AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Appartement 404

Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Appartement 404   Mer 5 Nov - 19:41

Il y a quelques minutes


Vincent le savait, ce qu'il lui avait injecté comme barbiturique était utilisé pour faire des anesthésies. il ne restait pour lui qu'a attendre que la demoiselle ne s'endorme ce qui ne tarderait pas. Fini, plus de torture, plus de jeu, pendant que la demoiselle s'assoupissait, Vincent récupéra sa baguette devant la salle en profitant pour jeter un oeil dans le couloir. Il attendit baguette en main une dizaine de minutes, prenant le pouls de la demoiselle endormie. Le temps était venu. Après une poignée de secondes de réflexions, Vincent se lança, prenant la demoiselle sur ses épaules. Il invoqua son Patronus, et alors qu'il allait sortir, retapissa la salle selon un dessin bien pensé, beaucoup de sorts concentré vers la table en aluminium un peu moins vers la sortie. Et en sortant quelques sorts par-ci par-là pour couvrir la "fuite". Hors d'Azkaban, un vol en balai, direction l'appartement 404.


Je montais les marches rapidement autant que faire se pouvait avec la jeune Ginevra Weasley endormie sur mes épaules. J'arrivais presque devant chez moi quand ma charmante et jeune voisine sortit, traitant la demoiselle endormie sur mes épaules d'alcoolique et moi de mec complètement déjanté et carrément fou dangereux. Un regard noir plus tard, elle se repliait dans son appartement en menaçant d'appeler le ministère ce à quoi je lui rappelais que moi même j'y travaillais. Comme d'habitude, la fine cloison entre chez elle et chez moi me fit avoir droit à ses habituelles insultes que je ne devrais pas entendre, mais que malheureusement pour elle j'entendais toujours. Je pris la direction de ma chambre, et j'allongeais sur mon lit la jeune femme, la couvrant, je la laissais ainsi assoupi, je savais qu'elle ne se réveillerait pas avant deux à trois heures.

Je laissais derrière moi la chambre, refermant la porte de façon qu'elle soit juste entrebâillée, et je me dirigeais vers ma cuisine où je me fis un café. Alors que je venais de mettre le café dans la tasse, que je venais de prendre un pinceau pour continuer une peinture que j'avais commencé représentant Azkaban entouré de Détraqueurs. La tour était en contre-plongée d'un noir absolu, de petits éclats gris par endroit, cela en faisait un lieu sombre et froid. J'entendais des bruits de pas sur l'escalier grinçant, Evans Blackmoon, je savais qu'elle arrivait, et j'avais aussi posé mon armement au complet sur la tablette à l'entrée. Un mot sur la porte indiquait à la demoiselle d'entrer et de prendre ce qui était sur la tablette. Amis voir Alliés oui, mais prudent, aucun d'eux n'oublierait de l'être bien que moi-même je ne l'étais plus autant que je l'aurais dû...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Appartement 404   Mer 5 Nov - 22:54

Après avoir quitter Winfield à Ste Mangouste, Evans était rentrée au Qg en urgence.
Elle avait arrachée sa chemise, pris un pull noir à capuche, mis un pantalon de cuir noir, une cape noire, des gants noirs, rangé sa baguette dans ses bottes montantes, et mis sur ses avant bras deux fourreuax ou siegaient des poignards en argent.

Les armes blanches pouvaient toujours s'avérer utiles si la fuite dégénerait!
La jeune femme attaché ses cheveux dégradé comme elle put, les faisant retomber en queue de cheval.

Attrapant son Eclair de feu, la jeune femme parit silencieuse comme une ombre direction appartement 404.
Arrivée à l'entrée de l'allée des embrumes, la jeune femme fit rapetisser son balais, le rangea dans un poche fermée de sa cape, et mit sa capuche sur son visage.

Personne dans les rues, aucun sortilège ne fut lancé contre elle.
Alors qu'elle arrivait à l'appartement 404, la jeune femme monta les marches grincante, réprimant une grimace. Raté pour l'arrivée silencoeuse...

Sur la poignée de l'appartement, un message indiquait à Evans de prendre l'armement qui se trouvait sur la tablette.
Avisant les objets, Evans les passat à sa ceinture de cuir ou étaient rangés ses poudres de disparitions, et autres fumigènes.

Arrivant dans la cuisine, Evans abaissa sa capuche et toisa Vincent. Apparemment, il n'avait pasl'air trés nerveux.
C'était peut-être mieux en y repensant...
Prenant enfin la parole, Evans parlat.


-On va faire vite. Si tu à toutes tes affires, et Ginevra, on y va tout de suite.

D'un coup de baguette, Evans fit se fermer les rideuax pour éviter tous coups d'oeil et redirigea son regard bleu vers Vincent.

-Je suis devenue experte dans la fuite à force de... bref. Si tu est prêt, je pense qu'on peut y aller

Elle n'allait pas étaler sa vie sur le fait qu'elle avait fui le monde exterieur durant un an non plus!
Faisant pour la première depuis qu'elle était arrivée un sourire encourageant, elle attendit une réponse de la part de l'ex ministeriel.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Appartement 404   Mer 5 Nov - 23:26

Sur la tablette, je regardais les seuls véritables armes que je possédais et qui était dans mon appartement, à savoir ma baguette et mon ancienne arme de service, argenté comme autrefois, prête à tirer comme autrefois. Outil d'acier froid et mortel, comme dans le bon vieux temps quand j'étais policier, comme quand j'étais dans le monde moldu. Elle était parfaitement entretenue et en parfait état de marche, et comme il se devait, sécurité enclenchée. J'avais à peine mouiller la pointe de mon pinceau que j'entendis des pas dans l'escalier, la demoiselle arrivait, si elle avait espéré être discrète, cette fois c'était râpée, les escaliers de tous les immeubles de cette rue craquaient je le savais pour avoir déjà fais le tour plusieurs fois de ces immeubles, acquis de conscience, vérifier que tout allait bien, voir par où je pouvais partir et par où je ne devais en rien passer. Où je pouvais coincer un fuyard et où il pourrait aisément disparaitre. Je vis ma porte s'ouvrir doucement.

Conformément à ce que j'avais écris sur le mot, la demoiselle prit ma baguette ainsi que mon arme à feu. La demoiselle était motivée et volontaire, cela se voyait à son arrivée, mais dans le même temps j'avais l'impression qu'elle craignait un piège, elle semblait nerveuse ou anxieuse je ne savais pas vraiment. D'un geste de la main, je l'invitais à me suivre jusque dans ma chambre où la demoiselle était endormie sous les draps. Elle avait une respiration lente comme toutes personnes sous barbituriques si bien qu'elle devait sembler morte, posant ma main sur l'épaule d'Evans Blackmoon:


- Je suis toujours prêt à partir, je ne tiens à rien de ce qui est dans mon appartement sauf mon revolver. Oh au faites, vous avez les seuls armes de cet appartement et mes deux seuls armes, enfin si on les prends à leurs fonctions premières, sinon il y a des couteaux. Il n'y a pas non plus de pièges. Quand à la demoiselle, elle est endormie sous barbiturique, des puissants anesthésiants. Elle se réveillera d'ici deux trois heures, et nous, nous pouvons partir si vous êtes prête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Appartement 404   Ven 7 Nov - 23:01

Le poids du revolver contre la hanche de la jeune femme était à la fois rassurant, et génant. La baguette de Winfield était plus simple à porter. Après s'être assurée que l'arme à feu était sécurisée, la jeune femme l'avait glissée à sa ceinture.

Vincent l'amena alors à sa chambre, ou dormait Miss Weasmey. Ses cheveux roux éparpillés autour de son visage, elle dormait d'un sommeil lourd et profond. Posant deux doigts sur son cou, la bune perçut un poux lent et régulier.

A ce moment, le trentenaire précisa qu'il l'avait mis osus barbiturique. Ce serait pratique pour le voyage si elle évitait de se réveiller en plein vol...
Alors qu'Evans demandait a l'ex nuisant si il avait quelquechose à prendre, ce dernier répliqua que rien ne le rattachait ici, et qu'il était prêt à prendre le large.

Sans faire de commentaires, la brune se demanda cependant comment on pouvait si vite oublier une vie entière. Elle même avait encre du mal à oublier son passé... Relevant les couvertures, avec une douceur infinie, Evans releva la rouquine et murmura un sort de lévitation, afin de la déplacer plus rapidement, et sans danger.

Ramenant son visage vers Winfield, elle dit.


-Nous allons partir d'ici en transplanant. Tu vas me tenir la main, tout en soutenant Miss Ginevra. C'est d'accord?

La jeune femme observa Vincent. Il avait trahi le clan des ombres... Malgré tout, cela nécéssitait un minimum de courage quepeu de personnes avaient.
Puis, elle ajouta.


-Avec ce que tu viens de faire ce soir, tu peux prendre la peine de me tutoyer. Et puis, nous sommes du même camp à présent.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Appartement 404   Ven 7 Nov - 23:35

Cette fois, c'était fais, moi Vincent Winnfield homme célibataire trentenaire de mon état, ancien policier du monde moldu, je venais de trahir le ministère. Je venais de tourner le dos à six ans de ma vie pour devenir un résistant, une de ces personnes dont je savais ce qui leur arrivait si par malheur l'un d'eux était capturé. J'avais entendu parler des méthodes, je les avais vu et quand j'avais eu l'occasion d'en tester une, j'avais reculé, un peu d'humanité en moi? Pas sûr, regardez mes peintures, aucune n'est réellement joyeuse, toutes sont tristes, sans présence de vie autre que des visages tristes, tout au mieux un sourire, mais à la vérité j'étais incapable de peindre en couleur, totalement incapable. Tout premièrement parce que je n'avais chez moi que de quoi faire des gouaches aux couleurs tristes et sombres, c'est à dire que j'avais du noir et du blanc, donc logiquement toutes les déclinaisons de cri qui en découlent. J'étais un homme sans coeur, cette demoiselle, je ne l'avais pas torturé, je l'avais libéré, mais pourquoi l'avais-je fais? Simplement pour moi? Non parce que comme toujours quand je trahissais, j'avais besoin pour moi de faire un acte de foi.

Le terme trahison lui-même était-il vraiment le même? Après tout, je m'étais arrangé que l'on pense à une évasion par le biais de la force suite à un coup d'éclat de la Renaissance, de telle façon, je gardais mon job au ministère et ainsi je pouvais à l'occasion ramener des informations. Alors si je continuais d'être dans les locaux du ministère étais-je vraiment un traitre? Quand bien même je glanais des informations pour les ennemis du Lord? Je continuerais à être comme j'étais, un bon ministériel qui ferait surement prochainement de la paperasse, mais un bon ministériel malgré tout! Alors maintenant, j'étais prêt à oublier six années de ma vie. Mais dans le fond, je continuerais peut-êter d'habiter ici, je veux dire officiellement si dans la presse je n'étais pas déclaré traitre, rien ne m'empêchait de vivre ici. Enfin pour ce qui comptait pour moi dans cet appartement, à part un ou deux tableaux que je récupérerais. Comme si elle était dans ma tête, la voisine fit du bruit, elle au moins elle ne me manquerait que autant que je lui manquerais...Pas...

La jeune femme m'expliqua la suite, on transplannait vers chez elle, je n'avais qu'à tenir Ginevra Weasley et sa main. Je devais en être capable. Evans me dit encore que je pouvais désormais la tutoyer comme nous étions allié:


- Bien mademoiselle, dans ce cas je te tutoierais. Je suis prêt.

Disant ces mots, je passais le bras droit de la demoiselle endormie autour de mon cou pour la soutenir de ma main droite autant que faire se pouvait. Evans me tendait sa main, je pouvais encore reculer, ma main s'arrêta juste avant de prendre la sienne. Six années, je tenais six années de ma vie dans mes bras et ma main gauche. Et cette dernière prit la main d'Evans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Appartement 404   Mer 12 Nov - 20:27

Winfield accepta donc de la tutoyer, et commença à tendre sa main pour attraper celle d'Evans.
La jeune femme remarqua son hésitation. 6 ans de loyaux services allaient être détruits pour intégrer la solde de la Renaissance du phénix.

Un court instant, Evans eut peur que le trentenaire change d'avis. Une fraction de seconde. Si il retirait sa main, que ferait elle? Elle attraperait Ginny, lancerait un sort à Winfield? Le tuerait-elle pour être sure de ne pas être suivie? Non, impossible. Ceka serait au dessus de ses forces. Elle ne pourrait jamais tuer un ami potentiel...

Leurs regards se croisèrent dans une demi seconde qui sembla durer une éternité aux yeux de la brune. Durant cette eternité, elle imagnina toutes les situations possible. Refus, acquiescement pour rentrer dans l'ordre... leurs mains se joignirent, et ils transplanèrent hors de l'appartement 404 en un 'crac' à peine audible.

Seule dans son appartement d'a côté, la vieille folle hurlait ses insanités à un appartement desormais vide de tout présence humaine pour longtemps...
Seule les toiles noires et blanches entendraient sa complainte.


[Suite voyage autour du monde. ] [Le titre sera: Dans la maison de nos ancêtres]

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement 404   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement 404
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appartement, maison à louer ou vendre §
» [Question] Crâne de Dragon et Appartement de Daenarys (résolu)
» voleur de dragon & appartement de Daenerys
» Vélo d'appartement
» Bon appartement chaud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Vos Demeures Respectives :: Appartements-
Sauter vers: