AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réflexion du côté moldu [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit Vagabond
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
10/20  (10/20)
Relations:

MessageSujet: Réflexion du côté moldu [Terminé]   Mar 15 Jan - 12:48

[Ceci est un post qui introduit un peu mon perso. Je laisserais une ouverture à la fin si éventuellement quelqu'un veut venir Wink ... Mais ce n'est pas une obligation]

G.U.E.R.R.E


6 petites lettres qu'une jeune femme assise à une table d'une café moldu griffonait machinalement sur un petit bloc note. 6 Simples petites lettres qui signifiaient beaucoup de choses.

Chaque passage de son stylo bille noir sur les lettres rondes leur donnait encore plus de force. Un mot qui résumait tant de chose ... La guerre dans son monde était un état perpétuel.

Bien que tout était moins visible. On savait bien que le conflit persistait. Enfin les personnes qui voulaient bien s'en rendre compte. Enfin en ce moment ce n'était ni plus ni moins une guerre des nerfs. Enfin à ce que l'on pouvait voir.

Une serveuse vint à la rencontre de Sonia ... Celle ci commanda un cappicino ainsi qu'un de ces cookies dont elle rafolait. La brune adressa un sourir à son interlocutrice qui se détournait déjà pour allez préparer la commande de sa cliente.

G.U.E.R.R.E


Un coup de crayon sur la barre du R ...

Deux êtres se livraient bataille en elle. Deux personnes totalement opposées. ET elle vivait ce calvaire depuis bientôt 5 ans. Sonia reodutait chaque instant où la facette la plus ignoble pouvait se manifester. Lui faisant perdre tout contrôle de la situation.

Autoure du mot guerre vint se greffer des petites fleurs, et des symboles de paix. La dureté de ce mot entouré de la douceur de tout ces symboles. Voilà se qui pouvait définir Sonia. une mèche de cheveux vient se perdre devant ses yeux.

La jeune femme releva la tête et observa la vie qui filait derrière la vitre. les gens qui passaient, des couples des personnes seules, des groupes d'ami. Une personne agée, des adoslescent, une mère et son enfant.

Une voix douce la fit sortir de ses pensée. La sevreuse lui avait apporté sa commande. Sonai fouilla dans son sac, son portefeuille où se trouvait son argent moldu. Elle paya le tout à la serveuse en lui accordant un pourboire, comme à son habitude.

P.A.I.X


Un rêve qu'elle aurait voulu voir réalité. La paix en son être intérieur. Elle but une grogé de son bruevage. Une douce sensation de chaleur envahit son corps.

La paix ... Ce fut le seul et unique motif de son changement de service à Ste Mangouste. En effet elle avait quitté le service de maternité qu'elle affectionnait tant, pour se rendre au quatrième étage de l'hôpital de sorcier. Celui des sortilèges. Oui elle était persuadé de pouvoir résoudre son problème à l'aide de sortilège.

P.A.I.X


Le mot fut rayé d'un seul et unique passage de son stylo.


* Tu ne seras jamais en paix ... Je fais partie de toi *

Son autre venait de se manifester. Sonia s'observa dans un des miroir du petit café. Elle avait des cernes sous les yeux, un teint encore plus pâle. Voilà des jours qu'elle ne dormait pas. Préférant faire de plus en plus de recherche sur son mal.

Elle avait tout tenté, même un hôpital moldu, où l'on avait préconisé les médicaments et l'enfermement en cellule spécialisé. C'était ce qu'il s'était passé. Mais la jeune femme avait transplané aussitôt dans la chambre capitonée. Elle ne cherchait pas l'abrutissement ... Juste Sa fuite à elle ou lui ...


* Je suis en toi ... Jamais je ne pourrais partir ... A moins que tu ne meurs ... *

La brune ferma les yeux ... Oui a moins de ne mourir. Mais elle ne tenait que trop à la vie. Même avec cette chose en elle. malgré cette chose en elle.
Elle rouvrit ses paupière, une larme fila de ses yeux verts mpour se perdre au milieu de sa joue.


G.U.E.R.R.E


Sa vie n'allait être que guerre perpétuelle ... Et elle se devait de l'accepter ou mourir. Elle referma son bloc note posa son stylo et commnça à manger son cookies.

* Tu devrais êtree contente de ne plus être seule à présent ... *

_________________

Personne ne le voit ...
Il envahit vos sens ...
Imprévisible, il vous choisira parmi tant d'autre ...

Vicitmes, témoignez



Avant ... J'étais Vivante.


Dernière édition par le Mar 5 Fév - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 31
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Réflexion du côté moldu [Terminé]   Lun 21 Jan - 14:09

C’était un jour comme les autres, oui comme tous les autres, à peu de choses près. Il y avait exactement douze ans aujourd’hui qu’Ana était partie. Jamais Edward n’oublierait ce jour funeste. Jamais il ne pourrait s’éveiller en cet anniversaire sans se sentir morose. C’était pourtant une belle journée qui s’annonçait… Le soleil avait commencé à briller dès que la nuit s’en était allée de l’autre côté de la Terre. Une journée comme tant d’autres, mais pourtant tellement différente…
Chaque année, cet anniversaire était difficile pour Mr van Stexhe. L’homme avait beau s’être fait depuis longtemps à l’idée de ne jamais plus pouvoir retrouver son amour ibérique à ses côtés, il avait beau s’être convaincu qu’il était mieux sans elle, il est des dates qui ne s’oublient pas… Il est des jours comme cela qui ne peuvent pas être heureux. En lui se déroulait le coutumier conflit entre la conscience et le cœur, une opposition nécessaire, mais douloureuse, un combat qui existait de tout temps et qui existerait encore bien après la mort de l’être humain où il avait lieu… car ce type de combat ne se résolvait pas ainsi, non, c’était un combat qui devait durer toujours et de tout temps, un conflit propre à l’être humain…
Les Moldus n’ont pas tort lorsqu’ils disent que « Le cœur a ses raisons que la raison ignore ».


*Pascal n’avait pas tort* corrigea mentalement le sorcier.

Être soi-même l’artisan de son malheur… Se déchirer le cœur de ses propres mains… Qui oserait encore dire que le sentiment amoureux est la clef du bonheur ?

Dans son salon, Ed s’affala dans son fauteuil, plus las encore que deux minutes plus tôt. Cette impression subtile d’avancer vers soi, puis voir que le bout du fil n’existe pas…


*A quoi bon sortir ? Je m’emmène partout ; partout je me fais de l’ombre.
Et puis je suis bien comme ça, je connais mes limites, me resserre, me ressemble.
Le monde me traverse, ou bien c’est moi qui le contiens.
Quelqu’un attend autant que moi, sinon je ne serais pas triste.
Quelqu’un s’attend. Quelqu’un m’attend.
Ne pas bouger, ne rien effaroucher.
Quand le temps m’aura fait trop mal, un jour viendra…*


Mr van Stexhe ramena à lui ses genoux qu’il entoura de l’anneau de ses bras. Comme un enfant.

*Il ne faut pas y croire. Ce temps qu’ils voudraient m’imposer n’est pas la vie. C’est très bien qu’ils se trompent : le malheur des autres ne console de rien.*

Comment un tel homme peut-il, d’un coup, se sentir si empreint d’incertitude ?

*On s’est risqué, on a failli couler, on a nagé tant bien que mal.
On sait que l’eau est infinie, qu’on n’apprivoisera jamais tous les courants secrets.
L’obscurité est si profonde, alors pourquoi tenter de tout geler ?
La glace de la vérité coupe et déchire à la surface, dérisoire.
Bientôt, elle ne sera plus de saison.
C’est un hiver de soi, la certitude.*


Certes, il est parfois nécessaire de se remettre en question, de faire le point sur soi-même, mais Edward était bien parti pour ne pas sortir de ses pensées avant un moment.

*On ne sait rien de plus.
Parfois on se croit nu, parfois on se croit libre, et quelquefois perdu.
Où sont les traces effacées, vont-elles toutes disparaître ?
Y avait-il un chemin ?
S’est-il arrêté quelque part ?
A-t-il recommencé ?
Pourquoi ne peut-on pas vraiment se retourner ?
L’air semble si léger, mais on n’a rien appris.
On n’est jamais au bout de soi, au bout de rien.
On se sent las…*


Il ne savait pas ce qu’il attendait. Ce serait tellement simple de voir la vie en noir, la vie en rose. Mais les jours ne se suivent pas, ne se ressemblent pas. Combien de temps perdu ? Combien de certitudes ? Comment sortir de la coquille ?

Soudain, il se leva. Il ne servait à rien de rester là à se morfondre. Il fallait aller de l’avant. Douze années s’étaient écoulées. Ana devait être bien vieillie, peut-être même était-elle devenue laide et totalement indésirable.

Edward ôta enfin son pyjama et, après une bonne douche et un café, il alla se raser. Le fait de couper ainsi tous les matins cette barbe qui revenait sans cesse n’avait jamais été une tâche fastidieuse pour l’homme, au contraire, il aimait la sensation de fraîcheur et de légèreté qui s’ensuivait.
Il se vêtit de façon décontractée : un blue jean, une chemise foncée. C’était amplement suffisant. Aujourd’hui, il irait se balader chez les Moldus, il y avait toujours à découvrir dans ce monde-là… Ces non sorciers étaient tellement inventifs pour combler leur indisponibilité à la magie…

En laçant ses souliers, il songea à faire un tour du côté des librairies, histoire de se tenir au courant des sorties littéraires moldues.
Fin prêt, il attrapa son manteau et se passa négligemment un coup de peigne dans les cheveux avant de sortir.

L’air… L’air frais. C’était sans doute ce qui lui manquait le plus pour avoir les idées claires.
Edward transplana jusqu’à une rue déserte dans le monde non magique.
Les mains dans les poches, il se mit à marcher, regardant droit devant lui. Il savait où aller.
Sa première halte fut pour une petite librairie qui exposait, à côté de l’autobiographie de Sir Lancaster, le roman d’un jeune auteur qui semblait s’être inspiré de mythes antiques. Notre sorcier ne pouvait passer là sans acheter cet ouvrage.
La deuxième halte se fit dans une librairie plus importante. Il y était déjà venu l’une ou l’autre fois, à l’occasion d’un meeting ou d’une conférence de presse. Saluant la vendeuse d’un sourire, il acheta les deux best-sellers les plus en vue ainsi qu’une nouvelle étude sur le romantisme allemand et la nouvelle édition de la « Psychologie de la vie quotidienne » de Sigmund Freud.
En sortant de là, Edward se sentit d’attaque pour faire les boutiques du côté de Piccadilly Circus. Mais avant cela, un bon café était plus que bienvenu.
Il entra dans un petit bar, salua cordialement le personnel et commanda un expresso avec un croissant avant de se diriger vers la fenêtre. C’était une place qu’il aimait particulièrement. Derrière la vitre, on voyait défiler des tas de gens, un peu comme si on regardait simplement passer la vie…

Il y avait là une jeune femme, l’homme lui adressa un petit signe de tête en guise de salut et alla vers l’autre table qui faisait face à la fenêtre. Malheureusement, il n’y avait pas de chaise…
N’étant pas à une contrariété près aujourd’hui, Edward revint près de la dame qu’il venait de saluer.


"Excusez-moi… Navré de vous déranger, miss, mais pourrais-je vous emprunter l’une de ces chaises ?"

L’homme lui sourit, il avait posé la main sur le dossier de la chaise qui faisait face à ladite demoiselle. Elle ne verrait certainement pas d’inconvénient à ce qu’il prenne ce siège pour le mettre à sa table à lui…
Tout à l'heure, en arrivant, il n'avait pas vraiment prêté attention à cette femme, mais maintenant qu'il lui faisait face et qu'il lui souriait, il l'observait un peu plus attentivement, essayant de deviner la réponse qu'elle lui donnerait.
Edward n'était pas ici pour draguer ou pour passer du temps en compagnie d'une inconnue, non, à la base, c'était un café qu'il voulait... et un croissant... il avait aussi très envie d'ouvrir un des livres qu'il venait de s'acheter...
La littérature moldue était tellement riche! Parfois plus que celle du monde magique, d'ailleurs... Mr van Stexhe reconnaissait sans problème le talent là où il était.
Au fond, lire était un voyage... Quand il compulsait des ouvrages datant de quelques siècles, le sorcier qu'il était se retrouvait propulsé à une autre époque. L'auteur du livre posait les bases du songe, l'imagination faisait le reste... et le monde était beau, et le monde était mieux...

En attendant ce moment béni des dieux où ses yeux se poseraient sur les pages noircies d'encre et de mots, Edward regardait cette jeune femme et lui souriait.

Son visage lui était totalement inconnu. Elle ne ressemblait à personne de ses connaissances et l'homme se dit, tout naturellement, qu'il était bien agréable de rencontrer des gens ainsi, par pur hasard. C'était ainsi que l'on pouvait découvrir le plus de richesses humaines, songeait-il.
Ah, le hasard... Premier principe de l'existence selon certains, heureux don des cieux pour d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Esprit Vagabond
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
10/20  (10/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Réflexion du côté moldu [Terminé]   Dim 27 Jan - 16:38

La jeune femme mâchait lentement le bout de cookies qu'elle venait de croquer. Les pépites de chocolat libérant tout leur arôme. Son regard se fixa à nouveau au dehors, une larme roula le long de sa joue, et vint se perdre à la comisure de ses lèvres.

Une nouvelle gorgée de son capuccino et un nouveau bout de son cookies vint se perdre dans sa bouche ... Le regard perdu dans le vague. Jamais elle n'allait se débarrasser de celle qui faisait désormais partie d'elle depuis cinq longues années. Même un sortilège ne sera pas efficace ... Non elle ne le pense pas, alors pourquoi s'être perdue dans ce sordide étage de l'hôpital de sorcier. Elle était bien mieux auprès des femmes enceintes etdes nouveaux nés ...

Mais une voix lafit sortir de ses songes ... Elle n'était pas la même que celle qui l'accompagnait habituellement ... Elle était différente et provenait du monde extérieur. Sonia cessa de fixer le point imaginaire qu'elle regardait depuis de longues minutes. Pour porter toute son attention sur l'homme qui lui faisait face, la main sur le dossier de la chaise qui était vide prêt d'elle.


Pard ... Pardon ... Je ne vous ai pas entendu ... Que disiez vous ?

Elle observait cette personne, non inconnu au bataillon, jamais il n'avait mit les pieds ici. Dans ce petit café de moldu. Son regard d'émeraude se posa sur la main qui tenait le dossier. Un éclair de lucidité ...

Ha vous voulez prendre la chaise ...Oui allez y, je n'attends personne, je suis presque seule ...

Le presque venait de lui échapper, pour certains ce mot pourrait être insignifiant ou alors intrigant ...
Après avoir dit cela, la jeune médicomage reporta son intention sur son petit calpin et reprit son stylo bille ... Elle feuilleta les pages et tomba sur une feuille vierge, pour y inscrire de nouveau le mot

GUERRE


Oui nous sommes en guerre ...

_________________

Personne ne le voit ...
Il envahit vos sens ...
Imprévisible, il vous choisira parmi tant d'autre ...

Vicitmes, témoignez



Avant ... J'étais Vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 31
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Réflexion du côté moldu [Terminé]   Dim 27 Jan - 19:52

Edward avait dû attendre quelques instants que son interlocutrice daigne le regarder et lui répondre... Elle devait sans doute être perdue dans un quelconque rêve lointain de bonheur et de violettes...
Mais non, elle devait au moins avoir compris la requête de l'homme, car elle acceptait de le laisser emporter cette chaise.


"Merci, miss, vous êtes bien aimable."

Mr van Stexhe entreprit de prendre cette fameuse chaise pour regagner sa place lorsqu'il entendit la voix de la jeune femme, de nouveau, mais elle tenait des propos quelque peu inquiétants, ou plutôt non, pas vraiment inquiétants, mais des propos interpellants.

Il revint vers elle, se penchant près de son visage, l'air inquiet, pour s'enquérir de ce qu'elle voulait dire...


"Je vous demande pardon?
Nous sommes en guerre?"


En étant ainsi dans le monde moldu, l'homme savait qu'il se devait de faire attention à ce qu'il disait, peut-être plus encore que dans le monde magique... Il s'approcha de la jeune femme.

"Quelque chose ne va pas, miss?"

Cette histoire de guerre, après tout, n'était peut-être qu'une dispute avec son petit ami, auquel cas, ce n'était pas bien grave, elle lui en toucherait quelques mots, il chercherait à la réconforter et il aurait fait sa bonne action du jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Esprit Vagabond
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
10/20  (10/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Réflexion du côté moldu [Terminé]   Dim 27 Jan - 21:25

Un nouveau morceau de cookies fut engloutit.
La jeune femme passait et repassait la bille de son stylo sur les lettres qui se noircissaient de plus en plus. Sonia était comme hypnotisé par ce mot ...

GUERRE

L'inconnu revint vers elle, était il aussi curieux pour écouter les paroles incensé dela jeune femme. Sonia planta son regard émeraude dans celui du l'homme. C'était comme si elle tentait de le sonder ... Mais rien. Il feind la surprise face à sa remarque.


Je n'ai rien dit ... enfin rien qui ne puisse réellement alerter ... Quelqu'un comme ... vous, quoique nous sommes tous en danger ... Vous comme nous.

* Imbécile que tu es pourquoi parlé à un moldu de ce qui se passe dnas notre monde, il doit te prendre pour une cinglé ... *

Une lueur de peur, cette voix revenait à la charge. Sonia se leva brusquement de sa chaise, mit sa cape sur les épaules. Oui malrgès le fait qu'elle se trouvait dans le côté moldu elle ne quittait pas cette cape pourpre qu'elle affectionnait tant ... Celle de sa mère.

Elle regarda furtivement l'homme ... Plongea sa main droite dans sa poche. Ses doigts fins rencontrèrent sa baguette ... Son visage était dénué d'expression.


* vas y tu es une sorcière tu peux le tuer ... *

Elle se recula légérement, la peur habitait à nouveau son visage, elle ressortit brusquement sa main de sa poche, mais sans s'en rendre compte ses doigts s'étaient étroitement enroulés autour du bois.

Je veux seulement qu'il oublie rien d'autre.

Avait ellle murmurer faiblement à sa compage d'infortune ... Sa voix intérieure, son côté maléfique.

_________________

Personne ne le voit ...
Il envahit vos sens ...
Imprévisible, il vous choisira parmi tant d'autre ...

Vicitmes, témoignez



Avant ... J'étais Vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 31
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Réflexion du côté moldu [Terminé]   Lun 28 Jan - 0:13

Edward était revenu vers elle pour l'écouter si elle ressentait le besoin de parler, de vider son sac et de cracher son venin... mais au lieu de cela, il eut à faire face à des propos abscons visant à nier la réalité, semblait-il.

"Vous comme nous? Que voulez-vous dire, miss?
Vous savez, par les temps qui courent, le danger est partout... Il n'y a qu'à penser aux attentats qu'il y a tous les jours au Moyen Orient... ou à ces terroristes qui se font exploser pour une cause qu'ils pensent juste..."


L'avantage avec le monde moldu, c'est que l'actualité était toujours ponctuée des mêmes faits : des attentats par ici, des kamikazes par là, un conflit armé de ce côté-là, un fait people en face... Rien n'évoluait, au fond.
La jeune femme plongea la main dans sa poche, geste que ne manqua pas le regard de Mr van Stexhe qui, nonchalamment, fit de même, caressant doucement l'ébène de sa baguette, sans quitter son interlocutrice des yeux.

Quand la main féminine ressortit, brusquement, armée de l'ustensile magique, Edward soupira.


"Je vous déconseille de faire usage de votre baguette ici, miss.
Au cas où cela vous aurait échappé, ce pub est rempli de moldus et je doute que vous ayez l'envie de faire venir des oubliators ici... D'ailleurs, cela m'étonnerait que ce service soit encore actif au Ministère..."


Avec un petit sourire, Ed ajouta encore :

"Cela dit, si c'est ce que vous souhaitez, je ne suis pas prêt à me laisser faire et ma baguette est pointée sur vous, sachez-le...
Abîmer mes vêtements pour utiliser discrètement un sortilège ne me dérangera certainement pas."


L'homme fit un pas vers elle.
Il ne la lâchait pas des yeux. Quand il avait appris à se battre en duel, on lui avait toujours affirmé que le contact visuel était essentiel. Car, c'est bien connu, les yeux sont le miroir de l'âme, ce qui fait que les décisions de leur propriétaire y passent en filigrane.

Le sorcier leva un sourcil.


"Rangez cela, miss. Je ne voulais pas vous être désagréable et vous n'avez sans doute pas voulu l'être non plus...
C'est le moment de vous rasseoir et de me laisser soit vous offrir un verre, soit emporter cette chaise..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Esprit Vagabond
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
10/20  (10/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Réflexion du côté moldu [Terminé]   Lun 28 Jan - 17:15

La situation pouvait dégénérer à tout instant; Ils étaient là tout le sduex dans un café moldu sans importance ... Et elle avait la main qui serrait étroitement le nois fin de sa baguette. pointé sur l'inconnu qui plus est.

* Hum de l'action .. T'influencerais-je tant ? *

Une larme roulait le olong de sa joue encore une fois. Elle ne voulait pas sortir sa baguette. Et elle ne pouvait abaisser son bras. Cette partie de son corps était comme déconnecté sous l'influence de quelqu'un d'autre.

Les regards étaient tournés vers eux, certains étaient intrigués par cette scèbe. d'autres personnes ricanaient, pourquoi pointer un morceau de bois sur quelqu'un ... Elle était folle. Oui c'était donc le mot exact, cette jeune femme était folle. bonne à enfermer.


Je ne lui veux aucun mal. Alors laisses moi ...

Elle regardait le jeune homme, et secouait vivement la tête. Toute la détresse d el'instant se lisait dans ses yeux verts émeraudes. Le bras toujours tendu, la bageutte toujours pointée sur lui.

Sonia amorça un nouveau mouvement de recul et tenta tant bien que mal de baisser la gard. Son bras se mit à trembler violemment. prise d'une peur panique, elle se mit en route direction la sortie ... Elle voulait laisser ses gens en paix. Et partir loin de ceci.


* Non tu restes ici ... c'est un sorcier ... Une aubaine pour nous *

La jeune femme entama un mouvement vers l'inconnu. A partir de ce moment là son autre avait prit le contrôle son corps ... Elle abaissa enfin sa baguette, et vint tendre sa main libre en direction de l'homme. un sourire charmeur sur le visage.

Pardon pour mon petit numéro, je me présente Sonia Capryly.

* Tu n'as pas le droit ... Chuuut tais toi, et laisse moi faire ma Jolie ...*


[Pardon pour le post un peu spé -_-]

_________________

Personne ne le voit ...
Il envahit vos sens ...
Imprévisible, il vous choisira parmi tant d'autre ...

Vicitmes, témoignez



Avant ... J'étais Vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward van Stexhe
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 31
Localisation : Ailleurs, sans doute
clan : Phénix renaissant, effectivement...
Humeur : Dans les nuages
Date d'inscription : 06/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
75/100  (75/100)
Niveau magique:
12/20  (12/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Réflexion du côté moldu [Terminé]   Mar 29 Jan - 1:01

Tourmentée. C'était sans doute l'adjectif qualificatif qui seyait le mieux à cette jeune femme. Oui, elle devait être réellement tourmentée. Ses agissements étaient aussi étranges que si elle eût commencé à danser la rumba dans une cuve de bouses de dragon en chantant le dernier tube des Rock&Troll's...
Edward ne voyait pas d'où pouvait venir ce trouble. Lui-même se sentait un peu impliqué, mais elle avait l'air tellement absente en le regardant...

Il avait détourné le regard un moment. Un court moment, juste le temps de voir des tas de paires d'yeux tournées vers eux.
Il sentait clairement que son interlocutrice n'était pas totalement ce qu'elle semblait être. Il songea alors qu'elle avait très certainement plus qu'une défaillance intellectuelle. De la démence, peut-être?
On acceptait n'importe qui à peu près depuis quelques siècles et les affaires de consanguinité avaient des effets très néfastes sur le fruit des entrailles des mères qui ne se choisissaient guère d'époux en dehors du cercle sanguin. Belle erreur, au fond. Pourquoi ne pas choisir sa moitié sur le continent? Bien loin? Cela évitait bien des problèmes.

Il n'aimait pas l'impression qu'elle lui inspirait et il détestait ce visage de débile agrémenté d'un regard de folle furieuse.


*C'est cela...*

Se tournant vers elle, Edward eut soudain dans les yeux une lueur étrange... Des yeux qui vous glaçaient le sang, si intenses que lorsque vous les fixiez, vous pouviez sentir leur puissance descendre dans votre corps, parcourir votre âme et quand vous finissiez par ne plus en pouvoir et que vous détourniez enfin le regard, vous vous sentiez subitement violé. Vous perceviez leur indiscrétion qui s'extrayait de votre corps sondé, et comme un membre profondément enfoncé dans votre intimité, le regard sortait son avidité des chairs et cellules et retournait à son point d'origine : les yeux malveillants qui vous fixaient sournoisement.

Quand il sut ce qu'il voulait savoir, l'homme redressa la tête.
Au fond de ses yeux, tout au fond, là où brillait une lueur de folie, il y avait eu un message pour Sonia... et ce message était clair : "Tiens-toi correcte et tu ne replongeras plus jamais dans ce regard".

Mr van Stexhe, sans la quitter des yeux, dit alors simplement :


"Edward. Edward van Stexhe...
Mais je doute que nous nous croisions de nouveau avant un moment."


L'homme passa alors à côté d'elle, en prenant bien soin de ne pas la toucher, ni même la frôler, et se dirigea vers sa table, pour récupérer ses bouquins, avant de sortir d'un pas leste et rapide de ce pub où, il se le promit aussitôt, il ne remettrait plus les pieds de sitôt!

Au fond, pour lire, il serait bien plus tranquille chez lui, ou au QG...



[HJ: déso, je suis en mode "instinct de survie" là...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roommates.forum-free.org/
Esprit Vagabond
Créature
Créature
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 29
Date d'inscription : 08/01/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
25/100  (25/100)
Niveau magique:
10/20  (10/20)
Relations:

MessageSujet: Re: Réflexion du côté moldu [Terminé]   Mar 29 Jan - 13:01

Un combat interne venait d eprnedre place en Sonia.
Les deux facettes de sa personnalité se livrait une petite guerre en ce moment même. Alors que la corps de Sonai se dirigeait immanquablement vers cette homme, son esprit voulais à tout orix s'en éloigner.


* Tu n'as pas le droit ... laisse moi MON corps *

Alors que la bouche de l'homme s'ouvrait et se fermait our former des paroles alors incompréhensible pour la jeune femme. Sonia luttait inlassablement pour reprendre les contrôle.

De léger tremblements vinrent s'insinuer dans le corps de la jeune femme. Une grimace apparu sur le visage d ela brune. Et ses yeux reprirent peu à peu leur lueure habituelle ... celle d el'angoisse, de la peur mais aussi et surtout celle de la douceur.


* Tu devrais me laisser ton corps et mourir, tu ne sers à rien *

Alors que la jeune femme ouvrait la bouche, pour tenter de former un mot ... l'homme partit. Laissant là la jeune femme en détressse, encore plus seule que jamais. Elle se retourna se rendit compte que tout les clients du café l'observaient.

Elle bredouilla une parole d'excuse à al sevreuse, et se précipita au dehors. Les larmes roulèrent sur se sjoues.encore en ce jour son autre avait failli avoir l'avantage sur elle ...

Sonai couru comme jamais, direction son appartement. Bousculant plusieurs personnes sur son passage. elle ne faisait pas vraiment attention, étant donné que sa vue se brouillait. Au bout de quelques minutes à courire, elle se rendit compte qu'elle se trouvait dans un cul de sac. Une impasse sombre ... Elle regarda derrière elle. Visisblement personne.

Certains sorciers auraient pu penser à transplaner. mais dans l'état dans lequel se trouvait le jeune femme en cet instant ne lui permettait pas.

Sonia rebroussa chemin, pour se rendre compte que finalement elel n'était pas si perdue que ça. Elle en se trouvait qu'à une ou deux rues de chez elle. Elle marchait rapidement, et atteint assez vite la porte d'entrée de son immeuble. Elle était l'une des denrières locataires des appartements de cet viel immeuble voué à la destruction.

mais comme tout les irréductibles elle tenait trop à son appartement pour le laisser. Des gouttes de sueur perlaient sur son visage. Elle tramblait, avait froid. Son teint était pâle. Alors qu'elle eut enfin ouvert sa porte, une vageu de nausée lui prit. laissant la porte ouvert elle se précipita à la salle de bain.

_________________

Personne ne le voit ...
Il envahit vos sens ...
Imprévisible, il vous choisira parmi tant d'autre ...

Vicitmes, témoignez



Avant ... J'étais Vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion du côté moldu [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion du côté moldu [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeux/Réflexion] Psycho-délire
» présentation du moldu
» En combien de temp l'avez vous terminé ?
» Période d'essai terminée : Gray
» [Terminé] Event # 27 - Nightmare Castle - Astuces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Autres lieux-
Sauter vers: