AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]

Aller en bas 
AuteurMessage
Krystel Raybrandt
Lycan, mère et fiancée
Lycan, mère et fiancée
avatar

Nombre de messages : 676
Age : 29
Localisation : Dans le coeur sombre de Torben
clan : Celui de ma famille
Humeur : Tyranniquement mauvaise imbécile
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Dim 7 Sep - 22:28

    hé Sister go, sister go… Voulez-vous coucher avec moi ce soir ? Voulez-vous coucher avec moi…


    Etrange ? Mais non pas du tout. N’allez pas croire que je le proposer à quelqu’un, pas du tout. J’étais chez moi, dans mon grand manoir, en train de me préparer pour le bal qu’il allait avoir lieu à Pré Au Lard, devant la boutique de Deviche et Bang. J’avais laissé une soirée Poudlard, là où j’avais prise mes nouvelles fonctions, postant des mangemorts autour du château, pour être sure qu’aucun élève ne s’y échappe. Donc oui, je disais. J’étais en train de me déguiser, comme la soirée l’exigeait.

    Pour me mettre dans l’ambiance, je mettais la musique d’un célèbre film, à fond dans mon manoir. Vous vous demandez sûrement où était passé ma fille Lyra, qui avait quelques semaines ? Tout simplement, je l’avais confié à une baby siter, qui se trouvait en ce moment même enfermée dans mon bureau au collège. Je n’étais pas folle et ne prenais aucun risque pour mon enfant… Une fois, pas deux fois…

    Je devais rejoindre Torben dans cette dernière, et du coup, je me dépêchais pour être prête à l’heure. Nous avions besoin de nous changer les idées, et c’est pour cela que nous avions décidé de nous rendre à ce stupide bal. Et puis, cela ne serait pas sérieux si je n’y faisais pas un petit coucou, étant donné que j’étais devenue une des femmes les plus importante à Londres.

    C’est donc après trois longues heures passées dans ma salle de bain, que je fus enfin prête. J’étais habillée parfaitement. Bon, mon fiancé ne serait peut-être pas très content que je sois aussi dénudée, mais il en profiterait bien aussi. En fait, vous allez rire mais il m’avait fallut autant de temps que cela pour me déguiser en lapin. Oui oui, en lapin, vous avez bien lu. Je savais très bien ce que je faisais

    En gros, j’allais m’y présenter en jupe noire très courte, avec un pompom blanc derrière. En guise de haut, j’étais en soutient gorge noir également. J’allais lissé mes cheveux bruns, sur lesquels j’avais mis une sorte de sert tête avec des oreilles du petit rongeur. Sur ma cicatrice sur mon épaule droite, là où l’on m’avait mordu, me transmettant le gêne du Lycan, j’avais passé un baume pour la masquer, puis des paillette qui descendaient jusqu’à ma volumineuse poitrine. Enfin, j’avais mis des talons hauts, donnant un résultat très katin dont j’étais fière.

    Un dernier regard dans le miroir, et me voilà, tranplanée devant la boutique du lieux de rendez-vous. Bien entendu, mon arrivée attira l’attention de tout le monde, et c’était bien entendu ce que j’avais voulu. Mais je n’étais pas sortie sans arme, contrairement à ce que ma tenue pouvait penser. Je l’avais caché dans une mes bottes. Je savais que des résistants se mêleraient à la foule, et donc, je devais donc endormir leur vigilance.

    Me dirigeant vers le bar installé, faisant rouler toutes mes formes, je rejetais mes cheveux en arrière. Cela fait clicher, mais toujours mouche. Me servant un verre, je fus très vite rejoint par un écureuil. Hien ? Jamais Torben ne se serait habillé ainsi. Que me voulez donc ce mec ? Commençant à mettre sa main sur mes fesses, il me souffla ensuite à l’oreille Rolling Eyes :



    - Salut mon lapin… Cela te dit un petit tour dans la forêt pour aller voir le grand méchant loup ?

_________________

Pour vous désservir
Double compte de Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
Torben Badenov
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 28
Localisation : double compte de Voldy
clan : Mangemort, Garde du Ministre
Humeur : excellente, toujours ^^
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Jeu 11 Sep - 20:33

    Torben Badenov, mangemort réputé et cadre de l’armée du Ministre de la Magie Britannique à savoir Lord Voldemort, se réveillait seulement. Il avait l’impression que les trompettes du jugement dernier sonnaient à tue tête dans sa tête, menaçant de la faire exploser. Ses yeux étaient douloureux et lui piquaient sérieusement, mais c’était sans compter ses raideurs musculaires. Tel était le prix à payer pour passer une soirée en compagnie de l’ami de tous les hommes, l’alcool. La boisson était salutaire pour la paix intérieure de bien des hommes, mais là, le jeune estonien avait sérieusement l’impression d’avoir trop abusé de la picole la veille. Même ses cheveux lui étaient douloureux. Dans ces cas là, une seule solution : se lever et affronter la journée en s’y jetant avec la toute la vigueur dont il était capable. Quand le mangemort parvint à se lever, il tangua dangereusement mais parvint à rester debout.


    Quelle heure était il ? Un rapide coup d’œil à la fenêtre fût suffisant pour lui indiquer qu’il faisait déjà nuit, et il semblait bien qu’il avait dormit toute la journée. Un autre regard cette fois dirigé vers sa montre lui confirma ses soupçons. Il devrait déjà être prêt pour aller rejoindre krystel, sa fiancée, à un bal costumé stupide que donnait l’administration pour dieu seul savait la raison. Probablement que tout le sang de ces derniers temps avait radoucit un peu les ardeurs des combattants du Ministère, qui voulaient boire, forniquer et chanter et danser toute la nuit. Personnellement, très peu pour lui ! Enfin, Torben ne pouvait décemment plus se rétracter maintenant qu’il s’était engagé auprès de Krystel pour y aller avec elle. Peut être avait elle eu raison et que cela leur ferait du bien après les derniers évènements. Peut être. En tous cas, Torben devait se changer vitesse grand V.


    Malgré toutes ses douleurs, il se mis rapidement à nu pour se jeter sous la douche et se laver énergiquement histoire de réveiller son corps et ses sens avant la soirée qui s’annonçait rude. Hop, en sortant, du parfum, plein de sent bon et de trucs, se sécher les cheveux, et voilà que le mangemort était prêt à enfiler son déguisement. Des oreilles grises, une longue queue poilue, un vêtement de fourrure grise. Des lentilles jaunes. Torben aurait pu tout aussi bien s’ensorceler les yeux, mais il avait toujours préféré ces gadgets moldus qu’il trouvait bien plus réussis. Bref. A quoi ressemblait t’il ? A un loup, tout simplement. Il ne lui manquait que le museau, mais fallait pas non plus pousser un, déjà qu’il avait fait un effort pour la queue ! Estimant qu’il ferait un peu froid dehors et qu’il aurait sans doute besoin de se réchauffer, Torben se servit un petit whisky en prévision du froid hivernal qui régnait toujours dehors.


    Marchant rapidement dans la nuit, le mangemort parvint bientôt dans le petit village en pleine réception, et repéra immédiatement sa fiancée. En même temps, on ne pouvait pas dire qu’elle soit très discrète… Une mini jupe qui n’était qu’un euphémisme, un soutien gorge, des paillettes, un roulement de cul absolument formidable et une attitude aguicheuse au possible. Du Krystel tout craché quoi ! Torben sentit immédiatement le désir monter mais ne pu s’empêcher de se poser la question suivante : « où étaient passés les autres vêtements ? » Bah en fait c’était une fausse question parce que Torben savait fort bien qu’il n’y en avait pas XD. Ne pouvant se retenir, l’estonien se dirigea vers sa fiancée, près de la rattraper au moment où elle se fit aborder par un écureuil qui voulait lui faire visiter la forêt pour voir son grand loup. Nan mais qu’est ce qu’il veut ce pov’type ? Torben arriva juste dérrière l’homme, se retenant de fracasser ce mec. Ben oui, c’est un bal costumé, donc il pourrait très bien s’agir d’un proche de son employeur !



    - Vous m’excuserez, le loup, c’est moi.


    Juste après ça, Torben enlaça son amante et lui délivra un baiser langoureux au possible, juste pour montrer au mec qu’il dérangeait. Bien entendu, le mangemort ne pu s’empêcher de laisser vagabonder ses mains… Une tenue pareille, c’est normal de réagir ainsi non ?

_________________

Membre de la Garde Rapprochée de Lord Voldemort
Détaché à Poudlard en temps que Professeur de Magie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime John
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 580
Age : 25
Localisation : Ailleurs
clan : Resistance
Humeur : Heureux
Date d'inscription : 03/06/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Sam 13 Sep - 13:58

11h00
Le jour attendu par tous les Sorciers était arrivé. La celebration annuelle du Pré au Lard!
Tous les ans, les Sorciers de toute l'ANgleterre venaient dans ce magnifique village pour participer à la grande fête.
Chaque année, c'était mémorable!
L'année dernière, il y avait eu un enorme feu d'artifice qui avait duré plus d'un heure. Enfin, à ce qu'on disait, Maxime n'y était pas allé, pour toutes les raisons pour lesquelles il était caché...

Mais cette année, il s'était promis d'y aller. Aperemment, c'était le Millenaire du Pré au Lard, et la fête serait encore plus énorme que l'année précédente: Bouffe, Alcool et Divertissements à gogo.
Autre chose qui s'averait marrant : la fête était costumée! Chacun devait se deguiser en un animal de son choix.
Pour Maxime, c'était déjà cousu d'avance : il allait prendre l'animal qu'il connaissait le plus, avec qui il avait vécu plusieurs années, et qui était devenu son Patronus : la Licorne.
Peu improte si tout le modne pensait que c'était un animal de fille, il s'en moquait...

Donc, une chemise et un pantalon blanc, une perruque blonde, cheveux longs, des bottes marrons ne forme de sabot, et bien evidemment une corne en plein milieu du front. Ce serait son costume.
La fête commençait dans 8 heures, il avait encore le temps...


***


19h10
Zut, 19h00 passé! C'était le moment de se presser!
Il enfila fite fait son costume ( il n'avait dit à eprsonne quel étaitl 'animal qu'il avait hcoisi, ainsi que personen ne lu iavait révelé son choix : ça allait être le jeu des devinettes et de l'anonymat) et transplana au Pré au Lard!

Tous les magazins et les maisons étaient decorés de banderolles "1000!", il y avait des tables un peu partout avec de la nourriture et de la boisson dessus.
Voldmort avait mis tous lesm oyens en place pour montrer que sous "son gouvernement", totu était magnifique. Quelle façade...
Il y avait déjà pas mal de monde!
Des gens déguisés en dragon, en chat, en rat....

Une jeune femme en soutif attira l'attention de Maxime. Elle était deguisé en lapin, entouré d'un ecureuil et d'un loup, aperemment ne conflit. Elle était plutôt sexy...
Il n'était aperemment pas le seul à l'avoir remarqué : une dizaine de regards étaient tournés sur elle.

Bon, i lne reconnaissait personne...
Il se dirigea vers u e table et pris un verre, puis commença é ecouter les discussion...
Peut être tomberait il sur un mec qu itravailel au ministère et qui pourrait lui servir de tremplin, qui sait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maxime8511.labrute.fr
Alathea C.Delmonti
Agent des renseignements
Agent des renseignements
avatar

Nombre de messages : 402
Age : 41
Localisation : et bien, un peu partout ces temps
clan : tout dépend du point de vue...
Humeur : toute chose..
Date d'inscription : 04/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
14/20  (14/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Mar 16 Sep - 10:49

Enfin le jour tant attendu: la fête de Près-au-Lard qui fêtait ses milles ans. Ça allait être une sacrée fête! Et comme à son habitude, Edward, dans son immense gentillesse avait invité la jeune femme pour cet inévitable célébration.
Cependant la soirée était costumée et il y avait un thème: les animaux.
Quelle drôle d'idée! Enfin, cela n'avait pas une grande importance et c'était même plutôt amusant. Encore fallait-il trouver un animal convenable.. et surtout portable.

Matheo, pour l'occasion, était parti chez la tante d'Alathea. Ceci n'avait pas était une mince affaire! L'enfant voulait lui aussi aller à la fête, et avait même prévu son déguisement: son nounours en peluche!
La maman avait un mal fou à garder son serieux lorsqu'elle vit son bébé accoutré comme une peluche géante. Sa première réaction fut un fou rire, et lui donner un gros calin. Que faire d'autre dans une situation pareille! Matheo avait décidemment le don de surprendre. En outre, son enthousiasme et sa bravoure aurait fait de lui un parfait Gryffon.. si cette maison avait encore existée!
Cependant, il fallait rester ferme: expliquer au bambin, que non, cette soirée costumée n'était pas pour les enfants, mais pour les grands. Finalement, comme compromi, Alathea suggera qu'il fasse une suprise à Nona, la grande tante, et débarquer chez elle ainsi accoutré. En outre, Matheo eu droit à une vraie séance photo. Non, décidement, c'était vraiment inratable!

Lorsque l'enfant fut enfin parti, Alathea put s'occuper d'elle. Elle se rendit alors au chemin de traverse pour faire quelques amplettes.

Après plusieurs heures de shopping et de mûres réflections, le choix d'Alathéa se porta finalement vers une robe noire aux reflets nacrés verts et bleus, faisant penser à une peau de serpent.
La robe était près du corps, tombait jusqu'au sol, et ne laissait paraître aucune partie de la peau, sauf le dos, dont l'échencrure descendait jusqu'à la chute des reins.
La coiffure était elle aussi élaborée: les cheveux étaient attachés en une forme de chignon très large, rappelant le cou du cobra lorsque celui-ci se met en garde afin d'attaquer ses assaillants. Alathéa portait un masque, de la même couleur que la robe, qui recouvrait la première partie de son visage, c'est à dire le front, les yeux, et la partie supérieure du nez.

Ainsi parée, la jeune femme alla s'enquérir sur le déguisement de son compagnon, dont elle ignorait absolument la teneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 32
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Mar 16 Sep - 19:02

Au lever du jour, Edward était affalé dans son lit comme un homme qui aurait eu énormément besoin de sommeil après une nuit quelque peu agitée. En travers du matelas, le dos nu dépassant d’un côté des draps tandis qu’une jambe repliée sortait par un autre endroit. Quiconque l’aurait vu à ce moment-là lui aurait trouvé des allures similaires à celles d’un étudiant revenant d’une soirée où l’alcool avait coulé à flots, à la façon des chutes du Niagara. Mais non, ce n’était pas le cas. D’abord parce qu’il n’y avait pas eu de soirée aussi arrosée que cela, l’homme s’était contenté d’avaler un quart de la bouteille de whisky en fumant l’une ou l’autre cigarette, ensuite parce qu’il n’avait bougé de chez lui que dans la journée, pour confirmer à Alathéa qu’il l’invitait et se chargeait de tout pour le lendemain, et enfin parce qu’il n’avait aucune envie de se présenter à sa chère et tendre avec une gueule de bois à couper à la tronçonneuse, un outil moldu des plus utiles à certains serial killers, paraît-il. Bref, il ne s’agissait que d’une grasse matinée.

Lorsqu’il fut assez tard pour se dire qu’il était temps de sortir du lit, Mr van Stexhe fit ce qu’il fallait. Il alla prendre son déjeuner dans la cuisine, en caleçon, mais ce n’est qu’un détail sans importance, en lisant la Gazette du Sorcier qu’un hibou lui avait livrée pendant qu’il dormait encore. Après son repas frugal, composé essentiellement de café et de jus d’orange, le sorcier se décida à aller à la salle de bains pour se laver à fond. Dans une soirée comme celle qui était prévue, tout était possible, mais il ne tenait pas à passer pour un crasseux, même si son déguisement cacherait ses traits, il restait persuadé que les femmes possédaient une sorte de sixième sens, ou septième sens ?, qui leur permettait de reconnaître quelqu’un en toute situation. Ou presque. Edward traîna deux bonnes heures dans son bain parfumé, jusqu’à ce que ses doigts prennent les plis typiques qui avaient un jour fait dire à Matheo qu’il était en train de fondre. L’idée était assez sympa et y repenser accrocha un sourire sur le visage du résistant. L’enfant d’Alathea était un petit rayon de soleil dans sa vie. Il faisait des bêtises, comme tous les gosses, il faisait des efforts pour aider sa mère, il posait beaucoup de questions et ses mots d’enfant étaient toujours un excellent truc pour se donner la pêche. Edward s’essuya, en pensant à tout ce qu’il avait déjà vécu avec le petit garçon. En y songeant, il se disait qu’il avait été adopté par Matheo, sans savoir jamais dire si l’enfant avait aidé la relation qu’il avait avec Alathea ou si c’était Alathea qui avait aidé la relation qu’il avait avec Matheo. Au fond, cela n’avait aucune véritable importance.

Après sa toilette, il s’habilla d’un pantalon en jean et d’une chemise claire. La fête était pour le soir, il avait le temps de préparer une surprise pour Mrs Delmonti. Il passa chez un fleuriste sorcier qui venait de lancer un nouveau produit, une variété de fleurs qui, en fanant, donnaient naissance à une kyrielle de fruits rouges. Edward choisit les coquelicots, qui se changeraient en framboises et mûres. Le rouge allait tellement bien à Alathea qu’il avait pour ainsi dire flashé sur ces fleurs-là. Le bouquet serait livré le lendemain matin, avec un petit mot griffonné de la main d’Edward.
Cela fait, il passa prendre une bière dans un pub londonien avant de flâner dans les parcs, à la recherche de l’inspiration nécessaire à son bouquin.

Au bord du soir, Ed rentra chez lui pour se préparer. Il repassa vite sous une bonne douche chaude et parfumée, puis alla chercher son costume de renard. Ce soir, le bal était costumé. C’était une idée assez plaisante. Des bals costumés, c’était toujours une occasion de bien s’amuser… et puis peut-être aussi d’en apprendre sur les gens et sur d’autres choses.

Le costume d’Edward était taillé dans les teintes rouille et blanche. Le pantalon était bicolore, les deux teintes se fondant l’une dans l’autre vers la moitié, le haut était une veste, qui fonctionnait comme le pantalon, à ceci près que là où les gentlemen du siècle dernier portaient une queue de pie, c’était une véritable queue de renard qui prolongeait le dos. Il mit ensuite son masque qui lui apportait le museau, la truffe et les oreilles et qui cachait ses yeux bleus par un effet magique. L’avantage des masques sorciers étaient, bien sûr, qu’on ne transpirait pas autant que dans les artefacts moldus qui étaient fabriqués dans des matières ne laissant pas respirer la peau.

Il enfila des souliers noirs qui laissaient des empreintes de renard lorsque l’homme déclencherait le stratagème magique et il transplana à l’entrée de Pré-au-Lard.
Le sorcier n’avait guère d’idée de qui pouvait être déjà là. En effet, il vit une lapine - aux formes tout à fait charmantes – entourée d’un écureuil et d’un loup qui tentaient de se tailler la part du lion, puis plus loin, d’autres bestioles qui parlaient bruyamment. Quand il avait vu le loup, Edward avait tout de suite songé à ce roman médiéval, à la limite du fabliau, cette histoire de goupil qui faisait les quatre cents coups et ridiculisait toujours l’autre canin de l’histoire… mais il n’était pas question pour lui de jouer les goupils médiévaux. Cela dit, il pouvait s’en mêler un peu, donnant raison à la bête aux yeux jaunes…

Edward s’approcha et regarda la scène d’un peu plus près avant de prononcer, d’une voix d’outre-tombe prise pour l’occasion :


"La raison du plus fort est toujours la meilleure… Monsieur l’écureuil, un faux pas et Compère loup vous croque, cela ne fait aucun doute !"

Un serveur passa non loin de là avec un plateau. Ed lui fit signe de venir plus près, il prit une flûte de champagne et conseilla au serveur d’en proposer au trio.

"Bonne soirée messieurs-dame."

Van Stexhe but une gorgée de champagne avant de finir son tour d’horizon. Il vit alors une licorne et un cobra, un cobra aussi impressionnant que gracieux. Mais pour le moment, aucune trace d’Alathea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Arielle V.D.Grindenfersen
Agent des renseignements
Agent des renseignements
avatar

Nombre de messages : 234
Age : 26
Localisation : Toujours au mauvais endroit...
clan : Dark Lord
Humeur : Selon les rencontres...
Date d'inscription : 11/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Mar 16 Sep - 20:12

    Non ça ne va pas du tout! Pourquoi avait dont-elle choisit cet acoutrement..ou plutôt, cette couleur! Cela ne sierait pas du tout avec son teint! ...Piètre excuse vous direz vous. Mais que pouvons nous y faire si miss têtue n'aimait pas le blanc! D'ailleurs, pourquoi avoir opté pour un animal qui caractérisait son opposé? Choix sur un coup de tête? Etrange venant de la sadique, cruelle et impitoyable Arielle, vampire jusqu'à la moelle! Mais quel est donc cet animal que miss mangemorte à donc choisie, pour la démoralisée à ce point? Tout simplement, un cygne. Simplement? Oh que non! Ce blanc semblant si pure lui donnerait un air bien trop angélique. Puis après quelques minutes de réflexions, la belle rouquine aborda un sourire machiavélique. Mais dans un sens, ce n'était pas plus mal. Trompée bien des gens sur sa véritable personnalité était au final, un jeu fort intéressant..très! Bon, reprenons notre calme et apprêtons nous! mh? Est-ce que la réputée mangemorte rêvait ou l'horloge affichait bel et bien 18h40? Oh my god! Même pas préparée ni maquillée, quel honte! Décidément, la soirée commençait bien 0..0'. La mine affreuse, mais en plus, une grande probabilité d'être en retard. Autant rattraper le coup en se faisant belle..à mourir? Bref, place à la petite doudouche qui décrassa Arielle de la sueur de la journée ou de l'odeur étouffante du ministère. La peau rougie par l'eau bouillante qui avait nettoyée sa peau, elle commença à se maquiller durant une bonne trentaine de minutes, se séchant les cheveux tout en prêtant bien attention à la parfaite courbe de ses boucles formées.

    19h10...Arielle regarda avec une inquiètude non dissimulée, le déguisement qui se tenait de toute sa splendeur, suspendue à la garde-robe. Certes, s'était une robe, qui plus est des plus sublime, constituée d'un filament extrêment rare et couteux, brilliant de toute sa splendeur. Mais blanc..s'était la seule chose qui la gênait. Cette robe longue et soyeuse, constituée d'une soie venue tout droit de Chine et incrustée de diamant faisait scintillée la robe, celle-ci était en plus couverte de vraie plume venue d'Indonésie sur le haut de la robe. Un Bien que le vendeur lui ait pourtant certifié que le blanc s'harmoniserait parfaitement avec le teint de sa peau et la couleur éclatante de ses cheveux, la mangemorte regardait avec hésitation l'accoutrement. Bon, il valait mieux se dépêcher de se décider. BON ALLEZ, soyons FOUS! Elle enfila lentement le déguisement, ayant au début du mal à trouver les bouts, mais après un combat acharné, réussit à le mettre entièrement. Ouf, la partie la plus dure était passée. Arielle regarda l'heure et décida qu'il était grand temps d'aller rejoindre les autres à la petite fête costumée, bien qu'elle n'avait pas la moindre idée de qui s'y présenterait. Oops, la rouquine avait carrément oubliée la touche finale à son costume : ses cheveux. Ne supportant pas porter quelque chose sur sa tête, le vendeur lui avait alors conseillée une teinture. Elle modifia donc la couleur de ses cheveux en buvant l'une des potions minutieusement concoctée par un collègue qui blanchirent sa chevelure au point de la rendre aussi blanche qu'un flocon de neige. Mais ce qui était le plus surprenant, s'était ces reflets argentés qui parcouraient les ondulations...sublime.

    *Sapristi! J'ai l'air d'un ange. Heureusement..seulement physiquement*

    Après avoir transplané de sa demeure, Arielle atterit en toute élégance en pleine rue, ou l'agitation faisait déjà fureur. Malgré les nombreux regards tournés vers elle à son arrivée, fort peu discrète en plus de son accoutrement de cygne qui ne faisait que l'illuminer, la belle aristocrate préférait ne pas y prêter attention. D'un mouvement machinal, la directrice du bureau de renseignements avançat dans la foule, ses cheveux blancs ondulant au rythme de ses jambes. Une discussion élevée aiguisa son attention et elle reconnut, au milieu d'une foule qui traînait au Derviche et Bang, Torben. Mais bon, Arielle préférait chercher une compagnie plus agréable plutôt que le mangemort, qui en plus, se trouvait en présence de sa chérie. Le regard limpide de l'ancienne rouquine se posa sur une silhouette inconnue [Maxime], mais qui semblait isolée. Tiens tiens, s'était la fête et quelqu'un préférait boire tout seule? Bon, comme la personne qui avait invitée Arichou (sans quoi, elle ne serait pas venue), n'était pas encore là, le cygne se dirigea gracieusement vers la table, évitant de toucher ceux qui l'entourait. Mmm, une tête inconnue, autant faire connaissance. Peut-être tomberait-elle sur l'ennemi, mouhahaha...bon non, pas de pensées de ce genre Arielle! Aujourd'hui, c'est paix à tous! ...Mouai mouai, c'est ce qu'on dit.


    "Bonjour très cher, est-ce que cette place est libre pour un cygne égarée"

    Sa voix était suave, un sourire aimable aux lèvres (oh! rare venant de notre mangemorte), désignant d'un long doigt fin la place libre face à l'homme. Son regard limpide comme l'eau transparente d'un cours d'eau, regarda d'une étrange manière, l'inconnu. Quelques mèches de ses longs cheveux blancs argentés retombèrent sur son visage, attendant la réponse du sorcier sans prêter attention aux hommes qui la scrutaient de loin ou de près, l'oeil prédateur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Mar 16 Sep - 20:58

18h34 Quartie de la résistance...

***

Face à son armoire, Evans songeait...
Un deguisement de dragonne, voila une idée saugrenue...
Un dragon, c'est grand, lourd, imposant...
Mais en même temps, il fallait le reconnaître, cela sortirait de l'ordinaire...

Se décidant enfin à s'habiller, la brune passa un pantalon de cuir noir suivi d'un pull de la même couleur, soulignaant parfaitement sa silhouette.
Puis, une longue veste de cuir vint suivre les habits, les détails du manteau rappelant les écailles du Magyar à pointe. Dans le dos, et gràce à la magie, la jeune femme avait réussi à intégrer des ailes de petites envergurs compatrés à celles d'un véritable Magyar, mais qui avaient leurs charmes. Il suffisait que la résistante déploie ses bras pour que les ailes fassent de même.

L'apparence du corps était parfaite, on voyait clairement quel était son animal. Ne restait plus que le visage...
Ca n'allait pas être bien difficile!
Choisissant la coiffe, Evans la mit sur ses cheveux, cahant entièrement sa capillarité. Deux cornes semblaient sortir de son crane, et elle souligna ses yeux d'un khôl noir qui lui donnait à la fois un air mystique et dangereux.

La jeune femem so'bserva dans le miroir et fut satisfaite du résultat. Elle eut alors l'idée de regarder l'heure, et se rendit compte qu'il était 19h15!!!
Bah, la ponctualité et elle sa faisait deux alors...

Descendant les escaliers, la jeune femme transplana et arriva à la fête...

***

Des tas de déguisements somptueux, il fallait le reconnaître! Un léopard, un cobra, un lapin, un loup une licorne...
Les yeux bleus se plissèrent et virent que la licorne n'était autre que Maxime John.
Son coeur manqua un bond dans sa poitrine, en se souvenant de ce qui s'éatit passé entre eux la dernière fois qu'ils s'étaient vus...

La soirée finie, Evans était partie à regret, sentant encore la chaleur des bras de John sur les siens...
Depuis ce jour, elle n'avait pas oser le revoir, craignant s aréaction. Ils n'étaient pas net à leur dernière rencontre, mais quelquepart, la jeune femme ne regrettait pas ce qui s'était passée. Elle avait appreciée leurs baiser, mais en avait-il été de même pour lui?

Elle vit alors que le jeune homme était en compagnie d'un cygne, une jeune femme apparement. Alors qu'elle s'avançait vers lui, un homme costumé lui posa une main sur les hanches, lui faisant une proposition indécente. La brune fixa le malotru de ses yeux saphirs, et ne répondit même pas.

Son regard croisa celui de Maxime, et elle lui fit un sourire discret. Elle ne voulait pas s'approcher si il y avait une femme avec lui.
Elle se contenta d'un discret signe de main, et ne bougea pas.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Nobrain
St Mangouste
St Mangouste
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 30
Date d'inscription : 27/06/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
11/20  (11/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Sam 20 Sep - 22:04

Tout en essayant de comprimer une artère récalcitrante qui faisait gicler le sang partout sur sa table d'opération, Kurt essayait de se souvenir d'un évènement important. Ah, enfin il avait réussi à arrêter l'hémorragie, son cobaye allait pouvoir encore tenir quelques jours. Après avoir nettoyé le sang d'un coup de baguette, le jeune médicomage prit un scalpel non loin de là, et commença à déplacer légèrement les muscles avoisinant le cœur de sa victime. Un inconnu ramassé dans un village moldu comme à son habitude. Retournant à sa réflexion en poursuivant son travail, le jeune homme se rappela enfin de ce dont il s'agissait. Avec la nouvelle année qui débutait, on célébrait l'anniversaire de la création de Pré-au-Lard. Peut-être pourrait-il trouver de nouveaux sujets d'études. Un large sourire s'afficha sur le visage du jeune homme. Ce dernier avait terminé pour aujourd'hui, et avait à présent rangé tout son petit bazar et nettoyé la pièce. Il ne restait plus que le corps mutilé encore en vie malgré les interventions de Kurt.

En remontant au rez-de-chaussé de sa demeure, il planchait sur une question de taille: quel déguisement allait-il adopter pour l'occasion. Après quelques minutes, lui vint une idée qui le fit sourire à nouveau. Il alla farfouiller dans son grenier et en sortit des habits poussiéreux ainsi que du maquillage noir. Si ça mémoire ne lui faisait pas défaut, c'est ce qu'il restait de son cobaye de la semaine dernière, un "gothique" comme s'amuse à dire certains jeunes moldus. Quoi qu'il en soit, face à un grand miroir, il s'habilla et se grima de telle manière qu'il pouvait faire penser à un corbeau, pourvu que l'on comprenne l'abstrait.


Spoiler:
 

Il n'ignorait pas que son costume serait mal vu de la plupart des personnes présentes, mais il n'en avait cure. L'important étant à ses yeux que l'on ne puissent pas le reconnaitre, comme s'en était le but depuis toujours lors de ce bal costumé annuel. Se voyant fin prêt, il se mit à rire d'une voix grave après avoir modifié cette dernière par magie. La soirée s'annonçait amusante. Après avoir mit en place les sortilèges de protection dans sa demeure, il transplana au lieu de la fête.

Une fois sur place, il entra chez Derviche et Bang, là où était organisé le fameux bal. Un bon nombre de personnes étaient déjà là et avait commencé à s'amuser. Il put voir un lapin assez sexy accompagné d'un loup, ainsi qu'un écureuil qui accostait toutes les personnes apparemment de sexe féminin, ou encore un cygne ou un dragon. Et bien et bien il semblait être le seul à avoir fait dans l'abstrait, la fête en serait plus drôle. Préférant se contenter d'observer les convives pour le moment, le médicomage se dirigea vers le bar et prit une vodka pur-feu puis s'éloignant un peu. Il alla s'adosser contre un mur, détaillant sans insistance chaque convive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystel Raybrandt
Lycan, mère et fiancée
Lycan, mère et fiancée
avatar

Nombre de messages : 676
Age : 29
Localisation : Dans le coeur sombre de Torben
clan : Celui de ma famille
Humeur : Tyranniquement mauvaise imbécile
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Mer 24 Sep - 12:52

    Je n’en revenais pas de la bêtise des gens. Non mais je vous jure, des fois. Je venais tout juste d’arriver au bar de pré-au-lard quand un rustre d’écureuil vint à ma hauteur, osant me toucher les fesses. On peut savoir à quoi il jouait celui là. Qui l’avait autoriser à, ne serait-ce lever les yeux sur moi ? Ma tenue ? Ah oui, peut-être et alors. J’étais belle, et gracieuse, je le savais. D’ailleurs, je jouais dessus tout le temps. Mais cela n’était pas une excuse pour cet homme stupide qui pensait que j’allais faire un petit tour en forêt avec lui, pour voir le grand méchant loup. Alala, quel imbécile.

    Lui ôtant sa main de mon sublime fessier, j’avais lui lancé une réplique bien sanglante quand celui que j’attendais arriva. Enfin, le voilà. Disant au suicidaire que le loup s’était lui, il vint m’enlacer dans ses bras. Je ne pouvais que constater de l’exactitude de ses paroles, au vu de son costume. Mais je n’eu pas le temps de regarder ce dernier, qu’il m’offrit un baiser des plus langoureux, faisant signifier à l’autre qu’il gênait. Fermant les yeux, j’avais passé mes mains autour de son cou, répondant avec délice à ce dernier. Je ne pu m’empêcher de sourire quand je sentis ses doigts se baladaient sur mes formes. il ne changerait donc jamais.

    Cela me faisait plaisir de voir qu’il me désirait toujours autant, voir plus que lors de notre première rencontre. Je me rendais compte à quel point je l’aimais, et qu’il était vraiment l’homme de ma vie. Je n’en voulais ni ne posais les yeux sur aucun autre. Il était le père de mes enfants, il était mon fiancé, mais surtout, il était celui à qui je tenais le plus au monde. Je donnerais ma vie sans hésiter une seule seconde pour lui. Quittant ses lèvres, pour pouvoir reprendre ma respiration, je ramenais ses mains sur ma taille, pour un peu plus de décence. Je ne pu m’empêcher de constater que l’autre écervelé était toujours là, la bouche grande ouverte comme s’il n’y croyait pas.

    C’est à ce moment là qu’un renard fut son apparition. J’eu l’impression de faire parti d’une fable de la Fontaine, un moldu célèbre pour ses écritures. Et c’était le cas de le dire. Le nouvelle arrivant lança une phrase burlesque tiré de ‘le loup et l’agneau’. Une nouvelle fois, je ne pu m’empêcher de lever les yeux au ciel. Non mais je vous jure les gens. Et puis, de quoi se mêlait-il d’abord ? On savait, Torben et moi, très bien se débrouiller sans lui. Fort heureusement, il reparti comme il était arrivé, c'est-à-dire, en coup de vente. Il fut d’ailleurs suivit par l’écureuil, qui venait enfin de percuter qu’il n’avait aucune chance de m’avoir. Reportant mon attention vers mon homme, je lui dis alors :



    - J’ai cru que tu n’allais pas venir… Très bien choisi ton costume, il te va parfaitement… Et tu penses quoi du mien ?


    Je n’avais pu m’empêcher de sourire et de dire cela sur un ton taquin. Me dégageant doucement de son étreinte, je fis un tour sur moi-même, m’arrêtant un instant pour remuer mes fesses sous son nez, et faire ainsi bouger ma queue de lapin. J’étais très aguicheuse ? Oui et alors ? Nous sommes dans un pays libre, et j’avais le droit de faire ce que je voulais. Enfin, nous étions dans un pays gouverné par le plus grand mage noir de tout les temps, et je comptais parmi ses serviteurs les plus importants. Donc je pouvais me permettre certaine chose.

    Lui prenant la main, je l’entraînais à une des tables, regardant les différentes personnes présentes. Je vis une femme déguisé en serpent, une autre en un signe très blanc, ou une autre en dragon. Je n’attardais un instant sur l’animal de pureté, ne pouvant qu’admirer la beauté du costume, même s’il restait bien beau que le mien bien entendu. D’ailleurs, beaucoup de regards se tournèrent vers moi, et je devais bien dire que j’adorais cela. Je n’avais pas que l’intention de m’amuser à cette fête. Je comptais également jouer de mes charmes auprès des mâles de la soirée, pour essayer de trouver des informations sur mon enfant. Car il ne faisait aucun doute que dans l’assemblé se trouvaient des résistants, des traîtres à leur sang. C’était un des raisons qui m’avaient poussé à me vêtir ainsi, aussi peu chaudement. Perdu dans mes pensées, je ne m’aperçu pas tout de suite que je venais de marcher avec mes talons hauts aiguilles, sur le pied d’un homme accoutrer comme s’il sortait d’une soirée d’halloween [Kurt xD]

_________________

Pour vous désservir
Double compte de Sevychou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-maraudeurs.forumsactifs.com/
Torben Badenov
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
Prof de Magie Noire, Père et Fiancé
avatar

Nombre de messages : 955
Age : 28
Localisation : double compte de Voldy
clan : Mangemort, Garde du Ministre
Humeur : excellente, toujours ^^
Date d'inscription : 18/10/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
13/20  (13/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Jeu 25 Sep - 19:46

    Bien entendu, Krystel avait tout fait pour se retrouver dans cette situation. Cela allait de soi, elle ne pouvait quand même pas se balader déguisée de cette façon sans se douter d’attirer les regards, d’autant plus quand ces regards seraient à coup sûr masculins et particulièrement chargé d’intentions sous entendues, ou pas forcément d’ailleurs, il n’y avait qu’à voir ce que Torben avait dû faire pour tenir à distance ce minable petit rongeur d’écureuil. Si Krystel s’était accoutrée ainsi, je me doutais bien que ce n’était absolument pas qu’en vue de me plaire, cette femme était bien plus intelligente et bien moins limitée que cela. En fait, il était clair qu’elle voulait attirer les regards, mais là où l’on pouvait avoir des doutes, c’était sur ses motivations.


    Cherchait-elle à créer le scandale ? Peut être, mais rien n’était moins sûr. En bonne aristocrate britannique, Miss Raybrandt aimait par-dessus tout se mettre en avant, plus se faire voir par les autres que les autres femmes. Et puis, cette attitude aguicheuse et surtout cette tenue ne dénotaient qu’une seule chose en réalité : qu’elle le veuille ou non, son statut de directrice du château contrastait tellement avec la nature de son déguisement que le scandale serait là, qu’elle le veuille ou non. Mais le petit doigt de l’estonien lui disait que ce n’était pas là la principale motivation de sa compagne. Est-ce que cela avait un rapport avec leur enfant disparut ? Sans doute, vu le traumatisme subit. Mais si c’était là la motivation de Krystel, les buts poursuivis de cette façon restaient totalement obscurs aux yeux du mangemort.


    Au moins, son but ne semblait pas être de tromper Torben vu la façon dont elle répondit à ses attentions, peut être même avec plus de fougue que toutes les fois précédentes. Peut être lui avait il aussi manqué. En tous cas, le résultat de cet échange fut que la mission qu’il s’était donné lui semblait tout à coup plus obscure. Il aurait plutôt volontiers emmené Krystel dans la forêt pour finalement vraiment lui montrer qui était le loup… bref, outrepassons ces considérations à la limite du lubrique pour nous recentrer sur la quête du mangemort : se venger et retrouver son enfant. De toute façon, la directrice venait de prudemment rajouter un peu de pudeur à leurs échanges en ramenant ses mains sur sa taille. Bien entendu, cela n’eut aucun effet sur ce que désirait désormais Torben…


    Et c’est là qu’un inconnu déguisé en renard fit son apparition. Cela détourna l’attention de l’estonien, qui savait désormais qu’il pouvait chasser sans perte ni fracas l’impudent écureuil, qui ne devait cependant pas se douter de l’horrible destin qui aurait pu l’attendre en d’autres circonstances. Bien entendu, le dit renard ne pu s’empêcher de lancer une pique qu’ignora un temps Torben, juste avant de retourner son attention vers lui.



    - Justement, en parlant de raison du plus fort… le renard n’est il pas sensé caresser le loup dans le sens du poil et de ruser pour que le prédateur ne le croque pas ?

    Ceci étant dit, Torben reporta son attention sur « la sienne », ou plutôt appelée Krystel Raybrandt, qui le complimenta fort justement sur la qualité et surtout le choix de son costume. Torben n’avait pas eu à chercher bien loin pour le trouver, tel le loup, il chassait sans relâche, attaquant ces ennemis avec force tout autant qu’avec ruse, avec la force de sa horde de frères et de camarades. Cela reflétait très bien son esprit belliqueux et désespéré. Bien entendu et pour le plus grand ravissement des sens de Torben, sa fiancée se tourna sur elle-même pour qu’il puisse admirer son costume ou plutôt le peu de vêtements qu’elle portait juste avant de remuer le pompom qui symbolisait la queue du lapin…


    - Je le trouve parfaitement adéquat, il reflète bien ton… tes… disons que c’est toi quoi ! Hééé tu m’emmènes où ?


    Torben n’avait pas eu le temps de finir que sa fiancée l’avait déjà pris par la man et l’emmenait en direction du buffet et du service en général. Ils durent zigzaguer entre les personnes présentes et les tables, mais globalement, ils n’eurent aucune difficulté à avancer, jusqu’à ce qu’un bruit incongru marqua un léger incident : Krystel venait de planter son talon aiguille dans le pied d’un homme déguisé en…. O_________o ! STIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING !


    -Dis moi toi, t’es déguisé en Sting ou en The Crow ?

_________________

Membre de la Garde Rapprochée de Lord Voldemort
Détaché à Poudlard en temps que Professeur de Magie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 32
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Lun 6 Oct - 12:53

Edward s'était fait "remballer" par ce loup. Soit. La pauvre bête n'avait sans doute pas dû comprendre la finesse de l'attitude du résistant déguisé en renard... mais après tout, la ruse n'était pas l'apanage de tous, et à fortiori, certainement pas du loup qui était souvent le dindon de la farce dans le Roman de Renart comme dans les fables versifiées. Le quadragénaire s'était donc éloigné de ce couple pour le moins étonnant : un loup et une lapine... C'était à supposer qu'il ne ferait qu'une bouchée de l'autre... d'ailleurs, elle était véritablement à croquer, cette demoiselle qui portait si bien le pompon au popotin et ces oreilles aussi sexy que possible... L'association pouvait être des plus intéressantes, au fond... un loupin ou un lapoup... On n'arrêtait décidément pas le progrès!
Alors que Mr van Stexhe s'était écarté de ce duo pour le moins inimaginable, il avait vu arriver une silhouette portant un costume aussi malvenu que mal choisi... Ed s'approcha du cobra, la femme déguisée de la sorte semblait seule, pour lui chuchoter, désignant du bout du museau le nouveau venu :


"Le thème de la soirée n'était-il pas les animaux?"

La voix modifiée qu'il utilisait avait cependant gardé certaines inflexions habituelles du ton qu'adoptait souvent le résistant, tout comme ses yeux avaient toujours cet éclat coutumier, cette lueur malicieuse qui se glissait dans bon nombre de ses regards. Il avait attrapé au passage une flûte de champagne pour l'offrir à ce gracieux reptile.
Jusqu'ici, Mr van Stexhe n'avait pas reconnu sa bien-aimée dans la foule. Il supposait qu'elle ne tarderait plus et qu'une fois qu'elle serait présente, elle lui ferait un signe... enfin, elle porterait certainement sur elle quelque chose qui lui permettrait de la reconnaître...

Il tendit donc la coupe de vin pétillant au serpent venimeux. Cette dame était très élégante et, mine de rien, cela lui rappelait cruellement qu'Alathea ne s'était toujours pas donnée à connaître. Ils auraient vraiment dû convenir d'un indice sur leurs costumes pour se reconnaître! Car, même en regardant attentivement chaque silhouette féminine ici présente, Mr van Stexhe n'avait pas même remarqué la moindre tache de sauce tomate qu'aurait pu faire Matheo en piquant une petite colère ou une crise de jalousie de type "Pourquoi tu peux sortir et pas moi?"

Bref, Edward cherchait du regard sa dulcinée tout en restant à côté du cobra. L'animal avait beau être à sang froid, il restait en ce reptile bien assez d'ocytocine pour réchauffer n'importe quel renard en quête de sa douce... car elle semblait belle, une beauté volcanique, mais froide, toute en finesse et en nuances... Mr van Stexhe attendait Alathea, mais si elle n'arrivait pas, il savait bien avec quel animal il aimerait passer la soirée, et plus si affinités. Une déesse enserpentée, un oxymore délicat, une subtile engeance mêlant le charme à la distance froide... Une perle rare, en somme.


"Vous attendez quelqu'un?"

Le résistant avait posé cette question avec une pointe d'espoir dans la voix. Espoir qu'elle réponde non et qu'il puisse dès lors s'accaparer cette grâce incarnée pour lui tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   Mer 8 Oct - 17:15

Evans entendit alors une voix aux consonnances connues citer une phrase de Jean de la Fontaine, un Moldu français qui avait vécu bien avant sa naissance!
La voix était inconnue, mais certaines intonations ne l'étaient pas.
Plissant ses yeux, Evans crut reconnaître Edward. Possible, le résistant était souvent dans le sparages...

Il s'approcha d'une jeune femme déguisée en serpent, tout à fait sublime, et lui parlat. Evans eut un sourire. Mr Van Stexhe qui flirtait... Comme c'était touchant!

Alors que ses yeux cherchaient un nouveau point interessant à visionner, elle vit apparître un jeune homme habillé en Gothique.
Cela lui fit penser à sa banlieu Pun. Elle y avait connu un Moldu qui s'habillait de la même manière. Tristan Westner...
Qu'était-il devenu depuis tout ce temps? Aucune idée...

Sans doute avaiti-l abandonné son look pour quelquechose de plus sage.
Aussi, sentant qu'elle avait soif, la chanteuse dirigea vers le bar et commanda un verre de Rhum Blanc qu'elle avala cul-sec.

Sa petite cuite de la dernière fois l'avait calmé, mais elel savait qu'avec le rhum, elle ne craignait rien.
Elle observa le corbeau [Kurt quoi xD] et lui fit un sourire.

Sa voix modifiée, qui, de cassée avait pris un ton plus doux et sensuelle, s'adressa au jeune homme.


-Sympa comme déguisement. C'est bien trouvé.

Elle lui fit un sourire amicale, et but encore une gorgée de ce qui restait de rhum dans son verre.
Au cas ou la situation dégénerait, elle avait glissé sa baguette dans ses vêtement, mais elle ésperait de tout coeur ne pas avoir à s'en servir.

Alors que le jeune homme allait peut-être répondre à sa phrase, une jeune femme déguisée en ... Hum.... Lapin Sexy xD lui marchat sur le pied avec son talon aiguille.
Voila qui devait faire mal!
Evans eut un sourire discret en entendant la voix du loup qui l'accompagnait lui demander si il n'était pas déguisé en Sting.

Buvant de nouveau dans son verre, la chanteuse se tut pour écouter la réplique du corbeau.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Depravation et alcool. Que la fête commence [PV mission 60]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation d'alcool-tueur
» Souffleur-alcolique lvl 17 n'aime pas l'alcool )-:
» [RP] La vie est dure, quand on est maire et qu'on aime l'alcool ...
» Pandapinpadaploume, l'art de l'alcool. [Accepté]
» Alcool au volant!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Pré-Au-Lard :: Derviche et Bang-
Sauter vers: