AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrevue

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Sam 14 Juin - 9:50

Après avoir exprimé ses pensées à voix haute, la demoiselle essaya tout de même de trouver un peu de courage dans ce qui s'était déroulé dans le souvenir de son enseignant et vraiment elle ne voyait pas... Peut-être que cela venait du fait qu'elle n'avait pas vraiment vécu ce qui s'était passé ou peut-être Tor avait-il pensé autrement auparavant et changé d'avis avec le temps ? Cette éventualité était fort probable car il ne devait sûrement pas les admirer les quelques jours, voir mois qui ont suivi ce fameux match !

Sortant de ses pensées, Irina remarqua que le jeune homme la fixait mais que son regard avait changé... Il y avait en lui un mélange d'amusement, de tristesse peut-être et de... non elle avait du rêver ! Tor ne jouerai sûrement pas au séducteur avec une de ses élèves... Quoique ! En réalité elle ne le connaissait que depuis peu de temps... Oui mais la jeune fille vint quand même à se dire qu'il n'aurait sûrement pas eu cette façon d'agir dans son propre bureau... Ces pensées la firent tout de même sourire...

Elle n'eut cependant pas le temps de réfléchir plus lonuement à la question car Tor reprit la parole en expliquant que défendre un ami était une forme de courage... Il lui demanda d'ailleurs si elle croyait que tout le monde était assez courageux pour défendre un ami.


En entendant cette question quelque chose troubla l'esprit de la jeune fille... Etait-ce un souvenir ? Un cauchemar ? Elle n'en savait rien !
Mais elle n'avait pas hallucinée... Elle avait entendu une sorte de voix en echo... comme quelque chose d"enfoui. Et cette voix était moqueuse et rauque... un homme sûrement.


*Et toi ? ricana la voix. Aurais-tu aussi sacrifier ta vie ?*


Irina reprit ensuite conscience de la réalité lorsque l'enseignant lui demanda son avis... Mais son avis sur quoi ? Elle n'était pas sûre de le savoir... Elle passa sa main sur son front comme pour effacer ce trouble et écouta la fin de ce que disait Tor. Il lui demanda si l'endroit où ils allaient se rendre n'était pas une forêt entourée d'une profonde rivière avec un seul pont comme accès... Bien sûr que c'était ça ! Cette forêt se trouvait à une quinzaine de kilomètres de Durmstrang... Mais comment le savait-il ?

Oubliant de répondre à la première question et ne sachant plus vraiment à quoi elle correspondait, Irina choisit de passer directement à la deuxième...


- C'est bien ça... Cette forêt se trouve à une quinzaine de kilomètres de mon ancienne école. Mais comment est-ce que vous avez su ?

En questionant Tor, la brune se demanda si elle devait lui parler de ce qui venait de se passer... mais passa tout de même cet instant de trouble sous silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Sam 14 Juin - 14:25

Tor eut un soupir *J'en ai marre d'avoir raison, pourquoi je peux pas me tromper...T'en fais pas tu te trompes plein de fois, mais heureusement je suis là, imagines avec Maria, sans moi vous n'auriez pas fais ce que vous avez fais...Oh ça va c'est bon, tu vas pas me faire la morale. Tu avoueras quand même que c'est un sacré bordel et une sacrée coïncidence, tu ne me feras pas croire qu'il n'y a qu'un seul et unique pensionnat dans tout le pays...Bien que veux-tu, c'est ainsi, et puis tu vas pas dire que tu es pas en veine, pas après le spectacle de hier soir...C'est bon tu peux arrêter, il n'y a pas que le sexe dans la vie...Pourtant c'est certainement parmi les meilleures choses...Avec l'alcool et les fesses des filles...Oui entre autre, mais aussi avec leurs...Oui c'est bon on aura compris, ça suffit maintenant tes allusions...Attends, c'est qui qui fait des regards charmeurs à son élève présente dans son bureau? Laisses-moi réfléchir, oh mais attends, ce serait pas toi par hasard...La ferme, je veux juste voir ce qui peut la troublée...Et ça t'avancera à quoi...A savoir combien il en faut pour quelle soit troublée, et comment elle réagit...Que pour ça...Quoi d'autre...J'en sais rien, c'est toi le dragueur...Quand tu t'y mets toi on peut pas t'arrêter.*

En tout cas Tor nota quand même une réaction à son regard, mais c'était une réaction bien plus dubitative et interrogatrice que convaincue de la chose. Elle n'en était pas sûre, et bien dans ce cas, le professeur ferait en sorte que la prochaine fois elle en soit sûre. Mais la suite fut plus intrigante que la réaction de la demoiselle, l'espace d'un instant la jeune femme parut absente, exactement comme ceux que Tor avait des fois, mais quand Tor avait ce regard vide, il souriait généralement, il ne passait pas la main sur son front, comme pour vouloir effacer ce qui s'était passé. Visiblement pas quelque chose que Irina avait désiré ou désirait tout simplement. C'était quelque chose de soudain et assurément d'impromptu. Et bien vide, la jeune demoiselle parut surprise par les dits du professeur, il semblait que sa description du pensionnat ou plutôt de sa localisation avait été parfaitement exacte. D'ailleurs la seconde question avait exempté de réponse la première, trop intrigante pour la demoiselle peut-être. En tout cas, elle répondit d'une voix surprise, elle demanda au professeur comment il avait su.

*Et oui il y a de l'eau, beaucoup d'eau, et un seul pont, ce serait le summum qu'il y ait de l'eau et pas de ponts hein? Avoues-le maintenant, dis-lui. Mieux vaut qu'elle le sache avant que vous n'arriviez là-bas et que oh tiens, le professeur qui me fait du charme ne sait...Ok c'est bon j'ai compris, je lui dirais quand on approchera. Ou pas...Oui ce sera surtout "Ou pas", ce serait une disgrâce infâme non...Non, simplement une preuve d'humanité...Ah parce que faire du rentre dedans à une élève c'est pas humain ça...Tu fais exprès, je t'ai déjà dis ce qu'il en était de ça...Oui c'est ce qu'ils disent tous...Tous?! Qui c'est ça tous...Ben les autres, les autres jeunes hommes ou professeurs, ils disent que c'est juste pour observer une réaction chez l'élève et rien d'autre mais en fin de compte...Quoi en fin de compte quoi...Je dois plus laisser tomber...Si la ferme...Tu sais les gens sont plus enclins à obéir quand on leur parle gentiment...Ok tu la ferme ou je te fais la fermer...Oh et comment tu vas t'y prendre, tu vas aller à la piscine...Qui sait?* Le professeur fixa à nouveau la jeune femme droit dans les yeux, mais cette fois laissant son regard se faire un peu plus charmeur encore. Ce ne serait pas forcément une évidence pour quelqu'un qui rentrerait, mais ce devrait l'être pour Irina:


- Euh intuition masculine? Je plaisante, j'ai dis ça parfaitement au hasard et puis bien j'ai eu de la chance c'est tout. Ok c'est bon, j'avoue. Mon frère travaille dans un pensionnat en Bulgarie en tant que Garde-Chasse pour la forêt alentour. Et comme il y a pas mal de dragon dans la région, il en profite pour faire son étude. Le pensionnat met à sa disposition une maison, assez grande pour trois, et juste sur place ce qui est un avantage certain. Tu vas bien? Tu as eu une absence bizarre avant, tu veux un truc à boire ou à manger?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Dim 15 Juin - 10:17

Avant que Tor ne reprenne la parole des tas de pensées se bousculèrent dans l'esprit d'Irina... et, pour être sincère, cela fatiguait de plus en plus la demoiselle.
Cependant les interrogations qui troublaient et embrouillaient le plus son esprit en ce moment n'était pas le comment est-ce que son enseignant connaissait cet endroit ? ou, est-ce qu'il l'avait vraiment regardé de la façon dont elle avait pensé ? Mais plutôt à qui appartenait cette horrible voix ?
Comment se faisait-il qu'elle lui soit totalement inconnue mais que la jeune bulgare avait l'impression qu'elle lui était familière. Cela voulait-il dire que la voix mystérieuse provenait d'un souvenir et non pas d'un cauchemar quelconque... Sans savoir pourquoi Irina espérait que ce n'était pas le cas...

Ayant conscience qu'elle devait paraître étrangement pensive aux yeux de son professeur, Irina le fixa de nouveau et fit son possible pour oublier, pour le moment, son absence...
Mais contrairement à ce qu'elle avait pensé, oublier cette voix fut des plus facile à faire lorsqu'elle croisa de nouveau le regard de Tor... Alors elle ne s'était pas trompée ! Ce regard, ce n'était pas vraiment, voir même pas du tout, celui d'un professeur envers son élève...
Mais pourquoi faisait-il ça ? En cours, il avait précisé qu'il n'était pas célibataire... Ici, il avait précisé plusieurs fois qu'elle était son élève... Etait-ce un test ? Peut-être... Et pour éviter de se faire avoir, la demoiselle se dit que si il se permettait de "jouer", elle allait faire pareil... Pourquoi ne pas le prendre à son propre jeu ?!

Tout en réfléchissant à ce qu'elle allait faire, elle écouta le jeune homme lui expliquer comment il avait su pour la forêt... A cet instant, la demoiselle constata que les deux premiers boutons de sa chemise n'étaient pas attachés... donc si elle se penchait un tant soit peu en avant, le résultat serait parfait...
L'enseignant lui demanda ensuite si elle allait bien. Il lui expliqua qu'il avait eut l'impression qu'elle avait été absente et lui proposa quelque chose à boire ou à manger... Parfait ! Son test allait fonctionner même si pour le moment elle allait devoir mentir quant au sujet de son absence...

Elle offrit un sourire charmeur à Tor...


- Non, non, je vais bien, répondit-elle en fixant son enseignant, souriante. Et qui sait ? Mon absence vient peut-être du fait que vous me troublez... Elle se tut quelques secondes tout en se penchant en avant pour poser ses avants-bras sur le bureau, offrant ainsi une vue directe à Tor sur sa chemise ouverte et une partie de son anatomie... A moins que que se soit l'inverse... Je ne sais pas ! A vous de me le dire...

En attendant la réaction du jeune homme, Irina continua de le fixer avec le même sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Lun 16 Juin - 0:33

Des retrouvailles avec son frère, cela n'allait certainement pas rendre Tor heureux. Il n'avait pas vu son frère depuis si longtemps, il était parti alors que Tor avait douze ans, puis plus une seule nouvelle, dix années avaient. Dix ans...Qu'était devenu son frère? Une pauvre loque comme son père l'avait prédis? Non apparemment il avait plutôt bien réussi dans sa vie. Devenir garde-chasse dans une région aux animaux aussi dangereuse, ce n'était pas donné au premier idiot venu. Il suffisait d'espérer qu'il se souvienne de son frère. *Il suffisait que?! Et tu espères aller où comme ça? Il suffisait que, j'aurais tout entendu...Dix années ont passé, avec un peu de chance il ne voudra même pas me voir...Oui bien sûr, tu es son frère mon vieux. Euh sans vouloir te vexer bien sûr...Oui loin de toi l'idée de me vexer...Absolument, maintenant dis-moi, comment tu réagirais si tu recevais un coup de téléphone de ton frère où il te dit qu'il aimerait venir chez toi avec une élève pendant une semaine pour enquêter sur un élément étrange du passe de ladite élève...Je l'accueillerais à bras ouvert, mais il n'est pas moi, Yo et moi sommes différents...Yo?! Tu utilises encore ce diminutif que tu utilisais à l'époque. Il avait seize ans quand il est parti, il s'était embrouillé avec ton père pas avec toi, l'ambiance était toujours à l'orage...J'ai supporté papa moi, jusqu'au bout...Oui mais tu n'as pas vécu un morceau de ton adolescence avec ton père, tu n'étais pas le fils de cet homme, tu étais son prisonnier, tu faisais ce qu'il voulait quand il le voulait...Oui mais je suis resté avec lui sans rechigner...Tu as raison être soumis...On en reparlera...Bonne idée.*

Discution interrompue par la jeune femme, et ce pour le plus grand bonheur de Tor, il détestait entendre cette voix qui lui répondait toujours. Souvent sarcastique, malheureusement, elle avait aussi assez souvent raison. Ce qui d'ailleurs n'était pas pour simplifier les choses. Mais bien heureusement, c'était un humain de chair et d'os qui parlait à Tor. Si la réponse de la Serpentard ne fut pas celle à laquelle Tor s'attendait, il ne fut que peu du comportement de la demoiselle. Celle-ci répondait aux regards du professeur. Verbalement comme dans sa façon de se tenir. La jeune femme choisit d'user de son physique, notamment de son chemisier dont les deux boutons du haut n'était pas fermé pour offrir à la vue du professeur une partie assez intime de son anatomie. Et tout en lui posant de toutes évidences une question, elle resta ainsi. Le regard de Tor ne fut que bref sur ladite partie de l'anatomie, avant que son regard ne retrouve celui de la demoiselle. *Elles sont toutes aussi canon les élèves? Je vais venir en cours avec toi...Désolé, c'était la seule représentante du beau sexe présente...Quoi que argh, il y a pénurie de filles dans ce collège, finalement je vais peut-être pas venir...Oui évidemment...Quoi que, tu veux pas redescendre ton regard...Oui bien sûr... Tu pourrais faire un effort.* Mais le regard du professeur resta rivé dans celui de la demoiselle, et sans aucune pointe de stress, ni aucun signe de perturbation le professeur répondit d'un regard parfaitement charmeur accompagné d'un sourire charmeur également:


- Si tu veux me troubler, il te faudra en faire plus que ça, mais la nature n'a pas été des plus égoïstes avec toi. Tu sais, je disais ne pas être célibataire simplement pour éviter que les filles ne viennent à mon bureau que pour me voir. Et j'aimerais comprendre, que signifiait cette réponse que je te perturbais, ça te gênerais d'être plus explicite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Lun 16 Juin - 11:14

Un sourire s’afficha sur le visage de la brune lorsqu’elle remarqua le bref coup d’œil de son enseignant… Il était amusant ce petit jeu… Du moins c’est la pensée qui vint à l’esprit de la demoiselle et puis ce divertissement l’empêchait de réfléchir à ce qui c’était passé il y’a peu…
Cependant, la vert et argent se demandait si elle devait continuer ou bien si elle devait reprendre son sérieux afin d’expliquer les réelles raisons de son absence…


*Sérieuse… Pas sérieuse ? Mouais, tu parles ! Comme si la question se posait ? Surtout quand on sait le genre de conversation que ça va engendrer… Oui mais c’est peut-être important pour mes… nos futures recherches !*

Au fur et à mesure qu’Irina réfléchissait à ce qu’elle devait faire, elle se rendit compte qu’elle connaissait déjà la réponse… Seulement elle ne lui plaisait pas du tout ! Quand elle aurait dévoilé les véritables raisons de son absence cela provoquerait des questions qui en engendreraient d’autres et ainsi de suite…
Cette simple idée fit soupirer la demoiselle… Un soupir qui prouvait qu’elle dirait sûrement la vérité à Tor quand elle reprendrait la parole.

Cependant, à cet instant précis, c’est le jeune homme qui s’exprima de nouveau et ses premiers mots redonnèrent le sourire à la brune… Elle devrait en faire plus que ça pour le troubler ! Evidemment ! Elle s’imaginait bien que son prof ne devait pas penser comme ses camarades et que ce n’était pas la vue d’un décolleté qui allait lui faire perdre ses moyens… Mais le jeu en était encore plus drôle puisque moins facile…
Il lui avoua ensuite que la nature n’avait pas été égoïste et la demoiselle acquiesça… Il est vrai qu’elle n’avait pas à se plaindre de ce coté là.

Les mots qui suivirent amusèrent encore plus Irina… Tor dit qu’il avait raconté qu’il n’était pas célibataire pour éviter que les jeunes filles ne viennent le voir dans son bureau…
Hors, comble du comble, il se retrouvait dans son bureau avec la seule demoiselle présente durant son premier cours !
Pour finir il lui demanda d’être plus explicite concernant le fait qu’elle avait dit qu’il la troublait…

La vert et argent se redressa avec un sourire et s’installa de nouveau confortablement au fond de sa chaise… Elle étira ses jambes ce qui eut pour effet de frôler celles de Tor et les croisa de nouveau avant de reprendre la parole…


- C'est vrai ! Je n’ais pas à me plaindre de ce coté, commença-t-elle par dire. Ensuite, je suis tout à fait certaine que vous ne devez pas vous troubler aussi facilement qu’un adolescent, continua-t-elle en souriant. Après je dois vous dire qu’il est amusant de constater que vous avez prétendu être célibataire pour éviter aux filles de venir dans votre bureau alors que vous êtes maintenant ici avec la seule demoiselle présente à votre premier cours !

Irina se tut ensuite environ une minute, détournant le regard pour le reporter sur les plis de sa jupe… Elle allait à présent devoir donner les véritables raisons de son absence et cela ne l’enchantait guère… Alors autant le faire de façon amusante. Elle fixa de nouveau Tor…

- Je voulais voir votre réaction, avoua-t-elle. Il est vrai que vous êtes véritablement craquant voir même sexy mais mon absence n’était pas du à ça, rajouta-t-elle avec un sourire des plus malicieux. Elle parla ensuite avec sérieux... En réalité, pendant un instant une phrase m’est venue à l’esprit… La voix était celle d’un homme… et les propos étaient… enfin ce que je veux dire c’est que je ne sais pas si c’est un souvenir ou bien les restes d’un cauchemar…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Lun 16 Juin - 14:59

Le professeur avait-il parlé d'éviter la présence de filles dans son bureau uniquement parce qu'il n'était pas célibataire? Un doute subsistait dans la tête du professeur, en faites il n'en savait trop rien. Bien sûr il y avait ce qu'il avait pour Maria, mais l'italienne était parfois si en retrait qu'il était dur de vraiment savoir ce qu'elle, elle ressentait. En tout cas ce petit jeu avait eu le bonheur d'amuser le professeur, son élève avait du mal à se laisser troubler, c'en était plutôt positif. Et elle avait répondu à la "provocation" que réalisait son professeur depuis peu. Ses regards qui visaient à déstabiliser la demoiselle. Si ces regards n'avaient pas eu l'effet escompté, Tor avait souris en observant la réaction de la demoiselle. Elle ne s'était pas renfrognée, elle n'avait pas hésité à entrer dans le jeu du professeur et à se faire elle aussi provocante. *Tu vas pas me dire que tu vas rester de marbre...C'est une élève...Et alors quoi...Et alors quoi?! Tu me demandes ça? Tu fais quoi de l'éthique et de la morale...Oh tu sais, moi, ces mots ça me parle que très peu...C'est comme tu voudras mon grand, je pense juste qu'il ne faut pas dire tout le temps non...Allez, c'est un petit jeu sans importance, nous aurons oublié dans quelque jours...Que tu dis.*

Question éthique et morale, ces deux mots n'étaient plus que de lointain souvenir dans ce bureau. D'abord parce que ces deux mots ne faisaient pas parti à part entière du vocabulaire du professeur, ensuite parce qu'un professeur et une élève qui joue à se charmer, ce n'était pas vraiment morale et aucunement éthique. Mais était-ce vraiment important ce qui était éthique et morale? Ne demandez pas à Tor, il ne connait qu'une seule réponse à cette question et elle tient en trois lettres: non. La jeune femme se redressa dans sa chaise, ses jambes frôlant celle du jeune professeur, qui répondit directement à cela d'un sourire amusé et provocateur, comme signifiant qu'il en faudrait encore plus. Mais la jeune femme avait raison dans ses dits, elle était dans son bureau ce que le professeur avait tenté d'éviter et en plus elle était la seule fille de la classe. Grand Dieu, c'était incroyable. Puis elle reprit la parole d'abord avec humour, *Craquant et sexy?! Elle sait que tu es son professeur tu es sûr?*

Puis la voix devint sérieuse lorsque la jeune femme parla de la raison de son trouble. Une voix d'un homme dont elle ne savait pas si elle était d'un souvenir ou d'un cauchemar. *Intéressant...Tiens tu dis aussi des choses intelligentes des fois...Non je parlais de la façon dont elle a croisé ses jambes, elle aurait pu ne pas le faire, mais elle l'a fais, après avoir frôlé les tiennes de jambes...Ah je me disais aussi..Mais non je parlais de cette voix, ça ne te rappelle personne? Attends, ce serait pas toi qui entends une voix? Oh mais cette voix, ce ne serait pas moi...Oui mais toi je sais d'où tu viens et pourquoi tu es là...Hum c'est pas faux...Tu admets que j'ai raison...Non que n'as pas tort, et maintenant tu vas faire quoi...Quoi je vais faire quoi...Ben tu vas faire quoi, continuer ton charme pour voir où cela vous mène, ou tu vas lui faire un interrogatoire en règle. Remarques les deux ça peut-être amusant...Pas forcément que amusant...hein???* Le professeur tendit ses jambes pour toucher celle qu'Irina avait au sol. Et toujours avec ce regard charmeur, il répondit:


- Tu veux bien me parler un peu de cette voix s'il te plait? Est-ce que tu as l'impression de la connaitre, de pouvoir l'identifier ou est-ce qu'elle ne te dit rien du tout?

Touchant une dernière fois le pied de la demoiselle, les jambes de Tor reprirent leur place initiale. *Ah pour une fois que tu m'écoutes, ça va être amusant...Pas amusant, instructif...Instructif? Instructif de quoi...Et bien je saurais comment elle réagit à une question sérieuse pendant qu'on la charme...Ah oui c'est vraiment pédagogique...Ai-je dis que ça l'était?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Lun 16 Juin - 16:10

Irina avait remarqué le sourire de Tor lorsqu’elle avait frôlé les jambes de celui-ci en étirant les siennes et en fut à moitié amusée comme à moitié surprise…
Ce qui l’amusait c’est qu’elle trouvait la scène qui se passait dans ce bureau des moins orthodoxe… En effet, ce n’est pas tous les jours que l’on voyait dans une école, un professeur faire du charme à son élève et vice versa… Ce qui l’avait surprise venait du fait qu’elle avait pensé que Tor ferait cesser le petit jeu qui se déroulait entre eux et elle constata qu’elle s’était totalement trompée… La preuve étant qu’il ne lui demanda pas d’arrêter… Bien au contraire, vu qu’en plus, il fit exactement la même chose que ce qu’avait fait la vert et argent en peu plus tôt en lui offrant en prime un sourire charmant…


*Par Merlin ! Prof ou pas je le trouve vraiment trop*

La jeune bulgare répondit au sourire de son enseignant en faisant mine de lui envoyer un baiser et sourit de nouveau… Bah quoi ? C’est lui qui avait commencé après tout et la demoiselle ne faisait que répondre à ses provocations… Cependant, malgré le petit jeu qui se déroulaient entre eux, Irina écouta attentivement les questions que lui posa le jeune homme…

Il lui demanda de parler de cette fameuse voix… de lui dire si elle avait l'impression de la connaitre, de pouvoir l'identifier ou est-ce qu'elle ne lui disait rien du tout… Tout en réfléchissant à l’interrogation, Irina, qui souhaitait continuer à s’amuser, avança sa chaise un peu plus près du bureau…
Elle se remémora la phrase étrange prononcée par la voix rauque tout décroisant les jambes… Cette voix avait demandé si elle aussi aurait sacrifié sa vie… Mais parlait-elle à la brune ou à quelqu’un d’autre ? La demoiselle étira ensuite l’une de ses jambes et la plaça entre celles de Tor. Concernant le fait de savoir si Irina pouvait identifier cette voix d’homme, la réponse était non… Cependant, elle lui semblait familière… mais pas familière dans le sens d’appartenir à quelqu’un qu’elle connaissait mais la vert et argent avait le sentiment de l’avoir déjà entendu…

Alors qu’elle s’apprêtait à répondre au jeune homme, Irina se pencha de nouveau en avant pour s’appuyer sur le bureau… Il était étrange de voir comme ce petit jeu l’empêchait d’angoisser au sujet de son absence…
Avec un sourire des plus charmeur mais en parlant de façon sérieuse, elle répondit…


- Alors pour commencer, cette voix a dit mots pour mots "Et toi ? Aurais-tu aussi sacrifier ta vie ?", expliqua Irina. Au même moment, elle avait frôlé la jambe de son enseignant de son pied et doucement le fit monter le long du mollet avec ce même sourire. Elle continua de monter sans pour autant perdre le fil de ce qu’elle disait. Après ça, je peux dire qu’elle appartenait à un homme mais que je serais incapable de l’identifier… Pourtant, j’ai vraiment l’impression de l’avoir déjà entendu au moins une fois avant ça… Voilà ce que je peux dire !

Elle se tut, n’ayant plus rien à ajouter mais continua sa provocation tout en fixant le jeune homme de ses yeux noisettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Lun 16 Juin - 23:15

Scène des plus surprenantes dans ce bureau? Non absolument pas, enfin pas pour le premier quidam qui entrerait dans la pièce. Peu importe qui pouvait rentrer, tout ce qu'il verrait serait un professeur assis en face d'une élève, accoudée au bureau. Il ne pourrait pas voir l'expression charmeuse du regard et du sourire du professeur, il ne pourrait pas voir le pieds de la jeune femme qui remontait le long du mollet du professeur. Ce quidam qui aurait la malheureuse idée d'entrée aurait peut-être pu voir le geste de baiser de la demoiselle à l'égard du professeur. En tout cas, Tor constatait que la demoiselle ne se laissait pas démettre, il avait presque hésité à arrêter un peu avant, pour ne pas mélanger discution sérieuse et agissements distrayants. Mais il faudrait apparemment plus à la jeune femme qu'un sourire coquin et un regard charmeur pour qu'elle ne se laisse distraire, elle était restée d'un marbre exemplaire. Continuant même de répondre aux "avances" de son professeur, mais il semblait qu'ils avaient changé de registre, jusque là, il n'y avait pas eu de contacts physiques, mais cela commençait.

Enfin l'essentiel était cette voix qui était venue taquiner l'esprit de la demoiselle. Une voix survenue après le récit du professeur, et qui avait demandé à la bulgare si elle aussi aurait sacrifié sa vie pour un autre élève. Pour le reste, après que la jambe de la demoiselle ait été en contact de celle de Tor, la jeune femme avait expliqué que la voix masculine lui était impossible à identifier, mais que toutefois, elle avait déjà entendu cette voix par le passé. C'était intéressant, entendre des voix peut-être signe de plusieurs choses. Evidemment de schizophrénie, ce qui aurait pu coller avec le trou de mémoire de la demoiselle, mais il y aurait eu plus d'un trou. La folie pure et simple, mais celle-ci était également à écartée puisque la demoiselle semblait parfaitement saine d'esprit. Elle pouvait alors être le souvenir d'un évènement fort, que ce soit sur le plan émotionnel comme sur le plan de la souffrance, ce qui semblait plus le cas de la demoiselle déjà. Tor ne pouvait en être sûr, mais ça aurait pu être une voix de cette nuit dont la jeune femme ne sait plus rien.

*Oui et il reste une explication, ma préférée...Celle qui fait que tu es là n'est-il pas...Tu as tout compris, tu as gardé le meilleur pour la fin...Le meilleur du pire tu veux dire...Plait-il?!* La dernière explication, celle que Tor connaissait le mieux, lié à un problème au niveau de l'encéphale. Ce n'était pas de la schizophrénie, ni même une maladie, c'était presque une bénédiction, si cette voix savait se taire. C'est pour ça que Tor l'avait écarté, parce que cette voix parlait fréquemment, et que vu la tête qu'avait eu la demoiselle, ce n'était pas habituelle. Cette voix avait été une surprise.

Bon, maintenant le professeur devait faire un choix. Continuer ce petit jeu pour voir si la demoiselle répondrait encore ou arrêter qui paraissait plus sage, notamment dans le cadre de la relation qui le liait à la demoiselle, à savoir prof/élève, même si cette dernière semblait en suspens. Mais la curiosité était plus forte, comme réagirait encore la demoiselle. Au terme d'un dur combat contre sa chaussure, le professeur parvint à l'enlever, laissant lui aussi son pieds glisser contre le mollet de la demoiselle:


- Tu as marqué de la surprise quand cette voix t'a parlé, donc c'est certainement la première fois que tu l'entends. Et ces propos sont intéressants, Tout le long des dires du professeur, son pieds continuait sa montée vers le genou de la demoiselle, D'après toi, pourquoi t'avoir posé cette question? Et d'ailleurs, par curiosité, quelle en serait la réponse?

Le professeur avait marqué une pause entre ces deux questions, pour que son pied puisse se glisser sur la cuisse de la demoiselle, pour y décrire un va et vient régulier. Va et vient qui se continuait d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Mar 17 Juin - 10:52

Etonnant de voir à quel point Tor était un professeur original… et il allait de même pour l’élève qui se trouvait également dans le bureau. D’ailleurs, dans le cas présent on pouvait réellement se demander si les deux personnes qui se faisaient face n’avaient pas oublié leur statut respectif. Bien que tout ce qui se passait fut, pour le moment, discret… cela n’avait plus rien avoir avec un rapport professeur / élève normal. En effet, après les sourires et les regards qui s’étaient faits charmeurs, voir même parfois provocateurs, Irina avait pensé que son enseignant allait l’arrêter. La demoiselle avait donc prit l’initiative du contact physique par un simple frôlement mais cela n’avait toujours pas poussé le jeune homme à lui dire d’arrêter… au contraire, il avait fait la même chose…
Amusée, la brune avait donc continué ce petit jeu mais cette fois-ci le contact entre eux n’avait pas été un simple frôlement. Tor avait-il prit l’initiative de reprendre son statut de professeur. Oh non… loin de là ! C’est donc pour cela que le pied du jeune homme glissait à présent le long de la jambe de son élève ce qui fit sourire cette dernière…

Tout en continuant ce qu’il avait commencé, Tor reprit la parole. Il expliqua à la demoiselle que la surprise qui était apparue sur son visage lorsqu’elle avait entendu la voix prouvait sûrement que cela lui arrivait pour la première fois et c’était tout à fait vrai. Elle avait fait et faisait encore d’horribles cauchemars incompréhensibles mais entendre une voix en étant éveillée était une surprise pour elle…
Au moment où son enseignant lui révéla que les propos tenus par la voix étaient intéressants, Irina remarqua que son pied était doucement monté jusqu’à son genou…
Ne cessant pas ce qu’il faisait, Tor lui demanda pourquoi cette voix lui avait posé cette question et quelle en serait sa réponse…

Lorsqu’il se tut, la jeune bulgare constata que le pied de Tor se trouvait maintenant à la limite de sa jupe et qu’il n’avait, apparemment, pas l’envie de s’arrêter là. Et bien qu’il continue… Cela ne la gênait pas !
Avec un sourire, la demoiselle ferma les yeux et les rouvrit pour fixer son professeur… Doucement, elle avait prit sa baguette dans la poche de sa cape, une idée lui étant venue à l’esprit… En effet, elle avait remarqué que Tor portait un t-shirt et un jean…
Et, un jour où son meilleur ami et elle s’ennuyaient, ils avaient appris et utilisé un sort des plus amusant sur les élèves qui passaient…

Sa baguette en main, elle commença à répondre avec ce même sourire charmeur et provocant…


- Concernant la question, je dois vous avouer que je me demandais si elle avait pu être adressé à une autre personne car j’ai du mal à comprendre pourquoi me poser une telle interrogation, expliqua-t-elle en pointa sa baguette sous le bureau en direction de son professeur. Pour ce qui est de ma réponse, je pense qu’elle serait positive… mais pour être des plus franche cela dépendrait tout de même de la personne pour qui je me sacrifierais !

En ajoutant ces derniers mots, la demoiselle avait pensé à deux trois personnes en particulier mais elle préféra ne pas s’étaler sur le sujet…
Alors qu’elle avait répondu aux deux questions, la brune murmura autre chose que Tor n’aurait sûrement pas compris mais remarquerait très vite de quoi il s’agissait.
En effet, la vert et argent venait d’utiliser le sort appris il y avait quelques années ce qui eut pour effet de défaire le premier bouton du jean de Tor… Après ça, elle fixa le jeune homme, droit dans les yeux, attendant de voir la réaction de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Mar 17 Juin - 15:43

*J'adore!!!! Pour une fois tu agis exactement comme j'en ai envie et comme j'adorerais le faire...Non j'agis pour voir comment elle réagit, et j'avoue que je suis surpris qu'une jeune femme de 16 ans, enfin presque, ait déjà tellement de réparti sur ce point là...Oh tu sais, à ton époque, les gens étaient si pudiques...Oui c'est pas faux, ce genre d'expérience, enfin où on en est déjà avec Irina, n'aurait absolument pas été imaginable...Tu parles, les filles ne voulaient absolument pas qu'on s'approche d'elle et encore moins qu'on les touche même sans sur ce soit déplacé...Oui mais que veux-tu, enfin les mentalités changent...Attends voir, depuis quand toi et moi on se met à être d'accord, tu as un mauvais effet sur moi...Non c'est toi qui m'assagis...Moi???Assagir???Toi???Pas possible...Tu as raison, finalement c'est moi qui ait une mauvaise influence sur toi, gniak, gniak, gniak...* Effectivement, cette situation était des plus particulières, la relation professeur et élève semblait ne plus être réellement le lien entre les deux personnes. Peut-être déjà parce qu'ils allaient partir en voyage ensemble. Mais peut-être aussi parce que tous deux s'étaient pris dans un jeu dont le but semblait d'être de savoir qui irait le plus loin.

Pas visiblement dérangé par le pied du jeune homme, la jeune femme répondit au professeur. Expliquant d'abord qu'elle n'avait pas l'impression que cette voix s'adressait à elle, ou plutôt elle l'avait peut-être fais, mais la demoiselle n'avait pas eu l'impression que la question était pour elle. La demoiselle expliqua que la réponse serait oui, mais rajouté toutefois que cela dépendrait également la personne en question. Ce qui pouvait paraître logique, difficile d'imaginer que l'on pouvait se sacrifier pour un inconnu. Enfin tout dépendait ce qu'on pensait de la vie et son importance. Comme Tor ne prêtait plus aucune attention à l'importance de sa vie depuis ses douze ans, depuis que son père avait eu l'idée de l'entrainer au combat, à beaucoup de formes de combats d'ailleurs. Alors quand on ne prêtait aucune attention à soit, que pourrait-on craindre alors? Le ridicule? Certainement pas. L'indécence? Encore moins. La douleur? Oui la douleur pouvait rester. La peur de la mort? Non elle n'existait plus.

La demoiselle avait fini de parler et avait tiré le professeur à ses pensées avec ce que Tor supposa comme un mouvement de baguette puisque le premier bouton de son jeans s'ouvrit sans pour autant que lui ou elle ne l'ait touché. Et ce fut par un nouveau sourire que le professeur répondit au geste de la demoiselle. Son pied continuait son va et vient à hauteur du genoux de la demoiselle, s'arrêta un instant, le temps que le pied puisse finalement se glisser sous la jupe de la demoiselle pour lui caresser l'intérieur de la cuisse:


- C'est vraiment très étrange. D'abord cette particularité que tu as de voir les sombrals, ensuite cette voix qui te revient sans que tu saches pourquoi, et ce trou de mémoire. En revanche, ce qui est affolant, c'est le calme dont tu fais preuve, peut-être aussi "l'expérience" avec laquelle tu le fais.

Tor avait appuyé le mot calme dans sa phrase, et au même moment qu'il disait ce mot, son pied s'avança encore plus long de la cuisse de la demoiselle, sans pour autant, atteindre son entre-jambe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Mar 17 Juin - 16:20

*Ma parole... Il ne me dit rien même après ça ?! Il a zappé qu'il était mon prof ou quoi ? Oui mais est-ce que ça me dérangerait si c'était le cas...?! Non, pas vraiment ! Au contraire même... Bien sûr j'aurais pris mes jambes à mon cou si j'avais eu Malfoy ou Badenov en face de moi... Hein ? Mais qu'est-ce que je raconte... Ces deux là n'auraient sûrement pas agit de cette façon... Mais bon... Soyons réaliste ! Il va bien tout stopper à un moment ou un autre ! Oui mais quand ? Bonne question. Théoriquement et logiquement, il aurait du faire ça depuis longtemps... Ha ha ha ! Très drôle ! Comme si il y avait encore de la logique dans ce qui se passe dans ce bureau !*

Un peu perdue dans ses pensées, ce fut le geste que fit Tor qui ramena Irina à la réalité... En effet, après qu'elle eut déboutonné le premier bouton de son jean, Tor avait glissé son pied sous la jupe de la vert et argent... pour lui caresser l'intérieur de la cuisse. Il reprit la parole au même moment...

Tout en écoutant ce qu'il disait, Irina répéta le sort qu'elle avait utilisé précédemment et défit les autres boutons du jean un part un jusqu'au dernier...
Tor trouvait tout ce qui arrivait à la jeune fille étrange mais était encore plus intrigué par le calme et peut-être aussi l'expérience dont elle faisait preuve... Tout en disant cela, le jeune homme avait avancer encore un peu plus son pied... La demoiselle baissa le regard quelques secondes, puis fixa de nouveau son enseignant en souriant...


- C'est vrai que tout ça est étrange, avoua-t-elle. Et pour ce qui est du calme dont je fais preuve, il n'y a rien d'extraordinaire à ça... La maîtrise de soi est enseignée très tôt à Durmstrang... finit-elle par dire sans ajouter autre chose.

De nouveau, elle sourit à son professeur, le fixant toujours en pointant cette fois-ci sa baguette en direction de la porte avant de murmurer un "Collaporta". Après ça, la brune reporta son attention sur Tor et le visa de sa baguette sans la dissimuler sous le bureau.

- Evanesco... murmura-t-elle avec un sourire provocateur en pensant au t-shirt du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Mar 17 Juin - 18:18

*Si tu attendais vraiment qu'elle arrête, je crois bien que c'est foutu, j'ai dans l'idée que cette demoiselle ne s'arrêtera pas...Tu es très perspicace, visiblement très difficile à surprendre. Je ne comprends vraiment pas comment tu peux en arriver à cette conclusion...Très drôle et vraiment très spirituel, mais si tu voulais me faire rire, je pense qu'il y avait d'autres moyens tu ne crois pas...Qui a dis que je voulais te faire rire, je ne te considère pas comme un ami...Pourtant je suis toujours avec toi et tu ne te plains pas toujours de mes conseils...Pas toujours ne veut pas dire que je ne m'en plains pas, au contraire...En effet, quoi qu'il en soit, tu me sembles réellement mal barré si tu voulais arrêter, enfin tu peux évidemment, mais la question est la demoiselle te laissera-t-elle arrêter maintenant...Et si je n'avais pas envie d'arrêter...Et bien cela signifierait que tu vas faire des choses pas forcément avouables avec une très belle demoiselle....Peut-être, et après? Ne me dis pas que cela va te déranger et te perturber, habituellement tu n'espères que ça...Ai-je dis telle atrocité? Plutôt mourir...Je me disais aussi.*

Tor avait senti les boutons de son jean se défaire successivement, apparemment sous l'effet (efficace) du même sort que le précédent. La jeune femme avait eu un mouvement de ses yeux, avant de répondre, le professeur serait-il finalement parvenu à perturber la demoiselle? La réponse ne se fit pas attendre, apparemment non puisque la demoiselle répondit sans aucun problème à sa question, malgré le pied de Tor, où plutôt les agissements du pieds de Tor. Elle avoua trouver tout ce qui lui arrivait étrange, au moins autant que le professeur, certainement plus puisqu'elle était bien plus concernée que lui! Mais ce ne fut que la première, et plus courte partit de sa réponse. Dans la suite de sa réponse, elle expliqua à Tor comment elle avait appris à rester calme et maitre d'elle à Durmstrang. Ce fut à ce moment, que la porte eut un léger bruit, qui arracha un sourire au professeur, elle ne bougerait pas avant qu'un d'eux en ait décidé autrement. Peut-être était-ce tant mieux? En tout cas, la relation entre eux deux ne semblaient pas à son terme. La demoiselle pointa sa baguette sur le professeur de façon visible cette fois, et le T-Shirt du professeur disparut:


- Oh t'es chiante, j'y tenais moi à ce T-Shirt, tu as intérêt à ne pas oublier de me le rendre sinon gare à toi.

Le professeur avait parlé, toujours avec son sourire. Indécrochable sourire du visage du professeur, peut-être accentué en ce moment par ailleurs. Le professeur posa ses avants-bras sur le bureau, retirant son pieds de la cuisse de la demoiselle. La fixant dans les yeux avec un sourire provocateur.:

- Et maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Mer 18 Juin - 8:57

Bon... Cette fois-ci personne ne pouvait le nier ! Ce qui se passait dans cette pièce n'aurait normalement jamais du avoir lieu... Bah oui ! On est dans une école... Et au dernière nouvelle les élèves ne déshabillent pas leur professeurs après les avoir enfermé dans leur propre bureau...

Lorsque la demoiselle avait verrouillé la porte, elle avait remarquer un sourire apparaître sur le visage de Tor... Apparemment, et une fois de plus, il ne s'était pas interposé à ce qu'elle faisait... Il eut cependant une réaction lorsqu'Irina lui fit disparaître son t-shirt... Elle ? Chiante ? Mais pas du tout... Elle sourit en entendant ces mots. Le jeune homme lui dit également qu'elle ne devrait pas oublier de lui rendre son vêtement ou gare à elle... La brune fut amusée par cette phrase... Qu'allait-il faire ? La mettre en retenue ?

Après avoir prononçé ces paroles, l'enseignant se tut en affichant toujours ce sublime sourire. De plus, le fait qu'il soit par la même occasion torse nu, le rendait encore plus attirant... Oui oui ! J'ai bien dit attirant !
L'enseignant retira ensuite son pied de sous la jupe de son élève et la fixa avec un sourire en lui posant une question toute simple : Et maintenant ?

La jeune bulgare fixa également Tor sans détourner le regard. Avec un sourire charmeur, elle reprit la parole...


- Mais non je ne suis pas chiante... En plus je l'ai gagné ce t-shirt non ? demanda-t-elle amusée. Et puis... Si je ne vous le rend pas... Vous allez faire quoi ? Me mettre en retenue...? ajouta-t-elle en souriant toujours.

Après ça, sans crier gare, la demoiselle se leva et regarda par la fenêtre... La nuit était tombée à présent... Sans un bruit et avec grâce, la brune revint près du bureau mais n'alla pas s'asseoir sur sa chaise... Au contraire, elle se plaça à coté de son professeur et s'assit sur le meuble avec un sourire charmant tout en croisant les jambes...
Elle regarda de nouveau Tor dans les yeux avec un regard provocateur...


- Et maintenant ? dit-elle en répétant la question de son enseignant... Soudain, alors qu'elle allait dire une chose, elle se souvint d'une phrase qu'avait dit le jeune homme un peu plus tôt. Elle pencha la tête en continuant d'observer Tor et dit de façon amusée. Et bien, vous avez dit tout à l'heure que les élèves, donc moi y compris, manquions d'imagination... Alors, voyons à quel point vous êtes imaginatif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Mer 18 Juin - 14:15

Situation loquace bien que fortement plaisante, mais qui n'aurait assurément jamais dû se voir. Et pourtant, il semblait que ce soit effectivement le cas, puisque le professeur était torse-nu, dans son bureau verrouillé par un sort et ce avec une demoiselle qui semblait ne pas manquer d'imagination et souffrir de pudeur. Enfin, tout dépend la façon dont on entends pudeur bien entendu. Et puis même si l'on exceptait les deux protagonistes, au vue de la nature de la relation qui devait les unir normalement, à savoir prof/élève, ils n'auraient jamais dû se retrouver ainsi, enfermés dans un bureau visiblement sur le point de faire quelque chose qu'un professeur et une élève ne devait en aucun cas faire. Mais bon, apparemment, le temps de la réflexion et des questions était dépassé, et la demoiselle la première avait commencé à déshabiller son professeur, mais de quel droit l'avait-elle fais au juste? De celui qui lui avait fais répondre ainsi aux "avances" du professeur qui s'était juré qu'il ne ferait pas demi-tour en cours de route. Tor était donc en quelque sorte pris à son propre jeu, mais pour une fois, être pris à son propre jeu n'avait rien de dramatique ou de triste, tout au contraire.

*Gagner le T-Shirt? Comment ça gagner le T-Shirt?* Excellente question que se posait le professeur, ce T-Shirt, il comptait le récupérer de gré ou de forcé d'ailleurs! Toujours provocatrice et souriante, la demoiselle demanda au professeur ce qu'il comptait lui faire si elle ne lui rendait pas son T-Shirt, et il ne fallut que quelques secondes au professeur pour trouver quelque possibilités qui convaincraient assurément la demoiselle. Après s'être levée pour regarder la nuit qui règnait désormais au dehors, la brune se retourna et s'assied, mais sur le bureau, juste en face de Tor, croisant ses jambes devant lui. Tor dut lever les yeux pour pouvoir voir les yeux de la demoiselle, et le regard qu'elle avait se voulait absolument provocateur, lorsqu'elle retourna à Tor la question qu'il lui avait auparavant posé, ce fameux "Et maintenant?". Et la bulgare narqua encore son professeur en lui rappelant qu'il avait dis trouver les élèves en manque d'imagination par moment. Elle lui demanda donc de lui montrer à quel point il pouvait être imaginatif.

Le professeur souriait à ce moment plutôt hors du commun et complètement fou. Peut-être un rien interdit également, mais cela en rajoutait à l'excitation du moment. Doucement, les mains de Tor remontèrent le long du corps de la demoiselle, en passant sur ses cuisses, pour commencer à déboutonner le chemisier de la jeune femme. Opération que le professeur réalisa très doucement et de façon aussi sensuelle que possible, toujours sourire aux lèvres. Il venait d'ouvrir le dernier bouton:


- Te mettre en retenue? Te mettre en retenue si tu ne me rends pas mon T-Shirt? Pour que tu m'en voles un autre? Non j'avais pensé à des choses pires comme punition, par exemple un mois de retenue avec ce cher Malfoy...Ou Badenov.

La paume de la main droite de la demoiselle s'aventura sur le ventre de la bulgare. De petites caresses en petites caresses, la main du professeur remontait vers les seins de la demoiselle dont l'accès était, malheureusement, obstrué par un morceau de tissu. Le professeur retira ses mains:

- Ne serait-ce pas plutôt à toi de me prouver que je me trompe et que les élèves savent être extrêmement imaginatifs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Mer 18 Juin - 16:25

Le jeu qui se déroulait entre l’enseignant et son élève avait maintenant prit une telle ampleur qu’il aurait été difficile pour la demoiselle de croire que cela était possible si elle n’était pas en train de vivre ce moment elle-même. Avec amusement, elle se souvint ce qui l’avait fait venir dans ce bureau… Elle voulait simplement avoir confirmation au sujet de l’animal qu’elle avait dessiné en cours qu’il s’agissait bien d’un sombral… Elle avait également voulu connaître dans quelles circonstances on pouvait voir ces créatures…
Jamais elle n’aurait imaginé qu’un peu plus tard dans la soirée elle se retrouverait assise sur le bureau en face de son prof qui lui serait torse nu…

Au moment où la vert et argent répondit à Tor qu’il devrait se montrer imaginatif, un nouveau sourire apparu sur le visage de l’enseignant. C’est avec ce même sourire que le jeune homme passa ses mains sur les cuisses de la demoiselle pour arriver jusqu’au bas de son chemisier dont il défit le premier bouton, puis le deuxième et ainsi de suite jusqu’à ce que le vêtement soit complètement ouvert.

Le jeune homme prit ensuite la parole concernant la question que lui avait posé Irina quant à la réaction qu’il aurait si elle ne lui rendait pas son t-shirt. Il lui avoua qu’il avait pensé à une punition qui ne lui plairait guère comme par exemple un mois de retenue avec Malfoy ou Badenov… Hein ? Quoi ? Mais quelle horreur ! Il ne pouvait pas faire ça quand même !!!
Cependant, Irina n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche pour parler car Tor avait aventurer sa main sur son ventre et ses caresses la firent frissonner malgré elle… Bah oui ! La maîtrise de soi c’était bien mais y’avait quand même des limites !

Le professeur retira ensuite ses mains de la peau de son élève pour lui dire qu’elle devrait essayer de prouver qu’il avait tort concernant le soi-disant manque d’imagination des élèves. Avec un sourire la brune se décala sur le bureau et se laissa glisser de ce dernier pour se retrouver à califourchon sur le jeune homme… Elle le regarda dans les yeux durant quelques secondes et se pencha un peu plus en avant jusqu’à ce que son visage soit tout proche de celui de Tor… Au dernier moment, la demoiselle détourna la tête et lui murmura doucement à l’oreille tout en savourant le contact de sa peau contre la sienne…


- Je pense que ce genre de punition serait des plus cruelles… Doucement elle fit glisser son chemisier qui tomba sur le sol et caressa doucement le torse de Tor. Mais cela ne veut pas dire que je vais vous rendre votre t-shirt… du moins pas tout de suite !

La jeune fille déposa ensuite un baiser au creux du cou de Tor avant de le regarder de nouveau droit dans les yeux… Se pouvait-il encore à cet instant qu’il lui dise d’arrêter ? La réponse semblait être non… Elle cessa alors ses caresses, prit les mains du jeune homme dans les siennes et les lui fit poser sur ses hanches… Avec un sourire, elle passa ses mains dans les cheveux de Tor et s’approcha pour déposer ses lèvres aux coins de celles de son professeur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Mer 18 Juin - 21:04

*Ils grandissent vite quand même les élèves, dans cette école. Elle a pas encore seize, c'est déjà une bombe et visiblement bien au faites des façon de faire dans une relation...Une bombe?! Vas-y quand même mollo. Cependant tu n'as pas vraiment tort, elle est bien au faites des réactions à adopter dans une relation...Tu n'as pas fini de me reprendre et de me piquer mes phrases! Amateur, même pas capable d'improviser par toi-même. Et puis quel mal y-a-t-il à dire qu'une bombe est une bombe? Tu as vu ses seins? Pour une jeune femme de presque seize ans...Ok Ok, si tu le dis, c'est toi l'expert...L'expert...C'est le qualificatif que tu donnes dès que j'ai une relation avec une personne, même si elle n'est que amicale, tu te vantes d'être l'expert des relations internationales...J'ai voyagé et vu du pays moi...Je sais j'étais avec...Ca aussi je sais...Et si on arrêtait cette discution vide de sens...Comme tu veux mon grand, amuses-toi bien... ... ...Ben c'est pas ce qu'on dit dans ce genre de cas...Merci...Ah quand même!*

La question était cette relation, ou plutôt ce qui risquait d'arriver avait-il le droit d'arriver? La réponse était clairement non, mais ni le professeur ni l'élève ne semblait vouloir l'arrêter. Pourtant cet échange qui avait lieu ne devrait pas avoir lieu. Cette relation ne devrait pas avoir lieu et le professeur le savait, et il le savait Irina le savait aussi. Pourtant aucun d'eux n'était visiblement enclin à arrêter ce manège infernal qui les mènerait à créer un lien qui ne devrait pas être. Le professeur un instant hésita à se relever mais il fut surpris par une voix soudaine dans son esprit.

*Tu vas pas te lever non? Elle t'est presque complètement offerte, tu vas pas reculer maintenant...Justement, elle m'est presque complètement offerte...Quoi ça te dérange de faire des choses avec des jolies jeunes femmes...Non ça me dérange de le faire avec une mineure qui est aussi mon élève et par dessus tout, avec qui je vais partir pendant une semaine en Bulgarie...Et alors un peu de bon temps ça a déjà tuer quelqu'un? Non alors pourquoi tu veux reculer...Ce ne serait pas moral...Depuis quand tu te soucies de la morale? Et puis tu crois que c'est morale que cette jeune femme veuil...Que cette jeune femme s'assoie à califourchon sur tes jambes...Non pas vraiment.*

Pourtant c'était ce qu'Irina venait de faire, elle était passée de devant le professeur à sur les genoux du professeur, à califourchon, la jupe presque entièrement relevée par l'écart que faisait les jambes de la bulgare. La demoiselle lui parla dans le creux de l'oreille, elle concéda que ce genre de punitions serait particulièrement cruelles, mais que ce n'était pas pour autant qu'il pourrait récupérer son T-Shirt. Suite à ces dires, la demoiselle déposa un baiser dans le cou du professeur. Elle posa les mains du professeur sur ses hanches et déposa ses lèvres contre celles du professeur.

Le professeur fixait la demoiselle dans les yeux. Les mains du professeur se firent plus fermes sur les hanches d'Irina et, avec l'aide de la demoiselle, il parvint à faire rasseoir l'élève sur le bureau. Approchant son visage de celui d'Irina, il accompagna la demoiselle dans le mouvement qui l'allongea sur le bureau, ayant juste les jambes pendantes. Le professeur se recula, et empêcha Irina de se rapprocher d'un doigt juste au dessus de ses seins. Faisant pression sur la poitrine de la demoiselle, celle-ci se laissa allonger. La main droite de Tor, ou plutôt juste l'extrémité de ses doigts caressait la peau de la demoiselle, cette fois descendante vers ses jambes. C'était une progression lente, le jeune homme prenait son temps pour laisser descendre sa main le long du ventre de la demoiselle, puis de ses cuisses. Sa main remonta alors vers le bassin de la demoiselle. Se glissant sous le tissu de la jupe pour s'arrêter juste avant l'endroit le plus intime du corps de la demoiselle. Avec un sourire, le professeur retira sa main, fermant rapidement le premier bouton de son jean, il s'approcha de la fenêtre, laissant la demoiselle, visiblement à sa surprise comme elle était sur le bureau. Sur ce même ton distant qu'il avait toujours il dit:


- Tu es une fille bien Irina, et visiblement tu ne manques pas d'imagination. Mais tu sais qu'on ne peut pas avoir cette relation, enfin je ne pense pas. Et je suis presque prêt à parier que ce serait ta première fois si on en venait à...Enfin tu as compris. Ne gâches pas ta première fois, on a qu'une première fois.

Le discours avait beau avoir été prononcé sur le même ton habituel, il devait être évident que c'était avec résignation que le professeur avait agit ainsi, mais aussi surement avec raison. Tout dépendait de la place qu'Irina donnait à la raison dans sa vie. Chez Tor, la raison n'avait pas sa place, elle était faite pour être contredite, mais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Jeu 19 Juin - 10:00

*Embrasser mon prof... Je suis en train d'embrasser mon prof !!! Bah... c'est pas la fin du monde ! Ou si ça l'est et bien je dois reconnaître que c'est super agréable...*
Et oui ! L'élève avait bien osé embrasser son enseignant... Mais au vu des évènements précédents cela n'était que la suite logique des choses... Et le fait que Tor ne l'ai pas arrêté, avait tout simplement poussé la jeune fille à continuer...

Après qu'elle l'ait embrasser, le jeune homme l'avait fait se rasseoir sur le bureau et doucement l'avait fait s'allonger sur celui-ci... Dans les secondes qui suivirent la main de Tor frôlait dans une caresse la peau de la demoiselle... La main de l'enseignant se promena sur le corps de son élève durant quelques minutes... pour se glisser ensuite sous la jupe d'Irina et puis plus rien... Plus rien ?

Oui ! Plus rien !!! Tor avait retirer sa main avec un sourire et refermé le premier bouton de son jean... Surprise, Irina se redressa à moitié en prenant seulement appui sur ses coudes et regarda son enseignant se diriger vers la fenêtre. Pourquoi il avait tout arrêté ? C'était vraiment... comment dire... vraiment salaud méchant, cruel, horrible, etc... d'avoir fait ça !!!
Arrivé à celle-ci, il reprit la parole en expliquant à son élève qu'elle était une fille bien...


*Mouais ! Visiblement pas assez bien pour lui... Ou alors il s'est souvenu qu'il est mon prof... Oui ! Et alors ?*

Tor dit ensuite que la demoiselle devait savoir que cette relation ne pouvait pas avoir lieu... mais étrangement il n'avait pas l'air sûr de ses propres propos !
Il dit ensuite qu'il était prêt à parier que si ils venaient à continuer, ce serait la première fois pour Irina... Il rajouta qu'il ne fallait pas gâcher cette première fois ! Les paroles de l'enseignant firent sourire la jeune bulgare. Ce sourire venait du fait qu'il se trompait...


Il se trompait car cela n'aurait pas été la première fois de la demoiselle... En effet, cela s'était passé avant son départ de Bulgarie et elle ne pensait pas avoir gâcher sa première fois même si le jeune homme en question lui avait dit qu'une relation à distance serait impossible... Au moins il avait été sincère. Lui aussi était plus âgé que la demoiselle, d'environ quatre années... C'est peut-être ça qui expliquait que tout s'était aussi bien passé et qu'Irina en gardait un si merveilleux souvenir...

*Ah ! Nikolaï... Quel mec ! D'ailleurs je me demande ce qu'il devient...*

Un sourire apparu sur le visage de la brune, perdue dans ses pensées...

*Euh... Allô ! Ici la terre ! Faudrait peut-être revenir à la réalité car t'es toujours allongée sur le bureau de ton prof !!! Le passage en revue de ces superbes souvenirs se sera pour plus tard !*

Retour à la réalité... La demoiselle fixa de nouveau le jeune homme et reprit la parole à son tour avec, il faut le reconnaître, une pointe de déception...

- L'imagination permet de libérer son esprit sur divers horizons, commença-t-elle par dire avec un sourire. Et non, je ne sais pas qu'on ne peut pas avoir cette relation, continua-t-elle avec une sincérité des plus troublante. C'était vrai... avec ce qui s'était passé auparavant, la jeune fille avait cru que... Bah ! Pourquoi entrer dans les détails puisqu'elle s'était apparemment trompée... Elle en revint ensuite à la supposition de son enseignant et reprit de nouveau la parole... Pour ce qui est du pari... Vous auriez perdu ! Ce ne sera... un soupir... ou plutôt ça n'aurait pas été ma première fois...

Toujours à moitié allongée sur le bureau professoral en appui sur ses coudes, la brune constata qu'elle était toujours à moitié dévêtue et qu'il en était de même pour Tor... Doucement, elle se laissa glisser du bureau et alla rejoindre le jeune homme. Ne faisant que quelques centimètres de moins que lui, elle n'eut aucun mal à lui murmurer à l'oreille...

- Qu'est-ce qui vous a poussé à arrêter ? demanda-t-elle doucement. Est-ce que vous vouliez vraiment que ça s'arrête ? Ou est-ce que vous avez trouvé cela plus raisonnable ? Elle marqua une pause. Si la réponse est en rapport avec ma deuxième supposition, sachez que selon moi, personne ne peut réellement savoir où se trouvent les limites du raisonnable...

Après ces paroles, la brune se recula pour fixer de nouveau de le jeune homme dans les yeux, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Jeu 19 Juin - 14:26

*Gné? Quoi? Hein? Hé ho! C'est quoi ce bordel, pourquoi tu ne continues, pas je croyais que tu voulais voir jusqu'à où elle irait...Oui mais pas de cette façon, s'il y a des normes et des valeurs, ceux sont elles qui disent qui tu es...Oh oui et comme tu es le modèle absolu au niveau du respect des normes et valeurs, tu ne peux pas t'offrir du bon temps avec une élève c'est ça. Essayes de voir au delà de l'élève, imagines qu'elle n'en soit pas une et dis moi ce que tu verrais...Une jeune fille très mignonne presque à moitié dévêtue et offerte à un jeune homme dont elle ne sait rien...Oui et où est le problème, tu n'as qu'a voir cette relation comme telle...Oui bien sûr...Mais il est où le problème...Elle a seize ans, enfin même pas encore...Mouais mais quelque chose me dit que ce n'est pas ça...Non ce n'est pas ça, cette relation est dénuée de tout sentiment...Je me disais aussi, mais pourquoi ne le ferais-tu pas? Ne crois-tu pas que ce genre de relation aura toujours lieu...Si mais je ne veux pas qu'elle commence déjà maintenant et avec moi. Tu as entendu ce qu'elle vient de dire, ce ne serait pas sa première fois...Bordel!*

Les pensée fusaient dans la tête du professeur qui les analysaient successivement les une après les autres, cherchant la solution qui pourrait être la plus logique et la plus normale. Mais toutes celles qui lui venaient le conduiraient à se retourner et à rejoindre la demoiselle, chose qu'intérieurement, il se persuadait de ne surtout pas faire. Mais la demoiselle le devança. Il sentit la présence de la Bulgare dans son dos, le fait que le souffle de la jeune femme lui caresse le dos lui indiqua qu'elle était proche, à peine derrière lui, à quelque centimètres. Le professeur se retourna juste avant que la demoiselle ne lui parle comme elle l'avait fais avant, à quelque centimètres, voir millimètres de son oreille. Comme la demoiselle parlait, son souffle chaud caressait l'oreille du professeur, et sans savoir pourquoi, ce simple fait pourtant anodin avait générer dans le corps du jeune homme l'envie d'un baiser. Luttant contre lui-même, Tor réprima ce geste avant qu'il n'ait une chance de se réaliser.

Le professeur porta son attention aux dires de la demoiselle, ce qui lui permit d'effacer en partie cette envie, pourtant sans la supprimer. Elle lui demanda ce qui l'avait poussé à s'arrêter aussi subitement alors qu'il aurait que c'était assurément le moment où cela aurait dû ne pas s'arrêter. *Oui c'est vrai ça, pourquoi tu as arrêter à ce moment où ça semblait le plus improbable...Je sais pas, coup de tête, j'ai pris conscience que ça aurait pu être sa première fois...Et ben ça l'est pas alors reprenez où vous en étiez!*. Les deux questions qui suivirent n'en étaient en réalité qu'une seule, le voulait-il vraiment? *Non...Je le savais que tu voulais pas arrêter, j'ai la science infuse ou je suis génial à ton avis...Tu es juste très con...C'était pas dans les possibilités ça...C'est la réalité...Faudra pas venir pleurer.* Enfin la demoiselle conclut en disant au professeur que personne ne savait où étaient les limites du raisonnable, et elle avait absolument raison, personne ne le savait. *Et en plus c'est ta façon de penser tu te souviens avec Maria...Oui.*

Le professeur prit l'élève par les épaules, posant son menton contre son front, sans pour autant que leurs corps ne se touchent:


- Je n'avais pas envie d'arrêter, d'ailleurs j'ai envie de reprendre. Mais tu es mineure et tu es mon élève. Il vaut mieux que nous en restions là, ça me parait bien plus sage. Le regard de la demoiselle se renfrogna. Le professeur regarda sa montre, Tu as trois minutes pour me convaincre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Jeu 19 Juin - 20:06

Après qu'Irina eut interroger son professeur sur les raisons qui avaient fait qu'il s'était arrêté au moment où la jeune femme pensait que cela était presque impossible, Tor se rapprocha d'elle sans que leur corps n'entrent en contact... Il posa seulement son menton contre le front de la demoiselle avant de prendre la parole...

Il lui expliqua qu'il n'avait en réalité pas envie d'arrêter et qu'au contraire il aurait voulu reprendre où ils s'en étaient... Puis il aborda un sujet qui n'avait pas effleuré l'esprit de la brune et un autre auquel elle avait également pensé... Elle était mineure et son élève par la même occasion... Mais cela posait-il vraiment un problème ? La vert et argent pensa que non mais apparemment ce n'était pas le cas de Tor qui lui dit qu'il était préférable qu'ils en restent là, que cela était plus sage comme décision... C'était plus sage ? Mais qu'est-ce que cela pouvoir faire ? Et puis elle était où la sagesse ces dernières minutes ? On pouvait se le demander... En tout cas elle n'était pas présente dans ce bureau...
La demoiselle avait du mal à saisir pourquoi Tor avait fait ça ? Si ce n'était qu'un test, il aurait dû l'arrêter plus tôt... Mais en réfléchissant bien, la brune se dit que ça ne pouvait pas être ça puisqu'il venait de lui dire qu'il aurait aimé continuer...

Puis, après l'avoir fixer, il regarda sa montre et lui donna trois minutes pour le convaincre... Hein ? Irina le regarda avec surprise ! Elle ne s'était pas attendu à ça. Elle avait pensé que le refus du jeune homme était définitif... Or, ce n'était pas le cas... Enfin pas tout à fait le cas puisqu'elle devait le convaincre...

La brune réfléchit... Ce n'est pas avec des mots qu'elle y parviendrait et puis que pouvait-elle lui dire... Qu'il était attirant et qu'après tout ce qui venait de se passer elle ne voulait pas que ça s'arrête là ? Non, décidément les mots ne serviraient à rien...
Tout en réfléchissant, elle fixait les lèvres de son enseignant et se rendit compte qu'elle n'avait vraiment aucune envie de parler...

Sans hésité, elle passa ses mains autour du cou de son professeur et l'embrassa... Cela n'était peut-être pas une chose qui se faisait mais elle s'en fichait... Dans le même temps, sa main droite quitta le cou de l'enseignant pour glisser dans une caresse sensuelle sur le torse de ce dernier... Et très doucement, elle fit descendre sa main jusqu'à la limite du jean qu'elle déboutonna une nouvelle fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Jeu 19 Juin - 20:46

*Trois minutes pour te convaincre?! En ayant tout le temps que je veux, je suis d'ores et déjà certains que je n'arriverais pas à te faire changer d'avis sur un truc aussi stupide soit-il...Il y a une différence entre vous deux...Ah et quoi...Lui parler m'est agréable...Si tout de suite que je te fais chier et je pars...Tu me fais chier...T'as pas cru que j'allais partir...J'avais espérer...Tu devrais savoir que je suis diabolique et que c'est quand on me croit au tapis que je surgis et que je frappe, surtout quand tu ne t'attends pas à ce que j'intervienne comme cette fois dans le parc, tu te souviens...C'était moi qui agissait, pas toi qui avait le contrôle...Oui, mais tu devais avoir sacrément envie de le faire pour que tu le fasses, en tout cas qu'est-ce que ça avait pu être appréciable...J'aime mieux ne pas trop y penser, je n'en tire aucune fierté...Ils étaient trois contre toi...Aucun d'eux n'avaient l'ombre d'une chance, alors même à trois...Et...Et je le savais, je savais que je ne devais pas faire ça...Pourtant tu l'as fais, alors pourquoi tu ne veux pas maintenant faire quelque chose avec Irina...Parce qu'elle est mon élève...T'as vu comment vous êtes habillés! Tous les deux le haut en moins, si c'est une tenue pour une discution entre professeur et élève.*

Tor sortait de ses pensées, il avait laissé trois minutes à Irina, qui après avoir "perdu" une poignée de seconde à hésiter, avait finalement choisi de ne pas faire de grands discours ni de paroles inutiles, elle s'était contenté de passer ses mains autour du cou de Tor et de l'embrasser. Tor sentit en lui un étrange mélange de surprise et d'envie. Surpris par l'agissement si soudain et inattendu de la demoiselle, et l'envie qui revenait après ce doux baiser que venait de lui donner Irina. Elle avait des lèvres douces et agréables, et le professeur, s'il semblait rester de marbre, réprimait une impulsion qui lui ordonnait d'embrasser la demoiselle à nouveau. D'autant plus d'excitation dans le corps du professeur que la demoiselle avait laissé sa main descendre le long du torse du jeune homme pour s'aventurer sur le seul bouton du jean fermé. Les doigts de la demoiselle l'ouvrirent sans la moindre difficulté, le jean resta en place quelque secondes avant de tomber sur le sol.

Presque immédiatement après que la demoiselle ait ouvert le dernier bouton, les lèvres du professeur s'étaient approchés à quelque millimètres de celles de son élève, désormais bien plus qu'une simple élève pour le jeune professeur. Mais les lèvres du professeur se ravisèrent, et il recula un peu son visage, il sentait toutefois encore le souffle chaud de la demoiselle sur son visage, et se doutait qu'elle devait sentir son souffle. A nouveau il regarda sa montre et souriant à la demoiselle, la nargua, comme elle s'était amusée à le faire avec lui auparavant:


- Très bon argument, extrêmement convaincant, malheureusement pas assez, enfin, tu as encore une minute.

*Pas assez convaincant?! Tu étais sur le point de l'embrasser, elle ne peut pas faire plus convaincant que ça...Je me suis ravisé ou pas de ce baiser...Oui tu t'en es ravisé...Alors c'est que ce ne devait pas être suffisamment convaincant...En réalité tu ne veux pas qu'il arrive quelque chose...Hum...Quoi "hum"? Ca veut dire quoi ça...Ca veut dire que je suis mitigé...Expliques bordel, marre de devoir tout te tirer de force...C'est tellement drôle...Bon ça vient...D'un côté, j'aimerais qu'il n'y ait rien, mais d'un autre côté je...Tu veux que vous le fassiez...Oui...Tiens aurais-je ouïe un peu de honte...Elle est mon élève...Là elle est surtout tienne...Tu as raison, il ne doit rien arriver...eh du con, quelle partie de toi à l'ascendant sur l'autre...Qu'il se passe quelque chose...Alors pourquoi tu lui as donné trois minutes pour te convaincre si cette partie est la plus forte...J'espérais qu'elle abandonne...Mais maintenant qu'elle t'a embrassé et presque entièrement déshabillé, tu es piégé...Elle pourrait renoncer...Bien sûr, tu as failli l'embrasser, ça ne va que la motiver plus encore...Je le crains...Tu le crains ou tu l'espères, allez soit honnête...Je, je l'espère...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Ven 20 Juin - 9:04

Après qu'elle eut défait le bouton du jean, celui ne tint en place que quelques secondes avant de tomber au sol... Un sourire apparu sur le visage de la demoiselle. Bah oui quoi ! Elle pouvait se permettre de sourire... C'est pas tous les jours qu'on voit un professeur aussi canon presque entièrement déshabillé...

Mais une chose avait tout de même intrigué la vert et argent... Après qu'elle eut embrasser Tor et défait le bouton de son jean, elle avait remarqué que ce dernier s'était rapproché jusqu'à ce que leurs lèvres ne soient qu'à quelques milimètres... Cependant, il ne l'avait pas embrasser et s'était contenter de reculer à nouveau... tout en restant assez près près pour que la brune puisse sentir son souffle sur sa peau... Etait-ce parce qu'il ressentait des remords parce qu'elle était son élève... et mineure ? Si c'était cela, elle aurait aimé qu'il oublie ces "détails"...

A nouveau, l'enseignant regarda sa montre... Avec un sourire, il dit à son élève que son argument avait été bon et extrêment convaincant... même pas assez tout de même... Il rajouta également qu'il lui restait encore une minute pour être encore plus convaincante...

Irina le fixa... Il avait été sur le point de l'embrasser à son tour et il prétendait maintenant qu'elle n'avait pas été assez convaincante... La brune vint à se demander si le jeune homme qui lui faisait face ne faisait pas ça pour la faire renoncer... Malheureuseument pour lui, si c'était son but, il était perdu d'avance... La demoiselle n'avait pas la moindre envie de laisser tomber...

Une nouvelle fois la demoiselle se rapprocha pour gouter à la douceur de la peau de son enseignant... Mais cette fois-ci elle l'embrassa dans le cou tout en remontant doucement jusqu'à ce que leurs lèvres se joignent à nouveau... Dans le même temps, les mains de la demoiselle avaient recommencé à caresser le torse du jeune homme en s'aventurant cette fois-ci de plus en plus bas... Durant ce moment, Irina ferma les yeux, savourant le contact excquis de la peau de son enseignant contre la sienne. Le petit jeu qui avait commencer entre eux était maintenant devenu des plus agréables...

La demoiselle mit ensuite fin au baiser qu'ils échangeait... Elle se recula d'à peine un ou deux centimètres...
Un sourire charmeur apparu sur son visage et l'une de ses mains quitta la peau de Tor pour aller dégraffer l'attache de sa jupe qui glissa le long de ses jambes pour au final se retrouver au sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Ven 20 Juin - 14:34

*GAH!!!!OULAH!!!!PUNAISE....Laisses moi deviner, tu es sous le charme...Elle a vraiment seize ans enfin même pas encore...Absolument...Elle sait ce que pudeur et décence veulent dire...Savoir elle doit je pense, mais appliquer, j'ai comme un doute...Ah ben tu m'étonnes, moi aussi j'ai un doute...Oui effectivement, il y a de quoi se poser des questions...Et tu vas faire quoi maintenant, lui dire que tu n'es pas tout à fais convaincu pour voir ce qu'elle va trouver...J'ai un doute...Sur le fait que t'es ou pas convaincu...Ah non ça c'est bon, je suis convaincu, j'ai un doute sur quelle serait la prochaine étape si je lui disais ne pas être convaincu...Je pronostiquerais une bonne gifle parce que tu n'es pas honnête avec elle et qu'elle le sait...Ah...Ben ouais ta feinte de baiser avant...C'est vrai que ça risque d'être mon erreur si je veux arrêter en lui disant ne pas vouloir...Tu reconnaitras qu'elle est convaincante la demoiselle...Oui elle a de bons arguments...Alors expliques-moi ce que tu attends, tu en as envie...Qu'est-ce que tu en sais...Faut-il que je parle de la bosse qui se dessine à travers ton boxer...T'as pas tort...Bon alors.*

Bon alors? La bonne question, que voulait le professeur, c'était en tout cas à son tour de trancher maintenant. Il fit signe à Irina que son temps imparti était terminé, et le sourire de la demoiselle était révélateur, elle semblait assez sûre d'elle. Le professeur resta ainsi à quelque centimètres de son élève, son regard remontant le long du corps de la demoiselle, n'importe qui qui aurait vu la jeune femme aurait été incapable de lui donner presque seize ans. Elle avait un corps sublime. Et il restait en la mémoire de Tor les baisers qu'Irina avait dispensés dans son cou, cette simple pensée le fit frissonner. Mais il semblait que le professeur ne répondait pas aux arguments de la demoiselle. Et cette dernière eut un regard mélangeant impatience, envie et un quelque chose que Tor aurait bien appelé anxiété. Comment allait-il réagir, comment le devait-il? Cette demoiselle s'offrait à lui et de fort belle façon. Et quoi que le professeur ait dis en lui, tout en le corps d'Irina était attirant. *Mais je n'éprouve aucun sentiment...Crois-tu vraiment qu'il en faille pour ce que vous allez faire...Non...Alors il est où le problème.*

Tor sourit à l'ironie de la situation, le professeur ne portait plus que tout habit, un simple boxer noir. Et son élève elle aussi n'avait plus pour cacher sa pudeur que ses sous-vêtements. Ils étaient dans le bureau du professeur et la demoiselle avait réussi à convaincre son professeur, même si devant le manque de réaction du professeur, Tor imaginait aisément que la demoiselle pensait avoir échouer. Mais finalement le professeur répondit à la demoiselle. Ramenant l'espace entre eux à zéro, il déposa un baiser sur les lèvres de la demoiselle. Puis ce fut un second et un troisième. Pendant que leurs bouches se lançaient baisers après baisers, les mains du professeur se posèrent tout au bas des hanches de la demoiselle, juste sur le tissu qui protégeait la pudeur de la demoiselle. Les mains remontèrent doucement le long des hanches de la demoiselle, avant de glisser dans le dos d'Irina. La main gauche de Tor choisit une descente rapide, s'arrêtant juste au dessus des fesses de la demoiselle, la main droite descendant lentement le long de la colonne vertébrale de la jeune femme, pour remonter suivant le même trajet et redescendre. Mais dans sa deuxième descente, la main, agacée par la présence d'un tissu qui n'avait de raisons d'y être s'accorda le droit de dégrafer le vêtement, sans pour autant que la demoiselle ne l'est enlevée. Simplement que la main puisse passer tranquillement.

Après quelque très agréables minutes de ce jeu, le professeur recula sa bouche juste assez pour pouvoir parler:


- Mieux vaudrait que jamais personne ne sache ce qui va se passer ici, qu'en penses-tu?

Question ne nécessitant aucune réponse, tous deux en étaient conscients, le professeur recula encore un peu plus le visage de la demoiselle et la narguant tout en souriant:

- Tes arguments étaient très bon, et surprenants même, mais tu saurais faire encore plus surprenant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Ven 20 Juin - 19:31

De nouveau, même après l'échange qu'ils venaient d'avoir, Tor sembla de nouveau perdu dans ses pensées... Certes, se retrouver presque entièrement dévêtu devant une élève qui l'était également devait amener à réfléchir... mais la demoiselle aurait tout de même préférer qu'il agisse plutôt que de sonder son esprit...
Que cherchait-il à savoir ? La question pouvait avoir de nombreuses réponses... A cet instant précis, Irina aurait aimé savoir ce qu'il avait en tête... Pourquoi lui demandait-il de le convaincre si c'était pour ensuite réfléchir... La réponse devait venir toute seule non ? Soit il était convaincu, soit il ne l'était pas !

Le brune fixait le jeune homme, attendant de voir une quelconque réaction de la part de ce dernier après ce qu'elle venait de faire et qu'elle avait envie de recommencer... Elle remarqua le regard qu'il lui porta... Mais que signifiait-il exactement ? ça elle ne pouvait qu'essayer de le deviner car elle n'était pas dans sa tête ! Elle vit aussi un sourire apparaitre sur le visage du professeur... et elle n'eut pas le temps de se demander à quoi il était du...
En effet, Tor s'était rapproché d'elle jusqu'à ce que leur corps soient l'un contre l'autre et cette fois-ci c'est lui qui l'embrassa... Une fois puis deux et encore... La jeune fille sentit ensuite les mains de Tor sur ses hanches et fut parcouru d'un frisson... Les caresses qui lui offrit ne firent qu'accentuer son envie de continuer, d'aller encore plus loin... A cet instant, Tor choisit de dégraffer l'attache du bustier de la demoiselle sans pour autant l'ôter...

Après ça, il mit fin aux baisers qu'ils échangeaint pour reprendre la parole... Il lui dit qu'il ne vaudrait mieux que personne n'apprenne jamais ce qui allait se passer dans cette pièce... pour finalement lui donner son demander son avis. Un sourire apparut sur les lèvres de la brune...
Le professeur se recula ensuite un peu plus et reprit la parole en souriant... Il avoua à Irina que ses arguments avaient été très bons, voir même surprenants... mais pouvait-elle faire encore plus surprenant !

Par Merlin ! C'était bien un mec celui-là... A en vouloir toujours plus et en donnant quoi en échange ?


*D'exquises caresses et sa façon d'embrasser est... Oui mais bon... Il pourrait aussi faire dans l'effet de surprise !*

Se reculant un peu plus pour répondre, la vert et argent sentit le glissement du tissu que Tor avait auparavant dégraffé... Elle ne fit rien pour le retenir et ce dernier se retrouva sur le sol également...
Avec un sourire malicieux elle prit la parole...


- Il ne faut pas que ça se sache ? demanda-t-elle en faisant mine d'être étonnée. Et moi qui voulait raconter ça à toutes celles et tous ceux que je croiserai !

Sur ses mots, elle revint de nouveau contre le jeune homme... Le contact entre sa peau nue de tout vêtement et celle de son enseignant la fit frisonner une nouvelle fois...
Avec un sourire, elle rapprocha ses lèvres de celles de Tor pour finalement se détourner afin qu'elle puisse lui murmurer à l'oreille...


- Vous avez remarqué que je pouvais être surprenante... Et vous ? Est-ce que vous pouvez me montrer de quoi vous êtes capable...?

Elle déposa ensuite de nouveaux baisers dans le cou du jeune homme d'une manière beaucoup plus sensuelle que les fois précédentes. Puis ses mains descendirent le long du dos de son professeur avant de se glisser lentement sous le dernier morceau qui le couvrait et qu'elle commença à faire très très lentement descendre sans pour autant cesser ses baisers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Tor Barda
Sans Camp
Sans Camp
avatar

Nombre de messages : 1800
Age : 29
Date d'inscription : 29/02/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Dim 22 Juin - 15:11

Qu'était-ce donc que cette façon que le professeur avait de faire? Il était sur le point d'avoir une relation, sexuelle fallait-il le rajouter, avec une de ses élèves! Cela n'était assurément pas raisonnable, carrément déconseillé et absolument interdit, mais tout cela rendait la chose mille fois plus excitante, tout comme le corps de cette demoiselle, presque complètement offerte à son professeur si l'on exceptait un dernier bout de tissu cachant le dernier endroit, mais non le moindre, de pudeur de la Serpentard. Pourtant, celle-ci ne semblait souffrir d'aucune gène, d'aucune honte, d'être quasiment nue devant un professeur. Tout au contraire, elle semblait en retirer une certaine forme de satisfaction, une gloire peut-être même. Enfin quoi qu'il en soit, ne comptait apparemment pas se laisser démettre par la tenue du professeur, ni par la sienne, et apparemment pas par ce qui allait se passer sans quoi, il est clair que la demoiselle n'aurait pas répondu comme elle l'avait fais aux "avances" du professeur. *Tout cela est-il bien décent, même pour moi...Même pour toi ça ne l'est pas, mais tu es comme ça, on ne refoule pas sa nature profonde...Oui bien sûr, et toi tu...*

Le professeur avait été coupé dans ses dires par le geste de la demoiselle, sans pudeur aucune, elle venait de laisser tomber son bustier sur le sol. Elle souriait même, ne tentant même pas de cacher à la vue jeune homme ses deux seins incroyablement matures si l'on considérait l'âge de la demoiselle. Le professeur eut même du mal à lâcher du regard les seins de la jeune femme, tant il était surpris qu'une demoiselle de seize ans ait pu avoir des seins si bien fais. *La nature a vraiment été généreuse avec elle...Tu me le fais pas dire.* La demoiselle sembla même s'amuser du regard surpris de son professeur, ce dernier avait son attention entière porté sur les seins d'Irina, mais eut un sourire en entendant ce que disait Irina. Son ironie passée, la jeune femme vint se remettre tout contre Tor qui ne l'empêcha pas, bien conscient qu'il était bien trop tard pour ça. Il referma au contraire son étreinte sur le dos de la demoiselle. Le professeur crut un instant à un baiser mais la demoiselle tourna sa tête pour le provoquer d'une petite pique. Le professeur eut alors droit à ses baisers, et dans le même temps, il sentit deux douces mains commencer à baiser son boxer.

Mais le professeur ne comptait pas se laisser ainsi faire, et avant que les mains de la demoiselle n'eussent accomplis leur méfait, celles du professeur avaient arrêté les mains de la demoiselle. Et tout en tenant la demoiselle par ses avants-bras, il la força à reculer, jusqu'à ce qu'Irina n'ait d'autre choix que de s'allonger sur le bureau. Tor fit de même, à califourchon sur la demoiselle. Le vieux meuble eut d'ailleurs un râle qui amusa les deux personnages. Sans se laisser démonter par ce râle quelconque, le professeur entama un tracé de bisous, qui partit du front de la demoiselle pour descendre jusqu'au bas de son cou, frontière de ses seins. La demoiselle avait-elle demanda au professeur de se faire surprenant? Et bien il escomptait l'être. Se levant pour être juste à côté du bureau, il interdit de sa main à la demoiselle de se redresser.

Sa main droite se mit alors à l'oeuvre, ou il serait plus juste de dire, les doigts de sa main droite. Ils commencèrent par de simples caresses sur le ventre de la demoiselle, passant parfois légère, sur les hanches de la jeune femme qui ondulait alors dans un mouvement extrêmement plaisant. Et les doigts arrivèrent jusqu'aux seins de la demoiselle. Une série de caresses commença alors à amuser ses seins, les doigts se baladant sur ces zones de chairs offertes à ce genre d'agissement. Etait-ce les caresses ou ce qui c'atait passé ensemble, ou le tout qui avait rendu ses tétons si érectiles, le professeur n'en savait rien, en tout cas les tétons de la jeune femme réagir rapidement, ce qui dessina un sourire, mêlant envie et désir sur le visage du professeur. Et les doigts commencèrent alors un autre jeu, concentrant les caresses sur les mamelons de la jeune, s'amusant à en caresser le pourtour, mais aussi à faire doucement tourner le téton entre deux doigts, pinçant parfois la chair dans un mouvement peu volontaire.

Mais l'envie se changeait comme le temps passait, jouer avec les tétons se faisaient petit à petit moindre face à un autre appel que tor choisit d'honorer. et ainsi, il laissa sa main droite glisser le long du ventre d'Irina pour venir se heurter à ce tissu qui protégeait encore la pudeur de la demoiselle. Un doigt se glissa juste sous le tissu, descendant aussi bas qu'il le pouvait sans faire descendre le vêtement. Le professeur opta pour la solution de ne pas dévêtir la demoiselle, et ses doigts glissèrent au dessus du dernier tissu que portait la demoiselle, pour se glisser dans un entrejambe dont l'accès était permis au professeur par la demoiselle qui avait écarté légèrement ses cuisses. La bouche du professeur se colla contre les seins de la demoiselle, sa langue s'amusant avec les tétons de la demoiselle, comme ces dents mordillant parfois les tétons, alors que de sa main droite, le professeur caressait doucement la partie la plus intime de la Serpentard, au travers du dernier habit de la demoiselle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Entrevue   Dim 22 Juin - 17:23

Alors qu'elle avait commencé à doucement faire descendre le boxer de Tor, celui l'empêcha de continuer... Le jeune homme fit ensuite reculer Irina jusqu'au bureau et la fit s'allonger une nouvelle fois. Mais contrairement à ce qui s'était passé un peu plus tôt, il ne resta pas à coté et vint se mettre à califourchon sur la demoiselle... Le poids des deux personnes provoqua un râlement du meuble ancien... mais ni l'enseignant, ni l'élève ni prêtèrent attention...
Tor commença ensuite à déposer de doux baisers sur la peau de la brune en débutant par le front pour ensuite terminé sur sa poitrine... Chacuns de ces contacts ne faisaient qu'accroître le désir de la demoiselle... Cependant, et à son plus grand déplaisir, Tor se releva, pour se retrouver de nouveau à côté du bureau et empêcha Irina de faire de même...

Bien qu'il ne fut plus à califourchon sur elle, son enseignant ne l'abandonna pas pour autant... Au contraire, doucement, il recommença à la caresser, s'attardant principalement sur la poitrine de la demoiselle... Les caresses se firent ensuite plus poussées, plus sensuelles...
Le lien qui aurait dû théoriquement les unir avait totalement été oublié... En poursuivant leur petit jeu, ils avaient braver un grand nombre d'interdits tels que le fait d'avoir une relation sexuelle prof / elève... voir même adulte / mineure... Mais qui s'en souciait à présent ? Une chose était certaine... Ni Tor, ni Irina ne se préoccupaient de ces "détails".

Les doigts de l'enseignant s'étaient ensuite furtivement glisser sous le dernier morceau de tissu restant sur le corps de la demoiselle pour ensuite revenir sur le dessus de celui-ci sans pour autant cesser leurs caresses... Dans le même temps, Tor avait recommencer à embrasser les seins de la brune, les mordillant quelques fois...
Irina ferma les yeux quelques secondes... Elle avait oublié à quel point cette attente avant le passage à l'acte pouvait être excitante... Elle avait demandé à Tor de la surprendre et c'était réussi... mais elle en voulait encore plus...

C'est donc avec une lenteur calculée qu'Irina se redressa pour finalement se retrouver assise au bord du bureau... Elle passa ses bras autour de la taille de Tor pour le ramener contre elle et déposa de nombreux baisers sur son torse... Cependant, elle ne voulait pas en rester là... Tout en l'embrassant, elle fit glisser ses mains jusqu'à la limite du boxer du jeune homme et fit ce que lui n'avait pas fait...
La brune fit descendre l'ultime bout de tissu qui se retrouva au sol... Elle passa finalement ses jambes autour de Tor, l'obligeant à être au plus près d'elle... Ses lèvres abandonnèrent ensuite le torse de son enseignant... Ses mains passèrent sur les épaules de ce dernier, glissèrent derrière son cou pour qu'elle puisse faire en sorte que ses lèvres et celles de Tor échangent un nouveau baiser des plus sensuels qui soit...

La main droite de la vert et argent quitta après quelques secondes le cou du jeune homme pour descendre lentement le long de son dos... Chaque caresse, chaque baiser étaient à présent devenu plus sensuel, plus impatient mais Irina les appréciaient justement pour ça... Il s'étaient le prélude d'un acte encore plus intense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrevue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrevue
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entrevue avec Helena et Jake, futur mariés
» On joue trop à DB lorsque...
» [Héritage] Entrevue vidéo avec Exo-6 sur BIONICLE Héritage
» Entrevue Emmanuel Rouget - 2009 -
» Entrevue radio avec Jean-Marc Roulot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Poudlard :: Les Bureaux :: Bureau de Tor Barda-
Sauter vers: