AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Mer 19 Déc - 23:06

La nuit était déjà bien entamée quand Waldrade sortit de son habituelle cachette. Elle était légèrement en colère. Par quoi ? Elle ne pourrait même pas le dire. C’était de la colère point. La pleine lune éclairait le corps de chauve-souris de Waldrade. Celle ci venait de se métamorphoser, lui donnant ainsi un aspect des plus terrifiant. La peau d’une pâleur cadavérique, deux griffes à la place des ongles des pieds et des mains, des yeux rouge injecté de sang avec la pupille fendu à la manière des reptiles, et de grandes ailes de chauves-souris. Depuis déjà un bon quart d’heure, elle survolait le ciel, en quête d’un dîner. Personnes dans les rues, même pas un hibou. Ne tenant plus, elle décida de pénétrer dans une maison par effraction. Chose, qu’elle n’avait encore jamais fait jusque là ! Waldrade se posa délicatement sur le sol, sans un bruit. Elle reprit son apparence habituelle avant de réfléchir. De nombreux pavillons s’étendaient devant elle.

*Lequel choisir ? Je n’ai que l’embarra du choix ! * songea cette dernière.

Enfin, elle préféra prendre celle de droite qui ressemblait plus à vieux manoir qu’à une simple résidence de moldu que l’on trouve dans les grandes villes. Pour y entrer, elle ne trouva rien de mieux que de sonner à la porte. Que de banalité ! Un homme, la mine fatigué, lui ouvrit et lui demanda ce qui l’amenait ici.

- Je me suis perdu monsieur. Et je suis venu vous demander votre hospitalité. Dit la vampire d’un ton dégagé.

L’homme la laissa immédiatement entrer.

- Je vous en pris madame ! Je m’appelle Joris et vous ? On va vous trouver une petite place ici ! On ne manque de rien !

*C’est ce que je vois * pensa l’autre en voyant les murs richement décoré et les meubles de hautes qualité.

- Je me nomme Waldrade monsieur.

Il l’entraîna dans le salon, puis d’une voix stupéfaite lui demanda :

- Vous n’aviez pas froid dehors vêtu ainsi ? Ce que vous porter là ma l’air bien léger !

Waldrade haussa les épaules. A vrai dire, elle n’avait guère envie de discuter, mais d’en finir rapidement. Avant de passer à l’action, elle demanda :

- Vous êtes seul ici ?

Elle se doutait bien qu’il allait répondre négativement.

- Oh non ! Il y a ma femme et mes deux enfant qui dorment là haut !
- Ah !

Elle se mordit les lèvres. Waldrade s’était jurer de jamais tuer d’enfants. Mais, elle laissa la pitié de coté pour le moment car de toute façon, s’il n’intervenaient pas, il n’y aurait pas de soucis. Après un moment de réflexion instantané, elle se lança :

- Vous m’excuserez si vous me trouvez très mauvais hôte !

Joris ne comprit pas tout de suite ce qui se passait mais sentit bien une douleur au niveau du coup, ce qui lui arracha un cri de douleur. Mais bientôt, se ne fut qu’un râle. Il se vidait de son sang, ce qui le conduisit à la mort. Waldrade entendit du mouvement à l’étage, quelqu’un descendait les escaliers. Le reste de la famille venait de s’engouffrer dans le salon. Voyant le corps sans vie de son marie, la femme hurla de peur. Elle voulut sauter sur Waldrade, la frapper, lui faire mal, mais, Waldrade lui flanqua une ruade qui la projeta contre le mur ce qui l’assomma immédiatement. Les deux enfants, deux petites filles se précipitèrent auprès de leur mère en sanglotant. Sans un mot, la vampire quitta la demeure pour retourner dehors. Cependant, quelqu’un vêtu d’un longue robe de sorcier noire se tenait dans l’encadrement de la porte, empêchant ainsi l’accès vers la sortit. Qui était-ce ? Waldrade fronça les sourcils, et resta sur ses gardes. Ce n’était sûrement pas un ami ! D’ailleurs, elle n’en avait pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Dim 23 Déc - 0:43

Lord Voldemort aimait vagabonder de temps à autre, de par le monde, de sorte à voir le Monde des Moldus dans chacun de ses recoins, pour encore mieux apprécier sa chute prochaine. Le mage noir préparait la Renaissance de la suprématie des sorciers sur les moldus, ces répugnants parasites qui peuplaient le monde et pillaient ses ressources, obligeant les sorciers, qui eux, ont le sang-pur, à se cacher pour vivre en paix. tout cela allait bientôt avoir une fin. Voldemort préparait en secret une immense armée, prête à recouvrir le monde de ténèbres, et à redonner aux sorciers la possession de ce qu'ils méritaient de droit.


Enfin bref, ce soir il visitait une petite banlieue moldue, sans doute pour y commettre quelque meurtre, histoire de s'amuser quelque peu, et de répandre le climat de peur qu'il se fût juré d'instaurer auprès des moldus. C’était tellement excitant de voir tous ces visages tordus de peur, de terreur même, devant l’incompréhension et l’ignorance qui caractérisaient les moldus. Si pathétiques. Si Vils. Si inutiles. A cette pensée, le Seigneur des Ténèbres se promit qu’il mettrait bientôt fin à cela, que c’était de son devoir de rayer de la terre tout individu qui n’avait pas le sang-pur, et d’ainsi continuer la noble tâche de son très grand ancêtre Salazar Serpentard, tâche commencée plus d’un siècle auparavant, et qui était enfin en passe d’être achevée. Tout tendait à montrer que le monde des moldus vivait ses derniers instants. De plus, le Ministère, non content de disposer de la plus puissante armée avec ses mages noirs capables de vaincre n’importe quel moldu, armé de leurs armes primitives ou non, le Ministère disposait également d’une armée d’inféris en phase de préparation, alors que certaines créatures, tels les loup-garous, l’avaient quasiment rejoints dans leur intégralité. Lorsque le moment sera venu, les sorciers ne feront qu’une bouchée des sang-de-bourbe et assureront enfin leur glorieuse destinée. Trêve de plan machiavélique pour la suprématie, ce soir était le soir du meurtre, et Lord Voldemort était très fort à ce petit jeu.


En traversant la rue, il s’aperçut qu’une maison avait encore de la lumière et des cris d’enfants commençaient à s’y faire entendre. Intrigué et excité, Lord Voldemort désigna cette famille comme sa future victime. D’un pas tranquille, il s’avança dans la pénombre, mais vit une dame dans l’entre porte. Grâce à ses incommensurables pouvoirs, il la reconnut de suite comme étant une vampire, et plutôt douée. Visiblement très âgée, bien que son apparence ne le montrait pas, Lord Voldemort sentait une grande force émaner d’elle, comme une force primaire, une force brute de la nature. Ces créatures l’avaient toujours fasciné. Il lui fit un bref signe de tête, lorsque les sens de cette femme lui apprirent qu’elle n’était pas seule. D’un sourire quelque peu railleur et sarcastique, il prit la parole.



- Chère Madame, ne vous contentez jamais de faire les choses à moitié, en particulier avec ces répugnants Moldus. Je vous laisse quelques petites secondes, un petit travail à faire


Sur ces mots, le mage noir entra dans le salon, là où un homme gisait, du sang s’écoulant de son cou, des enfants et une femme pleurant et criant leur désespoir au dessus du corps. Pathétique. Quelques éclairs verts plus tard, un rire cruel et sonore se fit entendre, et Lord Voldemort revint auprès du vampire. D’un geste galant et de son habituelle voix tranquille et mielleuse, il lui proposa son bras


- Cela vous dirait-il de faire quelques pas en ma compagnie ma chère ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Dim 23 Déc - 18:23

L’inconnu s’approcha et Waldrade put alors distinguer son visage d’une pâleur de mort, tout comme elle, ce l’attira immédiatement. Cependant, elle sut immédiatement que ce n’était pas un vampire, elle l’aurait sentit. En revanche, elle se doutait bien que le sorcier soit sans doute un puissant mage qui la surpassait sûrement. Quand il entra dans le salon pour finir le reste de la famille dans un éclat de lumière verte ! Waldrade reçut un choc. Comment avait-il pu faire ça sans éprouver la moindre pitié ! Elle fut à la fois admirative et stupéfaite. Jamais faire le travail à moitié lui avait-il dit. Elle conclut qu’il avait raison. En agissant ainsi, les enfants auraient pu se venger dans le futur. Bien que ce ne soit que des moldus. De nombreuses histoires avaient déjà courut comme quoi des moldus avaient réussit à tuer des vampires. Après mûre réflexion, elle pensa alors que le mage agissait de manière juste. Waldrade se mordit la lèvre inférieure, elle était en train de penser comme un mangemort ! Il fallait qu’elle arrête immédiatement !

Etant donnée qu’elle fut coupé du monde, elle ne put donner de nom à la personne en face d’elle ce qui l’irritait considérablement car elle pensait bien que ce n’était pas un sorcier ordinaire mais quelqu’un d’important. Celui ci lui proposa son bras qu’elle saisit sans hésitation. En effet, elle songeait que refuser serait probablement malavisé d’autant plus qu’il savait pratiquer les sortilèges impardonnables comme elle avait pu le constater. De la peur parcourait son corps. A tout instant, il pouvait lui faire, faire ce qu’il désirait. Elle ne serait plus qu’un jouer entre ses mains ! A cette seule pensée, elle frissonna. Elle avait une soudaine envie de partir mais c’était totalement impossible. A la place, elle engagea la conversation d’un ton dégagé :


- Puis-je connaître votre nom ? Veuillez m’excuser si je vous parais grossière car vous sembliez être quelqu’un d’important dans la société… Tout ce que je sais sur cette dernière c’est que deux clans s’affrontent ! Après c’est le néant ! J’ai tellement de chose à apprendre… Vous devez certainement faire partit de l’armée du ministre ! Il engage beaucoup de mages noirs qui savent utiliser les sortilèges impardonnables comme je vous aie vu le faire… Pas mal de gens disent qu’il tue par simple plaisir et non pour rendre la justice. D’autre le considèrent comme leur idole. Je ne sais qui croire…

Dans sa tête, régnait une confusion incroyable. Jamais elle n’aurait penser un jour être en compagnie d’un mage noir. Elle était à la fois heureuse et craintive. Cette dernière sensation ne lui était pas venue depuis des années ce qui la perturbait quelque peu. Elle ne savait quelle attitude adopter c’est pourquoi elle s’efforçait de garder un visage neutre, inexpressible bien qu’à l’intérieur c’était à deux doigts d’exploser. Une chauve-souris entra en trombe dans la maison et vint se poser sur l’épaule de Waldrade tant bien que mal, les ailes replier. Elle ne portait aucun message. Et oui, la vampire n’utilisait pas de hiboux pour envoyer du courrier mais des chauves–souris. Waldrade la caressa doucement, le regard vitreux. Elle en avait presque oublié l’individu à ses cotés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Mar 25 Déc - 17:10

Lord Voldemort fut satisfait de voir que la vampire saisisse son bras et accepte de faire quelques pas à ses côtés. Avec un petit rictus de cruauté satisfaite, le mage noir songea à la famille qu'ils venaient d'anéantir. L'une pour nourrir ses besoins vitaux, lui pour nourrir sa haine. ils n'étaient pas si différents tout compte fait, elle créature de la nuit, et lui créature des ténèbres. Plaisante comparaison, Lord Voldemort ne l'avait jamais vu ainsi. D'habitude, les créatures magiques ne lui inspiraient que dégoût et répugnance, comme els trolls, les elfes ou les centaures. Répugnants serviteurs ou hybrides. Tandis que les vampires, eux, étaient très différents. De tous les aspects, ces créatures étaient fascinantes. Obligées de fuir la lumière et de se réfugier dans les ténèbres, elles devaient aspirer les fluides vitaux des humains ordinaires pour survivre. Cela lui rappela son existence il y a une demi-douzaine d'années de cela, lorsqu'il devait aller de corps en corps pour survivre, le temps d'é&puiser l'énergie vitale de sa victime. Et aujourd'hui, il était à la tête d'un des plus puissants Etat Magique au monde. Quelle dérision.


D'ailleurs, en ce moment même, il ressentait et se nourrissait de la peur de la créature. Celle-ci était apeurée, car elle ressentait au plus profond de son âme sa toue puissance. Elle en tremblait de peur. interessant, se dit Lord Voldemort. Cela flattait par la même occasion son ego et lui remontait quelque peu le moral et les humeurs. Ce qu'elle dit ensuite le fit sourire. Elle n'était peut-être pas si loin de la vérité qu'elle semblait le penser.



- Je me nomme Lord Voldemort, et je suis le Ministre de la Magie de ce pays. Depuis peu, je vous l'accorde. Tu as raison en disant que je tues pour le plaisir, mais je tues aussi pour la Justice, celle des sorciers. Et certains m'idolâtre aussi sans aucun doute. Tu as raison sur tous ces points, Waldrade Théophane.


Comment connaissait-il son prénom et son nom? C'était très simple, en tout cas pour un sorcier tel que lui. Grâce à une légilimencie des plus basiques, il pouvait ressentir et savoir certaines choses, en particulier si les personnes près de lui étaient dans la confusion. Il avait su "deviner" son nom, mais n'arrivait pas, de cette manière, à savoir plus de choses encore, sans avoir le besoin de la questionner directement. En tous ca,s celle-ci semblait encore plus apeurée lorsqu'il prononça son nom, ce qui fit sourire Voldemort, un spourire dénué de joie. Alors qu'ils commençaient à marcher dans la nuit, une chauve-souris, créature de la nuit, vint à la rencontre de la vampire. Fascinantes créatures et étonnante association. Humain et animal semblait se comprendre avec aisance. Existait-il le même genre de lien mental qu'il y avairt entre lui et son fidèle serpent? Sans doute que non, sinon cela inclurait que la femme soit particulièrement puissante. Ce qu'elle était d'un côté, mais il manquait un petit quelque chose aux yeux de Lord Voldemort.


- Et vous madame, quelle est votre histoire, que faites vous ici?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Sam 29 Déc - 19:17

Waldrade n’en croyait pas ses oreilles. Le ministre en personne était à ses coté et lui parlait de manière tout à fait amicale. Il la tutoyait d’abord puis la vouvoyait ensuite. Elle ne savait plus où mettre de la tête d’autant plus qu’il connaissait son identité. Par ce fait, elle conclut immédiatement qu’il était légilimens de haut niveau pour avoir extrait cette information de son cerveau. Elle fut légèrement troublée et la peur lui monta davantage à la tête. Waldrade essaya de se ressaisir, de reprendre son calme. De toute évidence, pour le moment, ce Lord ne voulait pas la tuer. Ou du moins pas pour le moment. Elle se contenta de se concentrer un moment en pensant très fort.

*Ferme ton esprit… Ferme ton esprit… *

Elle ne voulait pas qu’il en sache plus. A près tout c’était sa vie privée et elle ne comptait pas la dévoiler à n’importe qui. Malgré tout, cet homme si toutefois s’en était un étant donné son apparence, lui inspirait tout de même la confiance. Elle ne saurait dire pourquoi mais après tout, c’était le ministre… Et elle savait qu’il ne mentait pas sur ce fait. Il tuait pour le plaisir avait t-il confirmé mais dans le but de la justice, pour le bien-être des sorciers. Soit. Mais il y a longtemps maintenant que Waldrade n’est plus qu’à moitié sorcière. Le vampirisme l’avait éloigné de sa baguette. A vrai dire, elle ne s’en servait quasiment plus, ses seules capacités vampiriques suffisait. Quels droits avaient les vampires dans tout ça ? Il étaient exclu comme d’habitude, tout comme les loups-garous… A croire qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la société. En songeant à cela, elle faillit s’emporter, la peur avait disparu, laissant place à de la colère.

- Les sorciers ? Il n’y en a que pour eux ici ! Que faites vous des autres ? Ceux qui ressemblent aux humains mais qui sont tellement différent… Les loups-garous par exemple ! Et nous, vous y avez penser, les vampires ont toujours été condamnés à vivre caché, isolé, coupé du monde…

Elle avait lâché le bras de Voldemort et lui tournais le dos à présent. Elle se doutait bien que ce genre d’attitude n’était guère sage, mais elle s’en moquait royalement. Mais son humeur changea rapidement et sa voix redevint douce, comme s’il ne s’était rien passé.

- Mais après tout, vous détestez les moldus il me semble. J’avoue que je ne les ait jamais apprécier.

Elle marqua une pause, le vent frais du dehors balayait ses cheveux rouges vif.

- J’ai rencontré quelqu’un l’autre jour.

Elle parlait comme si elle faisait une confession.

- Je sais qu’il existe deux camps, le vôtre et celui de la résistance. Et cette personne comptait rejoindre la résistance. Elle ma montrer ce pourquoi il se battait bien qu’il n’y appartenait pas encore. J’aurai pu la suivre, prendre le chemin qui me guiderai jusqu’à ce groupe de personne qui se battent pour la liberté. Mais je ne l’ait pas fait. Pourquoi ? Quelque chose ma stopper. Si je m’engageait, je ne devrait plus tuer de pauvres gens moldus totalement innocents et en échange, j’aurais me serais nourrit de sang d’animaux… Mais rien ne vaut le sang humain, alors, sur ce point il n’était pas question que je les rejoignent. Pour justifier ma réponse, je lui ait dis que j’allais réfléchir mais ma réflexion était déjà toute faite. Je n’irait pas. Donc, maintenant, il ne me reste plus que deux choix. Rester neutre ou entrer dans vos rang… Mais je ne suis pas une tueuse alors que faire ?

Sa voix s’étouffa. Voldemort lui avait demander ensuite son histoire et ce qu’elle fabriquait ici. Cette question fit sourire Waldrade, un de ses sourires cruelle et sadique qui lui arrivait rarement.

- Mais je suis ici pour tuer bien sur ! Saccager et faire souffrir ! Voilà ce pour quoi je suis là !

Elle éclata de rire, un rire dément, elle n’était plus elle-même. Elle avait comme l’impression que les idées du Lord d’éteignaient sur elle mais elle n’aurait pas pu dire pour quel raison. Elle s’était toujours convaincu qu’elle ne tuait pas pour le simple plaisir mais pour survivre, rien de plus. Mais était-ce vraiment le cas ? Elle eut soudain le sentiment qu’elle se mentait à elle-même sur ce point pendant toutes ces années. Elle se ressaisit. Elle ne comprenait plus ce qui lui arrivait. Aucun doute, elle devenait folle pensa t-elle.

- Mon histoire est bien trop longue pour être raconter dans sa totalité. Pour simplifier je ne vous dirais que quelques bribes de celle ci. Je suis née en 1500, ce qui remonte déjà à une certaine époque, dans une famille noble. Tout se déroulait normalement mais un jour, ma mère fut mordu par l’une de ces créatures de la nuit et ainsi, elle contamina le reste de la famille. C’est de cette façon que j’ai cesser d’être une simple mortelle… Mais parlez moi un peu de vous maintenant Lord. Je suis aussi curieuse que vous. A et une question un peu déplacé : Etes vous humain ? Car je n’ait jamais rencontrer une personne tel que vous jusqu’à aujourd’hui ! Comprenez bien que vous m’intriguer…

Les yeux de Waldrade pétillaient de curiosité et changeait sans cesse de couleur, tantôt vert, tantôt gris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Dim 30 Déc - 17:06

HJ: tu fais de ces rps Waldrade Shocked


Lord Voldemort fut amusé et à la fois quelque peu impressionné de la réaction de la créature de la nuit. En effet, beaucoup étaient ceux qui perdaient tout contrôle en sa présence, que ça soit dans son camp ou dans l'autre d'ailleurs. Ses adeptes rampaient devant lui, et personne ne restait indifférent à ses colères. Quoi qu'il se passe, il n'avait jamais laissé personne indifférent! Il s'en félicitait toujours d'ailleurs. Presque instantanément, la créature chercha à occulter ses pensées en fermant son esprit, et elle y parvint très bien, donc Lord Voldemort ne poussa pas son avantage, il ne voulait pass etamer un duel psychique, même s'il savait qu'il gagnerait. Les discussions aussi agréables et courtoises étaient fort rares ces derniers temps, aussi ne voulait-il pas gâcher ces moments pas tant de précipitation. COmme le disait son proverbe préféré, qui résumait toute sa vie d'ailleurs: "tout vient à point à qui sait attendre". Il ne put réprimer un éclat de rire en entendant les réflexions de son interlocutrice.


- Mais les Vampires et les Loup-Garou ont leur place dans le nouveau-monde, à condition qu'ils aient été sorciers auparavant, et s'ils ne luttent pas contre notre oeuvre, cela va de soi. Est-ce votre cas Miss Théophane? Voudrez vous nous combattre? Ou au contraire, allez vous décider de rejoindre le camp qui lutte pour le pouvoir de la Magie, Pouvoir dont vous faites intégralement partie, ce me semble.


Lord Voldemort sourit, mais se sentit un peu vexé que la femme vampire le repousse pour lui tourner le dos. Personne ne lui tournait le dos, nan mais c'est quoi ces manières Suspect. Nan mais oh! Ainsi donc, elle n'appréciait pas les moldus. Ce n'était guère étonnant, vu qu'elle se nourrissait régulièrement de leur sang pour survivre. Entamer ses convictiones et avoir de la sympathie pour les moldus n'était pas une bonne idée pour qui devait les tuer régulièrement, ça non! LE vent se mit à souffler, une légère brise vint agiter les cheveux de la vampire et rafraichit quelque peu le Seigneur des ténèbres, tandis que la vampire reprenait la parole.


Ainsi donc, un homme de la résistance l'avait approchée. Interessant, mais inquiétant aussi. Si elle avait été approchée cela voulait dire que d'autres l'avaient été aussi. il devrait faire attention à ce que les effectifs de la Renaissance du Phénix n'enflent pas trop, sinon ils auraient de grandes difficultés, ses propres effectifs n'augmentant que faiblement. Et la perte de sa chef des armées et d'un de ses mangemorts entravaient véritablement leur action, il faudra y trouver un remède, et vite!


Bon au moins, celle-ci ne semblait pas avoir été convaincue. L'espace d'un instant, Lord Voldemort se dit qu'elle n'était plus proche dans son camp uniquement qu'à cause de son état, de ses besoins en sang. Cela ne le dérangeait pas plus que ça, mais il savait par expérience que ses meilleurs serviteurs étaient les fanatiques de sa cause. Ce qu'elle dit ensuite le conforta dans cette idé, bien qu'elle semblait avoir de grandes facilités pour avoir l'envie de tuer. Peut être ferait-elle un bon élément. De plus, il était toujours intéressant d'avoir un vampire dans ses rangs, ces créatures étaient plutôt puissantes bien entraînées.



- Je suis heureux d'apprendre ceci, car c'est aussi la raison de ma venue ici. Une autre maison serait digne d'être visitée par nos soins, qu'en pensez vous Waldrade?


Ce qu'elle dit ensuite ne l'impressionna guère, mais Lord voldemort avait l'habitude d'être le plus âgé, la créature la plus ancienne de son entourage. Mais elle, elle était encore bien plus vieille. Elle avait connu le monde il y a des centaines d'années, avait connu ses grandes évolutions, ses guerres, ses évènements. Le mage noir aurait pu l'envier pour cela, mais il n'avait jamais été porté sur le passé. il avait toujours préféré le futur, qui lui, était digne d'attention. On ne vit pas pour le passé selon lui, mais pour son futur.


- Eh bien, je suis un humain oui. En tous cas dans le sens où vous l'entendez. pour faire simple, je suis né homme. Aujourd'hui je suis bien plus. j'ai repoussé les limites de la Magie Noire encore plus loin que n'importe qui, et aujourd'hui j'en ai enfin récolté les fruits. Que pensez vous de cette maison?
dit-il avec un horrible rictus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Dim 30 Déc - 20:31

HJ : Ben quoi ? Shocked Il ont quoi mes Rp ? Il sont trop long ? Shocked


Waldrade fut quelque peu soulager quand le Lord lui affirma que si, les vampires et les loups-garous avaient une place dans la société. Mais uniquement ceux ayant été sorcier dans le passé. Parfais ! Evidement pas de sang de moldus pitoyable ici tout de même ! Sinon le monde n’aurait aucun sens. Par ailleurs, elle se doutait bien que le Lord continuait la conversation en espérant qu’elle rejoindrait ses rangs. Sinon, il serait sans doute partit d’ici depuis un sacré bout de temps et il l’aurait tuer sans cérémonie. Waldrade en tirait un malin plaisir à faire durée son choix.

- Il me semble que la résistance recrute de nouveaux membres chaque jour. Alors que vous… Vous semblez en perdre… Ironisa t-elle

La peur l’avait totalement quitté. A vrai dire, elle avait une grande envie de s’amuser. Un large sourire étira son visage blanc.

- Allons ! Je devine bien ce qui trotte dans votre cerveau ! Vous compter bien m’enrôler dans votre armée…

Bien sur, elle n’avait pas lu dans les pensées du Lord. Il était bien trop puissant pour qu’elle s’y risque. Elle s’était simplement contenter de le deviner, rien de plus. La logique sa sert aussi… Le Lord disait être un homme ayant repoussé encore plus loin les limites de la Magie noire. Cela lui fit hausser un sourcil d’étonnement.

- Mais d’où vous viens cette apparence dont tout le monde en a peur ? Sauf moi ! S’empressa t-elle d’ajouter.

Waldrade se doutait que ce soir, serait l’heure de la décision. L’heure de choisir entre le « mal » comme il appelait ça et la neutralité absolue. Mais à quoi bon réfléchir ! Sa décision était déjà toute faite ! Depuis qu’il était ici, lui, le seigneur des ténèbres, c’est comme si elle avait reçu une illumination. Rien ne pouvait-être plus sur désormais à moins que…

- Je… J’avoue que je suis tenter de vous rejoindre… Mais quelque chose bloque… Il y a un obstacle quasiment infranchissable entre votre camp et moi…

En effet, quelque chose l’empêchait de se vouer corps et âme aux idées du Lord et d’exécuter ses désirs. Elle lui révéla alors ce qui l’arrêtais.

- Voyez vous, je possède un énorme défaut. Celui de refuser d’obéir. Or je suppose que les personnes sous votre service doivent vous obéir au doigt et à l’œil. Me tromperais-je ? Je déteste recevoir des ordres ! Sauf ! Car avec moi il y a toujours un sauf ! Si c’est vous qui me les donniez. Je n’obéirais en aucun cas à vos partisans ! Je veux avoir tout de même un peu de liberté. Je pense que vous pouvez le comprendre. J’ai également vu que vous avez usage d’un sortilège impardonnable tout à l’heure. Et le problème est que je ne sais pas les utiliser. Je n’ais jamais étudier la magie noire. Si vous voulez que je me montre à la hauteur, il faudra me les enseigner et de toute évidence j’aimerais que ce soit vous si cela ne vous importune pas. Car vous êtes sans aucun doute le meilleurs pour ce genre de chose. Ensuite, je comptait rassembler tous les vampires de ce pays pour les unir sous une seule bannière ce qui pourrait accroître la puissance de votre armée mais si le projet venait à se réaliser, j’aimerais pouvoir être la seule à leur donnés des ordres. Ordres qui émaneront en partie de vous bien entendu. Reine des vampires ! Voilà ma plus grande ambition ! Je suis peut-être un peu exigeante à vos yeux mais croyez moi si vous accepter, vous n’aurez pas à regretter votre geste.

Après cette tirade, elle marqua une courte pause le temps de reprendre son souffle et toute sa détermination. Après quoi, elle se rapprocha du mage noir. Si près, que son visage touchait presque le sien bien qu’elle soit plus petite que lui.

- Vous avez sûrement déjà eu des traîtres parmi vos rangs. Des personnes qui se faisait croire être votre serviteur mais qui rapportait toutes les informations à l’ennemi. Moi, je suis loyal et je n’ais jamais trahit quelqu’un, et cela n’arrivera probablement pas. Vous pouvez me faire confiance. Mais attention ! Je n’aimerais pas que l’on me traite comme si j’étais un vulgaire animal car j’aurais peut-être changé d’avis. J’aime le respect. Que vous maltraité d’autre personne cela m’importe peu, mais moi…non.

Maintenant qu’elle avait bien dit ses idées, elle s’intéressa à l’offre du Lord.

- Vous proposez que l’on visite une autre demeure ? Vous semblez gourmand…

Elle lui adressa un nouveau sourire où cette fois, on apercevais bien les deux canines plus allongées, prêtent à mordre.

- Cela ne m’était encore jamais arrivé ! J’éprouve un grand besoin de tuer ce soir ! Peut-être est-ce votre présence ? Car vous semblez ravie une fois que vous vous êtes débarrassez de quelqu’un… Mais avant de nous engager dans un nouveau petit meurtre faîte moi part de votre réponse. Ce que je vous ait dis tout à l’heure. Les conditions requises pour mon adhésion. Je me doute que vous ne devez pas être habituer à ce genre de chose… mais si cela vous dérange, tuer moi et dans ce cas, pas de vampire, pas de recrue, pas d’avantage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Dim 30 Déc - 22:51

HJ: Oh p'tin j'ai du recommencer ma réponse arrivé à la moitié Suspect


Lord Voldemort s'autorisa un sourire à ce que dit la "jeune" vampire. Rares étaient les personnes à savoir comment lui arracher un pâle sourire, mais par sa bravade, la créature avait réussit un trait d'humour qui détendit Lord Voldemort. Celui-ci eut le plaisir de voir que la vampire eut le courage de surmonter sa peur envers lui et ses pouvoirs, et c'était là que résidait, à son avis, sa plus grande force. Si elle n'avait déjà plus peur de lui, alors elle ne reculerait davant aucune tâche qu'il pourrait lui donner. Et c'était bien cela que Voldemort avait en tête depuis le début de leur conversation. Bien que sa formation semblait incomplète, elle semblait avoir du potentiel et avait l'avantage d'être vampire, avantage non négligeable qui l'intéressait au plus haut point. De plus, elle semblait avoir compris son petit manège et après tout se dit le Ministre, on ne survivait pas au milieu de tous ces dangers pendant un demi-siècle en étant stupide. oui, elle serait une recruee de choix pour le Ministère...


- Me voilà mis a jour! Mais je vous rassures, mes intentions sont parfaitement honorables ma chère, je me doutais bien que vous comprendriez aussi rapidement. Par contre vous avez tord sur ce dernier point: la Résistance ne gagne pas la guerre, et nous avons de nouveaux sorciers qui nous rejoignent sans arrêt. Nous allons vaincre, leur défaite est inéluctable...


Son apparence? Lui-même ne le savait pas vraiment. Il y avait bien entendu eut ce rituel, dans le cimetière de ses parents et de sa famille, honnis soient leur nom et leur mémoire, mais il devait y avoir aussi toutes ces recherches, toutes ces expériences qu'il avait pratiqué sur son corps, son esprit et son âme pour atteindre son but: devenir Immortel. Cela s'était fait mais lui avait couté son humanité, mais il n'en était même pas consicent, il n'en avait de toutes façons rien à faire.


-Mon apparence me vient de ma vie, de tous les évènements qui m'ont touché... J'ai repoussé les limites de la Magie Noire vous avais-je dis... Eh bien, tout cela a eu un impact sur mon apparene, qui sans doute rebute certaines personnes... Mais cela ne m'étonne pas de vous ma chère Waldrade, vous semblez réellement qulqu'un à part, et vous me paraissez très intéressante....
répondit Lord Voldemort avec son habituel sourire cruel


Finalement, après un instant d'hésitation, elle semblait sur le point de se lancer, de prendre une décision importante car son visage étai tordu par une moue de réflexion. Aha, il en était sûr, il le savait. Il allait la décider et bientôt, il aurait une nouvelle machine à tuer sous ses ordres.... Waldrade Théophane lui dit ensuite les conditions nécéssaires à son engagement à ses côtés, et cela conforta Lord Voldemort sur l'idée qu'il avait de la situation. Belle et farouchement indépendante. Immortelle et mortelle, pour ses ennemis. Les vampires étaient vraiment fascinants. Le Seigneur des Ténèbres n'eut pas réellement d'objections, il pouvait très bien la former, et la savait sincère quand elle lui dit qu'elle ne le trahirait pas. Lord Voldemort savait toujours si on lui mentait. Former personnellement une nouvelle apprentie, pourquoi pas? Cela lui prendrait du temps, mais il était sûr d'avoir des résultats de cette façon. Oui, il la formerait à la Magie Noire, et elle serait une élève très douée...


Bon, pour le reste, forcément, il y avait une contrepartie à ces avantages. Reine des Vampires? Cela n'était pas réellement à lui de choisir, mais si la Reine était formée par lui, il pourra toujoursd exercer un certain contrôle sur ces créatures si farouchement indépendantes...



- Je veux bien vous enseigner certaines choses Waldrade, mais vous me devrez une totale obéissance. pour les vampires, je suis d'accord, a condition que vous les fédériez tous. Je ne veux pas de vampire hors contrôle...


Waldrade se rapprocha du Lord et se colla quasiment à lui. Quelque peu géné par autant de proximité par tant de proximité avec une personne de la gente féminine, une vampire qui plus est, Voldemort ne bougea pas. Il était un sacré coureur de jupons quand il était encore totalement humain, mais depuis longtemps.... Voila quoi, ça se passait de commentaires http://i20.servimg.c


- Oui, j'ai de sérieux doutes sur certains de mes .... "colladorateurs", mais la trahison est indissociable de la guerre, et soyez sûr que l'autre camp connait la meme situation... Pour ce qui en est du "respect", je n'oserais pas brutaliser une aussi agréable créature... Je suis d'accord avec vous sur ce point, et je vous promets de ne jamais vous infliger de douleur en temps que punition, mais je ne puis promettre que cela ne surviendra pas dans votre formation... La Magie Noire, savez-vous, est très instable, et je ne pourrais garantir votre totale sécurité.


La remarque de la vampire fit sourire une fois de plus Lord Voldemort. Il ne pouvait pas dire le contraire, il avait toujours adoré donné la mort à ses ennemis, il leur rendait honneur en metant fin à leur vie lui-même.


- Je suis ravi d'avoir cet ... "effet" sur vous ma chère, c'est un côté positif apprécié chez mes "collaborateurs"... Pour la réponse, je penses que vous l'aurez compris, je suis entièrement pour votre idée, je vous accepte volontiers parmi nous, chère Waldrade... Maintenant, suivez-moi, je crois que ces moldus seront heureux de nous voir...
dit le Lord en avançant vers une bâtisse toute proche

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Lun 31 Déc - 13:30

Ainsi donc, Waldrade se trompais sur le fait que la résistance n’était pas aussi forte qu’elle le pensait. Eh ! bien soit. Comment mettre en doute la parole d’un si grand mage ? On ne peut pas. Tout simplement. Avec elle à ses coté, cela ne faisait aucun doute qu’ils allaient sombrer dans les abîmes de la mort. Vint ensuite la question de l’apparence. Cela n’avait rien de surprenant à vrai dire. Un homme devenu de la sorte ne pouvait qu’avoir traversé de multiples épreuves. Waldrade fut prise d’admiration envers le Lord rien qu’à cette seule réflexion. C’était quelqu’un de vraiment puissant et de dangereux pour quiconque osait s’opposer à lui. Cela ne faisait aucun doute. Mais quand celui ci lui indiqua qu’elle lui devait une entière obéissance si elle voulait qu’il lui enseignent la sombre magie, elle fut légèrement outrer.

- Une totale soumission ? N’est ce pas ce que je vous est dis, il y a quelques minutes ? J’obéirais au maître… Et uniquement à lui… Personnes d’autres n’auras le droit de m’en donner !

Bien. Le Lord lui promettait de ne pas la faire souffrir comme il le faisait avec ses mangemorts pour leur infliger une punition. C’était parfait. En revanche, il ne lui garantissait pas une entière sécurité lors de sa formation. Mais qu’importe. Cela était encore une autre histoire.

- Pour ma formation, cela ne me pose aucun souci. Je saurais surmonter la douleur. Enfin, je pense. Et si non, tant pis pour moi, il faut savoir endurer dans la vie… Sinon, ce n’est pas la peine d’exister. Il faut savoir suivre. Les plus forts continue leur ascension et les plus faible périssent. C’est la dure loi de la nature… Affirma t-elle en insistant bien sur le mot « périssent »

Une agréable créature ? Cela ne put que la laisser stupéfaite. Il y avait maintenant bien longtemps qu’on ne lui avait pas sortit pareil propos. C’était comme si soudain elle retournais dans le passé. Elle le revoyait comme si c’était hier. Ce charmant garçon qui avait voulu l’épouser et qui lui avait dit cette même réplique. Agréable créature. En fait, il lui semblait même qu’il lui avait sortit toute une panoplie d’adjectifs mélioratifs… Elle sourit, mais s’arrêta de penser sans plus tarder. Le passé, il ne fallait plus s’en occuper. C’est alors qu’elle se rappela l’une des paroles du mage noir.

- Vous êtes d’accord pour les vampires ? Bien. Il me semble que toute les conditions ont été soigneusement analyser et que plus rien ne me retient désormais. Mais ne vous inquiété pas ! Chaque vampire sera sous mon contrôle et si par l’un d’eux venait à se rebeller, à rejoindre les résistant, à s’opposer à nous, soyez assurer que les pires souffrances inimaginables lui seront infligées jusqu’à ce que la mort en personne vienne emporter son âme dans les profondeurs de l’enfer…

Ses yeux ne reflétait aucun sentiment, comme si elle était hypnotiser.

- Ah ! Encore une dernière chose ! Je n’aimerais pas avoir cette marque que tout les mangemorts portent sur leur bras. Car c’est grâce à cela il me semble que vous les appeliez. Inutile d’utiliser cette chose pour moi. Vous êtes un puissant légilimens. Avec votre seule pensée, vous pouvez sûrement m’appeler…

Comme elle ne voyait maintenant plus rien à ajouter, elle s’agenouilla devant lui, comme elle l’aurait fait devant un roi et déclara :

- Désormais j’obéirais au plus grand, au plus puissant mage de ce monde… Je vouerais ma vie à vous servir et à accomplir le moindre de vos désirs sans rechigner… Je suis votre plus fidèle serviteur Seigneur Voldemort…

Après cette déclaration, elle se releva lentement et commença à se métamorphoser. Une fois fait, elle observa longuement ses serres avant d’ajouter :

- Je vous suis mon seigneur…

Plus rien ne pourrait la faire changer d’avis maintenant, elle était prête. Elle en avait la certitude. Une nuée de chauve-souris tourbillonna un moment autour d’elle attendant ses instructions mais Waldrade ne leur dit rien. Elle voulait d’abord savoir comment si prenait le Lord pour s’introduire dans une maison. Car de toute évidence, il ne procédait pas de la même façon qu’elle.

- Comment faite vous pour saccager une habitation ? Vous passer par la fenêtre ou la porte ? Et quand ces imbéciles de moldus sont en face de vous, vous parlez d’abord ou vous les tuer immédiatement ?

A son avis, le Lord n’était pas le style de personne à bavarder mais après tout, elle n’était pas encore au bout de ses surprises…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Lun 31 Déc - 16:10

- Oui, nous sommes donc d'accord. Vous agirez en temps qu'agent souterrain, vous ne prendrez vos ordres et instructions qu'auprès de moi, et de personne d'autre. Vous ne serez pas soumise à l'autorité des mangemorts et des directeurs de département. Quant à votre formation, vous apprendrez à surmonter la douleur, j'y veillerais. C'est de toutes façons indispensable à votre formation, car croyez moi, vous allez subir des souffrances, tant physiques que psychiques.


- J'aime votre mode de pensée ma chère Waldrade, je crois que nous pouvons en conclure que nous partageons le même point de vue.

dit le Seigneur des Ténèbres en affichant un sourire carnassier, bestial


La dure Loi de la Nature.... Lord Voldemort était parfaitement conscient que la Loi de la Nature n'était pas la seule loi universelle, et d'ailleurs elle ne l'était pas vraiment. Il en était l'exemple vivant. La Magie Noire peut altérer l'Ordre naturel des choses, comme son immortalité par exemple. Il avait été plus loin que n'importe qui dans ses recherches. Cependant, Lord Voldemort comprenait le raisonnement de la vampire. Elle avait besoin de tuer des êtres vivants pour survivre, d'où son raisonnement par l'absolue. Waldrade Théophane eut l'air surprise, même peut-être légèrement outrée par ce qu'il venait de dire à propos de sa façon de la percevoir. Mais contrairement à l'habitude, il n'avait pas menti. Il se sentait plus proche de cette créature de la nuit que de ses propres mangemorts, probablement à cause de leur immortalité et de leurs pouvoirs. Ainsi que de leur mode de pensée. ils étaient des prédateurs.


- Je suis d'accord avec vous, et je ne permettrais pas un soulèvement de vampires. Nous avons pris connaissance de l'existence de quelques vampires dans notre pays. Je connais leur nom. Je pense que dès notre arrivée au Ministère, je vous demanderais d'aller leur rendre une petite visite... Notamment à Poudlard... Cela vous... Interesserait-il?
continua t'il en s'approchant de la maison suivante


En entendant la requête de celle qui serait sa prochaine disciple, Lord Voldemort fit la moue. Il n'avait pas anticipé ce dernier point, bien que cela semblait logique après tout. Elle avait beau le rejoindre, elle restait tout de même une vampire, avec une forte individualité. peu importait, Lord Voldemort était près à cette petite concession pour gagner une telle alliée dans son camp, et puis elle lui était agréable, chose fort rare.


- Hmmmm c'est d'accord... Mais dans ce cas,, je suggère que vous ne fassiez pas simplement partie intégrante du ministère, inutile d'attirer l'attention sur le fait que ma... future reine des vampires soit dans notre camp, n'est ce pas? Bien


Ce que Waldrade fit ensuite le surprit, mais il n'en laissa rien paraître. Il avait réussit, sans vraiment en avoir conscience, à se trouver une nouvelle véritable adepte sans faire d'effort particulier. Et une alliée sincère qui plus est, le grand legilimens qu'il était avait senti qu'elle était sincère est honnête avec lui. Lord Voldemort n'en attendait pas moins de ses collaborateurs. Elle lui déclara son allégeance comme elle l'aurait fait à un grand seigneur, ce qu'il était après tout. Il était tout de même dirigeant de ce pays est issu d'une lignée royale. D'un geste théâtral, il posa sa main sur la tête inclinée de celle qui deviendrait sa vassale.


- J'acceptes votre serment, Waldrade Théophane, future dirigeante légitime du peuple des vampires.
fit Lord Voldemort avec un sourire empli d'excitation.


Juste après ça, La peau de Waldrade prit une teinte d'ambâtre encore plus prononcée et ses yeux se changèrent en pupilles, alors que des serres poussaient rapidement à la place de ses ongles. Ses crocs étaient de bonne taille, et Voldemort n'aurait pas souhaité le moins du monde se faire déchirer le cou par d'aussi grandes dents.


- Suivez-moi...
répondit il simplement


Lord Voldemort avança sur le petit chemin qui traversait le gazon pour aller vers la porte d'entrée d'une petite maison de banlieue non loin. Arrivé sur le pas de la porte, il se jeta et sur Waldrade un sortilège de désillusion et pointa sa baguette sur la porte. D'un coup, elle explosa hors de ses gonds, des copeaux de bois volant en tous sens mais sans les blesser. lord Voldemort aimait faire dans le spectaculaire


- Après vous, chère amie....


Un cri féminin retentit à l'étage au dessus, suivit de cris d'enfants et de bruits de pas précipités dans l'escalier. Lord Voldemort éclata d'un grand rire froid et cruel

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Lun 31 Déc - 18:40

Oui ! Les autres mangemorts n’auront aucun droit sur elle. Voilà qui était parfais… Jamais elle n’avait ressentit une aussi grande joie depuis qu’elle était vampire. Après tout, ces pouvoirs n’étaient pas à ranger au placard ! Il fallait en faire usage… Tout ce qu’elle avait si ardemment désiré venait de se réalisé en une simple soirée. Qui l’aurait cru ? Certainement pas elle ! Cette simple rencontre venait de bouleverser sa vie. Enfin la monotonie allait disparaître, enfin de l’action, enfin elle se rendrait utile et enfin elle aurait un but dans la vie… Après tout, obéir au Lord ne serait pas très difficile avait-elle songé. Il fut un temps où elle devait obéissance à son précepteur. Après tout, ce devait être assez similaire… Il fallait qu’elle s’attende à des souffrances aussi bien physique que morale ? Bien. Elle s’avouait que cela ne l’enchantait guère mais de toute évidence passer par-là était indispensable. Elle espérait juste que ces fameuses douleurs psychiques ne la rendent pas malade. On lui avait vaguement parlé de deux personnes qui avaient été torturé et qu’il en était devenu fou…

- Etant donnée que vous êtes un grand légilimens, j’aimerais savoir s’il serait possible de d’améliorer mes capacités de légilimencie et d’occlumencie. J’ai de bonnes bases déjà mais je sais que je ne suis pas encore une experte en la matière.

Waldrade voulait faire tout son possible pour être quelqu’un hautement qualifier et sur qui l’on pouvait faire confiance. C’était là son principal objectif. Ensuite, réunir les vampires. Apparemment, le mage noir en connaissait quelques-uns uns. Voilà qui devenait intéressant… Ainsi, elle pourrait commencer à recruter le plus rapidement possible ! Après tout pourquoi attendre ?

- A Poudlard dites-vous ? Oui ! Cela m’intéresse grandement ! J’ai hâte… Ah ! Aussi, vous pensez bien que je ne pourrais agir que de nuit. Le soleil est mon ennemi mortel vous devez le savoir ? Sauf peut-être s’il fait un temps exécrable le jour.

Tout était désormais résolu… A présent, qui aurait le pouvoir de s’opposer à Lord Voldemort et sa fidèle Waldrade Théophane ? Celle ci frissonna quand le Lord posa sa main sur son crâne. Elle était froide, dénué de chaleur, tout comme elle. Elle songeait que finalement, il n’était pas très différent d’elle. Et surtout, elle se faisait une opinion de lui totalement différente de ce qu’on avait pu lui raconter. Mais maintenant, il était temps de se défouler un peu… Une gentille petite famille de moldus les attendait… Le maître prit sa baguette afin de les couvrir d’un sortilège de désillusion. Elle eut alors une étrange sensation. C’était comme si une sorte de liquide glacée était en train de lui dégouliner dessus. Elle n’aimait pas ça du tout. Après cela, elle remarqua que sa peau prenait maintenant l’apparence du décor. Dans le passé, elle avait déjà eu recours à se sortilège mais cela remontait tellement loin qu’elle en avait carrément oublié cette sensation. Après quoi, le Lord explosa la porte. Waldrade sourit, elle imaginait déjà la tête de ces idiots de moldus, qu’elle entendait d’ailleurs crier, quand ils verraient que leur porte d’entrée était littéralement en petits morceaux alors qu’ils ne verraient personnes dans les parages… Le maître la laissa entrer la première. Décidément, il était plein de courtoisie. Le visage de la mère ne tarda pas à apparaître en bas de l’escalier, suivi de deux garçons. L’un atteignait les 16 ans environ tandis que l’autre, Waldrade lui en aurait donné 5. Tous trois regardaient Waldrade et le Lord sans les voir, leur figure exprimait l’étonnement et la méfiance.

*Il doit sûrement y avoir le père quelque part… * songea la vampire

Elle voulait s’occuper de l’adolescent et une petite partie de la mère. Pour commencer, elle fit une chose qu’elle n’avait encore jamais faîte jusqu’à aujourd’hui. Elle ordonna à ses fidèles chauves-souris d’assaillir le grand garçon. Ce qu’elles firent sans plus tarder. La troupe entra soudainement dans la maison, contourna soigneusement Waldrade et Voldemort, et se jetèrent âprement sur leur victime, la lacérant, lui arrachant la peau… L’une d’elle réussi même à lui crever un œil. Le jeune criait comme un dingue, essayant vainement de chasser ses assaillants, tandis que la mère faisait de même sans plus de succès. Ses chauves-souris ne lâchaient jamais prise. Waldrade n’avait jamais assister à une telle scène et ne put s’empêcher d’avoir la nausée. Le garçon ne résista pas longtemps à l’assaut et rendit l’âme cinq minutes plus tard, dévoré par ses compagnons. La mère pleurait à chaude l’arme et avait cesser de repousser les chauves-souris car de toute façon, cela n’aurait servit à rien. Waldrade s’approcha un peu plus mais la femme se retourna soudainement et se releva, les yeux humides. Waldrade n’attendit pas. Avec les longues serres de sa main droite, elle griffa fermement la joue de sa proie. Celle ci hurla de douleur. Quatre entailles profondes s’étaient formé d’où s’écoulait un flot de sang. Waldrade la regarda s’écraser au sol, une main coller contre sa blessures. Le petit garçon de cinq ans pleurait à n’en pas finir. Il braillait de manière si stridente que Waldrade dut se plaquer les mains sur ses oreilles pointu. Ce crie l’étourdissait, elle avait horreur de ça.

- Ah ! Boucle là ! Sale gamin !

Bien sur, elle aurait pu en finir avec lui sans aucun soucis mais elle n’arrivait pas à se résoudre à tuer un enfant… Oui elle venait d’assassiner un jeune adolescent et alors ? Déjà c’était indirectement et en plus à cette âge, ce n’était plus un enfant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Dim 6 Jan - 14:01

Le plaisir de la "jeune" vampire était évident, et elle ne faisait rien pour le cacher. Ses yeux reflétaient le bonheur qu'elle ressentait, un peu comme si ses rêves se réalisaient. Lord Voldemort en était satisfait. Les gens qu'il contrôlait par obligation n'était pas très obéissants ni zélés, il savait par contre que les gens qui lui obéissaient de leur plein gré et surtout en son nom. Cependant, le bonheur qu'elle semblait éprouver semblait un peu nuancé par le fait qu'elle ressentirait probablement de la douleur dans sa future et probablement longue initiation aux arts noirs. Bientendu, cela était inhérent à sa future position de proche du Seigneur des Ténèbres et Reine de Vampires, mais ce que savait Voldemort était qu'on avait rien sans rien en contrepartie. Un grand legilimens? Oui sans aucun doute possible, mais le truc était qu'il avait presque un siècle de pratique dérrière lui. Forcément, cela jouait un grand rôle dans sa maîtrise de la Magie, et en plus il y avait toutes ces expériences...


- C'est d'accord ma chère Waldrade. De toutes manières, la puissance magique est inhérente à sa maîtrise de l'occlumencie et de la Légilimencie. La lédilimencie c'est avoir des informations que perosnne d'autre n'a, et l'information, c'est le pouvoir. C'est pourquoi il est aussi important que vous soyiez formée à l'occlumencie, pour les mêmes raisons... Cela fera partie de votre initiation ma chère


- Oui, je suis au courant de votre némésis, comme nombre de gens. Cependant, je m'arrangerais pour que vous rencontriez Lucian de Castille, un élève vampire de Serpentard. il y a aussi une de mes fidèles Mangemortes, Arielle Grindenfersen qui en est une également. Il y en a d'autres... Ne vous inquietez pas pour cela, vous les rencontrerez sans danger...
continua le Lord


La nuit serait une nuit de folie, une nuit ou Waldrade Théophane et Lord Voldemort, deux créatures de l'obscurité, s'abandonneront totalement à leurs pulsions meurtrières. Ce soir, s'en était sûr, il y aurait du sang plein les murs! Bon déjà, quelqu'un descendait quatre à quatre les escaliers de la maison. Lord Voldemort s'attendit à voir le père de famille, mais ce fut une femme suivie de ses deux enfants. Il y en avait peut être d'autres mais seuls ces deux là étaient là pour le moment. Visiblement, le sortilège de désillusion, bien que la vampire semblait ne pas trop bien le supporter, portait ses fruits, car même à moins de dexu mètres, les répugnants moldus au sang de bourbe ne les voyait pas. tant que le Lord ou Waldrade n'agissait pas contre eux ou avec des objets étrangers à eux, ils resteraient invisibles. La panique la plus complète se lisait sur le visage de ces animaux, alors qu'ils ne voyaient pas la source de l'explosion de leur porte d'entrée.


Soudain, une nuée de chauves-souris, les larbins de Waldrade, s'engouffrèrent par le trou béant qu'était la porte d'entrée et assaillirent le plus âgé des garçons. Les deux autres moldus essayèrent de débarasse rle corps du garçon, celui-ci se faisant dépecer et dévorer vivant par des chauves-souris enragées. Voldemort n'avait jamais vu ça, et pour que les pouvoirs de Waldrade soient aussi importants il en venait à se demander si sa condition de vampire n'agissait pas aussi sur la magie, si elle ne vampirisait pas une partie de sa magie. Les deux créatures de la nuit restèrent là, à regarder le jeune adolescent dont les cris horribles se faisaient de moins en moins forts, jusqu'à plus rien. Le cadavre sanguinolent tomba lourdement à même le sol. La femme pleurait et se lamentait alors que le gamin pleurait toutes les larmes de son corps.


Soudain, Waldrade fit un bond en avant et balança ses serres en plein dans la joue à al femme, faisant gicler un peu de sang sur le visage de la vampire. La femme tomba à même le sol, et vu l'angle étrange de la mâchoire, cela n'aurait pas étonné Voldemort qu'elle fut brisée. Le gamin braillait tellement fort que la vampire dut se protéger les oreilles. Lord Voldemort, quant à lui, éclata d'un grand rire froid, cruel, empli de méchanceté et tendit sa baguette sur le gamin.



- Place, sale petit moldu glaireux.... AVADA KEDAVRA!


Le maléfice de Mort était tellement puissant que le garçon fut propulsé contre le mur. il retomba sur le sol comme une poupée désarticulée. Il était blanc, comme la mort, et le Seigneur des Ténèbres rit de plus belle alors que la femme laissait échapper une longue plainte, les larmes se mêlant au sang.


- Nourissez vous mon amie, nourrissez vous!
S'exclama t'il, en prenant la main de la vampire e en lui faisant le baise-main.


- Je m'en vais m'occuper de son moldu de mari

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Mer 9 Jan - 15:23

Bien. Tout était parfais… Waldrade avait maintenant tout ce qu’elle espérait depuis un bon nombre d’année déjà. Et ce, en une simple soirée banale ! Comme quoi, les choses arrivent lorsque qu’on s’y attend le moins ! Son cœur était à deux doigts d’exploser de bonheur. Il lui sembla que jamais encore elle n’avait ressentit pareille bonheur. Bientôt, elle serait plus forte que bon nombre de sorciers. Elle pourrait dominer de toute sa puissance et beaucoup de personnes trembleront à son approche. Voilà ce que s’imaginait la vampire. S’emparer du pouvoir… Bien sûr, elle avait des limites ! Jamais au grand jamais elle s’autoriserait à penser qu’elle pourrait probablement détrôner le Lord ! Ce serait lui qui lui apprendrait tout… Et Waldrade ne trahissait personne qui lui attribuait sa confiance. Elle le suivrait jusqu’au bout, même si cela devait la conduire à la mort. Elle n’avait pas peur de mourir. Elle prenait cela comme un nouveau chemin à prendre. Mais la vampire savait qu’elle n’aurait pas à le prendre d’aussitôt. Le temps ne lui manquait pas. A présent, le Lord était devenu son idole, son maître qu’elle chérirait. C’est en pensant ces mots, que Waldrade décida de libérer son esprit de la barrière psychique qui le protégeait. Après tout, elle n’avait rien à cacher ! Et puis il fallait se faire confiance songeait celle ci. Tout reposait la dessus. Sur ce simple fait.

Le maître lui annonça qu’il lui présenterait des personnes de son espèces. Un élève était vampire à Poudlard ! Tiens, ils l’acceptaient dans l’école… Enfin, étant donné la nouvelle directrice mangemorte, cela finalement n’était pas si surprenant après réflexion ! Intéressant. Le projet devenait de plus en plus intéressant… Une des mangemortes du Lord en était une également. Ah ! Elle pensait bien qu’ils étaient sûrement bien plus jeune qu’eux. Rare était les vampires de son âge maintenant. Et elle s’en réjouissait. Les autres vampires devraient lui témoigner du respect quoi qu’il advienne. Par ce simple fait et une fois que sa formation serait achevé, elle serait la Reine parfaite. D’autant plus qu’elle n’était pas du tout du genre tyrannique et ne s’autoriserait jamais à faire du mal à quelqu’un de son espèce sauf si le vampire en question s’opposait à elle ou au Lord. D’ailleurs, celui ci lui avait signalé qu’elle les rencontrerait sans danger. Mais, elle y pensait bien ! Et puis :

- Sachez mon seigneur que je ne m’inquiète nullement pour ma sécurité au sujet de ces rencontre. Je serais bien sotte de prendre peur pour si peu de chose. Ils sont comme moi et sont bien plus jeune aussi sans doute ! J’ai bien plus d’expérience qu’eux. Ce serait plutôt à eux de me craindre s’ils leur venaient à l’esprit de me tenir tête…

A présent les meurtres s’accumulaient. Les garçons n’étaient plus, la mère geignait. Il était fort probable que d’autres êtres vivants habitaient la demeure. C’est d’ailleurs ce que voulu vérifier le maître, qui, avant de partir à la recherche du père, lui fit un baise-main. Cela charma immédiatement Waldrade. Voilà quelque chose de moyenâgeux qui ne s’était pas totalement perdu. Ou du moins pas pour tout le monde ! Décidément ce Lord Voldemort était vraiment charmant… Sa manière de parler… Waldrade ne lui trouvait que des qualités. La vampire ne regrattait vraiment pas son choix !

- Désolé de vous décevoir mon très aimable maître mais il se trouve que je n’ai plus d’appétit… Une seule personne était suffisante. Et puis il faut éviter de créer trop de vampire moldu ! Je suppose que vous savez que chaque personne à qui je me nourris de son sang devient à son tour une créature de la nuit. C’est pourquoi je me contenterais d’en finir d’une manière un peu plus…Enfin je pense que vous m’avez comprise !

Sur ce, elle s’intéressa à nouveau à la mère qui étrangement n’était plus là. Waldrade fronça les sourcils. Mais elle réapparut bien vite, avec un bien étrange objet en main. Elle s’écria :

- Je vois bien vos mouvements sorciers ! Où devrais-je dire sorcier et vampire ! Mon frère était un type comme vous ! Un monstre !

Après cette brève parole, elle dévoila la chose. Un crucifix ! Le plus étonnant, c’est que cette femme semblait heureuse de le montrer. Waldrade éclata de rire. Un rire cruel, sans joie, d’une froideur qu’on ne lui connaissait pas. Et d’une voix emplit de haine :

- Pauvre sotte ! Ceci, il y a longtemps que ça ne m’affecte plus ! C’est bon les vampires novice ! J’ai 500 ans ! Il faudra bien plus que ça pour me réduire à néant ! En revanche, toi, tu ne m’échapperas pas !

La moldu avait la bouche grande ouverte, stupéfaite. Elle lâcha sa croix et courut à toute vitesse vers la sortit. Mais en deux trois battement d’ailes, Waldrade l’avait déjà rattrapé pour l’égorger. Un flot de sang s’écoula alors, inondant le plancher. La vampire maintenait encore les cheveux de sa victime. Puis, une fois le sang bien répandu, lâcha prise. Elle était satisfaite. Elle était devenu une tueuse. Une personne sans scrupule. Elle re-songea alors à Ivan. Il lui faudrait garder sa promesse. Waldrade tenait toujours parole quoi qu’il arrive. Cependant, il demeurait un petit problème. Si ce dernier avait des ennuies, il était évident que cela viendrait des mangemorts étant donné qu’il comptait rejoindre la résistance. Et si elle devait le sortir d’affaire, cela voudrait dire qu’elle devrait tenir tête aux partisans de Voldemort. En faisant une telle chose, ces adeptes s’empresseraient de l’en informer et cela la conduirait à sa perte. Car aider Ivan serait trahir le Lord ! Elle ne pouvait s’y résoudre. Il faudrait alors qu’elle le laisse tomber et cela n’ont plus elle n’y consentirait pas. Waldrade choisit donc une méthode risqué. Elle lui sauverait la mise en cachette, s'il lui advenait le moindre malheur. Bien sûr, elle ne le ferait qu’une fois. Car après tout, sa dette n’était pas sans limite. Oui ! Elle agirait de la sorte, ainsi, il n’y aurait pas de parole en l’air ! Voilà tout. La vampire se retourna lentement, et revint auprès de son maître. Elle avait repris sa véritable apparence, celle qui avait si souvent charmé les hommes avec ses yeux gris perle et sa chevelure écarlate. Elle se sentait étrange. Une sensation qu’elle n’avait plus sentit déjà il y a un nombre considérable d’années venait de l’envahir à nouveau. Mais elle ne put identifier la chose. Waldrade se crut malade, pourtant, elle était en parfaite santé. Elle ne comprenait pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Mer 9 Jan - 22:45

La Vampire eut l'air heureuse et totalement satisfaite de leur arrangement, et cela fit parcourir un frisson dans l'échine de Lord Voldemort, comme à chaque fois qu'il faisait ce qu'on pouvait appeler "une bonne affaire". En effet, et là s'en était une. Il avait gagné une nouvelle collaboratrice, qui plus est apprentie, en échange seulement de lui laisser la direction des vampires du pays. De plus, les vampires seront sous le contrôle de son Ministère, via le pouvoir qu'exercerait Waldrade sur eux. Lord Voldemort avait hâte. Le jeune Von maelstorm ayant disparu suite à une échauffourée avec les terroristes de la Resistance, son armée d'inféris améliorés ne verrait sans doute jamais le jour, en attendant en tous cas que le Lord lui aie trouvr un remplaçant digne de ce nom. Une Vampire Française, Waldrade Théophane, avait peut-être apporté une nouvelle arme entre les mains du Ministère ce soir, et c'était tout ce qui importait. Si jamais leur plan fonctionnait, Lord Voldemort disposerait alors des créatures de la nuit dans son camp. A celà s'ajoutait sa mainmise sur les détraqueurs, et son alliance naturelle avec les Loups-garous. Son armée serait invincible et enfin il aurait le pouvoir absolu sur l'ensemble du Monde Magique. L'objectif de toute une vie commençait à se profiler à l'horizon du futur du Seigneur des Ténèbres...


- Je suis entièrement d'accord avec vous ma chère, je pense que vous devez être une des plus anciennes Vampires séjournant dans les îles Britanniques, et par cet état de fait vous devez être une des plus puissantes. Certains sont probablement mieux entraînés pour le moment, mais je ferais en sorte que vous les surpassiez tous. Vous serez sans égal, vous serez encore plus magnifique. La plus terrible créature de la nuit n'ayant jamais existé... Cela sera le cas si vous suivez mon enseignement...


Celle qui serait la future reine des vampires parut rayonnante lorsqu'il lui fit le baise-main, mais ne sembla nullement surprise. Elle semblait affecter ces marques d'affection et de politesse. L'homme qui s'appelait jadis Tom Jedusor avait toujours su trouvé ce qui plaisait aux personnes qui l'entouraient, et avait un don pour plaire...


- Oui, inutile de donner ce don à ces répugnants moldus au sang de bourbe, ils ne méritent pas un tel présent! Contentons nous de faire disparaître cette engeance ma chère amie...
cracha le Lord avec haine en regardant les cadavres des moldus


Alors qu'il s'appretait à aller vérifier qu'il ne reste plus de moldus dans la bâtisse, la femme qui était allée dans le salon revint subitement, armée d'un... Crucifix! Quel stupide objet sans aucune utilité! Quel futile espoir que de penser qu'une vulgaire croix à l'effigie d'un prétendu Dieu pourrait arrêter le Seigneur des Ténèbres en personne, ou même la créaturne nocturne destinée à devenir la reine de ses congénères... Quelle folie. Waldrade lui répondit avec haine, et rattrapa la moldue qui s'était enfuie lorsqu'elle avait vu que son "arme" était sans effet. La vampire égorgea la moldue comme un vulgaire animal et répandit un flot de sang qui vint éclabousser les murs, les débris de la porte d'entrée, et le paillasson. C'était parfaitement répugnant, mais le sang moldu n'avait aucune valeur, et cela distrayait Voldemort de le voir répandu.


Sur un coup de tête, Lord Voldemort descendit les escaliers, et prit d'une soif de sang inextinguible, se rapprocha de la "jeune" Théophane... Il s'arreta à deux pouces de son visage, et lui lécha les lèvres avec sa propre langue, avala goûlument le sang qui s'y trouvait. Cela était parfaitement agréable, et sentir à nouveau le parfum d'une femme revigora le Lord. Il aurait voulu plus de sang, mais ne voulait pas s'abaisser à aller se mettre à quatre pattes pour s'abreuver de celui des cadavres de moldus.


Nullement géné par ce qu'il s'était permis avec Waldrade, il tira à nouveau sa baguette, gravit les escaliers et se dirigea vers la chambre en face des escaliers. Il y avait quelqu'un, il en était sûr. Lorsqu'il fit exploser la porte, un moldu visiblement malade, suyrsauta et se planqua sous sa couette comme un couard. Il avait un fil étrange qui lui sortait du bras gauche, et qui était relié à un espèce de sachet remplit de liquide. Le coin sentait la mort, et Lord Voldemort décida de chasser cette odeur par une autre...



- Inflamare!


Le lit prit feu, avec le moldu sous les couettes, et celui-ci se mit à hurler comme un pourceau pendant dix bonnes secondes avant que le seul bruit venant de la pièce était le grésillement des flammes qui consumaient le tissu et les chairs de l'homme. Lord Voldemort contemplait quant à lui la Lune, presque pleine. Elle était si énorme et brillait d'une lueur maléfique qu'il en oublia l'odeur de proc grillé qui se répandait...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Ven 11 Jan - 19:34

[ Désolé pour le Rp pas terrible... j'ai honte Embarassed !]

La plus puissante des créatures de la nuit… Oui ! Il y veillerait. Le maîîîîîître…. Le grand maître ! Encore plus magnifique ? Vraiment ? Cela voulait dire qu’il la trouvait déjà ainsi ! Mais qui voudrait l’améliorer encore plus. Mais celui ci eu un comportement bien étrange qui laissa Waldrade figée comme un bloc de marbre. Il venait de lécher le sang qui se trouvait sur ces lèvres. Elle ne s’attendait pas du tout à ce genre de réaction. Pourtant, elle ne le repoussa pas, trop abasourdit pour faire le moindre geste. Elle avouait que la sensation de ce contact était particulier mais étonnamment plaisant. Elle ferma les yeux un instant, le temps qu’il finisse et une fois montées à l’étage pour s’occuper du dernier moldu, elle posa sa main sur son visage, complètement déboussolé. Elle s’effondra sur le sol. Waldrade avait le sentiment de faire un rêve… Cela ne pouvait être réel ! La vampire venait de rejoindre le mage le plus puissant d’Angleterre et peut-être même du monde, il lui avait promis se la faire reine des vampires, et maintenant…CA !

*Réveille-toi ! Réveille-toi ! * Se hurlait-elle dans sa tête.

Mais il n’y avait rien à faire. Elle rouvrit les yeux et se sentit trembler comme une feuille. Mais qu’avait-elle ? Une larme courut sur sa joue pâle. Elle resta un moment comme cela, son esprit plongé dans le néant. C’est le cri du moldu en train de se faire carboniser qui la ramena à l’instant présent. Waldrade se releva mais se sentait vider de ses forces, affaiblit… moralement… Le comportement du Lord l’avait totalement ébranlé. Elle gravit les marches de l’escalier qui lui semblait interminable. Une forte odeur de brûler s’était répandu dans toute la maison. S’accrochant à la rambarde, elle vit le seigneur des ténèbres qui contemplait la lune. Que pensait-il à cet instant précis ? Personne dans ce monde n’aurait pu le deviner sauf peut-être… Harry Potter. L’ennemis juré du Lord.

La vampire reprit un peu d’assurance, et le rejoignit en titubant comme ivre. Soudain, elle brisa le silence.

- Pourquoi aviez vous fait ça ? C’était pour le sang ? Ou…pour moi ? Cela prête à confusion. Mais quel que soit la réponse, je ne me mettrais pas en colère. Je n’en vois pas l’utilité mais j’avoue que cela ma…troublé… Je suis sûrement la première personne à qui vous avez fait ce genre de chose non ? Mais ce n’était en rien désagréable… Je me surprends même à penser cela…

Par un élan d’hystérie, elle agrippa le bras de son maître et commença à le secouer.

- Je suis en train de rêver n’est ce pas ? Ce n’est pas réel tout ça ? Je suis encore endormi au plafond de ma grotte ? Dites ? Frappez-moi que je puisse vérifier… Je veux en avoir le cœur net ! Cela me paraît tellement invraisemblable…

Une peur sans limite se dessina sur son visage blanc. Elle craignait que ce ne soit qu’un stupide songe dont elle serait bientôt tiré. Elle se réveillerait dans son antre et constaterait que rien de tout cela ne s’était produit et elle passerait une nuit encore plus médiocre que d’habitude et rien que d’y penser, elle était en train de se faire du mal. Elle pleurait. Chose très rarissime chez elle, étant donné qu’elle cachait assez bien ses sentiments la plupart du temps. Mais la situation était tellement importante à ses yeux qu’elle n’avait pu se retenir. C’était partit tout seul. Elle ne s’attendait pas à ce que le Lord la console bien évidemment, se doutant que ce n’était pas du tout son genre. Elle voulait juste une réponse à sa question, rien de plus. Du sang de moldu s’était répandu un peu partout sur ses vêtements, lui donnant l’impression d’être une pauvre mendiante qui réclame une pièce d’or à un riche personnage. De toute évidence, son maître ne devait avoir aucun soucis pour connaître la cause de cette folie soudaine, étant donnée qu’elle avait libéré son esprit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Ven 11 Jan - 20:45

HJ: mais il est très bien ton rp What a Face


Lord Voldemort se sentait apaisé. Cette nuit, il avait ôté la vie à quelques moldus de plus, et cette tâche, bien que de longue haleine, était son unique but dans la vie. Bon d'accord, ça et quelques petites choses, du genre prendre le pouvoir absolu, tuer Harry Potter, reprendre son ancien corps, permettre au sang-pur de reprendre son ascendant naturel sur le sang de bourbe, Tuer Harry Potter? Comment ça je l'ai déjà dis Suspect. Bon, revenons à nos moutons. Lord Voldemort était très satisfait, la soirée avait été plutôt profitable, c'était le mot. Il avait tué deux familles de moldus de plus, répandu un peu plus encore la terreur de son nom, avait recruté une vampire aux pouvoirs importants qui lui assureraient le contrôle de son espèce. Qui plus est, cette dernière chose fut la plus plaisante de la soirée... Ben quoi, le Mage Noir avait beau être changé par ses expériences, il n'en restait pas moins homme. Bon, surhomme plutôt, mais cela ne changeait rien. D'autant plus que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas connu la compagnie d'une femme...


Il entendit la Vampire arriver, malgré sa célérité naturelle. Les bruits de pas étaient étranges, comme saccadés. Comme les pas trainant d'un blessé ou d'un ivrogne..; Ce pourrait-il que? Non, lorsque Lord Voldemort se retourna, il fut rassuré de voir qu'il ne s'agissait pas encore d'une de ces fichues embuscades ennemie. Cependant, la vampire semblait mise à mal. Mais à cause de quoi? Elle avait bu tout son content de sang, et n'avait pas été blessée... Là, elle prit la parole, et indigna quelque peu Lord Voldemort en disant que ce devait être la première a qui il faisait ça. En même temps, elle devait avoir du mal à se figurer le physique qu'il avait il y a un demi-siècle...



- Eh bien, pour vous répondre ma chère, j'aime le sang et j'avais envie de m'en abreuver, et je suis content que cela vous ai plu, car cela fut également fort plaisant pour moi. Excusez moi si je suis passé outre aux bonnes convenances...
dit Lord Voldemort en s'inclinant et en lui faisant un petit baise-main


Soudain, la jeune Vampire lui agrippa le bras avec force et semblait totalement paniquée, comme si le soleil allait se lever. Seulement, Voldemort le lut dans son esprit, c'était lui qui la troublait...


- Eh bien, oui cela est réel, bien réel... Vous allez être la future reine de votre espèce et vous allez entrer à mon... Service... Quant à vous frapper, si vous y tenez, cela peut se faire, bien qu'autre chose me viendrait à l'esprit à votre sujet... red


Lord Voldemort et Waldrade restèrent ainsi, l'un en face de l'autre, alors qu'un lit finissait de se consumer à côté, avec le cadavre qui y était quelques minutes plus tôt. La police moldue allait forcément être bientôt prévenue et par habitude, Lord Voldemort estima qu'elle sera là d'ici un bon quart d'heure...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Waldrade Théophane
Reine des Vampires
Reine des Vampires
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 26
Localisation : Tu as pensé à regarder au plafond de ta chambre ? Non ? Dommage...
clan : Devine, petit être insignifiant...
Humeur : Indescriptible...
Date d'inscription : 14/12/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
18/20  (18/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Sam 12 Jan - 13:05

Ainsi, ce cher Lord aimait le goût du sang ? Encore une bonne surprise ! Pourtant ce n’était pas un vampire ! Et si elle le mordait ? Il en serait un pour de bon ! Nan bien sûr. Ce n’était qu’une vague plaisanterie qui venait de lui traverser l’esprit en deux seconde ! Quelle idiotie de penser pareil chose ! Comme s’il serait d’accord ! Non mais vraiment ! D’ailleurs à ce quel avait entendu dire, il avait cherché la voix de l’immortalité. En tout cas, Waldrade, elle, on ne lui avait pas demandé son avis ce jour là ! Tu seras immortel ! Point. Ça s’arrête là. Et maintenant faut faire avec c’est tout.

En tout cas, le Lord affirma avoir apprécier le petit incident de tout à l’heure mais s’excusa de son emportement. La vampire se moquait pas mal de la politesse en cette instant. Pour toute réponse, elle se contenta de dire d’un air charmeur :

- Ne vous inquiéter pas pour si peu de chose… Vous êtes déjà pardonner…

Un large sourire éclairait à présent son visage, effaçant toute trace de larmes. On n’aurait d’ailleurs jamais cru qu’elle venait de pleurer, il y a même pas cinq minutes. Et puis d’abord ? C’était quoi ce comportement ? Non mais ! Ce n’était pas une pleurnicharde bon sang ! Mais ce qui la fit encore plus rayonner, c’est sans doute lorsqu’il lui annonça que tout ceci était bien réel. Elle en sauta de joie. Enfin, elle sautait de mur en mur, pas sur place comme n’importe qui. Elle s’accrocha au plafond, et marcha ainsi la tête en bas, voyant le monde à l’envers.

Visiblement, le Lord ne tenait pas vraiment à la frapper mais avait autre chose à l’esprit. Qu’était ce ? Elle retourna auprès de son maître, toujours au plafond, ses yeux gris pénétrant dans ceux du Lord, elle était impatiente de savoir ce qu’il mijotait.

- Que comptiez-vous faire mon cher ? J’espère que vous ne me cachez rien. J’ai horreur d’être mise à l’écart. Où que l’on ne veuille pas attribuer ma confiance… Enfin bon ! Ce n’est pas trop la question. Je m’égard. Une autre idée vous vient pour moi. Qu’aviez vous trouvé ? J’espère que ce sera… excitant… J’ai bien envie de m’amuser ce soir… C’est bien la première fois depuis un bon nombre d’année. En fait notre rencontre à bouleversé ma vie. Ma vie de monastère… Je crois en fait que les pires moldu ce sont ceux qui travaille pour l’église. Les moines, les curée, les évêques et tout le ramassis de pourriture qui prient sans cesse pour le salut de leur âme ! Quel bande d’imbécile ! Seul le diable est digne d’être vénéré ! Tout comme la lune bien sûr !

Une lueur maléfique étincelait dans son regard. C’était bien la première fois qu’elle disait cela.

- Ah ! Une dernière chose… Vous pouvez me tutoyer maintenant étant donné que je suis à vous… En revanche, je ne sais pas si je peux me permettre de faire de même car vous êtes mon maître alors… C’est à vous de décider si oui ou non je continue à vous vouvoyer…

Elle se laissa retombé sur le sol avec grâce et sans un bruit. Waldrade était à nouveau à quelque centimètre du visage du Lord. C’était la troisième fois ce soir… Elle se demandait si avec tout ça, cela irait plus loin.

- Au fait pour ma formation ? Ou ferions-nous cela ? Au ministère ? Ou chez moi ? Enfin je n’ai pas encore de chez moi à proprement parler mais maintenant que l’on sait rencontrer, il va falloir que je trouve un domaine fixe ! Vous ne trouvez pas ? Et ainsi, il sera plus facile de me trouver… j’avoue que j’ai grande hâte de commencer ! Cela débutera demain ? Il vaudrait mieux ne pas tarder pour que je soit à la hauteur de vos demande le plus rapidement possible. C’est d’une importance vitale ! Les résistant seront écrasé comme de vulgaires insectes… Et pour Poudlard ? Vous viendrez avec moi ou irais-je seul ?

Si elle s’y rendait seul, elle commencerait par aller voir la directrice pour faire déjà connaissance avec celle ci et seulement après elle irait voir ce Lucian de Castille. Dans quel maison déjà ? A oui Serpentard ! Noble maison. Elle avait entendu dire que tout les mangemorts était passé par cette case. Après tout, elle avait beau été un peu en retrait du monde, elle n’était pas non plus au bord de l’ignorance total ! Elle savait également qu’il existait une chambre des secret faîte par Salazar Serpentard lui-même à la fondation de l’école de magie. Ce lieu abritait un basilic ayant pour but de tuer tout les sang de bourbe. Quelle idée génial ! Le plus étonnant c’est que les autres fondateurs l’avait ignoré ! Waldrade se souvint alors d’un événement remarquable qui s’était produit l‘école il y a déjà un bon nombre d’année. Un élève en avait coincé un autre qui s’amusait à libérer la créature de sa chambre. Dommage, on n’aurait plus été infesté de ses indignes sorciers au sang de moldu dans les veines. Comment s’appelait t-il déjà ? Ah ! Son nom lui échappait…

- Il y a une chambre des secret à Poudlard n’est ce pas ? Elle a déjà été ouverte par un élève de Poufsouffle à ce que j’ai entendu dire. Enfin cela me laisse un peu perplexe. Normalement c’est l’héritier de Salazar qui avait le pouvoir de libérer le monstre or il aurait dû être à Serpentard en toute logique. En revanche, c’est un élève de Serpentard qui l’a arrêter. Vraiment étrange, les Serpentard devaient pourtant se réjouir en voyant des moldus se faire pétrifié… ou tuer… Comment s’appelait-il déjà ? Tim ? Non ce n'est pas ça ! Ted ? Thomas ? Ah non ce n'est pas ça bon sang ! Tom ! Oui voilà ! C’était son prénom ! Tom Jedusor ! J’en m’en souviens maintenant. J’ai vu sa photo dans les journaux. Un charmant garçon. N’empêche que j’ai jamais compris pourquoi il a arrêter le coupable… Et je le saurais sans doute jamais. Enfin bref !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waldrade-iii.skyrock.com/
Lord Voldemort
Lonvely Man
Lonvely Man
avatar

Nombre de messages : 1838
Age : 27
Localisation : Nord
clan : Mal
Humeur : toujours excellente, pas vrai Syl\' ^^
Date d'inscription : 25/09/2007

Rapeltout
Occl//Legi:
100/100  (100/100)
Niveau magique:
20/20  (20/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   Sam 12 Jan - 16:34

Le Lord et la Vampire jouaient bien ici un étrange jeu. Le jeu du chat et de la souris, ou plutôt du serpent et de la chauve-souris dans le cas présent. Ils jouaient le jeu d'une certaine séduction. Ce n'était pas réellement de la séduction en son sens commun, plutôt une sorte de fascination. Lord Voldemort avait toujours été attiré par les créatures magiques, et encore plus par celles qui disposaient de grands pouvoirs comme Waldrade. La Vampire était quant à elle intriguée par l'homme qu'était Lord voldemort. Il n'était pas à proprement parlé un homme, mais il disposait de terribles pouvoirs... Deux créatures de la nuit et des Ténèbres, poussés l'un vers l'autre par leur curiosité naturelle. Et puis, se distraire un peu ne pouvait lui faire de mal, le "pauvre" Lord travaillait comme un damné. Conférences, paperasses, décrets, réunions, et puis la guerre... Il avait bien besoin de distractions.


Lorsqu'il eut dit à Waldrade qu'elle ne rêvait pas et que la situation était bien réelle, celle-ci sauta littéralement au plafond, marchant à l'envers. Etranges créatures, fascinantes... Elle plongea son regard dans celui du Lord, tout en semblant surexcitée. Lord Voldemort savait qu'elle aurait eu envie de boire son sang pour essayer, mais ce n'était pas possible. il ,n'était plus à proprement parler un être humain, et la vampire serait probablement tuée par le contrecoup de puissance ingurgitée.



- Ne vous inquietez pas... Vous avez ma, "confiance"... Nous avons conclu un pacte, et j'entend le respecter... Quand à mon idée, disons que ce n'en ai pas vraiment une, disons plutôt que je vous trouve... Charmante, ma chère Waldrade... Mais peut être aurons nous le temps disons, d'approfondir cela plus tard dans la soirée...
dit il avec un sourire charmeur


La situation semblait rajeunir Lord Voldemort. En effet, il se revoyait à l'époque où son nom était encore Tom Jedusor, et qu'il n'avait pas encore été altéré physiquement et psychiquement par toutes ses recherches et ses expériences. Il était alors réputé pour son physique avantageux, et avait enchaîné conquêtes sur conquêtes dans sa jeunesse. Epoque révolue depuis des décennies. Depuis, disons qu'il avait eu d'autres choses à faire, et que jamais plus un membre du beau sexe n'eut de rapports plus intime avec lui que des repports de travail. Ainsi donc, elle avait échoué un jour chez ce smoldus fous, qui vivaient pour une obscure piété pour un soi disant être supérieur et intangible. pourquoi vénérer un Dieu que l'on ne pouvait voir alors qu'on pouvait le vénérer lui? Le diable? Quel étrange chose... Lord Voldemrt n'avait jamais cur en rien, à part en son sang et son caractère quasi-divin, grâce à la magie.


- Vous tutoyez? Si vous le désirez ainsi. Je suis d'accord pour que vous me tutoyez également, mais seulement en privé. Voyez vous, j'ai un mal fou à établir une discipline efficace dans les rangs de mes jeunes recrues, je préférerais donc que vous me vouvoyiez en public. C'est interessant, si vous êtes à moi...
dit il, la bouche fendue d'un large sourire


Waldrade ratterit devant lui, fixant son envoutant regard prédateur dans le sien, alors que leurs visages étaient à quelques centimètres seulement l'un de l'autre. Le Seigneur des Ténèbres était satisfait de voir que la vampire semblait réellement entousiaste pour la tâche qu'elle allait entreprendre, ainsi que pour sa formation.


- Heureux de vous voir aussi enthousiaste chère amie... Nous pouvons commencer dès ce soir, bien que je suppose qu'après cette petite distraction de ce soir, vous préfereriez sans doute vous reposer... Nous commencerons demain. Vous pouvez être logée au ministère si vous le voulez, ou alors prendre place dans un logement de fonction. Ainsi, je saurais où vous retrouver. De plus, pour ce soir, la police moldue va arriver, et il vaut mieux ne pas s'attarder, il serait dommage de trop brusquer les moldus d'un coup, attendons pour leur porter le coup de grâce...


Le visage de la vampire se fit songuer, puis elle reprit la parole. Ainsi donc elle était au courant de la soi-disant légende de la chambre des secrets? Cela n'était pas un secret, cette partie du château recèlant un monstre qui pouvait être laché par l'héritier de serpentard sur les sang-de-bourbe... lord Voldemort ne sut pas trop pourquoi, sans doute parce qu'il n'en avait jamais réellement parlé à personne et qu'il savait que Waldrade ne ole répeterait à personne


- Je suis Tom. J'ai libéré le monstre de la chambre des secrets durant ma cinquième année. je suis l'héritier de serpentard...


Alors qu'ils parlaient, des sirènes de police moldue se firent entendre, alors que les voitures déboulaient dans la rue. lord Voldemort avait déjà été confronté à ces hommes armés, et les avait toujours tous tués. Seulement là, la terreur était son alliée. Il n'était pas encore temps de dévoiler l'existence du monde Magique à ces butords de moldus. Lord Voldemort comprit donc qu'il fallait s'esquiver... Il prit Waldrade entre ses bras et rerit la parole d'un sourire charmeur


- Que diriez vous de poursuivre cette discussion autour d'un bon verre, dans un endroit un peu plus intime... Disons mon bureau?


Lord Voldemort sourit et transplana avec la vampire dans ses bras...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eveil-du-mal.forums-actifs.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit meurtre et rencontre imprévisible... [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SE Imprévisible... du gardien
» A l'intérieur des murs de Fio'taun
» Spécialités oui mais à quel poste ???
» "Imprevisible" !!!!!
» [Résolu] les homme de fierté et imprevisible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Autres lieux :: Voyage autour du monde-
Sauter vers: