter aux yeux de la vampire.


Ivan s'allongea aux bords du lac et continua de pensée à comment pourrait-il se racheter? Il pouvait bien se prosterner devant Waldrade, cela ne changerait pas grand chose, surtout que son honneur et sa fierté de noble lui interdisait un tel geste. Non... Il devait trouver quelque chose de mieux, il aimerait bien en fait, pouvoir se racheter aux yeux de la vampire, lui sauver la vie une fois. Mais bon, le jeune homme doutait de pouvoir aider quelqu'un comme elle, mais bon qui on ne sait jamais. Le froid mordant se fit encore un peu plus présent et Ivan repensa à Katia, ils allaient pouvoir se revoir enfin le lendemain et le finlandais comptait être présent et en pleine forme quel que soit le prix qu'il devrait mettre, que se soit un sandwich ou son âme peut lui importait tant qu'il pouvait la revoir une fois au moins. Des bruissements se firent sentirent derrière lui, mais Ivan les ignora, il préféra bien plus continuer de penser à sa douce, que de retourner dans l'enfer d'un combat. Les bruits se firent encore un peu plus présent et plus proches, le finlandais décida de tourner la tête et ce fut une surprise qui le laissa sans voix...


[Désolé rp un peu court mais fatigué caché ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]   Mer 30 Avr - 15:20

[ Mais non, il est trés bien ton post Smile ]

Tout ce soir, avait été un désastre. Ou quasiment. La seule chose positif que Waldrade avait réussit à trouver, c’était le fait d’avoir revu Ivan mais ensuite, ça s’arrêtait là. Elle était sur le chemin qui la conduisait au lac à ce moment même, faisant un bilan de la situation dans sa tête. Rien de bien réjouissante quoi… Le pacte n’avait pas pu être prononcer même si, sans vouloir l’affirmer ouvertement, elle en était un peu soulager. Oui, elle aurait couru de grands risques si celui ci avait pu être exécuter et par conséquent, elle en était un peu reconnaissante tout de même à Wenceslas. Cependant, il s’était montré des plus exécrable envers le finlandais et cela avaient du mal à passer. Il aurait pu faire un effort tout de même ! Que devait-il penser maintenant ? Que son père était un vrai rustre et un vaniteux ? Pourtant, ce n’était pas le cas de tous les jours ! Surtout la vanité ! C’est un sentiment qu’il répugne d’ailleurs…

Tout était relativement confus dans l’esprit de la vampire qui commençait sérieusement à se demander si tout cela n’était pas qu’un simple cauchemar. Que faire maintenant ? Se confondre en excuse devant le noble finlandais ? Le renvoyer et faire comme si elle ne l’avait jamais connu ? Le tuer ? Quoi au juste ? Il lui apparut soudain que les deux dernière solutions étaient des plus déplorables. L’ignoré était une grave erreur. Un jour peut-être, elle aurait besoin de lui. Ne jamais sous estimer les plus petits que soit. D’autant plus qu’en faisant partie de la résistance, il pourrait se révéler encore plus utile. Quant à le tuer serait d’une imbécillité absolu car c’était très précisément ce qu’avait voulu son père et elle ne comptait pas exaucé ses désirs. En tout cas pas sur ce point. De toute façon, même si elle en avait l’intention, elle ne le pourrait pas, pour la simple et bonne raison qu’elle était à bout de force.

Elle manquait déjà de s’écraser sur le sol toutes les cinq minutes alors un combat aurait été le coup de grâce pour ainsi dire. Ses ailes lacéré avaient un mal fou à la maintenir dans les airs et la faire avancé, et la force du vent n’arrangeait en rien les choses. Mais Waldrade n’était plus très loin à présent. Non. Elle apercevait à nouveau l’étang où elle se trouvait quelques heures auparavant. Et comme il fallait sans douter, Ivan était déjà là, fidèle à ce qu’il lui avait dit avant de s’enfuir. Devait-elle s’en réjouir ? En tout cas, la vampire resta sans réaction, se concentrant pour le moment sur l’atterrissage qui n’allait plus tarder. BANG ! Waldrade venait de se ramasser un arbre en pleine poire… Ca faisait mal en plus ! Une grimace de douleur, et la voilà qui tombait vers le sol de la forêt qui se trouvait juste derrière le lac ou se trouvait le finlandais. Précipitamment, la marquise essaya de stopper sa chute en plantant ses griffes dans l’écorce du chêne, mais étant à bout de force, cela ne servait strictement à rien et au final, elle s’écrasa par terre. Les conséquences ? Elle lâcha un simple « aïe » et resta paralyser un moment, allongé sur les feuilles mortes. La tête lui tournait et sa vision lui faisait défaut tout d’un coup.

C’est seulement après une bonne dizaine de minutes qu’elle décida enfin de bouger dans un ultime effort. Chaque mouvement était douloureux. Après réflexion, elle jugea bon de reprendre sa forme humaine, qui soit dis en passant était dans un état pitoyable. Le visage lacéré par quatre profondes coupures sur l’une des joues d’où s’écoulait encore des filets de sang, et le reste n’était guère joyeux à voir non plus. La respiration haletante, elle entreprit de sortir du bois. Waldrade ne faisait même pas attention à la discrétion, brisant les banches mortes sous ses pieds, elle qui d’habitude prenait toujours pas surprise. Jamais encore, elle ne s’était senti dans un tel état de faiblesse, et cela la rendait malade. Là, maintenant, si Ivan le voulait, il pouvait l’achever et on n'entendrait plus jamais parler de Waldrade Théophane. Et c’était un peu le risque qu’elle courait en allant le revoir. Tiendrait-il sa parole ? Cependant, avant de faire son entrée, elle prit de nouveau son air digne, faisant comme s’il ne s’était rien passé, affrontant la douleur intérieurement. Le finlandais se retourna et à en juger par l’expression de son visage, il était assez étonné de la retrouver. La marquise ne dit rien, attendant que se soit Ivan qui prennent la parole le premier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]   Sam 3 Mai - 16:15

Waldrade... Ainsi elle avait quand même pu venir après l'épisode qui venait d'avoir lieu chez elle, c'était une bonne chose. Enfin bon, rien qu'à regarder l'état de la vampire, Ivan devina facilement qu'à très très violent combat avait eu lieu entre le père et la fille. Les blessures de la jeune femme étaient telles que la première chose à laquelle pensa le finlandais était tout simplement, comment pouvait-elle être encore en vie? Mais à cette question, une réponse ne viendrait pas avant longtemps, car d'autres choses étaient bien plus préoccupantes, comme la survie de la demoiselle. Sa vie ne devait pas être en très grand danger, sinon elle ne serait pas venu à se rencontre, mais elle devait avoir besoin de soins et à ce qu'il connaissait des vampires, le jeune homme ne pensait pas qu'il y avait autre chose que du sang pour guérir les blessures d'un vampire. Et le sorcier avait justement un compte à rendre Waldrade, elle venait de lui sauver la vie et il était homme de parole et d'honneur et allait donc faire ce qu'il pouvait.


Waldrade semblait tenter de maintenir son habituelle posture et Ivan se dit qu'elle avait une grande force pour résister à la douleur et qu'elle avait donc une très grande volonté. Mais une question revenait sans cesse dans son esprit comment sauver la vampire, il ne voulait pas devenir vampire lui-même et donc il ne pouvait être mordu. Tant que cette question n'était pas régler, le finlandais ne pourrait avancer et penser à autre chose, il se devait de faire quelque chose, mais quoi? Une sanglante idée lui apparut et illumina son esprit, c'était risqué mais après tout, elle avait prit des risques elle aussi.


"Ne t'inquiète pas..."


Waldrade ne comprendrait surement pas ce qu'il voulait dire avec ces quelques mots, mais elle n'avait pas besoin de comprendre pour que le plan d'Ivan fonctionne et en faisant ça, il ne lui permettrait pas de juger son plan avant qu'il n'ait prit fin. Le finlandais était toujours assis par terre et ses jambes filèrent comme deux étoiles faucher celles de la vampire, ce qui la fit tomber sur le dos. La surprise était dans les yeux de la jeune femme, mais le sorcier ne pouvait se permettre une explication maintenant, car elle avait besoin de force. Ivan sortit sa baguette et la pointa sur son poignet.


"Diffindo..."


Son poignet se mit à saigner instantannément et des gouttes de sang commencèrent à parler de son poignet bléssé. Postionnant sa main ensanglanté au dessus de la bouche de Waldrade, tout en positionnant sa jambe au dessous de la gorge de la vampire pour l'empêcher de la mordre dans une pulsion sanglante. Le finlandais savait que cela n'était que temporaire, car il n'était plus fort que la vampire que lorsuq'elle était elle-même faible et quand elle reprendrait des forces, la jeune femme repoussera la jambe du soricer très facilement si l'envie lui prenait. Mais Ivan espérait que le sang lui remette les idées en place et qu'elle ne tente rien qui porterait atteinte aussi bien au corps qu'à l'esprit du finlandais. Les minutes s'écoulèrent, chaque seconde passait et renforçait Waldrade, pendant que lui s'affaiblissait, au bout d'un temps, la tête du jeune homme se mit à tourner et il décida qu'assez de sang avait coulé pour le moment. Se relevant, tout en combatant un vertige, le jeune homme libéra la vampire et il commença à parler.


"Désolé... De ne pas t'avoir prévenu. Sa va mieux? Que s'est-il passé quand je suis partit?"



[je m'excuse du retard, je t'aurais bien répondu hier, mais mon rp pour la rencontre fortuite m'a prit plus de temps que prévu scratch mais je pense avoir pondu un assez bon post youhou ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]   Lun 12 Mai - 12:01

[ Dsl c'est pas terrible mais j'ai fait cela en speedant à mort... Rolling Eyes ]

Rien qu’à l’expression du visage d’Ivan, Waldrade put deviner qu’il avait quelque chose en tête. Mais quoi ? Soupçonneuse, elle suivait chacun de ces gestes jusqu’au moment où il prit la parole pour dire « Ne t’inquiète pas ». Alors là, c’était vraiment le truck à ne pas dire… Immédiatement elle riposta :

- Que comptes-tu…

Elle n’eut pas le temps d’achever sa phrase car elle se sentit soudainement tomber sur le sol. C’était là, l’œuvre du finlandais. Waldrade fut légèrement surprise par cet événement brusque. Sa vitesse de réaction avait bien diminué décidément car elle n’avait pas vu le coup venir. Rien qu’à cette seule pensée, la vampire ne put s’empêcher de se traiter mentalement de minable et regarda ensuite Ivan en train de faire, je ne sais quoi… Gné ? Il venait de se couper le poignet. Mais il était cinglée ou quoi ? C’est seulement après que Waldrade compris le but de la manœuvre. Il voulait lui donner de son sang afin de la remettre un peu de ses blessures. La marquise n’avait aucune intention de boire cela au départ, mais dû bien se résigner car il est vrai qu’elle avait horreur de se retrouver dans un tel état de faiblesse. Une chose fit rire intérieurement la vampire : le noble la maintenant, de peur qu’elle se jette sur lui ensuite par le goût délicieux de l’hémoglobine onctueuse qui s’écoulait doucement dans sa gorge. Hum… Elle avait mit bien du temps à pouvoir se contrôler dans ce genre de situation mais il n’avait plus rien à craindre à présent. Lentement, elle sentit les plaies les plus fines se refermé tandis que les plus profondes séchait afin de former une croûte. Eh bien maintenant, elle avait fière allure !!!

Une fois le processus terminé, où plutôt lorsqu’Ivan décida de l’arrêter étant donné qu’il commençait à s’affaiblir, Waldrade rejeta le Finlandais un peu plus loin, légèrement en colère.

- Pourquoi as-tu fait cela ? Tu n’es pas obliger de risqué ta vie pour moi ! Au moins, tu te bas pour la bonne cause, ton existence est plus importante que la mienne…

C’était sortie tout seul, il fallait croire qu’elle n’était totalement folle et corrompu par le mal même si elle préférait de loin ce camp là. Par simple profit bien évidemment… Et puis, les sorciers se sont toujours dressé contre la menace vampire, leur empêchant toute civilisation. Et là, le Lord arrivait au pouvoir et il offrait une chance aux vampires de pouvoir s’intégrer dans la société. Alors ? Elle serait bien bête de prêter sa force pour ceux qui l’avaient exclu non ? Bref !

- Oui ça va mieux, mais ça irait encore mieux si tu m’avais prévenu à l’avance… Sinon, quand tu es partit, je me suis battu avec mon père étant donné que nous n'étions pas d’accord sur certain points, ça a dégénéré… Mais c’est de ma fautes tout ça. C’est moi qui à commencer à le frapper. Je n’aurais pas dû. La colère m’aveuglait… Enfin… Que veux-tu ? Il y a des jours comme ça…

La marquise disait cela comme si c’était une fatalité. On se retrouvait dans une pièce de théâtre, une tragédie plus précisément… Cette idée l’amusa quelque peu mais de toute façon, Waldrade croyait en ces choses là. Le destin… Oui… Personne n’y échappe… On a tous quelque chose à accomplir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]   Jeu 15 Mai - 18:24

Trois mots... Trois mots confirmèrent Ivan que Waldrade ne se serait jamais laisser faire, qu'elle n'aurait jamais bu son sang... Qu'elle ne se serait pas soigné avec la chair du jeune homme... Qu'elle aurait préféré rester comme elle était, dans un état de faiblesse. Le vertige passé, le finlandais avait décidé de donner encore à boire à la vampire, mais une boisson différente, des mots. Voila quelque chose que le monde n'arrêterait jamais de boire, que l'on soit vivant ou mort, car même les morts apprécient qu'on leur parle, le sorcier le savait... Comme toute personne qui avait perdu des êtres proches... Une chose revint à l'esprit d'Ivan, Waldrade n'avait pas tenté de le repousser lorsqu'il était entrain de lui verser son sang dans la bouche, c'était étrange mais compréhensible. Si lui-même était dans un désert, que quelqu'un lui propose de l'eau à son détriment, pourrait-il dire non? C'était une des grandes questions de la vie, sauver une vie ou mettre en danger deux vies pour sauver les deux? Ivan connaissait la réponse, il savait qu'il n'était pas mieux qu'un autre et peut-être même pire, alors pourquoi ne tentrait-il pas de sauver le plus de monde possible?


Waldrade était toujours à terre, le sang coulant de ses lèvres, deux pointes étaient visible sur ses lèvres et Ivan se dit que ce devait être les canines de la vampire. Elle était en colère, cela se voyait à ses traits et c'était peut-être compréhensible d'un côté. La jeune femme s'était battu pour le sauver, pour défendre le finlandais, pour protéger ses propres choix. Et le jeune homme avait mit en péril au moins une de ces raisons, en s'affaiblissant pour redonner de la force à celle qui c'était battu pour lui. Risquer sa vie pour la jeune femme? Se battre pour la bonne cause? Mais qu'elle est cette cause? L'existence du sorcier plus importante que celle de la vampire?!


"Je ne risque ma vie que pour ceux qui le mérite et tu le mérite, Waldrade! Tu m'as sauvé la vie et tu m'as défendu, je n'ai pas besoin de plus pour mettre ma vie en danger pour sauver la tienne. Ne dis pas que mon existence à plus d'importance que la tienne, c'est faux. Toutes existences et aussi importantes, que se soit l'une ou l'autre qui s'éteint, le monde subira pareil blessure. Quand à ma cause, je ne fais que suivre mes propres principes et à mon avis si tu considères que le camp que j'ai choisis est le bon, alors tu n'es dans l'autre camp que pour survivre, ainsi qu'une certaine pointe de vengance peut-être. Est-ce que je me trompe?"


Enfin, Waldrade lui disait quelque chose sur son état, elle allait mieux... Une bonne chose déjà. Combattu son père, heureusement qu'Ivan était partie, sinon de la chair à paté il aurait resté de lui et pas grand chose d'autre, un combat de titans avait du avoir lieu et le finlandais comprenait mieux les blessures que la vampire avait reçu. Trop colère a été évacué d'un coup, en tout cas c'était ce que pensait le sorcier. Il pensait bien connaître Wadrade et il s'avançait même sur le fait qu'il fallait beaucoup pour la mettre en colère. Il y a des jours comme ça en effet et l'on y peut rien à part peut-être tenter de réparer les pots cassés.


"Tant mieux si ça va mieux, maintenant. Mais si je t'avais prévenu à l'avance, tu aurais refusé je pense, non? Le combat est la seul manière d'exprimer ses plus purs sentiments quel qu'il soit et je pense que vos désaccord sur certains points ne sont le résultat que d'un trop long silence. De toute façon maintenant on ne peux plus changer le passé, enfin pas avec les moyens que nous possédons en tout cas. Je pense pas non plus que tu sois prête pour le moment à t'excuser auprès de ton père, mais il ne faudrait pas envenimer la sitution entre vous par le silence non plus..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]   Dim 18 Mai - 21:37

Waldrade fut touché par les paroles d’Ivan. Il ne se sacrifiait que pour les gens qui le méritait. Mais le méritait-elle vraiment ? Si elle lui avait sauvé la vie ce n’était que parce qu’elle tenait toujours sa promesse. Ou quasiment toujours… Est ce que les résistants seraient d’accord avec sa façon de penser ? Hum… Sûrement que non. Ah ! S’il savait ça les imbéciles, il y avait de forte chance pour qu’il ne l’accepte pas parmi eux. Un peu comme elle d’ailleurs. Si le Lord savait qu’elle tenait une bonne relation comme celle ci, ne l’abattrait-il pas sur le champ ? Oh ! Non, peut-être pas… Le ministre tenait à la garder… Après tout, elle était la plus puissante de son armée. Et puis, s’ils la tuaient, les vampires se révolteraient… oh oui ! Elle comptait sur sa famille et sur Junko pour cela. Et il n’y aurait plus deux camps mais trois. Ce serait encore plus le chaos en Angleterre. Enfin, Voldemort était loin d’être un idiot et n’agirait pas de cette façon. Aussi, elle était tranquille de ce point de vu là. Et même si elle venait de subir une grosse mésentente avec son père, elle ne doutait pas qu’il lui porterait secours si besoin s’en ressentait. D’ailleurs, Waldrade regrettait un peu son geste. Il est vrai qu’ils auraient pu discuter de cela aux calme mais c’était elle qui avait choisit cela…

La vision d’Ivan était très juste. Oui. Elle n’était au ministère que pour suivre ses propres intérêts et se venger de ceux qui gouvernaient auparavant. Car, elle se moquait royalement de cette histoire de Sang Pur et tout le reste. Cela lui importait peu… La vampire fit un sourire timide.


- Tu as entièrement raison… En fait, je me moque pas mal des idées du ministre, moi, ce que je veux, c’est ma place dans la société… Montrer qui je suis… Montrer le monstre que je suis… Montrer à quel point ils auraient mieux fait d’accepter les vampires parmi eux jadis car maintenant, il est trop tard…

Apparemment, le jeune Ivan s’inquiétait pour sa santé… Il n’y avait franchement pas de quoi… Les vampires sont très résistants et relativement difficile à abattre alors ce n’était pas un combat comme cela qui allait l’amener au bord du gouffre. Hum… Oui, c’est vrai. S’il l’avait prévenu, elle aurait refusé. Il avait encore raison sur un point. Dis donc… C’est qu’il était perspicace ce bonhomme là. Peut-être la connaissait-il un peu trop bien maintenant. Surtout, ne rien dévoiler d’autre. Cela pourrait être fatale s’il venait à changer d’avis et finalement l’éliminer comme il aurait dû faire depuis le début. D’un ton toujours aussi horriblement impassible, elle répondit :

- Oui, je ne t’aurais pas laissé faire… Sinon, en ce qui concerne mon père, ne t’inquiète pas. Cette querelle va rester dans les mémoires pendant quelques semaines mais tout sera remis en ordre ensuite. Enfin, je pense… Reste à savoir qui est véritablement le coupable dans l’affaire. En tout cas, je ne suis pas déterminé à m’excuser de ma conduite. Ou du moins pas tout de suite. Je vais attendre que ma colère à son égard soit apaisé. Je suis vraiment navré de t’avoir fait assister à cela… Je suppose que tu dois le prendre pour un personnage exécrable et si c’est le cas, je ne te blâmerais pas. Il est vrai qu’il n’a pas été très digne de lui-même. D’habitude, il se montre plus courtois. Peut-être qu’il avait deviné ce qu’on avait derrière la tête et il voulait à tout pris nous empêcher de faire cela. Mais peu importe. Je saurais la réponse tôt ou tard et je te la rapporterais si je te recroise un jour… Ce qui ne m’étonnerais pas. Le monde n’est pas aussi grand qu’il n’y paraît.

Voilà, elle venait de dire quasiment tout ce qui lui tenait à cœur. Mais elle n’en avait pas finit. D’un geste vif, elle pris sa baguette et la pointa sur Ivan en prononçant deux sortilèges informulé.

* Episkey ! Revigor ! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Ivan Petrovich Straghov
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 25
Localisation : Nord
clan : Les gentils mais pas pour le moment
Humeur : Mal au crane et amnésique
Date d'inscription : 25/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]   Ven 23 Mai - 21:54

Waldrade semblait apprécier la justesse des aproles d'Ivan, apparament ce dernier avait touché dans le mille et ce n'était pas plus mal. Sans se vanter, le finlandais avait toujours ou presque su adapter sa vision des choses à celles des personnes à qui il parlait, pour savoir au mieux ce qu'elle disait et en déduire leurs sentiments et leurs pensées. Oui, le jeune homme était plutôt fort à ce petit jeu, mais comme tout le monde, il se trompait quand même certaine fois et c'était sans aucun doute compréhensible puisque sa nature d'humain ne lui permettait pas d'être parfait à son plus grand déplaisir. Mais bon... Ce sont les choses de la vie et il fallait les accepter comme elle venait et tenter de les comprendre sans trop s'attarder, sauf si l'on veut perdre le fil de la réalité. Tenter de comprendre pleinement une chose demande du temps et de la concentration et ces deux choses font perdre le fil du temps et de la réalité à tout ceux qui s'y laissent prendre.


Non... Ce reconcentrer, Ivant avait quelque peu de mal à ce concentrer sur une même chose et dérivait très souvent du sujet initial dans ses propres pensées. Même s'il combattait cette partie de lui qui tenter de comprendre chaque chose et de les expliquer, il ne pouvait pas totalement l'effacer et la conséquence était une dissipation des plus certaines de ses pensées au fil du temps. Mais bon arrêtons de nous perdre et reportons notre attention sur la gente demoiselle dénomé Waldrade! Elle semblait quelque peu perdu dans ses pensées, peut-être tentait-elle d'entrevoir un des nombreux avenirs qui s'offrait à ses pieds... Personne ne le saura jamais et c'était peut-être mieux ainsi. Un faible sourire vint s'échapper des lèvres regorgées de sang de la vampire et cette dernière se mit à parler peu de temps après pour répondre à notre noble finlandais.


Ivan avait ainsi, maintenant, une confirmation de la supposition émise quelques instants auparavant. En effet il avait raison et même si cela ne voulait pas dire grand chose, il aimait bien avoir raison, surtout lorsqu'il sagissait de deviner quelque chose. Donc Waldrade se moquait bien des idées du ministre et du ministère, elle n'était donc là que pour se venger, montrer qui elle ait vraiment à tout ceux qui l'on rejeté par le passé... Ainsi elle n'était dans le mauvias camp, qu'à cause de l'étroitesse d'esprit de l'ancien ministère et des gens plus généralement... Intéressant comme le destin peut faire changer de camps, une personne qui au départ n'avait pas de mauvaise intention. En tout cas, le finlandais n'espèrait maintenant plus qu'une chose, que les sentiments de la vampire fondent comme neige au soleil et qu'elle puisse se reposer quelque peu. Ce n'était que pour vengeance et les yeux de la jeune femme était aveuglé par son but, que ce serait-il passé, si elle n'était pas de sang pur? Que se serait-il passé si elle n'était pas vampire? Est-ce que Voldemort l'aurait tout de même accepté? Est-ce qu'il lui aurait laissé approcher autant de sa personne? Ivan en doutait gravement et il voulait faire entendre ses questions à Waldrade.


"Donc tu n'es de ce côté de la guerre que par vengeance? Tu ne t'es pas dit que Voldemort pourrait très bien ne pas d'accepter, te manipuler et enfin te rejeter, car tu ne fais pas partie de ses idées et de son monde idéal? Les résistants ne t'accepterait peut-être pas, mais est-ce une raison pour aller dans l'autre camp? Pourquoi ne tentes-tu pas de prouver ta valeur aux résistants et enfin faire payer les hommes du ministère qui ton pourchassé toutes ces années, au lieu de faire payer le peuple pour des idées qui purraient évoluer?"


Ivan était plutôt content de son discours et même s'il pressentait déjà la réponse de Waldrade. Il avait conclu depuis longtemps qu'il y aurait entre les deux jeunes gens, des tentatives du même genre et la vampire devait être arrivé à la même conclusion, en tout cas le finlandais l'espèrait sinon la jeune femme pourrait mal prendre les dires du sorcier. Au final ce qui importait vraiment au jeune homme était plus la santé de Waldrade qu'autre chose et elle avait déjà du s'en apercevoir, en tout cas elle ne laisser pas grand chose transparêtre au plus grand désarois d'Ivan. La vampire était d'une constitution plutôt robuste et elle avait déjà du soigner une bonne part de ses blessures, en tout cas c'était ce qu'espèrait le finlandais. Bon on pouvait pas excuser tout le monde et tout de suite à peu près normal que la vampire n'irait pas s'excuser maintenant, c'était à prévoir. Ce recroiser? Très certainement, en tout cas le jeune homme l'espèrait bien et de toute manière il sentait bien que tout cela n'était pas finit.


"Justement si tu avais eu ton mot à dire, je n'aurais pu mettre mon plan si machiavélique en place, ce qui aurait été dommage pour toi, puis je n'en suis pas mort et t'en vaut la peine donc ce n'est rien. Compréhensible... Le fait que tu n'ailles pas t'excuser maintenant, vu la bataille qui a du avoir lieux entre vous, tu fais bien de ne pas y retourner tout de suite, je pense... Ne t'excuse pas pour les actes que tu n'as pas commis, je savais bien que notre pacte n'aurait pas été très facile à réaliser et je pense qu'il nous restes comme choix, que celui de se le promettre à haute voix, pas toi? Ne t'inquiète pas, je pense bien de revoir et pas dans très très longtemps j'espère..."


D'un coup la baguette de Waldrade fu sorti et une intense sensation se fit sentir en lui. Non pas de la douleur, plus une intense énergie qui se serrait déversé dans son corps, ce fut tout ce que le jeune homme pu sentir et voir de ce qui c'était passé, mais il pouvait facilement deviner le reste. La vampire l'avait tout bonnement lancé un sortilège pour le revigorer.


"Merci, même si je n'en avais pas besoin..."


[désolé du retard, j'ai été quelque peu occupé cette semaine, désolé ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]   Jeu 3 Juil - 11:24

[ Bon, tu fais ta réponse et on cloture le sujet donc, en raison de l'intrigue et que je suis captif snif mouchoir xD]

Ivan commençait à dire des choses relativement intrigantes… Voulait-il la faire revenir sur ses choix ? C’était possible après tout ! Il fallait croire que le noble n’appréciait pas trop l’idée qu’ils soient adversaire psychologiquement. Oui, car en principes, ils s’étaient juré de ne pas se porter atteinte sur les divers champs de bataille où s’affronterais la résistance et le ministère. Waldrade n’ont plus n’aimait pas trop la situation dans laquelle ils se trouvaient confronté. Amitié interdite… C’était comme ça que l’on pouvait qualifier la chose… Si cela se savait, dans un camp comme dans l’autre, ce serait sans doute une catastrophe. Il fallait à tout pris garder le silence la dessus… Les seules personnes à qui elle pouvait faire véritablement confiance, c’était sa famille. D’ailleurs, ça l’avait toujours été. Jadis, il y avait Euphrasine aussi… Le cœur de Waldrade se resserra à cette pensée. Cela faisait si longtemps maintenant et elle n’avait même pas eu le temps de lui dire au revoir. Si elle pouvait remonter le temps, cela ne faisait aucun doute, qu’elle serait allé la voir dans son château et l’aurait mordu immédiatement afin de l’emmener avec elle en Angleterre. Car sans elle, finalement, elle se sentait bien seul malgré le nombre de connaissance qu’elle s’était forgé. Inutile d’y songer désormais, de toute façon, il n’existe pas de retourneur de temps aussi puissant pour revenir des centaines d’année en arrière…

Alors quoi ? Par vengeance, elle avait rejoint le ministère ? Hum… Intéressante question, il fallait le dire car Waldrade ne trouvait pas vraiment quoi répondre. Bien sûr, il y avait de ça ! Mais il semblerait qu’il y avait également autre chose dans l’affaire. Cependant, elle ignorait ce que cela puisse être. C’était stupide à dire mais c’était bien réel. Au départ, le discours du finlandais faisait sourire la vampire mais plus il entrait dans des arguments plus construit, plus elle commençait à douter sérieusement… C’était légèrement déstabilisant… Son esprit commença à se brouiller. En fait, ce qu’il venait de dire, elle n’y avait jamais songer. C’est qu’il était intelligent ce gaillard là ! La marquise eu un petit rictus, les yeux brillant de malice d’abord :

- J’ai rejoint le ministère pour cette cause en effet… Ensuite, je me suis déjà posé ce genre de question… Et pour te répondre… C’est lui qui voulait que je le rejoigne au départ donc au point de vu de l’acceptation, il n’y a aucun problème de ce côté là. D’autant plus que je suis la personne la plus puissante dans son camp. Me manipuler et me rejeter ? C’est possible en effet, une fois qu’il aura eu ce qu’il voulait, il pourra très bien me renvoyer mais je lui déconseille fortement s’il ne veut pas s’attirer le puissant courroux des vampires… Car je suis bien plus qu’une marquise du Moyen-âge… J’y ais déjà pensé à cela, soit sans crainte. Et si cela venait à se produire, il n’y aura plus une guerre civil entre deux clan mais trois… De toute façon, si l’on regarde d’un certain point de vu, je suis neutre. Je n’adhère pas totalement aux idées du cher ministre.

Une fois cela dit, la mine de Waldrade devint plus sombre. La suite des réponses allait être un peu plus développé sans doute. Non, elle se remettait légèrement en cause. En fait à bien y réfléchir était-ce véritablement le bon choix ? Rrraaahhh ! Ce Ivan avait le don pour faire douter les autres ! Elle qui au départ était plutôt sûr d’elle, là voilà maintenant hésitante.

- Si la résistance ne m’acceptait pas, où serais-je allé si ce n’est au ministère ? Qu’as-tu à répondre ? Oh, oui, bien sûr, j’aurais pu rester neutre mais dans ce cas, je faisais des dégâts dans les deux camps. Et maintenant que j’y pense, ce n’est peut-être pas plus mal. Mais j’avais besoin du ministre pour certaine chose… Moi aussi, je sais manipuler… C’était ce en quoi je brillais dans mon temps. A l’époque, c’est comme ça que l’on avait le dessus, sinon, on se faisait croquer par l’autre ! Mais à bien y réfléchir, s’y ça se trouve, on se manipule tous les deux, le ministre et moi-même. On verra bien la suite des évènements… Quant à prouver ma valeur aux résistants, c’est impossible désormais. Ils me connaissent maintenant et je n’ais aucune chance de repentir… Et de toute façon, ça ne m’intéresse pas. Et après faire payer les hommes qui travaillaient avant au ministère ? Non… La Renaissance du Phénix ne m’en laisserait pas la possibilité… Et pour la nourriture hum ? Je ne bois que le sang frais d’un humain ! Crois-tu vraiment que la résistance va accepter une créature sanguinaire dans leur camp ? Bien sûr que non… Et s’ils le font, ce sera pour m’exterminer comme de la vermine ensuite, une fois qu’ils auront récupérer ce qu’ils voulaient… Donc en conclusion, rien ne colle entre moi et ce groupe de dissidents ! A la limite, je peux devenir neutre et me retourner contre le ministre et ses armées mais la résistance ferait encore partis de me ennemis. Il est donc bien compréhensible que je reste auprès du ministre dans ce cas là. Autant avoir des alliés dans la poche n’est ce pas ? Voilà mon point de vu…

Finalement, elle était convaincu de ce qu’elle venait de dire et était plus déterminé que jamais. Enfin, avec une pointe de démence dans la voix, elle déclara haut et fort :

- ET JE ME FICHE DU PEUPLE SORCIER CAR IL S’EST BIEN MOQUE DE NOUS PENDANT TOUTES CES ANNEES ! MOI, JE ME SOUCIE DE MON PEUPLE UNIQUEMENT !!! LES AUTRES PEUVENT BIEN RAMPER…

Il y avait de la haine la dedans… Oui… Il ne restait plus qu’à espérer que cette exclamation violente ne décide Ivan à agir. Heureusement que la suite était plus sur un ton amusé, car Ivan reparlait de ce qui s’était passé quelques instants plutôt. Un sourire en coin apparut sur le visage blême de la marquise alors que le Finlandais s’expliquait. Cela la faisait presque rire même.

- En tout cas, si les résistants t’entendaient, cela ne fait aucun doute qu’ils ne voudraient pas de toi ! Etant donné que tu soignes l’une de leur plus puissante ennemi… Pour mon père ne t’inquiète pas ! D’ici une semaine, ce sera sûrement réglé ! C’est passager et puis il ne supporte pas être en mésentente avec les membres de sa famille… Il me reste encore à savoir pourquoi il a agit ainsi et une fois fait, je te fais part des nouveautés. Sinon, c’est ok pour moi. Je jure de ne jamais te porter atteinte et de t’aider si l’occasion s’y prête lorsque tu te trouves mal en point… Oui… Je sens que l’on va se revoir plus vite que prévu…

Après avoir remis le Finlandais un peu sur pied, celui ci lui déclara qu’il n’en avait pas eu besoin. Waldrade fit un signe négatif de la main et se rapprocha du noble en quelques mouvements gracieux. Puis d’une voix amusé :

- Tais-toi ! Tu dis des bêtises…

Elle fit une tape amicale sur son épaule avant de s’éloigné à nouveau… Après un instant d’hésitation, Waldrade reprit doucement :

- Je crois qu’il est temps pour nous de se quitter… Nous avons sans doute d’autres obligations qui demandent à être traité au plus vite… Je vais donc devoir te laisser jusqu’à notre prochaine rencontre…

La vampire fit mine de donner un baiser avec sa main en direction d’Ivan tandis qu’elle reprenait son apparence de chauve-souris humanoïde et, remplit d’une force nouvelle, elle s’élança dans les airs accompagné de son habituel nuage de compagnons…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles, désastreuses oui et non... [PV Waldrade]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N°1670 - Retrouvailles entre cousins. (pv)
» Retrouvailles. (écrit par Mat'aenna + dialogue ig)
» Lieu de Retrouvailles
» De bonnes retrouvailles ? [LIBRE]
» Des retrouvailles inattendues (Aiden)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Autres lieux :: Voyage autour du monde-
Sauter vers: