AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard

Aller en bas 
AuteurMessage
Angel Hell
Sadique Lover
Sadique Lover
avatar

Nombre de messages : 1843
Age : 30
Localisation : en train de s'entrainer...
clan : Ministère
Humeur : sans émotion...
Date d'inscription : 26/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
5/20  (5/20)
Relations:

MessageSujet: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mar 15 Juil - 0:44

En cette matinée pluvieuse, Angel fut réveillé par un pincement à l'épaule, c'était un hiboux portant un message. Se redressant dans son lit, il prit le message et congédia l'animal d'une caresse sur la tête. Oui oui, on peut être serpy et aimer les bêtes. C'était une convocation de la préfète en chef, Leslie Brunet, l'insipide pouffy. Il devait de toute urgence réunir tous les élèves de sa maison et les conduire à la grande salle. En poursuivant sa lecture, il lut que tous les cours avaient été annulés. Cela devait être très important. Aussi le vert-et-argent se leva prestement, en caleçon, ce n'est pas la pudeur qui l'étouffait, réveillant tous ceux du dortoir des garçons puis sortit et alla jusqu'au dortoir des filles qu'il réveilla à leur tour. Ces dernières avaient l'air surprises de voir leur préfet les réveiller en caleçon, mais il s'en tapait un peu, beaucoup même pour dire vrai. Alors que c'était le branle bas de combat chez les Serpentars, il prit cinq minutes pour se laver, puis revint s'habiller tout aussi vite. Une fois fin prêt il s'assura qu'aucun élève ne manquait à l'appel puis leur demanda de se ranger pour rejoindre au plus vite la grande salle, lui marchant à leur tête.

Tout en veillant à ce que le trajet dans les couloirs se fasse dans l'ordre et la discipline, Angel pensa à ce qui c'était passé la veille. Plusieurs fais troublants avait ponctué ce moment là. Tout d'abord l'absence de leur professeur de magie noire, Torben, puis le départ sans explication de la directrice. Ce rassemblement soudain était-il en rapport avec cela? Surement...Arrivés dans la grande salle, les Serpentars s'installèrent à leur table dans un murmure vite étouffé par les remarques de leur préfet. Ce dernier remarqua la préfète en chef debout devant la table des professeurs ainsi que l'absence de la directrice. Que se passait-il donc? Le Salazar s'assit à son tour, après avoir vérifié que tous les élèves de sa maison étaient assis et gardaient le silence. Puis il attendit en observant la table des enseignants et la préfète pouffy.

_________________

Tout a un prix


Fondateur Du Club du Kiki Powaa


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gipsy77100.skryrock.com
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mar 15 Juil - 9:57

Alors que la nuit n’était pas encore tout à fait terminée, Irina ouvrit un œil… Par la fenêtre du dortoir elle pu constater qu’il pleuvait et cela ne la motiva pas… Au contraire, elle rabattit sa couette sur sa tête avec un soupir… Cependant, après quelques minutes, elle entendit du bruit du coté du dortoir des garçons et c’est à ce moment qu’Angel entra dans la chambre pour leur dire que tous les élèves devaient se rendre dans la grande salle et que les cours étaient annulés… En entendant cela, la brune sortit de sous ses couvertures pour voir le garçon vêtu d’un simple caleçon Shocked quitter la pièce…
Alors que ses camarades de chambrée se plaignaient du fait que leur préfet n’aurait jamais dû venir jusqu’à leur chambre, la jeune bulgare se prépara en quatrième vitesse et se rendit dans la salle commune…

En attendant les autres Serpentards, Irina se posait des questions… Pourquoi les cours étaient-ils annulés et pourquoi devaient-ils tous se réunir dans la grande salle ? Cela avait-il un rapport avec la soirée d’hier ? En effet, la veille, la Directrice Lestrange avait soit disant quittée le banquet pour on ne savait quelles raisons… Elle avait été suivie par Mademoiselle Shupsuey… De plus, tout le monde avait pu remarquer l’absence du professeur de Magie Noire à ce banquet.

A cet instant, Angel sortit la demoiselle de ses pensées en faisant l’appel… Lorsque ce fut chose faite, il prit la tête des Serpentards et les conduisit en direction de la grande salle… Irina, qui se trouvait juste derrière le préfet réfléchit aux pourquoi de cette situation alors que ce dernier devait rappeler à l’ordre leurs camarades à plusieurs reprises…
La seule fois où il s’était passé un évènement de ce genre à Durmstrang datait de 1997 quand on leur avait annoncé la mort d’Igor Karkaroff, leur directeur…
Mais dans le cas présent, Irina doutait fortement que la Directrice soit morte…

Les Serpentards arrivèrent donc dans la grande salle et s’installèrent… Bien vite, la brune constata, en jetant un coup d’œil près de la table du corps enseignant, que la Dirigeante de Poudlard n’était pas là… Par contre, elle remarqua que la Préfète en Chef Pouffy était debout devant cette même table…
Cessant de se poser des questions auxquelles elle ne trouvait pas de réponse, Irina se contenta de faire comme son préfet… C'est-à-dire attendre de voir ce qui allait se passer… Elle se mit donc à patienter en rêvassant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Ambroise Lymphonia
Sweety Heart Angel
Sweety Heart Angel
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 27
Localisation : Quelques part dans mes songes ...
clan : Le clan du bien s'est insinué dans mes veines.
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
6/20  (6/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Ven 18 Juil - 15:56

    ~ Mon œil s’ouvre, papillonnant quelques secondes. Je sens mes boucles blondes me chatouiller le cou, et je pousse un petit gémissement à peine perceptible. Comme un chaton, je lève mes doigts diaphanes encore tiédis par la couette vers mon visage, me frottant doucement les paupières. Je m’étends et mon dos craque mélodieusement dans le dortoir silencieux. Sauf que quelque chose me perturbe. ~

    ~ Je me relève très vite et la cascade fluide de ma chevelure tombe comme de la soie sur mes épaules. Un hibou se trouve en face de moi avec un air coquin lorsqu’il penche sa petite tête plumée. Je lui souris d’un air absent, avant de remarquer une petite lettre blanche soigneusement accroché à sa patte. ~

    ~ J’arque élégamment un sourcil avant d’approcher ma petite main pour lui prodiguer une tendre caresse avant d’attraper négligemment cette lettre. Je la retourne entre mes mains égalant la pâleur de l’astre lunaire et commence à l’ouvrir. Les mots défilent, défilent, formant une farandole de mots, de lettres de verbes et même de chiffres. 10h10. A 10h10 je devais faire lever toute ma maison, et les emmener dans la Grande Salle. ~

    ~ Les cours étaient même annulées. Je pinçais discrètement mon nez, légèrement énervée de cette interruption. Comment allais-je m’instruire si on m’empêcher de travailler ? « Bon, cela devait être néanmoins important » pensais-je avec amertume. De plus la signature de Leslie était une preuve que ce n’était pas un canular. Elle était sa Préféte en Chef et également la Chef des Godric. Dans un bond qui aurait pu faire pâlir de jalousie la brise et une ballerine, je me retrouvais sur le sol. ~

    ~ J’allais silencieusement me chercher des vêtements, m’habillant comme une petite poupée de porcelaine. A mes pieds trônaient fièrement des ballerines à la couleur de l’obsidienne, et j’avais ganté de cuir mes mains. Sur mes jambes se trouvaient des bas aux couleurs bleutés et argentées. Une petite jupe plissé noir dés plus élégants cachait mon bassin, et mes bras ainsi que ma poitrine portaient une chemise et une veste alliant les tons habituelles des aiglons. A mon cou on pouvait également y voir de la dentelle avec des rubans diaphanes pour finir mon costume. On aurait vraiment dit une polichinelle habillée d’une façon élégante, recherchée mais également enfantine, ce qui correspondait parfaitement avec mon visage de poupon et mes boucles d’or comme les blés. « Parfait » me soufflais-je à moi même. ~

    ~ Attrapant ma baguette, je me plantais au milieu du dortoir des filles et susurra d’une voix chantante, un sort. Rapidement les rideaux se poussèrent laissant les malicieux rayons de soleils réveillaient les demoiselles dans une danse passionné contre les ombres. A l’évidence, la clarté gagnait plutôt facilement. De bonne humeur, j’esquissai un pas de danse vers un des lits avant de claquer musicalement des mains. Le bruit résonna contre les murs pour former un enchaînement de notes brutes, légèrement dissonante. ~


    -« Allez, mesdemoiselles les jolies cœurs, il est l’heure de se réveiller ! Vous m’excuserez de cette interruption, mais vous avez à peine un quart d’heure pour vous préparez… Nous avons rendez-vous dans la grande salle aujourd’hui. Vous êtes exempts de cours, quelles chanceuses vous faites ! Dés que vous serez prêtes, attendez-moi dans la salle commune, s’il vous plait … »

    ~ Je leur lançais un sourire éblouissant tandis que je sautillais déjà vers les dortoirs masculins. Généralement j’évitais d’y entrer, mais aujourd’hui je n’avais pas le choix. De plus, voir John à son réveil était quelque chose d’appréciable, je devais l’avouer. Bientôt je m’engouffrais dans le dortoir, féline. Sans un bruit, je cherchais le lit de John et m’approchait de lui. Je lui déposer un léger baiser papillon sur sa joue, avant de lui souffler suavement. ~

    -« Réveille toi le Beau au Bois Dormant … »

    ~ Puis aussi vite qu’une panthère je sautais au milieu de la salle, et d’une voix amplifié par un des mes sorts, je criais presque : ~

    -« Tadaaaaaaaa ! On se réveille là dedans ! Debout mes aiglons chéris ! Vous avez 10 minutes pour vous préparer et être dans la salle commune ! On nous attend dans la Grande Salle, je compte sur vous ! Aucun retard n’est toléré chez les aigles ! En plus, soyez heureux …Pas de cours aujourd’hui. »

    ~ Ma bouche finement ciselé dans les tons rosés s’étira pour former un joli sourire tandis que certains élèves masculins se levaient pour me jeter un regard parfois vague, parfois neutre, parfois énervé. Un autre siffla de gaieté à l’entente qu’il n’y aura aucun cours. Puis dans un mouvement ample traînant ma large cape derrière moi, je soufflais mielleuse et malicieuse. ~

    -« Alors ? Je devrais déjà vous voir sauter dans vos caleçons … »

    ~ Je m’échappais du dortoir des garçons, et déambula dans la salle commune. J’allumais grâce à un coup de baguette les restants de cendre de la cheminée, et me laissa tomber dans un fauteuil. Quelques minutes plus tard les filles et les garçons arrivèrent, et dans un silence studieux et parfait formèrent un rang dans les couloirs. Il n’y avait même pas un chuchotement, et j’esquissai une moue d’approbation et de contentement. Ils auraient dû portant être curieux de l’événement, comme je l’étais moi-même. Cela m’inquiétait un peu, mais il y’avait longtemps que je savais masquer la plupart de mes émotions. De toute façon, dans quelques instants nous saurons une bonne partie de l’histoire. ~

    ~ C’est ainsi qu’une nuée de couleur bleu et argent entrèrent dans la grande salle, quelques minutes après que les verts aient pris leur territoire. Je lançais un regard de curiosité au préfet des Serpentard, Angel Hell, tout en lui souriant doucement, -Bah quoi ? Il fallait être poli dans cette petite vie- avant de poser mes prunelles noisette sur Leslie. Elle était là, contemplant la grande salle de toute sa hauteur et de son ampleur. Fière Poufsouffle. Puis mes iris tombèrent sur la place de la directrice, et je supposais que depuis qu’elle était partie comme une voleuse, elle n’était pas rentrée. Bien. J’avais hâte que ma chère Leslie nous explique un peu cela. ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whiteanna.deviantart.com/
Ikernel Stolichnaya
Blaireau de la Liberté
Blaireau de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 37
clan : Le mien
Humeur : toujours excellente!
Date d'inscription : 16/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
3/20  (3/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Lun 21 Juil - 12:41

Le banquet s'était finalement plutôt bien passé du point de vue d'Ikernel. Manger, discuter, parler de ses vacances pas du tout passionnantes dans son ennuyeuse famille... La routine quoi. Il avait bien sur noté, comme chaque élèves, l'absence de certains professeurs et la sortie précipitée de la directrice (Ce qui était un peu étrange quand on savait qu'elle aimait se montrer, qu'elle adorait ses élève (surtout a chaque occasion de les punir), et qu'elle avait un sacré coup de fourchette doublé d'un amour pour l'alcool inégalé). Dans tout les cas, le repas avait été d'autant plus détendu que le nombre de mangemort diminuait.

Après le banquet, il avait discuté quelques heures encore dans la salle commune avant de décider finalement d'aller se coucher. Ses rêves furent assez mouvementés (comme d'habitude, diront ses voisins de chambrée), peuplés de gnomes guitaristes, menacés par des chasseurs moldus. Il fut finalement réveillé par sa préfète en chef alors qu'il était sur le point de déchiqueter les chasseurs de ses serres. Il entrouvrit doucement un œil alors que Leslie le secouait un peu brusquement. Il semblerait que ça faisait un certain temps qu'elle essayait de le tirer de son sommeil de plomb et qu'elle commençait à perdre patience. Voyant qui était au dessus de son lit, Le petit Russe tendit vivement les bras et la tira jusqu'à lui, la tenant comme il aurait serré un nounours. Pour l'avoir sorti de son sommeil, peu de gens auraient eut la chance de ne pas se prendre une remarque désobligeante à la figure, mais visiblement, Leslie en faisait parti.
Pour le moment, il semblait grommeler une suite inintelligible de mots qui auraient à peu près donné ça :

- "mmhhgrbll..mgpréfètemmll..blggr, rêvequicontinugrlll..mbblllparadi...grmmblsaletédegnomes..."
Après une brève lutte pour se tirer de là, la préfète en chef put quand même expliquer à un Ikernel encore un peu dans le gaz ce qu'elle attendait de lui. Elle s'en fut ensuite au pas de course, le laissant là, hébété parmi les ronflements de ses voisins.

Il se leva au bout de quelques secondes, réalisant petit à petit la signification et les implications d'une telle responsabilité.

**10h15... Salle du banquet... profs présents... gros risques de sanctions à l'égare du responsable...**
Rien de tel qu'une bonne petite menace de mort douloureuse pour réveiller un homme. Il se leva alors en vitesse, choppa son instrument rangé sous son lit, et se mit a jouer comme un diable de la guitare électrique, hurlant les dernières paroles de son cru. Bien sur, il n'avait toujours pas trouver le moyen de générer de l'électricité magiquement, mais ses cris de rages scandant des pamphlet satanistes suffirent à réveiller ses chanceux voisins de chambre.
Après quelques insultes bien senties et deux oreillers dans la tête, Ikernel pu enfin leur faire part des dernières nouvelles, à savoir l'annulation des cours de la journée, et la réunion dans la grande salle.
Il sorti ensuite de sa chambre pour visiter une à une celles des autres années.

- "Aller les enfants! Debout là dedans! Le soleil est déjà haut dans le ciel, les oiseaux chantent et les profs nous ont exemptés de cours pour la journée! En revanche, il serait de bon ton pour tous de vous rendre dans la grande salle du banquet avant 10h15... ET PLUS VITE QUE ÇA!!"
Ne leur laissant pas le temps de répondre quoi que ce soit, il enchainait chambres sur chambres, avant de revenir en arrière, vérifiant que personne ne s'était rendormi.
Il passa ensuite au dortoir des filles protégé magiquement contre toute intrusion masculine non préfectorale. Posté devant leur escalier, et s'aidant d'un petit sort 'sonorus', il les appela enfin:

- "Hum! Hum! Un, deux, un deux! Ça va en régie? Vous me recevez cinq sur cinq? Bon ok, allons y alors! Avis à toutes les demoiselles endormies de la maison Poufsouffle, vous êtes priées de vous réveiller dans les plus brefs délai, et de vous préparer afin d'honorer la grande salle de votre présence pour 10h15. Notre bien-aimée préfète Leslie Brunet tenait également à ajouter qu'il n'y aura pas cours aujourd'hui. Dans le cas ou aucune de vous ne daigne m'informer de votre réveil, je suis disposé à vous chanter tout mon répertoire a capella. Une prestation exclusive dont vous vous remémorerez le souvenir jusqu'à la fin de vos jours... Pour vous mesdames...Hum! Hum!"
Alors qu'il s'apprêtait à pousser la chansonnette, une chaise s'écrasa au bas de l'escalier et manqua de peu d'assommer le jeune Poufsouffle.
Excédée, une élève lui cria dessus avant de disparaitre dans son dortoir.

- "C'est bon, on a comprit! Tais toi maintenant ou je t'étrangle!"
Affichant un grand sourire, il se rendit alors dans sa chambre et finit de se préparer en vitesse avant de redescendre dans la salle commune où se trouvaient quelques élèves à moitiés réveillés en train de discuter. Le voyant approcher, ils lui lancèrent un regard noir suivit d'une foule de questions et d'accusation auxquelles il répondit tranquillement.
- "Et bien, oui, La préfète M'A chargé de réveiller tout le monde et de vous prévenir pour cette réunion surprise en grande salle. Non, je ne sais pas pourquoi, mais elle à dut juger que j'étais le plus apte, le plus intelligent, et le plus responsable pour ce genre de mission de confiance. Et au vu du nombre de personne déjà éveillée et prêtes, elle devait sans doute avoir raison! Ha!Ha!Ha!"
Il se moquait presque ouvertement du groupe d'ainée d'une tête de plus que lui à qui il répondait. Profitant de la situation il adorait profiter de cette façon de tout avantage qu'il avait sur les gens.

Les élèves sortaient petit à petit des chambres et se regroupaient dans la salle commune, discutant entre eux, se réjouissant pour les cours en moins et s'inquiétant de ce regroupement d'urgence. Certains faisaient déjà des suppositions liées à la veille. Pas mal de regard noirs et de pics acérés fusaient encore vers Ikernel, mais le jeune russe ne s'en souciait pas. Il éleva à nouveau sa voix au dessus des discutions et demanda s'il ne restait personne dans les chambres. Après quelques vérification, il ordonna la mise en marche des Poufsouffle sous les huées et les indignations de plusieurs ainés.

- "Désolé les gars, quand vous serez dans les petits papiers de la préfète, on en reparlera! Mouahhahaha!"

C'est ainsi que le groupe jaune et noir pénétra bon gré mal gré dans la grande salle, s'installant à leur table, et stoppant net leurs conversations à la vue de Leslie devant la table des professeurs et de l'absence de la directrice.

_________________
Excusez moi si j'ecris sans accents (Clavier anglais..grrrr)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikfried.deviantart.com/
Lysia Spencer
Elève Poufsouffle
Elève Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 11/06/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
5/20  (5/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Ven 25 Juil - 12:15

    Un éternel banquet s’était achevé hier soir. Banquet mouvementé plutôt, le moment du repas avait connu quelques agitations du côté de la table des professeurs, ainsi que quelques absences signifiantes. Mais la jeune vampire n’avait guère fait attention à tout ceci. Beaucoup avait souligné le départ précipité de la professeur de métamorphose pendant le repas suivit de la directrice après la fin de celui-ci. Pour Lysia cela n’avait guère d’importance.

    La poufsouffle avait à peine touché son repas. Dans sa tête s’échafaudait sa sortie de cette nuit. Quelques minutes après le départ remarqué de Lestrange, Lysia avait plié bagage et s’était dirigé vers sa salle commune. Lentement, ne faisant pas attention à tous ses autres camarades. Elle n’était plus la fille enjouée, et sociable qu’elle avait été au début de ses études. Elle s’isolait de plus en plus, et sortait presque toutes les nuits de son dortoir, au diable le règlement et le couvre feu.

    La blonde s’était allongée sur son lit attendant patiemment que ses camarades de chambre viennent se coucher. Elles étaient parmi les couches tard. Donc leur arrivée signifiait que la salle commune était presque vide. Quelques minutes s’étaient égrenées, avec toute la rapidité et la discrétion qui était due, La jeune femme se leva, attrapa sa cape, et sortie du dortoir. Doucement les marches furent avalées, Il y avait encore quelques personnes dans le dortoir, mais elles discutaient et ne faisait pas attention à leur camarade. Le feu n’était plus que braise dans le foyer. Ses prunelles azurs s’attardèrent quelques secondes dessus, puis avec la rapidité d’une vampire, elle se dirigea vers la sortie. Une simple sensation de brise aurait pu trahir son passage à quelques résistants au sommeil.

    Ses pas l’avait mené vers la porte de sortie, lesquelles étaient entre ouvertes … Bizarre. Mais heureux hasard pour Lysia. Ses pieds nus se posèrent sur le sol duveteux de l’herbe. Quelques regards autour d’elle, la jeune femme put se mettre en marche. Son instinct lui dictait de se rendre dans la forêt interdite. En quelques secondes, elle était arrivée à l’orée du bois.


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


    Réveil en sursaut, quelqu’un hurlait des paroles incompréhensibles à l’égard des filles … Un petit grommellement. Les paupières de Lysai s’ouvrirent brusquement. Que faisait-elle là ? Comment était-elle arrivée jusqu’ici ?
    Pas le temps de comprendre le pourquoi du comment, qu’une main se posa sur son épaule. Apparemment il y avait un problème, et ils devaient tous se rendre dans la grande salle. Elle se leva rapidement, légèrement hagarde. Son esprit vagabondant vers multiples questions. Plusieurs minutes plus tard, elle avait pris ses dispositions pour sortir, alors que le soleil était haut dans le ciel.

    Un garçon qui était un peu plus jeune qu’elle dirigea la marche jusqu’à la Grande Salle. Nouvelle question … Pourquoi cette procession n’était elle pas dirigée par leur préfette ? Et il avait plutôt l’air heureux d’avoir eu la confiance de Leslie pour cette dangereuse mission… Enfin bref.
    Tout le petit groupe pénétra dans la Salle, déjà les autres maisons étaient présentes … Pas de trace de la directrice, Leslie leur préfette dominait la salle du haut de l’estrade. Des professeurs conversant entre eux au côté de la poufsouffle. Lysia prit place à la table des blaireaux et patienta pour savoir le pourquoi du comment de cette convocation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Goldwell
Elève Poufsouffle
Elève Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 71
Age : 24
Localisation : Dans une salle à comploter...
clan : Pouffy
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 31/05/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Dim 27 Juil - 15:47

  • Hum... qu'il était bien au fond de ses draps, laissant la chaleur le bercer. L'esprit vide, il ne pensait à rien, s'abandonnant à quelque rêve. Douce sensation... ne pense pas encore aux cours. Il nageait actuellement dans un immense pot de Nutella. Miam quel délice ! Enfin, pour dire qu'il n'aurait en aucun cas, voulu se reveiller. Alors, quand un jeune Poufsouffle débarqua en braillant , il fut accueilli par une nuée d'oreiller, que James et ses condisciples ne manquèrent pas d'envoyer. L'un d'entre tenta même une maladroite tentative d'un sortilège de Bloclang qui ricocha contre le mur et vint grésiller sur une tenture. Le mystérieux plaisantin s'effaça rapidement de la porte pour aller continuer sa dangereuse mais néanmoins amusante besogne. Malgré les hurlements qui provenaient des autres chambres, James n'hésita pas à se recoucher. Il fut tiré du lit par ses camarades et éprouva quelques difficultées à s'habiller.
    Quand il descendit, une bonne partie des élèves étaient déjà dans la salle commune et attendaient quelque chose... Il erra dans la "foule", tentant de connaitre le pourquoi du comment ils avaient été réunis mais sans obtenir de réponse. Il remarqua un grand qui semblait en savoir un peu plus et le héla :
    -Heyyyy...euh... y se passe quoi là en fait?

    -Ch'ais pas. Il parait qu'on doit suivre ce jeune impertinent, là-bas,dans la grande salle et bonne nouvelle, on a pas cours
    .


    La remarque le fit sourire, et plus encore quand il ajouta qu'il n'y avait pas cours. Enfin une bonne raison pour justifier ce réveil quelque peu... agressif. Mais tout de même, que pouvait-il bien se passer pour qu'ils doivent suivre quelqu'un d'autre que leur préfète, et de plus dans la grande salle. Un peu perplexe, il retourna discuter avec les autres. Enfin ils sortirent et descendirent les escaliers...dans l'incohésion la plus totale. En l'absence d'une réelle autoritée, les plus grands cherchèrent à mettre un peu de désordre. Le pauvre pseudo-préfet avait bien du mal à les contenir. Ils croisèrent dans le hall les Serdaigles, dirigé par leur préfète et eux en revanche, bien rangés. Ils pénétrèrent ensemble dans la Grande Salle et chacun s'assit à sa table. James constata avec stupeur qu'il manquait la Directrice, ce qui en soit pouvait constituer une bonne nouvelle, quelques professeurs, mais surtout qu'il y avait sa préfète devant la tables de ceux-ci.


Dernière édition par James Goldwell le Lun 18 Aoû - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leslie Brunet
Ancienne Gryffy de la Liberté
Ancienne Gryffy de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 31
Localisation : En train de comploter contre le ministre...
clan : Godric bien entendu
Humeur : En colère
Date d'inscription : 22/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
8/20  (8/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mar 29 Juil - 14:27

    Le soleil n’était pas encore levé, tandis que la lune trônait fièrement dans le ciel en cette période d’hivers. Et pourtant, déjà, de nombreuses choses se tramaient dans l’école de sorcellerie, sans que personne ne s’en doute. Tous dans les bras de Morphée, ils étaient loin de se douter de tous ce qui se passait… Enfin pas tous. Une élève était au courant qu’il allait avoir des changements dans Poudlard, sans savoir de quelle nature exactement ils seront. Cette dernière n’était autre que Leslie Brunet, ancienne gryffondor, et préfète en chez des jaunes et noir…

    La veille, des évènements terribles s’étaient produits. Une nouvelle fois, la mort avait frappé le monde magique. Une nouvelle fois, le ministère l’avait emporté, mais pas sans dommage. Réveillée dans la nuit par une lumière vive qui émanait du phénix de son chef, elle avait été prévenue du combat qui s’était joué dans l’allée des embrumes, sans avoir plus de détail que cela. Elle avait reçu un mot d’ordre, qui était de se tenir sur ses gardes, encore plus qu’à son habitude.

    La sorcière aurait voulu avoir plus d’information, mais l’animal mystique avait disparut aussi vite qu’il était arrivé. Se rendormant, ses rêves furent peuplés de souvenirs des plus douloureux pour elle. Se réveillant en sursaut, entendant un bruit dans son dortoir, elle pointa sa baguette vers l’intrus. Il lui fallut quelques minutes pour reconnaître sa directrice de maison, qui n’était nul autre que son professeur de métamorphose. Cette dernière parut quelque peu préoccuper. Demandant à la préfète qui avait baissé son arme, d’envoyer des hiboux aux autres préfets des maisons, leur donnant rendez-vous dans la grande salle, elle lui dit qu’on l’attendait de la salle des professeurs. Avant de s’en aller, elle lui dit également de déléguer sa tache à un poufsouffle, vu qu’elle ne pourrait pas le faire.

    Ni une, ni deux, Leslie sauta hors de son lit, et se mit à se préparer en quatrième vitesse. Elle n’avait pas de temps à perdre. La mine de Lilith lui avait clairement montré que c’était très important. Ecrivant de très courte lettre aux préfets, leur demandant de réunir les élèves de leur maison dans le réfectoire, et que les cours avaient été annulés, elle les fourra dans la poche de son manteau, avant de courir vers le dortoir des garçons de sa maison.

    Quitte à déléguer sa fonction de préfète, elle préférait charger son ami Ikernel de le faire. C’était le seul en qui elle avait entièrement confiance. Godric lui aussi, elle le considérait un peu comme son petit frère. La belle brune du se battre plusieurs minutes pour enfin le tirer de son lit. Celui là, quand il dort, il ne fait pas semblant, et ne s’en laisse pas enlever aussi facilement que cela. Le secouant une dernière fois, pour être sûre qu’il soit bien réveillé, elle lui dit alors sur un ton un peu angoissé :


    - Allez Ikernel debout !! Il faut que tu réunisses tous les poufsouffles pour 10h15 dans la salle de banquet, c’est très important. Je dois m’en aller à la salle des professeurs, je t’expliquerais plus tard. Les cours ont été annulés, il se passe quelque chose de grave. Allez debout !! Vous allez avoir des problèmes si vous n’êtes pas à l’heure ! Je te fais confiance, dépêches toi…


    Ne pouvant pas rester plus longtemps, elle abandonna le jeune homme à ses questions éventuelles, pour filler en direction de la volière. Mettant les lettres qu’elle avait écrite aux pattes de deux hiboux de l’école, elle leur ordonna de réveiller Ambroise et Angel par tous les moyens possible, pour leur remettre le morceau de parchemin et que cela était urgent. Restant quand même un peu dans ce lieu, elle attendit qu’ils s’envolent avant de continuer sa course effréné, tout en espérant que son ami jaune et noir se soit levé, et tienne le rôle qu’elle lui avait confié.

    Ce ne fut qu’au bout de 30minutes qu’elle rejoignit la salle des professeurs. L’horloge sonna 9 coups, quand elle passa la porte. Quelle fut son étonnement de voir dans cette dernière le visage de […]. Que faisait-elle ici ? Et où était Bellatrix Lestrange ? Prenant place sur la chaise comme on lui demanda, elle écouta […] parler et expliquer le fait de sa présence. Même si elle ne le montrait pas, Leslie ne pouvait s’empêcher d’être dès plus étonnée et surtout quelque peu dégoutée par les paroles prononcées…

    Plus d’une heure plus tard, la revoilà comme demandait, debout devant la table des professeurs. Etant préfète en chef, on lui avait demandé de prendre la parole en première, et expliquer aux élèves ce qui se tramait. Attendant que tous arrive, elle vit d’abord s’installer les serpentards, puis les serdaigles, et enfin, à son grand soulagement, les poufsouffles. Quelques murmures envahirent alors la salle, formant un bouhaha dès plus désagréable. Les étudiants se posaient des questions, ce qui était totalement normale. Rappelez à l’ordre par leurs préfets respectifs, ils finirent par se taire, tous les regards tournés vers la belle brune, qui leur fit signe de ne plus parler et d’écouter. D’une voix des plus froide, elle dit alors


    - Bonjour à tous. Je veux déjà vous prévenir. Le premier qui osera d’interrompre et briser le silence se verra encourir de gros risques et des sanctions des plus sévères. Cela étant claire à présent, j’ai eu l’honneur de vous annoncer quelques changements qui prendront lieu dès maintenant à Poudlard. Je vais commencer dans l’ordre. Tous les préfets seront évalués chaque semaine par moi-même. Les jugés non digne de leur insigne seront destitués de cette dernière sans aucune forme de procès, et sans pouvoir espérer la récurer. Ensuite, concernant de nouvelles règles générales. Aucun élève ne sera autorisé à circuler dans le château à partir de 20H du soir, pour sa propre sécurité. Tous les groupes seront revus et évalués tous le temps, y compris celui appelé ‘Salazar’. S’ils ne se conforment pas au règlement, ils seront dissous, et les personnes dans ce dernier punis sévèrement. Toutes personnes allant contre le ministère subiront mille et une tortures, qui seront abrégées par une mort sans espoir de rédemption…


    Comme elle s’en doutait, une clameur de peur mais aussi de mécontentement se firent entendre dans la salle. Levant la main pour ordonner le silence, Leslie constata avec plaisir que cela marcha fort bien. Elle n’était pas connue pour montrer aussi peu de sentiment envers les autres, mais elle n’avait pas le choix en ce moment. La brune faisait ce qu’elle devait faire, point barre. Sinon ce serait elle qui en subirait les conséquences.


    - Tous manquement au règlement et de respect envers nos enseignants seront punis par un séjour prolongé dans la salle des cachots, mais aussi par une entrevue qui sera sans aucun doute sanglante avec notre… Notre nouvelle directrice… Aucun traitement de faveur ne sera fait… Miss Lestrange étant indisposée pour l’instant, notre grand ministre de la magie a décidé de charger une autre jeune femme à ce rôle, en attendant le retour de notre bien aimé Bellatrix. C’est nulle autre que Krystel Raybrandt, chef des armés de vous-savez-qui, qui prendra la tête du château, pour une durée indéterminée. Veuillez je vous pris vous lever pour l’accueillir.


    Krystel… Cette mangemort disparue pendant plusieurs mois, et qui avait réapparu du jour au lendemain. Amante de Torben Badenov, elle était connue pour sa grande cruauté, malgré son jeune age. Exerçant une tyrannie sans mesure sur les gens qui étaient sous ses ordres, ils avaient intérêts à marcher au pas car elle ne faisait de cadeau à personne… Les temps prochains allaient être dès plus violent, Leslie en étant sûre. Une telle femme n’avait pas sa place pour diriger une école. Alors qu’elle se dirigeait vers la table des poufsouffles, un rire se fit entendre, brisant le lourd silence, un rire venant de cette dernière. Qui avait été aussi fou pour défier la nouvelle directrice qui venait de s’installer sur le fauteuil au milieu de la table ?

    Leslie eut la réponse bien vite. Ne voulant pas se faire accuser à tord, plusieurs jaunes et noirs s’étaient dépêchés de s’écarter du suicidaire. Ce dernier n’était nul autre que Benjamin Wolfbraind, un élève connu pour son coté prétentieux, et qui avait eu des problèmes auparavant pour son infraction à l’autorité. Se mordant la lèvre en le regardant, la chef des godrics ne pu s’empêcher de craindre le pire pour lui. Dans la salle des professeurs, quand on lui avait expliqué les changements et qu’elle avait découvert le visage de la nouvelle dirigeante de l’école, elle avait eu un frisson dans le dos en croisant son regard. Un regard si froid, si cruel, comme dénuée de la moindre humanité…


_________________
Sadeness

Tu m'as trahi... Tu m'as menti... C'est fini... Adieu mon Serpy...

Merci Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Shupsuey
Folle Alliée serpillère
Folle Alliée serpillère
avatar

Nombre de messages : 561
Age : 30
Date d'inscription : 01/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mar 29 Juil - 22:41

La Bataille était finie, elle était passée par le Ministère alors qu’elle aurait voulu être chez elle. Et maintenant elle devait encore se rendre à Poudlard. L’heure était grave. Bien plus grave qu’on ne l’aurait pensé.
Lilith n’avait pas dormie depuis plus de 24 heures, mais elle trouva le courage d’accomplir une nouvelle mission. Encore une mission …
Très vite la professeur de métamorphose se trouva dans la salle commune de la maison qu’elle dirigeait, avec discrétion elle monta l’escalier menant aux dortoirs. La jeune Métamorphomage entra dans l’un d’eux, celui de la préfette en chef.

Celle-ci était déjà réveillé et pointait sa baguette vers la jeune femme. Lilith ne s’en formalisa pas et s’avança doucement, elle parla à voix basse pour ne pas réveiller ses autres camarades …Lilith s’agenouilla vers Leslie.


Envoies un hiboux à chaque préfet, dis leur que les cours sont annulés pour aujourd’hui, et qu’ils doivent tous se rendre dans la Grande Salle à 10h …Nous sommes tous attendus dans la salle des professeurs et … Toi aussi.

Douceur, mais aussi inquiétude. Péniblement la jeune femme se releva et prit congés de la jeune fille. Lilith avait quelques minutes avant le rendez vous à la salle, mais elle ne prit pas la peine d’aller se changer. Lilith arriva bien péniblement vers dans la fameuse salle, la poignée fut tournée et elle pénétra dans la pièce. Doucement, la jeune femme se rendit vers un fauteuil, attendant …

Petit à petit les collègues de Lilith arrivèrent, suivit par Leslie et enfin Elle …
Frisson dans le dos, Lilith écoutait d’une oreille … Elle était bien dégoûtée, elle n’était plus aveuglée par je ne sais quelle raison stupide. Mais voilà elle avait une dette envers elle, et Lilith s’était promis de tenir sa parole.

Au bout de longues minutes, exposant les nouvelles règles, la nouvelle directrice intima l’ordre à tous les professeurs se rendre à leur tour dans la Grande Salle. Les yeux fatigués, des poches sous les yeux. Bâillement. Ils étaient tous à la table des professeurs, assis chacun à leur place. Seul le trône de Bella restait vide, et la préfette en chef se tenait devant ce siège. Nouvelles règles expliquées à chacun, pas un bruit jusqu’au moment où un élève, un de sa maison crut bon de se manifesté.

Mouvement de tête d’exaspération, pourquoi se croient ils tous si intouchable, pourquoi pensent-ils que face à des adultes ils feront le poids, pauvre d’eux … Ils allaient alors avoir devant les yeux, les méthodes radicales de la nouvelle directrice … Peut être regretteront-ils Bellatrix Lestrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://veritaserum.forumactif.org/
Torben Badenov
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 28
Localisation : double compte de Voldy
clan : Mangemort, Garde du Ministre
Humeur : excellente, toujours ^^
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mer 30 Juil - 22:23

    Une journée peu banale allait commencer à Poudlard. Torben savait exactement ce qui allait se passer, et ne savait pas exactement comment celà se déroulerait au niveau des élèves. le choc du changement allait probablement les réjouir un temps, mais ils allaient très vite déchanter. Quelqu'un allait remplacer Bellatrix Lestrange. Une femme peut être encore plus cruelle, car totalement impartialle dans sa cruauté. Elle ne frapperait pas que les poufsouffle de son autorité, mais aussi les serpentard et les serdaigle, à qui ça allait faire tout drole, en particulier pour les verts et argents, qui étaient habitués à leurs petits traitements de faveur. Tous ces évènements étaient sensés se dérouler dans la Grande Salle, et seraient annoncés par Leslie Brunet, la préfète en chef de Poudlard. Torben avait hâte de voir la tête de tous les élèves quand ils apprendraient la nouvelle. Les rumeurs allaient courir sur lui, mais il n'en avait cure...


    Dix heures sonnèrent à l'horloge du bureau de Torben. Mince! Il avait zappé l'heure! D'un pas pressé, il se saisit de sa veste, de ses clés, et referma son bureau dérrière lui. Il ne pouvait pas se permettre d'arriver en retard, c'est pourquoi il se mit carrément à courir, espérant ne pas tomber sur un ou plusieurs élèves. Vu la personne qui allait arrive,r ça n'allait certainement pas le faire s'il était en retard! Torben ignora toutes les protestations des pantouflards résidant dans les tableaux des galleries adjacentes à son bureau, et arriva finalement dans la grande salle. Là, des murmures 'laccueillirent, mais il n'était pas en retard... Le prof' estonien alla rejoindre ses collègues, fusillant du regard Lilith lorsque celle ci arriva. Elle avait permis la capture de son enfant et allait bientot devoir répondre à deux ou trois questions.


    Mais alors qu'il patientait, quelqu'un se permit un reflexion. Torben ne sut trop dire quoi ou qui, son Ouïe lui jouant des tours, mais il connaissait les instructions.


    Que celui qui a dit ça se lève, ou tous les Poufsouffle vont en salle spéciale. Vous avez trente secondes pour vous décider.

_________________

Membre de la Garde Rapprochée de Lord Voldemort
Détaché à Poudlard en temps que Professeur de Magie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Hell
Sadique Lover
Sadique Lover
avatar

Nombre de messages : 1843
Age : 30
Localisation : en train de s'entrainer...
clan : Ministère
Humeur : sans émotion...
Date d'inscription : 26/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
5/20  (5/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Ven 1 Aoû - 1:27

Après s'être installés, les Serpentars attendaient patiemment l'arrivée des autres maisons. Ce fut d'abord les serdaigles, et enfin les poufsouffles. Une fois chaque groupe présent, la préfète en chef, Leslie, fit une allocution générale. Lorsqu'il entendit que leur directrice était remplacé, Angel se demanda quelques instants qui pourrait la remplacer. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque la préfète jaune leur dit que c'était la générale des armées du Lord en personne qui reprenait la direction de l'école de magie. Bien qu'il ne l'eut jamais rencontré, il se dit qu'elle devait être encore plus "féroce" que la dernière directrice. D'autant que les rumeurs courant sur elle n'avait rien pour vous rassurer. Cela promettait de grands moments, même si cela induirait indubitablement des changements au sein même des Salazars. Mais bon, il s'adapterait comme il le faisait habituellement. Qui sait? Peut-être parviendrait-il à obtenir gracieusement des cours particuliers avec elle? Enfin pour l'instant ce n'était qu'une vague idée dans la tête du Serpentar.

Alors que la préfète en chef finissait son petit discours, le vert-et-argent regarda les enseignants présents, et plus précisément Torben, leur professeur de Magie Noire. Il avait l'air d'avoir une dent contre Lilith, qui leur enseignait la métamorphose, pour une obscure raison. Tout le monde était on ne peut plus attentif quant aux paroles de Leslie, une voix se fit entendre. Toutes les têtes se tournèrent alors en direction de la source de cette infraction. Un sourire s'afficha sur le visage lorsqu'il vit le coupable. Il allait enfin subir un châtiment pour son attitude. Cela ferait plaisir à plus d'un élèves. Aussi le serpy attendit la réaction du corps enseignant.

_________________

Tout a un prix


Fondateur Du Club du Kiki Powaa


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gipsy77100.skryrock.com
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Ven 1 Aoû - 10:27

Ayant connu le même genre de rassemblement surprise à Durmstrang, Irina préféra attendre sans prononcé le moindre mot contrairement à quelques élèves qui chuchottaient entre eux... Après quelques minutes d'attente les verts et argent purent voir arrivé les Serdaigles menés par la préfète Ambroise Lymphonia suivi de peu par les Poufsouffles... La brune pu constater qu'Ikernel était à leur tête et affichait un air satisfait... La jeune bulgare observa les nouveaux arrivants s'installer et reporta ensuite son attention sur la préfète en chef Leslie Brunet quand elle prit la parole...

La Pouffy commença par un avertissement à l'égard de ses camarades... Aucune interruption ne serait tolérée et ce pour n'importe quelle raison... Irina constata que la voix de la préfète en chef habituellement chaleureuse était des plus glaciale. Mieux valait donc écouter et se taire...
La jaune et noir continua son discours en expliquant à l'assemblée des des changements à effet immédiat allaient avoir lieux... Premièrement, les préfets seraient évalués toutes semaines... Super intéressant ! Deuxièment, plus de sortie pour les élèves après 20h... Vive la vie en prison ! Les informations continuaient à arrivées et Irina se perdaient dans les paroles de la Poufsouffles quand elle entendit "Notre nouvelle directrice…" Irina se reconcentra de nouveau et écouta attentivement... Bellatrix Lestrange serait remplacé par la Générale des armées du Lord, Krystel Raybrandt... Irina ne connaissait pas cette dernière mais selon les rumeurs elle était l'amante du Professeur de Magie Noire et ne pouvait donc être que complètement tarée...

Leslie demanda alors aux élèves de se lever pour saluer leur nouvelle directrice... Cependant, avant que la moindre personne ne puisse faire ce qui était demandé, un rire sonore s'éleva de la table des Poufsouffles... Les élèves innocents s'écartèrent du coupable, trop terrifiés à l'idée des sanctionné à tort, et Irina pu apercevoir que le fou qui s'était permis de défier l'autorité n'était autre que Benjamin Wolfsbrain...


*Cette fois tu aurais dû te taire Mister-Je-Me-Crois-Mieux-Que-Tout-Le-Monde...*

Plus aucun élève ne faisait le moindre mouvement et tous fixaient le coupable... C'est alors que Torben prit la parole en ordonnant au coupable de se dénoncer ou tous les Poufsouffles iraient dans la Salle Spéciale... La Salle Spéciale...?

*C'est quoi ça ? J'en ai jamais entendu parlé ! J'suis pourtant ici depuis maintenant quatre mois !*

La jeune bulgare eut presque envie de demandé à son préfet mais elle se ravisa très vite... Aucune interruption n'était tolérée, elle poserait donc sa question plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Ikernel Stolichnaya
Blaireau de la Liberté
Blaireau de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 37
clan : Le mien
Humeur : toujours excellente!
Date d'inscription : 16/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
3/20  (3/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mer 6 Aoû - 12:55

Finalement bien arrivés à bon port et installés à leur table, les Poufsouffles s'étaient un peu calmé face au spectacle qui s'offrait à eux. Les comportements sérieux des autres maisons et l'ambiance glaciale qui asphyxiait la grande salle avait refroidit leur ardeur, réveillée leurs craintes et aiguisé leur curiosité.
La préfète en chef Leslie Brunet prit enfin la parole. Son ton dénotait toute leur importance. Ikernel l'avait déjà entendu parlé de cette façon là, et généralement, ça concernait le ministère ou la résistance et ce n'était plus le moment de faire des blagues.

Effectivement ce qu'elle annonçait n'était pas des plus réjouissant. Déjà le renforcement des interdictions, des règles de sécurité et des punitions n'étaient pas pour arranger le petit russe adepte de virées nocturnes, mais le changement de direction l'inquiétait presque plus.


**Chef des armée? Elle doit être super forte... et super stricte... Je me demande si on va devoir tous se farcir un entrainement de marines à la Angel...J'aime pas les pompes...**


Tiré de ses réflexions par l'approche de Leslie qui venait de clore son petit discours, la table des Poufsouffle, et visiblement toutes les personnes présente, fut surprise et horrifié d'entendre une rire sonore se répercuter contre la haute architecture de la grande salle.
Tout les yeux se posèrent sur Benjamin Wolfsbrain alors que ses voisins de table s'en écartait comme s'il était devenu radioactif.
Ikernel, assis à environ trois places de lui en face, avait laissé tomber sa tête contre la table de dépit, finalement presque pas étonné. Il avait vivement glissé sa main dans la poche de sa robe, s'agrippant à sa baguette mais ne fit rien.

**Non, même si je pouvais lui jeter un sort de mutisme, ça n'arrangerait rien...**

Le mal était fait, il fallait maintenant en subir les conséquences.

Torben Badenov, le professeur de magie noire, et peut-être celui qui, en dehors de l'ex-directrice se rapprochait le plus de l'idée que l'on pouvait se faire d'un vrai Mangemort, intervint, menaçant de punir toute la maison des blaireaux si le coupable ne se dénonçait pas.


**De quoi? Mais ça va pas? Et y aura surement pas assez de place dans cette salle!**
L'envie de se lever sur le champ pour frapper Ben et l'emmener lui-même en salle spéciale où il s'en occuperait façon services secrets soviétiques se mêlèrent à celle de s'envoler soudainement loin d'ici.

**On va tous crever, on va tous crever, c'est la fin du monde qui nous guette et nous on fait la fête..**
Son esprit se mettait a dériver et à chantonner une étrange chanson française qui lui rappelait un peu sa situation (HJ: pour les curieux et les incultes : Didier Super)

**Bon ok, si il fait profile bas, s'excuse et ne se lance pas dans une bravade Wolfbrainesque, il a peut-être une chance de calmer un peu le jeu..**
Son regard se posa sur son camarade de maison... Malgré sa joue collée à la table, Ikernel ne pu s'empêcher de lever les yeux au plafond et de sourire.
**Mouhahaha! Mais qu'est ce que je raconte! C'est de Ben que l'on parle là! C'est sur qu'il va faire tout dégénérer! C'est même étonnant qu'il n'ai pas eut de problèmes plus tôt!**
Il soupira.
**Adieu benjamin, la subtilité n'a jamais été ton truc et t'aimais bien te la péter. T'aurais surement fait un pur Gryffondor, mais s'ils sont exterminés en ce moment, t'aurais peut-être dut te dire que ce n'était pas pour rien. Après ta mort, je te dédierais ptet un ptit requiem...**

Bien que l'idée lui ai traversé l'esprit, il ne comptait pas dénoncer son camarade, prendre héroïquement sa place ou quoique ce soit. Il songeait que chacun devait pouvoir assumer ses actes, et que vu le type de punition qui menaçait toute la maison, ce n'était qu'une question de seconde avant que Ben ne se désigne lui même bravement et stupidement ou qu'un autre pouffsoufle terrorisé ne le pointe du doigt.
Dans tout les cas, après avoir analysé la situation, Ikernel ne se sentait plus trop concerné par ce qu'il se passait.

Au pire des cas, dans la perspective utopique où Wolfsbrain saurait taire son ego et que toute sa maison surmontait sa peur, il se verrait obligé de partager une souffrance commune avec eux.




Il parait qu'a plusieurs c'est moins douloureux...

_________________
Excusez moi si j'ecris sans accents (Clavier anglais..grrrr)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikfried.deviantart.com/
Lysia Spencer
Elève Poufsouffle
Elève Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 30
Date d'inscription : 11/06/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
5/20  (5/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mar 12 Aoû - 22:42

    Arrivé dans la Grande Salle les derniers, les blaireaux avaient prit place en silence. Leslie avait l’air grave, cela présageait sans aucun doute possible de grands changements. Une tirade, expliquant à tous les élèves présents, qu’une nouvelle directrice remplacerait Lestrange pour une durée indéterminée. La mangemort était sans aucun doute l’une des personnes les plus cruelle dans ce bas monde. Mais des rumeurs circulaient, et la folie de la torture de Krystel Raybrandt n’avait d’égal que celle du Dark Lord.

    Lysia pensa alors que ses petites escapades nocturnes allaient sérieusement être compromise. Les tours de ronde dans le château allaient être renforcée, oui et bien plus encore. Plus personne n’aurait les faveurs, tout le monde allait être placé sur le même pied d’égalité. Et le poufsouffle allait sûrement être encore plus persécutés.

    D’ailleurs en parlant de poufsouffle, un des camarades jaune et noir de la blonde se manifesta bien trop bruyamment au goût de tous. Lysia se trouvait très loin de lui, et put observé un fossé se former autour de lui. Bien que personne ne voulut dire quoique ce soit sur l’auteur des protestations, le comportement défensif du blaireau était plus fort que tout. Peut être était ce dut à la menace du professeur de magie noir ? Les yeux azurs se posèrent alternativement sur sa directrice de maison. Mademoiselle Shupsuey secouait la tête, elle savait que l’avenir du blaireau n’allait pas être glorieux. Puis ses prunelles se tournèrent sur sa préfette, et enfin celui qui les avait conduit ici. Celui-ci manifesta le plus visiblement son exaspération.

    Lysia pensa que ce blaireau n’avait pas été très fin de réagir comme cela. Surtout après tel discours, n’avait il aucune considération pour sa maison, mais aussi sa réputation ?
    Déjà qu’elle n’est pas très glorieuse ces temps ci … Et d’ailleurs les poufsouffles n’étaient pas les gryffondors. Bien que les lions auraient réagis avec plus de discernement. Lysia regarda un bref instant le garçon. Elle ne donnait pas cher de sa peau, puis elle reporta toute son attention sur la préfette. Il fallait attendre la sanction de l’élève et peut être aussi de leur maison.

    Ce nouveau règne sur le collège de Poudlard promettait d’être difficile. Certains allaient sûrement le combattre, comme il se le murmurait durant le règne de Bellatrix Lestrange. Lysia, n’avait pas cherché à comprendre plus loin que le mot AD … Elle avait fuit ces quolibets, et s’était réfugié dans son monde. Elle ne voulait pas combattre tel ou tel camps, elle avait tout simplement ses idéaux.
    Elle se battrait pour ça, contre n’importe qui. Elle ferait partie de ces groupes dissidents, comme les loups garous, ou certains vampires. Jamais elle n’aimerait se soumettre au commandement d’un autre, elle voulait à tout prix préserver sa liberté. Cette liberté qui à partir d’aujourd’hui allait lui être interdit. Mais bien qu’elle savait qu’elle allait devoir se tenir à l’écart, elle n’hésitera pas au bout de quelques temps de reprendre une petite activité nocturne.

    Mais l’heure n’était pas au plan pour enfreindre le règlement mais plutôt au spectacle donné en l’honneur de la nouvelle directrice. Et il ne faisait aucun doute maintenant que le blaireau allait être le clou du spectacle…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystel Raybrandt
Lycan, mère et fiancée
Lycan, mère et fiancée
avatar

Nombre de messages : 676
Age : 29
Localisation : Dans le coeur sombre de Torben
clan : Celui de ma famille
Humeur : Tyranniquement mauvaise imbécile
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mar 19 Aoû - 18:32

Le matin… Un calvaire pour certain, un délice pour d’autre. Mais pour moi, cela ne représentait rien d’autre que le début… Le début d’une souffrance qui n’en finissait pas. Le début d’une angoisse permanente, qui ne quitterait mon corps qu’une fois que je l’aurais retrouvée. Le début d’une immense colère et cruauté, qui ne pourrait plus prendre de fin, jamais. Ce matin allait être très prometteur, et marquera le début de la fin pour les faibles.

Me levant de mon lit au aurores, je restais à contempler quelques instants le ciel encore endormie, quand un mouvement dans mes draps se fit ressentir. Doucement, une silhouette s’approcha de moi, ne prononçant pas un mot, aussi songeuse que moi quand aux événements qui allaient se produire dans quelques heures. Mais pas le temps de rêvasser, des affaires nous attendent, et nous ne pouvons pas nous permettre d’être en retard.

Une douche, un biberon, quelques hiboux et lettres plus tard, et nous voilà en chemin vers notre destin… Destin ais-je dis ? Humm, plutôt vers notre avenir. Car après tout, le destin n’est pas une chose en laquelle je crois. Seuls les faibles s’imaginent que leur vie est déjà toute tracée. Quelle stupidité. Aucun son ne se fit, le silence restant roi entre celui qui était à mes côtés et moi-même. Nous n’avions guère besoin de mots pour se comprendre après tout.

Le soleil se levait à peine quand nous arrivâmes aux grilles d’un grand château. Nous avancions dans le noir encore très présent, comme si nous étions invisibles tant par les couleurs sombres de nos vêtements, que par nos pas rapides et silencieux. Personne ne pouvait nous voir, personne ne pouvait nous entendre. Quelques minutes plus tard, et nous voilà déjà en train de pousser de grandes portes en bois massifs. Laissant passer en tête l’homme avec moi, je le suivis dans des méandres de couloirs et d’escaliers.

Il ne fallut guère beaucoup de temps pour rejoindre la pièce dites ‘des professeurs’. Car si ne l’aviez pas compris, je me trouve actuellement à Poudlard. Que fais-je ici ? Vous allez le savoir bien assez tôt. Plusieurs personnes étaient déjà présentes quand la porte s’ouvrit, prévenue par des lettres que j’avais envoyé dès l’aube. Ordonnant à l’une d’elle d’aller me chercher l’élève le plus haut gradé de l’institut, mon regard se fit très froid et cruelle envers cette dernière. Tout était de sa faute. Elle payerait, mais pas pour l’instant.

M’installant en bout de table, je dévisageais tous les enseignants présents dans la pièce, sans qu’aucun son ne sorte de ma voix. Ils ne pouvaient déceler que mes yeux d’un bleu intense, le reste de mon visage étant caché par la noirceur de mon capuchon et de mes cheveux. L’atmosphère était pesante, beaucoup trop pour certain qui se dandiner sur leur chaise, tel un enfant qui attend dans le cabinet d’un dentiste. Il n’y avait qu’un seul être en dehors de moi qui n’était pas du tout gêné par cette situation. Nul autre que Torben Badenov, le gérant des cours de magie noir bien sûre. Comment en être différente, sachant qu’il était celui qui vivait à mes côtés ?

Une heure s’écoula dans le calme plat et totale, quand enfin une jeune femme fit son apparition. Enfin, je commence à m’impatienter, le montrant depuis 20minutes à chaque fois que mes doigts touchaient la table avec un bruit stressant pour les autres. Je n’avais que faire de ce qu’il pouvait ressentir. Seule moi comptait. Enfin pas exactement, il y avait à présent également mon mangemort et deux petits êtres. Lui faisant signe la tête, j’enlevais enfin mon capuchon, dévoilant mon identité. Des regards surpris ne purent être cachés, ce qui était tout à fait normale. La veille, j’étais encore considérée comme disparue et recherchée. Et puis, surtout, ils se demandaient de quel droit je les avais convoqué, moi qui suis la chef des armée du ministre et non pas la dirigeante de l’établissement.

Me levant, ma voix perfide et cruelle se fit entendre, résonant dans toute la salle. Je me mis à leur expliquer vaguement le pourquoi du comment. Aucun détail ne fut donné, juste le gros. Je ne devais pas en dire trop, j’avais des ordres à respecter. Sûrement se demandais –t-on pourquoi j’avais atterri ici, pourquoi je n’étais pas à mon bureau, et quand j’avais réapparus ? Cependant, aucun n’osa me poser la question, se doutant fort bien que je n’y répondrais guère, ayant d’autres chats à fouetter.

Une fois que je leur exposais ma nouvelle nomination à la tête de leur école pour une durée indéterminé, et que les choses allaient changer, je me tournais ensuite vers la préfète en chef, Leslie Brunet à ce que j’avais compris. La chargeant d’annoncer les nouvelles règles qui allaient régirent le collège et à compter de maintenant. Aucun sentiment ne se fit lire sur son visage, montrant sa force de caractère. J’avais déjà entendu parlé d’elle par mon compagnon, et je devais constater par moi-même l’évidence. Je devrais garder cette dernière de mon côté et à l’œil. Cela ne faisait aucun doute qu’elle serait un atout considérable dans ma manche.

Quand dix coups sonnèrent à la grande horloge, je congédia toutes les personnes dans la grande salle de banquet, pour ‘accueillir’ les élèves qui ne se doutaient pas une seule seconde de ce qui se tramait et allait se jouait. Fini la rigolade. Fini le bon vieux temps. J’avais pour mission de rétablir l’ordre et je ne pouvais pas échouer. Il en allait de ma vie, et de mon poste. Je gardais mon statut de chef des armées, mais une vipère m’avait pris un bout de mon trône, devenant Co-dirigeante de cette fonction. Je n’étais pas du tout contente, mais je ne pouvais rien dire. J’avais déjà beaucoup de chance que le Lord m’est repris dans ses rangs après ma fuite. En même temps, il savait fort bien que je m’offre au plus offrant, et que le clan qui m’aurait, aurait un gros avantage. Il valait mieux m’avoir de votre côté plutôt que de subir ma colère.

J’étais restée dans la salle quelques instants pour réfléchir, avant de prendre le chemin du hall. Tel un serpent, ma démarche était glissante, silencieuse, mais très gracieuse. Entrant enfin par une porte qui donnait sur la table des professeurs, je constatais avec plaisir que la jeune poufsouffle brune venait de finir ce qu’elle devait annoncer. Mon regard balaya la salle, si cruellement que des élèves se mirent à être prit de frisson dans le dos. Mon visage était fermé, très dure, montrant que je n’étais guère là pour m’amuser… Contrairement à un certain qui n’avait pas dû comprendre les paroles de la préfère.

Ce fut au moment ou j’allais m’installer sur le siège de la directrice, qu’un son se fit entendre. Tournant la tête vers la table des jaunes et noirs, il ne fut aucun doute que ce dernier venait de là. Arrêtant de marcher, j’attendis un instant, voir si l’élève allait assumer ses actes. Réagissant au quart de tour, mon amant s’était levé et avait menacer toute la maison de torture. Un sourire pervers apparut sur mon visage quand tous s’écartèrent du coupable. Levant la main pour rétablir le silence, je sortie ma baguette. C’était fini pour lui.

M’avançant vers lui, je me mis à caresser doucement mon arme, tandis que mon rire se fit entendre et vint résonner contre les murs de la pièce. Ce dernier était si cruel, si froid, si abominable, qu’il fit frissonner de plus belle l’assembler, d’une peur certaine. Personne n’osa se faire remarquer, redoutant sûrement l’issu de ce qu’il allait arriver à leur camarade. Me postant à côté de Leslie, le silence regagna la salle pour quelques secondes interminables. Puis, de nouveau, j’ouvrais la bouche, laissant ma voix s’échapper de mes lèvres qui arboraient un sourire abject. Mes yeux lançaient des éclairs, mais brillaient comme si j’étais habitée d’une folie sans limites.


- Et bien, et bien et bien… Que c’est intéressant tout cela, vous n’êtes point d’accord chères petites vermines ? Il faut croire que vous ne savez pas ce que le mot ordre signifie. Et bien soit, je vous vous le faire comprendre, dans mon immense bonté. Je pense que cela vous servira d’exemple. Sachez que vous allez regretter l’époque où Bellatrix régnait sur le château. Oh oui. Cette dernière n’est qu’une amatrice comparé à moi et vous allez vite le comprendre pauvres insectes. Je ne suis pas là pour rigoler ou être clémente. Le premier qui ose se lever contre l’autorité de mon maître subira le même sort que lui… ENDOLORIS ! Hahaha !


Levant ma baguette, je lançais le sort de souffrance avant de me remettre à rire cruellement, tandis que le poufsoufle hurlait de douleur, se tordant contre le sol. Rapidement je me mis à parcourir l’ensemble de la salle, les cries se faisant de plus en plus fort. M’arrêtant de temps à autre, je murmurais à l’oreille de certains étudiants dans un souffle, avant de repartir aussi vite que j’étais venue :


- Fait attention petit être sans défense, il se peut que ce soit ton tour dans ma longtemps… Et regarde combien tes camarades sont solidaires… Pas un seul pour libérer le pauvre qui souffre…


Revenant à la hauteur de celui qui hurlait de douleur, je l’envoyais s’écraser contre un mur grâce à un sort de lévitation, sans même avoir besoin de prononcer un seul mot. Quelques taches de sang coulèrent tout au long de ce dernier, si froid, si dur, tandis que quelques craquements se firent entendre quand il le toucha. Levant mon sort de douleur, je m’approchais de lui, m’agenouillant à la hauteur, pour dire de telle façon à ce que tous entendent :


- Tu souffres n’est-ce pas ? Tu as peur pas vraie ? Tu as raison… cela n’est rien comparé à ce qui te reste à subir mon petit. Tu rejoindras ceux qui ont été assez stupide avant toi pour croire pouvoir se lever contre moi… Tu vas t’apercevoir que tous ceux qui se disaient tes amis et là pour toi t’ont mentis. Personne ne bougera le petit doigt pour moi mon petit. Dommage pour toi. Tu as préféré la mort plutôt que de rester dans les rangs… Je te dirais bien que la prochaine fois tu réfléchiras à deux fois avant d’agir mais il n’y aura aucune prochaine fois pour toi… Silencio !


Brusquement, plus aucun son ne sortit de la bouche du blondinet, même si son visage montrait combien il souffrait. Ce dernier fit un geste désespéré envers moi, comme pour me prendre ma baguette, mais il m’obtint qu’une violente baffe de ma part sur ses joues. Une mare de sang commençait à prendre forme sous lui, alors que j’allais m’asseoir sur mon siège. Ne faisant plus attention à lui, ne m’en occupant plus et comptant le laisser mourir de douleur à petit feu dans son coin, je finis par dire :


- Voilà ce qui arrivera à celui qui osera semer le trouble dans mon école. Aucune pitié ne sera accordée. Aucune clémence ne sera donnée. Le temps des bisounourses est bel et bien résolu, j’espère que cette fois, vous le comprendrez. J’interdis quiconque à s’approcher de lui, ou de lui porter secours. De toute façon, vous êtes tous bien trop lâche pour cela. Le premier qui sera pris à contourner mes règles subira le même sort. Peut-être qu’avec un peu de chance, on viendra épargner vos souffrances. Torben, je te laisse le plaisir de l’achever si tu le souhaites, que les elfes de maison nettoient le sol qu’il est en train de souiller avec son sang de bourbe.… Nan mieux. Lilith, je vous ordonne de le faire, et d’aller transporter son corps dans la forêt interdite. Quand à vous autres, regagnez vos dortoirs. Les cours reprendront à 14H.

_________________

Pour vous désservir
Double compte de Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
James Goldwell
Elève Poufsouffle
Elève Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 71
Age : 24
Localisation : Dans une salle à comploter...
clan : Pouffy
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 31/05/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mar 19 Aoû - 18:57


    L'assistance était captivée, pas un bruit, ni protestations. La salle aurait dû se exprimer son mécontentement, se révolter à l'écoute du discours de la préfète en chef... seulement après un léger retour au silence, la tirade se termina par l'annonce de leur nouvelle directrice, la sanglante chef des armées.
    Le jeune Goldwell observait autour de lui. Chacun semblait perdu dans ses pensée, les regards plongés vers le sol, tous ayant ce même état des consternement. Lui-même était abattu sans toutefois garder une attitude un peu blasé.
    *Voilà comment gacher un journée qui s'annonçait pourtant si bonne, il suffit de vous souhaiter tout simplement: Bienvenue en enfer!* Non ce n'était vraiment pas amusant. Bien que le jaune et noir ne sentent pas concerner par l'ensemble des mesures, il n'appréciait pas qu'on lui sucre ses sorties nocturnes.
    Un rire sonore se fit entendre parmi les rangs des Poufsouffles. Un rire moqueur mais d'où perçait une peur évidente. Un peu comme quelqu'un qui aurait voulu hurler de panique mais par fierté n'avait laissé échappé qu'un son... pseudo-ironique. Enfin c'est du moins le ressenti qu'éprouva James à l'écoute des cet affront plus que suicidaire.
    Torben Badenov, se leva, le regard ennuyé de celui qui à des consignes intransigeables, et tonna un avertissement l'adresse du coupable.
    * Salle Spéciale? Voila qui n'annonce rien de bon...enfin pour celui dont la journée risque éffectivement de très mal continuer...*


Dernière édition par James Goldwell le Mer 20 Aoû - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikernel Stolichnaya
Blaireau de la Liberté
Blaireau de la Liberté
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 37
clan : Le mien
Humeur : toujours excellente!
Date d'inscription : 16/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
3/20  (3/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mar 19 Aoû - 23:50

Ce n'est qu'une fois assise sur son siège qu'Ikernel put enfin observer la nouvelle directrice. Lorsqu'elle avait fait son entrée, le Poufsouffle se trouvait dos à elle, et, contrairement à ses voisins de table qui s'étaient dévissés la tête, le jeune russe préféra l'observer à travers les visages des élèves assis en face de lui. La plupart étaient figé, d'autres au bord de la crise de larme, dans tout les cas, personne ne mouftait et, si c'était encore possible, l'ambiance c'étaient refroidit.

Lorsqu'il posa enfin son regard sur elle, il fut tout d'abord surpris de voir à la place d'une espèce de harpie en costume militaire, une jeune femme, un peu vieille pour lui mais quand même très belle.

**Le genre de fille qu'on penserait actrice, mannequin ou semi-vélane...**se disait-il.
Mais ce n'était qu'une façade, un trompe l'œil habile destiné a cacher toute la noirceur du monde. Son regard, sa présence, sa façon de bouger transpiraient la malice, la froideur, et conféraient à Ikernel la conviction qu'elle se plaisait à écraser ses semblables comme de vulgaires insectes. Que sa réputation était peut-être loin de la vérité...

La précédente directrice, bien que folle, violente et dangereuse, brillait pas mal par son absence au sein de l'école. Pour tout dire, le petit russe ne l'avait presque jamais vu, et c'est sans doute ça qui donnait aux élèves l'illusion de liberté qui leur permettait de tenir dans ce climat de tension quotidien.
Si la nouvelle s'investissait plus dans son rôle à l'école, il faudrait pour le blondinet qu'il revoie tout son emploi du temps extra-scolaire à la baisse.


Toujours est-il qu'il ne fut presque pas surpris d'entendre cette voix de psychotique sortir d'un visage qui aurait pu être si attirant sans ce rictus aberrant qu'elle affichait, alors qu'elle s'apprêtait à faire une démonstration de ses méthodes pédagogique.

Ben, (
**cet ahuri**,) affichait comme un regard de défi envers la femme qui s'approchait. Pour un peu, on aurait pu croire qu'il sortirait sa baguette pour tenter un de ses petits sorts dont il était si friands. Il devait être au ange de se retrouver ainsi sous les projecteurs, lui, le preux Benjamin, défenseur des opprimés, face à la directrice démoniaque, symbole absolu du mal et de l'horreur.

Ikernel voyait déjà le genre de scène qui aurait eu lieu si ils étaient tous Moldu. Fouet, bâton, pointes chauffées sous les ongles, chirurgie dentaire extrême sans anesthésie, chevalet...

**Mais là, un Mangemort possède moins bien et mieux à la fois... C'est sur qu'il va se prendre un..**
Les cris de Benjamin, bien que peu surprenant au vu de ce qu'il avait anticipé, firent tiquer le Poufsouffle. Il avait été témoin de pas mal d'horreurs dans sa vie, souvent liées à la pauvreté, la famine, la délinquance, la drogue ou même la mafia russe, mais c'étaient plus des souffrances en silence, physiques et psychologiques qui durent une éternité sous l'étreinte glacée de la Russie. Et lorsque la mort arrivait, elle était violente, certes, mais directe, immédiate... pas aussi démonstrative.

**Elle doit vraiment adorer ça...la pauvre folle...**
Ses yeux restaient plantés sur son camarade torturé. Il ne prêtait plus attention à Raybrandt quand il l'entendit murmurer toute proche de lui, à son voisin de droite qui tremblait déjà de tout ses membres.

**Evidemment que personne n'interviendra, même avec un gonflé de tout le courage du monde, ce serait plus suicidaire que de jouer à colin-maillard sur l'autoroute... Même si tout les élèves agissaient, ils n'auraient peut-être pas le dessus... **

Elle finit par faire taire sa victime, sans lever l'endoloris. Puis, pendant que le supplicié se tordait par terre, elle revint à sa place pour conclure son discours.
**Elle déteste vraiment les élèves... Elle doit détester cette école, ces profs... tout en fait...**
Il jeta à un coup d'œil à Ben, pris de spasme, qui souffrait en silence.
**Il ne doit plus lui rester que ça... Si elle avait autre chose, elle en n'en deviendrait que plus vulnérable, plus faible...C'est ça les Mangemorts...Pas de sentiments, pas de douleurs...**

Alors qu'il s'était levé avec les autres élèves pour quitter la salle, qu'il marchait vers les salles communes parmi la foule silencieuse, milles idées se bousculaient dans la tête d'Ikernel.
Il se demandait s'il devait ressentir de la tristesse ou de la pitié pour son camarade de maison. S'il aurait dut malgré tout intervenir, ou pousser quelqu'un à le faire.
Il faisait le point.
Pour lui, il venait d'avoir un autre aperçu de l'importance de l'ego, la conscience de soi, pour écraser son prochain et le soumettre à sa volonté, pour se fermer de l'extérieur, pour n'exister que pour soi-même, pour savoir se tenir à sa place, pour avoir conscience de ses limites, de ce que l'on veut, de ce que l'on est près à perdre...





Un soleil radieux illuminait le dortoir des Poufsouffles. Ses rayons dorés chauffant les rideaux jaunes et noirs. Ikernel, seul, debout devant la fenêtre observait des silhouettes s'activer près de la forêt interdite. Il ne bougeait pas, tel une statue de sel. Quelques bribes de pensées s'échappèrent de l'orage qui grondait dans sa tête, comme un murmure elles glissèrent de ses lèvres:
- "Никогда больше... никогда... (Plus jamais...jamais...) Это меня не настигнет больше... (ça ne m'atteindra plus...) сильнее... (plus fort...) я не жил бы больше... (je ne vivrais plus...) что для... меня...... (que pour... moi...)"
Des larmes gouttaient doucement sur ses vêtements...

_________________
Excusez moi si j'ecris sans accents (Clavier anglais..grrrr)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikfried.deviantart.com/
Lilith Shupsuey
Folle Alliée serpillère
Folle Alliée serpillère
avatar

Nombre de messages : 561
Age : 30
Date d'inscription : 01/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mer 20 Aoû - 10:13

Elle avait observé l’élève de sa maison, elle savait que sa sentence allait être des plus dures. Et Krystel avait démontré toute l’étendue de sa force aux élèves. Histoire un peu de montrer qui était le chef ici. Ils pensaient que Poudlard était pire depuis que Bellatrix était là, aujourd’hui l’enfer s’ouvrait devant leur pieds. Et devant ceux de Lilith également, elle avait commis une erreur, une toute petite erreur, qu’elle payait déjà chère de sa culpabilité. Mais elle savait que les amants n’allaient pas la laisser tranquille, au contraire.

Endoloris, le sort était bien trop puissant pour un élève, il ne résisterait que peu de temps. Même un adulte ne pourrai supporter la douleur extrême. Quel motif avait cette femme pour être aussi cruelle ? On pouvait prôner la folie, ou alors la perte d’un de ses bébés, mais elle était ainsi bien avant la perte de son enfant. On pourrait dire plutôt que cet incident, n’avait fait que renforcer sa haine du monde entier. Qui en était la responsable ? Lilith bien sûr. De toutes ses bourdes, celle-ci était la plus lourde de conséquence.

Quelle serait sa sentence ? Aussi douloureuse que celle du jeune garçon qui s’écrasa avec violence sur le mur de la Grande Salle. Certains élèves eurent un sursaut d’horreur, mais personne ne semblait bouger. Lilith, elle se leva … Puis se rassit, à quoi bon son sort était scellé et d’ailleurs, la marre de sang qui se formait autour de lui, ne présageait que la venue de la mort. Le temps semblait être suspendu. Tout le monde fut invité à rester cloué sur son siège, à ne pas bouger, où bien la salle spéciale serait leur prochaine sortie. Lilith en frissonna d’horreur, elle avait entendu parlé de la salle par l’ancienne directrice disparue. C’était son petit cadeau, sa distraction. Lestrange, en parlait toujours avec délectation, le seul moment où on la voyait exalter. Lilith voyait que les élèves qui passait par cette salle, en ressortaient différents. Certains lui avaient parlé de torture, ce n’était guère étonnant de la mangemort.

La nouvelle directrice vint rassoire à sa nouvelle place, un trône … Elle régnait désormais en maître sur le collège de sorcier. Elle donnait ses directives à tous. Mais le pire pour la directrice des blaireaux arriva, le sol sembla se dérober sous ses pieds. On lui ordonnait d’achever un élève … Elle tourna la tête vers Krystel, voici sa première épreuve, sa première sanction. Elle ne savait que faire, son corps restait cloué sur la chaise. L’information parvenait lentement à son cerveau tandis que les élèves quittaient la Grande Salle. Tant mieux, cela sera plus simple pour elle. Bien sur qu’elle allait le faire, à contre cœur, mais si ce n’était elle, cela serait la besogne d’une autre personne. La Grande Salle était vide, son regard se détacha de la mangemort. Sa vue dégoûtait Lilith à présent. La Métamorphomage passa à côté de l’amant de la dit mangemort. Lui aussi allait se délecter de faire subir les pires horreurs à Lilith.

Lentement elle s’approcha de l’élève. Sa main tremblante se posa sur sa baguette, Lilith s’agenouilla vers lui. Une larme perlait au coin de ses yeux. Elle lui caressa les cheveux, et murmura …


Je vais abréger tes souffrances, c’est la seule solution … Je suis désolée.

Une nouvelle larme qui vint s’écraser sur le visage blême du poufsouffle. Les yeux à demi clos, même sans sortilège, la mort était proche pour lui. Lilith se reculé légèrement, et pointa la baguette sur lui, d’un murmure elle prononça le sort fatal. Une lumière verte vint le frapper. S’en était finit.

Une vague de larmes vint inonder le visage de la professeur de métamorphose. Il était innocent et voilà ce qui lui arrivait. Il s’était soulever contre elle, et il en avait payé le prix fort. Combien de personne allait mourir alors qu’elles affirmaient leurs opinions ? Beaucoup trop. D’un mouvement de poigné assuré cette fois ci, le corps se leva. Le sang perlait encore de ses blessures,c’est pour cela que d’un episkey tout se referma.

Et Lilith partit, pour transporter le corps là où elle en avait reçu l’ordre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://veritaserum.forumactif.org/
Angel Hell
Sadique Lover
Sadique Lover
avatar

Nombre de messages : 1843
Age : 30
Localisation : en train de s'entrainer...
clan : Ministère
Humeur : sans émotion...
Date d'inscription : 26/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
5/20  (5/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Dim 24 Aoû - 21:03

Lorsque la Directrice se leva, Angel eut tout de suite la certitude que Benjamin n'allait pas y survivre. Pourquoi?Il ne le savait pas, peut-être l'étincelle sanguinaire dans le regard de la nouvelle dirigeante de l'école de magie. Elle sentait la mort, non pas qu'elle puait, mais simplement qu'en la voyant, on sentait qu'elle pouvait vous tuer sur un coup de tête. Poudlard allait changer. Personne n'était à l'abri, ni les Salazars, ni les autres. Surtout pas les autres. Ce qui allait suivre ferait date dans les anales de l'école anglaise.

La directrice s'avança la baguette à la main vers l'élève effronté. Lorsqu'elle se mit à lancer son maléfice en riant comme une psychopathe, le préfet vert-et-argent se dit qu'il ferait attention à ne pas la mettre en pétard à l'avenir. Car même s'il avait réclamer auprès de son professeur de magie noire qu'il lui inflige le même sortilège, il savait qu'il ne survivrai pas à ceux de la mangemorte. Cependant tout en se disant cela, un coin de son esprit se demanda si elle accepterait de le prendre pour disciple. Si c'était le cas il avait de grande chance de morfler comme jamais, mais cela pourrait très enrichissant pour lui. D'autant qu'elle serait sans pitié, peut-être même avec une pointe de sadisme. Charmant programme en perspective...

Au bout d'un moment la femme laissa le corps, parcouru de spasmes de douleurs, du jeune pouffy à terre. Aucun élève n'avait osé s'interposer ou même juste protester. Et cela se comprenait, personne n'avait envie d'être à sa place. Aussi lorsqu'elle annonça que les cours reprendrait en début d'après-midi, les élèves se pressèrent pour sortir sans broncher. Angel pour sa part se leva calmement, jeta un regard au corps inerte du poufsouffle, puis regarda la directrice avant de sortir. Il était curieux de voir comment l'école allait être menée dans les temps qui suivaient.

_________________

Tout a un prix


Fondateur Du Club du Kiki Powaa


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gipsy77100.skryrock.com
Irina Blackheart
Elève Serpentard
Elève Serpentard
avatar

Nombre de messages : 912
Age : 35
Localisation : Sûrement dans un endroit interdit...
clan : Très bonne question...
Humeur : Cela dépend du lieu, du jour et des personnes présentes...
Date d'inscription : 05/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
4/20  (4/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   Mar 2 Sep - 14:46

    Le Pouffy Wolfsbrain avait une fois de plus voulu joué les Monsieur-Je-Me-Fais-Remarquer mais Irina vint à penser qu’il aurait dû s’abstenir car si les rumeurs circulant à propos de Krystel Raybrandt étaient vraies, le jaune et noir ne serait bientôt plus qu’un souvenir… Et les pensées de la jeune bulgare semblèrent avoir été des plus justes car la réaction de la nouvelle Directrice fut quasi-immédiate face au comportement insensé de Benjamin…

    La chef des Armées du Lord expliqua à sa façon et de manière beaucoup plus convaincante que Leslie l’avait fait, ce que signifiait le mot « ordre ». Mais comment n’aurait-elle pas pu convaincre les milliers d’élèves présents alors qu’au fur et à mesure qu’elle parlait, elle prenait également un malin plaisir à torturer le Poufsouffle qui avait l’horrible idée de la défier…
    Tous sans exception avait le regard fixé sur la représentation parfaite du mot sadique et de sa victime… Après quelques minutes, la nouvelle Directrice lança un silencio pour mettre fin aux hurlements du Pouffy et le gifla quand celui-ci tenta, dans un geste désespéré, de lui prendre sa baguette.

    Abandonnant ensuite le mourant à terre, Krystel reprit la parole à l’attention des élèves en précisant que c’est ce qui arriverait à toute personne venant semer le trouble dans son école… Pour finir, la Directrice demanda à Lilith de mettre fin aux souffrances de Ben et de porter son corps dans la forêt… Quant à eux, autres élèves, ils devaient regagner leur dortoir respectif en attendant de commencer les cours à 14h…
    Alors que la professeur de Métamorphose se dirigeait vers le corps, Angel fit signe au Serpentard de se lever pour regagner leur salle commune… Irina, comme tous les autres, se leva et suivi ses camarades…

    Ses pensées étaient claires à présents… Il fallait qu’elle opte pour un des deux camps mais lequel ? Elle n’avait pas encore de réponse cependant le choix… son choix devrait se faire le plus rapidement possible ! Car dans le cas contraire, le parti qu’elle rejoindrait par la suite risquerait de se poser des questions quant à ses motivations…

    Arrivée dans son dortoir, la jeune bulgare s’allongea sur son lit et se mit à réfléchir… Quant elle y pensait, seul les fidèles du Ministère avaient pris contact avec elle par le biais d’Angel… Elle n’avait eut aucune contact avec un quelconque résistant ! Alors, devait-elle rejoindre Angel et les autres ? Voulait-elle vraiment devenir aussi cruelle que cette femme ?







[Désolée pour ce retard Embarassed]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-is-a-game.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission 51 ¤ Intrigue ¤ Poudlard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» [Blog] LEGO Actu 2011 : nouvelle mission, nouveaux gangsters !
» ====ORDRE DE MISSION=====
» Mission de mes carottes
» Mission Piratak

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Poudlard :: La Grande Salle-
Sauter vers: