AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When my eyes look at the covered with blood sky

Aller en bas 
AuteurMessage
Annyah Haugen
Elève Poufsouffle
Elève Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 27
Localisation : Lointaine, peut-être trop.
Humeur : Trop silencieuse...
Date d'inscription : 23/07/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/0  (0/0)
Niveau magique:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: When my eyes look at the covered with blood sky   Mer 30 Juil - 5:29

[Pour ce RP, je rechercherais n'importe qui, qu'Annyah soit dans sa liste de connaissance ou non What a Face À vous d'improviser cher membre sympa qui passera par ici!]


    Si lourde, si lasse... Les journées durant, le temps s'épaississait, laissant paître une idée par ici et puis par là dans les méandres de son esprit songeur. Des mélodies se rendaient à ses oreilles, des voix résonnaient sans qu'elle puisse y placer un mot. Tandis que les plumes du phoenix s'enflammait, sa vie bouillonnaient. Annyah était assise là, à même le sol, contemplant d'un air perdu cet arbre ancestral qui lui rappelait des souvenirs plus ou moins délicats. Une errance dans ces lieux qu'elle n'avait pas vue depuis un long moment déjà. Une année, lourde et significative s'était écroulée. Tant de théories, de nouvelles, de choix. Le temps était à la mince bruine blanche qui recouvrait le sol et qui endormait les bourgeons des arbres les plus majestueux comme les plus rabougris.

    « Bahhhh... La vie. »


    Sur cette parole envoyée en l'air, la jeune femme s'effondra le dos contre le sol, laissant ses cheveux s'emmêler dans les feuilles mortes et les résidus de neige. Les yeux clos et son visage de porcelaine étant teinté d'une légère amertume, la jeune Haugen entreprit de peut-être se relever après s'être laissée quelques instants là. La froideur du sol l'obligerait sans doute à subir l'une des concoctions plus ou moins ragoûtante de l'infirmière. Cette dernière pensée réussit à la remettre sur ses deux jambes pour regarder un petit groupe qui passait par-là. Un mince sourire vint se graver sur ses lèvres pâles, tant les souvenirs étaient agréables. Des élèves qu'elle revoyait après cette année qui avait passée. Certains petits problèmes l'avait empêchée de commencer au début de l'année, donc elle s'était reprise pour après les vacances de noël. Comme la vie était bien faite! Maintenant, restait plus qu'à revoir certains de ses compagnons de classe... Chose qu'elle n'avait pas encore pu voir, malheureusement.

    D'un nouveau soupire, elle redonna une certaine prestance à sa coiffure tout en se recomposant un air moins nostalgique. À travers ses deux yeux bleus, Annyah se demandait ce qui se tramait... Comme elle avait hâte de savoir plus clairement. Sa quête du savoir et du pouvoir n'était pas encore terminée et ne terminerait certainement pas après sa dernière année à Poudlard. De l'intérieur, sans doute pourrait-elle prendre certaines informations d'un côté puis de l'autre. Ça l'intriguait. Esquissant un léger sourire vaniteux alors qu'une lueur fugace se propageait dans son regard cristallin, elle entreprit de prendre de son large sac son petit calepin de note et y écrivit quelques mots plus ou moins claires pour ensuite le reserrer. Seule âme errante maintenant près du prestigieux saule cogneur, Annyah scrutait les alentours d'un oeil vif, à la recherche de n'importe qui qui pourrait passer par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Walbar
Elève Serdaigle
Elève Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 26
Localisation : Dehors à dessiner
clan : contre Lord Voldemort
Humeur : sombre et révolté
Date d'inscription : 07/07/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
7/20  (7/20)
Relations:

MessageSujet: Re: When my eyes look at the covered with blood sky   Mer 30 Juil - 21:39

Une journée banale, comme hier, comme demain. C’est fou comme tout peu changer en une année. Il y a deux ans chaque jour apportait quelque chose de nouveau. Chaque jour comptait comme tel et non comme vingt-quatre heures dans une semaine elle-même comprise dans un mois.
David s’ennuyait. L’école avait perdu son attrait a ses yeux, ses couleurs n’étaient plus que pâle et ses distractions ne parvenaient plus à réveiller l’enthousiasme dans son cœur meurtrit. Et le pire est que cette baisse de morale le rendait encore plus triste. Il aimait voir sa petite sœur pleine de vie parcourir le château en rire, courir dans les couloirs, dans le parc. Il l’enviait même.
Combien aurait-il donné pour retrouver cet entrain de vie.

Un long soupire s’échappa des lèvres pâles projetant un léger filet de vapeur devant lui. Le temps s’accordait parfaitement avec ses pensées ses derniers jours. Froid, légèrement humide, gris.
Mais aujourd’hui, mut par une étrange envie d’aventure, de sensation, David quitta la bibliothèque où il avait prit refuge plus tôt dans la journée dans le but de commencer la pile de devoirs devenue monstre à force de laisser traîner, qu’il avait à rendre. Ces derniers temps, le jeune aiglon c’était quelque peu laissé aller allant en contradiction avec l’esprit de sa maison. Mais quand le cœur n’y est pas…A quoi s’acharner !

Bref, voilà le jeune sorcier dehors à faire les cents pas dans le parc, tantôt se dirigeant vers le terrain de quidditch, tantôt préférant la fascinante attraction de la forêt interdite. Voguant ainsi entre les différents pôles attractifs du parc de Poudlard, David se prit à retrouver un doux plaisir réanimé par l’air frais et le souvenir dont chaque lieux se trouvaient gorgés.
Combien de fois au cours de ses premières années d’études avait-il avec sa bandes d’amis nagé avec le calamar du lac, combien de fois avaient-ils lancés des défis allongés dans l’herbe pendant les vacances, combien de bêtises les coins sombres du parc avaient été les complices ?
Un sourire étira les lèvres du jeune aiglon en souvenir de toutes ces bonnes choses. Ah comme cela pouvait bien lui manquer !!! Alors, il ne se souciait pas vraiment de savoir qui dirigeait le monde…

Soudain, une pointe de révolte souleva le cœur du sorcier. Quand il voyait le parc aujourd’hui, les couloirs, les figures des élèves. Où donc était passé cette camaraderie ? Les bombabouses ? Plus personne n’osait lever la voix contre les professeurs, contre la directrice, contre le gouvernement en place. Les rumeurs au sujet des cachots fermaient la bouche de la plupart des plus courageux. Et même par stratégie, mieux valait acquiescer et approuver tout cela même quand au plus profond de ses tripes on le réprouve. Mieux vaut se faire oublier…
Mais pourquoi Poudlard, cet endroit qui lui avait apporté tant de bonnes choses ? De le voir ainsi transformer, aussi triste et froid, cela lui perçait le cœur, le révoltait ! On n’apprend pas dans de pareilles conditions ! Ou du moins on n’apprend pas les bonnes choses, pas comme il le faudrait !

Non vraiment, cela ne devrait pas se passer comme ça !
Un nouveau soupire d’impuissance s’éleva dans l’air. Assurément, cela ne changerait pas avant longtemps. Même si cela changerait, David en était sûr, le monde est ainsi fait, que les opprimés un jour renversent les opprimants et le tout s’inverse. Tout comme la polarité du Nord s’inverse et se retrouve au Sud puis, au bout de plusieurs années, retrouve sa place initiale.

Ruminant ainsi des pensées révolutionnaires interdites dans sa tête, les pas de David le menèrent vers le saule cogneur et ses longues branches noueuses. Un nouveau sourire passa rapidement sur le visage de l’aiglon en souvenir des coups de poing que ce dernier était capable de donner lorsque que l’on s’approchait trop de ses racines. Lui-même avait bien sûr faillit pâtir de la vivacité de ce dernier mais y avait échappé de justesse bien que, pas sans quelques égratignures.


*Alalalaaa !!!! La belle époque !!!*

David remarqua alors une personne debout pas très loin du sillage de cet arbre au sang chaud. Désireux de poursuivre seul son pèlerinage de sa vie d’avant, il ne prêta pas plus attention que ça à la silhouette féminine immobile face à l’arbre. Du moins au début, mais alors qu’il s’approchait un peu plus dans le but ensuite de bifurquer vers la cabane du garde chasse, le sorcier s’aperçut que la silhouette ne lui semblait pas inconnue…
La curiosité l’emporta sur le besoin de solitude et l’aiglon se dirigea lentement vers la jeune fille qui elle ne semblait pas encore l’avoir remarqué.

C’est alors qu’il reconnue le profil de la sorcière. Ce n’était pas en effet un visage parmi tous ceux qui peuplaient les couloirs de Poudlard. Non, c’était le visage d’une jeune femme du même âge que lui, qui elle aussi devait avoir subis de manière assez désagréable l’année passée loin de l’école.


-Annyah ?

Le jeune homme interpella la Poufsouffle tout en émettant une réserve sur son identité. Après tout, peut-être qu’il ne savait plus reconnaître une ancienne camarade de jeu de profil…
Car les deux jeunes gens avaient vécus beaucoup de choses en commun pendant leurs premières années d’études.
Tout avait commencé par un cours de botanique manqué pas vraiment par erreur… ! ^^’
Ils avaient ensemble, fait plusieurs choses qui auraient bien mérités à l’époque un bon récurage de la salle des trophées ! Leur relation devenait même parfois ambiguë…Car, même si ils se retrouvaient souvent, David et Annyah ne passaient pas tout leurs temps libres ensemble, loin de là. Leurs rencontres se faisaient plus souvent la nuit, dans les couloirs, ou alors lors d’expéditions hors de l’enceinte de l’école.
Quelques hiboux servaient de messager entre eux deux la plupart du temps et en classe, les deux élèves ne se parlaient pas vraiment, s’échangeant juste des regards malicieux…
Alors oui, leur relation pouvait être jugée ambiguë. Et pourtant, jamais rien ne s’était passé entre les deux jeunes gens. Rien de bien concret. Des gestes doux peut-être une ou deux fois, des mots murmurés au creux de l’oreille, des regards doux. Mais rien de plus.
David n’avait jamais vraiment su ce qu’il ressentait envers la jeune femme. D’ailleurs, les derniers évènements avaient quelque peu chassé la jeune Pouffy de ses pensées. A vrai dire, à son retour à Poudlard, le sorcier se trouvait dans un état second causé par la récente mort de sa mère et il avait un peu délaissé ses anciens amis. Seuls ceux de sa maison et plus précisément de son dortoir lui étaient vraiment restés. Et puis, il ne se souvenait pas avoir croisé Annyah depuis la rentrée dans les couloirs ou même pendant les cours…
Mais de la voir là aujourd’hui, debout près du saule cogneur, David se rendit compte qu’il était heureux. Heureux de voir se visage familier. Cependant un sentiment d’appréhension se saisit de son cœur. Lui avait beaucoup changé depuis la dernière fois, le désir de vengeance, l’envie de révolte qui soulevait son âme l’avait changé. Et puis…Peut-être que la jeune femme en face de lui ne partageait pas les même convictions, les même désirs de combats…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverland.actifforum.com/index.forum
 
When my eyes look at the covered with blood sky
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Behind blue eyes...
» Worlds 2010
» Evangeline Ghastly et sa chambre
» Dotations et Lots
» Innistrad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Poudlard :: L'extérieur du Château :: Le Saule Cogneur-
Sauter vers: