AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Sam 28 Juin - 15:08

- Une table côté fumeur, juste moi s'il vous plait.

Sans aucune réponse verbale, l'homme qui s'occupait de l'accueil des clients et du service dans ce restaurant sans gratification aucune sinon celle que Vincent appréciait les steaks servis dans ce restaurant. Et c'est ainsi que le trentenaire se rendait une fois de temps en temps, très aléatoirement et de moins en moins, dans ce restaurant. Presque toujours la même commande, un steak tartare avec salade de pomme de terre. Pas des plus originales, toutefois le cuisinier avait réussi à "amadouer" Vincent de part sa cuisine. Et puis l'ambiance était sympathique. Fumeurs et non-fumeurs séparés, pourtant pour Vincent, les fumeurs avaient hérité du meilleur endroit. Le rez-de-chaussé réservé où se situait les cuisines, le premier pour les non-fumeurs, le second pour les fumeurs. Un décors simple sur les deux étages que voyaient les clients. Un peu dans un style ancienne ferme, poutres apparentes sur le plafond, pierre dure, cheminée, généralement éteinte car plus décorative qu'utile. Sur les murs, à côté de tapisseries mises en avant par un éclairage tamisé, des peintures joyeuses, copies d'oeuvres originales. Des peintures plutôt joyeuses, enjouées peut-être encore plus par l'éclairage direct qui était fais sur ces peintures.

Comme à son habitude, une fois installé, Vincent se relevait de sa chaise pour regarder les peintures qui si elle ne changeait pas attisait toujours autant la curiosité du jeune homme. Notamment une qui attirait son attention, "Le tricheur à l'as de carreau". Ce tableau contrastait avec tous les autres tableaux, pour la majorité des natures mortes. Les couleurs étaient plutôt fades, quelque chose de triste. Elles étaient particulièrement sombres, et c'était étrange que la dextérité dont l'homme faisait preuve pour se saisir de la fameuse carte, particulièrement bien caché si l'on y réfléchissait. En réalité aux yeux de Vincent, le personnage sur la gauche n'a aucun impact sur le tableau, en revanche la serveuse et la femme sont particulièrement intéressantes. Notamment leurs regards tous deux braqués sur le fameux tricheur. Et Vincent se demandait, et se demandera toujours si la serveuse et la femme ne savent pas que le fameux homme triche. Mais au milieu de ses pensées, un serveur fit son apparition demandant à Vincent ce qu'il voulait. Et ce ne fut pas le traditionnel steak tartare et pomme de terre. Une fois n'était pas coutume, le steak serait cuit, et les pommes de terre faisant place à une assiette de crudité.

Sa commande effectuée, Vincent laissa le tableau dont les détails étaient depuis longtemps dans sa mémoire pour retourner à sa table où il s'assied tranquillement. Enfin jusqu'à ce qu'un homme dévale en trombe les escaliers pour venir lui parler. Un des trois incompétents qu'il avait eu le malheur d'engager. Enfin incompétent, d'après ce que disait l'homme en question, ils étaient arrivés à ce que Vincent voulait en leur demandant de surveiller Evans Blackmoon. Bien que Vincent ne l'ait jamais vu, il en savait assez long pour avoir eu une description précise. Et il avait engagé ces trois hommes pour qu'ils fassent de toutes façons une erreur et conduisent la demoiselle à lui. Il demanda au nouvel arrivant de bien vouloir le laisser, ne le félicitant pas pour son agissement voulant le laisser méditer à son incompétence. Le trentenaire lui demanda avant son départ de poser une chaise de plus à la table. Ce que l'homme qu'il avait engagé fit avant de disparaitre.

*Ne jamais engager trois mecs qui se vantent d'être derrière le Lord sans être absolument sûr d'eux. Enfin, je suppose qu'elle a dû leur arracher la vérité sur l'endroit où je suis. C'était l'objectif final qu'elle sache, ceci étant, j'espère qu'elle n'a pas fais un massacre avec ces idiots.* En réalité, le ministériel ne pensait pas un mot de sa dernière pensée. Il fixait l'entrée, espérant voir apparaitre une demoiselle asiatique au tatouage de fleur sur l'épaule. Mais ce ne fut que le serveur. Vincent commença tranquillement son repas avec un verre d'un vin rouge français diablement bon, espérant voir arriver la demoiselle. *Allons, j'ai dis à ces idiots que je ne prenais pas ma baguette quand j'allais au restaurant, je leur ai dis où je serais et jusqu'à quand. Il y en a bien un qui a tout dis par peur...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Lun 30 Juin - 12:42

Evans entrait tranquillement dans le petit restaurant, ayant enfin un peu de temps pour elle.

Ajourd'hui, elle l'avait décidée, elle ne fumerait pas!
Aussi demanda t-elle une table non fumeur, dans ce resto que lui avait conseillé un des resistants.

Passant une main dans ses longs cheveux bruns, la jeune femme se résolut à enlever sa veste de cuir, la température devant au moins dépasser les 28degrés...

Ne portant pour simple vêtement qu'un débardeur de couleur foncé laissant voir son tatouage en forme de lotus, un collier orné d'une croix, et un jean simple de couleur sombre lui aussi. Ayant laissé ses attributs punk de côté, Evans avait décidé de s'habiller simplement.

Pourtant, cela n'empechait psa trois hommes de la fixer en parlant entre eux. La jeune femme fixa ses yeux de nuit sur eux, ce qui renforça leur conversation. Effleurant sa baguette caché dans sa botte du bout des doigts, la jeune femme fit mine de ne rien voir et atten,dit que les trois se lèvent pour l'aborder. Ne bougeant pas, Evans regarde ces trois la avancer en roulant des mécaniques.


-C'est à quel sujet messieurs?

Les trois hommes se regardent un sourire aux lèvres, l'un d'eux, le plus fou sans doute s'approche de son visage et dit

-On a pour mission de vous conduire à quelqu'un...

La punk à un rire moquer et leur réplique.

-Je ne compte pas vous suivre, alors si vous voulez éviter les dégats, je vous conseille de dégager...

Déconcertés, les hommes s'observent. Aucun n'aurait pensé avoir une telle réaction. Alors, le premier reprend.

-si on revient sans elle, on est mal non?

Un frisson glacé parcourt alors le dos d'Evans. Qui la cherche? Personne qu'elle conaisse en tout cas! Et s'il s'agissait d'un des meurtriers de sa famille, edécidé à la rencontrer?

Oubliant toute notion du calme qu'elle s'était prmoise, Evans se ève et pointe sa baguette entre les deux yeux de l'homme.
Par chance, la ssalle est déserte, ormis eux quatres.

D'une voix glacé, Evans parlat


-Qui me cherche? Qui vous envoie?

Sans émotion,Evans toise ces trois idiots qui auraient mieux fait de ne pas venir.L'un d'eux s'enfuit en courant,sans doute prévenir son chef, et les deux autres se contente de l'observer betement. Celui mis en garde par la baguette, sans la quitter des yeux bredouille qu'il s'agit d'un homme grand, la trentaine qui l'attend en salle fumeur. Il précise qu'il est désarmé. Alors que la sorcière commence à abaisser sa baguette, le deuxième homme sort la sienne, et commence à articuler un sort. Changeant de cible, Evans est plus rapide et le stupéfixie.

Abandonnant le troisième homme, la jeune femme se dirige evrs le coin fumeur à l'étage, et voit l'homme décrit par les trois fanfarons.
Les bras croisés, Evans observe l'inconnu de ses yeux bleus, et parle une fois proche de lui, sa baguette ra,gée dans sa botte, prête à servir.


-Il paraît que vous me cherchez?

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Lun 30 Juin - 13:53

Vincent avait à peine eu le temps d'apprécier du regard son assiette que la fameuse demoiselle apparut, visiblement pas contente du tout. Toutefois, le trentenaire nota que la demoiselle avait eu la décence de ranger sa baguette. Elle l'avait trouvé, elle avait rangé sa baguette *finalement ces trois rigolos auront été utiles, au moins on peut espérer éviter le combat.* Laissant ses couverts de côté et son assiette devant lui, le ministériel se contente d'un petit sourire à la demande de la demoiselle, se levant, il passe à côté de la demoiselle et dégage la chaise invitant la jeune femme à s'asseoir. Comme celle-ci ne bougea pas dans un premier temps, Vincent se rassit, se contentant d'un regard dénué de sentiment envers la demoiselle, juste un léger sourire à la vue du lotus sur l'épaule de la demoiselle. Etrange, habituellement les marginaux préféraient les têtes de mort et autres symboles anarchistes, il fallait toutefois avouer que ce lotus était plutôt joli sur la demoiselle. Cachant tout étonnement qu'il soit, Vincent se souvenait que Lucius Malefoy lui avait dis qu'elle était d'origine asiatique, ce qui n'était visiblement pas le cas.

En réalité, Vincent n'avait pas fais que inviter la demoiselle à s'asseoir à la table, il avait profité du même temps pour tenter de deviner si la demoiselle pouvait avoir des armes, dans le pire des cas, la porte était contre une fenêtre d'un ancien modèle dont le verre semblait résistant autant qu'une feuille. Mais il ne comptait pas vraiment prendre la fuite, bien au contraire, il espérait pouvoir avoir une discution tranquille, ou presque tranquille entre lui et la jeune femme, si celle-ci acceptait de s'asseoir et de discuter. Et cette condition, de toutes évidences, n'était pas des moindres puisqu'elle reposait sur le libre-arbitre d'une demoiselle qui avait sans doute déjà deviné que Vincent travaillait pour le ministère. La situation si elle n'avait pas été "provoquée" aurait presque pu être comique, Vincent, désarmé face à une demoiselle du camp opposé qui avait une baguette, savait que Vincent était désarmé et la cherchait. Incroyable tout ce qu'on pouvait faire! La main de Vincent, sous le regard de la jeune femme se saisit du verre de vin qu'il porta à ses lèvres. Le reposant tout aussi calmement:


- Je vous en prie mademoiselle, asseyez-vous, ne vous inquiétez pas, ce que vous a dis un de ces sombres idiots en disant que je n'étais pas armé est vrai. Pas de baguette, pas d'arme blanche ou moldu. Pardonnez-moi ma façon de vous convier à un repas, si ces rustres vous ont froissé. C'est que la jeunesse actuelle, ceux sont des mioches de seize ans qui croient pouvoir devenir des héros dans une guerre stupide. Mais ce n'est pas pour cela que j'espérais votre présence. Mais avant que nous nous lancions dans une grande discution, j'avais espérer que vous ayez la sympathie de vous asseoir. Je vous offre le repas, commandez ce que bon vous plaira, je ne saurais que trop vous conseillez les steaks tartares ou les viandes particulièrement délicieuses.

Gardant sa pose parfaitement droite dans sa chaise, son regard rivé dans celui de la jeune femme, il défit le noeud de sa cravate qu'il rangea dans la poche de son veston. Ses habits? Ceux qu'il avait presque toujours, un costume noir sur chemise blanche, moins la cravate noire qui venait de disparaitre dans la poche du ministériel. Sans s'inquiéter de son assiette où des personnes qui les regardaient, Vincent continuait de fixer du regard la demoiselle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Lun 30 Juin - 14:46

Contrairement a ce que pensais Evans, l'homme qui la cherchait n'était pas une armoire à glace remplies de mauvaises intentions et armé jusq'aux dents, mais un simple trentenaire en costume, comme décrit par le trio d'abrutis.

Au lieu d'être agressif, il lui precisa n'avoir aucune arme, et lui proposa de lui offrir le repas, afin de discuter un peu.
Tout en restant mefiante, Evans s'assit lentement sur la chaise face à lui, et croisa ue jambe suur l'autre

Il lui conseilla les viandes, et la jeuen femme qui ,'avait pas mangé depuis la veille se laissa tenter


-Je vais prendre un steak tartare, ce sera parfait.

Etonnant que cet homme qui ne la conaisse pas lui propose un repas En général, ce genre d'invitation cache quelque chose, surtout venanat d'homme du ministère comme elle en était certaine!!!

Un homme normal n'aurait jamais proposé un tel repas, il serait venu de lui meme et n'aurais pas envoyé un trio aux manier'es douteuses....

Relevant ses yeux bleus sur l'inconnu, evans parlat en le fixant


-Une table, un repas gratuit...Que me vaut un tel honneur?

Elle ne savait même pas le nom de cet homme, peyt-être celui ci allait-il s eprésenter?

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Lun 30 Juin - 15:04

Finalement la demoiselle semblait accepter l'invitation du trentenaire, pour preuve, elle s'assied finalement face à lui. Visiblement toujours méfiante, elle semblait étonnée et c'était parfaitement logique en telle circonstance. Un homme qui vous invite à un repas, surtout quand lui vous connait mais que ce n'est pas réciproque. Surtout quand cet homme dans un costume impeccable a dépêché trois idiots pour qu'il arrive ce qui est arrivé, à savoir que la demoiselle ne découvre la vérité et le rejoigne "de son plein gré". Finalement, sans s'aventurer dans des paroles comme Vincent l'avait fais, la demoiselle se contenta d'une réponse minime pour répondre au trentenaire, juste lui signifiant qu'elle prendrait un steak tartare ce dont le serveur prit note, avant de disparaitre d'un pas rapide de la salle.

Et il y eut quelque secondes de silence, le ministériel ne vivait pas ses secondes de façon longues et ennuyeuses, au contraire, il détaillait la demoiselle, où plutôt son visage du regard. Elle était douée d'une grande beauté, mais pourtant son visage seul semblait retenir l'attention du trentenaire. Un homme un peu à part? Bien sûr, combien de personnes passeraient du temps à regarder exactement le même tableau de façon régulière, comme y cherchant un quelque chose qui aurait changé. Il fallut au trentenaire un minima de patience avant d'enfin revoir les yeux de la demoiselle, perles bleus sur ce très beau visage. Et elle lui demanda dans le même temps ce qui lui valait l'honneur d'un diner à l'oeil. Vincent lui sourit:


- Ne vous formalisez pas sur des choses comme celle-ci mademoiselle Blackmoons, ce genre de choses matérielles ne devraient pas susciter votre intérêt. Bien au contraire, ce repas n'est qu'un prétexte à discuter avec vous. Je crois avoir oublier les convenances, je me nomme Vincent Winnfield, et je crois que vous l'avez deviné, mes idées politiques ne rejoignent pas les vôtres. Mais n'ayez aucune crainte, il n'est ni piège, ni guets-apens de cette invitation. Il ne s'agit que d'un repas où, je l'espère, nous pourrons discuter comme deux ennemis toutefois respectueux l'un de l'autre. Comme dans le temps passé où le glaive frappait le jour et l'alcool unissait les rivaux la nuit tombée.

Comme le serveur avait amené à la demoiselle sa commande, Vincent servit à la jeune femme un verre du vin qu'il avait commandé. Sa viande était froide, cela n'était certainement pas une découverte, mais c'en était mieux, Vincent avait toujours préféré la viande froide. Mais ce n'importait pas vraiment:

- Dites-moi, connaissez-vous un certain Lucius Malefoy?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mar 1 Juil - 12:19

Evans attendit donc al réponse de son interlocuteur.
N'expliquant pas vraiment la raison de cette invitation, il laissa entendre que ce repas n'était que pretexte pour pouvoir "discuter avec elle en personnes civilisée"

Comme à une époque depuis longtemps oubliée.
La résistante hoche lentement la tête, en accord avec ce que venait de dire dire cet homme dont le nom était Vincent Winfield.

Plusieurs questions planaient dans l'esprit de la jeune femme. Par exemple, comment cet homme pouvait-il savoir son nom? Comment savoir qu'elle serait la ce soir? Elle répondit toutefois au trentenaire


-Je suis d'accord pour discuter calmement, et sans effusions de sang. Toutefois, j'espère que je peux faire "confiance" en quelque sorte, sur le ministeriel que vous êtes, sur ce repas. Une fois terminée, qu'il n'y ait personne prêt à m'attaquer.

Tout en parlant, la jeune femme détailla ce Vincent. Elle ne l'avait jamais vu auparavant, et bien qu'il soit doté de charme et ait l'air tout à fait courtois, elle ne pouvait s'empecher de garder qarder un peu de méfiance en elle.

Alors qu'ils commencaient à manger, Vincent posa LA question. Evans conaissait-elle un dénommée Lucius Malfoy.
La punk serra les poings. Evidemment qu'elle le conaissait, ce snob avait lu dans ses pensées avec sa legilimencie, et une sublime dispute avait eu lieu entre eux deux.

Elle aurait pu mentir, dire qu'elle n'avait jamais entendu son nom, rien de tout ça. Elle regarda Viencent avec un sourire amusé.


-Je comprends mieux d'ou vous me conaissez à présent.

Avalant une bouchée de tartare, elle releva les yeux vers le trentenaire et affirma.

-En effet, nous nous conaissons, et notre dernière rencontre n'a pas été des plus... Agréables.

Elle eut un rire doux, alors que le souvenir était plutôt cynique, et reporta son attention sur Winfield.
Approchant son visage, elle demanda.


-Pourquoi suis-je persuadée que vous le conaissez aussi?

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mar 1 Juil - 14:05

Un restaurant entre ennemi?! Il était bien de Vincent Winnfield d'imaginer quelque chose comme ça. Combien de ministériels auraient invité résistant à un diner sans que ce ne soit un piège, pourtant énorme et évident? D'ailleurs c'est ainsi que cela devait apparaitre dans la tête de la jeune femme. L'espace d'un instant, le trentenaire se surprit à vouloir forcer l'entrée de l'esprit de la jeune femme, mais il préféra que ce ne soit pas le cas, n'avait-il pas parlé de diner courtois? Et eut-il été courtois de lire l'esprit des gens? Bien évidemment que non, d'autant que telle chose provoquerait assurément la fin du repas ou tout du moins de la forme de sympathie qui s'était mise entre la jeune femme et le trentenaire. Or l'idée de Vincent n'était pas un interrogatoire, ni une séance de torture et de violation de pensée, il s'agissait d'un dîner simplement histoire de bavarder. Il y avait bien sûr des questions avait Vincent et il savait pertinemment que les poser ici serait compliqué, tout d'abord parce qu'elle portait sur la Renaissance, ensuite parce que la demoiselle n'avait aucune envie de répondre, enfin parce qu'il parraissait presque logique qu'elle ne le puisse pas ou n'est pas l'autorisation d'en parler.

Enfin, au moins il y avait le côté positif de l'acceptation de la demande de Vincent quand au diner entre ennemi. Sous condition que Vincent ne lui promette qu'aucun groupe de ministériels sur-armés et sur-assoiffés de sang de résistant ne l'attend à l'extérieur pour la tuer où la capturer. Et l'ex-policier eut droit à une réponse quand à l'existence d'un rapport entre Evans Blackmoon et Lucius Malefoy. La demoiselle ne nia d'ailleurs pas connaitre le bras droit du Seigneur des Ténèbres. Evans avait concédé connaitre l'homme à la canne, et avait rajouté que par ailleurs, leur dernière et unique, apparemment, rencontre n'avait pas été des plus courtoises. Tout le monde ne se payait pas le luxe d'un diner avec un ennemi! Enfin la résistante approcha son visage de celui de Vincent et lui demanda pourquoi elle avait l'impression que lui aussi le connaissait. Non, pas qu'elle avait l'impression, mais qu'elle était persuadée que le ministériel connaissait le fameux homme. Vincent lui sourit amicalement:


- Je te fais la promesse que tu rentreras chez toi sans le moindre incident. Il n'y aura ni ministériel qui t'attends dehors, ni aucun qui te suivra pour tenter de découvrir quelque chose. Vincent prit une autre bouchée de son steak, Ne vous avais-je pas dis que les steaks étaient notoirement bons? Il y eut un nouveau silence, Et ne vous en déplaise, vous avez raison, je connais en effet Monsieur Malefoy. Nous ne nous sommes rencontré qu'une seule fois ceci étant, et je crois que si je ne m'étais pas présenté comme ministériel, il aurait été bien discourtois...Voir plus...En tous les cas, il m'a confié une mission et vous comprendrez que je ne peux, normalement, pas vous dire qu'il s'agit d'une liste de résistant qu'il a rencontré et qu'il aimerait voir malmené et si possible mort. Nouveau silence avec un sourire, Il semblerait que je n'ai pas su tenir ma langue. Comme vous l'aurez compris, votre nom apparait sur cette liste. Sourire tantôt amical, tantôt amusé, Malheureusement pour lui, je ne suis pas un tueur, enfin j'ai du sang sur les mains, et pas qu'un peu, mais je n'ai jamais connu que cette vie a servir des ordres. Ceux de mon père, d'un commissaire de police qui se foutait bien si je vivais ou pas, et finalement celle de ministériel. Pendant six années, dans l'ombre, j'exécutais des personnes dérangeantes. Et je ne me suis jamais posé de question sur la moralité de mes actes. Normalement c'est à ce moment que votre main s'approche de votre baguette, n'en faites rien, comme je vous l'ais dis, un diner courtois entre ennemis. Je n'attends pas d'amitié de votre part, ni de pitié, juste que vous jugiez mes actes pour ce que vous en savez, à savoir que j'ai tué des gens sans les connaitre, juste parce qu'on me le disait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mar 1 Juil - 18:00

Winfield fit la promesse à Evans qu'elle ne serait pas attquée par des ministeriaux, ou même tués par ce genre d'hystérique.
La parole d'un nuisant? Qu'est ce que cela peut valoir?

D'un autre côté, il aurait pu se charger d'elle depuis longtemps, et la jeune femme accepta de le croire.
Ce repas était un trêve exceptionelle entre leur deux clans, un simple hors temps pour eux.

Aucune réaction agressive ne serait tolérée.
Au final, le jeune homme avait raison, il s'agissait d'un retour en arrière, ou les ennemis s'entretuaient le jour et buvaient la nuit ...

Vincent demanda alors si les steaks étaient bon. Une ombre de sourire étira les lèvres d'Evans.


-En effet, ils sont fameux.

Ironie du sort. Un nuisant, une résistante, l'un sachant qui est l'autre discutant de la qualité d'un steak! Mais le sujet redevint serieux, et le trentenaire enchaîna sur sa rencontre avec Lucius Malfoy.Apparemment, lui aussi avait été victime de sa vanité...

-Malfoy est un homme imbu de lui même et vaniteux.

La suite coupa Evans dans son élan d'insulte. Malfoy avait une liste de résistant qu'il désirait voir malmener, voir pire? Ah oui, vraiment? Et elle figurait sur cette liste? Encore mieux. Winfield précisa qu'il n'était pas un tueur, bien qu'il ait déjà du sang sur les mains. Racontant son histoire rapidement, il expliqua ses six années ou il servit de tueur à gage. Et precisa qu'il n'attendait ni pitié, ni amitié de sa part, juste a ce qu'elle juge ces actes.

Ne répondant pas tout de suite, Evans le fixa un long moment avant de parler.


-L'époque ou l'on disait que celui qui n'a jamais commis de péché jette la première pierre est terminée Mr Winfield.

Se rappelant des horreurs qu'elle même avait faite, la jeune femme se souvint, six mois après la mort de son fiancé, les hommes qu'elle avait assassiné de sang froid pour venger son defunt amant...

-Il n'existe de nos jours aucune personne n'ayant jamasi tué quelqu'un ...

Relevant son regard bleu vers lui, elle continua.

-J'ai moi même tué les nuisants qui ont causé la mort de mon fiancé, il y a deux ans de cela. Alors je ne compte pas vous juger la dessus.

Prenant un nouveau morceau de viande, la jeune femme se demanda pourquoi cet homme avait choisi de devenir ce qu'il était. Un des chiens de Malfoy, mais aussi un homme soumis à Lord Voldemort.

La question sortit de ses lèvres avant qu'elle n'ait eu le temps de la formuler dans ses pensées.

-Pourquoi avoir choisi ce camp? Et que desirez vous savoir de moi?

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mar 1 Juil - 21:54

Enigmatique Vincent, impossible à comprendre, impossible à deviner. Le trentenaire semblait opaque à tout ressentiment, ceux qui avaient essayé ne s'était jamais butté qu'à un bloc de chair semblant incapable de ressentir jusqu'à la moindre émotion. Les dix doigts de Vincent ne suffisaient plus à compter le nombre de personnes qu'il avait tué. Sans jamais savoir pourquoi, on lui avait donné une photo, un nom et un peu d'argent, des fois une consigne particulière. Et lui avait fais ce pour quoi on le payait, sans ressentiment, simplement tuer, toujours avec une arme moldue. Couteaux ou armes à feu, arme humaine également, mais bien plus rare. Cela avait-il fais de Vincent une simple machine à penser incapable de ressentiment? C'est l'image qu'il devait donner, pourtant un homme qui peut regarder un tableau des heures durant sans se lasser ne peut pas être totalement mauvais, il doit rester ne serait-ce qu'une bribe de sentiment en lui.

Et les dires de la demoiselle furent agréables à l'oreille de Vincent. Déjà, elle semblait apprécier la qualité de la viande, ce n'était certes pas des plus importants dans leur discution, pourtant c'était ce genre de petits points d'accord qui permettaient à deux personnes de réussir à ne pas se sauter à la gorge car concédant être d'accord avec l'autre. Et le trentenaire aurait parié que si la jeune femme ne s'était pas arrêtée alors qu'elle parlait de Lucius Malefoy, une insulte ou plus se serait échappé de sa bouche. Mais il semblait que la révélation de la liste ait eu un effet sur la demoiselle, peut-être même moins que le fait que son nom s'y trouve. Et la jeune femme concéda qu'elle ne comptait pas porter un jugement sur ses agissements car elle-même avait déjà tuer, parlant par ailleurs de la raison qui l'avait poussé à agir ainsi, sans même que le ministériel ne pose la question, et s'il l'avait posé, il n'aurait pas espéré avoir vraiment une réponse. Et finalement il arriva ce qu'il devait arriver, deux questions pour le trentenaire, qui termina tranquillement sa bouche, portant à ses lèvres le verre de vin dans des mouvements calmes et détendus qu'aurait eu n'importe qui dans un repas avec un bon ami. Et finalement:


- Votre jugement sur Lucius Malefoy m'intrigue je vous l'avoue, car bien qu'il rejoigne mon propre jugement, il y a un quelque chose qui me chiffonne. Pour le reste, ça vaudra ce que ça vaudra pour voir, mais je suis désolé de ce qui est arrivé à votre fiancé. Et je vous suis reconnaissant de ne pas me juger sur mes actions, même si vous en auriez le droit, et que peut-être vous le faite sans l'exprimer. Mais souvent lorsqu'on exprime les choses, on s'en persuade, et je désapprouverais que vous me preniez pour un stupide pion du ministère juste bon à exécuter des gens sans pitié aucune. Mais il est encore une différence entre tuer des gens pour une raison telle que celle qui a motivé vos actions que celle de simplement en avoir reçu l'ordre. Bien sûr, cela n'excuse pas vos agissements, pas plus que ça ne les rends moins cruelles, mais au moins ça leur donne un visage humain. Vincent reprit un peu de vin avant de continuer, Nous sommes arrivés à cette fameuse question, pourquoi ai-je choisi ce camp. Votre question est justifiée il va sans dire, peut-être plus encore si l'on considère que je vous offre un repas. En réalité, je n'ai pas le sentiment d'avoir vraiment choisi. J'ai quitté le monde moldu avec perte et fracas, pour emménager un moment durant chez ma tante. Et elle m'a fais miroiter avec le pouvoir, l'argent, et je croyais que ces deux choses pardonnaient des sacrifices, de préférence pas ma chair, mais celle des autres. Et c'est ainsi que je suis devenu ce que je suis au fil du temps. Quand à ce que je veux de vous, juste vous signalez que vous êtes sur la liste de Lucius Malefoy, vous demandez pourquoi vous y figurez, et enfin vous remettre une enveloppe que je vous prierais de ne pas ouvrir avant d'être chez vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mer 2 Juil - 13:33

Winfield ne comprenait donc pas son jugement.
Evans eut un sourire mais ne répondit pas. Le trentenaire continuat de parler, approuvant apparemment le fait que la demoiselle ne le juge pas sur son passé.

De toute façon, qui porrait juger l'autre à l'heure d'aujourd'hui? Personne. Winfield pretexta ne pas être un simple pion du ministère, et Evans tenta de le croire. On n'obligeait pas un pion à tuer, on l'envoyait se faire tuer.

Si cet homme était dans les nuisants, c'était par rapport à son passéa lors.
Evans ne répondit pas et but une gorgée de vin tout en ne cessant de l'écouter.

C'est alors que le sang d'Evans cessa de tourner. Vincent aurait une lettre pour elle, et elle ne devrait l'ouvrir qu'une fois chez elle.
Ben voyons, et pourquoi non plus lui montrer ou elle habitait?

Malfoy aurait été capable de mettre un sortilège de detection pour trouver la planque des resistants...

Faisant un sourire charmeur au nuisant, Evans parlat alors.


-J'ai trois bonnes raisons d'ouvrir cette lettre...

Machant une nouvelle bouchée de viande, elle expliqua.

-Premièrement, je dois l'ouvrir chez moi, or je vis un peu parttout.

Buvant un enouvelle gorgée de vin, elle continua

-Deuxièmement, je suis de ce genre de felmme qui fait le contraire de ce qu'on lui recommande...

Relevant ses yeux bleus vers lui, elle termina.

-Et, dernièrement, je n'obeirais jamais Oh, grand Jamais, à une demande de Lucius Malfoy...

La jeune femme eut un doux rire et fixa le trentenaire dans les yeux, attendant sa réaction. Sans doute prendrait-il la défense de Malefoy... Pourquoi sans doute d'ailleurs? A coup sûr.

Mais la résistante n'ouvrirait jamais cette lettre au quartier général. Peut-être en sortant de ce restaurant? Nous verrons bien...
.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mer 2 Juil - 14:11

La demoiselle réagit intelligemment au dit du trentenaire, enfin intelligemment, disons qu'elle réagissait comme elle devait réagir par simple logique de leurs camps inverses. Cette enveloppe aurait pu contenir n'importe quoi, un sort de détection, n'importe quoi de dangereux, si ce n'était qu'elle ne contenait jamais qu'un mot écris par Vincent, et sous l'ordre de personne d'autre que lui-même. Mais ça il aurait encore fallu qu'Evans Blackmoon ne le sache, ce qui par pur évidence n'était pas le cas, pouvait-elle deviner, les chances étaient infimes, d'autant qu'elle était persuadée que la lettre venait de Lucius Malefoy renforçant encore, très certainement, cette appréhension qu'elle éprouvait à lire cette lettre.

Et le ministériel n'avait pu réprimer un sourire à chacune des raisons énoncées par la jeune femme. La dernière notamment fut aux yeux du ministériel la plus amusante, Vincent y répondit sans vraiment prendre le temps de réfléchir:


- Et vous feriez une bien mauvaise opposante si vous obéissiez à votre ennemi. Tout comme vous avez parfaitement raison de vous méfiez, mais...

Vincent coupa sa phrase pour se permettre de manger un peu de sa julienne de légumes.

- A ceci prêt que cette lettre n'est pas de Lucius Malefoy mais bien de moi. L'homme à la canne ne sait absolument rien de cette lettre, pas plus de son existence que de son contenu, ni même du fait que je partage un diner avec vous.

Les yeux marrons du ministériel se bloquèrent dans ceux de la demoiselle:

- Mais vous n'avez pas répondu à ma question, pourquoi donc apparaissez vous sur la liste de Lucius Malefoy? Car bien qu'il me semble parfaitement excentrique et quelque peu décalé, j'en suis tout de même à supposer qu'il soit sain d'esprit, autant que le bras droit du Seigneur des Ténèbres puissent l'être. Donc, vous avez dû le toucher assez fortement dans son amour propre pour qu'il en soit à vouloir vous voir mourir.

Le trentenaire termina ses légumes et son steak, regardant toujours aussi tranquillement la demoiselle. Dans le regard de l'homme, aucune colère, aucune volonté de trahison et plus important encore son regard n'était absolument pas hautain, c'était comme Vincent l'avait espéré de sa part, *Comme un diner entre ennemis respectueux l'un de l'autre*...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mer 2 Juil - 23:00

Le trentenaire avait raison; Evans aurait fait une bien piètre opposante en acceptant de bon coeur une lettre de l'ennemi...
Mais, au grand étonnement de la résistante, Winfield annonça que cette lettre n'était pas de Lucius Malfoy,, mais de lui même.

De lui même?!?

Evans fronça ses sourcils arqués, et continua de fixer Winfield avec une interrogation non-feinte.
Le nuisant changea alors de sujet, demandant à Evans pourquoi elle figurerait dans la liste des personnes à malmener du blond narcissique.

Faisant mine de réfléchir, Evans songea aux raisons.


-Il y en a, mais sans en avoir. A mon humble avis, Mr Malfoy pense que je sais trop de chose sur lui...

Après tout, la réaction qu'il avait eu quand Evans lui avait parler de sa défunte femme avait choquée la resistante. Le blond maniéré avait écarquillé les yeux, et s'était retranché dans une colère froide avant de sortir du pub en trombe, sous l'oeil noir d'Evans.

Passant une main dans ses cheveux, la sorcière ramena une de ses mèches en arrière, l'empechant de tomber sur ses yeux.
Mais, une autre question se posait.
Figurer dans la liste de Malfoy etait une suposition, mais le fait que ce ministeriel lui ecrive une lettre n'en etait pas une!

De plusn ils ne se conaissaient que depuis quelques minutes.
Bon, une heure au grand maximum. Les yeux bleus d'Evans jusq'a maintenant n'avait jamais croisés le regard brun du trentenaire.

Buvant unenouvelle gorgée de vin, Evans rtamena la question sur le tapis.


-Mais, cela ne me dit pas pour quelles raisons vous m'avez écrit une lettre Mr Winfield...

Elle lui fit un sourire amusé, tout en se demandant intererieurement quelles raisons avaient poussés un nuisant à lui ecrire une lettre.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mer 2 Juil - 23:48

C'était définitivement bien étrange de diner avec une personne contre laquelle on sait que l'on devra certainement se battre peu après. Mais d'un autre côté, cela était également très prenant, si l'on prenait ça comme un petit jeu. Mais ce n'en était pas un, pas au vue des sujets qu'ils abordaient, exception faites de la qualité de la nourriture que tous deux appréciaient, leur sujet principal restait la guerre et en l'occurrence pour le moment une tête de cette guerre, Lucius Malefoy. Et si les assiettes semblaient désormais vide, il restait encore ces verres de vin presque vide, comme un signe que ce repas et cette discution touchait à leurs fin pourtant:

- Me feriez-vous l'honneur de discuter encore un peu autour d'un dessert, selon votre convenance car je ne saurais trop vous conseillez, étant resté dans le royaume des desserts glacés.

Le trentenaire avait souris au visage surpris de la jeune femme lorsqu'il avait dis que la lettre était de son fait non de celui du bien connu bonhomme à la canne. Et cet homme, s'il ne payait pas forcément de mine était une des personnes que Vincent connaissait qui lui parraissait le plus charismatique. La canne devait forcer un certain respect, mais il y avait tout ce qui entourait le personnage. La réponse d'Evans Blackmoon, qui n'en était pas vraiment une, ou plutôt en était une mais très évasive, suffisait au nuisant. Pas qu'il ne voulait pas en savoir plus, simplement que ce faible et certainement instable moment de paix entre deux ennemis, qui ne s'étaient jamais affronté, serait brisé par trop d'insistance. Et il serait attristant que ce diner ne se termine pas dans une ambiance disons "détendue" autant que cela puisse l'être entre deux ennemie rassemblés à une table. Et la question que posa la jeune femme ne fut pas si surprise que ça, en faites Vincent y avait déjà médité, cherchant la réponse qu'il fallait, ou plutôt la réponse la plus adaptée à la situation de fragile équilibre:

- Je vous avoue avoir réfléchi à la réponse que je vous donnerai dans le cas où vous me poseriez cette question. Finalement, le mieux est de jouer cartes sur table puisque de toutes évidences si l'un de nous est le tricheur à l'as de carreau, c'est bien moi puisque j'ai une lettre pour vous. Et ce simple fait, je le suppose attise votre curiosité, comme ça le ferait pour moi. Pourquoi cette lettre, et bien parce que, comme je vous l'ai dis, je n'ai jamais connu qu'une vie à obéir à des ordres dont je ne comprenais des fois même pas la logique. On me donnait une photo, on me disait que c'est un homme d'église, un journaliste ou n'importe qui qui s'oppose au régime et qu'il doit disparaitre. Et j'exécutais, simplement et bêtement, je me contentais d'exécuter. Maintenant que je vole de mes propres ailes si l'on peut dire, j'aimerais comprendre contre qui je me bats. Et pas juste ce qu'on m'en dit. Petit sourire, Si je me fie à ce qu'on me dit la Renaissance est une pathétique poche de résistance qui s'effondrera très prochainement car mal organisé et composé de faibles personnes aux talents magiques moitiés corrompus par le sang moldu pour la majorité. Mais je crois qu'il faut être plus qu'une pathétique poche de résistance pour donner du fil à retordre au ministère. Et pour ce qui est des Sang-mêlés, j'en suis moi-même un, et tout le monde me croit de Sang-Pur. Mais je dois vous embrouiller à parler ainsi, revenons à votre question, cette lettre simplement parce que je veux connaitre mieux mon ennemi, disons que ce qu'il y a dedans est un gage de ma "bonne volonté". Après ça vaudra pour vous ce que ça vaut.

Tranquillement, sans geste brusque, Vincent tira son "matériel" de la poche de la veste de son costume pour commencer à rouler une cigarette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Jeu 3 Juil - 0:03

Devant une telle politesse, rester encore un peu de temps devant un déssert, est ce trop demander?
Evans réflechit un court instant et répondit.


-Pourquoi après tout? Je vais prendre un tiramisu, ce sera parfait.

La dernière fois qu'elle en avait pris un, la jeune femme avait 19 ans, l'occasion se présentait d'y regouter, profitons en!
Mais, nous l'aurons compris, le tiramisu n'était une des raiosns principales. Ni pour l'un ni pour l'autre.

En apparence des amis courtois, en prfondeur, deux ennemis jurés, qui venait de se donner leur parole de passer un bon repas. Jusqu'a la fin. Ce qu'Evans ferait d'ailleur. LMa resistante n'avait qu'une parole!


Le trentenaire commença à dore ce qu'il avait entendu de la resistance; qu'il s'agissait d'une bande qui ne tarderait pas à s'éteindre. Evans eut un sourire. Elle ne répondrait pas à cette phrase, ce serait dévoiler un atout, or elle ne comptait pas le faire. Mais souvents, le ministère oubliat que la renaissance du Phénix, à l'image de l'animal,renaîtrait inlassablement de ses cendre.

Et ce, jusqu'a a la fin de cette guerre...

Le ministériel avoua être en partie moldu, et Evans lui répondit


-Etonnant pour un homme du Dark Lord...

La punk ne precisa pas être elle même sang-mélé, ce serait presque donner raison a cet homme quand a ce qui faisaient partie de la resistance. En effet, beaucoup possedaient des moldus dans leurs familles, cela ne les empechaient pas d'etre d'excellents adversaires!

L'homme expliqua que cette lettre etait un gage de sa bonne volonté. Evans eut un nouveau sourire. Une bonne volonbté venant d'un nuisant... POurquoi pas apres otut?


-Dans ce cas, en gage de bonne volonté, dites moi ce qu'elle contient.

Voyant qu'il allait fumer Evans sortit son paquet et lui tendit une de ses cigarette

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Jeu 3 Juil - 8:23

Finalement, ce n'était pas si mal, la jeune femme avait accepté de profiter encore du repas jusqu'à sa fin. L'espace d'un instant, une pensée traversa l'esprit du ministériel, quel tableau cela ferait que ces deux personnes à discuter, d'autant plus si on avait l'indécence de nommer ce tableau "Restaurant ennemis". Chacun interpréterait ce qu'il voulait de l'image, certains personnes verraient Vincent et Evans comme les ennemis, certains songeront à d'autre choses. Mais cette pensée ne dura que le temps qu'il fallut que la jeune femme ne prenne la parole. Expliquant qu'en dessert, elle prendrait un tiramisu, *Diantre, elle a du goût la demoiselle.* Et pour toute réponse à ce qu'il dit concernant le fait d'être moitié-moldu, il n'eut pour réponse qu'une phrase dénotant l'étonnement de la jeune femme qu'un Sang-Mêlé ne se soit joint et n'ait été accepté au sein de ce qui devait être le groupe le plus sélectif depuis le nazisme. Enfin la demoiselle demanda à Vincent de lui dire ce que contenait la lettre en guise de bonne volonté. Et le trentenaire esquissa un sourire:

- Si je vous dis ce qu'elle contient, vous n'aurez plus besoin de la lire et vous me croirez bien moins. Les écrits ont toujours fais plus mal que les mots, c'est de vérité générale. Toutefois, matériellement parlant, il y a un ordre de mission et une lettre que j'ai écris de mon gré.

Bien conscient que ce n'était pas ce que la jeune femme espérait comme réponse, Vincent se contenta toutefois de ça. Acceptant la cigarette de la demoiselle avec un "Merci". Il n'alluma pourtant pas tout de suite la cigarette, la glissant simplement entre ses lèvres, rangeant son paquet de tabac et ses feuilles. Hélant un serveur qui passait d'un pas pressé dans la salle:

- Deux parts de Tiramisu s'il vous plait.

Leur regard ne s'était toujours pas rencontré, juste aperçu rapidement bien qu'assez longtemps pour permettre à Vincent de deviner que la demoiselle devait avoir de jolis yeux bleus. Mais même si tous deux passaient un moment agréable, ce serait risqué d'aller dans ce genre de compliments purement physiques, et le trentenaire trouva plus judicieux d'éviter. Vincent reprit:

- Vous savez que ça fait six années que je suis dans les rangs du Lord, six années que j'exécute ses ordres, passant pour un Sang-Pur alors que je suis de Sang-Mêlé. Ca me fait toujours rire de croire qu'il y a une différence entre Sang-Pur et Sang-Mêlé. Je veux dire un sorcier né de deux parents moldus et qui apprend tout dans les livres peut devenir fort, mais je crois qu'il lui manquera toujours un quelque chose, on pourrait appeler ça l'instinct du sorcier. Mais je continue de penser que n'importe qui avec une baguette peut atteindre la même puissance qu'un autre. La seule différence est que cette guerre confronte les deux façons d'y arriver. J'ai quand même une question, vous aviez devinez que j'étais du ministère et vous saviez que je vous connaissais, alors dites-moi, pourquoi être resté quand même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Jeu 3 Juil - 12:09

Les deux ennemis s'affrontèrent un court instant du regard, mais pas d'un oeil noir. Plutôt amusé. Ce petit jeu de diner avec un ennemi était trés distryant, et permettait d'en savoi^r peut-être un peu plus!

Malgré le fait que le trentenaire ne voulait pas dire ce qu'elle contient, il laissa entendre qu'elle y trouverait un ordre de mission suivi d'une lettre.

La jeune femme plissa les sourcils.


-Une mission?

Un ministeriel donnait des missions aux résistans maintenant??? Ou alors, il avait voulu dire autre chose par la...
Vraiment, cet homme était étrange. D'abord, il l'invitait à dîner avec lui, puis lui parlait avec civilité, sans être imbu de lui même, et à présent lui donnait une lettre.

Puis, Winfield le remercia pour la cigarette, remerciement auquel Evans réagit d'un signe de tête leger.
Après avoir passé commande de deux parts de tiramisu, le nuisant demanda a la jeune femme pourquoi, tout en sachant que le trentenaire était osus les ordres du Seigneur des ténèbres, qu'il travaillait pour le ministère et la conaissait avant même que celle ci n'ait eu vent de son nom, elle avait acceptée son invitation.


C'était vrai après tout. Evans aurait tout aussi bien pu l'attaquer, decliner poliment et transplané. Comme aurait fait un resistant normal! Alors, pourquoi avoir accepter?

Rapprochant son visage pour qu'on ne les entendent pas, la jeune femme parlat.


-Pour un tas de raison.Voir qui vous étiez, malgré le danger, savoir ce que vous me vouliez.

De plus, la sang-mélée n'avait quasiment aucune notion du danger depuis la mort de Ren. Certe, elle s'était calmée avec sa rencontre ave Felix Jaeger, de peur de le perdre, mais seule, elle ne craignait pas de se retrouver confrontée à un ministeriel. Malgré quelques sortilèges doloris bien placé qui avait su lui briser une côte et aurait sans doute fait plus sans l'intervention d'Ivan...

Allumant une cigarette, elle parlat de nouveau.


-Et puis, sans doute pour vous montrer mon imprévisibilité. Je ne suis de celle qu'on apelle previsible. Bien au contraire...

Souriante, la jeune femme avala une boufée de tabac et la relacha lentement, le nuage gris montant vers le plafond en volute de fumée esoteriques. Heureusement qu'elle avait dit ne pas fumer aujourd'hui...

-Mais, je ne comprends pas l'intêret de me donner une mission. Pourquoi remplirais-je uine mission pour le ministère? Je n'en ai aucune raison.

Et aucune envie, mais elle se garda de le dire. Même si il savait qui elle était grace à ce Lucius Malfoy, elle n'allait lui macher le travail en montrat son aversion pour le Dark Lord

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Jeu 3 Juil - 14:06

Comme la demoiselle alluma elle aussi une cigarette, Vincent alluma la sienne également. Ou pour être plus précis, celle qu'Evans Blackmoon lui avait demandé un peu avant alors qu'il comptait se rouler une cigarette. Il en tira tranquillement une bouffée. D'ailleurs le ministériel se trouvait lui-même particulièrement calme, d'un autre côté, il n'avait rien à perdre dans cette histoire, sauf peut-être la vérité, mais dans le fond, chacun a sa propre vérité, et la vérité parfaitement neutre est...ailleurs...En tout cas la vérité actuelle était intéressante, un ministériel, une résistante, tous deux assied à une table discutant autour d'un tiramisu qui venait tout juste d'être servie, plutôt inhabituelle comme vérité en ce moment par ailleurs. Quand on savait la traque des résistants par le ministère. Vincent jouait sa carrière sur ce coup, mais dans le fond, une carrière dans le mensonge valait à ses yeux moins qu'une vie dans la vérité. Si tant est qu'un jour il saurait la vérité. Et ça, ce n'était pas sûr, non rien n'était moins sûr. D'abord car la tache parraissait improbable, ensuite parce qu'elle était dangereuse, un manque de méfiance et il aurait deux camps à dos, et là ce ne serait plus vivre, mais survivre.

La jeune femme avait marqué de l'étonnement lorsqu'il avait parlé d'ordre de mission *Merde, je me suis mal exprimé, enfin je pense qu'elle y reviendra.* Et cela ne manqua pas peu après. Après que la résistante est pris le temps d'expliquer le pourquoi elle avait choisi de s'asseoir et de partager un repas plutôt que de décliner l'invitation ou de l'attaquer. Apparemment, c'était en grande partie liée à sa curiosité, bien sûr, un ministériel qui demandait à voir une résistante, pas orthodoxe, normal que la curiosité ait été piquée au vif. Ensuite c'était son imprévisibilité qui avait joué, en tout cas ça en avait été un bon exemple aux yeux de Vincent. Qui aurait pu prévoir cela, la théorie du chaos, c'est l'imprévisibilité. Enfin elle en revint à ce que Vincent avait dis, il avait parlé d'un ordre de mission et la demoiselle avait interprété de lui pour elle, mais:


- Pardonnez-moi mademoiselle, je crains de ne m'être mal exprimé. Cet ordre de mission m'a été remis pas un hiboux du ministère, tout y est écris, il vous suffira de lire. Pour le reste, la lettre vous permettra de comprendre pourquoi je fais cela. J'ose espérer que vous prendrez le temps de la lire. Vincent fit une pause, découpant un morceau du tiramisu et le portant à sa bouche, Miam, ça faisait longtemps que je n'en ai plus longtemps, à force de ne manger que des meringues glacées. En tout cas bien meilleur que dans mon souvenir, mais ça remonte à si longtemps que je ne saurais vous dire quand et où. Tout doucement, presque de façon inaudible, des mots s'échappèrent des lèvres du jeune homme, La rédemption est-elle envisageable?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Jeu 3 Juil - 17:29

L'histoire de cette lettre intriguait la jeune femme de plus en plus...
Pourquoi lui donner une miissive du ministère? Pour la prevenir de quelquechose? non, impossible, il s'agissait d'n nuisant, il ne risquerait pas de trahir son camp. Et puis, le Dark Lord aussi par la même occasion...

Et puis cette lettre qu'il avait écrite aussi était plus que tentante à lire. Que pouvait-il lui dire sur cette lettre qu'il ne pouvait pas dire devant elle?

Fumant sa cigarette, elle remercia le serveur qui lui aportait son dessert et en mangea une bouchée. Délicieux. Decidemment, ce restaurant était impeccable! Elle y reviendrait plussouvent, au risque de revoir ce Mr Winfield.

Alors que le trentenaire délectait lui aussi sa part de tiramisu, il se pencha vers elle et lui demanda si la redemption etait envisageable.


-La rédemption? répéta Evans en fronçant légèrement ses sourcils.

Le rachat des péchés? Pour qui? Elle pour avoir tué de sang-froid? Lui pour servir un régime aussi atroce que le nazisme? L'humanité, pour cette guerre sans fin?

Ou alors savait-il pour sa liaison avec Jaeger, homme du ministère? Non, impossible, personne ne savait. Reprenant contenance, Evans murmura tout aussi bas que lui
.

-Redemption pour qui Mr Winfield? Vous? Moi?

Ils avaient autant de vice l'un que l'autre, mais peut-être s'agissait-il d'un message codé? non, nous n'étions pas dans un film de moldu à la James Bond...

Mangeant une nouvelle part de tiramisu, la résistante attendit de savoir la pensée du ministériel avec une impatience cachée.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Jeu 3 Juil - 21:07

La main de Vincent s'aventura discrètement dans sa poche, caressant le papier de l'enveloppe cacheté d'un simple rond imparfait de cire. Juste une goutte de cire qu'il avait fais tomber, comme ça pour la sceller, au couteau, il y avait gravé ces initiales, VW. Comme il faisait très souvent dans ce genre de cas avec ces lettres car par habitude, la personne savait à qui appartenait ces initiales, mais ce n'était pas le cas de la demoiselle et donc il n'avait pu faire appel à un coursier, d'autant qu'une lettre cachetée comportant un ordre de mission ministériel ainsi qu'une lettre, cela aurait fais certainement trop étrange pour que la jeune femme ne prenne au sérieux ce message.

La phrase qui lui avait échappé ne s'adressait pas à la jeune femme, mais apparemment il l'avait prononcé un peu trop fort et la jeune femme l'avait entendu. Etrangement, cette phrase qu'elle n'aurait pas dû entendre eu un effet intéressant, la demoiselle eut un regard ou plutôt un haussement de sourcils de surprise. Témoignant bien qu'elle ne comprenait pas cette phrase, mais le trentenaire aurait parié également sur autre chose, si elle avait imaginé que cette phrase ne lui soit adressée. *Elle a dis avoir tué, ça parait logique, pourtant, elle ne semblait pas vouloir parler de ça. Bizarre et en même temps très étrange. Enfin pas assez.* Des questions demeuraient sans réponse, celle-là en ferait surement parti:


- Désolé, je pense tout haut. Cette phrase n'était pas pour vous, veuillez m'excusez, toutefois il semblerait que vous en ayez trop entendu pour... Se rendant soudain compte de ce qu'il disait et de ce qui aurait pu suivre, il eut un sourire...Pour que je ne vous dise pas de quoi parlais. J'ai juste l'impression de ne pas être du bon côté. Enfin, pas vraiment, c'est juste que le ministère ne nous dit jamais rien. On reçoit des ordres de missions, et basta. "X doit mourir", "Y doit être torturé" etc etc. Nous savons que le plan final est la victoire du ministère, pourtant nous ne comprenons rien à nos propres agissements dans la logique de cette guerre. Qu'est-ce que cela peut changer que la mort d'un assassin écrivant contre le Ministre. J'ai toujours haïs les dictatures, où plutôt les agissements des dictatures, le pouvoir d'un peut avoir du bon...Comme du mauvais. Mais le ministère ressemble étrangement de plus en plus au dictature dans son fonctionnement. Alors je me demande si l'on peut pardonner à quelqu'un comme moi qui a travaillé pour un tel système sans jamais me poser de questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mar 15 Juil - 20:05

Evans Blackmoon, resistante a ses heures fronva les sourcils.
Winfield disait avoir réflechi tout haut?
Prenant une autre cuillérée du somptueux dessert, elle fit remarquer avec un rire.


-He bien Mr Winfield, vous avez de bien sombres pensées...

C'est alors que Winfield parlat encore. Il avait l'impression d'être du mauvais coter? Observant la pièce vide, Evans se pencha vers lui. Et murmura

-Savez vous que votre maitre vous tuerait pour une tele pensée?

Jamais encore, Blackmoon n'avait vu ce genre de nuisant. Un homme qui reflechissait a ses actes. Tout le contraire de Dolohov, ou de Malfoy...
Mais de telles pensées si elles etaient entendues serait sanctionnés d'un superbe Avada Kedavra...

Ce qui fit reflechir la jeune femme. Un homme, nuisant, dirait-il de son plei grté qu'il se demandait si il avait le bon rôle, qui plus est devant une resistante? Ne serait-ce ps la une simple ruse pour l'attirer dans un quelconque piege?

Apres tout, chaque combinaison etait possible... Un nuisant desirant lui donner une lettre, un ordre de mission, et qui se repentait a moitié avait de quoi eveiller l'instinct mefiant d'Evans.

Avec un sourire charmeur,elle fixa ses yeux de buit dans ceux du trentenaire pour parler de nouveau


-Certes, tout le monde peut-etre pardoné après une telle remise en question. Mais, on peut aussi se demander si ce genre de remise en question ne serait pas une habile rus epour savoir si les resistants seraient capables d'accepter dans leurs rangs un nuisant si tout tournit mal...

Pour un ministeriel sur de son clan, montrer ce genre de doute pouvait tout aussi bien montrer un homme capable de changer de camps en un clin d'oeil, non???

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mar 15 Juil - 23:58

*De bien sombres pensées, voila qui est très surprenant.* Oui très surprenant car dans le palais de l'esprit du ministériel, cette phrase n'avait pas vraiment de sens. Qu'est ce qui était sombre, tout commençait pas la seule et simple définition de ce qui était un sombre agissement. Tuer sa famille de sang froid, tuer une demoiselle inconnue de sang froid, tuer sur un simple ordre sans comprendre pourquoi? Tout dépendait où commençait la protée du mot "sombre" dans votre pensée. Dans celle du trentenaire, il n'y avait aucun agissement qui était digne d'être dis sombre, tout du moins si l'agissement s'inscrivait dans le cadre d'une guerre où d'un évènement plus grand que la simple folie personnelle comme cela pourrait être le cas d'un tueur en série. Mais dans le cadre de cette guerre, est-ce mal de tuer son ennemi? Est-ce mal d'éliminer un opposant? Difficile à dire, les agissements des un sont souvent troubles pour les autres, voir incompréhensibles, mais après tout, cela pouvait être rapidement compréhensible si l'on réfléchissait comme son adversaire ou son camarade de jeu comme préférait dire Vincent. L'important était de savoir que:

- Je sais de quoi est capable le Seigneur des Ténèbres, tout comme c'est vrai qu'il peut me tuer, mais les risques sont faibles que le contenu de cette discution se sache, car je vous imagine mal allez raconter le contenu de notre discution de ce soir à un ministériel. N'importe qui par ailleurs, mais je ne peux pas en être sûr. Bien sûr c'est un risque, mais un risque que je suis prêt à courir. Après tout, j'en prends déjà un grand à diner avec vous en sachant que vous êtes une résistante. Mais qu'importe, après tout, nous sommes tous des humains non? Tous humains malgré tout. Les nazis n'étaient pas moins des humains quand les camps faisaient offices, Néron n'était pas moins un humain quand les catholiques brulaient, Pilate n'était qu'un humain quand le Messie a été choisi par la foule. Nous étions tous humains quand cette guerre a commencé, le sommes-nous moins? Je ne crois pas, nous sommes tout aussi humain qu'auparavant. Et c'est aujourd'hui l'humain et non pas le ministériel qui vous parle. Comme vous me l'avez fais remarqué, cela ne peut-être qu'une vulgaire feinte, une tentative pathétique pour infiltrer la Renaissance. Mais je crains que ce ne soit pas le cas.

Un musicien du groupe dans le restaurant faisait un tour des tables, sa guitare sèche pendante, avec un grand sourire, il s'arrêta à la table des deux personnes, avec un fort accent hispanique:

- Oh un charmant couple! ¿ Una atención en particular?
- Bien nous ne sommes pas en couple, mais c'est demandé si gentiment, La Malaguena.

Le ministériel se leva juste après avoir parlé au musicien qui regagnait son groupe de comparses pour se préparer à jouer la fameuse chanson. La main du trentenaire se dirigea vers la demoiselle:

- Peut-être pourrions nous continuer cette discution tout en dansant, je vous serais gré d'être ma cavalière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mer 16 Juil - 18:12

Winfield disait être au courant des reactions du seigneur des ténèbres, et estimait qu'il avait peu de chance d'être tuer, etant donner que miss Blackmoon, la resistante aux yeux bleus, ne risquait pas d'aller chanter cette histoire a un ministeriel.
La jeune femme eut un sourire qui decouvrit ses dents blanches.


-Effectivement, je ne suis aps assez folle pour aller raconter une telle histoire...

Alors que leurs regards s'affrontaient en silence, un homme typé espagnol arriva, et les prit pour un couple.
La sorcière allait repliquer avec un sourire, mais le trentenaire prit le dessus, et accepta l'idée d'une danse espagnole. Il tendit alors sa main a Evans, lui proposant une danse.

La jeune femme eut un sourire ravi. Petite, avant la mort de ses parents, sa mère lui enseigait la danse. Valse, tango, flamenco...
Alors, profiter d'une danse la ravissait beaucoup.

Elle prit la main de Winfield, un soiurire aux levres.


-Avec plaisir,Mr Winfield.

La jeune femme prit la main du trentenaire, tandis que l'autre main de la jeune femme se posait sur l'épaule de son partenaire improvisé.Certes, elle n'etait pas habillée pour une telle danse, mais, avec ses 9ans d'experience, la sorcière ne doutait point d'elle.

Une musique commenca alors, amenant avec la promesse d'une danse des plus belle... Au debut lent, le rythme s'accelera, tout comme le rythme des mains des personnes qui observait le couple que formait Vincent et Evans.

Tournoyant, valsant avec dexterité, Evans demanda alors.


-Il est etonnant de se dire que nous sommes de deux clans opposés...
elle tournoya sur elle même et reprit la main de Winfield. Ou avez vous appris a danser? J'ai rarement eu d'aussi bon partenaire.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mer 16 Juil - 19:21

La question de Vincent n'en avait pas vraiment été une, quelque part, il se douterait que la demoiselle ne se déroberait à sa proposition. Bien sûr le trentenaire gardait en mémoire la possibilité qu'il existait et qui existait toujours que la jeune femme lui dise non, mais elle n'avait pas vraiment de raisons si l'on ne considérait pas qu'ils étaient politiquement opposés. Pourquoi "politiquement" et pas simplement "opposés" et bien tout simplement parce que tous deux ont des différents politiques mais finalement il n'était jamais qu'un homme et une femme parfaitement humain, enfin avec quelque souillures de non-humanité de part et d'autre, mais une fois encore, il semblait que le trentenaire est la plus grand part de non-humanité si l'on pouvait appeler cela ainsi. Enfin, finalement la demoiselle avait accepté et chaque main de la demoiselle se positionna où elle le devait, une sur l'épaule, l'autre dans la main de Vincent. Et la main libre du ministériel se positionna sur la hanche de la jeune femme. Et c'est ainsi que les deux personnes entamèrent une danse dans ce restaurant où il n'était pas prévu d'endroit où danser, attirant ainsi un très grand nombre de regards, si pas la totalité des regards des personnes présentes dans la salle.

Pourquoi La Malaguena? Il aurait été impossible de répondre le monsieur, peut-être était-ce le fait que la question ait été en espagnole, peut-être était-ce le fait que Vincent ne l'avait plus entendu depuis un moment. Peut-être le fait que cette chanson lui plaisait, qu'en savait-il dans le fond, n'était-ce pas mieux que cette question demeure sans réponse? Il aimait, c'était tout. C'était comme se demander pourquoi il aimait tant écouter les dix-sept minutes qui composaient la chanson "In a Gadda Da Vida" de Iron Butterfly. Sans besoin de réponse particulière. En tout cas, la demoiselle dansait extrêmement bien, et il en fallait pour impressionner le ministériel, mais cette femme dégageait une telle aisance, une telle fluidité dans le moindre de ces gestes, c'en était extrêmement surprenant. Et la question arracha un sourire au trentenaire:


- J'ai appris avec de la famille à moi. Ma mère dansait bien, mais ne m'a jamais appris, ma cousine aimait la danse, c'est elle qui m'a appris. J'avoue que vous m'impressionnez, vous danser également très bien, je suis agréablement surpris. Vous êtes une excellente cavalière. Vous savez on devrait danser plus souvent, Un sourire éclaira le visage du ministériel, ironie? Bien sur que cette phrase était ironique. Enfin je doute que nos chefs ne soient vraiment d'accord avec cette idée, danser plutôt que de s'entretuer, pas ce qu'ils attendent de nous je crois. En tout cas je vous remercie pour votre temps, et pour la danse. Cependant comme la chanson n'est pas encore finie et que nous sommes condamner à danser tant qu'elle ne sera pas à son terme, j'ai deux question pour vous. Imaginiez-vous possible un tel moment avec un ministériel et ou avez-vous appris à danser ainsi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Jeu 17 Juil - 17:54

Alors qu'ils dansaient avec aisance, formant un excellent couple de danseur, il fallait le reconnaître, malgré leurs opposés politiques plus qu'extremes, le trentenaire expliqua qu'il avait appris a danser avec sa cousine.

-He bien, votre cousine etait une excellente danseuse, je me dois de le reconnaître...

Tout en tournoyant sur elle même une seconde fois, la jeune femme trouva étrange malgré elle de savoir que des nuisants et autres mangeorts pouvaient avoir la passion de la danse dans la peau. Et puis, après tout, pourquoi pas? Maugrey Fol Oeil, malgrer un penchant pour la paranoía etait lui même un bon valseur!

Winfield avoua être impréssionné ar sa dexterité a la danse, et precisa qu'ils devraient danser plus souvent avec un sourire ironique. Evans repliqua, un sourire aux lèvres.


-C'est sûr, le Dark Lord et mes superieurs seraient ravis d'entamer une valse durant une bataille...

Puis il precisa qu'etant donnée que la chanson n'etait pas encore finie, ils etaient condamnés a danser encore. Condamné?Pour sa part, la punk trouvait plutôt agreable de danser, bien que ce soit avec un ministeiel. Pourquoi cela lui faisait penser a ces vieilles histoires, ou deux ennemis s'affrontent dans une danse tel un tang ou une valse? Peut-être car c'etait plus que ressemblant en y pensant...

Puis, Vincent avoua avoir deux questions pour elle. Tout en continuant son jeu de jambes elegants, Evans epondit avec un sourire.


-Posez les donc...

Imaginait-elle possible un tel moment avec un ministeiel, et ou avait-elle appris a danser de cette facon.
Evans mordilla légèremet sa levre avec un sourire amusé. Non, il n'etait pas pssible en temps normal qu'une resistante puisse imaginer danser la valse avec un ennemi. Mais... Evans n'etait-elle pas une femme imprévisible? Tournant encore une fois su elle même, tandis que Vincent enait la danse, elle se etrouva coller a lui pour continuer le reste de la musique, dont le rythme s'accelerait tout en restant langoureux.


-Je dois reconnaître que je n'aurais pas songer danser un jour avec un ministeiel, mais.. la vie est source d'imprevisibilité, et je ne vyais pas ce genre de moment impossible, Mr Winfield.

Avec un autre sourire, elle lui expliqua ou ele avait appris a danser ainsi.

-Ma mère, dans sa jeunesse avait fait le tou du monde. Japon, Espagne, Italie, France... dans chaque pays, elle appris la danse traditionelle, que ce soit Tango, valse, flamenco ou simple rock and roll. Je m'extasiais de la voir danser ainsi. Alors, un jour de mes 6 ans, elle m'entraîna avec elle, et m'appris tout ce qu'elle savait. J'ai vcontinuer a danser bien après sa mort, et j'en ai garder des bonnes bases disons.

Le regard des personnes les observant etait passé d'intrigué a admiratif, pour ne pas dire vénerant. Ce qui fit sourire la resistante interieurement. Puis, toujours contre le torse de Winfield, elle demanda.

-et vous? Que pensez vous de ce moment? Une danse avec un resistante... Y aurait vous songe dans vos rêves les`plus fou?

Elle temina sa phrase de son rire cristallin, et posa son regard bleu nuit dans c4elui du trentenaire, le narguant gentiment. Si, un jour, le Dark Lord aprenait qu'une telle scène avait eu ieu, elle n'etait pas sûre qu'il y croit sincerement...

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Jeu 17 Juil - 21:03

Et ils dansaient les deux opposants politiques, un peu comme si Severus Rogue et Bellatrix Lestranges s'accordaient un instant pour danser. *QUOI?! Mais bordel je pense à quoi là?! Severus Rogue et Bellatrix Lestranges, dansant ensemble sur la Malaguena après un repas et une discution parfaitement amicale?! Si c'était possible, cette scène devrait être mémorable et jamais oublié, un tableau que l'on pourrait appeler "Respect entre ennemis".* Mais était-ce vraiment du respect qui faisait que le trentenaire et la jeune femme ne discute ensemble? On pouvait en douter très fortement, presque impensable. Oh bien sûr il y avait du respect entre eux, suffisamment pour que chacun sache qu'il rentrera tranquillement chez lui ce soir, où en tout cas pas du fait de l'autre si un problème devait survenir. C'était donc un semblant de respect qu'il y avait entre eux. Même rien qu'un soupçon, le minimum nécessaire pour que la demoiselle accepte ce repas, et que Vincent est choisi de venir sans armes aucune. Pour en revenir à cette danse, si Vincent la menait, la demoiselle suivait parfaitement, et il n'y avait d'accroc bien qu'ils soient désormais l'un contre l'autre.

Et comment aurait-il pu y avoir un accroc, lui savait danser de façon acceptable et elle avait appris avec sa mère dès l'âge de six ans, un nombre apparemment grand de danse. Mais avant d'expliquer à Vincent que sa mère lui avait appris des danses qu'elle avait elle-même apprises de ses voyages passés partout dans le monde, la demoiselle avait concédé que si elle n'avait pas imaginé tel moment il n'en demeurait pas moins qu'elle n'avait pas supposé un moment comme celui-ci impossible. Et c'est narguant Vincent que la demoiselle lui posa une question, ou plutôt renvoya à Vincent sa propre question, choix logique auquel le trentenaire s'était un peu attendu. Continuant à danser, il prit un rien de temps pour réfléchir à la réponse et promena son regard rapidement sur la salle. Tous les regards convergeaient vers un seul et unique point, les deux danseurs, Vincent Winnfield et Evans Blackmoon, ennemis et pourtant dansant. Et le fait que seuls eux ne sachent qu'ils soient opposés rendaient la situation ironique. Les gens pensaient voir un couple, alors qu'ils étaient opposés:


- Je crois que tout ce qui arrive à une bonne raison d'arriver, qu'on doit en apprendre quelque chose et en tirer des leçons. Je crois également que je ne considère comme impossible absolument rien, la condition essentielle pour que je crois toutefois à une chose parfaitement invraisemblable étant que je puisse la voir. Si l'on me rapporte qu'un ministériel et une résistante ont dansé ensemble après un diner et que je n'ai pas vécu ce que nous vivons, je n'y croirais que si des images me sont rapportées. Quand à ce que je pense de ce moment, je pense qu'il est agréable de partager un diner avec une belle jeune femme, et qu'il est très sympathique de danser avec une bonne danseuse, le tout en faisant abstraction d'un simple différent qui n'empêche en rien de respecter l'autre. Comment croyez-vous que votre camp et notamment ce cher Rogue réagirait en apprenant ce que vous avez fais de votre soirée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LIEUx POUR PETIT MEURTRE ENTRE AMIS ....
» Petit Dreamer entre amis
» Petit Dreamer entre amis
» Le Petit Bouchon à Boisbriand
» [Aide] Aide sur le Français. (petit cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Le Chemin de Traverse-
Sauter vers: