AccueilAccueil  FAQFAQ  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Ven 18 Juil - 17:59

Vraiment, la seule chose qu'Evans n'aurait jamais pu imaginer,ce serait que un ministeriel, qui plus est nuisat, se permette de montrer un brin de politesse, et distribue des compliments a une resistante!

Une belle femme, voila comment il la decrivait. Malgrer les oppositions, Evans ne put que baisser modestement les yeux et sourire legrement.Apres tout, lui même etait avenant il fallait le reconnaitre.


-Complimenter une résistante... La danse vous feraitelle tant tourner la tête Mr Winfield?

Il estimait qu'il fallait tirer ds lecns des erreurs passés. Mais c'est qu'il avait diablement raison!
Il lui demanda alors comment les resistants en particulier Rogue réagirait en sachant ce qui se passait en ce moment.

La jeune femme ne put s'empecher de rire. Un eclat de rire simple, et cristallin.
Relevant ses yeux bleux nuit, elle parlat.


-Les résistants n'y croiraient pas. Je suis connue pour^hair les ministeriaux, et les eviter, sauf si je dois me battre. Quand a Rogue...

Comment réagirait le chef? Simple: Il entrerait dans une colère noire, et elle passerait un des pires moments de sa vie de chanteuse resistante... Mais, plutot que de virer dans le dramatique, elle prefera jouer la carte humour.

-Je pense que je subirais le chatiment du pain sec et de l'eau, quelquepart dans un donjon au Pole Sud...

Elle haussa les paules avec amusement.
La danse prit fin, sous les applaudissents furieux des gens alentours. L'espagnol vint vers eux, un sourire impressioné aux lèvres.


-¡Magnifico! ¿Seriez vous d'accord pour úne danse plus robuste encore? ¿Un tango ou un flamenco?

La jeune femme regarda son cavalier improvisé. Le flamenco etait une danse difficlie, tout autant que le tango. Un sourire aux lèvres, elle le défia, une lueur amusé aux yeux.

-Accepteriez vous une dernière danse, pour clore a merveille cette prestation?

La tresse improvisé qu'Evans s'etait faite pour la première danse ne tenait plus, aussi decida t-elle de lacher ses cheveux bruns qui retomeberent en boucles sur ses épaules. Elle se pencha vers Winfield et murmura.

-A condition que jamais personne ne sache quoi que ce soit de cette soirée bien entendu.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Sam 19 Juil - 9:59

La surprise de la jeune femme étonna le ministériel, bien que la réaction de la demoiselle était certainement des plus normales. Aurait-elle pu s'attendre qu'un ministériel lui fasse un compliment lors d'un moment qui d'ailleurs ne devrait même pas exister puisqu'il devrait plutôt être en train de se sauter à la gorge. Mais non, il avait dit qu'elle était belle et bonne danseuse de surcroit. Et la réponse qu'elle porta aux dires du ministériel le firent sourire:

- Non la danse ne me fait pas tourner la tête, il faudrait bien plus qu'une danse. Mais comme je vous l'ai dis, le fait de s'affronter n'interdit pas deux adversaire d'être honnête l'un avec l'autre. Parce que demain peut-être nous nous affronterons, je n'aurais pas le droit de signifier deux vérités? Pas vraiment comme ça que je conçois les choses. L'honnêteté force le respect et étant donné la violence actuelle du monde, le respect semble une des dernières choses sur laquelle on puisse compter de la part d'un adversaire, alors si on peut en avoir un minimum, pourquoi ne pas en profiter?

Pour ce qui était de la réaction des membres de la résistance, la demoiselle était prête à parier que ses comparses la voyaient comme haïssant les ministériels et les évitant sauf si elle devait se battre. Cela leur faisait au moins un point commun, Vincent non plus n'était pas vraiment connu comme le plus grand pacifiste au monde dans l'adversité. Il serait plutôt un pacificateur adepte de la manière la plus rapide et la plus efficace. Quand à ce que Rogue lui ferait subir, la demoiselle joua la carte de l'humour, pain sec et eau au Pôle Sud, et à nouveau le ministériel esquissa un sourire:

- Vous haïssez les ministériels? Et bien je suis quand même heureux que vous n'ayez pas trouvé refuge dans la violence pour cette soirée. Evidemment je ne pouvais pas parier sur votre réaction, c'est bien évident, toutefois j'ai taché de mettre un maximum de chances de mon côté, d'abord le fait de ne pas porter de baguette, ensuite la promesse que rien ne vous arrivera au court et au terme de cette soirée, et enfin il y avait également cette galanterie que j'espère avoir su garder tout au long de la soirée.

La danse s'arrêta sous des clappements en rien retenus des gens présents dans la salle. *S'ils savaient que nous sommes deux ennemis politiques, je me demande s'ils applaudiraient encore autant, enfin il faut dire aussi qu'imaginer deux opposants danser ensemble, c'est relativement complexe.* Mais le plus surprenant dans ce spectacle fut que le musicien de tout à l'heure revint les voir pour leur proposer une danse encore. Mais cette fois plus compliqué, qu'elle que serait le choix. Et la demoiselle s'amusa à défier Vincent sur une danse supplémentaire. Elle détacha ses cheveux et se pencha pour murmurer à Vincent qui lui répondit dans le même temps, lui aussi murmurant:

- C'est entendu, une danse supplémentaire, mais j'ai choisi la première, il me semble juste que vous choisissiez celle-ci. et les cheveux détachés vous vont tellement mieux qu'entravés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Sam 19 Juil - 18:43

Winfield disait être satisfait qu'elle n'ait pas reagit viollement, ce qui tira un sourire a la resistante.
Reagir violemment... L'idée l'avait plus qu'effleurer, mais elle avait choisis de tenter le coup.
Et elle avait eu raison! La soirée se déroulait bien. Pour un peu, on n'aurait jamais imaginer que ces deux la etaient des opposés parfaits...

Le trentenaire avoua alors esperer mne pas avoir conserver de sa galanterie dans cette soirée. Evans le rassura bien vite.


-Vous vous êtes comporté en parfait gentlemen, ne vous en faite pas.Pour un peu, je n'aurais pas penser que vous etiez du ministère avec autant de politesse...

Le chanteur demanda alors si ils desiraient une nouvelle danse, ce que Vincent accepta, mais a ce qu'Evans choisisse la danse. Il precisa aussi a cette dernière que les cheveux lachés lui allaient bien mieux qu'entravés. La jeune femme decouvrit ses dents nacrés en lui souriant, se gardant de répondre.

Passant une main dans es chaveux lachés, elle sourit. Un tango, voila qui serait parfait! Faisant volte face, elle fit un nouveau sourire, fixant a la fois le trentenaire et le chanteur.


-Un tango sera parfait.
-Bien señorita. Tenez vous prêts!

Les deux cavaliers se mirent face a face, et Evans reprit la garde pour danser du tango. Cette dansea la fois lente et rapide, douce et langoureuse, était un véritable combat a lui seul. Rares etaient les personnes sachant danser un vrai tango, mais elle mne s'inquietait pas des aptitudes de Winfield, il lui avait prouver de quoi il etait capable juste avant.

Elle le regarda, ses yeux bleu allumés d'un défi amusé.


-J'espère qu'un tango ne vous fera pas peur?

La musique commença alors, lente au début, les violons sanglotants. Puis, le rythme s'accelera, la cadence augmenta, les claquements de mains s'amplifièrent, les encourageants. Avec fluidité, Evans montra de quoi elle était capables,jetant ses 8 ans de danse dans ce tango, liberants toutes ses capacités. S'arquant, elle laissa Winfield la faire descendrele plus possibles, figure type du tango, puis remonta avec légèreté,pour reprendre la danse.

Tournant sur eux mêmes, Evans posa alors une questiom qio lui trottait dans la tête. Certes, ce soir ils dansaient,oubliant un court instant la guierre... Mais, si ils devaient s'affronter dans une bataille, comment réagiraient-ils? Ce fut la question qu'elle posa.


-En supposant que nous devrions nous affronter un jour dans une bataille, comment réagiriez vous? Ferez vous abstractions de sentiments? Ou au contraire, vous les laisseriez apparaîtres, comme dans ce tango?

Les cheveux bruns de la jeune femme volaient autour d'elle quand elle tournoya une seconde fois, avant de revenir se mettre contre son partenaire, attendant sa réponse.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Sam 19 Juil - 19:56

Ainsi la jeune femme optait pour le tango, pas de problème pour le trentenaire, enfin pas de problème, il avait survolé les danses de façons rapides, toutefois, il notait une attention particulière à tout ce qui concernait un art, que ce soit la peinture, le cinéma, la musique, ou la danse comme dans l'instant présent. Vincent n'y voyait pas que des peintures ou des personnes qui avaient peint, il avait le sentiment de vivre ce qu'il voyait ou entendait, comme si la musique prenait vie, que le tableau commençait à s'animer et que chaque personnage lui expliquait sa raison d'être et son expression, comme si dans les films qu'il voyait il comprenait les personnages fictifs comme s'ils existaient vraiment, comme si dans la danse, une forme de vie étrangère aux danseurs se manifestaient, une forme de vie pleine d'entrain, de motivations et de gaietés, même dans les danses les plus tristes. C'était comme si chaque petite chose dans ces arts, même la plus infime chose pouvait prendre vie pour raconter son histoire dans les moindres détails, et il en était captivé le trentenaire. S'émerveillant comme un enfant devant un jouet, chaque fois qu'une nouvelle œuvre "s'offrait" à lui. Mais ce soir, il faisait partie de cette œuvre avec cette résistante qu'il aurait dû arrêter ou à défaut tuer. Pourtant il dansait le tango avec elle:

- Non je n'ai rien contre un tango, cela fait un moment que je n'ai plus danser de tango, mais à supposer que ce soit comme le vélo, je pense que vous ne serez pas déçu, j'ose l'espérer du moins.

Et la danse, qui se voulait plus physique que la précédente mais combien de fois plus prenante émotionellement parlant, s'engagea sous des clappements ravis des gens alentours. Cette jeune femme n'avait pas menti, elle savait vraiment danser et ce sans aucun dérangement aucun. Tous ses mouvements étaient fluides, sans hésitation aucune, ils étaient assurés et calculés pourtant libérés, comme possédés par la musique, se contentant de réagir aux aléas de cette dernière. La demoiselle aux cheveux détachés posa une question intéressante à Vincent et dans le même temps surprise, il ne s'y était pas vraiment attendu. Dans un premier temps, il se contenta d'un petit haussement de sourcils semblant signifier qu'il n'en savait rien. Mais il devait plutôt y réfléchir.

*Comment je réagirais dans un affrontement contre cette jeune femme si tant est qu'il devait y en avoir un? C'est une très bonne question. Ferais-je abstraction de sentiment en sachant que j'ai passé n agréable moment avec elle, où justement laisserais-je ce trop bon et certainement inacceptable et indécent moment m'empêcher de faire ce qui est juste. Non pas ce qui est juste, ce qu'on m'ordonne de faire.* Peut-être était-ce ça que Vincent trouvait dans la peinture, peut-être était cela qu'il trouvait dans cette passion pour les arts? Cette liberté qu'il semblait ne pas connaitre autrement. Comme emprisonné dans ce besoin d'ordres d'une personne supérieure, comme s'il n'était pas libre autrement que lorsqu'il était en train de peindre, de danser, ou d'écouter de la musique. En tous les cas, la réponse lui parraissait claire:


- Je ferais comme toujours, je ferais ce qui doit être fais. Je veux dire que nous avons chacun choisi un camp et que tous deux nous tiendront à nos convictions. Pourtant les miennes sont ébranlés par la réflexion de ce que j'ai fais par le passé. Est-ce que cela serait suffisant pour me faire combattre avec sentiment, je n'en suis pas sûr, personne ne sait. Je dirais que lorsque je travaille, je suis plus proche de la machine docile et obéissante que de l'homme libre que je suis en dehors du travail.

La danse se continuait, bien plus prenante que la dernière, l'un et l'autre se laissait complètement possédé par le rythme de la musique. Quelqu'un dans cette salle aurait-elle pu dire qu'ils étaient ennemis, absolument improbable. Non ils devaient parraitre un couple absolument complice:

- Ne voyez pas d'inhumanité dans ce que je viens de dire. Ou plutôt voyez de l'humanité dans ce que je vais vous dire. Je vous l'ai dis, vous êtes une belle femme, accepteriez-vous de servir de modèle à un peintre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Lun 21 Juil - 17:31

La jeune femme aux yeux bleus et le trentenaire dansaient, dansaient, donnant l'illusion d'être en parfaite simbiose sans doute... Quelle ironie... Un nuisant et une résistante, y avait-il pires oppositions que celles ci? Non, la femme aux yeux bleu en doutait fortement....

Le trentenaire répondit a la question de la brune, expliquant qu'il ferait ce qui doit être fait. Sans pour autant être insensible, et la jeune femme le comprenait parfaitement.
La jeune sorcière sourit, et répondit d'un air serieux.


-Bonne réponse...

Apres tout elle ferait la même abstraction de sentiment, le jour ou ils s'affronteraient, si affontement il y aurait... La jeune femme se souvint qu'il avait dit au deburt de la danse qu'il y avait un moment qu'il n'en avait plus danser.
La resistante lui fit remarquer.


-Peut-être y a t-il longtemps que voius n'avez plus danser un tango, mais je reconnais que j'ai rarement vu meilleur danseur...

En general, peu de gens parvenaient a la suivre quand elle dansait, et encore plus quand il s'agissait d'un tango ou d'un flamenco!

Le nuisant demanda alors a la "belle femme" qu'elle etait, si elle accepterait de poser pour un peintre.

Poser? Jamais encore elle n'avait fait cela. Se faire prendre en photos par des fans de punk hystériques, se faire prendre en photo par Ren qui lui demandait de se mettre en valeur de etlle ou telle façon en bon photographe qu'il etait...... Mais jamais encore elle n'avait poser pour un peintre. Ce serait un chose nouvelle!

Tournant sur elle même une enième fois, elle revint attraper la main du ministeriel et le regarda avec un sourire, continant ses pas de danse.

-Poser? On e m'a jamais encore demander une telle faveur. Mais... Cela pourrait être une nouvelle experience.

Continuant de danser, elle posa sa question , tout en se doutant de la réponse qu'elle aurait... Apres tout, qui d'autre que l'interesser pouvait demander un tel service?

-Si je ne m'abuse, le peintre serait vous, non?

[i]Elle lui fit un sourire amusé et continua son tango avec autant de fluidité que si elle avait appris la chorégraphie par coeur.Son cavalier la suivait avec la même aisance, et Evans vit plusieurs jeunes femmes observer le trentenaire avec envie. Avec un rire, elle declara


-Je crois que vous avez des admiratrices mon cher...

([color=orange]-> La musique qui m'a inspirer pour ce post xD http://es.youtube.com/watch?v=pHO5KWIMZUo )

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Lun 21 Juil - 22:23

Un nuisant et une résistante en pleine danse dans un restaurant devant un nombre certains de personnes. Pourtant un nuisant et une résistante, certainement une des plus grandes oppositions de ce monde actuellement, oh il en restait plus grandes car plus éternels, évidemment on pouvait compter le manichéen Bien et Mal, les célèbres Eau et Feu, Glace et Chaleur, Dieu et Satan. Et le plus dramatique pour certains, Vie et Mort. Mais qu'est-ce qui était le plus dramatique? Vivre dans un monde qui est un enfer et une guerre constante où la place laissé au bonheur était extrêmement minime dans les expansions des démonstrations de force et de puissance qui avaient lieux toujours plus régulièrement, toujours plus sérieuses. Rien n'était jamais acquis, pas surtout le droit de vivre, il était en revanche si facile de se donner le droit de vie ou de mort. Dans ce monde, magique, tout se jouait sur des mots, dans l'autre monde, moldu, tout se jouait sur un doigt et un peu de métal.

Mais dans les rares moments qui pouvaient se vouloir agréables dans ce bas monde, il y avait ce moment présent, celui-là même qu'il passait avec son "opposé" si l'on pouvait dire. Et la demoiselle répondit à ce que disait le trentenaire, ce qui le fit sourire. *Bonne réponse, la bonne aurait été qu'il n'y ait pas cette question, ça aurait induis pas de guerre et pas de mort.*:


- Ce qui doit être fais doit être fais, mais si cette guerre n'existait pas, ne serait-ce pas largement plus agréable de vivre? Je n'admets toutefois pas que cela sois l'égide du Seigneur ou de Severus Rogue, il est évident.

Puis elle parla de la façon de danser qu'avait Vincent, qui ne put pas réprimer un léger sourire accompagné d'un sourire amusé. Il ne devait donc pas trop avoir perdu de ses années passées, même si la danse n'avait jamais été son activité de prédilection, en faites, il préférait largement un livre de psychologie avec une musique de fond dans un genre plus proche de Bach ou Wagner que vraiment d'un tango mais:

- Je vous remercie de votre compliment, mais dans tel cas, que puis-je dire de votre propre façon de danser, vous danser extrêmement bien et infiniment mieux que moi. Et je doute également que vous ayez vu tant de danseurs que ça dernièrement.

Et ils discutaient calmement de choses qui n'avaient rien à voir avec cette guerre, ils étaient ennemis, dansaient et discutaient, toue une histoire! Et (peut-être) comble du comble, Vincent venait de proposer à la jeune femme de lui servir de modèle, si elle le désirait pour un tableau. Elle avait dis être imprévisible, elle avait raison, même si le trentenaire ne s'étonna pas de l'enthousiasme dont elle fit part, il aurait imaginé un minima de retenue. Et il y eut cette question suivit de cette remarque qui le fit sourire à nouveau:

- Et bien je crois que ce serait une première pour moi d'avoir pour modèle une charmante résistante que je devrais arrêter au lieu de peindre. Donc oui, le peintre serait moi, et je crois que j'aurais presque un décor qui conviendrait, Pré-Au-Lard, la Cabane Hurlante, vous sous la neige, avec le village en contre-plongé à la tombée de la nuit. Ce serait extrêmement sympathique. Enfin. Si vous dites que j'ai des admiratrices, je ne dirais pas que vous avez des admirateurs. Il y a des regards masculins sur vous, mais aucun n'aurait la décence de le remonter juste au dessus de votre ceinture, lamentable. Semble-t-il que vos fessiers aient des admirateurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mer 23 Juil - 19:42

Ce serait donc, la première fois pour lui qu'il peindrait un résistante qu'il devrait plutôt arreter...
Après tout, ils dansaient bien un tango au lieu de s'entretuer non?

Tournoyant sur la piste, il expliqua qu'il la verrait bien en fond cabane hurlante, avec de la neige.La jeune femme eut un sourire. La cabane hurlante... Savait-il par Lucius que la cabane etait u nendroit precieux pour elle?

Sans doute, sinon il n'en aurait peut-être pas parler! Ou alors, c'etait elle qui se faisait une illusion... Ren et elle allaiet pourtant si souvent a la cabane hurlante, et c'etait la qu'ils s'etaient fiancés dans le plus grand secret...

Plongeant sonregard bleuté sur Vincent, elle demanda, amusée.


-La...Cabane hurlante? Sauriez vous par hasard par ce cher Lucius que c'est un endroit particulier pour moi? Ou simple coincidence de votre esprit de peintre?

Il lui fit remarquer qu'elle même avait des fans, mais pas de la même façon. Eux regardaient plutôt spn physique que son hjeu de danse.Pourquoi pas apres tout? Les hommes etaient tous les mêmes, non?
Ce qu'elle fit remarquer a son cavalier.


-Les hommes ont tous une faiblesse de la chaire apres tout... On ne peut leur en vouloir...

Apres tout, le desir etait devenu ubn atout. Copmbien de nuisante avaient utiliser de leur charmes sur quelques resistants pour soutirer des infos? Ou le contraire? Trop pour les compter...

Puis, la demoiselle aux yeux bleus revint sur le sujet de la peinture.


-Quoi qu'il en soit, ce sera la premiére fois pour moi aussi de me faire peindre par un ministeriel.Au lieu de m efaire, arreter, torturée,et j'en passe...

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Mer 23 Juil - 20:11

*Peindre une résistante, ennemi politique du Ministre, je dois devenir fou, je ne vois que ça comme explication, ou alors c'est cette soirée, enfin je doute de ne me montrer si expressif que ça, sentimentalement parlant bien entendu. Je pense au contraire que cette soirée est plus agréable que dangereuse, aucun de nous ne se vantera de ça à ses chefs, alors autant profiter.* Et la jeune femme rétorqua à la dernière remarque du ministériel en le reprenant sur la cabane hurlante, elle disait que c'était un endroit particulier pour elle, lui avait dis parfaitement au hasard cet endroit, simplement que le décor qu'il imaginait en fond à la demoiselle s'avérait être celui-ci. Pourquoi ce choix de décor? Très honnêtement le trentenaire n'aurait pas su l'expliquer, juste qu'il trouvait ce décor adéquat à une peinture:

- Je ne parlerais pas de coïncidences de mon esprit de peintre, mais simplement du fait que ce décor me paraissait adéquat à votre corps. Si cet endroit vous déplait, nous pouvons imaginer un autre endroit, j'en ai repéré quelques un qui ne demande qu'une demoiselle pour être reproduit. Mais apparemment ce n'est pas que cet endroit vous déplait, juste qu'il y a une chose exceptionnelle dans ce décor qui vous touche.

Et la pique suivante de la demoiselle fit sourire le ministériel, les hommes ont tous une faiblesse de la chair, cela pouvait aller sans dire, beaucoup avaient une faiblesse de la chair, fallait-il généraliser? Sans nul doute il valait mieux éviter:

- Vous êtes bien prompte à la généralisation, je ne me sens aucune faiblesse de la chair. Pas que je n'aime pas les femmes, tout au contraire, simplement que je pense que ce n'est qu'une question de volonté. Si l'on veut être faible alors on le sera, mais si on veut vraiment être au-dessus de quelque chose on le pourra toujours, l'esprit commande au corps après tout.

Enfin la demoiselle concéda que ce serait la première fois qu'elle se ferait peindre par un ministériel au lieu que celui-ci ne le prenne en chasse pour la capturer puis la torturer ou à défaut pour la tuer. Plutôt logique dans le fond. Etait-il vraiment mauvais ce trentenaire, était-elle vraiment si résistante cette jeune femme, tous les doutes étaient désormais permis:

- Ce sera une première pour moi de peindre une résistante, et ce serait un honneur que vous la soyez. En tout cas, je regrette que cette danse doit avoir une fin, mais je pense que même celle-ci terminée, vous prendrez quelque minutes pour vous rasseoir et vous remettre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Sam 26 Juil - 17:45

Selon le trentenaire, la cabane hurlante la symbolisait bien?Evans eut un sourire.
La cabane inspirait mystere, froideur... ressemblait-elle tant que ça a une statue de glace???
Il ajouta qu'elle pouvait tou aussi bien choisir un autre endroit pour la peindre


-La cabane hurlante me parait bien.

Puis, il expliqua qu'il ne ressentait aucune faiblesse de la chaire, lui prouvant par A+B.Ce qui fit sourore la jeune femme qui desigan ses 'admirateurs'

-Expliquez leur votre point de vue dans ce cas, cela leur ferait du bien

La jeune femme repensa a cette idée de se faire peindre par un ministeriel. Etait-il vraiment du mauvais côté cet homme?
N'avait-il pas un fond de bonté quelque part?
Il aurait pu la tuer, la tortureer comme il lui etait arriver dernierement... Et pourtant non. Il avoua aussi qu'elle serait la premier resistante qu'il peindrait. La jeune femme lui sourit modestement

La danse se termina alors, sous les applaudissents de la foule, qui etait ravie de ce petit spectacle que leur avait offert les deux enemis
Winfield luidemanda alors de rester le temps de se remettre.
Evant eut un sourire


-Je suis du genre reisstante, et dans les deux sans du terme. Aussi, il ne me faudra pas longtemps pour me remettre, Mr Winfield

Elle s'assit souplement a la table, et regarda le trentenaire avec un air charmeur aux lèvres

-Peut-être pourriez vous m'en dire un peu plus sur cette lettre que je vais devoir lire une fois notre soirée terminée?

Elle avait beau s'être amusée au cours de cette danse, elle ne perdait pas pour autant sa raison d'^tre ici!!!

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Sam 26 Juil - 18:38

Etrange situation, même en ne considérant pas que ces deux personnes étaient relativement opposées, un restaurant dans lequel il n'y avait musique que d'ambiance, ces deux personnages, haut en couleurs et relativement différent avaient finalement choisis de danser sur cette musique. C'était très intriguant en y réfléchissant que l'un et l'autre se soit ainsi "acclimaté" de la présence de la seconde personne en supposant et uniquement en supposant, qu'il n'y aurait presque aucune raison de ne pas avoir confiance. En témoignait la présence de la demoiselle dansant avec un ministériel désarmé. Mais dans le fond, quand était-il vraiment de leur relation, était-ce simplement deux ennemis qui s'étaient pour la première fois rencontrée dans une ambiance enclin à ce qu'il n'y ait aucune violence requise, ou y avait-il finalement une sort de confiance qui s'était installé. Dur à dire, peu importait:

- Expliquez mon point de vue à ses malpolis n'auraient jamais d'effet que si par la même je devais frapper. Malheureusement les choses ne rentrent vraiment bien que dans cette condition, où dans la condition où les personnes sont d'accords avec la fameuse règle ou le point de vue. Mais là ce ne serait pas le cas, quel homme n'a pas abandonné son regard sous la ceinture d'une demoiselle qui venait de passer à côté de lui? Non cette règle serait inapplicable, le tout est de savoir qu'il reste des personnes comme moi qui ont encore un minima de respect pour le Beau Sexe.

La musique touchait à sa fin, la danse également, et l'un et l'autre s'était assis à nouveau à cette fameuse table qui les avait réuni pour la première fois. Et à la demande du ministériel, la demoiselle se contenta d'un peu d'humour. Effectivement, elle était résistante, lui aussi, ce n'en était que tant mieux, si ils devaient s'affronter par le futur ce n'en serait que plus amusant. Et elle en revint à ce dont Winnfield avait tenu à lui parler, cette fameuse lettre et cet ordre de mission dans cette fameuse enveloppe qu'il ne lui avait pas encore donné. Il ne put réprimer un sourire en tirant de la poche intérieure de son veston noir la fameuse enveloppe, qu'il posa sur la table, la faisant glisser vers la jeune femme. Gardant son doigt sur l'enveloppe pour empêcher la demoiselle de ne la prendre dans l'immédiat:

- Je vois que vous revenez rapidement à ce qui est important, tant mieux, pour une fois qu'une personne sérieuse me fait face. Sachez que ce que vous trouverez dans cette enveloppe ne constitue pas un piège tout au contraire. J'ose espérer que vous la lirez, mais je crois que vous êtes trop curieuse pour ne pas le faire, alors je pense remettre cette lettre à la bonne personne. Vous serez évidemment libre de choisir ce que ça peut valoir, mais rien n'est mensonge.

A ces mots, le doigt se releva laissant à la jeune femme tout loisir de prendre l'enveloppe. Dans le même temps, la trentenaire demanda à un serveur l'addition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Sam 26 Juil - 18:51

Vincent refuta l'idée d'aller parler aux hommes quiavaient a motié devant le dehanché de la femme aux yeux bleus.
Son caractère belliqueux des serpy remonta en elle, et l'espace d'un instant, elle songea a lancer un sortilege de reduction sur leur petite fierté...

Puis, la danse terminée, ils revinrent s'asseoir a la tables des rencontres, ou Evans s'evanta legerement, pendant que Winfield lui disait avec un sourire qu'elle ne perdait pas de vue les points interessants. Il disait être content qu'une personne serieuse lui face enfin face Pourquoi? Avait il connu beacoup de reisstants qui ne l'etait pas?

Evans ravala sa question, se contentant d'un sourire malicieux et modeste.Il expliquait au'il penait avoir doner la lettre a la bonne personne, et la fit avancer lentement vers elle. Tout en gardant un doigt dessus, l'empechant de la prendre...

Evans ne fit rien, et attendit sagement. Il precisa que la lettre n'etait en rien un leurre, et quelle etait libre de le croire ou non.
alors, il retira son doigt et demanda l'addition.
Les doigts fins d'evans s'avancerent vers la feuille de papier blanc, e, lentement, la ramenerent vers elle.

Des questions trotaient encore dans la tête de la danseuse.Pourquoi une lettre? Serait-ce de la part de lui, ou d'une autre personne?
Vraiment etrange cet homme...

Relevant ses yeux aigue marine, ele demanda.


-Pourquoi me donnez un renseignemant a travers une lettre?Alors que Malfoy vous a demandez de me surveiller? Vous êtes vraiment un homme etrange, Mr Winfield...

Elle lui fit un second sourire, amusée.
Elle parcourut des ongles les contours de la lettre, mais ne l'ouvrit pas pour autant, attendant les reponses aux questions u'elle avait posée

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Sam 26 Juil - 20:16

Les questions qu'avaient la jeune femme étaient les bonnes, c'était de toutes les façons possibles une vérité, mais pourtant, les réponses, peu importe ce qu'elles purent être, semblaient inutiles, enfin aux yeux du ministériel, pourquoi devrait-il se justifier de ces agissements devant une résistante dans le fond? Pourquoi ne pourrait-il pas agir de son gré? Que donc s'imaginait la jeune femme, que les membres du gouvernement se contentait d'être des idiots de Béni Oui-Oui devant leurs chefs? Chacun avait une mission et la remplissait...Ou pas...Et chacun le faisait de la façon qu'il entendait la plus logique et la plus rationnelle, évidemment aucun n'allait directement à l'encontre d'un ordre direct, enfin Vincent mis à part, mais le trentenaire avait toujours été un rien particulier. Il avait eu sa phase d'écoute et d'obéissance bête, méchante et stupide, mais en fin de compte il avait trouvé plus intéressant de remplir les missions de façon un peu original, par exemple pour le cas d'un lieu public, une église faisait l'affaire. Enfin improvisé quoi:

- Je suis désolé, je crois que je ne répondrais à aucune de vos questions à proprement parlé, mais je vous avoue qu'obéir aux ordres depuis beaucoup d'années, on finit par les entendre comme on le souhaite. Comment mieux qu'en vous voyant puis-je vous surveiller? Evidemment j'avais compris ce que voulait Sieur Malefoy, qui avait même précisé que je ne devais en aucun cas vous parler, pourquoi pas, cela m'empêchera-t-il par la suite de vous espionner? J'en doute. J'ose espérer que vous saurez utilisé ces renseignements comme il se doit, je vous fais confiance. Pour ce qui est d'être un homme étrange, je vous répondrais que je ne le suis pas plus que celui qui tue sa famille pour l'avoir éloigné du monde magique. Donc je ne suis pas si étrange.

Le serveur arriva, posant l'addition sur la table. Il ne fallut au ministériel que quelque secondes pour donner le montant exact de la note au serveur. Argent déjà soigneusement préparé avant même que le serveur ne soit venu:

- Disons que j'aime prévoir sans pour autant en devenir prévisible, enfin, je suppose que cette lettre vous fais envie, je vous remercie pour cette délicieuse soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Ven 8 Aoû - 19:36

1000 excses pour ce retard -_-"

Encore une fois, il ne repondrait pas a ses questions. Evans ne fit que sourire, e montrant en rien l'impatience qu'elle avait d'ouvrir cette lettre, afin que ses question ne soient plus sans réponses.

Il laissa entendre qu' esperait qu'elle utiliserais les renseignements de facon intelligente, et le sourire de a jeune femme s'agrandit.


-Ne vous en faites pas pour cela, Mr Winfield.

Quand a sa remarque sur le fait qu'il etait un homme etrange, il riposta qu'il ne l'etaoit pas plus que celui qui tue toute sa famille
en chatiment.

La resistante, un sourire aux levre repliqua.


-Mais peu de nuisants ou de ministeriels desireraient peindre une resistante mon cher...


Le serveur arriva alors, leur tendant l'addition.
Evans le remercia et Winfield lui avoua savoir que cette lettre faisait
envie a la jeune brune.

Celle ci eut un rire doux mais ne repondit rien. Il la reercia alors pour la soirée qu'ils avaient passé.


-Tout le plaisir est pour moi Mr Winfield...

Elle se leva gracieusement et le regarda avec un sourire.

-mais n'oubliez pas, que je suis trés imprévisible. Il est fort probable que os chemins se recroisent sous peu.

Elle lui montra l'envellope.

-Je chercherais a savoir pourquoi tant de mystère sur votre personne, encore,et toujours.

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Sam 9 Aoû - 1:40

Vincent avait regardé la jeune femme se lever après avoir pris l'enveloppe. Et elle répondit à toutes les piques du ministériel avec légèreté et amusement ce qui tira un sourire des traits du trentenaire. Et lui aussi se leva, passant rapidement son manteau, il approcha de la demoiselle et prit son manteau, l'aidant à le passer. Enfin l'aidant, c'est bien relatif, il s'agit bien plus d'un geste de galanterie. Et tous deux marchèrent jusque devant le restaurant, il régnait dans la ville un froid piquant, ce genre de froid qui vous irrite la gorge quand vous respirez. Et c'est dans cet atmosphère où chaque souffle produit de la buée, que les deux personnes semblaient sur le point de s'éloigner:

- Encore une fois, je vous remercie pour cette charmante soirée. Je suis bien content que vous soyez venu et je suis très content que vous vous soyez assied à ma table, et comme je vous ai dis, je serais absolument ravi que nous dansions à nouveau. Tout en évitant de multiplier trop ce genre de soirées entre ennemis qui pourraient bien attirer l'attention de nos supérieurs et d'un autre côté. Et ils pourraient bien nous taper très violemment sur les doigts, choses que tous deux nous souhaiterions éviter bien entendu. Pour ce qui est de la peinture, j'avoue que cela me tenterait absolument, toutefois cela est risqué aussi, d'autant que vous vous en doutez, cela aussi est extrêmement risqué. Nous verrons bien. Quoi qu'il en soit, je vous souhaite un bon courage pour la suite mademoiselle, je vous souhaite de vivre, de préférences libres.

A ces mots avec une douceur certainement surprenante d'un ministériel à une résistante, le trentenaire fit une bise rapide à la jeune femme avant de se retourner et de commencer à marcher vers la droite:

- Croyez tous les mots que vous lirez sur les lettres.

Le trentenaire continua, sa marche, tournant à la première ruelle sur sa gauche, disparaissant...



[HRP:Pas de problème pour le "retard", si tu pouvais dans ton post juste dire que tu ouvres l'enveloppe et lit le continu, je mettrais en Spoiler le contenu.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Dim 17 Aoû - 20:17

Evans laissa le ministeriel lui remettre sa veste de cuir sur les épaules, après avoir payer le diner pour eux deux.
Ils sortirent du restaurant, retrouvant l'atmosphère glacée du mois de Janvier.
Evans souffla et une buée sortit de ses lèvres.

Winfield se tourna alors vers elle, et la remercia encore pour cette 'charmante soirée'. Il y rajouta tout les risques qu'ils avaient encourues la prevenant qu'ils ne pourraient renouveler cela trés souvent.
Evans hoche gravement la tête a chaque remarque.


-Nous sommes d'accord sur ce point Mr Winfield.Bien que cette soirée fût pour moi même un plaisir, nous ne pourrons trop en abuser...

Il lui souhaita alors bon courage pour la suite, et Evans lui fit un sourire mi figue mi raisin.
Lui souhaiter d'être libre? Oh qu'elle esperait que ceci soit...


-Bonne chance a vous aussi, Vincent.

Vincent...Première fois qu'elle l'appelait ainsi depuis le début de leur rencontre! Alors, le trentenairte fit une chose qui la fit halluciner. Il l'embrassa sur la joue.
Ne montrant pas son etonnment, elle fit de même . Il lui demanda simplement de croire toute la lettre. Evans hocha le tête de nouveau.

Elle le laissa tourner et disparaitre de sa vue. Restée seule, Evans restait droite dans le paysage neigeux malgré la nouvelle année. Une légère neige commença alors a tomber du ciel donnant a sa chevelure brune des trainées blanches. La resistante se decida a ouvrir la lettre,decachetant l'envellope, ses yeux de nuit parcourant chaque mot...

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent Winnfield
Nuisants
Nuisants
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 29
Date d'inscription : 15/04/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
12/20  (12/20)
Niveau magique:
30/100  (30/100)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Lun 18 Aoû - 14:40

Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans Blackmoon
Renaissance du Phénix
Renaissance du Phénix
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 27
Localisation : Dans ton dos
clan : Renaissance du Phénix
Humeur : Déterminée
Date d'inscription : 24/03/2008

Rapeltout
Occl//Legi:
0/100  (0/100)
Niveau magique:
9/20  (9/20)
Relations:

MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   Jeu 21 Aoû - 12:29

Êvans fronça les sourcils en decouvrant l'ordre de mission. La Cabane hurlante?
Elle devait y aller et exactement pour ces raisons expliquées ci dessus...

Ses yeux bleus de nuit furent voilés par le doute, et elle lut la seconde lettre
Vincent l'avait ecrite lui même, apparemment...
Il parlait de son histoire, qui glaça Evans.

Il esperait que leurs chemins se rencontreraient de nouveau, ce qui fit osurire la jeune femme.
Un nuisant, demander cela a une resistante?
Pourquoi pas après tout?

Elle ferma les yeux et rangea la lettre dans la poche de sa veste.


-Nous nous reverrons Winfield, soyez en sûr... murmura t-elle pour elle même.

Puis, sortant une cigarette, elle l'alluma et partit en direction du QG de la resistance...

[RP TERMINER]

_________________


¢¾ Merci Irina ¢¾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La P'Tite Cuillère où: le petit resto entre ennemi...[PV]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» LIEUx POUR PETIT MEURTRE ENTRE AMIS ....
» Petit Dreamer entre amis
» Petit Dreamer entre amis
» Le Petit Bouchon à Boisbriand
» [Aide] Aide sur le Français. (petit cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance du phénix :: Le Monde Magique :: Le Chemin de Traverse-
Sauter vers: