AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Duty is everything... [Lilith]

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 32
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Duty is everything... [Lilith]   Mar 30 Sep - 21:44

On dira ce qu'on voudra, être un homme, ce n'était pas si simple que ça pouvait le sembler. Ainsi, Edward se remettait en question de façon permanente, en venant parfois à se demander s'il avait bien choisi ses convictions et s'il n'aurait pas dû, comme certains autres, préférer la facilité et choisir le camp des ténèbres... Cela s'était vu dans le passé, les camps de l'ombre étaient les camps de la facilité. Et les mangemorts pouvaient s'afficher en public, pouvaient entrer où ils voulaient, faire ce qu'ils désiraient, etc. sans jamais être inquiétés par les autorités actuellement au pouvoir... Certes, la vie devait leur âtre bien plus agréable qu'aux résistants... pourtant, le bonheur ne résidait-il pas dans un idéal? Se battre pour une cause juste plutôt que d'être un mouton et suivre bêêêêtement le troupeau... c'était surtout cela qui était attirant et exceptionnel à ses yeux dans la Renaissance du Phénix... même le big boss de la résistance, qui n'était qu'un sociopathe, avait quelque chose de cet idéal en lui, Edward en était intimement convaincu... Et le quadragénaire se connaissait certains points communs avec cet homme de poigne. Mais ce dernier fuyait tellement les contacts humains qu'il ne s'en rendrait sans doute jamais compte.

Toutes ces pensées qui se bousculaient dans l'esprit de Mr van Stexhe au rythme de sa démarche un peu saccadée depuis l'altercation à l'allée des Embrumes - sa jambe n'était pas encore tout à fait remise de ses émotions - et des gouttes de pluie qui le harcelaient depuis maintenant une bonne demie-heure finirent par le conduire en un lieu bien connu de Pré-au-Lard, un pub réputé pour sa clientèle variée et pas toujours très nette... Edward y venait de temps en temps. Il avait passé ici pas mal de bons moments lorsqu'il était encore à Serpentard et c'était un endroit comme un autre, au fond, pour faire le point sur sa vie.

L'homme s'installa à une table vide, à mi-chemin entre la porte d'entrée et celle qui menait à ce qu'il devinait être la réserve. Il commanda un whisky pur feu et sortit un parchemin et une plume. D'une écriture fine et rapide, il griffonna quelques notes synthétiques. Il procédait de manière quasi scientifique pour faire le point, c'était une déformation professionnelle. Ainsi, il notait au fur et à mesure des considérations sur la vie en général. Il évitait d'inscrire quoi que ce soit qui fasse penser à la Résistance. Ici comme ailleurs, on n'était pas à l'abri...

Ed releva plusieurs fois les yeux de sa feuille, d'abord pour remercier le barman pour la consommation, ensuite pour chercher une forme d'inspiration au plafond et enfin pour regarder la nouvelle venue. Il avait la conviction de l'avoir déjà vue quelque part... mais où?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forumotion.com/
Lilith Shupsuey
Folle Alliée serpillère
Folle Alliée serpillère
avatar

Nombre de messages : 561
Age : 30
Date d'inscription : 01/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Duty is everything... [Lilith]   Mar 14 Oct - 12:32

    Voilà quelques jours qu’elle s’était réfugiée ici. Elle ne pouvait se résoudre à partir, non pas encore. Et puis où ? Son appartement avait dut être fouillé, oui sûrement. Elle venait de déserté. Ho ce n’était pas une grosse perte. Mais tout traître était sévèrement punis. Et cela lui faisait peur, et elle n’avait pas d’endroit où se réfugier.

    Elle avait erré juste après avoir tué cet enfant, juste après son entrevue avec le mangemorte, la métamorphomage ne savait où aller. C’est là qu’elle avait vu de la lumière, et elle était entrée. Oui la situation avait été banale. Sauf qu’elle avait atterrit à la Tête de Sanglier. Mais en fait elle ne s’était pas accordé de la propreté des lieux et autre.

    Elle avait demandé une chambre, et s’y était précipité. Fermant la porte à double tour, n’ouvrant qu’au propriétaire qui lui amenait son repas, ou qui venait demander l’argent de la location de la chambre.
    La jeune femme avait passé jours et nuits assises dans son lit. Elle n’avait presque jamais touché à la nourriture, n’avait pas dormis. Se remémorant sans cesse ce jour.

    Elle avait tué, et un enfant en plus. Elle n’avait su se protéger, et les protéger. Sa première bêtise avait été de les rejoindre au lieux de se rendre là où il fallait se battre pour sa liberté, pour ses idéaux. Elle avait baissé les armes trop vite, était devenue un mouton qui suivait le troupeau n’importe où le berger leur disait d’aller.

    Des jours à réfléchir sur sa situation. Des jours à mûrir sa décision. Elle était prête. Mais ne savait par où commencer. Enfin si tout d’abord ranger ses maigres affaires. Tout tenait dans un petit sac. Ensuite, la jeune fille se dirigeait vers le miroir poussiéreux. Son reflet était flou, mais on distinguait les cernes sous ses yeux rougis. Son teint était des plus pâles. Un froncement de sourcil, sa chevelure passa du rose pâle à un blond. Sa jupe et son haut étaient encore d’une couleur criarde, mais ce problème fut vite réglé d’un coup de baguette. Le tout se transforma en un ensemble noir discret. Ne plus se faire remarquer tel était devenu son credo.

    Lilith attrapa son sac, et sortie de sa chambre. La clé tourna dans la serrure. Il fallait affronter la réalité désormais. La jeune femme respira profondément. Et se dirigea vers la salle du bas. Le pas lourd, le cœur battant, on pouvait trouver de tout ici. Membres du ministère comme résistant.

    Arrivée en bas de l’escalier, Lilith s’arrêta quelques secondes, regardant le personnes qui peuplaient le pub. A part un homme assis à une table qui observait avec grand intérêt le plafond et le barman, il n’y avait personne. La jeune femme, baissa la tête et avança prudemment vers le bar. Elle y déposa délicatement la clé, esquissa un sourire à son interlocuteur silencieux. Puis dans un murmure, elle prononça ses première paroles depuis bien longtemps.


    Je crois que j’ai faim, je pourrais manger quelque chose ?

    Le barman lui sourit et se dirigea vers l’arrière salle. Lilith prit place sur un tabouret et attendit patiemment l’homme, elle se garda de regarder derrière elle. Ne voulant pas attirer l’attention. Elle tapotait légèrement le bar, quand il revient avec une assiette. Bien qu’elle n’était pas de la plus grande propreté, le sandwich qui y trônait paraissait des plus appétissant pour la métamorphomage.

    Merci.

    Le barman se retourna pour vaquer à ses occupations, Lilith se retint de dévorer le sandwich, voulant apprécier la saveur, me^me si un arrière goût de rance se faisait sentir sur le palet après chaque bouchées.
    La moitié du sandwich était engloutit, quand le barman revint vers elle.


    Je ne dois pas vous le dire, mais ils risquent de venir très bientôt. Ils attendent un peu avant de chercher les déserteurs vous savez.

    Lilith le regarda droit dans les yeux, une larme perla au bord de ses yeux.

    Vous savez je ne suis pas importante, ils vont attendre avant de vouloir me …

    Le mot s’étrangla dans sa gorge, elle ne pouvait pas encore le prononcer, alors elle préféra se taire. La main du barman se posa sur son bras, juste quelques instant de réconfort.

    Le sandwich était finit, il était temps de prendre la route. Elle prit son sac, déposa ses dernières économies sur le bar, elle payait la fin de son séjour.


    Encore merci pour tout. Au revoir.

    Elle se dirigea vers la sortie, mais dans ses pensées, la belle évalua mal al distance qui la séparait d’une table, et elle la percuta, problème étant qu’il s’agit de la table de l’inconnu du bar.
    Affolée elle regarda partout, puis bredouilla un vague pardon à l’homme dont elle fuyait le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://veritaserum.forumactif.org/
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 32
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Duty is everything... [Lilith]   Ven 31 Oct - 17:11


    Au fur et à mesure que s’étalaient les notes sur le parchemin, Edward se rendait compte que son choix, s’il n’était pas le plus facile et le plus prudent, était au moins celui qui lui tenait à cœur. Des gens s’étaient battus depuis des années, des siècles, même, pour que règne une certaine égalité entre les êtres humains… Même les moldus les plus racistes pouvaient être condamnés pour avoir tenu des propos antisémites ou négationnistes. Bref, tout évoluait en ce sens. Sauf la politique du gouvernement actuel qui semblait justement faire marche arrière. Revenir à la ségrégation et à l’élitisme. C’était le but du Ministre. Mr van Stexhe trouvait à tout cela une impression de déjà vu… ou au moins de déjà lu. Le pouvoir de l’Apartheid. Le troisième Reich. Les colonies espagnoles, portugaises, françaises, néerlandaises et anglaises. Bientôt, on en reviendrait au trafic d’ébène.
    Le sorcier buvait son whisky par petites gorgées. Le liquide était fort, sans doute une bouteille qui traînait depuis pas mal de temps dans ce pub. Il y avait tellement de choses que le barman achetait en prévision qu’à force, de douze ans d’âge son whisky passait à quinze voire plus. Tant mieux pour les clients.
    Edward avait observé pendant un court moment la jeune femme qui était dans le pub également. Il y avait chez elle quelque chose qui n’était pas inconnu au résistant. Et cela l’intriguait. Mais il n’était pas ici pour faire un esclandre ou un scandale. Il avait déjà donné. Il avait d’ailleurs cessé de regardé la demoiselle lorsque celle-ci s’était installée au comptoir pour commander à manger. Mr van Stexhe s’était replongé dans ses réflexions et dans son whisky sans plus penser à cette fille ni à l’endroit où il pouvait bien l’avoir vue. Cela n’avait pas d’importance, après tout.

    La Tête de Sanglier n’était guère très peuplée aujourd’hui et on pouvait entendre les mouches voler, au sens propre comme au figuré, d’ailleurs. Ainsi, le mot « déserteur » n’échappa guère aux oreilles du résistant. De quoi s’agissait-il ? de qui ? de cette femme ? Ed n’osait pas imaginer ce que les chuchotements suivants signifiaient. Le silence qui régnait dans le pub en devenait carrément oppressant et le quadragénaire ne voyait pas trop ce que cette conversation venait faire ici si les protagonistes n’avaient été certains que les oreilles présentes n’avaient rien de celles des personnes les plus concernées par toute cette affaire.

    Et le ciel dut entendre la prière de l’homme, car la jeune femme, toute pressée qu’elle était, voulait quitter le bar. Mais elle devait être assez éreintée pour n’avoir pas remarqué la table où il était installé. Une jeune femme en détresse ? Une jeune femme morte de fatigue et d’angoisse ?
    Elle s’excusa comme eût pu le faire un gosse pris en faute dans la réserve de friandises, à ceci près qu’elle semblait encore plus gênée que si ç’avait été ce cas-là. Edward se leva d’un bond pour reculer sa table et surtout pour regarder d’un peu plus près le visage de cette inconnue.


    "Mademoiselle, vous ne vous êtes pas fait mal, au moins ?
    … Ne sortez pas maintenant, vous seriez trempée par la pluie… "


    A quoi bon renier sa nature ? L’homme naît bon et c’est la société qui le corrompt, disait Rousseau. Certains hommes tentaient de maintenir le cap de la bonté et c’était ce qui faisaient d’eux des êtres particuliers, des êtres pour lesquels rien ne pouvait briser les idéaux et les rêves, ou presque. Des hommes comme cela combattaient pour le Bien, quel que puisse être le prix qu’ils auraient à payer pour offrir un monde meilleur à leurs successeurs.
    Edward était rapidement allé soutenir la jeune femme, pour être certain qu’elle ne ferait pas de malaise. Ce n’était pas l’endroit idéal pour cela, d’abord, et ensuite, elle semblait déjà bien affaiblie par Merlin savait quels tourments !


    "Laissez-moi vous offrir de quoi patienter… Le mauvais temps ne durera pas éternellement…"

    Cette fille était paumée, voilà ce qu’il y avait. Ed avait dû la voir en faisant des courses un jour ou l’autre, pas de quoi en faire un plat. Il appela le barman pour lui demander de servir à cette jeune femme ce qu’elle désirait. Elle venait de manger un sandwich, mais cela ne voulait pas dire qu’elle n’avait ni faim ni soif.
    Van Stexhe aurait bien volontiers fait plus, mais pour le moment, à vrai dire, lui-même était un peu paumé. Il ne devait surtout pas laisser comprendre à son invitée qu’il avait entendu quelques bribes de sa conversation avec le barman.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forumotion.com/
Lilith Shupsuey
Folle Alliée serpillère
Folle Alliée serpillère
avatar

Nombre de messages : 561
Age : 30
Date d'inscription : 01/11/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Duty is everything... [Lilith]   Ven 14 Nov - 23:34

    Elle voulait partir, fuir, se cahcer, penser à trouver un endroit où elle serait plus en sécurité, voir même s'exiler partir loin de l'Angleterre. Idée stupide, elle aimait trop l'Angleterre, et ne voulait pas quitter son pays. Peut être chercher à retrouver ses parents, elle les avait abandonné froidement, leur disant qu'ils ne faisaient plus partis de son monde.

    Lilith était figée au milieu de la salle, le sparoles de l'homme ne lui parvienrent pas aux oreilles. Les yeux dans le vague, elle se remémorait ses erreurs, ses pitoyables erreurs. La jeune femme se mordit les lèvres, de plus en plus fort, des larmes perlaient, roulant sur ses joues blanches. Elle ne cessait de fixer le sol, elle était un être faible, qui ne s'affirmait pas, et aujourd'hui la voilà réduite à pleurer sur son sort, sur ses erreurs.

    Elle ne pouvait plus bouger un seul orteil, pire encore elle tremblait de tout ses muscles. Elle croisa ses bras, cherchant ainsi à se protéger. De quoi, de qui ? De tout. D'eux surtout. Elle voulait disparaitre, être transparente, mais malgré son don de métamorphomage cela n'était pas possible. Ses larmes se déversaient en nombre, elle ne pouvait une fois de plus pas s'arrêter. Cela avait été ainsi durant tout le temps de son séjour ici. Lilith alternait entre les crises de larmes et les questionnements inscessant.

    Une nouvelle fois l'homme lui parla, ses prunelles chocolat se posèrent sur l'inconnus. Elle recula de quelques pas. Secoua la tête, mais aucun son ne sortit. Le barman qui avait assisté à la scène s'approcha doucement de la jeune femme, lui posa une main apaisante sur l'épaule. La métamorphomage le regarda, et comprit qu'elle n'avait aucune crainte à avoir envers les deux hommes.

    Elle n'avait su pourquoi mais dés qu'elle avait franchi le seuil du pub en larmes cette nuit là, complétement perdue, Lilith avait sentit qu'elle n'aurait pas à se méfier de cet homme. Et il connaissait nombre de sa clientèle, il savait qui appartenait à quel camps.

    Il se pencha vers l'inconnu et lui murmura quelques mots, auxquels la jeune femme ne prêta nullement attention, au lieu de ça elle prit place sur une chaise qui grinça lorsque son postérieur s'y trouva. Elle observait un bout de la table, sans pour autant regarder droit dans les yeux l'inconnus.

    Quelques instants suffirent pour qu'une tasse remplit d'un liquide fumant soit déposé sur la table. Lilith tendit une main tremblante vers le récipiant et le porta à ses lèvres. Elle but d'une traite le breuvage, enfin c'est ce qu'elle avait l'intention de faire, quand elle sentit sa gorge lui brûler. Elle reposa vivement la tasse sur la table et fut prise d'une quinte de toux, qui ne se calma qu'au bout de cinq bonnes minutes. De l'Irish coffe.

    Les larmes avaient cessées de couler, mes ses yeux étaient toujours rouges. Ses yeux gonflés qu'elle consentit enfin à posé sur l'homme qui lui faisait face.


    Je crois que l'on s'est sûrement déjà rencontré ...

    Elle tendit une main à l'adresse de l'homme et déclara sans crainte.

    Lilith Shupsuey, Nuisante déchue ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://veritaserum.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duty is everything... [Lilith]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duty is everything... [Lilith]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» England expects that every man will do his duty
» Call Of Duty Black OPS (Xbox360)
» Présentation Lilith 67
» Call Of Duty : Modern Warfare 3
» Heartless | Lilith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Pré-Au-Lard :: La tête de Sanglier-
Sauter vers: