AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au-delà des apparences [PV Ambry]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucian De Castille
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 456
Age : 27
Date d'inscription : 07/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Au-delà des apparences [PV Ambry]   Sam 5 Juil - 18:52

Cette odeur de poussière bombant la salle, la vieillesse à l'état pure submergeant depuis des lustres les murs de pierres fissurées de la bibliothèque, n'ajoutait que plus de piment à la sérénnité des lieux. Bien que la lumière vive du soleil n'était guère présente, on pouvait aisément se contenter des quelques maigres rayons solaires filtrant à travers les vieux carreaux des fenêtres. Un silence paisible et habituel régnait de manière absolu, si on omettait bien sûr le froissement des pages, les rares crissements des chaises ou les murmures interrogatifs qui circulaient entre les rayons, parmi la myriade de vieux bouquins n'attendant qu'à être lus. Mais Lucian n'était pas ici pour s'acharner sur les devoirs qui lui avaient été donnés comme à tout autre élève de sa classe, non, il les avait déjà fait depuis bien longtemps. Simplement, ce jeune Serpentard cherchait un livre portant sur les créatures malfaisantes du monde magique. Il adorait dévorer des informations concernant la noirceur de la magie, mais aussi, des êtres vivants pas nécessairement humaines. N'oublions pas que malgré le comportement rebel du Vert et Argent, Lucian n'en restait pas moins très cultivé. Contrairement à ses détestables bâtards de cousins, le vampire s'imprégnait de lecture en tout genre tel que des livres historiques, de potions, des sortilèges les plus noires, créatures fantastiques, légendes et bien d'autres choses encore. Tout simplement, il ne laissait guère transparaître cette facette.

Tiens, en y repensant, il se sentait plus léger depuis qu'Irina avait appris son secret. Néanmoins, la colère qu'il nourrissait à l'égard du professeur de soin aux créatures magiques, Barda, ne s'était aussi facilement dissipée. D'ailleurs, le serait-elle un jour? Il doute. Que s'était-il passé entre ces deux là pour que celle qu'il considérait comme une soeur l'appelle par son nom? Lui cacherait-il quelque chose? Mais ne nous attardons pas à ces sujets alarmants pour son calme. Lucian s'avança ainsi dans la rangée principale de la bibliothèque, marchant toujours aussi félinement avec un grain de noblesse présente dans sa démarche. Nous n'avons guère besoin de préciser que ce petit Serpy était vêtu de son habituelle tenue cuivrée, noir corbeau. Il avait décidé d'abandonner sa tenue de soie rarissime à vrai dire. Ses pas le conduisirent donc vers un rayon spécifique contenant des livres tournant autour du sujet des créatures. mmm, mais lequel? Le jeune Français parcoura les rangées de ses orbes métalliques pour finalement retomber sur un libre bien intéressant : 'Créatures dangereuses'. Ses longs doigts vinrent prendre d'un geste machinal le vieux bouquin usé qui ressemblait plus à un grimoire et vint s'asseoir confortablement sur la table en s'installant confortablement sur une chaise. Il était rare de croiser des gens dans cette partie de la bibliothèque, et le jeune homme ne doutait pas de ne pas trop être dérangé pour bouquiner tranquillement. Son visage exprimait une attention particulière à l'égard du contenu du livre. C'est bien la première fois qu'on pourrait le voir concentré,,enfin non. Nous devrions plutôt dire qu'à chaque fois qu'un livre le passionne, il montre un intéressement étonnant dans sa lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 27
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Au-delà des apparences [PV Ambry]   Sam 5 Juil - 20:07

    ~ Un pas. Deux pas. Un souffle mêlé à un soupir léger. Le bruit mélodieux d’un froissement de robe. Je fermais quelques instants les yeux, et m’adossais à une étagère remplis de vieux livres. J’appréciais ce moment de lenteur et de quiétude subtile. Un moment à peine dévoilée. J’humais discrètement et mes narines frémirent sous l’exquise odeur des pages vieilli et jauni par le temps. ~

    ~ Parfois, se sentir seule était le meilleur des remèdes. Enfin seule, tout cela était un grand mot pensais-je en retenant un petit rire. J’étais entourée par les histoires que renfermait cette bibliothèque, ou encore par les murmures incessants du plancher en bois qui chuchotait à demi-mot les méfaits qu’ils avaient connus, ou les scènes de baisers à peine échanger au coin d’une étagère. ~

    ~Très doucement, je levais ma main vers mon visage m’obligeant à laisser mes yeux noisette se découvrir. Je clignais des yeux, une fois, deux fois, et observai minutieusement ma main, mon bras et enfin moi même. Mes doigts diaphanes étaient recouverts de gants en cuir très féminin, puis en montant plus haut on découvrait mon bras à la blancheur de la lune, ou quelques veines bleutés se laissaient apercevoir. Sur mes épaules se tenaient une chemise à la profondeur de la nuit et aux manches légèrement bouffantes. Vers le creux de mon cou, on pouvait découvrir un élégant pendentif aux lignes épurés et taillé dans l’argent le plus pur. ~

    ~ D’ailleurs je ne pouvais m’empêcher de triturer ce malheureux collier. Le pauvre, parfois je me complaisais à le plaindre ! C’est dans cet état d’esprit que j’esquissais un pas maladroit vers ma droite, laissant mes belles boucles blondes me retomber sur le visage, formant une jolie auréole. Je sentais que j’allais perdre l’équilibre, mes jambes n’étant plus cordonnées avec mes pieds chaussées de très sobres ballerines. Et voilà, le vide m’attirait comme un aimant… Reprenant mes esprits, j’agrippais farouchement l’étagère laissant mes doigts tièdes courir sur les couvertures délavés. ~

    ~ J’eus juste le temps de lire quelques titres pour comprendre que je me trouvais dans la section des créatures avant de me trouver par terre, un livre à la main. Avec un sourire narquois, je ne pus m’empêcher de me rétorquer à voix basse : « Voilà, tu as attiré la colère des monstres contre toi, vilaine Ambroise ! Que tes péchés soient punis, que tu sois brûlé au bûcher … Hérétique ! » Puis, je me mis à rire. Un rire mélodieux, aussi léger qu’une plume transporté par le vent, mêlant des notes graves, sombres avec d’autres plus cristallines, plus douces … Des gouttes opalines dévalèrent mes joues rebondis dans un élan de gaieté. Parfois je pouvais vraiment être absurde ! ~

    ~ C’est à ce moment là qu’une tâche obsidienne et un bruit de froissement de pages me fit tourner la tête. Je me figeais subitement et tournais le plus lentement possible vers la personne assise sur une table, seul. Je ne le reconnus pas de suite, et des petites tâches rouges égayèrent mon visage. J’étais plutôt gênée, tandis que je tentais à me relever avec du mal. Je n’osais même plus lever mon regard du plancher. Que devais-je faire ? Avec une once de timidité, je levais mon regard chocolat sur la belle personne qu’était Lucian. Un sourire très doux se dessina sur mon visage, tandis que j’époussetais mes affaires dans des gestes plutôt saccadés mêmes s’ils ne perdaient pas leurs grâces. D’une voix chantante et très basse, j’osais m’excuser. ~


    -« Oh … Lucian … Je suis terriblement désolée de ce dérangement … »

    ~ Et voilà que je bégayais ! Je devais avoir l’air d’une parfaite idiot me sermonnais-je. J’essayais tant bien que mal de me ressaisir mais mon visage se colora encore plus fortement, tandis que j’amorçais quelques pas vers lui. Je l’observais discrètement et le trouvais toujours aussi … majestueux, rempli de grâce, de beauté et de noblesse. ~

    -« J’étais distraite … Bon. Deux petites minutes s’il te plait. J’ai l’air ridicule … »

    ~ Je lui offrais un éblouissant sourire, avant de disparaître derrière une étagère dans un froissement d’étoffe. Je respirais un grand coup, tout en laissant apparaître mon joli minois encadrés de mes malicieuses boucles au détour de l’étagère de bois, et de m’exclamer avec espièglerie. ~

    -« Bonjour Lucian ! »

    ~ Avec la grâce d’une ballerine qui a repris de l’assurance j’arrivais derrière son dos, avant de chuchoter d’un ton plaisant prés de son oreille tout en me permettant lui offrir un baiser sonore et éphémère sur sa joue. ~

    -« Tu n’as rien vu, rien entendu cher gentleman, cela serait peu galant d’enfoncer le couteau un peu plus dans mon cœur, n’est-ce pas ? »

    ~ Je me remis à rire. ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Lucian De Castille
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 456
Age : 27
Date d'inscription : 07/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Au-delà des apparences [PV Ambry]   Mar 8 Juil - 16:20

[J'adore!]

Plongé dans un monde totalement à part, là ou la réalité n'était plus, se faisant engloutir par l'inimaginable, le fantastique, l'irréel, Lucian voguait à travers l'histoire des créatures. On aurait dit qu'il n'y avait plus de place qu'au savoir, à l'apprentissage. De l'extérieur, le Vert et Argent semblait concentré sur son livre, assis élégamment et le regard porté sur les pages du bouquin. Mais de l'intérieur, s'était tout autre.. Tel un aventurier traversant montagnes et plaines, cherchant à terminer sa quête désespéremment, s'était de d'avaler des tonnes d'informations concernant les créatures qu'ils voyaient sur les images du livre qui le dévorait de toute part. Lorsque le Serpentard se mettait à la lecture, s'était pour lire entre les lignes, apprendre l'entièreté ou presque, du livre. En fait, la raison primordial de cette lecture énivrante est plutôt cette grande curiosité qui le caractérise. Assoiffé d'une mystérieuse envie de connaître bien des choses, au delà de celles émises au cours, cela arrivait souvent au vampire d'aller s'informer à la bibliothèque. Très étrange direz vous pour un Serpy, mais que voulez-vous? Si la vie ne regorgeait pas de choses étonnantes, intriguantes, de dangers et de risques, ou serait la gaieté de vivre? Bon ok, il faut dire que Lucian aime vivre dans un monde agité, éveillé par l'animosité qui l'entoure. Vivre dans une monotonie pesante n'est guère trop goûteuse et Lucian s'en passerait bien.

*Mm...ah! les Dragons..*

Les dragons n'avaient jamais cessé de passionner le Serpentard qui d'ailleurs, possédait un patronus dont la forme était un dragon, et pas n'importe lequel! Un Magyar à pointes! On peut dire que ça en jete! Ces animaux qui avaient fais la gaieté, l'enivrante passions de contes et légendes moldus. Moldu? Ben oui, faut dire que Lucian avait toujours eut tendance à traîner dans des villes moldues, ce qui ne le déplaisait pas d'ailleurs. Malgré les nombreuses choses dites par les sorciers à l'égard de ces humains sans magie, ces gens étaient une vrai curiosité qui ne demandait qu'à être visitée.

Un bruit soudain se produisit. Non pas à l'intérieur de son esprit, du monde irréel dans lequel il voguait, mais bien à l'extérieur, dans la réalité. Le vert et Argent clignota deux trois fois des yeux avant de reprendre consciende de l'endroit ou il était. Ses orbes métalliques cherchaient du regard la source du bruit et bien vite, ses deux billes d'acier tombèrent sur une frimousse blonde affalée élégamment par terre. Quelle serait sa stupidité s'il n'aurait reconnu cette personne. Mais bien sur, comment ne pas reconnaître ces boucles d'un blond immaculé, retombant soigneusement sur les épaules de ce petit Aigle en perdition. Un visage si beau à regarder, cette gaieté qui émanait de cette personne. La belle blonde assise par terre n'était autre que Ambroise..Mais la jeune Serdaigle ne semblait pas encore avoir remarqué sa présence, car c'est d'un rire mieilleux qu'elle laissa dévaler des légères gouttes sélophanes sur ses joues. Afin d'attirer l'attention de cette demoiselle, Lucian laissa sa main caresser les vieilles pages du manuscrit et commenca à les tourner afin de produire un froissement. Sa tactique fonctionna car directement, Ambroise se figea totalement. Situation amusante, il faut bien l'avouer et le serpentard ne put s'empêcher de sourire. Lorsqu'il croisa le regard du petit aigle, il lu de la gêne sur son visage avant qu'elle ne se relève élégamment pour s'excuser. S'excuser de quoi? D'être tombée? Non, s'était plutôt lui qui aurait dût présenter des excuses pour ne pas être venue à son aide.



"Tu ne me déranges en aucun point, chère Ambroise"


Sa voix toujours suave et élégante finissait de parler. Son regard se perchait délicieusement sur celui de la Belle blonde qui disparu par derrière un rayon de livres après lui avoir délicatement offert un sourire des plus éblouissant il faut bien l'avouer. Arquant un sourcil, Lucian se demandait bien ce qu'elle pouvait faire. Changer sa frimousse? Cela ne l'aurait un peu étonné. Il attendit donc patiemment, les jambes croisées et le regard fixés vers l'endroit ou Ambroise avait disparu. Il n'eut pas à attendre longtemps que la Serdaigle refit directement son apparition, l'air rayonnant. Ce fut ses deux premiers mots qui le firent plier en deux, en proie à des rires innimagineable. Bon, il n'avait pas pût s'empêcher de rire face à toute cette scène et par pur 'modération', si on pouvait dire qu'il faisait preuve de modération actuellement -_-', le serpentard se reprit bien vite.

"Bonjour Ambrichinou"

Lucian avait bien appuyé sur le surnom avec un tendre sourire tout en lui faisant un clin d'oeil espiègle. Quelle ne fut sa surprise lorsqu'il sentit une petite bise laconique sur sa joue. A ses propos, il fit mine de réflechir, comme s'il ne semblait pas d'accord avec elle. Mais bien vite, il hocha élégamment de la tête, le regard noble.

"Ma chère, tu sais très bien que jamais, je ne ternirai ton petit coeur fragile. Tu m'as déjà offert un beau spectacle, que demander de plus?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 27
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Au-delà des apparences [PV Ambry]   Mar 8 Juil - 21:00

    ~ Je lui lançais un regard oblique avant de contourner la table avec une grâce et une lenteur infinie, laissant ma main ganté suivre le contour finement ciselé du meuble. Je pris même le plaisir à imaginer que mes pas ébauchaient un pas de tango. J’adorais cette danse. Quelques chose de particulier, de très sensuelle, se dégageait de cette danse lascive. Me retrouvant en face du Serpent, je me laissais tomber sur la chaise, comme un pétale de rose au vent. Je glissais mon regard vers lui, le jaugeant le temps de quelques secondes, comme un défi subtile. ~

    ~ Je me souvenais de notre première rencontre. Il s’amusait à lancer des sorts en pleine nature, sur des pauvres élèves, nommées « Dindonnes ». Et malicieuse comme j’étais, et préféte de surcroît, je m’étais délicieusement amusée à détruire ses petits sorts. Puis reprenant mes occupations, j’avais eu le plaisir immense de débuter une palabre avec lui. Oui, je m’en souvenais parfaitement. Une journée très belle en compagnie d’un Serpentard enchanteur. Posant délicatement mes mains devant moi, j’ouvrais la bouche subitement et laissa ma langue sortir doucement de mes lèvres dans un geste provocateur. ~

    ~ Le pourceau d’Epicure ! Il se moquait ouvertement de moi, en exprimant le divertissement que j’étais à moi seule. Je ne disais plus un mot, et une nouvelle scène se déroula devant mes yeux. Celle de Lucian en train de se battre contre une femme rousse qui m’avait attrapé violement par la gorge. Je ne me souvenais de peu de chose mis à part cette douleur lancinante qui avait accaparé mon cœur, et ma fuite rapide. Qu’étais-je devenu après ? Un membre des Godric. Un éclair zébra mes iris d’une douleur intense, avant que je ferme mes prunelles chocolatées pour les rouvrir, rieuses. ~

    ~ J’arquais un élégant sourcil, transformant mon visage en un tableau aux divers sentiments entremêlés avec grâce. Il riait. Tout cela le faisait rire, que je ne pus m’empêcher d’avoir l’air indignée. Au fond, j’étais hilare, mais jouer la comédie était une de mes meilleures qualités. Soutenant toujours son regard de perle, je laissais mes ourlets de lèvres s’entrouvrir pour siffler doucereusement. ~


    -« Ambrichinou …? »

    ~ Je paraissais en colère et mes paupières se fermèrent légèrement donnant une impression de mesquinerie. Un rictus s’accrocha à mon minois, tandis que je m’amusais à taper doucement la table avec mes doigts, dans un son harmonieux et perturbant. Bam bam … Une note régulière. Bam bam …Je jouais à la méchante Serpentard, et mon esprit riait de bêtise. Bam bam …Lentement, j’approchais mon visage du sien tout en soufflant. ~

    -« Mon petit cœur fragile ? Un spectacle ? »

    ~ J’accentuais mon rictus laissant percevoir une once de sordidité sur mon agréable visage de poupée. Que c’était follement amusant de jouer un rôle que je n’étais en rien ! Dans un geste harmonieux je ramenais mes mains sous mon menton, me faisant apparaître comme une petite chose fragile et douce, avant que je ne persifle. ~

    -« N’as-tu donc pas peur mon cher De Castille ? Ne trembles-tu pas à l’idée que je sois indignée et offensée par tes sous entendus ? Et que ce soir, grâce à mes dons de préféte, tu te retrouves avec une baguette sous la gorge, au moment où ta jolie frimousse sera posé sur le tissu volatile qu’est ton oreiller ? »

    ~ Il fallait que je sois convaincante et avant qu’il ne puisse ajouter quelques choses, j’agitais un de mes doigts devant son nez, comme une mère aurait pu le faire pour disputer son enfant. Néanmoins tout en parlant, mes boucles pailles d’or s’amusèrent à vagabonder sur mon visage ce qui me fit éternuer. L’espace d’une seconde j’eu l’air d’un petit lapin charmant, ce qui me fit grogner de désapprobation. Je n’avais plus l’air crédible, par Merlin ! ~


    -« Tsss…Tsss… Alors chevalier de noblesse, que lis-tu entre tout ces gueux ? Cela semble te passionner. Je suis quasi certaine que c’est un livre de magie noire …»


    ~ J’utilisais le ton de la confidence, avant de me lever pour m’asseoir sur sa propre table, laissant mon regard noisette vagabondaient sur les bras de Lucian, son livre mais aussi son visage. Je croisais les jambes et dans un murmure savoureux je lâchais. ~

    -« Oooh quel vilain garnement … Tu crois que je pourrais te dénoncer ? Après tout ne suis-je pas une femme insatisfaite et désabusé, qui ne sert qu’à distraire un jeune Serpent ? »

    ~ Je jouais toujours ce rôle, celle de la méchante et pervertit Ambroise, même si au fond de mes yeux brûlait de cette clarté si belle, si pur … Cette malice adorable et innocente.~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au-delà des apparences [PV Ambry]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au-delà des apparences [PV Ambry]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par-delà les montagnes : Prélude
» [Au delà des montagnes froides et embrumées] Discussion générale
» Par-delà les montagnes : Résurrection
» [Réflexion] Les pensées de la lune
» Musique en partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Poudlard :: Les Autres Pièces :: La Bibliothèque-
Sauter vers: